service social

Articles archivés

Un petit Ehpad remarqué

Créé par le 07 déc 2022 | Dans : actualité, com com landes armagnac, infos, landes, mairie, santé, service social

 GABARRET

Sandrine Laborde, Dominique Lemaire et son compagnon Gilles Lebault

Sandrine Laborde, Dominique Lemaire et son compagnon Gilles Lebault

Lundi 5 décembre, à l’Ehpad des Ajoncs, Sandrine Laborde, directrice de l’établissement, recevait la famille d’une résidente qui avait répondu à l’évaluation d’établissements, réalisée par l’Institut d’études indépendant allemand Statista, et publié dans la revue « L’Obs ».

Ces évaluations ont été réalisées auprès des résidents, des proches, et de professionnels du secteur. Dans cette consultation, les personnes devaient donner une note de 0 à 10, recommandant ou non l’établissement concerné, et noter les critères suivants : la chambre/appartement ; l’infrastructure du lieu ; la qualité de l’encadrement ; les services proposés ; les soins médicaux ; l’alimentation ; les activités proposées ; le rapport qualité prix.

Ces évaluations ont permis de distinguer les 300 arrivants en tête. Parmi eux, on trouve six résidences autonomie, douze résidences services, et 282 Ehpad dont 140 privés commerciaux, 104 privés à but non lucratif, et 38 publics.

À Gabarret, suite aux résultats obtenus c’est la satisfaction complète. Sur les 38 établissements publics, en Nouvelle Aquitaine,  28 Maisons de retraite ont été qualifiées, et  la Résidence «  les Ajoncs » occupe la sixième place et la 98ème sur les 300 établissements.,

Sandrine Laborde s’est exprimée en trouvant que c’est très revalorisant pour les équipes et pour tous ceux qui contribuent à l’accueil des aînés en leur offrant de très bonnes conditions.  

Dominique Lemaire, fille de la résidente Huguette a apporté les précisions suivantes :

« Ma mère a 90 ans et elle est aux Ajoncs depuis un an. Nous avons connu cet établissement grâce à mon frère dont sa compagne a travaillé à cet Ehpad. Auparavant, elle avait été prise en charge à l’âge de 75 ans. Les trois maisons de retraite précédentes n’offraient pas les services de qualité que nous souhaitions, notamment, le personnel changeait trop souvent, les soins n’étaient pas bien adaptés, et dans la dernière ce fut la Covid qui a trop rompu les relations soignantes, familles. »

Dominique Lemaire après avoir insisté qu’elle était à 300% satisfaite des Ajoncs, motivée par le livre « les Fossoyeurs » a répondu naturellement et très favorablement à l’enquête de Statista.

« Au début, nous n’envisagions pas de mettre ma mère dans le public. L’accueil de Sandrine Laborde, puis de toute l’équipe, le dialogue, nous a mis en confiance. Ici tout est transparent, on est bien informé, il y a un lien fort avec les familles, la stabilité du personnel et sa familiarité avec les résidents comme ma mère, leur offre une sécurité bien appréciable. Ici on cultive la relation et le personnel médical sait répondre parfaitement, c’est rassurant. Ici c’est une maison pilote, et c’est extraordinaire ce qui s’y passe.

Huguette Lemaire, la résidente, adore l’alimentation, l’intervention des soignants qu’elle connaît et aime bien. En un mot, aux Ajoncs, elle s’y trouve bien.  

Au sujet des visites, Dominique apprécie de pouvoir venir voir sa mère aussi bien le matin, que l’après-midi.

Sandrine Laborde s’en explique :

« Les résidents sont chez eux, donc c’est normal que les membres de leur famille puissent leur rendre visite quand ils le veulent et le peuvent… »

Brigade des familles

Créé par le 25 nov 2022 | Dans : actualité, com com armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, éducation, gers, infos, politique, service social

 GERS

Brigade des familles : un partenariat avec le département déjà fortement engagé et efficace

La collaboration entre la gendarmerie, le département et d’autres acteurs sociaux, permet de créer un véritable réseau territorial afin d’apporter une réponse que ce soit au titre de la prévention que de la protection.

