service social

Articles archivés

Le Conseil Départemental et la MDPH du Gers équipent leurs agents en masques « transparents »

Créé par le 08 oct 2020 | Dans : actualité, agenda, com com armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, éducation, gers, infos, politique, santé, service social, solidarité

GERS

Photo: Conseil départemental du gers

Photo: Conseil départemental du gers

Le Conseil Départemental et la MDPH du Gers équipent leurs agents en masques « transparents »

L’après-midi du jeudi 8 octobre, à la Maison départementale des personnes handicapées du Gers ( MDPH32), a  eu lieu une conférence de presse en présence d’ Anne Calvoz, présidente de l’association handicap auditif du Gers,  Philippe Martin, président du Conseil départemental du Gers,   Charlette Boué et Jérôme Samalens conseillers départementaux,  Samuel Massenez Directeur de la MDPH32

Le Conseil Départemental et la Maison Départementale des Personnes Handicapées du Gers, vont équiper leurs agents d’accueil en masque de protection « transparents », qui permettent de « lire sur les lèvres »

Le port généralisé du masque classique constitue un facteur d‘isolement et d’exclusion, notamment pour les personnes malentendantes mais aussi dans les métiers de contact avec de jeunes enfants.

Une alternative existe :

Ce masque inclusif qui se présente avec une partie transparente anti-buée, facilite la lecture labiale et permet de renforcer les relations humaines/sociales en rendant visible les expressions du visage contrairement au masque classique.

S’adressant en particulier à l’entourage des personnes en situation de handicap, ce masque permet une meilleure compréhension visuelle et auditive de tous.

Le Département du Gers a donc décidé de pallier aux incommodités du port du masque classique en équipant plus d’une centaine d’agents d’accueil en masque inclusif.

Pour cette première phase de test, seront équipés les agents d’accueil de l’Hotel du Département, de la MDPH, le site Départemental Abbaye de Flaran et les métiers en lien avec le développement de l’enfant, du handicap ou de la dépendance.

Ce masque « Made in France » réutilisable et lavable 20 fois, est vendu au prix de 10 euros l’unité et sera distribué dès demain aux agents concernés.

Un Village Alzheimer dans le Gers d’ici deux ans

Créé par le 21 sept 2020 | Dans : actualité, com com armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, gers, infos, santé, service social, solidarité

GERS

Photo: Conseil départemental

Photo: Conseil départemental

À l’occasion du déjeuner républicain auquel il a participé, Philippe Martin, président du Conseil départemental du Gers, a présenté au Président de la République Emmanuel Macron, le projet de Village Alzheimer que le département du Gers souhaite réaliser d’ici deux ans.

Philippe Martin a rappelé au Président de la République que le département avait besoin du soutien total de l’État pour créer ce lieu innovant et bienveillant.

Lettre de Philippe Martin, le 18 septembre2020

Monsieur le Président de la République

En France, plus de 900 000 personnes sont atteintes de la maladie d’Alzheimer.

Les projections sur le vieillissement de la population nous indiquent que 2 millions de personnes âgées de plus de 65 ans seront concernées par cette pathologie d’ici 2040. Les caractéristiques démographiques du Gers, où l’on vit plus vieux qu’ailleurs, me conduisent à penser que la perte d’autonomie constitue pour nous un enjeu majeur qui concernera également l’entourage familial et les proches.

Récemment, j’ai conduit une délégation du Conseil départemental du Gers lors d’une visite du village Alzheimer de  Dax, projet initié en 2013 par Henri Emmanuelli, alors président du Conseil général des  Landes.

Cette visite m’a convaincu qu’une démarche de même nature devait être engagée dans le Gers afin d’imaginer un modèle innovant et généreux de prise en charge et d’hébergement des personnes âgées atteintes de troubles cognitifs lourds (Alzheimer notamment) et des Personnes Handicapées Vieillissantes (PHV).

.Nous voulons réaliser, sur un terrain de 7 hectares, à proximité d’une agglomération, le premier Village Alzheimer de la Région Occitanie destiné à accueillir une centaine de résidents et autant de soignants dans un lieu de vie chaleureux pour les résidents et qui favorisera les échanges pour les aidants, les familles et la communauté médicale. Ce projet de Village Alzheimer dans le Gers ,Monsieur le Président, est celui d’une grande ambition au service de nos concitoyens éprouvés  et de leurs familles.

