politique

Articles archivés

Le Centre de loisirs est ouvert

Créé par le 12 juil 2019 | Dans : actualité, agenda, com com landes armagnac, éducation, infos, landes, politique

LANDES D’ARMAGNAC

IMG_8085

Vendredi après-midi, au Pôle enfance jeunesse de la Communauté de communes des Landes d’Armagnac, situé à Gabarret, les enfants du Centre de loisirs  sont devenus apprentis pâtissiers.

Les 66 enfants de 3 à 12 ans, encadrés par neuf animateurs compétents, ont  créé des gâteaux et ainsi ont participé au concours de pâtisseries. Un bon moment ludique apprécié par les enfants. Quatre équipes de pâtissiers avec deux animateurs, étaient en compétition.  Un jury, composé de parents et d’animateurs, a décerné les prix des meilleurs gâteaux, qui furent tous dégustés par les pitchouns et les adultes à l’heure du goûter.

Émilie, responsable du Centre de loisirs de Gabarret  a rappelé que le centre est ouvert de 7 h 30 à 18 h 30, tous les jours de la semaine et qu’il y a encore des places pour accueillir des enfants.  Les enfants de 3 à 5 ans, vont participer à un camp à Castelnau d’Auzan, il affiche complet. Des activités ludiques leur seront proposées durant ce mini-camp.  La semaine du 23 au 26 juillet, les enfants de 7 à 12 ans s’en iront au Pays Basque et il y a encore des places disponibles. Les enfants découvriront les traditions basques. Visite de grottes, de fabrique d’espadrilles, apiculteur…, et jeux sont au programme.  

Pour plus de renseignements et pour les inscriptions au Centre de loisirs de Gabarret, les parents doivent s’adresser à Émilie au 06 31 60 37 50.    

Réunions sur le Budget Participatif Citoyen.

Créé par le 17 juin 2019 | Dans : agenda, com com landes armagnac, infos, landes, mairie, politique

LANDES D’ARMAGNAC

Les Conseillers départementaux, Magali Valiorgue et Dominique Coutière, organisent des réunions d’informations sur la mise en place du Budget Participatif Citoyen.

Le budget participatif  citoyen est doté d’une enveloppe de 1,5 million d’euros, il est destiné à concrétiser les idées des Landaises et des Landais pour leur territoire.

Dans un cadre innovant, il propose une nouvelle pédagogie de l’action publique s’appuyant sur la créativité de tous.

10 % de cette enveloppe sera réservée à des projets portés par des jeunes.

Les conseillers départementaux précisent :

«  Nous considérons comme nécessaire d’associer tous les élus du territoire à ce beau projet. Par conséquent, nous organisons trois réunions d’information sur notre territoire :

• Mardi 18 juin,  à Roquefort à 18 h 30, à la  Maison derrière le Château

• Lundi 24 juin à Gabarret à 18 h 30,  Salle de Bal

• Mercredi 26 juin à Labouheyre à 18 h 30,  Salle des Fêtes

Le Budget Participatif Citoyen des Landes est ouvert à tous. »

La fête de l’écotourisme est reconduite

Créé par le 16 juin 2019 | Dans : actualité, com com armagnac, éducation, exposition, fête, gers, infos, patrimoine, politique, tourisme

 CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

IMG_6944

Samedi après-midi, au lac de l’Uby, le conseiller municipal délégué au développement et à l’environnement, Jacques Fillol, a fait le bilan sur la deuxième édition de la fête de l’écotourisme, organisée par la commune et qui a eu lieu toute la journée du samedi 8 juin.

« Cette année, nous avons apporté une nouveauté avec le marché. Le public au parking du parc de loisirs,  a eu tout d’abord le plaisir de découvrir les stands de 26 exposants, composés d’artisans et de producteurs.