En effet, cette problématique des violences intrafamiliales avec la prise en compte de l’impact sur les mineurs reste un enjeu important du département et une préoccupation majeure de la collectivité départementale. Les mineurs sont les premières victimes collatérales des violences conjugales.

Une étude de la Direction Générale de la Cohésion Sociale du Département, relative aux enfants exposés aux violences au sein du couple fait ressortir trois aspects :

-          83 % des femmes qui ont appelé le 3919 ont des enfants ;

-          dans 93 % des cas, ils sont témoins de violences ;

-          et dans 21,5 % des cas, ils sont eux-mêmes maltraités.

La création de cette Brigade de Protection des Familles permet déjà d’identifier une meilleure fluidité dans les échanges avec les agents du Département dont ceux du Centre de Santé Sexuelle (Ex Centre de Planification et d’Education Familiale), du service de la Protection Maternelle Infantile, du service de l’Aide Sociale à l’Enfance et de la Cellule de Recueil des Informations Préoccupantes.

Afin de développer une interconnaissance nécessaire à la mise en place de réponses adaptées, s’est tenue le jeudi 20 octobre dernier une présentation de la Direction Enfance Famille aux officiers de la gendarmerie du Gers.

Courant premier trimestre 2023, sera organisée une présentation de cette Brigade aux agents de la Direction Enfance Famille et de la Direction Action Sociale Territoriale.

Ces actions témoignent de l’intérêt réciproque porté par la Gendarmerie et le Conseil Départemental en sa qualité de chef de file de la politique publique de la protection de l’Enfance du Gers.

 Le Mot du Président

« En cette semaine de mobilisation internationale, je réaffirme mon engagement pour l’élimination des violences, qu’elles soient intrafamiliales ou sexistes. Inscrite dans la durée mais aussi sur tous les territoires, cette volonté guide notre projet départemental, depuis de nombreuses années avec une attention particulière à la protection maternelle infantile dont nous avons la responsabilité.
Je suis satisfait de cette coordination départementale. Les chiffres parlent d’eux-mêmes. La situation est alarmante, il est plus que jamais nécessaire d’agir ! » – Philippe Dupouy, Président du Conseil Départemental du Gers.

France services, le bilan est très positif

Créé par le 21 nov 2022 | Dans : actualité, agenda, com com landes armagnac, infos, landes, service social

GABARRET

DSC_0041 (4)

La fréquentation de France services, confirme l’importance de cet espace.  L’assurance maladie est présente les 1er et 3e lundi du mois de 10 à 12 heures sur RDV au 36 46 ou ameli.fr ; la CAF  2e et 4e jeudi du mois de 9 à 12 heures sur RDV au 32 30 ou sur caf.fr ; l’assurance retraite sur RDV de 9 h 30 à 12 h 30 et de 13 h 30 à 15 heures ; les impôts  2e jeudi du mois de 9 à 12 heures sur RDV au 05 58 06 61 61 ou sur impots.gouv.fr ; l’Adil le mardi de 14 à 16 h 30 sur RDV au 05 58 46 58 58 ; la Mission locale le vendredi de 9 à 12 heures et de 13 h 30 à 16 heures sur RDV au 06 31 32 25 43 ; Soliha en vision lundi 19 décembre de 10 à 12 heures sur RDV au 05 58 74 12 56 ou sur renolandes.fr ; Pôle emploi uniquement sur convocation ; la Chambre des métiers le 3e mercredi du mois de 14 à 17 heures sur rdv au 05 58 06 81 70 ; le Cias des Landes d’Armagnac le jeudi de 13 h 30 à 16 heures sur RDV au 05 58 45 58 85 ; la Médecine du travail uniquement sur convocation ; l’assistante sociale sur RDV au 05 58 45 45 35 ; le conciliateur de justice sur RDV au 05 58 44 90 03.

 Les Portes ouvertes ont permis aux usagers de rencontrer les partenaires et de connaître le fonctionnement de la France Services, au travers d’ateliers proposés toute la semaine.

