Résultats pour 'blog henri portes'

Avez-vous trouvé ce que vous cherchiez ?

Un job, et si j’essayais l’Ehpad de Gabarret ?

Créé par le 22 mai 2022 | Dans : actualité, com com landes armagnac, infos, landes, mairie, santé, service social, solidarité

GABARRET

IMG_2018

Sylvie Baczkowski, les résidents et Henri Portes

Sylvie Baczkowski est en formation d’animatrice en gérontologie à l’EHPAD de Gabarret. Elle a fait  son projet final sur la valorisation des métiers en Ehpad  par les résidents.

Le résultat  de tout ce travail d’équipe avec Sylvie Baczkowski, mérite bien d’être publié et évidemment d’être lu par les proches des résidents,  par les familles  du gabardan et d’ailleurs, ainsi que par le personnel des Ehpad.  

Les métiers de L’Ehpad vous semblent gris ? Attention aux a priori.

« Nous sommes quelques résidents de l’Ehpad « Les Ajoncs » de Gabarret qui, à travers des animations sur le thème  « Vis ma vie » avons découvert les différents métiers du grand âge.

 Le temps de se vêtir d’une tenue professionnelle pour être en immersion totale, nous avons endossé le rôle de lingère, de service en restauration, de cuisinier, de service d’hygiène, d’aide-soignante,  d’agent d’entretien et d’animatrice.

Pour les autres métiers comme l’administratif, le pôle soin, et la direction, nous sommes allés à la rencontre des professionnels afin de les interviewer.

 Notre intention était de découvrir les professions dans leur totalité en dehors de ce que nous percevons au quotidien.

Selon un sondage de 2019, les 2/3 des français, soit 68% ont une mauvaise image des Ehpad.

De nos jours encore, combien de personnes utilisent le mot hospice ou mouroir pour évoquer ces structures. Tout ceci est encore dans l’inconscient collectif par méconnaissance ou ignorance du sujet.

Cette mauvaise image véhiculée par les médias a été appuyée par la sortie du livre à scandale « Les fossoyeurs » qui dénonce les dérives d’un groupe privé à but lucratif.

Les Ehpad souffrent des révélations sur les pratiques de certains et nous, résidents, nous nous rendons compte à quel point ceci pollue et accable le personnel des métiers du grand âge qui, par conséquent, deviennent des victimes collatérales.

Paroles des résidents :

 « Ce qui se dit dans certains journaux ne se fait pas dans tous les Ehpad»

  « Pour un ou deux cas, ce sont tous les Ehpad qui prennent »

« À Gabarret, nous n’avons pas de mauvaises images des Ehpad. »

Certaines structures éprouvent des difficultés à attirer des personnes  vers ces métiers d’où la difficulté de recrutement et le manque de personnel.

On ne peut pas nier que le personnel est parfois en sous-effectif, lié au manque d’attractivité des métiers du grand âge. Malgré ces aléas, les membres du personnel ont cette capacité à rester patients, bienveillants, attentionnés et c’est tout à leur honneur.

Travailler en Ehpad demande de belles qualités humaines. Bien sûr, nous demandons à ce que vous soyez respectueux envers nous, les aînés, mais ceci vaut également dans les deux sens.

Il faut savoir donner et en contrepartie savoir recevoir.

L’image que l’on nous renvoie et notre prise en considération, permettent de se dire qu’on est encore une personne à part entière.

Nous sommes rentrés à l’Ehpad de Gabarret pour diverses raisons qui sont pour certains le rapprochement familial, d’autres une nécessité d’être en sécurité et d’autres pour palier à la solitude. Certains peuvent nous rejoindre le temps d’un séjour temporaire pour soulager les aidants. Par ailleurs, l’entrée peut ne pas être définitive.

 Il n’est pas rare que des personnes rentrent chez elles grâce à un accompagnement individualisé et une reprise de l’autonomie

Nous demandons peu de choses, simplement le personnel nécessaire pour nous accompagner tout au long du chemin qui nous reste à parcourir.

