travaux

Articles archivés

L’école retrouve une seconde jeunesse après d’importants travaux

Créé par le 26 sept 2017 | Dans : actualité, com com armagnac, éducation, gers, infos, mairie, politique, travaux

PANJAS

IMG_2283

Les personnalités présentes  pour l’inauguration

Mardi matin, en présence d’Anne  Laybourne, sous-préfète de Mirande, représentant le préfet Pierre Ory, Ronny Guardia-Mazzoleni, conseiller régional représentant Carole Delga,  présidente de la région Occitanie,  Vincent Gouanelle, conseiller départemental, France Ducos, vice-présidente de la Communauté de communes du grand Armagnac (Enfance Jeunesse), des maires du Syndicat intercommunal à vocation unique (Sivu), Bernard Pandelé ( Lias d’Armagnac), Claude Vettor ( Campagne d’Armagnac), Jean-Claude Duffau (Ayzieu), ainsi que des maires des villages voisins, de l’équipe pédagogique, des enfants de l’école du RPI, de panjagaises et panjagais, Marie-Claude Mauras, maire de Panjas a inauguré l’école primaire qui retrouve une seconde jeunesse après d’importants travaux.

L’école a gardé son cachet

La cérémonie a débuté devant l’école dont la façade et les ouvertures ont été entièrement rénovées. Marie-Claude Mauras a rappelé que ce bâtiment scolaire date de la fin du 19e siècle, début du 20e : «  Il nous fallait remettre aux normes le bâtiment qui est situé dans une zone classée. Un projet de modernisation nécessaire, avec son accès pour personne à mobilité réduite qui était complexe car nous tenions aussi à  respecter l’âme de cet édifice.»

IMG_2259

Avant les discours et la visite des locaux, Marie-Claude Mauras  a précisé : « La municipalité tenait à ce que l’inauguration ait lieu un jour de classe, en présence des enfants. C’est normal, ce  lieu leur est dédié et leur appartient. »

Le RPI

Lors de son discours Marie-Claude Mauras a tout d’abord insisté sur la richesse de l’école  qui est un lieu d’éveil, d’apprentissage, de culture et d’enseignement des valeurs républicaines. Le maire a ensuite rappelé que le regroupement pédagogique  a été créé en 1992 et que 57 enfants y sont actuellement scolarisés : «  Une école rurale à échelle humaine. »

Le financement des travaux

Marie-Claude Mauras a présenté le financement des travaux qui  ont été réalisés en deux tranches pour un coût de 193 539 euros HT dont 72% de subventions réparties ainsi : 40% de DETR, 15% du département, plus de 13% de la CCGA et 2,73% de la région Occitanie. Les 28% restants sont financés par la commune qui a réalisé un emprunt.

IMG_2311

Les travaux

 « La  première tranche des travaux consistait à la rénovation complète de la classe CE1 et CE2, du couloir, du coin bibliothèque et de la salle d’accueil des enfants  avant  et après la classe  dans le cadre d’Enfance Jeunesse de la CCGA.  La démolition a débuté au mois de juillet 2016 et la livraison aux vacances de Toussaint 2016. Je tiens à remercier les artisans  qui ont joué le jeu, toute l’équipe pédagogique qui durant les travaux s’est adaptée. La cantine pour l’occasion était devenue une salle de classe, la salle des fêtes la cantine et l’ancien presbytère, l’accueil d’Enfance Jeunesse.  La deuxième tranche, consistait dans la rénovation de la façade. Elle a été terminée au mois de mai 2017. »

IMG_2326

Les discours

Lors de son discours, Vincent Gouanelle   a précisé : «  Par cette réalisation, vous prouvez que le milieu rural peut avancer en se réunissant autour d’une table pour réaliser des projets importants. Vous les enfants, vous pouvez être fiers de votre école et de l’instruction que vous y recevez. »

Ronny Guardia-Mazzoleni à son tour s’est exprimé : «  Nous croyons à l’avenir des territoires ruraux. C’est pourquoi la Région a soutenu votre projet. Pour l’avenir, vous pouvez compter sur la Région et je souhaite une longue vie à cette école. »