 Bilan Portes ouvertes

France Services Gabarret

Du 3 au 7 octobre 2022, se sont déroulées les portes ouvertes de l’Espace France services de Gabarret.

Les usagers ont pu ainsi aller à la rencontre des partenaires et connaître le fonctionnement de la France Services, au travers d’ateliers proposés toute la semaine :

LUNDI 3 OCTOBRE : Le CIAS des Landes d’Armagnac est venu présenter ses différents services. La CPAM, également présente durant cette matinée, a accueilli et accompagné plusieurs usagers sur différentes thématiques.

MARDI 4 OCTOBRE : un atelier numérique sur le thème de la prévention santé et sur le site Ameli, organisé par la CPAM, a permis aux participants de se familiariser avec leur espace personnel.

MERCREDI 5 OCTOBRE : la matinée s’est déroulée avec un atelier numérique sur la sensibilisation aux fraudes et arnaques sur le web, proposé par la conseillère numérique de la Communauté de Communes des Landes d’Armagnac, Laurie Menant. L’après-midi a été consacrée à un accompagnement personnalisé par la Chambre des Métiers et de l’Artisanat aux porteurs de projets professionnels.

JEUDI 6 OCTOBRE : les agents de la France Service ont proposé un atelier sur la dématérialisation des services publics afin de mieux comprendre les e-démarches.

VENDREDI 7 OCTOBRE : les 18 – 25 ans ont pu découvrir La Mission Locale des Landes et ainsi obtenir des réponses individualisées selon leurs besoins et leurs difficultés.

La France Services de Gabarret vous accueille du lundi au vendredi

sur RDV de 10H à 12H30 et de 13h30 à 16H.

franceservices.gabarret@ccla40.fr / www.landesdarmagnac.fr

Les élus agissent en faveur des professionnels de santé du territoire

Créé par le 09 nov 2022 | Dans : actualité, com com landes armagnac, économie, infos, landes, mairie, politique, santé, service social

LANDES D’ARMAGNAC

DSC_0007 (17)

Mardi 8 novembre, à la salle des fêtes d’Estigarde a eu lieu le Conseil communautaire de la CCLA.

Développement économique

Dans le cadre du développement économique, les projets photovoltaïques des communes de Saint-Justin et Vielle-Soubiran concernant les parcelles communales sinistrées par les récents incendies, celle d’une coupe rase à Rimbez et Baudiets, ainsi que des parcelles de Bourriot-Bergonce et d’Herré ont été abordés.

L’aide à l’équipement en faveur des professionnels de santé

Puis la majorité des élus ont voté l’attribution d’aides à l’équipement en faveur de quatre professionnels de santé.

Par ces choix d’aides, les élus expriment l’intérêt qu’ils portent sur l’avenir en s’impliquant afin de maintenir et de développer sur tout le territoire de la CCLA, la présence des professionnels de santé.

Reconnaissance aux sapeurs-pompiers du territoire de la CCLA

Après avoir souligné l’engagement des sapeurs-pompiers lors des incendies de cette saison estivale, ainsi que la satisfaction de tous vis-à-vis du travail qu’ils ont accompli , Philippe Latry, président de la CCLA a invité les élus à exprimer leur reconnaissance avec un geste financier à destination des amicales des sapeur-pompiers des centres de secours situés à Arue, Losse, Gabarret, Saint-Justin.

Après avoir délibéré, les élus ont voté une subvention de 750 euros pour chacune des amicales.  

Les actions et les pistes de réflexion concernant les professionnels de santé du territoire (CCLA)

Les élus communautaires comprennent les inquiétudes de la population de la CCLA, dues aux problèmes de la désertification médicale en milieu rural, et évidemment, ils ont la volonté de trouver des solutions.

À l’issue du conseil communautaire, les élus ont de nouveau abordé ce sujet important, et dans l’intérêt de tous et des habitants du territoire, ils ont voulu apporter des précisions sur les actions de la CCLA

Déjà, les élus ont voté plusieurs actions, notamment, l’Aide à l’installation, en fonction du zonage ARS (prioritaire ou complémentaire), destinée aux médecins, dentistes et kinésithérapeutes pour favoriser leur installation : de 3 000 € à 8 000 € en fonction de la durée d’engagement à exercer sur le territoire.

