sport

Articles archivés

Saint-Jean Bosco labellisé « Génération 2024″ en vue des Jeux Olympiques

Créé par le 11 jan 2021 | Dans : actualité, agenda, com com landes armagnac, éducation, infos, landes, sport

GABARRET

LABEL 2024 profs EPS

Le Collège Saint-Jean Bosco labellisé « Génération 2024″ en vue des Jeux Olympiques

C’est avec beaucoup de joie que madame  Raquel Valmana et monsieur  Grégory Truchot, les deux professeurs d’éducation physique et sportive de Saint-Jean Bosco, ont appris que leur collège venait d’obtenir la labellisation « Génération 2024 » délivrée par monsieur  Bruno Brevet, Directeur académique des services de l’Education nationale des Landes (DASEN) à l’issue du comité de pilotage académique.

Ce label vise à développer des passerelles entre le monde scolaire et le mouvement sportif, pour encourager la pratique physique et sportive des jeunes.

À Saint-Jean Bosco, les collégiens font du sport toute la journée vu qu’à chaque récréation, toutes les installations sportives de l’établissement sont directement accessibles aux collégiens, mais ce sont avant tout les sections sportives scolaires (SSS) qui sont le dispositif « Clé » de ces passerelles, car elles s’appuient sur un partenariat établissement-club. Une Section Sportive Rugby dynamique qui depuis 15 ans, a vu ses effectifs croître : sur 200 élèves au collège, 80 sont inscrits à cette section cette année dont 1/3 de filles.

Le 20 mai 2019 la Section renouvelait la signature de la convention de partenariat avec le club de Rugby de Gabarret  (GAS), avec la mairie et avec le comité départemental de Rugby. Tous ces partenaires se sont engagés à faciliter le dispositif.

L’accueil des sportifs de haut niveau dans l’établissement est un autre critère important du label, vecteur d’échanges entre tous les élèves sur les valeurs du sport en général, de l’Olympisme et du Paralympisme.

Cet axe est aussi ancré dans la culture sportive de Saint-Jean Bosco. En effet, depuis 15 ans Patrice Lagisquet, l’ancien ailier de l’équipe de France de Rugby, entraîneur du Biarritz Olympique (1997–2008), des bleus et actuellement de l’équipe de Rugby du Portugal, vient diriger chaque année un entraînement de la section rugby du collège, prodiguer ses précieux conseils et sensibiliser les élèves sur son association.

Cette association  Chrysalide  se bat inlassablement pour que les enfants en situation de handicap soient considérés comme des personnes à part entière.

Pour le collège l’objectif 2024 est évidemment  toujours plus de sport, même si face à la Covid-19 les deux professeurs d’EPS ont dû adapter les pratiques sportives aux gestes barrières, le virus n’a pas réussi à entamer la détermination du duo, qui avec ce nouveau label est en train de mettre en place un projet pédagogique sur les Jeux olympiques et paralympiques de 2024.

L’ensemble des disciplines est concerné et va construire des séquences pédagogiques dans le cadre des programmes du collège. Selon les niveaux et les programmes, de manière transversale, les professeurs de Français, Histoire-Géographie, Mathématiques, SVT de Saint-Jean Bosco vont intégrer cette notion d’olympisme dans leur cours, notamment un travail sur le vocabulaire sportif, l’héritage de l’Antiquité, les jeux olympiques à Berlin de 1936, la santé et la pratique physique, les statistiques et probabilités…Des interventions avec des intervenants issus du milieu sportif : journaliste, préparateur physique, kinésithérapeute, une initiation aux sports paralympiques, sont prévus, le label facilite les initiatives de ce genre. Un temps fort lors de la journée olympique du mercredi 23 juin contribuera à l’objectif de Paris 2024 : mettre toujours plus de sport dans notre quotidien, même avec la Covid-19.