Lors de son intervention Anne  Laybourne a insisté sur le fait que le territoire est très rural et que l’État  s’emploie  à maintenir  autant que possible les écoles ainsi que la santé : «  Ce sont des services de proximité indispensables. » Après avoir rappelé les valeurs de l’école de la République, accessible à tous et gratuite, la sous-préfète a rappelé que l’école évolue : «  C’est l’aire du numérique et le département du Gers n’est pas à la traîne. L’État participe aux côtés du Département. Anne Laybourne a conclu son discours  en félicitant la municipalité : «  Vous vous êtes employés à développer une école de qualité, moderne et équitable. »

IMG_2293

Après avoir coupé le ruban, les personnalités ont visité les locaux, devenus modernes,  très fonctionnels et très lumineux.  

IMG_2318

Les donateurs ont été remerciés

Créé par le 02 sept 2017 | Dans : actualité, com com landes armagnac, infos, landes, mairie, patrimoine, travaux

GABARRET

IMG_1780

Vendredi soir, à la salle de bal de la mairie, le maire Stéphane Barlaud et son conseil municipal avait convié  les 92 donateurs, qui ont contribué financièrement à la première tranche des travaux réalisés à l’église Saint Luperc. Après avoir remercié ces personnes, Stéphane Barlaud a apporté les précisions suivantes : «  Votre participation généreuse de 22 126 euros, montre votre attachement à cet  édifice religieux. Vous avez contribué à la réalisation de cette première tranche à hauteur de 12%. Vos dons additionnés  aux    subventions accordées par l’État (DETR), par  la communauté de communes des Landes d’Armagnac et la fondation du patrimoine, représentent les 2/3 du financement de la première tranche, le dernier tiers étant à la charge de la commune. Au total, le coût de  cette tranche, sans les études, est de 160 000 euros HT.»

Le maire a rappelé brièvement les travaux de cette tranche qui  consistaient  à restaurer la nef. Cette dernière était fissurée dans l’axe de la voûte. Des tyrans métalliques ont été mis en place pour contrer la poussée des voûtes. Les collatéraux ont été forés et des pinces en fibres de verre, non apparentes, sont installées à travers les maçonneries au niveau des combles. D’importants travaux de maçonnerie ont été entrepris, les vitraux restaurés, la charpente et le remaniement de la toiture de la nef réalisés.

Stéphane Barlaud a ensuite informé l’assistance sur la deuxième tranche de travaux qui   consistera à restaurer le transept, selon les principes précédents, avec des pinces en fibres de verre : «  Cette tranche devrait débuter rapidement. La municipalité souhaite que les travaux   soient terminés au mois de décembre et que la messe y soit célébrée le soir de Noël. »

Cette tranche des travaux est estimée à 220 000 euros HT. La municipalité  s’emploie à solliciter les subventions et compte de nouveau  sur les dons privés et  le soutien  financier  de la fondation du patrimoine.

La mairie a présenté la rénovation de Barbotan

Créé par le 09 juil 2017 | Dans : com com armagnac, gers, infos, mairie, travaux

 CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

IMG_9269

Jeudi après-midi, au cinéma,  la municipalité avait convié les habitants et commerçants de Barbotan-les-Thermes, pour leur présenter à l’aide d’un diaporama, les importants travaux d’aménagement qui seront réalisés  place Armagnac et aux parkings de la Maison du tourisme. Le maire Jean-Michel Augré a présenté ce projet ambitieux tout en précisant que les services de l’État accompagnaient le financement de ces travaux. Ils débuteront au mois d’octobre au parking derrière la Maison du tourisme, puis au mois de novembre devant la Maison du tourisme et place d’Armagnac, pour se terminer au mois de mars 2018.

Avec cet important chantier de rénovation de ce quartier,  la municipalité a pour objectif de revaloriser la station thermale en offrant un meilleur cadre de vie et de confort pour les habitants, curistes et vacanciers.  