C’est aussi un projet qui nécessite une mobilisation exceptionnelle de tous les partenaires pouvant concourir à sa réalisation, en particulier les services de l’Etat. Aussi, je sollicite votre appui afin que ceux- ci  puissent nous conseiller et examiner avec l’intérêt qu’il mérite un projet à ce jour inédit en Région Occitanie. Votre soutien nous sera précieux  si nous voulons atteindre notre objectif  que chaque famille concernée par cette maladie puisse trouver d’ici deux ans dans le Gers  une solution de proximité, humaine et bienveillante.

Je joins à ce courrier une synthèse de notre projet de Village Alzheimer Gersois en me tenant à la disposition des interlocuteurs que vous voudrez bien désigner pour le conduire avec nous. Je vous prie de croire, Monsieur le Président de la République, à l’assurance de ma très haute considération.

 Philippe    Martin

Président du Département du Gers

Les élus ont rencontré les adolescents de l’Été jeunes

Créé par le 03 août 2020 | Dans : actualité, agenda, com com armagnac, éducation, gers, infos, loisirs, mairie, politique, service social, solidarité

GRAND ARMAGNAC

IMG_4542

Vendredi 31 août, au lac de l’Uby, les adolescents de l’Eté Jeunes organisé par le service  Enfance-Jeunesse de la Communauté de communes du Grand Armagnac (CCGA), ont terminé la première session de cette opération.  La deuxième session aura lieu à Eauze, du 10 au 21 août, avec d’autres adolescents.

À l’ombre des arbres, les jeunes ont rempli la feuille d’évaluation  de  l’Eté jeunes. Ils ont conclu qu’ils ont passé de très bons moments, et qu’ils sont très satisfaits des activités et des relations qu’ils ont eu ensemble avec les animateurs. Quant à la sortie surprise de fin de session, d’après les adolescents, elle fut formidable.

En fin de matinée  avec leur animatrice Stéphanie et leur animateur Pascal, les jeunes ont concocté un savoureux pique-nique avec grillades.

Avant midi, Yannick Saubadu, directeur du service jeunesse,  a rejoint le groupe, puis le président de la CCGA, Philippe Beyries, accompagné d’Hélène Tunéléro,   vice-présidente de la CCGA, qui a en charge l’Enfance-jeunesse, et Isabelle Tintané, maire de Cazaubon-Barbotan les Thermes, et conseillère départementale, sont arrivés sur le site, pour échanger avec les jeunes.

Philippe Beyries, Hélène Tunéléro  se sont présentés aux jeunes, ainsi qu’Isabelle Tintané. C’est dans un climat très détendu, que les élus ont posé  aux jeunes de nombreuses questions  sur leur séjour, les activités qu’ils ont eues, notamment au sujet de la solidarité. Les élus ont profité de l’occasion pour les féliciter de leur page Facebook très vivante et toujours mise à jour.

L’animatrice Stéphanie  a exprimé son entière satisfaction en précisant : «  Ce groupe d’adolescents a été  impeccable durant toute la cession. »

Avant de remettre aux adolescents, les chèques cadeaux avec les bons d’achats utilisables dans les commerces du territoire, ainsi que la liste de ces commerces,  Philippe Beyries  s’est entretenu avec les animateurs, témoignant ainsi de l’intérêt qu’il porte au personnel :

« J’irai ainsi à la rencontre des 170 employés. »

Après ce moment d’échanges, les élus ont partagé le repas avec les adolescents.

Philippe Beyries est candidat à la présidence de la Communauté de communes

Créé par le 03 juil 2020 | Dans : actualité, agenda, com com armagnac, économie, gers, infos, politique, service social

GRAND ARMAGNAC

IMG_4228

Philippe Beyries, maire de Castelnau d’Auzan-Labarrère, est candidat à la présidence de la Communauté de communes du Grand Armagnac (CCGA).

Conseiller municipal de 1995 à 2001, maire de Castelnau d’Auzan de 2001 à 2015, et maire de la première Commune Nouvelle du Gers « Castelnau d’Auzan-Labarrère » depuis 2016, il a été réélu maire de cette commune en mars 2020.

Comme il l’a réalisé sur sa Commune Nouvelle et fort de son expérience, à la demande de nombreux élus, Philippe Beyries s’engage pour être le rassembleur des 25 communes de ce territoire.

