politique

Articles archivés

Point de situation influenza aviaire au 19 janvier

Créé par le 20 jan 2023 | Dans : actualité, agenda, agriculture, com com armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, économie, gers, infos, politique, santé

GERS

Communiqué de la Préfecture

Les 17 et 18 janvier, 2 suspicions cliniques, dans des élevages de canards, ont été déclarées sur la commune de Manciet. Les premiers tests de dépistage sont positifs.

Dans le cadre des investigations menées suite à ces cas, trois élevages en lien épidémiologique ont fait l’objet des premiers tests de dépistage qui se sont révélées également positifs. Les communes concernées sont Laujuzan, Eauze et Ramouzens. Les 5 élevages en question seront dépeuplés les 18 et 19 janvier.

Sans attendre les confirmations par le laboratoire de référence, le préfet du Gers a pris deux arrêtés redéfinissant, autour de chacune de ces suspicions une zone réglementée temporaire de 10 km bloquant les mouvements des oiseaux.

Les zones réglementées* de protection (ZP), de surveillance (ZS) et zone réglementée supplémentaire (ZRS) qui sont mises en place respectivement dans un rayon de 3, 10 et 20 km autour des foyers seront réactualisées au fur et à mesure de la réception des analyses définitives.

* Principes des zones réglementées : les mesures les plus drastiques sont appliquées au plus près des foyers. Les contraintes réglementaires s’allègent dans les zones les plus éloignées

Les mesures spécifiques de lutte contre l’influenza aviaire hautement pathogène s’appliquant au

Gers et départements limitrophes définis au niveau national par instruction en date du 16 janvier

seront mises en œuvre :

• Dépeuplement ou abattage préventif des élevages de canards dans un rayon de 10 km autour des foyers.

• Abattage préventif des élevages de volailles maigres dans un rayon de 1 km autour des foyers.

• Mouvements des oiseaux d’élevage interdits en zone de protection et zone de surveillance.

• Interdiction des mises en place de canetons et poussins d’1 jour en zone réglementaire

supplémentaire de 20 km pendant au moins 10 jours après la désinfection du dernier foyer.

Cette reprise des cas d’influenza aviaire au nord de la zone préalablement dépeuplée est un nouveau coup dur pour les éleveurs du Gers. L’état soutiendra les exploitants concernés via les dispositifs d’indemnisation économique et sanitaire.

RAPPEL : La consommation de viande, de foie gras et d’oeufs – et plus généralement de tout

produit alimentaire à base de volaille – ne présente aucun risque pour l’Homme.

Dans l’ensemble des zones réglementées, les mesures suivantes s’appliquent :

• Recensement des exploitations de volailles,

• Mesures de biosécurité renforcées, dont mise à l’abri,

• Oiseaux de basse cour confinés ou maintenus sous filet,

• Accès aux exploitations limité aux seules personnes indispensables

• Nettoyage et désinfection des véhicules à l’entrée et à la sortie des exploitations

• Rassemblements de volailles et oiseaux captifs interdits.

• Surveillance clinique renforcée en élevage

• Autocontrôles renforcés

Mesures réglementaires spécifiques en zones de protection et de surveillance (instruction nationale du 16 janvier 2023)

• Dépeuplement ou abattage préventif des élevages de canards dans un rayon de 10 km autour des foyers.

• Abattage préventif des élevages de volailles maigres dans un rayon de 1 km autour des

foyers.

• Mouvements des oiseaux d’élevage interdits en zone de protection et zone de surveillance.

Mesures spécifiques en zone réglementée supplémentaire (instruction nationale du 16 janvier 2023)

Cette zone est considérée comme une zone indemne soumise à surveillance particulière. Les mises en place de canetons et poussins d’1 jour sont interdites de façon à éviter de densifier davantage cette zone. Il en est de même de la mise en place de volailles ou palmipèdes démarrés en provenance de zone autre que la zone réglementée supplémentaire et ce, au moins, pendant 10 jours après la désinfection du dernier foyer.

Citoyenneté : Face à la crise démocratique, le Département du Gers met en place une Commission Consultative Citoyenne

Créé par le 20 jan 2023 | Dans : actualité, agenda, com com armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, économie, gers, infos, politique

GERS

Communiqué du Conseil départemental

Dans le Gers, la majorité départementale poursuit son ambition de rapprocher les citoyens de l’action publique.