La place Armagnac, qui est jusqu’à maintenant occupée par le stationnement de voitures, deviendra une place polyvalente sur laquelle auront lieu le marché, ainsi que des animations musicales et festives. Il y est prévu la construction d’une  halle moderne de six mètres sur treize mètres, et inspirée de la forme de pin parasol, ainsi que l’installation de bancs, la plantation d’arbres et de végétaux.

Dorénavant, le stationnement des voitures se fera derrière la Maison du tourisme, où un nouveau parking sera réalisé avec la possibilité d’y accueillir une cinquantaine de véhicules. Un cheminement piéton adapté aux personnes à mobilité réduite permettra de rejoindre la place Armagnac, le Casino, ainsi que la Maison du tourisme.

Le parking situé devant la Maison du tourisme, disparaîtra et sera remplacé par un point mobilité  avec une desserte pour les bus, des arceaux pour le stationnement des vélos. Des sanitaires publics seront construits et une placette sera réalisée avec en son centre une fontaine. Cette placette sera un point de détente certainement apprécié par les usagers de l’espace public. Des arbres et de la végétation redonneront un visuel beaucoup plus agréable que le stationnement des voitures et des camping-cars.  Le parvis de la Maison du tourisme sera lui aussi rénové avec des accès pour les personnes à mobilité réduite.

Le maire Jean-Michel Augré, son adjointe Marie-Ange Passarieu et référente de ce projet, et l’adjoint Michel Vigier chargé des bâtiments et du transport, avaient précédemment présenté le projet au sous-préfet de Condom,  Jean-Charles Jobart. Ce dernier a reconnu la nécessité de la réalisation de ce projet en précisant que la commune avait besoin d’évoluer.

Lors de la réunion de jeudi, Jean-Michel Augré a signalé à ses administrés qu’il solliciterait auprès de l’État, de la région, de l’Europe…, le moment venu toutes les aides financières  pour réaliser cette opération : «  Aujourd’hui ces travaux sont réalisables et finançables. Avec ce projet, la municipalité exprime clairement sa volonté de se tourner vers l’avenir. »  

Marie-Ange Passarieu a précisé que les personnes qui n’ont pas pu assister à la réunion, pourront voir sur le site internet de la commune,  le diaporama de l’aménagement futur de  ce quartier de Barbotan- les-Thermes.

Site: mairie-cazaubon.fr

Le PETR développe l’attractivité de la base de loisirs

Créé par le 05 juil 2017 | Dans : actualité, com com armagnac, économie, gers, infos, loisirs, mairie, travaux

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

IMG_9153

Lundi après-midi, Jean-Charles Jobart, sous-préfet de Condom s’est rendu à la base de loisirs de l’Uby, où l’attendaient le maire Jean-Michel Augré, son adjointe Marie- Ange Passarieu, ainsi que  l’adjoint au maire  Michel Vigier. Jean-Charles Jobart venait constater l’avancée des travaux d’aménagement de la base dont les équipements dataient des années 1970. La commune ayant constaté que la fréquentation était en baisse depuis une dizaine d’années, a souhaité en renouveler l’attractivité et elle a donc engagé une opération de requalification de cet équipement stratégique et singulier. Le sous-préfet a précisé : «  Il s’agit d’un véritable projet de territoire, porté notamment par le Pôle d’équilibre territorial rural (PETR) du Grand Armagnac, dont la commune est membre. »  

Cazaubon-Barbotan les Thermes territoire prioritaire

Après avoir rappelé l’importance économique de Cazaubon avec ses 16 000 curistes (21 000 avec les accompagnants) , plus les  vacanciers et touristes, ce qui fait un total de 50 000 personnes qui viennent sur ce territoire, le sous-préfet a précisé qu’il était évidemment prioritaire.

Le PETR

Le sous-préfet a précisé   que le 19 décembre 2016, à la préfecture du Gers a eu lieu la signature des contrats cadre de ruralité des PETR du  Pays d’Auch, du Pays d’Armagnac et du Pays Portes de Gascogne et que lundi 3 juillet 2017, à la Préfecture du Gers, venaient d’être signées  les conventions financières 2017 Etat/PETR des PETR du Pays d’Auch, du pays d’Armagnac, du Pays Portes de Gasgogne et du Pays du Val d’Adour. Les projets des PETR gersois sont dédiés principalement à l’ attractivité des territoires ainsi qu’aux services à la population.   

