spectacle

Articles archivés

141 partants aux courses de chevaux

Créé par le 12 sept 2021 | Dans : actualité, com com landes armagnac, fête, infos, landes, loisirs, spectacle, sport

GABARRET

DSC_0050

Samedi matin, à l’hippodrome de Gabarret, a eu lieu l’assemblée générale de la Société hippique du Gabardan, en présence du maire Stéphane Barlaud et du comptable Michel Saint-Pée.

Le président, Jean-Pierre Trabesse a ouvert la réunion en remerciant les membres présents  et en précisant que cette assemblée générale était celle de 2020.

En 2020, la Société hippique n’a fait qu’une seule réunion hippique, car celle de juin n’a pas eu lieu pour cause de Covid.

À l’occasion des fêtes,11 courses se sont déroulées à la réunion du 27 juillet 2021, c’était pour Gabarret une première avec au total 141 partants.

Le président a remercié les communes de Gabarret  et de Cazaubon pour leur soutien, ainsi que les sponsors qui sont restés fidèles.

En 2021, la situation est redevenue normale avec deux réunions hippiques.

Le bilan financier de 2020, est un reflet de la période difficile et de la crise due au Covid. La baisse a été de 37% par rapport à l’année 2019. Les dépenses ont été maitrisées les comptes sont équilibrés. Le bilan financier témoigne de la bonne santé de l’association.

En 2021, la Société hippique a réalisé des travaux de zinguerie (bâtiment box de chevaux), et douches pour les  jockeys, l’achat de matériel de sonorisation, ainsi que l’achat de trois jeux de plaques pour les trotteurs. Il reste à mettre en place  la modification de l’arrosage de la piste pour les courses.

Stéphane Barlaud a encouragé les membres de la Société hippique à rester mobilisés et il a souhaité que l’année 2022 revienne à la normale et qu’elle soit une bonne saison hippique.

Rentrée à la bibliothèque

Créé par le 06 sept 2021 | Dans : actualité, agenda, com com armagnac, éducation, gers, infos, les sorties, livres, loisirs, mairie, musique, peinture, spectacle, théâtre

PANJAS

DSC_0062

Samedi matin, en présence de Marie-Claude Mauras, maire de la commune,  le traditionnel   Biblio-café  a repris à  la bibliothèque municipale.

Les personnes présentes en ont profité pour  découvrir et apprécier l’exposition sur le Polar européen qui durera jusqu’au vendredi 24 septembre.  Cette exposition réalisée par la médiathèque départementale a permis aux relais Médiagers  de présenter un tour d’horizon  du roman policier contemporain à travers six pays européens où chaque culture produit un style différent.

Le Biblio’café est ouvert tous les premiers samedis du mois de 10 à 12 heures, et offre un moment de rencontres, de partages, de prêts gratuits de livres ou de DVD, autour d’un café, d’un thé, de jus de fruit et de petits gâteaux.

La bibliothèque est ouverte les mardis et mercredis de 16 à 18 heures, et tous les mercredis à partir de 16 heures, les personnes peuvent se retrouver pour des parties de Scrabble.  

Les livres et les DVD ont été renouvelés au mois de  juin dernier par le bibliobus départemental.

L’événement « Dire et Lire à l’air », en collaboration avec la Médiathèque départementale, aura lieu  samedi 18 septembre à partir de 16 heures sur le parking situé derrière la mairie.  Le public assistera à un spectacle intitulé « Nos années ».

Deux artistes, Karine Monneau, comédienne, et Olivier Gal, DJ et musicien professionnel,  feront revivre soixante des dernières années, à travers les mots d’Annie Ernaux et un choix musical à la fois original et suggéré par le texte. Ce spectacle est tout public à partir de 12 ans ( durée 1 h10 ). Le livre « Nos années » d’Annie Ernaux est disponible à la bibliothèque.

À  l’occasion de cette manifestation, à partir de 14 heures, sera inaugurée une exposition de peintures, dessins, sculpture de Guy Lago, artiste local.

Par la suite, l’exposition se poursuivra à la bibliothèque jusqu’au 18 novembre.