 Il faut se débarrasser des idées reçues qui disent que lorsqu’on rentre dans un Ehpad notre vie est terminée et n’a plus de sens.

Certes, nous avons dû faire le deuil de notre ancienne vie, mais c’en est une nouvelle qui commence.

Pour que cela se fasse paisiblement, nous avons un besoin vital de moyens humains.

 La grande diversité  des professions en Ehpad permet de travailler en buanderie, en service restauration, en cuisine, dans l’administratif, dans l’équipe d’hygiène des locaux, dans le service entretien, dans les soins… .

Il n’est pas  forcément nécessaire d’avoir un diplôme pour intégrer les Ehpad. Les formations et les diplômes peuvent être éventuellement financés via l’établissement ou par d’autres organismes

Mettre en avant les valeurs de ces professions méconnues,  porteuses de sens et de valeurs humaines, nous tient à cœur.

« Si l’on donne l’impulsion  et que l’on pousse un peu la porte ne serait-ce que par curiosité, alors on peut se surprendre soi-même et découvrir cette sensation d’utilité sociale et cette générosité humaine que l’on ne soupçonnait pas et qui, à terme, crée des vocations ».

Cette histoire est celle de notre stagiaire animatrice et celle de bien d’autres personnes qui ne le savent pas encore… .

Ne vous fiez pas aux préjugés, venez nous rejoindre parce que nous aussi, on compte sur vous. »

Le GAS présent en nombre dans la cuvette de Sapiac

Créé par le 09 mai 2022 | Dans : actualité, com com landes armagnac, infos, landes, sport

GABARRET

Les Quatre gabardans, de gauche à droite : Pierre-Hugo Ducom, Olivier Dubouch , Jean Lespes et Etienne Ducom.

Les Quatre gabardans, de gauche à droite : Pierre-Hugo Ducom, Olivier Dubouch , Jean Lespes et Etienne Ducom.

Régis Apparicio et Henri Portes

Samedi après-midi  au stade Municipal Roger Dubos, lors du tournoi des écoles de rugby, Régis Apparicio bien connu dans le monde de l’ovalie et qui est devenu  maintenant superviseur d’arbitres, toujours présent dans le milieu des arbitres, est revenu sur l’événement de ce vendredi 6 mai avec enthousiasme en faisant un petit clin d’œil, amical, respectueux et affectueux à ces jeunes arbitres et joueurs qu’il connait bien  :

« Quel amateur de rugby ne connaît pas ou n’a jamais entendu parler du stade de l’Union Sportive Montalbanaise appelé «  la cuvette de Sapiac », club qui évolue actuellement en PROD2 ?

D’illustres joueurs ont, entre autre, foulé cette pelouse emblématique : Arnaud Marquesouza, Amédée Domenech, Sergueï Sergueïev,, les coachs emblématiques Xavier Péméja, Laurent Travers et Laurent Labit dont on connaît aujourd’hui le parcours au niveau national et international, David Gérard……

Ce vendredi 6 mai 2022, demeurera une date qui restera gravée dans l’histoire du rugby Gabardan. Non pas que le GAS rugby se soit retrouvé surclassé en PROD2 pour y rencontrer l’USM bien que des liens aient été noués entre ces deux clubs lors des fêtes locales Gabardannes en 2019.

Mais, certains de ses représentants ou anciens représentants ayant été formés dans ce petit club Landais évoluant en Régionale 2 de ligue Nouvelle-Aquitaine, se sont retrouvés le temps d’une rencontre de rugby sur cette pelouse. Il s‘agit de Pierre-Hugo Ducom ((joueur du RC Narbonne), Olivier Dubouch (5e arbitre), Jean Lespes (arbitre de champ) et Etienne Ducom (joueur  du RC Narbonne). 

Merci à eux d’avoir posé pour la postérité et bravo pour leur belle carrière au niveau professionnel qui met à l’honneur le rugby Gabardan, en espérant que, pour chacun d’entre eux, elle aille encore plus haut et que cette étape ne soit qu’un tremplin pour leur avenir rugbystique respectif.»