« Alors que l’abstentionnisme continue de progresser, il est nécessaire d’agir pour préserver la confiance en notre démocratie, et mener des politiques adaptées aux besoins des citoyens. La Commission Consultative Citoyenne sera la représentation des attentes des Gersoises et des Gersois et permettra d’orienter les actions de la collectivité au plus près des besoins du territoire. » - Philippe Dupouy, Président du Département du Gers.

Cette démarche a débuté en 2018, avec le Budget Participatif Gersois, 1er budget participatif à l’échelle départementale, dont l’objectif est de permettre aux citoyens de déterminer l’utilisation d’une partie du budget d’investissement du Conseil départemental.

Un succès rassemblant plus de 80 000 votants, et permettant à 150 projets de naître au plus près des besoins du territoire (outils de dépollution des cours d’eau, espaces de protection de la biodiversité, équipements sportifs…).

La Commission Consultative Citoyenne, c’est quoi ?

En offrant une nouvelle méthode de participation, la Commission Consultative Citoyenne est une avancée supplémentaire en la matière.

Elle permettra aux habitants des 17 cantons du département de faire remonter les volontés locales, et de faire entendre leur voix dans le cadre de concertations.

Les membres de la commission formuleront également des propositions, sur des sujets tels que l’environnement, la santé, ou les mobilités, et participeront à la réflexion de nos politiques départementales.

 Comment candidater ?

Jusqu’au 31 mars 2023, la période de candidature est ouverte en ligne sur legerscestvous.fr.

Les Gersoises et les Gersois ayant 16 ans ou plus et résidant dans le département, peuvent candidater.

Au total, 68 membres seront tirés au sort pour composer la Commission Consultative Citoyenne.

La Commission Consultative Citoyenne en pratique

La première séance de la Commission Consultative Citoyenne gersoise aura lieu au printemps 2023. Très rapidement, le premier sujet abordé sera la rédaction des règles du 3ème Budget Participatif Gersois qui verra le jour en fin d’année.

4 réunions plénières seront organisées chaque année, durant lesquelles les membres devront se positionner sur un sujet déterminé et pour lequel des éléments de connaissance seront mis à disposition.

Philippe Dupouy appelle à la mobilisation contre la réforme des retraites ce jeudi 19 janvier

Créé par le 18 jan 2023 | Dans : actualité, agenda, com com armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, économie, gers, infos, politique

GERS

Communiqué de Philippe Dupouy

« Cette réforme, à la fois injuste et méprisante, suscite la colère et l’opposition de nos concitoyens, et notamment de l’immense majorité des actifs. Ils ont raison.  

J’appelle les gersoises et les gersois à se mobiliser massivement jeudi 19 janvier à l’occasion du mouvement national initié par l’ensemble des organisations syndicales.

Je serai moi-même, avec les élu.e.s de la majorité départementale, aux côtés des citoyennes et des citoyens qui marcheront dans les rues de la ville d’Auch.

Le contexte de baisse du pouvoir d’achat, en raison notamment de l’inflation, qui se traduit par une tension psychologique et financière sur nos concitoyens, exige des responsables politiques qu’ils se mobilisent fortement face à la décision brutale prise par Emmanuel Macron, et soutenue par sa majorité parlementaire.

Cette réforme va creuser un peu plus encore les inégalités pour les salariés les plus fragiles, pour ceux qui exercent les métiers les plus pénibles, entre les hommes et les femmes, elles qui subissent déjà des carrières hachées et une inégalité salariale insupportable, ou encore entres les grandes entreprises qui s’enrichissent et versent des dividendes colossales à leurs actionnaires, et celles qui se battent chaque jour contre leur fermeture et les hausses démesurées de l’énergie.

Après une crise sanitaire sans précédent et les bouleversements individuels que celle-ci a provoqué, nos concitoyens aspirent de plus en plus à disposer de liberté et de temps pour soi, pour vivre.

En imposant aux citoyens de travailler plus et donc de profiter moins longtemps et en moins bonne santé de leur retraite, cette réforme va à contre-courant des attentes de la population.

Celle-ci va aggraver la fracture entre un Président de la République, déconnecté des réalités de terrain et des aspirations des citoyens.

Il n’est pas supportable de différer sans cesse le bonheur et l’épanouissement personnel auxquels les français ont droit.

Nous devons maintenir l’âge légal de la retraite à 62 ans, intégrer véritablement la pénibilité des métiers et offrir une fin de vie professionnelle décente à l’ensemble des travailleuses et des travailleurs de notre Pays. 

