sapeur-pompier

Articles archivés

Vous avez besoin de nous, nous avons besoin de vous

Créé par le 14 août 2019 | Dans : actualité, agenda, com com armagnac, éducation, gers, infos, les sorties, sapeur-pompier

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

IMG_7879

Mardi soir au centre de secours de Cazaubon (centre de première intervention), le chef du centre cazaubonnais, le lieutenant René Santalucia, sapeur-pompier volontaire, et son adjoint le lieutenant Nicolas Py, sapeur-pompier volontaire, ont fait le point sur le plan interne de recrutement du centre de Cazaubon, et leur nouvelle implication pour les fêtes de Cazaubon 2019. Cette dernière aura lieu le 23 août de 14 à 17 heures aux arènes de Cazaubon. Ce jour-là, le public bénéficiera d’un  atelier de secourisme et pourra s’informer des conditions de recrutement auprès du stand prévu à cet effet. Des documents seront fournis gratuitement aux personnes intéressées.  Cet après-midi est animé en partenariat avec le Crédit agricole d’Aquitaine qui organise parallèlement des animations de prévention.

Après avoir rappelé que le centre compte 24 sapeurs-pompiers volontaires, dont un médecin pompier et une infirmière, les responsables ont tout d’abord détaillé toutes les activités et animations entreprises depuis 2017, en faveur du recrutement de sapeurs-pompiers volontaires.

Au mois de juillet 2017, les sapeurs-pompiers cazaubonnais  ont organisé une soirée de découverte sur les sapeurs-pompiers  avec une exposition de véhicules devant la maison du tourisme, et à 19 heures, à la salle du cinéma,  la projection du film de présentation du Sdis32. Cette initiative a rencontré un important succès auprès de jeunes, des adultes, et des élus du territoire ; la salle de cinéma était comble. À l’époque,  le lieutenant René Santalucia, avait ensuite présenté le centre de secours de Cazaubon avec ses nombreuses interventions annuelles, sur un territoire qui regroupe 11 communes, rappelant au public qu’il y a un besoin évident de nouveaux pompiers volontaires : « Il est important d’assurer la relève et nous comptons sur vous pour faire passer le message à votre entourage. »

En juillet 2018, les sapeurs-pompiers ont profité de la fête nationale pour organiser une importante manifestation à l’occasion des 120 ans du centre de secours.  Pour fêter cet événement, auquel étaient conviés tous les élus du secteur et la population, les sapeurs-pompiers avaient préparé un programme riche et varié, avec défilé de véhicules jusqu’à Barbotan, portes ouvertes du centre avec des ateliers ludiques pour les enfants et les adultes. Un stand de sensibilisation et de recrutement était présent sur le site. Tous les ans, les sapeurs-pompiers s’engagent dans diverses manifestations du village, notamment dans le Téléthon.   

Mardi soir, Nicolas Py a conclu en précisant :

«  Il nous manque cruellement de sapeurs-pompiers volontaires, notamment le jour. En vue des départs à la retraite qui s’annoncent, il y a urgence de recruter de nouveaux volontaires, si nous voulons maintenir un service de secours de proximité et de qualité.  Nous continuons à être très motivés et pour 2020, nous sommes en train de travailler au programme des animations pour le recrutement. Le 23 août, nous comptons évidemment accueillir beaucoup de personnes à nos stands afin de leur rappeler qu’ils ont besoin de nous, mais que nous aussi, nous avons besoin d’eux pour que le centre continue de fonctionner dans de bonnes conditions ».

Accident de circulation

Créé par le 31 juil 2019 | Dans : actualité, com com armagnac, fait divers, gers, infos, sapeur-pompier

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

IMG_9733

Aujourd’hui, aux alentours de 9 heures, sur la N 524, entre Barbotan et Cazaubon, a eu lieu un choc frontal entre deux véhicules. Rapidement, les sapeurs de Cazaubon étaient sur les lieux, rejoints par ceux des Centres de secours de Gabarret, Castelnau-d’Auzan, Nogaro,  Éauze et Saint-Justin.  Dans le premier véhicule, un homme de 82 ans et une femme de 80 ans, ont été désincarcérés de leur véhicule par les sapeurs-pompiers. Dans le second véhicule, un jeune homme de 19 ans, a été blessé sans gravité.