Cette aide vient en complément de celle de la CPAM (50 000 €) pour les médecins généralistes qui viendraient s’installer sur des zones déficitaires (Roquefort).

Concernant Gabarret et son zonage non prioritaire, les élus ont obtenu, dans le cadre du Contrat Local de Santé, la possibilité de mobiliser des fonds régionaux au bénéfice des médecins qui désireraient s’installer sur Gabarret (somme de 50 000 €, identique aux zones prioritaires).

L’Indemnité d’études, destinée aux étudiants (internes) en médecine générale, en odontologie (dentiste) et kinésithérapie. Montant de 600 € à 1000 € mois en fonction de la durée d’engagement à exercer sur le territoire, à l’issue de leur cursus.

Ce dispositif a été porté à connaissance de l’ensemble des facultés au sein desquelles sont enseignées ces disciplines.

L’aide à l’équipement, en direction des professionnels de santé et en fonction du zonage ARS, pour leurs investissements mobiliers (ordinateur, matériel médical, de bureau etc…). Montant de l’aide allant de 25% à 40% de subvention, sur un plafond de 16 000 € HT, maximum (pour une période de 3 ans).

Des aides ont déjà été distribuées pour l’installation d’un médecin et d’un kiné pour 14 000 €, et pour des équipements à six professionnels, 8 509 € ont été accordés.

En complément, les élus étudient plusieurs pistes, notamment le recrutement d’un médecin par le biais d’un cabinet de recrutement (15 000 €), ainsi que la prise en charge, en complément de l’ARS, des pertes de salaire de deux infirmières qui seraient intéressées par la formation (durée 2 ans) d’IPA (Infirmière de Pratique Avancée), en contrepartie d’un engagement de continuer à exercer sur le territoire communautaire.

Parmi les autres pistes, il y a l’accompagnement administratif de la CCLA pour les structures de santé afin de mobiliser des fonds provenant de la CPAM ou de l’ARS (mise en place d’un secrétariat partagé, équipements, …..).

Réflexion sur la téléconsultation, dispositif visant à permettre à une infirmière formée de procéder, en liaison avec un médecin généraliste, à une consultation à domicile grâce à un ordinateur connecté (env. 10 000 €) et du matériel adapté.

«

La Croix-Rouge est très active

Créé par le 07 nov 2022 | Dans : actualité, com com armagnac, éducation, gers, infos, mairie, service social, solidarité

EAUZE

DSC_0047 (2)

L’Unité locale de la Croix-Rouge avec ses diverses actions est bien présente sur le terrain et répond de son mieux aux besoins de ses bénéficiaires.

Dimanche après-midi, plusieurs membres de la Croix-Rouge d’Eauze, tenaient la buvette au festival de jeux vidéo.

Le public en a profité pour se désaltérer et certaines personnes ont découvert le dynamisme de l’Unité locale de la Croix-Rouge ainsi que ses nombreuses actions.

La Croix-Rouge d’Eauze compte 33 bénévoles qui s’impliquent en fonction de leur emploi du temps, de leur disponibilité, mais toujours avec beaucoup de gentillesse et d’attention.

L’Unité locale accueille les bénéficiaires de ses services, les nouvelles personnes envoyées par les assistantes sociales, et avec beaucoup de délicatesse les écoutent, les conseillent et les orientent  vers les structures dont ces personnes peuvent avoir besoin ;

 Les bénévoles mènent des actions auprès des personnes âgées, et selon les nécessités des bénéficiaires, leur apportent l’aide alimentaire nécessaire, et au besoin des aides financières après étude des dossiers fournis par les assistantes sociales…

 Un atelier d’apprentissage de savoir (alphabétisation) est proposé aux personnes   désireuses d’apprendre ou de se perfectionner en français.

La Vestiboutique récupère des vêtements, les trie, les lave et les met en vente à tout petit prix.

