tradition

Articles archivés

Course landaise

Créé par le 17 oct 2017 | Dans : agenda, com com armagnac, gers, infos, les sorties, tradition

ESTANG

IMG_7933

Dimanche 29 octobre à 15 heures, aux arènes, le club taurin estangois organise une course landaise  avec le troupeau Béarn Armagnac et la présentation de la quadrilla 2018.

Des nouveautés et des surprises sont aussi au programme.

L’entrée générale est à 11 euros et est gratuite pour les moins de 16 ans. Lou Débisaïre et Michel Douroux .

La Transhumance est passée

Créé par le 21 sept 2017 | Dans : com com landes armagnac, fête, infos, landes, tradition

LOSSE

IMG_2163

Après la journée du patrimoine le 17 septembre, le village s’est de nouveau animé mercredi 20 septembre avec le passage de la route de la transhumance. Le beau temps étant au rendez-vous, le public nombreux a profité du marché du terroir et s’est copieusement approvisionné au stand du fromage du berger. 

IMG_2162

Pour le repas et le concert animé par Jazz chamber orchestra, la salle Raphaël Jourdan était comble. Le  Swing, la tendresse et l’ humour de ce groupe musical  ont enthousiasmé le public.

IMG_2170

Les chasseurs en assemblée générale

Créé par le 01 sept 2017 | Dans : actualité, com com armagnac, gers, infos, loisirs, sport, tradition

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

IMG_1776

Jeudi soir, à la salle de la mairie, en présence de Jean-Michel Augré,maire de Cazaubon, et de Guy Remazeilles, maire de Marguestau, les chasseurs de la société de chasse Cazaubon-Marguestau   se sont réunis  en assemblée générale, d’une part pour faire le compte rendu de l’année écoulée et, d’autre part, afin de préparer la nouvelle campagne  2017-2018.

Le président de la société de chasse Joseph Florio a  tout d’abord ouvert la réunion en remerciant les deux maires pour leur présence, puis il a rappelé que pour la saison 2016-2017, la société a effectué un premier lâcher de 200 faisans, puis trois semaines après un deuxième lâcher d’une centaine de faisans.

Joseph Florio a ensuite abordé les 26 battues destinées à réguler la population de sangliers. Durant cette saison  63 sangliers ont été abattus. Après avoir énuméré la répartition  des sangliers entre les chasseurs, les propriétaires terriens et ceux  destinés aux repas ouverts à tous, organisés par  la société de chasse, le président  a rappelé que  pour cette saison passée,  il y a eu peu de dégâts causés par les sanglier, car ce fut une année, où il y a eu  beaucoup de glands.   Les battues aux chevreuils avec 116 bracelets dont 13 pour les tirs d’été, ont été détaillées ainsi que la répartition du gibier, et 7 renards ont été abattus : « Il en reste encore beaucoup. »

Après avoir discuté sur la chasse à la bécasse, les chasseurs  ont échangé sur la chasse à la palombe et sur sa suspension sur une vingtaine de jours,  à cause de  la grippe aviaire.

Le trésorier Jean-Marc Boulin a détaillé le bilan financier qui révèle un exercice positif  et une trésorerie saine.

Le maire Jean-Michel Augré a félicité la société  pour son excellente gestion, pour sa forte implication aux médiévales, en assurant le repas, puis il   a exprimé ses inquiétudes  pour l’avenir : «  Si le nombre de chasseurs continue de diminuer comme partout, et que les jeunes n’assurent pas la relève, comment comptez- vous  réaliser la régulation ? »

Joseph Florio a précisé : « Heureusement que des chasseurs des villages voisins et des départements limitrophes,  prennent leur carte chez- nous. Ce qui fait 81 cartes sur la commune. Dans l’avenir, il y a la possibilité d’inviter des chasseurs d’autres régions à venir chasser avec nous, afin de maintenir la régulation. »

Pour la saison 2017-2018, un premier lâcher de 200 faisans sera effectué samedi 9 septembre et un second d’une centaine de faisans aura lieu samedi 7 octobre. Il est prévu 116 bracelets de chevreuils dont 13 de tirs d’été. Les battues aux sangliers ont repris et le rendez-vous est toujours à 7 h 30, au local de la chasse. Le prix de la carte de chasse cantonale est à 35 euros et permet de chasser sur une douzaine de communes.