Hors Covid, le  Biblio-café accueille en moyenne 25 à 30 personnes, et à l’occasion du lancement d’une exposition, la bibliothèque reçoit à ce moment-là plus d’une quarantaine de personnes. Régulièrement, des ateliers sont réalisés avec l’école primaire. Le renouvellement des livres et des DVD est assuré par le bibliobus et au besoin par la navette.  

L’équipe qui assure le bon fonctionnement de la bibliothèque est composée de plusieurs élus municipaux et de cinq bénévoles.    

Conformément aux directives préfectorales, le passe sanitaire et le port du masque seront obligatoires.

Delphine Bréant honorée

Créé par le 01 sept 2021 | Dans : com com armagnac, fête, gers, spectacle, sport, tradition

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

DSC_0243

Dimanche après-midi, les arènes de Cazaubon ont de nouveau vibré grâce à la course landaise, proposée par le  Club taurin Darrigada et amis de la course landaise.  

Pour cette rencontre, le public est venu très nombreux, si bien que les gradins des arènes étaient bien garnis, sauf une petite partie située en plein soleil.  

Ce défi gascon a réuni dans les arènes les ganaderias  Dal et la Mecque. L’ambiance musicale fut assurée par la Banda Las Murgas et l’Union musicale de Saint Justin.  

Avant la course landaise, les organisateurs ont invité l’assistance à une minute d’applaudissements en mémoire d’Ernest Grit décédé au mois de juillet.

 Lors de  ce défi, deux équipes se sont affrontées, les jeunes contre les anciens.  À la pause le public a découvert et apprécié  la danseuse de Flamenco Giuliana Bréant. 

Après la remise des prix aux écarteurs et ganadères, les  membres du club taurin ont offert un cadeau à Delphine Bréant, présidente du club. Ils lui ont  témoigné ainsi leur reconnaissance pour tout ce qu’elle a fait avec beaucoup de dynamisme  en faveur du  développement  du club cazaubonnais afin de maintenir la bonne réputation des arènes de Cazaubon.   

DSC_0063 DSC_0074 DSC_0097 DSC_0114 DSC_0122 DSC_0180 DSC_0191 DSC_0206 DSC_0220 DSC_0223 DSC_0230 DSC_0238  

Corrida portugaise, le public était au rendez-vous

Créé par le 31 août 2021 | Dans : actualité, com com armagnac, fête, gers, spectacle, sport, tradition

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

DSC_0056

Pour cette édition 2021 de la corrida portugaise, samedi 28 août,  le contrôle du pass sanitaire n’a pas découragé les personnes venues très nombreuses aux arènes de Cazaubon. Ces dernières  étaient très bien garnies, seule une petite partie des places en plein soleil étaient vides.

À l’invitation  des organisateurs, le public s’est levé et durant une minute d’applaudissements, il a rendu   hommage à Ernest Grit décédé au mois de juillet 2021.

 La corrida portugaise de Cazaubon  était la seule programmée dans le grand Sud-Ouest, et beaucoup d’amateurs de cet événement tauromachique sont venus rejoindre les gersois, notamment des landais, girondins, basques, béarnais, lot et garonnais…, ainsi  que  beaucoup de curistes et de vacanciers.

Les organisateurs avaient concocté un programme  avec un très beau lot de  cinq imposants toros de la ganaderia Jalabert, deux  rejoneadors prometteurs, Tiago Carreiras et Antonio Nuncio et évidemment les courageux forcados de Chamusca.

Après le défilé des deux cavaliers, de leurs cuadrillas et des forcados, le public a tout d’abord découvert Tiago Carreiras face au premier toro, puis les forcados. Antonio Nuncio a par la suite affronté le deuxième toro, et par alternance, ils se sont succédé jusqu’au  cinquième qu’ils ont affronté à tour de rôle.

Les forcados de Chamusca, toujours fidèles aux rites et aux règles de la pega, ont eu la tâche particulièrement difficile d’arrêter à mains nues ces majestueux  toros.  Les forcados  furent excellents et vivement ovationnés par le public admiratif de leur bravoure.

Ce cru 2021, a été  avant tout apprécié par toutes les personnes qui découvraient la corrida portugaise, mais les habitués ont exprimé leur déception en comparant les cavaliers  avec ceux des corridas portugaises des années précédentes.