Le Projet Gascon enthousiasme les élèves

Créé par le 10 avr 2022 | Dans : actualité, com com armagnac, éducation, gers, infos, patrimoine, sport

EAUZE

20220315_094912

Régine Buffomène et Henri Portes.

Cette année, l’école Félix Soulès d’Eauze a accueilli  le Projet Gascon.

Quatre classes  éluzates ont bénéficié de l’intervention  de  l’écarteur landais, triple champion de France, Didier Goeytes.

Les élèves de l’école primaire ont découvert en détail la course landaise.

Cette rencontre a eu lieu  grâce  au Comité Armagnac avec son projet gascon, en partenariat avec la Fédération française  de la course landaise et l’équipe pédagogique de l’école Félix Soulès.

Lors de son intervention dans chaque classe, pour la première partie de la découverte de la course landaise, Didier Goeytes s’est présenté et il a progressivement, par questionnement,  clarifié et complété les connaissances que les enfants avaient.

L’intervenant a présenté les écarteurs et les sauteurs, ainsi que leurs tenues, les protections et accessoires et évidemment la reine des arènes, la coursière, les mots clés des arènes, le tout illustré par du matériel et de nombreuses  photos. Les enfants qui le voulaient ont même pu enfiler le beau boléro.

Grâce à son vécu de trente ans, Didier Goeytes, a communiqué son enthousiasme et sa passion d’écarteur et de coursayre. Les enfants très attentifs ont vécu ce moment dans une ambiance très instructive.

Ces interventions matinales se sont prolongées par des travaux pratiques auxquels tous les élèves  ont participé.

Le premier jour, grâce à la présence du beau temps, les élèves ont participé à ces travaux pratiques dans les splendides arènes d’Eauze.

L’initiation aux écarts a eu lieu comme d’habitude avec une chambre à air,  et la pratique des trois mouvements, puis le saut avec des ballons de plus en plus gros, le travail du cordier avec une corde et des cornes de vaches… ont suivi.

L’écarteur landais a su  transmettre sa passion et aider les nouvelles générations à mieux comprendre la traditionnelle course landaise.

Les enfants  ont évidemment beaucoup apprécié ce temps de découverte et d’approfondissement de leurs connaissances de la course landaise.

Ils ont très bien participé à cette rencontre et par leur enthousiasme et application ont témoigné de l’intérêt qu’ils portaient à cette intervention.

Peut-être que ces journées ont suscité de nouvelles vocations chez les petits gersois.

Les photos sont de Régine Buffomène que je remercie pour sa collaboration.

20220317_10123420220317_10211120220317_111907

Capt’Avenir sera reconduit

Créé par le 31 mar 2022 | Dans : actualité, com com armagnac, économie, éducation, gers, infos, mairie, politique, service social

GRAND ARMAGNAC

Partenaires soutien de l’évènement CAPT’Avenir : Conseil Régional/Conseil Départemental/CAF/MSA, et la commune d’Eauze pour son soutien logistique.

Partenaires soutien de l’événement CAPT’Avenir : Conseil Régional/Conseil Départemental/CAF/MSA, et la commune d’Eauze pour son soutien logistique.

Sandrine Le Bihan et Henri Portes

Samedi 26 mars, se tenait à Eauze au Hall des expositions, la première édition du salon Capt’Avenir organisé par le service jeunesse de la Communauté de communes du Grand Armagnac (CCGA).

Cet événement très bien préparé,  avait pour objectif de réunir les professionnels de l’éducation, de la formation et de l’emploi du Grand Armagnac mais aussi du Gers et des Landes pour venir à la rencontre des jeunes de 14 à 25 ans.

Sandrine Le Bihan de la CCGA précise :

«  Ce jour-là, les professionnels ont pu se rencontrer et échanger entre eux mais aussi, présenter leurs champs d’action et d’intervention aux familles et aux jeunes venus pour ce premier salon.

Tous les partenaires sollicités ont répondu présents pour cette nouvelle expérience et la CCGA les en remercie vivement.