Un grand Bric-à-Brac est aussi tenu par les membres de l’Unité locale de la Croix-Rouge d’Eauze.

L’Unité locale de la Croix-Rouge est  37-39 Avenue des Pyrénées  32 800 Eauze

Téléphone : 05 62 08 17 24

Le Fall’in Game a rencontré le succès

Créé par le 06 nov 2022 | Dans : actualité, com com armagnac, économie, éducation, exposition, fête, gers, infos, loisirs, mairie, politique, service social

EAUZE

Les organisateurs du festival

Les organisateurs du festival

Dimanche 30 octobre au hall des expositions d’Eauze, forts de leur première expérience réussie, les adolescents accompagnés par une  structure ados PAJ de la Communauté de Communes du Grand Armagnac (CCGA), ont récidivé en proposant aux enfants, adolescents et adultes, la deuxième édition du festival de jeux vidéo.

De bon matin, avant l’ouverture des portes, déjà, les jeunes se pressaient devant le hall d’exposition attendant patiemment l’ouverture.

Quant aux jeunes organisateurs, pour la mise en place et les finitions nécessaires, ils étaient sur le site dès 7 heures.  

Dès 10 heures, les petits et les grands, ont découvert avec beaucoup d’excitations et de plaisirs la diversité des stands ainsi que la qualité du matériel et des jeux accessibles à tous et gratuits.   

Les espaces aménagés très bien répartis avec des jeux de retro gaming et des jeux accessibles à tous, ont bien rassemblé toutes les générations.

Le public a profité aussi d’espaces d’information et de prévention.

Déjà, en fin de matinée, plus de 200 personnes avaient visité le site, et évidemment partagé de bons moments de jeux.

En matinée, 129 adultes, 79 enfants et 92 adolescents ont bénéficié de ce festival bien organisé par les adolescents : Linh San Duffau, Antoine Tribouilloy, Arthur Kikic, Corso Alias et Mahé Amandio, Méline Laffargues Cazes, adolescents issus du territoire de la CCGA et scolarisés à Jean Rostand site d’Eauze.

Cette équipe de jeunes très dynamiques a commencé la préparation du festival au mois de mars et les mercredis, ils étaient très actifs afin d’avancer le plus possible ce projet avant les vacances d’été.

Les Partenaires

 Ces jeunes ont écrit le projet, réalisé le budget, puis pour le réaliser, ils se sont adressés à la mairie d’Eauze, au département, à la CAF, à la MSA et évidemment à la CCGA qui était le partenaire principal.

La communication a été réalisée entièrement par  l’équipe des jeunes, depuis  la création de l’affiche originale, moderne et très colorée, révélant bien l’esprit du festival, en passant par le nom et allant jusqu’à son plan d’action.

Des partenaires privés qui ont apprécié cette initiative des jeunes, ce sont joints à eux pour les encourager et contribuer à la réussite de cette journée unique en son genre sur le territoire du Grand Armagnac et sur les départements du Gers et des Landes.

 Ces partenaires privés qui se sont engagés en apportant un soutien bien apprécié par les organisateurs et le public étaient Leclerc, Évolution Net Work, Intermarché de Cazaubon et APEXI.

Pour accompagner ce projet, deux associations caritatives ont tenu la buvette, il s’agit de l’association pour les yeux de Loïsa, et de l’unité locale d’Eauze de la Croix Rouge.

Côté restauration Tom et Ju ont assuré le déjeuner avec leurs succulentes pizzas.

Si les clients ont exprimé leur entière satisfaction, Tom et Ju étaient aussi très satisfaits car ils ont bien travaillé et même mieux qu’à la première édition qui avait tout de même bien marché.   

L’après-midi, à partir de 15 heures, de nouvelles familles, des adolescents arrivaient annonçant une forte augmentation de fréquentation pour le reste de l’après-midi.

Sur le site, les espaces aménagés avec des jeux accessibles à tous ont bien  rassemblé les diverses générations.

Si les adolescents, organisateurs de cet événement ont vivement remercié toutes les personnes et partenaires qui les ont soutenus, ils ont mérité eux aussi d’être félicités pour la qualité de ce festival et le sérieux avec lequel ils ont travaillé à ce projet.