Pierre Delhoste, président du comité des fêtes de Barbotan, association organisatrice de la corrida portugaise a précisé :

« Ici, le public est habitué à voir des cavaliers toreros comme Oscar Borjas, qui avec leurs chevaux offrent en même temps un spectacle équestre. Ce n’était pas le cas cette fois-ci. Le public a tout de même joué le jeu et il a été vraiment sympathique. »

Bruno Imart, a rappelé le très bon lot de toros et la prestation très bonne des forcados. Le mandataire, Alain Lartigue a précisé :

« À Cazaubon, le public préfère des cavaliers plus spectaculaires. Nous ne remettons pas en cause la qualité technique des deux cavaliers qui ont offert une corrida portugaise très classique.  Les forcados ont été excellents et les toros de très bonne qualité. »

L’importance du nombre de spectateurs est un encouragement pour les organisateurs et en même temps une récompense pour leur persévérance à vouloir faire des arènes de  Cazaubon, une place important de la tauromachie.

DSC_0074 DSC_0106 DSC_0112 DSC_0121 DSC_0136 DSC_0150 DSC_0168 DSC_0218

La capea de samedi à Cazaubon

Créé par le 30 août 2021 | Dans : actualité, com com armagnac, éducation, fête, gers, spectacle, sport, tradition

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

IMG_6716

Samedi matin, la Peña el Duende a organisé une capea. Richard Milian avec son sens pédagogique et son humour a détaillé au micro chaque intervention de ses élèves de l’école taurine qui toréaient dans les arènes.

 Richard Milian a présenté chaque acteur de la capea en précisant que ces jeunes  forment une très bonne équipe :

«  Pour nous, c’est un plaisir de se retrouver dans les belles arènes de Cazaubon.»

 Ces adolescents  sont heureux d’être à l’école  « Adour Aficion », avec le maestro Richard Milian , et de  partager cette passion, ainsi que d’apprendre à s’exprimer avec leur corps dans cet art tauromachique.

Parmi ces jeunes, il y avait Guillaume Choquet (17 ans) et qui est à l’école depuis 5 ans, Hadrien Lucq (18 ans) avec 5 ans d’école, Andoni Verdejo (20 ans) et 3 ans d’école, Titos Hernandes (18 ans) et 1 an d’école, Guem Jimenez (15 ans) et 3 ans d’école, Maxime Bernadicon (22 ans) et 1 an d’école, Hugo Tarbelli ( 20 ans) et 1 an d’école,  Baudouin Larivé (21 ans) et 2 ans d’école.

Face au bétail de Cathy Agruna,  les uns, ceux qui ont le plus d’expérience,  ont réalisé des passes très esthétiques, aériennes, appréciées par le public. Les plus jeunes, plus timides, ont tout de même eu droit, eux aussi,  à de vifs applaudissements pour les encourager et les féliciter.      

En cette période festive, la Peña el Duende a donc repris du service après une pause due au Covid,  et avec son dynamisme a mobilisé ses bénévoles pour offrir au cazaubonnais, curistes et vacanciers, son animation traditionnelle.

La Peña el Duende a été créée en 1994 et depuis, a toujours participé à l’animation des fêtes de Cazaubon à la fin du mois d’août.

Cathy Vincent qui a été présidente de l’association durant 25 ans, a passé le relais et c’est Patricia Lartigue qui est devenue la présidente de la Peña.

Le public sous le charme des Divines

Créé par le 13 août 2021 | Dans : actualité, art, com com armagnac, gers, infos, musique, spectacle

 CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

DSC_0070

Mercredi soir, le groupe Passo Cansoun devait se produire pour la première fois en concert place Armagnac à Barbotan les Thermes, malheureusement, ce concert fut annulé car  deux musiciens étaient malades.

 André Magnoac, musicien de Passo Cansoun a rapidement résolu le problème en conviant ses amies du groupe Commingeois « Divines ».

Ce soir-là,  ce groupe composé de Sophie (Soprano et contrebassiste), Audrey (Alto), Vyvy (Contralto), Marie-Pierre (Mezzo), et Eric (Arrangeur, pianiste et directeur musical du groupe), s’est produit pour la première fois à Barbotan les Thermes et par la même occasion, pour la première fois dans le département du Gers.