Joseph Florio a rappelé que les médiévales qui mobilisent les chasseurs pour le repas,  auront lieu dimanche 17 septembre. Il a invité les chasseurs à se mobiliser pour cette journée exceptionnelle.

Après avoir détaillé les dégâts occasionnés par les corneilles qui sont toujours très nombreuses, et ceux  créés par les ragondins, Joseph Florio a donné la parole au maire de Marguestau,  Guy Remazeilles.  Ce dernier  a précisé : «  J’ai beaucoup de plaisir d’être avec vous. Je vous félicite  de la bonne entente et de l’ambiance paisible qui règne dans votre société de chasse. Je tiens à vous remercier pour le repas de chasse qui anime notre commune. Nous pouvons le réaliser grâce à vous. »  

Oscar Borjas et João Maria Branco ovationnés après leurs prestations

Créé par le 27 août 2017 | Dans : actualité, com com armagnac, gers, infos, tradition

CAZAUBON BARBOTAN LES THERMES

IMG_1280

Samedi après-midi,  les arènes de Cazaubon ont accueilli  la corrida portugaise annuelle, la seule dans le département du Gers. Oscar Borjas et João Maria Branco étaient face à un très beau lot de  toros des Frères Jalabert de la   ganadéria  de  la Chassagne  (Camargue).

Les cinq  toros sélectionnés nobles et très combattants, ont permis aux deux cavaleiros, d’exprimer tous leurs talents  devant un public enthousiaste.

Dès le début, le public a apprécié la totale complicité d’Oscar Borjas avec ses chevaux, notamment les levades, danses, esquives admirables et ses attaques très spectaculaires avec de belles pauses al quiebro. En véritable artiste de la Corrida Portugaise, Oscar Borjas (Espagne),  s’est donné totalement pour faire plaisir au public Cazaubonnais, partageant avec lui son enthousiasme et sa passion. Le rejoneador Oscar Borjas a présenté une tauromachie fraiche très élaborée et remarquable  due en bonne partie au bon dressage de ses chevaux et à son talent de cavalier.

João Maria Branco  (Portugal), lors de ses prestations successives, a  avant tout présenté une tauromachie beaucoup plus classique avec  des attaques et des pauses de face (de Cara). Ses interventions dynamiques et courageuses ont offert au public le style d’une autre école.

Les forcados de Chamusca, fidèles à Cazaubon depuis une quinzaine d’années, cette année,  à plusieurs reprises ont eu du mal à arrêter  à mains nues trois  toros très virulents.

 Courageux, volontaires et n’acceptant pas l’échec, ils se sont immédiatement repris, et malgré de fortes  tumades ont réussi à neutraliser les bêtes, provoquant l’admiration du public pour leur bravoure et leur obstination. À l’issue de la Corrida portugaise, le public debout a fortement ovationné  Oscar Borjas, João Maria Branco,  Les forcados de Chamusca, exprimant ainsi sa totale satisfaction.

Quant aux organisateurs ils étaient ravis, constatant que le spectacle était de qualité et que le  public était plus nombreux que l’an dernier.    

Un triomphe pour Gascogne et traditions

Créé par le 15 août 2017 | Dans : com com armagnac, gers, infos, sport, tradition

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

IMG_0927 - Copie

 Dimanche dès 17 heures, plus de 700 personnes ont répondu à l’invitation du  Club taurin Darrigada et amis de la course landaise, qui organisait son premier festival Gascogne et traditions.

Ce jour-là, le public a assisté à un cocktail unissant trois traditions tauromachiques, la course landaise, la course à la cocarde et en final, les écarts face à un taureau.  

IMG_0952 - Copie

À cette occasion, la ganaderia Dargelos avait choisi un joli lot  de coursières très volontaires et deux puissants taureaux. Dès le début du festival, la coursière Catalane a permis à l’écarteur Julien Ducassou d’exprimer pleinement tout son talent, offrant ainsi de superbes écarts qui enthousiasmèrent le public.

L’écarteur Olivier Larrieule prit le relais démontrant qu’il était toujours à la hauteur, maintenant sa bonne réputation d’écarteur.

