solidarité

Articles archivés

Collecte pour la Banque alimentaire

Créé par le 30 juin 2020 | Dans : actualité, agenda, com com landes armagnac, gers, infos, landes, service social, solidarité

GABARRET

IMG_4146

Vendredi 26 et samedi 27 juin, à la zone industrielle Lamarraque, à l’entrée du magasin U Express, une fois de plus, les gabardans ont eu l’occasion de témoigner de  leur générosité, auprès des bénévoles de l’unité locale de la Croix-Rouge de Cazaubon, qui collectaient pour la Banque alimentaire du Gers.

Les bénévoles  ont commenté leur  rencontre avec les donateurs gabardans : « Ici, nous avons bien apprécié l’accueil, toujours très chaleureux, de la direction du magasin. Quant à la clientèle, une fois de plus elle a été très généreuse, solidaire et sait qu’il y a de réels besoins. »

Pour répondre à ces besoins, comme tous les ans, la Banque alimentaire a récolté des conserves de viandes, de légumes, pâté, sardines, thon, huile, sucre, farine et des produits de longue conservation, essentiellement. Cette collecte annuelle, qui se déroule dans tout le département du Gers, ainsi qu’à Gabarret, demeure très importante pour la Banque alimentaire, car elle permet de collecter et de stocker des aliments de base qui, par la suite, seront redistribués aux associations bénéficiaires, c’est-à-dire la Croix-Rouge, le Secours populaire, le Secours catholique et les CCAS (centres communaux d’action sociale).

Collecte de la Banque alimentaire

Créé par le 30 juin 2020 | Dans : actualité, com com armagnac, gers, infos, service social, solidarité

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

IMG_4144

Vendredi 26 et samedi 27 juin, de 9 heures à 19 heures,  les  membres de l’unité locale de  la Croix-Rouge de Cazaubon se sont reliés  aux portes d’Intermarché pour collecter au profit de la Banque alimentaire gersoise.  Les bénévoles de la collecte ont aussi  rappelé à la clientèle l’objectif de la Banque alimentaire, qui est de lutter contre le gaspillage et la précarité, en collectant et stockant des denrées, avant de les distribuer aux associations caritatives, qui viennent ensuite en prendre possession, une ou deux fois par semaine. Cette année, la collecte a été plus faible que les autres années, baisse due à l’absence de touristes et de curistes.

Dispositifs de soutien aux sinistrés du 25 au 26 juin

Créé par le 30 juin 2020 | Dans : actualité, agenda, agriculture, com com tenareze, gers, infos, mairie, politique, sapeur-pompier, service social, solidarité

GERS

Communiqué de la Préfecture

Dispositifs de soutien aux sinistrés des intempéries de la nuit du 25 au 26 juin 2020.

Dans la nuit du 25 au 26 juin, de violentes intempéries (orage, grêle, pluies abondantes) sont survenues à Lectoure et dans plusieurs communes voisines. Les équipes du SDIS32 ont été fortement mobilisées, en lien avec la préfecture, afin de porter assistance aux personnes impactées (habitations isolées, coulées de boue…) ainsi que pour sécuriser la zone.

Madame Catherine Seguin,  préfète du Gers, s’est rendue sur site le vendredi 26 juin, accompagnée par les services de la DDT, pour rencontrer les équipes du SDIS et échanger avec les maires pour une première évaluation des dégâts.

Durant l’après-midi, les équipes du SDIS ont été renforcées par 18 secouristes, relevant des trois associations de sécurité civile : Croix-Rouge, Croix blanche et ADPC et ont travaillé à la remise en état des locaux des entreprises et des particuliers ayant subi des dommages. Le travail s’est poursuivi tout au long du week-end, dans un esprit de coopération efficace et constructive.

Lors de son déplacement, la préfète a rappelé que tout serait mis en œuvre pour accompagner les sinistrés, particuliers et collectivités, dans leur parcours d‘indemnisation. Outre les dispositifs assurantiels individuels qui doivent être mobilisés dans les meilleurs délais, il existe des mécanismes d’indemnisation exceptionnels.