Demain, je réaffirmerai l’engagement du Département, d’être l’acteur majeur de la protection des gersoises et des gersois :

Protection sociale, au cœur des compétences du Département ;

Protection environnementale, en prenant notre part dans la lutte contre le dérèglement climatique ;

Protection sanitaire, face à un système de santé tellement délité, et qui conduit la collectivité départementale à salarier des médecins dans les zones les plus dépourvues ;

Protection démocratique, en impliquant de manière plus forte et plus régulière les citoyens aux décisions qui les concernent » -

Philippe Dupouy, Président du Département du Gers

Le salon CAPT’Avenir 2023 et ses nouveautés

Créé par le 18 jan 2023 | Dans : actualité, agenda, com com armagnac, économie, éducation, gers, infos, les sorties, politique

GRAND ARMAGNAC

PXL_20220326_092834917

La Communauté de communes du Grand Armagnac, continue d’œuvrer en faveur de la jeunesse du territoire. Son dynamique service Enfance Jeunesse, cette année propose la deuxième édition de CAPT’Avenir avec un supplément de nouveautés apportées.  

La première nouveauté, en partenariat avec l’Éducation nationale, consiste à une journée spéciale consacrée uniquement aux élèves des classes de cinquième du collège Jean Rostand sites d’Eauze et de Cazaubon, ainsi que du collège de Nogaro.

Pour cette journée du vendredi 27 janvier, plus de 200 collégiens bénéficieront de cette nouvelle formule de CAPT’Avenir qui aura lieu de 9 heures à 16 h 30 ,au  Hall d’expos de la ville d’Eauze.

Les élèves découvriront au cours des ateliers, les corps de métiers suivant : Métier de l’animation, métier du Bâtiment, métier Viticole, métier bureautique et secrétariat, métier de pompier, métier de la gendarmerie, métier de la petite enfance, métier du reconditionnement plastique.

Les jeunes pourront se faire une idée du monde du travail, des possibilités qui s’offrent à eux.

Déjà, ils ont été familiarisés en classe sur ce thème, et ils auront avec eux des questions qu’ils auront préparées à l’avance en classe.  

Cette journée réservée exclusivement aux scolaires,  s’annonce pour eux  très enrichissante.  

Samedi 28 janvier, les portes s’ouvriront au public à partir de 9 h 30 et jusqu’à 13 heures.

Cette matinée, ouverte à tous,  permettra aussi aux familles d’accompagner leurs jeunes dans cette démarche d’orientation.

AVEC CAPT’Avenir, la CCGA  veut  donner l’opportunité aux jeunes de 12 à 25 ans du Grand Armagnac de rencontrer professionnels et étudiants en valorisant l’offre du territoire.

À Visualiser les offres (stages, formation et emploi) sur ou proche de son territoire.

À Découvrir les établissements (privé/publique) proches du bassin de vie des collégiens.

À Accompagner les jeunes dans leurs démarches de formation et d’orientation, ateliers et animations proposés en complémentarité et partenariat des services éducation nationale et de la Région.

La CCLA apporte des solutions pour la Maison du Gabardan

Créé par le 16 jan 2023 | Dans : actualité, agenda, agriculture, com com landes armagnac, économie, exposition, infos, landes, patrimoine, politique, tourisme

 GABARRET

DSC_0004 (43)

Jeudi en fin d’après-midi, à la salle de réunion de la salle de sport de Gabarret,  Philippe Latry, président de la Communauté de communes des Landes d’Armagnac (CCLA) et  les vice-présidents Cathy Fréchou et Alain Gaube, ainsi que d’autres administrateurs  élus communautaires  Brigitte Appolinaire , Stéphane Barlaud et Michel Herrero,  ont rencontré Jean-Jacques Dulin vice-président de l’association de la Maison du Gabardan , des  adhérents à l’association représentant le secteur agricole et artisanat, ainsi que ceux du secteur  tourisme, culturel et social. 

Cette assemblée générale avait pour but d’aborder l’avenir du bâtiment de la CCLA «  la Maison du Gabardan », qui appartient à la CCLA, et qui abritait l’Office de tourisme communautaire et l’association qui regroupe les producteurs, artisans et artistes.