« Dans l’intérêt de la population, de nos communes petites et grandes, nous devons travailler unis, en tenant compte que près de 60% de la population de la CCGA réside dans les petites communes, que celles-ci représentent près de 80% du territoire et du réseau routier (compétence voirie). »

Philippe Beyries a salué les initiatives des précédents présidents de la CCGA, notamment du premier président, Claude Sainrapt qui avait mis sur orbite cette Communauté de communes avec tous ses services importants pour la population : Enfance-Jeunesse qui touche de nombreuses familles, l’Action sociale qui permet à de nombreux ainés de pouvoir continuer à vivre chez eux, ainsi que le service de la voirie. Philippe Beyries a rappelé que le président Didier Dupront qui achève sa mandature, a su pérenniser ces services, et les faire évoluer avec équité pour le bénéfice de nombreuses personnes du territoire.

Philippe Beyries a précisé :

« Nous sommes une Communauté de communes de services qui avec ses compétences irrigue le vaste territoire de la CCGA. Évidemment, ces services ont un coût. Je tiens à les conserver, et les faire évoluer. Comme je l’ai fait dans ma commune, je compte pratiquer le triptyque qui reflète mon esprit et ma volonté, qui consiste à développer les investissements tout en pratiquant le social et en tenant compte du porte-monnaie de nos contribuables.

Ce mandat à venir, nous obligera à des réformes. Je suis prêt à les engager afin d’accompagner l’évolution de notre territoire. Je compte sur une équipe d’élus solidaires pour mener à bien les nombreux projets pour le bien-être, le bien-vivre et la prospérité du Grand Armagnac. »

Vac’Ados

Créé par le 02 juil 2020 | Dans : actualité, agenda, com com landes armagnac, éducation, landes, les sorties, loisirs, politique, service social

LANDES D’ARMAGNAC

La Communauté de communes des Landes d’Armagnac organise du 6 juillet au 31 août, pour les jeunes de 11 à 17 ans (ou à partir de la classe de sixième) Vac’Ados, à l’Espace jeunes à Gabarret.

Les moments forts au mois de juillet sont la randonnée en VTT et au mois d’août une course d’orientation.

Pour les renseignements et les inscriptions, contacter Julien, du lundi au vendredi de 9 à 12 heures et de 14 h 30 à 16 h 30, au Pôle enfance jeunesse 182, chemin la Lanne 40310 Gabarret ou au 06 69 65 27 12.

Pour l’Espace jeunes de Roquefort, les dates sont les mêmes et les moments forts sont les suivants : Au mois de juillet, il est proposé le fil rouge (Killer), et au mois d’août, le fil rouge « Secret story ».

Les renseignements et les inscriptions se font auprès de Mélanie et Loïs, du lundi au vendredi de 14 à 19 heures, à l’Espace jeunesse de la CCLA, 11 rue Brémontier 40120 Roquefort ou au 06 76 15 67 38 ou au 05 58 45 70 35 ou jeunesse.roquefort@ccla40.fr

En raison du Covid 19, il n’y aura pas de séjour cet été.

Collecte pour la Banque alimentaire

Créé par le 30 juin 2020 | Dans : actualité, agenda, com com landes armagnac, gers, infos, landes, service social, solidarité

GABARRET

IMG_4146

Vendredi 26 et samedi 27 juin, à la zone industrielle Lamarraque, à l’entrée du magasin U Express, une fois de plus, les gabardans ont eu l’occasion de témoigner de  leur générosité, auprès des bénévoles de l’unité locale de la Croix-Rouge de Cazaubon, qui collectaient pour la Banque alimentaire du Gers.

Les bénévoles  ont commenté leur  rencontre avec les donateurs gabardans : « Ici, nous avons bien apprécié l’accueil, toujours très chaleureux, de la direction du magasin. Quant à la clientèle, une fois de plus elle a été très généreuse, solidaire et sait qu’il y a de réels besoins. »

Pour répondre à ces besoins, comme tous les ans, la Banque alimentaire a récolté des conserves de viandes, de légumes, pâté, sardines, thon, huile, sucre, farine et des produits de longue conservation, essentiellement. Cette collecte annuelle, qui se déroule dans tout le département du Gers, ainsi qu’à Gabarret, demeure très importante pour la Banque alimentaire, car elle permet de collecter et de stocker des aliments de base qui, par la suite, seront redistribués aux associations bénéficiaires, c’est-à-dire la Croix-Rouge, le Secours populaire, le Secours catholique et les CCAS (centres communaux d’action sociale).