En parallèle, si les conditions sont réunies, les maires des communes concernées peuvent demander la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle. A cet effet, le maire d’une commune ayant subi une catastrophe naturelle formule une demande de reconnaissance auprès du préfet de département. Les services compétents de l’État contrôlent le contenu de la demande et réunissent les rapports d’expertise permettant de caractériser l’intensité du phénomène naturel à l’origine des dégâts recensés par la mairie.

Une commission interministérielle, présidée par le ministère de l’Intérieur, est chargée de donner un avis sur chaque dossier communal transmis par les préfets de département. Cette commission se prononce sur le caractère naturel et l’intensité anormale du phénomène en se basant sur les expertises techniques réalisées. Sur le fondement de ces avis, qui ont un simple caractère consultatif, les ministres compétents peuvent décider de la reconnaissance des communes en état de catastrophe naturelle.

Ces décisions sont formalisées par un arrêté interministériel publié au Journal Officiel.

Maltraitance des personnes âgées : lutter contre l’isolement grâce au voisinage

Créé par le 12 juin 2020 | Dans : actualité, agenda, com com armagnac, com com landes armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, gers, infos, landes, Lot et Garonne, santé, solidarité

GERS, LANDES

07

Le 15 juin aura lieu la Journée Mondiale de sensibilisation à la maltraitance des personnes âgées. La semaine dernière une enquête de l’association Petits Frères des Pauvres révélait que 720 000 personnes âgées n’avaient eu aucun contact avec leur famille pendant le confinement : il est temps d’agir !

Si la solidarité envers les personnes isolées, en particulier les personnes âgées, a pris de l’ampleur durant le confinement, la crise sanitaire liée au coronavirus remet aussi sur le devant de la scène les discriminations et l’âgisme dont sont victimes les seniors. C’est ce qu’illustre notamment la proposition de l’économiste belge Jan-Emmanuel de Neve d’instaurer une « taxe corona » payée par les personnes âgées.

En avril dernier, Ergocall a réalisé une vaste étude qui souligne que la moitié des personnes âgées les plus précaires recevaient moins de visites depuis le 17 mars ; une situation provoquée par le confinement mais aussi par le risque sanitaire (33,7 % des aidants professionnels ont été contraints de diminuer, voire d’annuler, leur passage au domicile de seniors).

Mais, la détresse de l’isolement n’est malheureusement pas nouvelle et pas uniquement liée à cette période inédite. D’après une enquête réalisée par l’INSEE en septembre dernier, 6,6 millions de Français âgés de 16 ans ou plus souffrent d’isolement et déclarent avoir moins d’un contact par semaine (septembre 2019). Parmi les personnes les plus concernées : les seniors. 6% des personnes âgées de 60 ans et plus sont isolées à la fois des cercles familial et amical, soit 900 000 personnes. Et 2% des personnes âgées de 60 ans et plus sont isolées des quatre cercles de sociabilité à la fois (familial, amical, de voisinage et des réseaux associatifs), soit 300 000 personnes dites en situation de « mort sociale ».

De nombreuses études révèlent que la solitude peut avoir des conséquences dramatiques. Comme l’indique la revue Sciences et Avenir début 2020, la solitude peut augmenter le risque de mortalité de 29%, une influence comparable à celle du tabagisme ou de la consommation d’alcool, et peut également influer négativement sur la santé mentale et cardiovasculaire.

À l’approche de la Journée mondiale de sensibilisation à la maltraitance des personnes âgées organisée le 15 juin prochain, l’éclairage de Charles Berdugo, fondateur d’Ensembl’, pourrait vous intéresser.

En effet, si le réseau social de proximité Ensembl’ favorise l’entraide entre voisins et permet aux acteurs de la ville de lutter contre l’isolement des populations, son action est décuplée par l’outil professionnel dédié aux collectivités Solidar-IT. Ce dispositif numérique innovant de coordination et de développement de nouvelles formes de solidarité permet de recréer du lien social. Différentes villes comme Le Havre ou Pau l’ont déjà adopté.