Les travaux au Centre de Secours s’élèveront à 200 000 euros

Créé par le 08 mai 2019 | Dans : actualité, com com armagnac, gers, infos, mairie, sapeur-pompier, travaux

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

IMG_5961

Le Centre de Secours Cazaubonnais a vieilli et a  besoin que d’importants travaux y soient réalisés.

Samedi matin, Jean-Michel Augré a précisé que le Sdis 32 contribuera à la réalisation de ces travaux à hauteur de 120 000 euros. Il reste à la charge de la commune 80 000 euros. Jean-Michel Augré  a demandé aux mairies concernées par l’intervention des Sapeurs-pompiers Cazaubonnais, de participer à leur tour, financièrement.  

Les maires des communes de l’ancien canton de Cazaubon, devront soumettre ces propositions à leur conseil municipal.   

Un hangar détruit par un incendie

Créé par le 16 avr 2019 | Dans : actualité, com com armagnac, fait divers, gers, infos, sapeur-pompier

EAUZE

Mardi 16 avril à 16 heures sur la commune d’Eauze au lieu-dit Coulau, un incendie a détruit un hangar de 150 m2, qui contenait  120 balles de foin et du matériel agricole.

Heureusement,  il n’y a pas eu de blessés.

Les sapeurs-pompiers des centres de secours  d’Eauze, Castelnau d’Auzan, Gondrin, Courrensan, Montréal et Condom sont intervenus.

Les pompiers ont fêté la Sainte-Barbe

Créé par le 05 fév 2019 | Dans : actualité, com com landes armagnac, infos, landes, sapeur-pompier

LOSSE

IMG_4463

 Samedi soir,   à la salle Raphaël-Jourdan, en présence du commandant Éric Dubes, du capitaine Alexandre Bourmaud et des élus du secteur d’intervention, les sapeurs- pompiers volontaires Lossais  se sont réunis, à l’occasion de la Sainte-Barbe.

L’adjudant Pascal Danné, chef du centre de secours de Losse,  a ouvert la cérémonie en  détaillant les interventions réalisées durant l’année 2018 :

« Nous avons effectué 74 sorties, qui se répartissent ainsi : 49 secours à personnes, 10 accidents sur la voie publique, cinq incendies dont trois feux de forêt, et 10 opérations diverses. »

C’est avec enthousiasme que Pascal Danné  est revenu sur l’immense succès obtenu par l’Amicale des Sapeurs-pompiers, lors des fêtes de Losse, avec les portes-ouvertes :

«  C’était une première, je tiens à remercier tous les sapeurs-pompiers qui ont assuré la réussite de cette grande animation. Celle-ci a comblé le public. »

L’adjudant a présenté la nouvelle recrue Victor Millet qui est au centre depuis le 1er juillet 2018, puis il a vivement félicité et remercié toute son équipe pour sa disponibilité :

«  C’est un vrai plaisir de travailler  avec vous. Durant toute cette année, vous avez été exemplaires. » Il a remercié la municipalité de Losse et de Lubbon qui permettent aux agents communaux de se rendre disponibles pour les interventions.

 Le  commandant Éric Dubes a été très élogieux pour les sapeurs-pompiers  Lossais : «  C’est un petit centre qui vit très bien  et qui est autonome. Je suis impressionné de voir votre disponibilité  et je vous en félicite.  »

Le commandant a poursuivi son discours en rappelant que le risque zéro n’existe pas et a insisté sur l’importance de la formation.

 Le diplôme de ville partenaire  a été remis à la commune de Losse et de Lubbon,  puis le commandant Éric Dubes a décoré de  la médaille d’honneur des sapeurs-pompiers, échelon bronze,  pour plus de 10 ans de service, Bruno Millet.

IMG_4466 IMG_4470

Le Centre de secours a fêté la Sainte-Barbe

Créé par le 22 jan 2019 | Dans : actualité, com com armagnac, gers, infos, sapeur-pompier

CASTELNAU D’AUZAN-LABARRERE

IMG_4141

Samedi matin au foyer municipal, les sapeurs-pompiers volontaires du CIS de  Castelnau d’Auzan, ont fêté la Sainte-Barbe.