Parmi les points principaux abordés, Philippe Latry a informé l’assistance que la CCLA s’engage à la réhabilitation de ce bâtiment du XVe siècle :

« Nous allons investir de manière conséquente, pour sauver la Maison du Gabardan. Il faut envisager son ouverture, suite aux travaux importants, pas avant 2025. En attendant, d’une manière transitoire, nous allons louer un local qui accueillera l’Office du tourisme et si les membres de l’association le souhaitent, il y aura un coin de vitrine des produits du territoire, ainsi que des expositions. La vente des produits sera assurée par l’employée communautaire de l’Office de tourisme de la CCLA. En période d’activités plus importantes, notamment lors de la saison de cures et de vacances, nous compléterons par un emploi saisonnier qui assurera pour l’association les ventes, expositions …, évidemment si les producteurs, artisans et artistes se remobilisent pour faire vivre leur association. »

Jean-Jacques Dulin, a reconnu que depuis quelques années, il y avait  de la part des exposants,  un laisser-aller et que les deux années de Covid, n’ont évidemment pas contribué à une forte mobilisation des adhérents.

Pour l’association, tous ont convenu que la façon de fonctionner comme par le passé, ne convenait plus, surtout en considérant les marchés de producteurs qui s’organisent autour et les commerces et grandes surfaces qui vendent des produits du terroir. Les statuts de l’association doivent être réactualisés, en tenant compte des nouvelles mesures administratives. L’association compte accueillir de nouveaux adhérents.  Jeudi prochain, le collectif de l’association de la Maison du Gabardan, se réunira pour rédiger une lettre d’appel aux producteurs du territoire et avec ceux qui viendront les rejoindre, avoir une réunion au mois de février dans le but de relancer l’association sur de nouvelles bases.

Toute personne intéressée peut contacter : maisondugabardan@ccla40.fr

Le maire a présenté ses voeux

Créé par le 16 jan 2023 | Dans : actualité, com com armagnac, gers, infos, mairie, politique

LIAS D’ARMAGNAC

DSC_0022 (23)

Dimanche dernier, à la salle des fêtes, Bernard Pandelé, maire de Lias d’Armagnac, avec les membres de son conseil municipal, a présenté ses vœux à ses administrés venus très nombreux partager cette fête de début d’année.

Après son mot d’accueil, le maire a salué et remercié les nombreux élus présents, notamment David Taupiac , député du Gers ;  les maires et adjoints  des villages de la Communauté des communes du Grand Armagnac ;  les conseillers départementaux Isabelle Tintané et Vincent Gouanelle, ainsi que  les sapeurs-pompiers de Cazaubon, et les représentants de la gendarmerie.

Bernard Pandelé a ouvert son discours en ayant une pensée pour les personnes décédées dans l’année, ainsi que pour leurs proches, puis il a précisé l’état civil avec une naissance et un mariage :

« Lias d’Armagnac s’agrandit avec la construction de quatre maisons. Notre village retrouve la dynamique avec l’arrivée de Seb’Auto. Lias retrouve le souffle avec le Comité des fêtes, Liais en Liesse, la Société de chasse. Chaque association nous a fait partager des moments de convivialité. Je cite l’inauguration de la licence IV, la fête patronale, le vide-greniers, le sanglier à la broche, le Marché de Noël. Je vous dis merci pour votre engagement avec la complicité et l’aide des bénévoles. »

Le maire a détaillé le bilan de 2021 et 2022

L’accessibilité au cimetière a été réalisée, ainsi que les travaux intérieurs de l’église, (piquage des murs et électricité).DSC_0023 (21)

La municipalité a acheté le hangar de Dalies, réalisé la construction d’une salle de rangement de 84 m2 avec l’aménagement , eau, l’électricité, le bar. La municipalité a fait l’acquisition de 40 tables et de 80 bancs. Un volet électrique a été installé au local communal. Devant l’église la place handicapé a été réalisée, ainsi que la plantation de muriers platanes devant le hangar.   L’antenne relais a été installée et est en service. L’adressage débutera au début de l’année 2023. Le remplacement du copieur de la mairie était nécessaire.

Le maire a informé ses administrés sur le PanneauPocket :

« Cette application d’information et d’alerte a pour but d’être plus proche des habitants. Après les subventions obtenues de l’Etat, de la Région et du Département, la Commune a investi environ 107 000 euros pour rénover son église, embellir et redynamiser le centre du village afin d’améliorer notre avenir. »

Bernard Pandelé a ensuite énuméré les projets qui sont à l’étude pour l’année 2023

Parmi ces projets, il y a la réhabilitation des toilettes publiques, la mise en place de protection incendie avec le SDIS avec de nouvelles bornes et aménagement d’une aire de pompage, la rénovation de la chaussée dans la rue principale, l’amélioration de l’éclairage public avec notamment l’étude d’un passage au LED.