 

A PROPOS D’ENSEMBL’ ET DE MA-RESIDENCE

 Avec plus de 200 000 utilisateurs et près de 200 collectivités partenaires, Ensembl’ et Ma-residence constituent le 1er réseau social français d’échange et d’entraide entre voisins. Ensembl’ est le réseau de voisins de quartier, Ma-residence est dédié à la vie de l’immeuble. Entièrement gratuits, sécurisés et sans publicité, les deux sites et leur application respective ont vocation à faciliter le partage local et à permettre aux habitants et aux acteurs de la vie locale (collectivités, associations, commerces, bailleurs, promoteurs, établissements seniors, résidences étudiantes, etc.) d’échanger plus facilement des informations et des services. Depuis 2015, Ensembl’ a placé le renforcement de la solidarité envers les personnes isolées au cœur de sa mission, proposant alors un dispositif innovant dédié à soutenir les collectivités dans leur démarche de solidarité locale vis-à-vis des seniors et autres personnes isolées grâce aux ressources du voisinage.

www.ensembl.fr

www.ma-résidence

 

 

Fonds pour le Développement de la Vie Associative (FDVA)

Créé par le 03 juin 2020 | Dans : actualité, com com armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, gers, infos, politique, solidarité

GERS

Communiqué de la Préfecture

Les associations sont un lieu d’engagement citoyen et un élément de cohésion sociale essentiel. Conscient de cet enjeu, l’État met en œuvre une politique destinée à soutenir le fonctionnement des associations de tous les secteurs, accompagner leurs projets à impact notable pour le territoire et contribuant à la consolidation de leur fonctionnement.

 À cette fin, le Fonds pour le Développement de la Vie Associative (FDVA), issu d’une partie de l’ancienne réserve parlementaire, permet depuis 2018 le soutien aux associations par voie de subvention au financement global de leur activité ou à la mise en œuvre de projets ou d’activités qu’elles ont créés dans le cadre du développement de nouveaux services à la population.

 Identique aux deux précédentes années, le montant alloué en 2020 exclusivement aux associations du Gers s’élève à 145 582  euros.

La campagne de demandes de financement lancée le 3 février s’est achevée le 1er mars à minuit.

Toutes les associations déclarées (hors associations professionnelles, syndicats, associations cultuelles, associations défendant essentiellement les intérêts du public adhérent ou les associations para-administratives), ont pu déposer un dossier tant pour des projets innovants que pour leurs besoins de fonctionnement.

 Après vérifications de l’éligibilité des demandes, le Collège Départemental Consultatif, présidé par Catherine Séguin, Préfète du Gers et composé de représentants des élus et de personnalités du monde associatif, s’est réuni le 12 mai pour établir la liste des projets retenus au regard des priorités départementales. Au travers de cette gouvernance collégiale, l’État assure la transparence dans l’attribution des fonds et porte au plus près des territoires une stratégie ambitieuse au bénéfice des associations et des bénévoles.

  Cette année, 106 nouvelles associations vont pouvoir bénéficier d’un soutien allant de 1000 à 5000 euros. Avec cette campagne, ce sont 279 associations gersoises, le plus souvent de petite taille, qui ont été aidées au titre du FDVA depuis 3 ans.

 La liste des associations retenues est disponible à l’adresse suivante :

http://occitanie.drjscs.gouv.fr/spip.php?article1931

 Les services de l’État (Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations du Gers) sont mobilisés pour répondre aux interrogations et permettre aux associations du territoire de bénéficier de ce dispositif dans les meilleures conditions.

 

Un Air « Festif » chez Korian

Créé par le 28 mai 2020 | Dans : actualité, com com armagnac, fête, gers, infos, musique, solidarité, spectacle

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

Photo: Ehpad Clos d'Armagnac

Photo: Ehpad Clos d’Armagnac

Un Air « Festif » chez Korian, Le Clos d’Armagnac à Cazaubon.

Il y avait une ambiance musicale, ce dimanche 24 mai 2020 dans les jardins de l’Ehpad.

Un petit groupe de « copains du Gers » (composé de Léa au saxophone, Flavio à la trompette, Clément à la batterie, Emmanuel au soubassophone et enfin, Paul et Jules au trombone) est venu bénévolement dynamiser l’après-midi des résidents.

De leur fenêtre, ceux-ci ont pu assister à un mini-concert spécialement pour eux.