Les personnalités présentes

À cette occasion, étaient présents Bernard Gendre, président du Sdis du  Gers, Didier Dupront vice-président du Sdis , Patricia Espéron, conseillère départementale, les maires Philippe Beyries et Serge Tintané, Patrick Batmale, maire délégué de la commune, le commandant Christophe Claverie chef du groupement territorial Nord représentant le colonel Éric Meunier , directeur départemental, le capitaine Carlo Oriol représentant le président de l’union départementale, le  commandant Jean-Michel Bellocq chef de la compagnie Armagnac et adjoint au groupement territorial.

Les départs

Le lieutenant Patrick Gobbo a tout d’abord rappelé le départ d’Isabelle Ronda mutée au centre de  Colomier, Michaël Touja muté à Nérac  et Aurélie Daramy qui est en cession d’activité.

 Après les avoir remerciés en précisant :

« Leur passage chez nous restera marqué par leur dynamisme, leur rigueur et leur loyauté. Suite à leur départ, une réorganisation de l’ensemble du fonctionnement du centre a été réalisée. »

Les recrues et l’effectif du centre

Après avoir remercié et félicité l’ensemble des sapeurs-pompiers auzanais pour les efforts qu’ils ont réalisés,  le lieutenant a annoncé le réengagement de Pascale Belotti, puis il a communiqué les informations suivantes :

« Au mois d’octobre 2018, j’ai accompagné Joévin Debat (notre nouvelle recrue) à sa journée d’accueil où il a signé son premier contrat chez les seniors. Encore mineur, Joévin pourra intervenir en tutorat avec Dominique et moi-même,  en secours à personne et cela, dès le mois de février, quand il aura validé sa semaine de formation.

Avec le retour de Pascale et l’arrivée de Joévin, nous serons 18 sapeurs-pompiers opérationnels en 2019. L’effectif se compose de  deux officiers, cinq  sous-officiers et onze caporaux et sapeurs. À cet effectif, il faut ajouter le capitaine Stéfanie Vonhausen , notre médecin et le lieutenant Marie-Pierre Sabadie Daubat, notre infirmière qui est en double affectation avec le centre d’intervention d’Eauze. »

Le bilan de interventions

Le bilan des interventions de l’année 2018 a été ensuite détaillé.  Il  s’est soldé par 214 interventions, c’est une augmentation de 15% par rapport à 2017. Il y a eu  162 secours à personne, 18 accidents sur la voie publique, 16 incendies et  18 divers.

Patrick Gobbo a vivement félicité les sapeurs-pompiers :

 « Je félicite l’ensemble de mon personnel pour la qualité des interventions. De la discipline, de la concertation, de l’écoute, c’est comme cela que vos chefs d’agrès  mais également des chefs d’agrès des centres voisins, me résument vos interventions. Merci pour le réconfort que vous apportez à nos victimes et surtout pour l’état d’esprit qui est le vôtre. Pour un chef de centre c’est rassurant et surtout très réconfortant.  Je remercie Dominique Lasserre mon adjoint, Denis Monclin, Franck Kirighin, Jean-Pierre Mattei et Laurent Laborde mes cinq chefs d’agréés pour leur soutien et leur disponibilité. Je les remercie aussi pour le comportement exemplaire qu’ils ont, sur la gestion de chaque intervention et pour l’encadrement  de leur personnel. »

Comme tous ses collègues chefs de centres, c’est entre 7 heures et 19 heures que le lieutenant  rencontre des problèmes d’effectifs disponibles. Pour 2018, cela a occasionné le renfort des sapeurs-pompiers   montréalais sur 11 interventions, dont quatre  en premier appel, car les sapeurs-pompiers auzanais étaient soit déjà en intervention, soit tout simplement, pas assez nombreux pour assurer les départs.

Patrick Gobbo a ensuite remercié le maire   Philippe Beyries et son conseil municipal pour la disponibilité qu’ils donnent à  Dominique Lasserre ainsi qu’à Christoph Lalanne,  les  deux sapeurs-pompiers qui travaillent aux services techniques.