Ce quartet polyphonique, a été créé en 2013 et a un répertoire riche et très varié, allant de la chanson française, au music-hall, jazz et Gospel, en passant par le classique, la pop…

Un public très nombreux de gersois, landais, curistes et vacanciers,  a fait le déplacement pour assister à ce premier rendez-vous avec le groupe Divines et découvrir leur talent et leur professionnalisme.

Avec ses chansons, la beauté des voix,  sa joie et son humour, le groupe a rapidement conquis tous les cœurs de l’assistance qui  participait en reprenant des refrains  ou en tapant des mains.

À l’issue du concert, le groupe a remercié l’Office de tourisme de l’avoir invité, et très sincèrement a remercié le public pour son accueil et sa participation enthousiaste :

« Merci à vous, vous avez été formidables, nous avons passé une excellente soirée avec vous… »

Quant au public, il a exprimé lui aussi sa gratitude pour cette bonne soirée divine.

Contact: 06 80 38 95 01 ou contact@groupedivines.com

Image de prévisualisation YouTube

Cittaslow décerne le prix « La chiocciola orange 2021 »

Créé par le 28 juil 2021 | Dans : actualité, agenda, art, com com armagnac, éducation, gers, infos, mairie, musique, spectacle, théâtre, tourisme, tradition

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

DSC_0056

Lundi matin, à la mairie, Isabelle Tintané recevait Pierre Boumati, référent Cittaslow  pour la commune de Cazaubon-Barbotan les Thermes, ainsi que Manon  Saint-Marc, professeur à l’école de musique.

Isabelle Tintané tenait à les féliciter et à les remercier pour le prix Cittaslow obtenu, grâce à la vidéo « Théo l’escargot ».

Pierre Boumati, a tout d’abord précisé que jeudi 10 juin, lors d’une  des sept tables rondes, en   visioconférence, Cazaubon-Barbotan les Thermes était inscrit  à celle qui avait pour  thème  l’éducation et la jeunesse.  Ces tables rondes précédaient l’assemblée générale internationale du réseau Cittaslow  qui a eu lieu le 12 juin à Orvieto où il a présenté la vidéo « Léo l’escargot »

«  Avec Manon Saint-Marc  nous avons décidé qu’avec cette  vidéo, notre commune    participerait  au concours des meilleures réalisations 2021 et j’ai présenté la vidéo. Elle a eu beaucoup de succès, et elle était diffusée avant  chaque intervention, ainsi qu’à la fin des tables rondes.  Le 12 juin, à l’assemblée générale, le jury Cittaslow, a récompensé la vidéo en lui  décernant  le prix « La chiocciola orange 2021. »

Manon Saint-Marc a rappelé que grâce à la mairie, elle intervenait dans les écoles de Cazaubon. Marie-Claude Gilles, animatrice de la médiathèque, lui avait demandé  de créer  un conte musical sur l’escargot  qui présente à ses amis, les traditions, les beaux coins de la commune :

«  J’ai trouvé l’idée très bonne et l’occasion de reproduire avec les enfants un conte musical comme celui de  Coqueline, qui avait enthousiasmé petits et grands. Le conte complet sortira au mois de décembre. Pour la vidéo, ce fut une belle aventure et un record dans le tournage, les arrangements musicaux, le montage, car nous n’avions que très peu de temps. Tous les bénévoles et en famille se sont fortement investis. Il en est sorti quelque chose d’original sur l’école, le tourisme, les traditions. Ce prix est une belle récompense pour nous tous et un encouragement. Nous remercions tous ceux qui ont contribué à ce succès ainsi que les musiciens du Baz’Art Ensemble.»

Image de prévisualisation YouTube

 

Une récompense bien appréciée par les pitchouns

Créé par le 28 juin 2021 | Dans : actualité, com com landes armagnac, éducation, infos, spectacle, théâtre

GABARRET

DSC_0015

Lundi, en fin d’après-midi, à la salle d’animations, l’atelier aide aux devoirs de la Gabardanne , grâce à la mairie et  au Contrat local d’accompagnement scolaire (clas) a offert un spectacle  aux 28 élèves de l’atelier. Avec  ce spectacle, l’atelier voulait récompenser les enfants pour leur travail fourni avec application, durant toute l’année.