DSC_0014 (12) DSC_0025 (6) DSC_0035 (4) DSC_0038 (4) DSC_0042 (3)

Le maire inaugure un local d’hébergement d’accueil d’urgence

Créé par le 28 oct 2022 | Dans : actualité, com com armagnac, gers, infos, mairie, politique, service social, solidarité

ESTANG

DSC_0021 (8)

Vendredi 21 octobre, dès 14 h 30, au 7 rue des Fossés, Christophe Rande, maire d’Estang, entouré de ses adjoints et conseillers municipaux a procédé à l’inauguration de la Halte Abbé Van Baars, un local d’hébergement d’urgence.

Les personnes présentes

La cérémonie a eu lieu en présence de l’Abbé François Ducasse, curé de la Paroisse d’Eauze-Cazaubon, René Paquis, vice-président de l’Unité locale de la Croix-Rouge de Cazaubon, des responsables du Centre Communal d’Action Sociales (CCAS), des artisans qui avaient participé à la réhabilitation du local, et des bénévoles de la commune qui s’occupent de l’accueil des personnes de passage ou qui sont envoyées par la Croix-Rouge où le 115, ou autres structures. 

L’historique de ce lieu d’accueil avec l’Abbé Van Baars

Avant de découvrir la plaque, Christophe Rande a détaillé l’historique de ce lieu d’humanité et évidemment en faisant mémoire et en rendant hommage à l’Abbé Van Baars, qui fut curé d’Estang de 1973 à 1999 :

« L’abbé Van Baars a été le curé d’Estang et tous les estangois en gardent un souvenir très vif. Dès son arrivée à Estang, comme prêtre ouvrier, non seulement il conduisait des bus scolaires, mais il accueillait à son domicile, dans le presbytère, les gens de passage, les sans-abris ceux qu’on appelait les routards.

Avant de quitter Estang, et au moment de la vente du presbytère par le diocèse, il a souhaité, pour le Franc symbolique, qu’un local soit vendu à la commune d’Estang pour que notre village perpétue sa tradition d’accueil.

Depuis le départ de l’abbé Van Baars, les municipalités successives, accompagnées par les bénévoles du CCAS d’Estang ont entretenu ce service aux plus humbles. La mairie assume les abonnements pour l’eau et l’électricité. »

Après avoir remercié vivement les personnes bénévoles, les secrétaires de mairie, les élus et les voisins qui ont tenu cette chaîne humaine dans le temps et ainsi fidèlement ont respecté le vœu de l’abbé, Christophe Rande a précisé :

« Petit à petit, chacun a apporté qui une table, qui un frigo, un réchaud, des draps, des habits de rechange, des produits d’hygiène, mais aussi, un panier repas que les sans abris peuvent récupérer à la mairie… »

Les travaux

Pour la réhabilitation de ce local, la commune d’Estang a bénéficié d’un dispositif de l’État dans le cadre de France Relance dénommé « Humanisation des structures d’hébergement d’urgence ».

Le maire a remercié les services de l’État, les agents de l’Agence nationale de l’Amélioration de l’Habitat  (ANAH) pour leur soutien.

Ces travaux de réhabilitation ont eu un soutien financier de 90% du projet initial sans les imprévus.

Christophe Rande a apporté des précisions sur les travaux :

« Une douche à l’italienne a été installée, l’isolation du plafond réalisée, la porte d’entrée changée, de nouveaux équipements de cuisine ont été installés, les peintures refaites… »

L’aide financière a représenté 22 514 euros (90% d’une base éligible de 25 016 euros). Sur ces travaux, il y a eu des imprévus qui ont porté la facture à 29 095, 33 euros. La commune a donc financé 6 580, 93 euros soit 22, 61% des dépenses totales.   

À la demande de Christophe Rande, Michelle Laffargue, conseillère municipale a lu la lettre de la famille Van Baars qui ne pouvait assister à cette cérémonie et dans laquelle, la famille exprime sa reconnaissance et les remerciements pour cette initiative et la plaque en l’honneur de l’Abbé Van Baars.