Après avoir remercié les entreprises qui ont participé aux  travaux, ainsi que la Communauté de communes du Grand Armagnac pour le parking de la place « handicapés » et la plantation des mûriers-platanes, le maire a conclu son discours en remerciant la secrétaire de mairie Corinne Morange, la commission communication pour  « La Petite Liassoise », et  l’employé communal.

 David Taupiac a remercié le maire et ses conseillers municipaux pour l’avoir invité à la cérémonie des vœux de Lias d’Armagnac. Puis il a abordé les traditions, notamment la course landaise, la chasse :

« Il nous faut rester très vigilants. Nous devons défendre nos traditions au sens large. »

Au sujet des dégâts causés par le gel, la grêle et la sécheresse, le député connait bien les difficultés du monde agricole et a rappelé que les procédures d’indemnisations sont malheureuses longues :

« Au sujet de l’eau, il faut préserver l’eau et réaliser des stockages plus importants. Pour le prélèvement nous devons renforcer le système. »

Les déserts médicaux

«  Il est indispensable que les médecins soient obligés à venir en milieu rural dans les déserts médicaux ; Nous nous y employons…. »

Deux élues ont été médaillées

Créé par le 13 jan 2023 | Dans : actualité, com com armagnac, gers, infos, mairie, politique

LAREE

Au centre Frank Barsacq à gauche Sylvie Remazeilles, et à droite Bernadette Blanchard

Au centre Frank Barsacq à gauche Sylvie Remazeilles, et à droite Bernadette Blanchard

Dimanche,  à la salle des fêtes, Franck Barsacq en présence des nombreux Laréennes et laréens, a décoré Bernadette Blanchard et Sylvie Remazeilles.

Franck Barsacq a tout d’abord appelé Bernadette Blanchard:

« Cette dernière est rentrée au conseil municipal en 1995, sous la première mandature d’Henri Diederich. Elle a souhaité mettre un terme à son engagement en 2020. Soit 25 années au service de la commune, où elle a su faire part d’initiatives avisées. Suite à ma proposition, Xavier Brunetière, préfet du Gers, t’a attribué la médaille d’honneur régionale départementale et communale échelon argent. »

Tout de suite après, le maire a appelé Sylvie Remazeilles, pour lui remettre la même distinction, cette fois pour les 20 ans d’ancienneté au service de la collectivité, en tant que conseillère municipale, troisième adjointe, puis désormais deuxième adjointe au maire :

« Sylvie pour ta part, tu es rentrée au conseil municipal, en succédant à ton oncle Didier, en 2002. »

Franck Barsacq a donné la parole à Bernadette Blanchard qui était très émue :

« Je suis née à Larée et j’y ai ma famille. Scolarisée, mon instituteur M.Lagubeau  m’a donné cet amour pour notre commune en nous inculquant les valeurs de la ruralité. Cet attachement à mon village, m’a conduit à m’engager naturellement dans la vie associative, puis à être une élue du conseil municipal.  Je suis rentrée au conseil municipal avec Franck, lors du 1er mandat de Diederich en 1995. J’ai rejoint Dominique Requier, on était loin de la parité mais l’équipe masculine bien ancrée, nous a très bien intégrées. À mon quatrième mandat nous étions 5 filles . C’est Olivier Lannemayou qui m’a succédé… »

Sylvie Remazeilles a, à son tour pris la parole, étant elle aussi très émue, elle s’est voulue très brève, et a conclu en disant qu’elle aussi, était une laréenne depuis sa naissance et que c’était tout naturel pour elle, de s’impliquer dans la vie de son village natal.

L’extension du foyer rural est au programme

Créé par le 13 jan 2023 | Dans : actualité, agenda, com com armagnac, économie, gers, infos, mairie, politique, travaux

LAREE

DSC_0005 (39)

Dimanche en fin de matinée, à la salle des fêtes de Larée, le maire Frank Barsacq et ses adjoints et conseillers municipaux ont accueilli les nombreux laréennes et laréens, venus pour la cérémonie des vœux.

Franck Barsacq a ouvert la cérémonie en précisant qu’il éprouvait un grand plaisir, une joie profonde avec l’ensemble de son conseil municipal, de pouvoir se retrouver réunis après ces deux années d’absence à cause du Covid. :

« Cette cérémonie est un moment privilégié de convivialité, de rencontre et d’échange dans la vie démocratique. Nous avons souhaité lui conserver son esprit original, tout en y apportant ainsi que vous pouvez le constater une pointe de modernité. Je remercie d’ailleurs, Corinne, notre secrétaire de mairie pour son montage photos d’ appoint, réalisé avec talent. »

Le maire a eu ensuite une pensée particulière pour les personnes décédées en 2022, notamment Ginette Sainrat, Annette Duriez-Derveaux, Eliane Sauques, Guy Dupuy, Max Bequet et tout dernièrement Antonio Dasilva Lopez :

« Nous sommes de tout cœur avec leurs familles. »  

Franck Barsacq, a continué de détailler l’état civil de la commue en abordant les quatre naissances, puis il a souhaité la bienvenue aux nouveaux laréens.