Les  comédiens de la troupe de la Compagnie du Soleil dans la Nuit ont entraîné les enfants et leurs parents dans une aventure autour d’un château.

Les comédiens,  acteurs mais aussi animateurs ont invité le public à participer.  Les enfants, avec joie, se sont pris au jeu des mimes  et des répliques avec les acteurs.

Les réactions des enfants ont bien amusé les parents.

La Communauté de communes aide les entreprises

Créé par le 18 juin 2021 | Dans : actualité, agenda, com com landes armagnac, économie, infos, landes, les sorties, loisirs, musique, politique, spectacle, théâtre

LANDES D’ARMAGNAC

Avec ses ZA, la CCLA développe l'attractivité du territoire

Avec ses ZA, la CCLA développe l’attractivité du territoire

Mercredi 16 juin, à la salle d’animation de Gabarret, a eu lieu le Conseil communautaire de  la communauté de communes des Landes d’Armagnac (CCLA).  Parmi les dossiers présentés à l’assemblée,  les aides aux entreprises  ont  été de nouveau abordées et cinq entreprises du territoire vont bénéficier de ces aides. C’est pour soutenir l’activité économique sur le territoire de la CCLA, que depuis plusieurs années, les élus communautaires    ont mis en place des aides pour les entreprises locales, notamment les artisans et depuis peu, ces aides peuvent être attribuées aux commerçants. 

Le président Philippe Latry a rappelé que la CCLA avait reçu des demandes d’aides et qu’après examens, les entreprises pourraient en  bénéficier.

Par un vote à l’unanimité, les élus ont témoigné   de leur volonté des soutenir les  artisans  et les commerçants du territoire. 

Après avoir délibéré, les élus communautaires ont validé les aides à la SARL Paillaugue et Fils, charpentier à Saint-Justin, pour l’achat de rack de stockage et d’une plieuses zinc d’un montant plafonné  à 16 000 euros HT. L’entreprise bénéficie d’une aide à 30%  avec sa création d’emploi, soit 4 800 euros.

Le garage  Pernelle à Gabarret  (madame Tortosa) pour l’achat d’un box de préparation de peinture à 6 712 euros  HT, bénéficie d’une aide à 25 % soit 1 678 euros.

L’EURL Duhamel, platrier-plaquiste à Vielle-Soubiran, pour divers achats, notamment perceuse-visseuses, groupe électrique et pistolet pour 9 169, 46 euros HT, est aidé à 25% soit 2 292,36 euros arrondis à 2 292 euros.

Madame Pere avec sa micro-épicerie à Vielle-Soubiran pour l’acquisition de divers matériels pour un montant de 11 982 euros HT, est aidée à 25% soit  2 995,50 euros arrondis à 2 995 euros.

La SARL Bounéou, maçon à Estigarde, pour l’acquisition de matériel informatique (un logiciel spécifique à l’exercice de sa profession) pour un montant de 5 388,57 euros HT, est aidée à 25% soit 1 347,43 euros.  

Après le vote, Philippe Latry a rappelé :

«  Nous devons nous attendre à être de plus en plus sollicités. »

Après ce dossier, le président a précisé  que la CCLA a été approchée par deux artisans désireux de s’installer sur la ZA de Saint-Justin.  

Il s’agit de Benjamin Fautre qui veut acquérir  1 156 m2 pour  y implanter une activité de réparation automobile.

Monsieur  Julien Angéli implantera une activité de sciage et de rabotage.  Pour ce dernier qui a formulé une proposition d’accompagnement  « facilitateur » de la part de la CCLA, le président a apporté les précisions suivantes :

Ce soir nous acceptons un accord de principe pour un paiement à termes. La commission approfondira la demande et évidemment la décision de la commission sera prochainement proposée au vote communautaire.

Philippe Latry a informé l’assistance de la vente aux enchères publiques d’un ensemble immobilier situé sur la ZA du Gabardan.

L’Émoi culturel avec son programme, ainsi que les tarifs ont été présentés:

À Bourriot-Bergonce, le 25/09/2021, avec Hit music tour, le public bénéficiera d’un bon moment de musiques, de chants et de danses.

À Saint-Justin, le 15/10/ 2021,  il y aura une représentation théâtrale ( With Love).