Les formations

Les formations suivies en 2018 sont les suivantes : une formation SAP pour Damien Carmora, une  formation de chef d’équipe pour  Ophélie Laffargue, Malik Laghouat et Stéphane Moreno, une  formation chef d’agrès en  engin pour Laurent Laborde, une  formation de chef de centre pour Dominique Lasserre l’adjoint du chef du centre et pour Patrick  Gobbo . Ce dernier a précisé :

« Nous somme pratiquement tous passés au caisson incendie. À ces formations individuelles, viennent s’ajouter les formations de maintien  des acquis, que nous réalisons tous les mois et où 100% de notre effectif a participé. »

Demande d’un VSAV et remerciements

Après avoir remercié les formateurs et sa hiérarchie, le lieutenant   a demandé  à Bernard Gendre le  changement  du  VSAV :

«   Nous réalisons 180 secours à personne avec pratiquement 75% de nos évacuations à plus de 70 km. »

Avant les discours des personnalités  et la remise des galons, Patrick Gobbo    a remercié la direction, le président et le conseil d’administration pour la dotation individuelle des gants d’attaque et des sur-pantalons, qui viennent compléter leurs  EPI textiles concernant l’incendie, ainsi que pour l’installation de la table de désinfection du matériel VSAV.

L’Amicale en 2018, a organisé deux lotos, le repas du 13 juillet et l’arbre de noël.

Les sapeurs-pompiers promus

Créé par le 21 jan 2019 | Dans : actualité, com com armagnac, gers, infos, sapeur-pompier

CASTELNAU D’AUZAN-LABARRERE

IMG_4141

Samedi matin, au Foyer municipal, à l’occasion de la Sainte-Barbe, les personnalités ont procédé à la remise de grade  de caporal des sapeurs pompiers volontaire à Ophélie Laffargue, Emmanuel Bauer, Stéphane Moreneo.

Remise de grade de sergent  sapeurs-pompier à Laurent Laborde et Éric Peron.

Remise de grade Sergent Chef à Jean-Pierre Matteï.

Remise de grade d’adjudant à Franck Kirighin et Denis Monclin.

Remise de grade de lieutenant à Dominique Lasserre. 

IMG_4144 IMG_4153 IMG_4157 IMG_4158 IMG_4162 IMG_4166 IMG_4169 IMG_4170 IMG_4171 IMG_4172 IMG_4174 IMG_4176 IMG_4178 IMG_4179

La famille des Sapeurs-pompiers doit être préservée

Créé par le 18 jan 2019 | Dans : actualité, com com armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, gers, infos, sapeur-pompier

 GRAND-ARMAGNAC

a

À la suite des cérémonies de la Sainte-Barbe qui  ont eu lieu ces derniers temps dans tout le secteur du groupement Nord, le commandant des sapeurs-pompiers Jean-Michel Bellocq après s’être présenté a abordé  l’avenir  de l’organisation des secours à la Française et a lancé un appel aux citoyens pour qu’un plus grand nombre devienne sapeur-pompier volontaire.

Après une carrière militaire bien remplie (chef de section dans l’infanterie puis officier à la Brigade de Sapeurs-pompiers de Paris), le commandant Jean-Michel Bellocq a intégré depuis 2015 le Service Départemental d’Incendie et Secours du Gers dans la fonction d’adjoint au chef du groupement Nord et de chef de la compagnie Armagnac.

belloc

Le commandant Jean-Michel Bellocq a tout d’abord présenté la compagnie Armagnac forte de ses huit  centres de secours (CIP Eauze, CIS Castelnau d’Auzan, CIS Cazaubon, CIS Fourcès, CIS Courrensan, CIS Lannepax, CIS Gondrin, CIS Montréal du Gers) :

«  La compagnie Armagnac dispose d’un effectif de 185 sapeurs-pompiers (99 % volontaires), pour défendre un secteur totalisant 33 communes sur une superficie d’environ 750 km² sur lequel résident environ 14 750 habitants. Elle totalise en 2018 environ 1 600 sorties de secours dont la majorité sont des interventions pour secours à des victimes. »

Quelle analyse objective peut-on faire de l’organisation des secours sur le territoire nationale ?

«  En France, 250 000 sapeurs-pompiers assurent la protection des personnes, des biens et de l’environnement. Essentiellement composée de sapeurs-pompiers volontaires (80%), de professionnels (15%) et militaires (5%), l’organisation des secours à la Française est une spécificité unique sur le plan international.

Ses forces sont multiples dont notamment une capacité d’autonomie importante, une logistique forte, une chaîne de commandement verticale et renforcée par une culture de crise efficiente, une mixité de citoyens volontaires et professionnels, une histoire et des valeurs éthiques exigeantes.