Le nouveau bureau de la Joyeuse Boule betbezoise

Créé par le 22 déc 2020 | Dans : actualité, com com landes armagnac, élection, infos, landes, loisirs, sport

BETBEZER D’ARMAGNAC

91096417981075866

Pour la saison 2021, la  Joyeuse Boule betbezoise (JBB) vient de renouveler son bureau. Évidemment, le président Jean-Bernard Blanchard et les licenciés espèrent que cette nouvelle saison soit plus riche en événements sportifs que la précédente.

La composition du nouveau bureau est la suivante : Jean-Bernard Blanchard a été reconduit dans sa fonction de président du club. Le vice-président est Roland Céréa. Edwige Liandry a été élue secrétaire et elle a pour adjointe Line Billotte.  Pierre-André Fouchet est élu trésorier.

Les responsables seniors sont Christophe Labarchéde  et Marc Brisbarre, les responsables féminines sont Lisiane Billotte et Rose Lamartine.  Roland Céréa et Jean-Bernard Blanchard sont responsables des vétérans. Nicolas Céréa et Pierre Bazoin sont responsables des jeunes.

Les autres membres sont : Sébastien Blanchard, Pierre Talles, Jérôme Marostica, José Lopez, Jean-Louis Marchandise. 

Covid19 : régulation de la faune sauvage

Créé par le 10 nov 2020 | Dans : actualité, agenda, agriculture, com com armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, gers, infos, les sorties, loisirs, politique, sport

GERS

Communiqué de la Préfecture

Durant la période du confinement, la chasse, comme toutes activités de loisirs, est interdite.

En cette période de l’année, correspondant habituellement à l’exercice de la chasse et à la réalisation d’une part très importante des prélèvements et à des semis sur un tiers de la surface agricole du département, la régulation des espèces de faune sauvage responsables des dégâts agricoles et sylvicoles est nécessaire.

Les modalités d’actions de régulation de la faune sauvage et de destruction des espèces susceptibles d’occasionner des dégâts durant la période de confinement sont définies dans chaque département.

Dans ce cadre, Xavier Brunetière, préfet du Gers, a consulté les membres de la commission départementale de la chasse et de la faune sauvage.

À la suite de cette consultation et au regard de l’importance de préserver cet équilibre agro-sylvo-cynégétique dans le département, le préfet a décidé de réglementer ces actions de régulation par voie d’arrêté préfectoral pour la période du 11 novembre au 1er décembre.

Les actions de régulation concernent les seules espèces suivantes :

- le grand gibier : sangliers, cerfs, chevreuils (chasse en battue uniquement) ;

- d’autres espèces animales susceptibles d’occasionner des dégâts aux activités agricoles et forestières : renard, corneille noire, pie bavarde, ragondin (tir ou piégeage) et-pigeon ramier, en cours de classement (action de régulation en poste fixe et qui ne peut compter plus de 3 personnes) ;

- les cormorans (chasse par les seuls tireurs habilités).

Ces actions de régulation seront mises en œuvre dans le strict respect des gestes barrières (limitation du nombre de participants aux actions de régulation, interdiction de collation ou de repas collectifs, distanciation de 2 mètres, gel hydroalcoolique, port du masque).

Par ailleurs, un registre d’enregistrement des participants (nom, téléphone) permettant d’identifier éventuellement des cas contact, est mis en oeuvre par les responsables de battue ou d’autres actions collectives de régulation.

Les participants devront également être munis d’une attestation dérogatoire de déplacement (case : Participation à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative), complétée par tout justificatif. Un seul déplacement quotidien est autorisé.

Les prélèvements effectués dans le cadre des actions de régulation feront l’objet d’un relevé hebdomadaire. Sur cette base, les actions de régulation seront réévaluées chaque semaine.

L’objectif de ce dispositif est de garantir la pérennité des activités agricoles, d’éviter des dégâts causés aux cultures par ces espèces et de garantir la continuité des actions de préservation des peuplements forestiers.

Fédération départementale des chasseurs des Landes

Créé par le 08 nov 2020 | Dans : actualité, agenda, com com landes armagnac, infos, landes, les sorties, loisirs, sport, tradition

LANDES

Fédération départementale  des chasseurs  des Landes

  Dernière minute – Clarification

Chasseurs !