 L’aménagement de la base de loisirs

Pour Cazaubon-Barbotan les Thermes, qui est la 1er station thermale de Midi-Pyrénées et la 3e station Thermale de la nouvelle région,  l’objectif global du projet de requalification est de donner une nouvelle dynamique économique à la base de  loisirs, en affirmant sa double attractivité, les potentialités qu’elle offre en termes d’activités sportives et de tourisme vert à l’échelle départementale et régionale.  Dès le mois de janvier 2017, la commune a missionné une équipe de maitrise d’œuvre pluridisciplinaire (paysagiste, architecte-urbaniste, bureau d’études techniques), afin que la première phase de réalisation des travaux soit réalisée pour la saison touristique 2017.

C’est cette  tranche de travaux que Jean-Charles Jobart est venu visiter.  Elle comprend la création d’une aire de jeux aquatique, ainsi que celle de jeux pour enfants de 6 à 12 ans, la réhabilitation des jeux existant destinés aux enfants, l’installation de clôture ajourée autour de la piscine et d’un local de rangement pour les pédalos, la construction d’un local de rangement pédalos et canoës, le renouvellement du patrimoine arboré, la création de cheminements piétons accessibles PMR aux abords du lac, la végétalisation des berges, le mobilier et la signalétique.

Le budget  et les subvention accordées

Le budget de cette 1ère tranche est de 500 000 euros HT. La part de l’Etat : FSIPL Cdr est de 100 000 euros (20%), du Conseil régional est de 100 000 euros (20%), les fonds européens sont de 40 000 euros (8%) via le programme  Leader du Pays Armagnac, et la part mobilisée par le maître d’ouvrage qui est la commune de Cazaubon est de 260 000 euros soit 52%.

Le Week-end était festif, sportif et culturel

Créé par le 23 mai 2017 | Dans : actualité, com com landes armagnac, fête, infos, landes, mairie, patrimoine, travaux

SAINT JULIEN D’ARMAGNAC

IMG_8663

Samedi 20 et dimanche 21 mai, la gastronomie, le sport, la nature et la culture étaient à l’honneur, grâce au Comité des fêtes, à la municipalité, aux Baladins du Gabardan et à l’amicale des pompiers.

Samedi soir, à la salle des fêtes 70 personnes se sont retrouvées pour renouer avec la tradition et savourer un repas Poule au pot.

Dimanche matin, une quinzaine de personnes a participé à la randonnée pédestre de 8 km. Un circuit partant de  Saint Julien et conduisant à  en Mauvezin puis Lagrange.

De retour à 11 heures à Saint Julien, les randonneurs ont été rejoints par une quinzaine de personnes. Là, Marc Laurent et Jean-Louis Gardère de l’atelier d’histoire des Baladins ont détaillé l’histoire de la motte castrale de Saint Julien.

Avec les animateurs, les personnes ont remonté le temps, découvert l’église, ainsi que les travaux de restauration de l’édifice religieux et l’aménagement paysager de la motte.

  Sophie Ducoudré, maire de la commune a profité de l’occasion pour rappeler que les travaux de restauration de l’intérieur de l’église, ont été terminés au mois de février 2016 :

«  Lors des travaux sur les murs, des fresques et décors ont apparu et maintenant sont mis en valeur. Suite à cette découverte, l’église a été classée aux Monuments historiques. La municipalité a pu réaliser ces importants travaux grâce aux subventions accordées. Les derniers travaux réalisés ces derniers temps concernaient l’aménagement paysager de la motte en tenant compte du développement durable. Nous avons effectué  des plantations de végétations qui se suffissent  à elles-mêmes, ainsi que des arbres fruitiers. Cet aménagement paysager a pu se réaliser grâce au partenariat qui unit la Communauté de communes des Landes d’Armagnac avec les établissements Fouquet’s-Barrière, les vignobles Marie-Laure Lurton, Terre Azur et Passion froid du groupe Promona.  Avec ces travaux, nous avons mis en avant l’originalité du site avec cette motte qui est unique  dans la région.»