Chaque jour nos communes sont défendues par des femmes et des hommes formés aux situations d’urgence qui s’engagent pour les autres, défendent et portent les valeurs du service public, s’appliquent à soutenir les plus fragiles et font preuve d’altruisme.

Le concitoyen profite d’une organisation efficace, de proximité et adaptée en permanence aux risques courants ou particuliers. Toutes ces spécificités en font un système complexe, imbriqué au cœur de nos collectivités, en lien fort avec les élus et les représentants de l’état.

En conclusion, nous pourrions dire que ce système répond aux besoins, qu’il n’est pas très onéreux pour le contribuable et de plus qu’il est performant. Bien entendu, comme tout système complexe, il a des faiblesses ! »

Pourriez-vous nous en dire plus sur ses faiblesses ?

« Sa faiblesse principale repose sur sa capacité à maintenir ses ressources humaines. La crise du volontariat dans les milieux ruraux est bien présente. Il nous faut être créatifs et convaincre de la pertinence de notre organisation.

Il faut que le citoyen s’implique dans la chaîne des secours si nous voulons préserver l’existant. »

Quelles sont les solutions ?

«  Les solutions sont relativement simples mais elles nécessitent l’implication de tous.

Il faut développer des dispositifs attractifs pour les pompiers volontaires, communiquer sur nos valeurs qui aujourd’hui rassemblent et peuvent attirer à nous les plus hésitants.

Être pompier volontaire ne nécessite pas des capacités exceptionnelles, il faut démystifier tout cela. Toute personne entre 18 et 55 ans (65 ans étant la limite d’âge pour un pompier volontaire) en bonne santé, qui souhaite s’investir pour une belle cause, peut contacter directement le centre de secours le plus proche de son domicile afin de souscrire un engagement.

Il aura alors la possibilité de planifier sa formation initiale en fonction des dates proposées par le SDIS et de ses disponibilités. »

Rejoindre la famille des sapeurs-pompiers n’est-ce pas un magnifique projet épanouissant pour le bien de notre société ?

«  La grande famille des sapeurs-pompiers n’est pas une vue de l’esprit ! Cette famille protectrice qui respecte ses enfants, tout en développant leurs capacités, dans un cadre éthique épanouissant, a de nombreux arguments pour accueillir de nouvelles recrues.

Alors, faite le pas ou aidez-nous à convaincre ceux qui ne l’ont pas encore réalisé. C’est à cette condition que notre système pourra traverser ces temps difficiles. »

Une directive européenne qui pourrait tout remettre en cause ?

« Une directive européenne sur le temps de travail de 2003 considère le temps de volontariat des pompiers comme du temps de travail. En conséquence, de nombreux volontaires qui ont une activité professionnelle par ailleurs pourraient, en ajoutant les deux activités, dépasser les limites du temps de travail autorisé et décider de quitter les pompiers.

Cette directive menace donc l’ensemble du dispositif pompier. L’état a été alerté par nos élus et la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France.

Pour conclure. Notre organisation des secours à la Française doit être préservée.

Les échelons de proximité, implantés dans de nombreuses petites communes Gersoises (caserne des pompiers), représentent un maillage performant et rassurant.

L’équilibre est fragile, nos élus sont à nos côtés pour nous aider à renforcer la situation actuelle.

Nous mettons tout en œuvre pour remporter la bataille des effectifs. C’est notre rôle à tous de nous impliquer afin de pouvoir préserver cet héritage magnifique qui mérite notre plus grande attention ! »

Ils ont fêté la Sainte-Barbe

Créé par le 15 jan 2019 | Dans : actualité, com com armagnac, gers, infos, sapeur-pompier

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

IMG_4069

Les personnalités présentes

Samedi soir au château de Moutiques, en présence  de la députée Gisèle Biémouret, de Didier Dupront, premier vice-président du Sdis représentant le président Bernard Gendre, d’Isabelle Tintané, conseillère départementale du maire Jean-Michel Augré, ainsi que de nombreux sdu secteur d’intervention, du commandant Frédéric Furan représentant le colonel Éric Meunier, du commandant Christophe Claverie, chef du groupement Nord et du commandant Jean-Michel Bellocq, chef de la compagnie Armagnac, les sapeurs-pompiers volontaires ont fêté la Sainte-Barbe.