IMG_6948

IMG_6935

IMG_6940

Durant cette  journée écotourisme, les personnes ont pu visiter l’exposition  du matériel zéro phyto du service technique de la commune, s’informer auprès de la technicienne du Sictom, Muriel Debets. Cette dernière  avec son stand  du Syndicat intercommunal pour le traitement et la collecte des ordures ménagères (Sictom Ouest Gers), a animé l’atelier de compostage, et fourni aux personnes les documents nécessaires pour acquérir un composteur ou  remplir le  formulaire pour adopter gratuitement deux poules par foyer.  Comme l’année précédente,  Thierry Muret, propriétaire de la résidence Campo à Barbotan, a témoigné de son expérience positive.  Son établissement a été  le premier à pratiquer le compostage collectif touristique. 

À 10 h 30, une trentaine  d’amateurs de la faune et de la flore, ainsi que les randonneurs, sont partis en balade autour du lac pour une découverte des milieux humides et aquatiques. Johan Allard, technicien de la Fédération de Pêche du Gers et Sophie Hurtes de l’Association de développement d’aménagement et de services en environnement et en agriculture du Gers (Adasea 32), ont commenté cette balade.

Les deux techniciens ont su intéresser les randonneurs à ce patrimoine exceptionnel, leur révélant la diversité  de la faune et de la flore, ainsi que sa fragilité.  

Le maire Jean-Michel Augré, ancien apiculteur, a fait un exposé sur les abeilles et sur leurs prédateurs.

IMG_6946

Après l’apéritif de midi offert par la municipalité,  et le repas concocté par l’Association de Pêche, les ateliers du matin ont été reconduits pour de nouveaux participants tandis que d’autres  avec le maire ont  effectué une balade de ramassage des déchets autour du lac. »

Suite à cette journée de découverte et de sensibilisation, Jacques Fillol, envisage de reconduire pour l’année 2020, la fête de l’écotourisme en y apportant encore des nouveautés.

La fibre optique arrivera plus tôt que prévu

Créé par le 07 juin 2019 | Dans : actualité, agenda, com com landes armagnac, économie, infos, landes, mairie, politique

LANDES D’ARMAGNAC

IMG_6623

Mercredi soir, à la salle des fêtes d’Estigarde, Michel Herrero, maire d’Estigarde,  et premier vice-président du Sydec 40 (Énergie), a convié le président et les  maires de la Communautés de communes des Landes d’Armagnac (CCLA) pour assister  à une réunion d’information sur le déploiement de la fibre optique sur le territoire de le CCLA. Cette  réunion  s’est déroulée en présence du premier vice-président du Conseil départemental, Dominique Coutière et  de Magali Valiorgue, conseillère départementale.

 Olivier Martinez, troisième vice-président  du Sydec40 (Numérique), accompagné  de Géraldine Garric responsable du Pôle numérique, a tout d’abord rappelé que le Sydec a pris la compétence numérique en 2013 et que la CCLA a adhéré au Sydec pour la compétence numérique en 2016, et que le coût total du déploiement sur le département est de 176 millions d’euros.

Olivier Martinez a informé les élus  que le Département et le Sydec ont saisi une opportunité qui s’est présentée récemment et qui pourra résoudre la problématique des « territoires oubliés » de ce grand mouvement numérique.

Avec cette opportunité, toutes les communes de la CCLA auront la fibre optique bien avant 2025. Un calendrier du déploiement de la fibre optique sera réalisé très rapidement et sera communiqué aux maires de la CCLA. Ces derniers, évidemment en informeront leurs administrés en temps voulu.

Michel Herrero a conclu en remerciant pour cette bonne nouvelle le Sydec 40, ainsi que le  Département, qui sont venus rassurer  ce territoire oublié et  qui, dans ce projet, devient un territoire prioritaire.  

Le Conseil communautaire aborde les déchets de venaison

Créé par le 05 juin 2019 | Dans : actualité, agenda, com com landes armagnac, infos, landes, politique

LANDES D’ARMAGNAC

IMG_6615

Mardi soir, à la salle des fêtes d’Estigarde, sous la présidence de Guy Berges, le Conseil communautaire des Landes d’Armagnac s’est réuni.