DSC_0008 (11) DSC_0026 (4) DSC_0031 (3) DSC_0033 (3)

Cinquante enfants bénéficient de l’ALSH

Créé par le 27 oct 2022 | Dans : actualité, agenda, com com landes armagnac, éducation, infos, landes, loisirs, service social

 LANDES D’ARMAGNAC

DSC_0016 (9)

Pour ces vacances de Toussaint, l’accueil de loisirs sans hébergement (ALSH) de la Communauté de communes des Landes d’Armagnac (CCLA) fonctionne a plein régime, facilitant ainsi la garde des enfants en leur proposant de nombreuses activités ludiques.

Lors de cette première semaine, les pitchouns de 30 mois à 12 ans étaient 45 par jour.

Cette semaine était consacrée au cirque, avec divers ateliers animés par les membres de l’association de Lavardac (47) « Un Air de Cirque ».

Des moments très plaisants et bien adaptés aux enfants, leur ont été offerts.

Cette semaine cirque, s’est prolongée vendredi par un voyage à Auch (32), où cinquante enfants ont assisté à un spectacle de cirque présenté par les artistes de CIRCa.

La semaine prochaine, les enfants encore encadrés par six animateurs, participeront à une semaine éveil des sens. La fréquentation de l’ALSH avec ses animations, demeure satisfaisante pour les parents, grâce au sérieux de l’encadrement.

L’équipe de l’ALSH a déjà programmé les vacances de Noël.

Les Maisons communautaires de l’Enfance de la CCLA à Gabarret et à Sarbazan, accueillent les enfants de 30 mois à 12 ans.

Pour les Vacances de Noël, les deux structures accueilleront les pitchouns à partir du lundi 19 décembre et jusqu’au vendredi 30 décembre.

Pour le secteur de Gabarret les inscriptions doivent parvenir avant mercredi 9 novembre à la Maison communautaire de l’Enfance de la CCLA  182 chemin la Lanne 40310 Gabarre, auprès d’Émilie au  06 31 60 37 50 ou  alsh.gabarret@ccla40.fr

Une antenne France Alzheimer ?

Créé par le 12 oct 2022 | Dans : actualité, com com landes armagnac, éducation, infos, landes, santé, service social, solidarité

GABARRET

DSC_0017 (3)

À l’occasion de la journée portes ouvertes à la Résidence les Ajoncs, les familles des résidents et les visiteurs ont pu se renseigner auprès des bénévoles de l’association France Alzheimer Landes.

La présence de Françoise Diris, présidente de France Alzheimer Landes, ainsi que la vice-présidente Françoise Capdepuy et les bénévoles Simone, Nicole, Dominique, est le fruit de réunions de travail entre l’association et Sandrine Laborde, directrice de l’Ehpad.

Ce jour-là, pour la première fois, France Alzheimer Landes venait dans le gabardan, dans le but de sensibiliser les adultes et adolescents et permettre ainsi au public d’exprimer ses préoccupations, recevoir des informations sur la maladie d’Alzheimer et les maladies apparentées.

La rencontre avec les adolescents des établissements scolaires a permis à certains jeunes d’exprimer et de se renseigner sur cette maladie qui touche un membre de leur famille.

Françoise Diris et les autres membres de l’association ont rappelé le rôle de France Alzheimer :   

« Nous sommes une présence auprès des aidants familiaux, nous les soutenons dans l’accompagnement de leur proche tout au long de la maladie. Dans les Landes, nous avons quatre lieux de formations qui sont Biscarosse, Dax, Mont-de-Marsan, Vieux Boucau-les-Bains.  La formation des aidants familiaux et des bénévoles est animée par un binôme de formateurs composé de psychologue et de bénévole. Cette formation est gratuite et sans condition d’adhésion. »

Dans les Landes, le siège social est à Dax et les antennes de permanence d’accueil se situent loin de Gabarret, c’est pourquoi Sandrine Laborde et les membres de l’association ont tenu à rencontrer les gabardans pour envisager la création à Gabarret d’une antenne France Alzheimer.