Cette cérémonie des vœux fut aussi l’occasion de rappeler que la commune de Larée peut être suivie sur le réseau social Facebook en tapant mairie de Larée.  Les habitants peuvent aussi avoir gratuitement l’application sur le téléphone Panneau Pocket  :

« J’ai l’habitude de le dénommer « Le garde champêtre numérique », qui permet anonymement d’être informé en temps réel. Facile à utiliser, pratique, cette application est indispensable si on possède un portable. Elle vous tiendra aussi alertés en cas de communications importantes et de situations à caractère d’urgence. »

Après avoir remercié toutes les forces vives qui animent le village, le maire a précisé :

« Leur contribution à la mise en valeur et à la réputation de Larée reste très active et riche en qualité grâce à de beaux programmes, notamment deux courses landaises, un orchestre international, neuf repas. Beaucoup de villages nous envient par rapport à notre dynamisme, notre savoir-faire. »

Le maire a ensuite nommé et remercié les personnes qui s’impliquent dans le comité des fêtes, du quartier de Peyroutin et de la société de chasse.

Les réalisations

Franck Barsacq a ensuite dressé le bilan des réalisations depuis 2020, notamment un bon nombre de mises aux normes de sécurité, l’éclairage à leds à l’extérieur et à l’intérieur de l’église, celui de la mairie, les illuminations de fin d’année totalement à leds, le traitement intégral pour se débarrasser des termites actives et la réfection des  soubassements de la salle des fêtes, l’isolation et le rafraîchissement de la salle de préparation des plats, l’acquisition de nouvelles tables inox, les murettes aux entrées du parking mairie et du foyer, l’aménagement paysager du même parking et sa tonnelle…

 Les investissements pour 2023

La municipalité envisage le remplacement des têtes de lampadaires de l’éclairage public par des ampoules led. Ce sera des économies d’énergie sensibles :

« Le point d’orgue sera le dossier de rénovation énergétique complète, couplée à une extension du foyer rural. Le 23 décembre, le permis de construire a été signé. Ce projet, voulu par nous tous, en pleine concertation avec les associations utilisatrices, se caractérise comme innovant, modulable, adaptable et à la taille de notre commune. Il est voué à être utilisé comme un lieu de rassemblement festif mais aussi culturel tout en devenant un espace totalement climatisé, à faible consommation énergétique au cœur du village. Il pourra accueillir,  en cas d’épisode caniculaire, les personnes fragiles et les ainés et répondre ainsi pleinement à notre devoir d’assistance que nous impose la loi. Les travaux débuteront ce premier trimestre pour une durée estimée à 9 mois. Le coût total se chiffre à 350 000 euros HT. Une part importante sera bien sûr financée par les subventions.

Claude Sainrapt est maire honoraire

Créé par le 13 jan 2023 | Dans : actualité, com com armagnac, fête, gers, infos, mairie, politique, travaux

 CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

DSC_0018 (26)

Samedi soir, au Pôle culturel, après la cérémonie des vœux du maire, Isabelle Tintané a invité l’ancien maire de Cazaubon-Barbotan les Thermes, Claude Sainrapt, à monter sur la scène afin d’exprimer sa reconnaissance pour ce qu’il a fait pour sa commune et lui remettre le diplôme d’honorariat :

«  L’honorariat vient d’être conféré, par arrêté préfectoral, à notre ancien maire Claude Sainrapt, et ce, à ma demande. Une demande que j’ai portée avec beaucoup d’enthousiasme et, pour dire, de plaisir, soucieuse que cette reconnaissance symbolique lui soit accordée. Il me revient aujourd’hui la très agréable mission de vous remettre officiellement le diplôme de maire honoraire. J’ai tenu à le faire, symboliquement aujourd’hui, lors de ma première présentation des vœux en tant que maire… »

Pour cette cérémonie, les maires actuels et les anciens élus du territoire étaient présents.