Bonne humeur, baisers envoyés, signes de la main… de nombreux échanges malgré les distances…

La ville d’Eauze main dans la main avec ses entreprises

Créé par le 27 mai 2020 | Dans : actualité, com com armagnac, économie, gers, infos, mairie, politique, santé, solidarité

EAUZE

IMG_0159

Depuis les premiers jours de la crise, la ville d’Eauze et ses élus sont restés mobilisés pour soutenir les professionnels élusates.

De nombreuses actions ont été engagées à destination des commerçants, artisans et professions libérales du territoire.

Au début du confinement :

Distribution de plus de 4 000 masques chirurgicaux et flacons de gel hydro alcoolique aux commerces restés ouverts.

Au déconfinement :

Distribution de plus de 200 kits sanitaires d’urgence pour accompagner la réouverture des entreprises (masques, gants, gel hydro alcoolique, visières…)

 Lancement d’une campagne de communication #ÉauzeRedémarre pour relocaliser nos achats et soutenir les commerces du territoire (affiches entrées de ville, façade bâtiments communaux, 250 affiches dans les commerces)

Pour les Bars et restaurants :

 Exonération des droits de terrasse

Aides directes :

Conventionnement avec la région Occitanie pour le dispositif d’aides aux entreprises (volet 2 bis). La ville d’Eauze mobilise 150 000 euros pour ce dispositif.

Aide d’urgence :

 Versement d’une subvention exceptionnelle de 7 000 euros à l’association des commerçants élus’action pour palier l’annulation des versements de cotisations des adhérents.

Soutien humain :

Création d’une commission (Mairie et élus’action) pour échanger régulièrement sur les problématiques et les enjeux du développement économique de la ville d’Eauze.

Les élus ont rencontré l’ensemble des commerçants lors des distributions de kits sanitaires et des affiches de la campagne #EauzeRedémarre !

COVID-19 : Aide exceptionnelle de solidarité

Créé par le 21 mai 2020 | Dans : actualité, agenda, com com armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, économie, gers, infos, mairie, politique, santé, service social, solidarité

GERS

Communiqué de la Préfecture

L’État se mobilise pour les familles modestes

La crise épidémique a notablement perturbé les conditions de vie des familles modestes, en particulier en dégradant l’accès aux besoins essentiels et pour nombre d’entre elles, en ayant un impact négatif sur leur revenu.

À la demande du Président de la République, le Gouvernement a mis en place une aide exceptionnelle de solidarité (AES). Cette aide d’un montant de 900 millions d’euros a été versée automatiquement le 15 mai, par les Caisses des allocations Familiales (CAF) et les Mutualités Sociales Agricoles (MSA) aux 4 millions de foyers concernés.

Pour le département du Gers, l’aide exceptionnelle de solidarité a été versée à 7 886 foyers et concerne près de 9 639 enfants (380 719 foyers et 451 514 enfants pour la région Occitanie).

Ainsi les foyers allocataires du revenu de solidarité active (RSA) ou de l’allocation de solidarité spécifique (ASS) ont perçu une aide de 150 €, à laquelle s’ajoute 100 € par enfant à charge.

D’autre part, les familles bénéficiaires d’aides au logement, qui ne perçoivent pas le RSA ou l’ASS, ont bénéficié d’une aide de 100 € par enfant à charge. Dans le même temps, les aides sociales continuent d’être versées mensuellement aux ayants droit.

L’aide exceptionnelle de solidarité s’inscrit dans le cadre d’un ensemble d’initiatives de l’Etat destiné à soutenir les plus précaires. Elle vient compléter le plan gouvernemental de soutien à l’aide alimentaire de 39 millions d’euros d’ores et déjà en application ainsi qu’une mesure d’aide de 200 € pour 800 000 jeunes précaires ou modestes de moins de 25 ans (aide versée en juin).

L’effort de solidarité en direction des plus précaires, représente depuis le début de la crise 1,1 milliard d’euros supplémentaire pour les protéger de conséquences parfois dramatiques liées à la crise sanitaire.