Pour la création de cette antenne, Françoise Diris lance un appel aux gabardans :

« Pour la création de cette antenne qui est nécessaire dans ce secteur, nous avons besoin de bénévoles… »

Les personnes intéressées  ou qui souhaitent devenir bénévoles peuvent s’adresser au 05 58 98 80 88 .

La maison de retraite, c’est sympa!

Créé par le 09 oct 2022 | Dans : actualité, com com landes armagnac, éducation, infos, landes, santé, service social

GABARRET

DSC_0006 (5)

Vendredi, pour la première fois, la résidence les Ajoncs a organisé une journée portes ouvertes pour mieux découvrir l’Ehpad et mieux connaître ses divers métiers.

 Beaucoup d’adolescents avec leurs professeurs, se sont rendus aux Ajoncs, où la directrice, Sandrine Laborde, les animatrices Isabelle, Crystèl et Carine les ont accueillis pour leur faire découvrir les lieux, ainsi que les emplois.

Les premiers visiteurs étaient un groupe de lycéens de Jean-Cassaigne de Mont-de-Marsan ainsi que des élèves du collèges Jules-Ferry de Gabarret. Au fil de la journée, à leur tour,  d’autres adolescents des deux  collèges de Gabarret, découvraient  la résidence des Ajoncs, hall d’entrée, service administratif, salles pour les ateliers et la détente, salle de restauration, services techniques, parcours sportif… ont agréablement surpris les adolescents autant par leur côté moderne et fonctionnel que par leur confort :

« Nous avons trouvé les locaux et les espaces en plein air très bien. C’est sympa… »

Sous le grand chapiteau dressé pour la Semaine bleue, plusieurs stands d’informations sur les différents métiers à l’Ehpad, attendaient les visiteurs adultes gabardans et scolaires.

Les pharmaciens référents de l’Ehpad, eux aussi étaient présents.  Leur stand de présentation de matériel médical, fauteuil releveur, cannes, déambulateur, chaussures, bas, compléments alimentaires, jus de fruits et la borne Médikiosk avec ses 3000 références de matériel médical ont intéressé les adolescents de seconde, cinquième, quatrième et troisième, qui naturellement posaient des questions sur le matériel.  

DSC_0012 (2)

Ce fut aussi l’occasion de rencontrer Marie-Anne et Vincent Cassier, les nouveaux pharmaciens de Gabarret.

Marie-Anne et Vincent ont suivi leurs études à Bordeaux II.

DSC_0021 (1)DSC_0011 (2)

Les deux pharmaciens sont détenteurs du Diplôme d’Etat de docteur en pharmacie et ont un DU Orthopédie et Matériel médical, et une formation micronutrition.

Le couple cherchait une pharmacie dans un gros bourg ou en milieu rural. La pharmacie Fontan était en vente, Marie-Anne et Vincent l’ont visitée et ils ont trouvé qu’elle convenait bien à leurs désirs.

Vincent a précisé :

« C’est un bel outil de travail. La pharmacie   est spacieuse et lumineuse. Le Pôle santé avec l’Ehpad, la Maison de Santé, la clinique vétérinaire, est une structure qui permet de bien travailler ensemble. »

En venant à Gabarret, le couple avec ses deux enfants, tenait à trouver une qualité de vie qui lui permet de lier la vie professionnelle et familiale.  

DSC_0015 (2) 

Ce jour-là, à l’Ehpad, le stand de France Alzheimer avec ses bénévoles informait les visiteurs sur la maladie, les actions menées en faveur des aidants, ainsi que celles à destination des personnes malades, les permanences dans le département des Landes. Le stand tenait à disposition des personnes une importante documentation à emporter.

Que ce soit le matin ou l’après-midi, les visiteurs ont eu droit à une collation et à des boissons offertes par l’Ehpad.

12345...10

Notre Rousseur |
Solers-Actualités-Culture |
Auregaldelavie |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Mon esprit critique a des c...
| LE SENEVE
| LORSQUE L’ON EMPECHE UNE FE...