Collecte de la Banque alimentaire

Créé par le 30 juin 2020 | Dans : actualité, com com armagnac, gers, infos, service social, solidarité

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

IMG_4144

Vendredi 26 et samedi 27 juin, de 9 heures à 19 heures,  les  membres de l’unité locale de  la Croix-Rouge de Cazaubon se sont reliés  aux portes d’Intermarché pour collecter au profit de la Banque alimentaire gersoise.  Les bénévoles de la collecte ont aussi  rappelé à la clientèle l’objectif de la Banque alimentaire, qui est de lutter contre le gaspillage et la précarité, en collectant et stockant des denrées, avant de les distribuer aux associations caritatives, qui viennent ensuite en prendre possession, une ou deux fois par semaine. Cette année, la collecte a été plus faible que les autres années, baisse due à l’absence de touristes et de curistes.

Dispositifs de soutien aux sinistrés du 25 au 26 juin

Créé par le 30 juin 2020 | Dans : actualité, agenda, agriculture, com com tenareze, gers, infos, mairie, politique, sapeur-pompier, service social, solidarité

GERS

Communiqué de la Préfecture

Dispositifs de soutien aux sinistrés des intempéries de la nuit du 25 au 26 juin 2020.

Dans la nuit du 25 au 26 juin, de violentes intempéries (orage, grêle, pluies abondantes) sont survenues à Lectoure et dans plusieurs communes voisines. Les équipes du SDIS32 ont été fortement mobilisées, en lien avec la préfecture, afin de porter assistance aux personnes impactées (habitations isolées, coulées de boue…) ainsi que pour sécuriser la zone.

Madame Catherine Seguin,  préfète du Gers, s’est rendue sur site le vendredi 26 juin, accompagnée par les services de la DDT, pour rencontrer les équipes du SDIS et échanger avec les maires pour une première évaluation des dégâts.

Durant l’après-midi, les équipes du SDIS ont été renforcées par 18 secouristes, relevant des trois associations de sécurité civile : Croix-Rouge, Croix blanche et ADPC et ont travaillé à la remise en état des locaux des entreprises et des particuliers ayant subi des dommages. Le travail s’est poursuivi tout au long du week-end, dans un esprit de coopération efficace et constructive.

Lors de son déplacement, la préfète a rappelé que tout serait mis en œuvre pour accompagner les sinistrés, particuliers et collectivités, dans leur parcours d‘indemnisation. Outre les dispositifs assurantiels individuels qui doivent être mobilisés dans les meilleurs délais, il existe des mécanismes d’indemnisation exceptionnels.

En parallèle, si les conditions sont réunies, les maires des communes concernées peuvent demander la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle. A cet effet, le maire d’une commune ayant subi une catastrophe naturelle formule une demande de reconnaissance auprès du préfet de département. Les services compétents de l’État contrôlent le contenu de la demande et réunissent les rapports d’expertise permettant de caractériser l’intensité du phénomène naturel à l’origine des dégâts recensés par la mairie.

Une commission interministérielle, présidée par le ministère de l’Intérieur, est chargée de donner un avis sur chaque dossier communal transmis par les préfets de département. Cette commission se prononce sur le caractère naturel et l’intensité anormale du phénomène en se basant sur les expertises techniques réalisées. Sur le fondement de ces avis, qui ont un simple caractère consultatif, les ministres compétents peuvent décider de la reconnaissance des communes en état de catastrophe naturelle.

Ces décisions sont formalisées par un arrêté interministériel publié au Journal Officiel.

Reprise progressive des accueils CCGA

Créé par le 18 juin 2020 | Dans : actualité, agenda, com com armagnac, éducation, gers, infos, loisirs, politique, service social

GRAND ARMAGNAC

CCGA_EnfanceJeunesse réduit

Information aux familles : Reprise progressive des accueils CCGA

 Accueils périscolaires

Ouverts à tous depuis la reprise des établissements scolaires le 12 mai, les accueils périscolaires adaptent leurs conditions d’accueil à l’évolution des protocoles en vigueur, selon les mêmes conditions sanitaires que les écoles ou collèges.

Accueils du mercredi

Depuis de la reprise des établissements scolaires, à partir du 13 mai sur les sites habituels, les accueils du mercredi sont ouverts à tous dans la limite du nombre d’enfants permise par les locaux, en respectant les distanciations physiques préconisées. Il reste nécessaire de signaler l’école fréquentée par l’enfant lors de l’inscription, les groupes d’enfants constitués devant strictement respecter leur distanciation.