Le président a fait part à l’assemblée de la proposition de la commission culture pour la saison 2019-2020 de l’Emoi culturel.  Après avoir délibéré le Conseil communautaire a approuvé  le programme, ainsi que le budget de 48 170 euros, et a autorisé le président à solliciter une subvention du Conseil départemental des Landes.

Guy Berges a ensuite rappelé qu’au sujet des déchets de venaison, une réunion a été organisée le 13 mai 2019, en présence des maires et des présidents des ACCA du territoire de la CCLA :

« Le principe des cinq points de collecte équipés de bacs réfrigérés a semblé emporter l’adhésion des ACCA. Des questions ont été posées auxquelles il nous faudra trouver une réponse, notamment sur les modalités de transport des déchets vers les points de collecte, ainsi que sur le niveau de participation de la CCLA au coût de l’enlèvement. »

Le président a rappelé que la CCLA supporterait le coût de l’investissement et du fonctionnement des points de collecte en plus de 50% du coût. Un courrier a été adressé aux ACCA pour leur demander de prendre position avant la fin du mois de juin.

Michel Herrero  s’est exprimé :

« Les cinq plots ne seront pas réalisés malheureusement pour le mois d’octobre.  En cette matière, il y a urgence. Je propose qu’à la place des cinq plots, chaque ACCA ait son propre conteneur frigorifique. Les chasseurs n’auront pas la contrainte de porter les déchets. Pour certains, ils auraient à parcourir de 25 à 30 kilomètres, allez et retour. Chaque ACCA aurait à gérer son conteneur. Avec cette méthode, nous serions rapidement dans les clous, et tout serait en place pour la nouvelle saison de chasse, c’est-à-dire dès le mois d’octobre ou novembre. »

Guy Berges a trouvé que l’idée était bonne, mais qu’il fallait chiffrer l’enlèvement  des déchets sur les 27 communes. Il a invité la commission à étudier sérieusement le coût de fonctionnement de cette proposition.

Oxygers réalise 9 295 nuitées sur l’hiver

Créé par le 03 mai 2019 | Dans : actualité, com com armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, éducation, gers, politique

GERS

Oxygers

Communiqué du Conseil départemental

Encore une très belle saison pour le centre de vacances Oxygers d’Arreau qui bat ses records de fréquentation.

Près de 2000 enfants et 700 adultes reçus.

Bilan hivernal particulièrement positif pour la structure qui a reçu cet hiver plus de 70 groupes de tous horizons.

En effet, le centre de vacances situé au croisement des vallées d’Aure et du Louron a su tirer son épingle du jeu malgré des conditions météo et un enneigement particuliers.

Avec des séjours pour tous les goûts, de la typique classe de neige à la formule alliant des activités plus originales telles que la randonnée en raquettes, la construction d’igloo ou même l’exceptionnel baptême en chiens de traineau : c’est au total 27 structures scolaires (12 collèges et 15 écoles), 28 séjours vacances et une vingtaine de groupes en gestion libre qui ont séjourné dans l’établissement.

Des séjours de 5 jours et 4 nuits en moyenne

Intégrant un panel de services tels que la restauration (self, pique-nique ou menus livrés sur les pistes), l’encadrement par une équipe de professionnels, des activités thématiques culturelles ou sportives, l’offre du centre s’adresse à tous les publics.

L’association gérée par le département du Gers devrait poursuivre l’année avec autant de réussite puisque les séjours Printemps et Été s’annoncent déjà quasi complets.

 

30 internes en médecine dans le Grand Armagnac

Créé par le 01 avr 2019 | Dans : actualité, com com armagnac, gers, infos, mairie, politique, santé

GRAND ARMAGNAC

IMG_5157

Samedi toute la journée, grâce au partenariat  avec la mission #Dites32 du Conseil  départemental du Gers et la communauté de communes du Grand Armagnac (CCGA),  Gondrin, Cazaubon-Barbotan les Thermes et Estang,  ont accueilli  une trentaine d’internes en médecine pour une journée d’immersion sur ce territoire. Ces internes sont pour certains en stage chez des médecins gersois et d’autres à  l’hôpital d’Auch. Ils sont à leur septième, huitième ou neuvième année de médecine.