Le bilan opérationnel

Le lieutenant  René Santalucia, chef de centre, a rappelé les festivités du 14 juillet à l’occasion du  120e anniversaire du CIS (centre d’incendie et de secours), puis il a détaillé le bilan opérationnel de 2018 :

«  Nous avons effectué près de 335 interventions. Une trentaine de ces interventions ont été renforcées en personnel par des sapeurs-pompiers des centres voisins, notamment Eauze, Le Houga, Nogaro, et surtout Castelnau d’Auzan. Parmi ces 335 interventions, 82% sont des actions de secours à personnes pour du para médical (blessés ou malades soit 275 interventions. Nous sommes intervenus sur 15 accidents de la circulation, 25 opérations diverses et 19 incendies. »

Nouveaux matériels et véhicules

En 2018 le centre a été doté de matériels nouveaux, notamment un lot d’abordage très maniable et sur batterie rechargeable, une valise d’éclairage légère et efficace, ainsi que l’extension du lot balisage qui accroît la sécurité  sur les accidents de la circulation.   Cet ensemble  offre plus d’efficacité, de rapidité et de sécurité pour les sapeurs-pompiers.

Au niveau des véhicules, le centre cazaubonnais  a été doté d’un nouveau VSAV, d’un CCR Man flambant neuf, et d’un CCF 4000 qui remplace le CCF 2000.  Le chef de centre a précisé :

«   Nous remarquons tous que des efforts conséquents sont mis en œuvre sur l’ensemble du département par le Sdis et le conseil  d’administration du Sdis pour être à la hauteur de ce service public de proximité et nous les en remercions. Mais pour utiliser d’une façon optimale l’ensemble de ce matériel, il faut des femmes et des hommes qui s’engagent avec altruisme et dévouement et qui donnent de leur temps précieux pour se former, pour être à la hauteur des attentes de nos concitoyens et pour œuvrer en toute sécurité. »

L’effectif du centre

Le Lieutenant René Santalucia  a poursuivi son discours en présentant les recrues de l’année qui sont les sapeurs-pompiers Alexis Lalanne et Stéphane Renault qui sont actuellement en cours de formation initiale et qui ont déjà validé leur formation d’équipier « secours à personne ».  Par  voie de mutation, le centre a accueilli un sapeur-pompier qui arrive des Landes. Il s’agit du sapeur 1er classe Stéphane Clot. Ce dernier est sapeur-pompier depuis le mois de juillet 2015 et il est opérationnel dans l’ensemble des domaines requis pour le centre de secours.

Coralie Borgela a demandé sa mutation pour le Houga et Jessica Dubedat pour Fourcès.

L’effectif du centre est de 22 sapeurs-pompiers volontaires, d’une infirmière et d’un médecin.

Le médecin capitaine Pierre-Jean Gaube a réussi son examen de formateur en secourisme. La compagnie Armagnac  peut dorénavant compter sur lui pour d’éventuelles formations SAP et pour encadrer la formation de maintien des acquis (recyclage obligatoire pour tous les sapeurs-pompiers actifs).

Remerciements

Le chef du centre a remercié l’ensemble du personnel des services du Sdis, et tout particulièrement le commandant Claverie et le commandant Bellocq pour leur proximité, leurs conseils et leur écoute.

IMG_3996

Accident de circulation

Créé par le 06 déc 2018 | Dans : actualité, com com armagnac, fait divers, gers, infos, sapeur-pompier

CAZAUBON

IMG_2838

Jeudi matin à 7 heures, Boulevard des Pyrénées, a eu lieu   un accident de la circulation qui a impliqué   trois véhicules,  et qui  a fait trois blessés légers (un homme de 37 ans et deux femmes de 28 et 36 ans).  Les trois victimes ont été transportées à la clinique des chênes à Aire sur Adour, par les sapeurs-pompiers des centres de secours de  Cazaubon, Eauze  et  Castelnau d’Auzan sur la clinique des chênes à Aire sur Adour.

123

Notre Rousseur |
Solers-Actualités-Culture |
Auregaldelavie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mon esprit critique a des c...
| LE SENEVE
| LORSQUE L’ON EMPECHE UNE FE...