COVID-19 : Protection des personnes vulnérables

Créé par le 19 mai 2020 | Dans : actualité, agenda, com com armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, gers, infos, mairie, politique, santé, service social, solidarité

Gers

Communiqué de la Préfecture

c329c3ad62dd1547a49a63eaf1c06d4a_html_m53847b05

COVID-19 : Protection des personnes vulnérables ou en situation précaire : distribution des masques.

Les mesures barrières instituées depuis le début de la crise doivent être, plus que jamais, appliquées par chacun et chacune d’entre nous. Parmi elles, et en complément de la distance physique, figure le port du masque.

Le gouvernement s’est engagé à contribuer à l’équipement des personnes vulnérables.  Le représentant de l’État dans le département en étroite collaboration avec les maires et le président du Conseil Départemental doit s’assurer de la couverture des besoins prioritaires.

Catherine Séguin, préfète du Gers, a d’ores et déjà mobilisé les masques acquis par l’État, au profit des personnes en situation de précarité :

D’une part, courant avril auprès des responsables associatifs du secteur de l’accueil, de l’hébergement et de l’insertion : 364 masques tissus réutilisables ;

D’autre part, ce jour où elle a distribué 10 000 masques tissus dits « Grand public » à destination des occupants des Centres d’Hébergement et de Réinsertion Sociale, et des dispositifs d’hébergement d’urgence. Une partie de cette dotation a été mise à la disposition du président du conseil Départemental  à l’attention des bénéficiaires du RSA.

Le processus de mobilisation se poursuit, permettant ainsi l’attribution de masques auprès des publics les plus fragiles. Il sera réalisé en mutualisant les ressources de l’État avec celles des collectivités locales.

Cette opération a été menée avec la collaboration des services du SDIS et des services du Conseil départemental du Gers.

Communauté de communes des Landes d’Armagnac

Créé par le 14 mai 2020 | Dans : actualité, agenda, com com landes armagnac, éducation, infos, landes, loisirs, mairie, politique, service social, solidarité

 Communauté de communes des Landes d’Armagnac

 

l

La Communauté de Communes des Landes d’Armagnac par le biais des services à la population, lance un questionnaire à destination des familles, dans le cadre du renouvellement du Pedt.

Nous en profitons aussi pour lancer les inscriptions pour les ALSH de Gabarret et de Sarbazan afin de recenser en amont les besoins et pouvoir anticiper sur les modalités d’accueils de cet été.

Au vu des directives sanitaires liée au COVID-19, nous serons obligés d’adapter nos accueils ( nombre limité par structures, plannings d’activités modifiés..). Il est donc important que le plus de familles possibles soient informées de nos démarches (faites suivre les informations).

 » Madame, Monsieur,

Au vu de la crise sanitaire actuelle, nos équipes ont besoin de recenser vos volontés de mode de garde pour les vacances estivales, afin d’assurer au mieux la sécurité physique et morale de vos enfants. De ce fait, vous trouverez en pièce jointe la publicité avec le coupon d’inscription. Nous vous demandons de nous retourner vos souhaits dès la réception de ce mail et ce, jusqu’au 30 mai 2020.

Pour cause de renouvellement du Projet Éducatif du Territoire (PEdT), nous avons établi un sondage afin de mieux connaître vos attentes et vos besoins. Nous vous remercions d’avance pour l’attention que vous apporterez à notre enquête qui est importante pour le développement du service. Vous trouverez le lien ci dessous pour accéder à ce questionnaire.

 https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSc96NVhGxEzUcDPDnarttWonOvEJnN-Ni_iSoqUmohmp1VWbg/viewform?usp=sf_link

Nous vous envoyons la publicité de cet été et le questionnaire par mail et par SMS. Merci de nous retourner votre réponse par le moyen qui vous conviendra le mieux.

Séverine Mouchet responsable  des services à la population

GIL Émilie

Responsable Centre de Loisirs secteur Gabarret, Animatrice Enfance / Jeunesse

Pole Enfance Jeunesse 182 Chemin de la Lanne  40310 GABARRET

emilie.gil@ccla40.fr

port : 06 31 60 37 50  / fixe : 05 58 03 72 58

12345...11

Notre Rousseur |
Solers-Actualités-Culture |
Auregaldelavie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mon esprit critique a des c...
| LE SENEVE
| LORSQUE L’ON EMPECHE UNE FE...