Marie-Neige Passarieu, chargée de mission #dites32, au Conseil départemental a expliqué cette démarche en précisant   :

  « Comment voulez-vous qu’on s’installe sur un territoire qu’on ne connait pas ? » C’est la question-réponse qu’avait apportée le président des internes de France face aux problématiques des déserts médicaux. C’est dans ce cadre que se réalisent ces journées d’immersion dans le département du Gers. »

La découverte du territoire a débuté à Gondrin où Didier Dupront maire de cette commune et président de la CCGA les attendait. Là, les  internes  ont savouré  un déjeuner gascon à la ferme pédagogique de Cassou.  

À 12 heures, le  bus est arrivé au lac de l’Uby où se déroulaient les championnats de zone d’aviron. Jean-Michel Augré, maire de Cazaubon, Marie-Ange Passarieu première adjointe et vice-présidente de la CCGA, ainsi que les conseillers municipaux, les ont accueillis, puis leur ont révélé les atouts de ce site. Marc Romat, président de l’Armagnac aviron club a présenté l’aviron, et Michel Colard leur a détaillé les efforts physiques que demande l’aviron, puis il a  abordé l’handi-aviron, lors du passage de la championne Perle Bouge, qui fut fortement applaudie  par les internes admiratifs de ses exploits sportifs.

À la Maison du tourisme après le mot d’accueil du maire et de Christophe Echavidre, Angélina Conraud, présidente de Tersagnac a tout d’abord présenté l’association qui réunit les  professionnels de santé de ce territoire gersois et landais.

 Après le repas pris à la Maison du Tourisme, où ils ont dégusté le canard sous toutes ses formes, et grâce au  partenariat avec la Chaine Thermale du Soleil, les internes se sont rendus à l’établissement thermal où,   Christophe Echavidre, directeur de l’établissement thermal, leur a proposé un   Pass trois  soins, puis il leur a fait visiter les thermes en détaillant les soins  qui y sont prodigués.

En fin d’après-midi, ils se sont rendus à Estang, où le maire France Ducos les attendait, et après la visite commentée des arènes classées, ils ont été conviés par le club de quilles au maillet  estangois à une compétition de quilles en équipe, en présence des champions nationaux.

Marie-Neige Passarieu a commenté cette étape :

«    Et c’est une équipe de jeunes femmes qui a gagné, représentant bien le nouveau visage de nos médecins de demain, la profession se féminisant de plus en plus pour atteindre prochainement plus de 60% de femmes parmi les jeunes médecins généralistes.  Cette journée a pour ambition de faire « Découvrir le Gers, l’aimer et s’y installer » à ces futurs médecins. Et s’ils ne s’installeront peut-être pas tous sur ce territoire, ils pourront tous revenir demain pour un tourisme de qualité. Et Marie de conclure : « C’était une journée formidable, ce coin est très beau, les gens sont très accueillants. Dans notre métier, c’est important. Je ne sais pas encore où je vais m’installer. Mais le Gers est en tête de mes hypothèses.»

Le Conseil communautaire s’est réuni

Créé par le 07 mar 2019 | Dans : actualité, com com landes armagnac, économie, éducation, infos, landes, politique, service social

LANDES D’ARMAGNAC

Mardi, au Pôle Enfance-Jeunesse de Gabarret, a eu lieu le Conseil communautaire  (CCLA).

À la demande  du  président Guy Berges, Philippe Latry , responsable de la commission finance,  a présenté les comptes administratifs, comptes de gestions et l’affectation des résultats 2018  des Zones d’activités du territoire, des déchets et décharges, qui ont été adoptés à l’unanimité.

Philippe Latry a présenté le budget annexe enfance-jeunesse, puis le budget général qui ont été adoptés à l’unanimité.