 Les sauteurs Simon Raunier et Mathieu Michelena  face à la coursière Ursula  ont offert un spectacle qui, comme on s’y attendait, a réellement satisfait le public. L’enthousiasme du public, soutenu par le répertoire de Las Murgas, s’amplifiait au fur et à mesure des sorties de cette première partie. Les écarteurs Aurélien Nougaro,  Quentin Lasserre, ont donné à leur tour le meilleur d’eux–mêmes pour faire plaisir aux spectateurs et remercier le Club taurin Cazaubonnais de les avoir invités à partager cette nouveauté.

IMG_1006

À leur tour, les raseteurs du Sud-Ouest sont entrés dans l’arène. Pour cette première, ils étaient une dizaine à avoir fait le déplacement.  Les raseteurs ont offert un spectacle sportif extraordinaire qui a conquis l’assistance.  Intrépides, courageux  face à des bêtes vaillantes, notamment  Elisa qui s’est défendue fortement tout au long des sept minutes, regagnant sa loge avec ses trois trophées.

À l’entracte, Delphine Bréant, présidente du Club taurin Darrigada et amis de la course landaise, souriante, a exprimé sa satisfaction : «  Pour cette première, c’est un beau spectacle et le public est venu à ce premier rendez-vous. C’est une pure réussite. »  

En deuxième partie, l’écarteur Guillaume Duffau, ainsi que les autres se sont  affrontés à la coursière Océane. Les sauteurs ont de nouveau offert un splendide festival de sauts, et un duo du saut de l’ange impeccable. Malheureusement, lors du deuxième duo, Simon Raunier fut violemment renversé par la coursière. Les pompiers de l’Association des Secouristes et Pompiers pour l’évènementiel et le Caritatif (Aspec) sont intervenus avec le docteur Capdepont, pour   évacuer Simon Rodier dont l’état nécessitait une radiographie de la jambe.

Le festival de très haut niveau s’est poursuivi pour se conclure avec la coursière Campagnere. Olivier Larrieule, Aurélien Nougaro et Julien Ducassou ont offert aux spectateurs un excellent travail.  

IMG_1000

Les raseteurs se sont affrontés à la difficile Mariposa et c’est Yann Brocaires qui décrocha un attribut.

La finale s’est jouée  sur un taureau camarguais. Yann   Brocaires a détendu la corde et c’est Morgan Checchin qui a remporté la mise après un raset à droite. Malheureusement, Morgan Checchin sur son dernier raset victorieux est mal retombé en contre piste et fut transporté à l’infirmerie.

 Suite à cette finale, c’est Baptiste Bordes qui a défié le toro   Orgulloso.

 IMG_1124 - Copie

À l’issue de la compétition, le trophée du premier festival Gascogne traditions qui revenait à Simon Raunier, fut remis par le maire Jean-Michel Augré,  à Yann Brocaires. Les organisateurs honorent ainsi, par la même occasion, le retour des raseteurs à Cazaubon.   

IMG_1143

L’ACCA s’implique dans la vie du village

Créé par le 02 juil 2017 | Dans : com com landes armagnac, infos, landes, sport, tradition

ESCALANS

IMG_9057

Dimanche matin, à la Biche au bois, en présence du maire Jean Barrère, les membres de l’ACCA escalanaise ont tenu leur assemblée générale.

Le président Francis Ibanez a rapidement donné la parole au trésorier Jean-Marie Sauvage qui a détaillé le bilan financier  de l’année 2016-2017 et qui révèle un solde positif, puis il a précisé que la vente des cartes est en progression. Jean-Marie Sauvage  est revenu sur l’achat par l’ACCA d’une quinzaine de miradors, ainsi que sur les lâchers de 80 faisans, 50 perdreaux, puis un nouveau lâcher de 50 faisans. 

Francis Ibanez a précisé : «  Si le solde est toujours positif c’est grâce à la forte implication des bénévoles, qui permet à l’ACCA de réaliser des économies. » Au sujet des chevreuils,  le président a abordé le plan de chasse   triennal  en précisant : «  pour le nouveau plan, nous demandons seulement 160 chevreuils. Ce plan est plus raisonnable et plus réalisable. »

Après avoir annoncé le départ de Serge Buosi, Francis  Ibanez a tenu à rappeler son implication  très active  au sein de l’ACCA et évidemment l’en remercie. L’ACCA qui s’était engagée à restaurer l’abri du puits, envisage la fin des travaux avant le retour des palombes : «  Monsieur le maire, nous tenons à assumer cette restauration à nos frais à hauteur de 100%. » Cette proposition a été acceptée par le maire.