La motte située à proximité de la salle des fêtes, est devenue ainsi un lieu très accueillant, sécurisé et calme qui  offre par temps clair une belle vue sur les Pyrénées, ainsi qu’une  vue panoramique sur un beau paysage naturel.

Les parkings bien aménagés permettent un accès facile aussi bien à la motte qu’à la salle des fêtes.

Pour la commune de Saint Julien c’est un nouvel atout, qui peut attirer des touristes, mais aussi servir pour des mariages, réunions de familles et autres réceptions.

Les Pitchouns ont leur aire de jeux

Créé par le 09 mai 2017 | Dans : actualité, com com armagnac, gers, infos, mairie, travaux

 LIAS D’ARMAGNAC

IMG_8570

Lundi 8 mai, après la cérémonie au Monument aux morts en présence de plus d’une  quinzaine d’enfants et de nombreux villageois, a eu lieu l’inauguration de l’air de jeux.

IMG_8574

IMG_8583

Le maire Bernard Pandelé constatant la présence de tous ces pitchouns, a ouvert son discours en précisant que cette aire était réellement justifiée et que les enfants allaient bien en profiter : « Il y a deux ans et demi,  notre  conseillère municipale Karine André, a proposé au conseil municipal ce projet.  Par la suite, le conseil municipal a approuvé ce projet, qui pouvait être réalisé sur cette parcelle de terrain qui jusqu’à maintenant n’était pas utilisée. Pour la réalisation nous avons sollicité des subventions conséquentes, celles-ci nous furent accordées par la Région, et par la réserve  parlementaire du  sénateur Franck Montaugé. Aujourd’hui, nous sommes ravis de voir tous ces enfants venir s’épanouir sur cette aire de jeux en plein cœur du village. Je remercie la Région et Franck Montaugé pour leur aide financière apportée, ainsi que toutes les personnes qui se sont employées dans cette réalisation  et Claire qui avec ses pinceaux a décoré l’abribus. »

IMG_8585

L’aire de jeux  grillagée, donc bien sécurisée, est réservée aux enfants de 2 à 7 ans, évidemment accompagnés par leurs parents ou éducateurs.  L’aire de jeux est composée d’une tour, avec échelle, toboggan, tunnel, à proximité se trouve la balançoire avec une marelle, une table et des bancs.

Sur le parking, un emplacement pour personne à mobilité réduite a été marqué.

Avec les beaux jours, ce petit square où les enfants vont pouvoir se retrouver pour jouer, va redonner de la vie et sera certainement aussi un lieu de rencontre pour les adultes.

Déjà, lundi en fin d’après-midi, les pères de familles avaient amené les pétanques pour se faire une bonne partie à proximité du square.

À l’issue de l’inauguration, une collation avec boisson fut proposée,  et par la suite les pitchouns ont profité de leurs jeux, tandis que les adultes bavardaient. 

Le maire et ses conseillers municipaux

Le maire et ses conseillers municipaux

Le sous-préfet était en visite

Créé par le 03 mar 2017 | Dans : actualité, com com armagnac, gers, infos, mairie, travaux

CAMPAGNE D’ARMAGNAC

 IMG_7396

Mercredi 1er mars, en début d’après-midi, Jean-Charles Jobart, sous-préfet de Condom, s’est rendu à la mairie de Campagne d’Armagnac, où l’attendaient le maire  Claude Vettor, ses adjoints et les conseillers municipaux.

 À la mairie, rapidement un dialogue très détendu  s’est établi entre les élus et Jean-Charles Jobart. Le maire Claude Vettor a ensuite présenté sa commune qui compte 220 habitants, ainsi que les quatre associations qui animent la vie du village.