La fréquentation du public certes timide, ne demande qu’à être développée pour la prochaine édition déjà en préparation. Cependant les familles et les jeunes accueillis ont pu découvrir les acteurs sur le terrain de façon qualitative. »

Les CM découvrent l’environnement proche

Créé par le 20 mar 2022 | Dans : actualité, com com armagnac, éducation, gers, histoire, infos, mairie, patrimoine

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

Photo: Anne-Sophie Gény

Photo: Anne-Sophie Gény

Anne-Sophie Gény et Henri Portes

Vendredi 18 mars, Marie Gesta, Conseillère en séjour et référente patrimoine à l’Office de tourisme de la commune de Cazaubon-Barbotan, à l’invitation d’Anne-Sophie Gény, enseignante de la classe de CM, est intervenue auprès des élèves.

Cette intervention fait suite à tout un travail réalisé en amont. Anne-Sophie Gény précise :

« Avec mes élèves, nous avions travaillé sur l’époque médiévale et en histoire des arts sur les grandes caractéristiques de l’art roman et de l’art gothique. L’intervention de Marie Gesta concernait la découverte de  l’église Saint Martin  de Cazaubon qui fête son 150e anniversaire. Ce partenariat rentrait également dans le cadre d’un autre partenariat avec la compagnie OBRA, puisque nous allons nous appuyer sur cette intervention avec Marie Gesta, conseillère  pour participer à des ateliers artistiques. »

Le dynamisme de l’équipe enseignante fait qu’elle s’implique dans la sensibilisation de l’ environnement proche des écoliers cazaubonnais :

«  Dans l’ensemble, parmi les enjeux, l’école souhaite sensibiliser les écoliers à leur environnement proche, porteur d’un patrimoine historiquement et culturellement riche. Il s’agit également de les rendre curieux et de leur apporter des éléments de culture générale leur permettant de mieux comprendre le monde qui les entoure. C’est ainsi qu’ils ont pu apprécier en outre quelques caractéristiques de l’architecture médiévale notamment sur la place de la mairie, les colombages, les encorbellements, les arcades… »

Didier Goeytes initie les écoliers à la course landaise

Créé par le 17 mar 2022 | Dans : actualité, com com landes armagnac, éducation, gers, infos, sport, tradition

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

Photo d'Anne-Sophie Gény

Photo d’Anne-Sophie Gény

Anne-Sophie Gény et Henri Portes.

L’écarteur landais est revenu à l’école primaire de Cazaubon pour transmettre sa passion et aider les nouvelles générations à mieux comprendre la course landaise.

Cette découverte de la tradition était en lien avec le projet gascon, et s’est déroulée le lundi 14 mars, au Pôle culturel de Cazaubon, situé à proximité de l’école primaire cazaubonnaise.

Les élèves de CM1 e CM2  ont eu le privilège de rencontrer   Didier Goeytes de la Fédération de course landaise.

L’intervenant comme dans chaque école où il intervient et comme l’année dernière à Cazaubon, a tout d’abord abordé la partie théorique puis par la suite la partie pratique.

La première partie  a permis de poser le cadre, les notions, et le jargon de la course landaise. Les élèves très attentifs aux explications de Didier Goeytes, ont témoigné de l’intérêt qu’ils portaient sur cette séance.

La deuxième partie a permis de sensibiliser de manière ludique les élèves.

Ainsi ils ont pu apprendre à écarter, en écartant  une chambre à air, en prenant  le rôle du sauteur à l’aide de ballons de différentes tailles,  ainsi que celui de cordier à l’aide d’une paire de cornes attachées à une corde. Ils ont même écarté un carreton.

Les enfants  ont évidemment beaucoup apprécié ce temps de découverte, d’approfondissement de leurs connaissances de la course landaise.

Cette intervention  rentrait  dans le cadre d’un projet d’école.

De plus, au mois de juin, il y aura la course landaise des gascounets à laquelle les enfants sont invités à Nogaro.