 Le tiers sortant a été renouvelé et Jean-Marc Froment ne se représentant pas, Sébastien Garbay a été élu à sa place. L’ACCA envisage prochainement de construire un auvent  au Gîte des chasseurs. Le maire n’y voit pas d’inconvénient. Lors de son intervention, Jean Barrère  a encouragé les membres de l’ACCA à poursuivre leurs activités de chasse, ainsi que leur implication dans la vie du village, notamment dans l’organisation des traditionnels repas de l’ACCA.

Il a ensuite félicité les jeunes chasseurs qui ont rejoint leurs aînés et assurent ainsi la relève, puis il a conclu en invitant à la solidarité les chasseurs, pêcheurs, éleveurs et agriculteurs : «  Nous devons rester unis pour défendre nos traditions et notre mode de vie. »

La section quilles au maillet déborde d’énergie

Créé par le 26 juin 2017 | Dans : agenda, com com armagnac, gers, infos, loisirs, sport, tradition

CASTELNAU D’AUZAN-LABARRERE

Trophée Jean-Claude Tourné 2017.

Trophée Jean-Claude Tourné 2017.

Dimanche  25 juin,  le club de quilles du Foyer rural  de Castelnau d’Auzan a eu l’honneur d’organiser un challenge par équipes, permettant aux équipes qui se rencontraient de marquer des points afin d’essayer de se qualifier pour le championnat de France. Pour les compétiteurs ce fut une journée agréable et idéale pour jouer et pour les organisateurs une réussite avec  57 équipes engagées à ce concours. Les   deux équipes locales n’ont pas pu accéder au podium, mais elles ont tout de même participé et en gagnant quelque parties, ont réussi à marquer des points.

Le trophée Jean-Claude Tourné

Pour certains ce fut aussi l’occasion de revenir sur la journée du 15 avril, où le club auzanais a organisé son traditionnel trophée Jean-Claude Tourné, avec cette année 13 équipes en compétition.  C’est l’équipe landaise de Vielle-Soubiran qui a remporté le trophée Jean Claude, et  qui reviendra le mettre en jeu en 2018.

Le retour des concours de quilles d’été

Les concours de quilles d’été à la mêlée, organisés par la section auzanaise reprennent dès mercredi 28 juin et se prolongeront jusqu’au mercredi 30 août inclus. Ces concours ont lieu tous les mercredis à partir de 21 heures, à la salle polyvalente, et sont ouverts à tous.  

  Dimanche 6 août à partir de 16 heures  à Arech aura lieu un concours en 4 parties,  puis samedi 2 septembre, à partir de 9 heures, à la salle polyvalente,  auront lieu les  finales de la coupe des clubs,  qui seront suivies dès 13 heures par un repas moules frites (ouvert à tous).

Pour tout renseignement complémentaire s’adresser à Alain Gallinaro  au 06 76 80 22 40.

Le nouvel élan du club taurin

Créé par le 12 juin 2017 | Dans : agenda, com com armagnac, gers, infos, loisirs, spectacle, sport, tradition

 CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

IMG_8901

Samedi, dès 8 heures,  les membres du club taurin Darrigada et amis de la course landaise se sont retrouvés aux arènes, tout d’abord pour partager ensemble un copieux petit déjeuner en plein air, puis s’investir dans le travail de rangement des arènes.

Pour la nouvelle présidente, Delphine Bréant ce fut aussi l’occasion de présenter le nouveau bureau élu récemment, les nouveaux membres du club, ainsi que les trois courses landaises programmées pour cette saison et saluer le dévouement  et les compétences de l’ancienne présidente du club, Marie-Thérèse Dugas :

«  Elle s’est beaucoup investie durant de nombreuses années  pour poursuivre le développement de  la bonne réputation des arènes de Cazaubon. Une nouvelle équipe prend le relais avec pour objectif de maintenir le niveau obtenu par l’équipe précédente. Les 25 membres du club sont très motivés à relever le défi afin que Cazaubon reste une place importante de la course landaise. »

Les rendez-vous

Cette année  le club taurin Darrigada et amis de la course landaise proposera trois courses landaises. La première aura lieu dimanche 13 août  avec un festival gasco- landais, et la participation de  la ganaderia Dargelos et de la cuadrilla Christophe Malet . Ce jour-là, parmi les nouveautés, les coursayres auront le plaisir d’assister au retour de la cocarde avec les raseteurs du Sud-Ouest,  et à un final  avec Baptiste Bordes face à un taureau de Baptiste.