Puis le maire a abordé  les travaux en cours, notamment l’agrandissement du local de la chasse et la construction des locaux pour les associations, en précisant : «  Les conseillers municipaux s’impliquent fortement dans le développement de la commune. »

Les élus ont posé plusieurs questions au sous-préfet,  sur divers sujets qui concernent avant tout la vie du village. Jean-Charles Jobart, très à l’écoute a apporté des réponses concrètes sur ces problèmes spécifiques.

Les travaux et les projets

Claude Vettor a présenté  le dossier de l’assainissement collectif : «  Celui-ci avait été réalisé autrefois pour une population moins importante. La commune possède un terrain et souhaite y réaliser un lotissement. Ce sera l’occasion pour la commune de faire un assainissement collectif plus important et d’y raccorder d’autres habitations. Nous avons opté pour l’assainissement collectif plutôt   qu’individuel. C’est le SETA d’Estang qui assure maintenant l’assainissement collectif et individuel. »  

Le maire  a ensuite abordé le gros souci de la traversée du village, en précisant que les excès de vitesse sont courants  et mettent en danger la population : «  Nous avons contacté le département et pour quatre semaines, des radars pédagogiques ont été installés. Cette opération a pour but de savoir si l’on installe des radars pédagogiques définitivement. Il est question aussi d’installer des écluses routières, mais cela a un coût et nous sommes une petite commune. »

Jean-Charles Jobart a rassuré les élus pour ces travaux de sécurisation du village : «  C’est un dossier prioritaire et l’État peut vous aider  sur ce projet,  pour lequel la DETR est éligible. »

Claude Vettor  a par la suite abordé la rénovation complète de la toiture de l’église qui en a bien besoin, en demandant au sous-préfet, si la municipalité pouvait avoir des aides. Le sous-préfet a précisé qu’il y a plus de demandes de la  DETR que l’enveloppe prévue donc des choix s’imposent, mais que la municipalité peut tout de même en faire la demande.

Le projet d’agrandissement de la mairie avec la mise aux normes pour les personnes à mobilité réduite a été détaillé par le maire : «  Nous envisageons d’aménager la salle du bas en salle du conseil municipal et nous nous servirons  de l’étage pour les archives. La pièce qui sert de  secrétariat de la mairie et qui est aussi le bureau du maire  est trop petite. Notre projet  consiste à construire un bâtiment  à l’emplacement où il y a la cabine téléphonique. Ce bâtiment comprendra une pièce pour le secrétariat et une pièce qui sera le bureau du maire. L’ancien secrétariat  sera transformé en toilettes pour les personnes à mobilité réduite. »  Ces travaux pourraient être réalisés en 2018-2019.

Jean-Charles Jobart a demandé au maire s’il avait des soucis au niveau administratif, notamment avec les services de l’Etat. Le maire avec sincérité a répondu que non : «  J’ai toujours eu de bons contacts. »  

Commune nouvelle

Le sous-préfet a demandé aux élus s’ils envisageaient un mariage avec d’autres communes. Claude Vettor a répondu : «  Nous en parlons de temps en temps. Les conseillers municipaux  sont ouverts à la réflexion. J’ai déjà  abordé ce sujet avec  le maire d’Ayzieu Jean-Claude Duffau, et le maire de Marguestau Guy   Remazeilles. Nous avons une agence postale communale avec dépôt de pains et de gaz. Les habitants d’Ayzieu et de Marguestau viennent donc souvent à Campagne. »

Jean-Charles Jobart a rappelé les grandes lignes des communes nouvelles : «  Les communes historiques gardent leur identité, leurs panneaux, leur mairie qui devient une mairie annexe avec son propre état civil, et le maire délégué remplit les fonctions d’officier d’état civil et de police judiciaire, tout en étant adjoint au maire de la commune nouvelle. » Le sous-préfet après avoir  rappelé la commune nouvelle de Castelnau d’Auzan-Labarrère avec les importantes  économies réalisées, a rappelé les aides financières apportées par l’État aux communes nouvelles pour la réalisation de leurs projets : «  Ce que je souhaite, c’est que les élus s’interrogent sur le sujet. »

Claude Vettor a conclu : «  Si un jour cela doit arriver, il vaut mieux  que nous choisissions nos partenaires. »

La visite du village

Le maire accompagné de ses conseillers municipaux a proposé au sous-préfet de visiter. Après avoir visité le secrétariat de la mairie, la salle des fêtes, le village, l’église, le lavoir et l’agence postale communale, la découverte du bourg s’est conclue par la visite du chantier du local de chasse et des associations.