Cela fait huit jours que votre Fédération signale l’incohérence des instructions ministérielles et les mesures COVID-CHASSE qui en résultent pour que TOUS puissiez chasser tout en respectant les obligations du confinement.

L’État par un communiqué de la Secrétaire d’Etat chargée de la biodiversité a favorisé une cacophonie généralisée, provoqué la confusion et la division dans nos rangs et entraîné beaucoup de désillusions et une grande déception.

Le Vendredi 6 Novembre, un Arrêté Préfectoral, ambiguë, injuste et dont on peut s’interroger sur la légalité, a été publié pour notre département.

Afin de stopper tout doute et interprétation et ne pouvant garantir la sécurité réglementaire des chasseurs landais, la FDC40 appelle désormais l’ensemble des chasseurs à ne plus chasser dès aujourd’hui Dimanche 8 Novembre au soir.

L’Arrêté du 6 Novembre s’applique donc.

Demain lundi nous sommes reçus par Madame la Préfète.

Fort et fidèle à votre souhait “TOUS OU RIEN “ exprimé à 80%, nous ne nous avouons pas vaincus.

Nous vous faisons la promesse de TOUT TENTER pour que TOUS les Chasseurs Landais puissent pratiquer TOUTES les chasses, et ne pas être considérés exclusivement comme régulateurs et exécuteurs de mission d’intérêt général.

Nous savons que vous y êtes prêts mais nous savons aussi que vous êtes attachés à la pratique de toutes les chasses. Par solidarité et pour l’unité de tous les chasseurs et de toutes les chasses Landaises, la FDC 40 préfère ne pas se soumettre à la seule régulation du grand gibier, d’autant que la COVID n’est pas une légende rurale, elle se répand dans nos territoires chaque jour un peu plus, nous menaçant dangereusement ainsi que nos proches.

C’est le message que nous entendons renouveler à Madame la Préfète.

Nous en appelons à l’union de tous les chasseurs Landais devant l’adversité de cette crise, nous en appelons aussi à la solidarité cynégétique qui doit nous animer.

Aditshatz et à bientôt.

La chasse à la palombe est interdite pendant le confinement.

Créé par le 07 nov 2020 | Dans : actualité, agenda, agriculture, com com landes armagnac, infos, landes, les sorties, loisirs, sport, tradition

LANDES

Vendredi, la Préfecture des Landes a publié l’arrêté interdisant la chasse à la palombe et précisant que seules les chasses de régulation des sangliers, renards, cerfs, chevreuils et daims, lors de battues ou de tirs à l’affût, sont autorisées.

La Fédération départementale des chasseurs des Landes a exprimé sa très grosse  déception en titrant dans son flash info «  Le triste dénouement ».

Flash Info de la FDC 40

Chasseurs !

Depuis l’annonce du confinement, nos craintes n’ont cessé de croître.

Le landais est un passionné, et en cette période de fièvre bleue où se mêlent attente et espoir d’une migration extraordinaire, nos fantasmes de paloumayres, pantayres, tonnayres, bécassiers et autres nemrods, ce sont vus anéantis.

Si l’intérêt général exige toujours le dépassement des intérêts particuliers, initialement il est certain que les chasseurs landais étaient prêts à répondre au confinement dans sa plus stricte application. Il est vrai qu’en ces temps troublés, tout passionné que nous sommes, ne pouvons rester insensibles à une crise sanitaire planétaire, aux conséquences dépassant largement les intérêts cynégétiques. Responsables, nous en avons conscience.

Mais quelle ne fût pas notre surprise, et à juste titre, lorsque la FDC40 a appris que l’État, par le biais de nos Préfets, souhaitait déroger pour permettre la régulation du grand gibier uniquement. Privé de CDCFS factuel, avec simplement une consultation électronique, l’arrêté préfectoral vient de paraître officiellement. La chasse dans les Landes en cette période de confinement sanitaire se cantonnera uniquement à la régulation du grand gibier ainsi qu’au piégeage du renard.