Dimanche 27 août, à l’occasion des fêtes, il y aura la traditionnelle course du challenge de l’Armagnac avec la ganaderia Dal.

Et pour clore la saison, dimanche  24 septembre, les coursayres ont rendez-vous à une course landaise promotion avec  la ganaderia de Jean-Louis Deyris et la cuadrilla de Thierry Bergamo.

Le  nouveau bureau

Le bureau se compose de la présidente Delphine Bréant, du vice-président Marcel Borgela, de la secrétaire Marianne Daspe et de son adjoint Alain Daspe, de la trésorière Catherine Moncassin et de son adjoint David Hernandez.

Les Gabardans se souviennent

Créé par le 07 juin 2017 | Dans : actualité, com com landes armagnac, histoire, infos, landes, tradition

LOSSE

Mardi matin, en souvenir du Débarquement en Normandie et en hommage aux résistants Gabardans ainsi qu’aux agents parachutés, l’amicale Hilaire-Buckmaster avait convié les gabardans à assister aux cérémonies.

La première a eu lieu à la stèle du Camp de la pluie à Lubbon, puis a été suivie par la cérémonie à la stèle du Camp de la vertu à Créon d’Armagnac, en ensuite par celle au Mémorial de Lapeyrade.

À Lapeyrade, la cérémonie a eu lieu en présence  des maires Serge Jourdan, Marcel Bontaz, Serge Expert,  Brigitte Appolinaire, Sophie Ducoudré, du directeur de l’Onac  Paul de Andreis, des représentants de la Gendarmerie, des anciens combattants, d’une vingtaine de Porte-drapeaux, des représentants de la Royal air force,  d’une vingtaine d’élèves de l’école primaire publique de Gabarret et de nombreux garbardans.

La présidente de l’Amicale Hilaire-Buckmaster, Jeanine Barberes a tout d’abord vivement remercié  les autorités civiles et militaires ainsi que les gabardans qui ont répondu nombreux à l’invitation de l’Amicale, puis elle a prolongé son allocution en détaillant l’histoire du réseau Hilaire, ses missions, les trois parachutages.

 Lors de son discours, Alain Geay,  président des amis du réseau Victoire et vice-président de l’amicale du Bataillon de l’Armagnac a précisé : «  Aujourd’hui, à Lapeyrade, Lubbon, Créon, nous constatons que le souvenir des actions conjuguées entre Parisot, ses hommes, et Hilaire et ses agents SOE, n’est pas tombé dans l’oubli. Pour moi, les réseaux Victoire et Hilaire-Buckmaster, resteront à jamais unis avec le Bataillon de guérilla ou demi-brigade de l’Armagnac qui deviendra le Bataillon de l’Armagnac 158e RI. Victoire, que je représente ici, est l’organisation clandestine qui a permis le développement de l’action du réseau, en devenir Wheelwright et celle  de son responsable Gaston alias Hilaire ou Starr. » Alain Geay  a évoqué par la suite, Arx, Nautin des noms attachés à la mémoire de son père le lieutenant Gaston Geay du groupe Romain, groupe à l’origine de la  2e, puis de la 6e Compagnie du Bataillon de l’Armagnac. Alain Geay a conclu sur l’importance du devoir de mémoire : «  Pour être sûrs que la flamme de la Résistance ne s’éteindra jamais, pour que cette affirmation soit une réalité permanente, invitons la jeunesse les enfants des écoles, collégiens, lycéens et étudiants, à vivre ces moments de mémoire. »