Les sorties des pompiers sont en augmentation

Créé par le 04 déc 2016 | Dans : actualité, com com landes armagnac, infos, landes, sapeur-pompier, travaux

GABARRET – HERRE

 

À l’occasion de la Sainte- Barbe, samedi soir, à la salle des fêtes d’Herré, en présence des maires du secteur d’intervention des Sapeur-pompiers de Gabarret, du lieutenant-colonel Jean-Pierre Lespiaucq , ainsi que du lieutenant Georges Dejean chef de pôle, le lieutenant  Éric Mathon a dressé le bilan des interventions pour l’année 2016.

«   Nous avons effectué 350 sorties, dont 295 interventions pour secours à personnes, 21 feux urbains, 12 départs de feu de forêt, 21 opérations diverses et récemment encore une sortie. L’année 2015 avait totalisé 302 sorties. »

Les Sapeurs-pompiers formés

Après avoir remercié les employeurs qui libèrent les volontaires pour les interventions et la formation, Éric Mathon a cité les noms des sapeurs qui ont participé à des formations à l’école départementale : « Les sapeurs Bruno Lastécouère, Arnaud Guille ont obtenu le fae de chef d’équipe. Le caporal Cédric Drouot et le 1er classe Arnaud Guille ont obtenu le fd1, Emilie Hénnart et Julie Bernier, anciennes jsp d’Eauze ont terminé  leur formation et sont opérationnelles avec déjà plusieurs sorties à leur actif. Lucas Jansen est opérationnel VSAV. Lui aussi a plusieurs sorties à son actif.  »

L’évolution du Centre de Gabarret

 Éric Mathon a remercié chaleureusement le lieutenant Hervé Gahuzéré et les formateurs des Jeunes sapeurs-pompiers d’Eauze, pour avoir formé deux des nouvelles recrues de Gabarret, ainsi que les formateurs du Sdis 40 pour le complément de formation. Satisfait, il a continué : « Nous avons un nouveau VSAV équipé d’un GPS relié à l’alerte ce qui permet d’aller beaucoup plus vite sans effectuer de recherche cartographique. Bientôt, les VLHR et FDF en seront aussi équipés.  » Après avoir rappelé que la réhabilitation du Centre de Gabarret a commencé  par la salle de formation et de réunion, puis par la salle de garde et des locaux de vie, Éric Mathon a conclu :

  « Les travaux sont terminés. C’est un travail de qualité, tous mes remerciements aux agents du Sdis pour leur professionnalisme.  »

Remerciements et journée du 14 juillet

Le lieutenant a ensuite remercié le chef du Pôle, ainsi que les chefs de centre de secours du Pôle Armagnac et les chefs de centre de secours du Gers et du Lot et Garonne avec qui les pompiers gabardans interviennent régulièrement en secours interdépartemental. Éric Mathon a poursuivi son discours en rappelant les festivités du 14 juillet avec la journée portes ouvertes et ses quatre points forts qui étaient les suivants : la présentation du matériel avec l’explication de l’alerte, le repas champêtre, la manœuvre d’évacuation par l’extérieur à l’aide de lot de sauvetage d’une victime, la manœuvre d’établissement de lance à mousse pour feu d’hydrocarbure, ainsi que des jeux pour les enfants.