 Pierre Chanut en charge de l’action sociale a ensuite  détaillé le bilan financier  général  de son service, ainsi que  le rapport d’activité. Pierre Chanut a précisé le tableau du personnel au SAAD aide à domicile qui emploie 52 personnes, le PAD (portage des repas) emploie 2 personnes, l’administration  et trois personnes en disponibilité et détachement.  Pierre Chanut a rappelé la qualité des repas  en précisant que 154 personnes ont bénéficié du portage de repas et que 25 974 repas ont été servis.

Le président Guy Berges a informé l’assistance  qu’une étude pour améliorer les conditions de travail des Aides à domicile sera entrepris.

Dans sa politique d’accompagnement des élèves,  la CCLA a voté à l’unanimité des subventions pour  des voyages scolaires pour Jules Ferry,  Georges Sand, Saint-Jean Bosco,  ainsi que pour les écoles de Bourriot-Bergonce, Créon d’Armagnac, La Gabardanne , Retjons et Vielle Soubiran.

Les partenariats avec Ciné première et la Voix de l’Armagnac sont reconduits  avec pour 2019, un bonus de 500 euros supplémentaires pour l’association Ciné première.

Pour les équipements sportifs, les conseillers communautaires ont voté  une enveloppe de 98 900 euros.  

Suite à leur demande, afin de réaliser des travaux, les communes de Betbezer d’Armagnac, Roquefort, Bourriot-Bergonce, Créon d’Armagnac, Losse, Lagrange et Saint Gor bénéficieront des Fonds de concours.  

Guy Berges a invité l’assemblée à modifier  les statuts en y inscrivant la compétence facultative  « Déchets de venaison ».  La majorité des élus a approuvé cette proposition. La délibération sera notifiée à l’ensemble des communes membres de la CCLA.  

Serge Tintané, responsable de la commission finance a présenté le programme voirie  pour les années 2019 et 2020. Le budget pour 2019 est de 343 518, 84 euros TTC, et pour 2020, il est de 340 931, 55 euros TTC.

Les Conseillers départementaux se sont exprimés sur la fusion des collèges

Créé par le 05 mar 2019 | Dans : actualité, com com armagnac, éducation, gers, infos, mairie, politique

 CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

Mardi 5 mars, Isabelle Tintané et Vincent Gouanelle, Conseillers départementaux du Grand Bas Armagnac, se sont exprimés sur la fusion des collèges .

 « Nous saluons le vote unanime par l’assemblée départementale concernant le rapprochement des collèges de Cazaubon et d’Eauze.

Depuis le début des négociations et des travaux de rapprochement, nous avons été présents au cœur de la réflexion en lien avec le président du Département et ses services.

 Cette solution semblait la seule qui permettait la sauvegarde du collège de l’Uby, solution soutenue dès le début par nous. À plusieurs reprises, nous avons pu rencontrer les  parents d’élèves et les professeurs, avec le concours du maire d’Eauze et  conseiller départemental Michel Gabas, afin de trouver un projet pédagogique commun à construire. Nous regrettons toutefois  le refus par le directeur académique de l’application d’un délai moratoire qui aurait permis une construction plus sereine de ce projet pédagogique.

 De même, nous avons  un sentiment de déception à l’adresse de certains parents d’élèves qui n’ont cessé de faire peser une pression malsaine d’abord sur les professeurs elusates, puis sur les élus locaux, par une pétition  malvenue.

Nous plaçons désormais nos espoirs dans le nouveau collège armagnacais fusionné dès la rentrée prochaine. »

Le commentaire des Parents d’élèves

Nous, les parents d’élèves en question, sommes choqués et blessés par ces critiques non fondées. Nous ne comprenons pas. Notre pétition n’est absolument pas malsaine.

Tout le monde l’a bien compris, elle avait pour unique but d’appuyer notre demande auprès de Philippe Martin de voter cette fusion, seule solution, nous l’avions bien compris, pour sauver notre collège.

Philippe Martin a donc opté pour cette fusion après avoir clairement expliqué que c’était la meilleure solution pour notre collège, ce, malgré les réticences de nos deux élus départementaux, et nous lui en sommes extrêmement reconnaissants.