Michel Renaud,  président de l’amicale du Bataillon de l’Armagnac, a précisé : «  Cette partie du sol landais, nous rappelle  le SOE (Spécial Opération Exécutive) dont la section française à Londres était dirigée par le colonel Buckmaster. »  Après avoir rappelé  qu’Hilaire débarqua en France le 8 novembre 1942, puis son arrivée à Agen, sa mise en relation avec les membres du réseau Victoire, qui le dirigea vers Castelnau sur l’Avignon dans le Gers, Michel Renaud apporta les précisions suivantes : «  Toutes les instructions pour les organisations de Résistance des sept départements du Sud-Ouest, partirent de là. Pendant près de deux ans, Hilaire chercha les terrains de parachutage les plus adaptés, en particulier dans les Landes Gasconnes… Le réseau Wheelwright recevait en août 1943, l’aide d’une opératrice radio, Yvonne Cormeau alias Annette, parachutée à Saint Antoine de Queyret en Gironde. Elle transmit tous les messages de ce réseau sous les ordres du colonel Hilaire. Les 13 et 15 août 1943, deux parachutages sont réussis dans le Gers, le troisième échoue. L’avion tombe à Arx. Les armes et les sept aviateurs furent sauvés par le résistant Christophe, puis transportés à Fourcès par le camarade Prieur et camouflés par la famille Darroux. Après un séjour tourmenté à Vic-Fezensac, Nogaro, Saint-Gô, Aignan, les aviateurs regagnèrent Londres via l’Espagne. » Avant de conclure son discours Michel Renaud rappela qu’à partir de 1944, la cadence des parachutages s’est accélérée jusqu’à quelques jours du débarquement, dans 17 communes du Gers et 3 dans les Landes : «  Grâce à ces parachutages, d’immenses quantités d’armes, de munitions, d’explosifs furent répartis dans les divers groupements de résistants. Ce qui permit à tous  ces volontaires de bloquer l’ennemi et participer à la libération du pays. »

Après le discours du maire Serge Jourdan, les dépôts de gerbes, les enfants ont déposé des fleurs à la stèle et dans une corbeille des poèmes et des dessins. Après l’Hymne Britannique, le chant des partisans, la sonnerie aux morts,  la minute de silence, les enfants ont entonné la Marseillaise.

La famille Persylvaine s’agrandit

Créé par le 24 mai 2017 | Dans : actualité, com com landes armagnac, fête, landes, mairie, tradition

PARLEBOSCQ

3P

Mercredi 24 mai, en fin d’après-midi, à la mairie,  à l’occasion de la Fête des mères, Serge Tintané et son Conseil municipal ont convié les familles qui ont eu le bonheur  d’accueillir un nouveau bébé en 2016.

Serge Tintané a précisé : «  La vie d’un village se construit d’événements importants comme celui que nous vivons aujourd’hui. Le Conseil municipal et moi-même sommes heureux, en cette fête des mères de mettre en avant ces familles persylvaine qui ont fait non seulement le choix de vivre dans le Gabardan mais en plus d’y fonder une famille. »

À cette fête, la municipalité avait convié toute la famille, parents, grands-parents, frères et sœurs. Pour les mamans, la municipalité a offert un Saule Crevette. Serge Tintané a énuméré les nombreuses qualités de cet arbuste puis pour souhaiter la bienvenue aux bébés  de l’année 2016, le maire a rappelé la tradition locale de l’arboretum communal : «  Un arbre sera planté aux environs de la Sainte Catherine (25 novembre). L’endroit de la plantation est défini lors d’un Conseil municipal et les familles seront conviées à la plantation. Cette année, exceptionnellement, la plantation sera regroupée avec la plantation des enfants nés en 2015. Elle se réalisera dans le chemin pédestre qui borde le lotissement de Bellevue. Chaque arbre planté est personnalisé avec le nom, prénom, date de naissance de l’enfant et la variété de l’arbre. L’arboretum a débuté en 2008, et s’est agrandi au fil des ans grâce aux naissances persylvaines. Cette année, il comptera 41 arbres. »

Depuis 2016, la municipalité a engagé le cycle des arbres fruitiers et les espèces sont choisies en fonction de la date de naissance. Les enfants nés en 2016 et honorés sont les suivants : Jules Nadeau né le 31 janvier et qui a reçu un cassissier, un cerisier a été donné à Romane Arrat née le 24 avril, ainsi qu’à  Heather Laborde  née le 24 avril.

  

. « Nous serons fiers de voir grandir ensemble ces petites mains et ces jeunes arbres à Parleboscq », a conclu le maire avant le verre de l’amitié qui a clôturé la soirée.

12

Notre Rousseur |
Solers-Actualités-Culture |
Auregaldelavie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Jacfercho
| Mon esprit critique a des c...
| LE SENEVE