106 licenciés au club de tennis

Créé par le 24 oct 2020 | Dans : actualité, com com armagnac, éducation, gers, infos, loisirs, sport

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

 

Photo:TCCB

Photo:TCCB

Éric Paillassou et Henri Portes

Vendredi soir, les licenciés du  Tennis club Cazaubon Barbotan (TCCB) étaient conviés au Pôle pour assister à l’assemblée générale.

 Les membres du bureau ont exprimé leur satisfaction en voyant le nombre de licenciés et de parents présents, ce qui démontre l’attachement qu’ils portent à la vie du club.

Pour la saison sportive 2019-2020, le club a enregistré 106 licenciés. Éric Paillassou, président du TCCB a précisé :

« 106 licenciés est un chiffre qui n’était plus atteint depuis 2005. Quant à l’école de tennis, elle est très dynamique avec ses 68 licenciés qui suivent assidûment les cours. Par semaine, ce sont 19 heures de cours qui sont dispensées. »

Durant cette saison sportive, des équipes féminines et masculines étaient engagées  en compétitions départementales et régionales.

La crise sanitaire a obligé le club à annuler le traditionnel  tournoi, ainsi que certains plateaux Galaxie pour les jeunes et le dernier trimestre de l’école de tennis.

Éric Paillassou a précisé :

Photo:TCCB

Photo:TCCB

« Une attention particulière sera portée aux jeunes pour cette nouvelle saison avec l’organisation de stages et de rassemblements (plateaux galaxie). À ce sujet, un stage multisport a été organisé vendredi et samedi, regroupant 12 jeunes. Tennis, tir à l’arc, vtt et foot étaient au programme. Ce stage a  été très apprécié par les jeunes. »

Photo:TCCB

Photo:TCCB

Les membres du  bureau se sont ensuite exprimés sur l’aménagement  qu’ils souhaiteraient obtenir à court terme :

« Nous souhaitons que le club soit doté d’un chalet au Lac,  afin de poursuivre la dynamique actuelle. Le mobile home n’est plus du tout adapté aux attentes et aux besoins du club. »

Sophie Darnaudery a intégré le bureau qui est reconduit dans sa totalité avec Éric Paillassou, président.

Un super pique-nique à l’Amerlock

Créé par le 30 sept 2020 | Dans : actualité, com com landes armagnac, fête, infos, landes

GABARRET

 

Photo: Patrick Andrieu

Photo: Patrick Andrieu

Patrick Andrieu et Henri Portes

Dimanche 27 septembre, l’Armerlock accueillait une joyeuse clientèle venue fêter l’anniversaire d’un camarade motard.

Patrick Andrieu, présent à ce petit événement local qui contribue au maintien d’un commerce de proximité apprécié, a précisé :

«  À cette occasion Flo et Jim ont organisé un pique-nique très convivial avec au menu de la salade, fromage, tarte maison made in Christiane, vins et café compris.

Comme vous devez vous en douter tout a commencé par 1, 2 , 3 apéros. Durant ce moment d’apéritif,  les convives ont entonné un cantique  dont le refrain est « J’ai mis mon espoir dans le pinard, je suis sûr de ma cirrhose ».

C’est dans un esprit bon enfant que s’est déroulé ce pique-nique durant lequel nous avons eu l’impression de rencontrer Mylène Farmer, à vous de trouver la ressemblance sur les photos.

Merci à Flo et à Jim qui ont donné un peu de vie en ce dimanche à Gabarret. À refaire. »  

 

Photo: Patrick Andrieu

Photo: Patrick Andrieu

Un beau doublé de la Joyeuse Boule betbezoise

Créé par le 07 sept 2020 | Dans : Non classé

BETBEZER D’ARMAGNAC

Photo les vainqueurs des 12 heures

Photo les vainqueurs des 12 heures

Jean-Bernard Blanchard et Henri Portes

En ce début du mois de septembre, la Joyeuse Boule betbezoise  a tout d’abord organisé sa cinquième  édition du challenge des vignes et quelques jours plus tard les douze heures du Bas Armagnac.

Tous les ans, grâce à l’excellente organisation et les nombreux lots de qualité, ces deux compétitions sont très appréciées par de nombreux joueurs de pétanque.