Nous l’avons déjà d’ailleurs remercié et félicité très sincèrement. Voter pour ce projet a demandé un courage certain car c’est une innovation dans le Gers.

Les élus des 13 communes de notre territoire ont signé notre pétition afin de soutenir avec beaucoup de ferveur d’ailleurs notre collège en danger.

Au total, 1033 personnes, et ce en 4 jours seulement, ont soutenu leur collège en signant notre pétition. Tout ceci nous a beaucoup touché et a renforcé notre détermination.

Le rôle des parents d’élèves n’est-il pas de tout faire pour sauver leur collège ou leur école? C’est ce que nous avons fait…et nous sommes déçus et attristés de ne pas avoir eu le soutien de nos deux élus départementaux.

2e commentaire

Ayant travaillé au Collège du Lac de l’Uby à Cazaubon pendant 4 ans de 2009 à 2013, je sais pertinemment combien les parents d’élèves tiennent à cœur leur collège. C’est le verrou du village de Cazaubon et ils le savent. Je salue leurs efforts pour le maintenir. Je suis convaincue que cette fusion sera bénéfique pour les deux collèges, à condition que TOUT LE MONDE se mette derrière ce projet à la fois audacieux et sensé.

3e commentaire

Parent

Bravo pour cette fusion qui je pense était nécessaire pour garder le collège ou les enfants sont heureux d’apprendre dans un petit collège. Bravo aux parents d’élèves engagés et qui se sont investis pour que le collège. Dommage que nos élus s’acharnent sur ces parents qui sont la pour œuvrer au bon fonctionnement du collège.

4e commentaire

Parent

 Je suis soulagée que cette fusion ait pu être votée par le département permettant la survie du collège. Je suis une maman d’élèves et je n’imagine pas que mes enfants partent dans un autre établissement. J’ai donc bien sûr signé la pétition des parents d’élèves que je n’ai pas considérée comme « malvenue » mais plutôt comme un encouragement à ce que le Conseil Départemental vote pour cette fusion, et une preuve que ce collège est important sur notre commune.

5e commentaire

Parent

Bravo pour ce vote! Si je comprends bien, on ne le doit pas à aux conseillers généraux de Cazaubon, eh ben bravo les gars!!On doit féliciter Martin si je comprends bien? Déjà qu’on a plus de perception, plus de Poste à Barbotan alors que nous sommes une station thermale! Que vont dire les curistes qui sont mes clients quand ils vont arriver?!Il n’aurait plus manqué que ça que le collège tombe en décrépitude!Ils nous servent à quoi ces conseillers pour lesquels on vote alors??? Ils ont fait quoi pour ça les conseillers généraux, pardon les conseillers départementaux?

En tout cas j’ai signé la pétition, et si je comprends bien ils ont du mérite ces parents de s’être accrochés pour obtenir ce maintien du collège! Et fichez leur la paix!! on est en démocratie ou quoi??

6e commentaire

Commentaire d’un Maire

Mon Dieu quelle image on nous donne, la politique et les ambitions refont surface à l’heure ou les intérêts de nos enfants sont en jeu. Des pressions et incitations à ne pas signer la pétition, mais ou va t’on ? Ou est l’intérêt du débat citoyen. J’ai vu l’intervention des nos conseillers départementaux en replay au Conseil Départemental, ça fait peur. Par contre Bravo au Président Martin.

7e Commentaire

Parent

Bravo aux parents d’élèves qui se sont battus avec leur motivation et une pétition non agressive qui, en 4 jours, a su mobiliser. J’ai regardé en replay nos élus départementaux, un grand merci à Mr Martin et un grand Pfffff!!!!aux autres. Taper sur les parents d’élèves qui se battent pour maintenir une vie scolaire à Cazaubon, c’est du non sens et de la mesquinerie. Bravo aux courageux qui ont compris que la vie d’un collège vaut mieux qu’une carrière politique. En plus, ce petit collège est extraordinaire, je suis heureuse que mon fils y soit inscrit.