Le Landais n’est pas dupe ! Ainsi, quand il est déclaré péremptoirement d’un ministère parisien que les chasses “loisirs” sont interdites, il soulève l’incompréhension et détruit ipso facto une dynamique qui justement prend sa source dans la solidarité. Cette pantomime laisse entrevoir la crainte du Ministère, ne voulant pas se mettre en porte-à-faux quant aux conséquences juridiques et financières qu’aurait la gestion de l’indemnisation des dégâts agricole après cette crise.

Nous avons la chance d’avoir un département préservé et giboyeux, de pouvoir encore pratiquer, ce que nous appelons ici, les chasses traditionnelles.

Force est de constater que les Landes, terres de traditions, ont également la chance d’avoir des chasseurs solidaires. Nous tenons à vous remercier pour votre mobilisation à notre sondage où vous avez été plus de 80% à répondre favorablement à un maintien de tous les modes de chasse au nom du « TOUS, SINON RIEN ».

Soyez en assurés, la FDC40 subit tout comme vous cette situation. Nous avons, au travers de la consultation en Commission Départementale de la Chasse et de la Faune Sauvage, exprimé notre désaccord envers cet arrêté, nous avons proposé des alternatives, nous avons sollicité nos parlementaires, mis toute la pression que nous pouvions, mais notre discours semble inaudible.

Pour autant, nous ne lâcherons pas. Si l’administration souhaite nous asservir au rang de simple régulateur, il est certain que cela ne fera que renforcer cette incompréhension et provoquer écœurement, découragement, mais aussi affirmer notre détermination !

Le chasseur se fait malmener dans ses missions d’intérêt général, week-end après week-end au bord des routes par le grand public, lui-même gavé et manipulé par des médias de plus en plus déconnectés de la ruralité et parfois instrumentalisés.

Si l’on veut cadenasser le chasseur landais dans ce rôle de régulateur, alors c’est que l’Etat n’a rien compris. Nous sommes faits aujourd’hui de plus 75% de chasseurs de petits gibiers et de migrateurs. Des gens qui ne vivent qu’au rythme des saisons dans l’attente des premiers vents de nord. Alors si demain, ces gens se désengagent, c’est tout le célèbre équilibre agro-sylvo-cynégétique qui se casse la figure.

Aujourd’hui, outre l’arrêté autorisant les battues et approche affût du grand gibier, il demeure la possibilité de chasser dans les limites de l’application des modalités du confinement (1h à moins d’1 km de son domicile). Les messages concernant le boycott des battues par les chasseurs fusent. La FDC40 comprend cette démarche émanant de cette incohérence et alerte tous les organisateurs de battue quant à la responsabilité sanitaire de ces derniers et l’incompréhension de la vox populi que cela peut générer. La FDC40 rencontrera prochainement Madame la Préfète pour échanger sur la gestion de cet épisode.

Et comme si cela ne suffisait pas, la FDC40 attire votre attention sur le passage en risque élevé de tout le département par rapport à la grippe aviaire. Nous vous informons que tout lâcher de gibier à plumes et transport et utilisation d’appelants gibier d’eau est interdit.

Maigres résultats !!! Mais nous restons transparents depuis le début en essayant au maximum de tenir compte de vos intérêts. Nous sommes dans une période où les interdictions sont plus faciles à prendre que les autorisations, les libertés de plus en plus contestées … Nous faisons au mieux, sachant que nous laissons beaucoup de frustrations au bord du chemin.

Merci pour les messages de soutien !

Adishatz !

106 licenciés au club de tennis

Créé par le 24 oct 2020 | Dans : actualité, com com armagnac, éducation, gers, infos, loisirs, sport

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

 

Photo:TCCB

Photo:TCCB

Éric Paillassou et Henri Portes

Vendredi soir, les licenciés du  Tennis club Cazaubon Barbotan (TCCB) étaient conviés au Pôle pour assister à l’assemblée générale.