  « Je remercie les pompiers actifs et retraités ainsi que leur famille qui ont participé à la réalisation de cette animation, sans oublier les sponsors qui nous ont permis de récompenser tous les enfants.  »

Le lieutenant-colonel Jean-Pierre Lespiaucq, après avoir constaté que la saison 2016 fut chargée en interventions a insisté sur la particularité du Centre de Gabarret : «  C’est le seul centre qui intervient  sur trois départements et deux régions. » Il a ensuite félicité et remercié les sapeurs-pompiers gabardans pour leurs compétences et leur disponibilité : « Continuez comme ça, donnez le meilleur de vous-même pour tous et la population. Merci pour tout ce que vous avez fait en 2016. Le Centre fonctionne bien.  »

Au cours de son discours, Brigitte Appolinaire, maire d’Herré,  a exprimé au nom des autres élus et de la population toute la reconnaissance vis-à-vis des sapeurs-pompiers : « Vous constituez une forme moderne d’engagement et vous êtes des modèles pour les jeunes.  »

Avant la remise des galons, Éric Mathon a tenu à honorer  le capitaine honoraire Roger Lazartigue (89 ans), sapeur-pompier dès 1956, puis chef de corps à partir de 1971 avec le grade de sous-lieutenant, puis lieutenant jusqu’en 1987 où il a pris sa retraite.

Les promus sont les suivants : Émilie Hénnart 1er classe, caporal Arnaud Guille et Bruno Lastécouères, caporal-chef Éric Hénnart.

Le docteur Floriane Laville a été élevée au grade de commandant honoraire et a reçu la médaille d’argent  pour ses années de service.

Le maire Serge Jourdan présente le réseau de chaleur au bois

Créé par le 27 avr 2016 | Dans : actualité, com com landes armagnac, landes, mairie, travaux

LOSSE

Mardi soir, avant le conseil communautaire, le maire Serge Jourdan et les techniciens Pascal Danné et David Zacchello,  ont présenté le réseau de chaleur au bois aux  élus de la Communauté de communes des Landes d’Armagnac (CCLA).

Serge Jourdan a  détaillé   la démarche  entreprise par la municipalité lossaise, puis il a précisé  : « Ce réseau de chaleur était indispensable pour passer du chauffage  électrique et gaz à un chauffage plus économique en utilisant notre richesse locale, qui est la forêt communale.  La mise en service a été réalisée en novembre 2015.  »

Le maire a  abordé les aspects financiers en précisant : le coût des études  est de 32 015 euros HT, le coût des travaux  est de  248 648 euros HT. Les aides  financières  se répartissent ainsi : La DETR  est de 74 594 euros, soit 30 %, la Région Aquitaine nous a accordé  92 749 euros soit 37%, et la CEE 6 600 euros soit 2, 65%. »

Durant la  visite du réseau, les deux techniciens ont montré  et expliqué le fonctionnement du silo d’alimentation  d’une capacité de 30 M3,  la chaufferie, une des 9 sous-stations, puis ils ont abordé les aspects techniques : « La longueur du réseau lossais est de 250 mètres. De nombreux bâtiments communaux y sont raccordés, ainsi que deux particuliers. »

 Les bâtiments raccordés sont la salle polyvalente, la grande salle de réunion, la cuisine,  les vestiaires, la bibliothèque, la salle de réunion, les sanitaires, l’école, les logements  communaux  de l’école, de l’ancienne cantine, ainsi que la mairie et l’ancienne poste. 

 Le bois provient de la première éclaircie qui a été réalisée  au mois de mai. Ce sont 250 kg de plaquettes par jour qui sont donc consommées, ce qui aux dires des techniciens est peu.  

Durant la visite, les élus ont exprimé tout l’intérêt qu’ils portaient  sur ce mode de chauffage, en posant de nombreuses questions aux deux techniciens et au maire Serge Jourdan,  notamment sur la manipulation des plaquettes, sur  la température obtenue et son mode de réglage, ainsi que  sur  les économies réalisées.  À l’issue de la visite,  Serge Jourdan a exprimé  son entière satisfaction et  précisé : «  Nous envisageons d’agrandir le réseau en chauffant le bâtiment   situé devant la salle Raphaël Jourdan ».

Notre Rousseur |
Solers-Actualités-Culture |
Auregaldelavie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Jacfercho
| Mon esprit critique a des c...
| LE SENEVE