Le Code général des collectivités territoriales définit l’honorariat de la façon suivante « L’honorariat est une distinction honorifique qui correspond à la volonté légitime d’exprimer la reconnaissance de la Nation à l’égard de ceux qui ont donné le meilleur d’eux-mêmes au service de leurs concitoyens, dans un esprit de civisme et de bénévolat… »

Isabelle Tintané a précisé :

«  Cette formule Claude résume, je crois, on ne peut mieux, les qualités qui jalonnent votre parcours, un parcours dont je vais d’ailleurs m’attacher à rappeler les principales étapes. »

Le parcours de Claude Sainrapt

« Claude vous avez été élu  pour la première fois en 1977, en tant que conseiller municipal, sous la mandature de M. Déro.  Mandat renouvelé de 1983 à 1989 et de 1989 à 1995 où vous êtes élu maire-adjoint. C’est en 1995, lors de votre quatrième mandat, que vous êtes élu maire et ce, jusqu’en 2014. Puis de 2014 à 2020, vous effectuez votre dernier mandat en tant que conseiller municipal. Soit au total 43 ans passés au service de la commune de Cazaubon-Barbotan les Thermes et de tous nos concitoyens. »

En parallèle de ses mandats municipaux Claude Sainrapt a aussi exercé d’autres mandats 

« Conseiller général du Gers canton de Cazaubon de 1992 à 2011. Président de la Communauté de communes de sa création en 2000, jusqu’en 2014. Coprésident du Pays Armagnac de sa création en 2001, jusqu’en 2014. »

Après avoir  rappelé l’investissement de  Claude Sainrapt, avec beaucoup de disponibilité, de mobilisation et de dévouement au service de tous, Isabelle Tintané  a insisté sur la volonté indéfectible de Claude Sainrapt au service de l’intérêt général, et toujours préoccupé du développement de Cazaubon Barbotan les Thermes, ainsi que de la qualité de vie des habitants.

« Claude, vous avez contribué à façonner le visage de notre ville telle qu’elle se présente aujourd’hui. Je ne peux pas évoquer l’ensemble de vos actions bien trop nombreuses, je n’en citerai que quelques-unes :  La restauration de l’église de Barbotan, la création du bassin ludique à Uby, la construction du pôle économique et culturel, la traverse de Cazaubon, les tribunes du stade de rugby, la médiathèque, la couverture des tribunes à l’hippodrome. On vous doit aussi l’obtention du casino, les aménagements lors de la création de la route à grand gabarit, l’implantation de la maison de retraite. Claude au nom du Conseil et des habitants je vous remercie. »

Isabelle Tintané a donné la parole à Maïté Capdepont et Hélène Briscardieu qui ont été adjointes de Claude durant ses trois mandats.

Lors de son discours, Maïté Capdepont, en son nom et en celui d’Hèlène Briscardieu, a précisé :

« Merci Claude, tu nous a entrainés avec enthousiasme et par ton intégrité tu as su rendre un climat de confiance. Avec toute notre gratitude nous te disons, nous t’aimons, tout simplement. »

Le maire Claude Vettor représentant les maires de l’ancien canton de Cazaubon, a rappelé  que Claude Sainrapt avait été le créateur de la Communauté de communes du Grand Armagnac . Qu’il a été, à l’époque, la locomotive et qu’il a su fédérer autour de lui tous les maires qui avaient pourtant des opinions différentes.

Le sénateurs Alain Duffour, après avoir précisé qu’il était heureux d’être à Cazaubon pour cette cérémonie d’honorariat, a rappelé quelques souvenirs  communs et félicité Claude Sainrapt pour toutes ces réalisations au profit des Cazaubonnais et Cazaubonnaises.

Claude Sainrapt a remercié ses administrés et ses adjoints et conseillers municipaux qui lui ont fait confiance durant ces 43 ans. Il a ensuite remercié les maires de l’ancien canton qui, au sein de la Communauté de communes, ont œuvré avec lui dans l’intérêt du territoire., et remercié les agents des services techniques qui, à l’époque de la tempête Klaus, se sont investis fortement et sans compter, pour dégager les routes. Après avoir rendu hommage aux sapeur-pompiers pour leur dévouement, les associations qui animent  tout au long de l’année Cazaubon et Barbotan les Thermes,  il a aussi vivement remercié son épouse et ses enfants qui lui ont permis de remplir ses devoirs d’élu, puis il a exprimé sa confiance vis-à-vis d’Isabelle Tintané.

Avant la remise des cadeaux à Claude Sainrapt , Isabelle a annoncé que le Conseil municipal avait décidé de nommer le Pôle « Claude Sainrapt » en y apposant une plaque.