À Lubbon, le 13/11/2021, les spectateurs assisteront à un spectacle  d’humour et de chansons (duo Renaud/Coluche).

À Losse, le 15/01/2022/ le groupe  Odyssey offrira un concert de musique Irlandaise.

À Roquefort, le 19/02/2022, le public assistera à un concert de musique classique avec Cadenza.

À Gabarret, le 12/03/2022, soirée chansons avec A Rise To Kats.

La réouverture des lieux culturels de l’Armagnac

Créé par le 09 juin 2021 | Dans : actualité, agenda, art, com com armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, économie, exposition, fête, gers, infos, les sorties, loisirs, mairie, patrimoine, peinture, politique, spectacle, théâtre, tourisme, tradition

PAYS D’ARMAGNAC

 

Photo collectif culturel (s) en armagnac

Photo collectif culturel (s) en armagnac

Le Pays d’Armagnac, Pôle d’équilibre territorial et rural communique sur la réouverture des lieux culturels de l’Armagnac

Le collectif « Culture(s) en Armagnac » a pour objectif  de  porter et de défendre  ce bien commun qu’est la culture !:

« Les problématiques nées de la crise de la Covid ont poussé à accélérer et renforcer la transversalité et la solidarité entre les différentes structures culturelles, patrimoniales et touristiques du territoire de l’Armagnac. C’est ainsi qu’est né sous l’égide du Pays d’Armagnac, syndicat mixte dédié au développement et à l’attractivité du territoire de l’Armagnac, le collectif nommé « Culture(s) en Armagnac ».

Apprendre à faire ensemble pour être plus forts est le principe de cette démarche. Elle vise à mettre en commun et à structurer ensemble le secteur culturel de l’Armagnac, le premier territoire touristique de la Destination Gers, en Occitanie. Les premières réflexions portent sur les responsabilités sociales et environnementales, les financements, la coopération des acteurs, les outils mutualisés, la médiation…

Suite à la réouverture des lieux culturels de l’Armagnac, le collectif invite ses publics à se mobiliser pour la culture locale. Afin de relever ensemble le défi d’une saison estivale 2021 aux multiples retombées sur l’économie locale, notre public est vivement convié à participer aux diverses programmations pour défendre ce bien commun qu’est la culture.

En ces temps alarmants pour le secteur culturel, les équipes ont à cœur de retrouver leur public et l’attendent avec impatience. Dans un esprit de fête et de partage, les visiteurs et usagers pourront de nouveau se divertir, apprendre et s’émerveiller grâce aux expositions et événements proposés par les acteurs culturels du territoire.

Tout est mis en œuvre pour vous faire rêver de nouveau,  savourer la vie retrouvée et le bonheur de se réunir tout en respectant des protocoles rigoureux. Un ensemble de mesures sanitaires est mis en place avec notamment le port du masque obligatoire, des distributeurs de gel hydroalcoolique, des jauges limitées selon les consignes gouvernementales en vigueur…

Alors que nous traversons une période d’anxiété et d’incertitude, la culture nous rapproche, elle est le lien qui nous unit et nous apporte réconfort, inspiration et espoir.

Nos lieux culturels ne sont vivants que lorsqu’ils sont fréquentés et la création n’existe que quand elle rencontre le public, c’est la magie de la culture, alors, chers publics, nous vous attendons nombreux !

Cet espace de travail regroupe à ce jour les professionnels de différents secteurs (musées, services culturels municipaux, médiathèques, théâtre et cinéma, établissements culturels…).

Pour une meilleure représentativité des acteurs de la culture armagnacaise, le groupe profite de cette communication pour les inviter à le rejoindre, en utilisant le contact suivant : cultureenarmagnac@gmail.com »

À  l’origine du collectif : les services culturels des villes d’Eauze et de Condom, de la Communauté de communes du Bas Armagnac ; les musées d’Artagnan à Lupiac et du Paysan Gascon à Toujouse ; Elusa Capitale Antique et le PETR du Pays d’Armagnac.

1...34567...12

Notre Rousseur |
Solers-Actualités-Culture |
Auregaldelavie |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Mon esprit critique a des c...
| LE SENEVE
| LORSQUE L’ON EMPECHE UNE FE...