En principe, le Challenge des vignes se réalise au mois de juin. Cette année, suite au Covid 19, afin de l’organiser dans les meilleures conditions sanitaires et obtenir les autorisations, le bureau de la Joyeuse Boule betbezoise, avait programmé la compétition pour le mardi 1er septembre. Cette compétition a réuni une trentaine d’équipes de quatre joueurs. Ces équipes venaient évidemment du département des Landes, ainsi que des départements voisins. La compétition s’est déroulée dans de très bonnes conditions en respectant toutes les consignes sanitaires. Cette année, le trophée du Challenge des vignes a été remporté par les girondins de Bassens.

Les vainqueurs du Challenge des vignes

Les vainqueurs du Challenge des vignes

La compétition des douze heures du Bas Armagnac de Betbezer a eu lieu samedi 5 septembre et a connu le succès habituel.  Ce jour-là, l’épreuve sportive a réuni 34 équipes de 4 joueurs. C’est après neuf parties très acharnées, que la formation de Betbezer a remporté la première place, une autre équipe de la Joyeuse Boule betbezoise a fini troisième, et une autre sixième. À l’issue des deux compétitions, Jean-Bernard Blanchard , président du club de Betbezer a remercié tous les participants et félicité vivement les bénévoles du club qui ont assuré le bon déroulement de ces deux journées sportives.

Les bénévoles

Les bénévoles

Anaïs Belanguer remporte la muleta

Créé par le 02 sept 2020 | Dans : actualité, com com armagnac, gers, infos, spectacle, sport, tradition

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

 

Photo: Pierre Delhoste

Photo: Pierre Delhoste

 Pierre Delhoste et Henri Portes

Samedi 29 août, la peña el Duende a organisé sa traditionnelle journée de l’aficion.

La journée a commencé par un repas  qui a réuni les amis aficionados. Cette année, l’assistance  à ce repas fut limitée pour des raisons d’organisation dans le respect des règles sanitaires en vigueur suite au Covid19. Ce repas était uniquement sur réservation.

Ce jour là, à l’heure de l’apéritif, tous ont eu l’immense surprise  d’assister au défilé des anciens de Las Murgas.

C’est à 17 heures que  la capéa a pu se dérouler dans des conditions correctes.

L’école taurine Adour Aficion du maestro Richard Milian était présente au grand complet et tous, dans une tenue impeccable.

La peña el Duendé avait demandé à Cathy Agruna, et  sur les conseils de Richard Milian, de fournir un bétail adapté au niveau de chacun afin de voir toréer tous les participants.

La vache d’ouverture travaillée par Jean-Baptiste Lucq, s’est révélée très compliquée.

Un magnifique taureau de deux ans  et qui est sorti en dernier, a été toréé de belle manière et avec beaucoup d’assurance par Jean-Baptiste Lucq qui débutera en non piquée en 2021. La plupart des jeunes toreros ont pu profiter de sa grande noblesse.

Trois autres veaux ont été partagés par tous les apprentis toreros présents mais leur faiblesse n’a pas permis le triomphe espéré.

Anaïs Belanguer  débutait à Cazaubon et  elle a séduit le public et les membres de la peña. Elle a remporté la muleta offerte par la peña el Duende.

Les membres de la peña se sont exprimés sur cet événement :

 » Une belle journée malgré la pluie et le froid. Nous regrettons l’absence totale des aficionados des clubs taurins voisins en cette période où aucun spectacle n’est organisé, c’était peut-être l’occasion de manifester un soutien actif vis-à-vis de tous ces jeunes et de leur professeur…Nous remercions la municipalité de Cazaubon-Barbotan les Thermes  sans qui ce spectacle n’aurait pu avoir lieu, ainsi que Las Murgas  pour  son excellente animation musicale. À l’année prochaine. »

1234

Notre Rousseur |
Solers-Actualités-Culture |
Auregaldelavie |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Mon esprit critique a des c...
| LE SENEVE
| LORSQUE L’ON EMPECHE UNE FE...