DSC_0022 (22)DSC_0024 (20) DSC_0028 (15) DSC_0031 (14) DSC_0034 (13)

 

Isabelle Tintané affiche un bilan municipal positif

Créé par le 13 jan 2023 | Dans : actualité, agenda, com com armagnac, économie, gers, infos, mairie, politique, santé, tourisme

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

DSC_0011 (32)

Samedi soir, plus de 350 personnes étaient réunies au Pôle culturel de Cazaubon, pour assister à la cérémonie des vœux d’Isabelle Tintané, maire de Cazaubon-Barbotan.

Après avoir salué les élus gersois et landais, ainsi que l’assistance, Isabelle Tintané a rappelé que cela fera bientôt trois ans que ses administrés lui ont fait l’honneur et le plaisir de lui faire confiance, à elle et à toute son équipe municipale, pour gérer la commune.

Les réalisations depuis 2020 et les projets pour 2023

Isabelle Tintané a évoqué les grandes lignes des réalisations depuis 2020, et  les projets prévus pour l’année 2023 :

« Dès notre arrivée, nous nous sommes penchés sur les différents services municipaux afin d’essayer d’apporter des améliorations, en concertation avec les agents. Le parc de véhicules et de matériels, très vieillissant, a été audité afin de prévoir des renouvellements conséquents. Pour ce qui est du patrimoine immobilier, un audit complet a été fait et les résultats ont été sans appel, de très nombreuses rénovations plus ou moins conséquentes, étaient et sont toujours nécessaires. On peut citer la réfection complète des trois terrasses du Foyer Logement de Moutiques dont le manque d’étanchéité a provoqué plusieurs dégâts des eaux importants. »

Puis le maire a détaillé d’autres chantiers de toitures, peintures et de réfections, notamment à la Maison du tourisme , aux écoles, à l’hippodrome, aux tribunes du terrain de rugby… , et  ce début d’année va voir la réalisation de la rénovation énergétique de la Résidence des pins ( 600 000 euros) :

«  Cet ensemble locatif datant d’une trentaine d’années n’a jamais connu de travaux conséquents. »

Isabelle Tintané a abordé le chantier de la régularisation du barrage de l’Uby, qui nécessite aussi des travaux sur la digue et dans la chambre des vannes. C’était une exigence des services de l’État. Puis elle a précisé  au sujet des acquisitions immobilières récentes et qui n’entrent pas dans les projets de la nouvelle municipalité :

« La bâtisse vétuste place de la mairie sera dans les prochaines semaines démolie., ce qui donnera un espace dégagé propice à de futurs aménagements urbains. La grande propriété située au Courros à Barbotan a fait l’objet d’un appel à manifestation d’intérêt et c’est une société ayant le projet de construire une centrale photovoltaïque qui a été retenue. Cela permettra un retour sur investissement à moyen terme. »

L’éclairage public est obsolète et il sera remplacé par des leds pour répondre aux exigences complémentaires, mais également pour faire des économies d’énergie.

Tourisme et Thermalisme

Le maire a apporté des précisions sur un sujet qui lui tient à cœur :

« Je suis consciente de l’importance du Tourisme, c’est pourquoi le développement de la base de loisirs de l’Uby est nécessaire. Nous avons réalisé un investissement conséquent de 260 000 euros. Cela a permis l’aménagement d’une baignade dans le lac, la création d’un parcours d’accrobranche, d’un terrain de padel tennis, le renouvellement d’une partie de la flotte ludique, notamment pédalos, paddles… Pour faire le lien avec le tourisme et le thermalisme, nous avons repris la compétence promotion du tourisme avec la création de l’Office municipal du tourisme et du thermalisme de destination, comme la loi nous le permettait. C’est depuis 2021 que l’OT et que l’intégralité de la taxe de séjour collectée sur la commune, lui revient. »

Après avoir présenté le personnel de l’OT, Isabelle Tintané a présenté la réhabilitation de la place Alban Dulhoste, la place des arènes.

Présence de professionnels de santé

Isabelle Tintané a informé ses administrés qu’en plus de la présence du docteur , deux dentistes vont s’installer à Barbotan les Thermes, à la fin du premier trimestre 2023.

DSC_0013 (29)

12345...36

Notre Rousseur |
Solers-Actualités-Culture |
Auregaldelavie |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Mon esprit critique a des c...
| LE SENEVE
| LORSQUE L’ON EMPECHE UNE FE...