Accueils extrascolaires

L’accueil des enfants sur les Accueils de loisirs se fera sur les sites habituels (Castelnau d’Auzan, Cazaubon, Eauze et Gondrin). Le nombre de places sera toutefois limité par l’application du protocole qui détermine le nombre à accueillir en fonction de la superficie du local.

Multi Accueil des 3 Pommes

Après la période d’application du protocole de déconfinement transmis le 7 mai aux structures petite enfance, le Multi Accueil peut, à partir du 22 mai, accueillir à nouveau les enfants inscrits sans être limité au nombre de 10 comme c’était le cas jusqu’alors.

Séjours et Opérations été jeunes

Le séjour initialement proposé aux adolescents du 6 au 10 juillet n’aura pas lieu mais sera remplacé par une proposition spécifique Aventure Game sur le territoire.

Les Opérations été jeunes se dérouleront sur deux sessions : du 20 au 31 juillet à Cazaubon et du 2 au 13 août à Eauze.

Relais Assistantes maternelles

Selon des préconisations du protocole de déconfinement, à compter du 22 mai 2020, les animations collectives et accueils des familles pourront reprendre. L’accompagnement téléphonique et les permanences à distance se poursuivront, comme cela a été le cas depuis le début de la crise sanitaire.

LAEP / CLAS

Ces deux actions de soutien à la parentalité, suspendues lors de la période de crise sanitaire, reprennent localement leur accueil au public, selon les locaux disponibles.

Ainsi, le LAEP reprendra son activité à partir du mardi 23 juin.

Le CLAS de Castelnau d’Auzan a repris son activité.

Le CLAS d’Eauze reprendra dès que les contraintes de locaux seront résolues.

Ludothèques

Les ludothèques de la CCGA proposent un système d’emprunt et de retour de jeux depuis le début du mois de juin, le service poursuit sa réouverture progressive, selon les nouvelles conditions sanitaires applicables à compter du 22 juin.

Le service proposé sera désormais :

- Emprunt et retour de jeux sans nécessité de rendez-vous, mais sans jeu sur place

COVID-19 : Aide exceptionnelle de solidarité

Créé par le 21 mai 2020 | Dans : actualité, agenda, com com armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, économie, gers, infos, mairie, politique, santé, service social, solidarité

GERS

Communiqué de la Préfecture

L’État se mobilise pour les familles modestes

La crise épidémique a notablement perturbé les conditions de vie des familles modestes, en particulier en dégradant l’accès aux besoins essentiels et pour nombre d’entre elles, en ayant un impact négatif sur leur revenu.

À la demande du Président de la République, le Gouvernement a mis en place une aide exceptionnelle de solidarité (AES). Cette aide d’un montant de 900 millions d’euros a été versée automatiquement le 15 mai, par les Caisses des allocations Familiales (CAF) et les Mutualités Sociales Agricoles (MSA) aux 4 millions de foyers concernés.

Pour le département du Gers, l’aide exceptionnelle de solidarité a été versée à 7 886 foyers et concerne près de 9 639 enfants (380 719 foyers et 451 514 enfants pour la région Occitanie).

Ainsi les foyers allocataires du revenu de solidarité active (RSA) ou de l’allocation de solidarité spécifique (ASS) ont perçu une aide de 150 €, à laquelle s’ajoute 100 € par enfant à charge.

D’autre part, les familles bénéficiaires d’aides au logement, qui ne perçoivent pas le RSA ou l’ASS, ont bénéficié d’une aide de 100 € par enfant à charge. Dans le même temps, les aides sociales continuent d’être versées mensuellement aux ayants droit.

L’aide exceptionnelle de solidarité s’inscrit dans le cadre d’un ensemble d’initiatives de l’Etat destiné à soutenir les plus précaires. Elle vient compléter le plan gouvernemental de soutien à l’aide alimentaire de 39 millions d’euros d’ores et déjà en application ainsi qu’une mesure d’aide de 200 € pour 800 000 jeunes précaires ou modestes de moins de 25 ans (aide versée en juin).

L’effort de solidarité en direction des plus précaires, représente depuis le début de la crise 1,1 milliard d’euros supplémentaire pour les protéger de conséquences parfois dramatiques liées à la crise sanitaire.

1234

Notre Rousseur |
Solers-Actualités-Culture |
Auregaldelavie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mon esprit critique a des c...
| LE SENEVE
| LORSQUE L’ON EMPECHE UNE FE...