 Les membres du bureau ont exprimé leur satisfaction en voyant le nombre de licenciés et de parents présents, ce qui démontre l’attachement qu’ils portent à la vie du club.

Pour la saison sportive 2019-2020, le club a enregistré 106 licenciés. Éric Paillassou, président du TCCB a précisé :

« 106 licenciés est un chiffre qui n’était plus atteint depuis 2005. Quant à l’école de tennis, elle est très dynamique avec ses 68 licenciés qui suivent assidûment les cours. Par semaine, ce sont 19 heures de cours qui sont dispensées. »

Durant cette saison sportive, des équipes féminines et masculines étaient engagées  en compétitions départementales et régionales.

La crise sanitaire a obligé le club à annuler le traditionnel  tournoi, ainsi que certains plateaux Galaxie pour les jeunes et le dernier trimestre de l’école de tennis.

Éric Paillassou a précisé :

Photo:TCCB

Photo:TCCB

« Une attention particulière sera portée aux jeunes pour cette nouvelle saison avec l’organisation de stages et de rassemblements (plateaux galaxie). À ce sujet, un stage multisport a été organisé vendredi et samedi, regroupant 12 jeunes. Tennis, tir à l’arc, vtt et foot étaient au programme. Ce stage a  été très apprécié par les jeunes. »

Photo:TCCB

Photo:TCCB

Les membres du  bureau se sont ensuite exprimés sur l’aménagement  qu’ils souhaiteraient obtenir à court terme :

« Nous souhaitons que le club soit doté d’un chalet au Lac,  afin de poursuivre la dynamique actuelle. Le mobile home n’est plus du tout adapté aux attentes et aux besoins du club. »

Sophie Darnaudery a intégré le bureau qui est reconduit dans sa totalité avec Éric Paillassou, président.

Reprise des cours de step

Créé par le 20 oct 2020 | Dans : actualité, agenda, com com landes armagnac, infos, landes, loisirs, sport

 GABARRET

Jeudi 22 octobre de 19 à 20 heures, à la salle de bal de Gabarret, l’association de gym  volontaire de Gabarret et Créon d’Armagnac, propose de nouveau ses cours de step.

Jeux Olympiques 2024

Créé par le 16 oct 2020 | Dans : actualité, com com armagnac, gers, infos, mairie, sport

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

IMG_4574

La municipalité précédente avait posé sa candidature pour être reconnue centre de préparation pour les jeux olympiques de Paris en 2024.

Dans son courrier du 5 octobre, Paris 2024, a communiqué  à la municipalité cazaubonnaise le résultat de sa candidature, et vendredi après-midi,   Isabelle Tintané, maire de Cazaubon-Barbotan les Thermes et conseillère départementale, a communiqué  sur ce dossier :

« C’est avec un grand plaisir que nous avons appris que la commune de Cazaubon avait été retenue comme centre de préparation pour les Jeux Olympiques de Paris 2024 pour l’aviron olympique et paralympique.

Bien entendu, il ne s’agit pas de recevoir des épreuves olympiques qui elles, auront lieu en région parisienne sur l’île de loisirs de Vaires-Torcy en Seine-et-Marne.

Les centres de préparations sont des lieux qui seront catalogués puis proposés aux Comités Nationaux Olympiques et Paralympiques.

Ces derniers sont souverains dans leurs choix, le comité d’organisation « Paris 2024 » n’intervient pas. Nous ne pouvons donc pas être certains que notre commune et son bassin accueilleront l’entrainement d’athlètes. À  titre d’information, parmi les 700 centres de préparation mis en place pour Londres 2012, seul un tiers avait été utilisé pendant toute la durée de l’olympiade.

Le fait que la candidature de Cazaubon ait été retenue démontre, si besoin est, l’excellence de son bassin d’aviron où la fédération française aime organiser des compétitions d’envergures. Néanmoins, le lac ne suffit pas, seul, à remplir l’ensemble des conditions d’accueil. Le dossier de notre commune a été étayé avec le projet de construction d’un nouveau bâtiment sportif doté d’un grand nombre d’équipements. À ce jour, la municipalité est toujours en phase de concertation, en ces moments financièrement compliqués, quant à la réalisation de ce projet.

Enfin, nous pouvons être certains que la commune, les cazaubonnaises et les cazaubonnais sauront être des hôtes parfaits si une ou des délégations étrangères venaient s’entrainer sur le lac de l’Uby. »

L’aviron au collège

Créé par le 16 oct 2020 | Dans : actualité, com com armagnac, éducation, gers, infos, sport

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

 

Photo: collège Jean Rostand  site de Cazaubon

Photo: collège Jean Rostand site de Cazaubon

Mardi, en début d’après-midi,  les membres du bureau de  l’Armagnac aviron club (AAC), se sont rendus au collège Jean Rostand sur le site de Cazaubon, pour rencontrer à partir de 14 heures les élèves de cinquième et de quatrième.

Le but de cette rencontre  était de présenter cette activité sportive,  dans le cadre de la section sportive aviron.   Francette Puginier,  Valérie Baude et  Michel Vigier ont détaillé  les apports et bienfaits de l’aviron pour l’organisme, les valeurs que cette activité sportive fait partager et l’opportunité pour des élèves de collège, dont certains connaissent déjà cette pratique, de confirmer leur attrait pour ce sport olympique. Ces trois bénévoles du club sont complètement investis dans la vie et la pérennité du club cazaubonnais, donnent de leur temps, de leur pratique et partagent leur passion pour encadrer cette activité.

Éric Duffau, principal adjoint du collège Jean Rostand du site de Cazaubon  a rappelé que cette activité est en option au collège, avec le soutien de la municipalité de Cazaubon et du Conseil départemental  du Gers.

La  présentation par les trois bénévoles a débuté sur les gestes sanitaires à respecter, les consignes de sécurité et le respect mutuel entre rameurs. Ils ont aussi fait référence  aux jeux olympiques de Paris 2024, en lien direct avec le complexe du lac de l’Uby qui a été retenu comme base nautique d’entraînement  » terre de jeux 2024 » ainsi que le collège Jean Rostand labellisé  »génération 2024 ». Projet qui créera les conditions d’accueil d’équipes d’aviron pour la  préparation des jeux, offrant ainsi une opportunité pour les  élèves du collège et de son secteur, de rencontrer des sportifs de haut niveau dans leur préparation physique…

La rencontre avec les élèves s’est poursuivie par la présentation des nombreux atouts et valeurs de la pratique de l’aviron. 

Octobre rose aux Thermes

Créé par le 12 oct 2020 | Dans : actualité, agenda, com com armagnac, éducation, gers, infos, les sorties, loisirs, santé, solidarité, sport

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

IMG_1976

En ce mois d’octobre et à l’occasion d’Octobre rose, l’établissement thermal de Barbotan les Thermes, propose une tombola sur une période d’un mois, avec,  quatre  tirages et évidemment de très jolis lots à la clé.

Ce dimanche 18 octobre, Dan Loysier, professeur de yoga de l’établissement thermal  proposera une séance « Toni-Relax », d’une heure,  dans le parc Adrien Barthélémy pour une participation de 5 euros, soit le prix du ticket de tombola. Une  solution de repli est prévue en cas de mauvais temps.

Enfin, le mardi 27 octobre, Céline la  diététicienne des thermes  animera une conférence sur le thème « Alimentation et cancer du sein ». La conférence aura lieu dans la  salle multi-activités, elle est ouverte à tous et est gratuite.

Pour plus d’informations et les inscriptions, s’adresser au 05 62 08 31 31.

12345...20

Notre Rousseur |
Solers-Actualités-Culture |
Auregaldelavie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mon esprit critique a des c...
| LE SENEVE
| LORSQUE L’ON EMPECHE UNE FE...