8e Commentaire

Parent

Un grand merci aux parents d’élèves et à Mr Martin et un gros dégoût de nos élus départementaux et en espérant que ça devienne pas maire de notre village

9e Commentaire

Parent

  Pression malsaine »…..je trouve cela un peu dur et même humiliant par rapport au travail honnête et volontaire de certains parents délèves qui se sont démenés pour obtenir plus de 1000 signatures pour maintenir ce petit collège indispensable dans nos zones rurales ou tout disparaît.Mes enfants ont suivis une scolarité sans faille dans ce petit collège et ont continué au lycée sans la moindre difficulté ni d’adaptation ni de résultats.

et tans pis si certains ont vue leur fierté en prendre un coup…l’important c’est le résultat et aussi de savoir qu’on est si bien soutenu par nos politiques locaux !!!

10e Commentaire

Parent

Je salue le courage et la motivation des parents d’élèves qui se sont battus pour garder ce collège ouvert. Merci aussi à Mr Philippe Martin pour ce vote. Par contre je suis choquée de l’attitude méprisable de nos conseillers départementaux, qui feraient mieux de se battre pour sauver les petites structures plutôt que de s’acharner contre des personnes qui elles ont fait un travail honnête et courageux. Bon courage à tous!

11e Commentaire

 Parent

Le pari audacieux de la fusion mérite le respect et dynamisera certainement les deux sites (chacun concerné par une érosion d’effectifs) mais l’engagement de tous conditionnera sa réussite.

Cependant, l’attitude des Conseillers Départementaux de notre secteur me laisse perplexe. Bien sûr, la fusion a été brutale et les discussions passionnées de toutes parts, mais à l’heure où il faut aller de l’avant, positiver et trouver des solutions, qu’est-ce qui les pousse à jeter le discrédit sur des parents d’élèves qui ont simplement rempli leur rôle ?

Loin d’être malsaine, cette pétition a permis de montrer l’attachement de la population à cet établissement, à l’heure où un bureau de poste et une perception disparaissent.

Malgré la description négative de l’établissement régulièrement véhiculée par nos deux élus départementaux, malgré la petite taille de ce collège, les enfants s’y plaisent et obtiennent de très bons résultats aux examens.

Merci donc aux équipes enseignantes et à la direction pour avoir maintenu jusqu’aujourd’hui un certain dynamisme malgré peu de moyens, d’avoir œuvré avec le Conseil Départemental pour relancer la rénovation des infrastructures ; merci à la municipalité pour les moyens et des services mis à disposition.

Longue vie au nouvel établissement et aux deux sites.

12e Commentaire

Parent

Mon fils est au collège d’Eauze donc j’ai observé de loin cette fusion. Je comprends la réticence des professeurs de ce collège, l’inconnu, le changement apportent un sentiment de peur. Mais je félicite ces parents qui se sont battus pour leur collège, leurs enfants… depuis quand une pétition est une agression ! C’est une liberté d’expression…et ils n’auraient certainement pas eu à la faire si les conseillers départementaux, notamment la représentante  de Cazaubon, avaient défendus le collège comme il se doit.  Mais quelle élue ne défend pas le collège de son village, le cœur et le poumon du village, fréquenté par les enfants de vos électeurs…

À partir de 19 heures, dimanche 10 mars, les commentaires sont suspendus.

La fusion des collèges approuvée

Créé par le 04 mar 2019 | Dans : actualité, com com armagnac, éducation, gers, infos, mairie, politique

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

Collège Uby 25.02 (2)(1)

Lundi matin, à la mairie, le maire Jean-Michel Augré est revenu sur la semaine qui a précédé les vacances scolaires et les décisions prises pour sauver le collège du lac de l’Uby. Il a profité de l’occasion pour exprimer son avis très favorable à la fusion des collèges Edmond Rostand d’Eauze et du lac de l’Uby de Cazaubon, et insister sur la nécessité que les familles inscrivent leurs enfants au collège Cazaubonnais :

« Depuis des mois, nous avions été alertés de la situation du collège du lac de l’Uby et de la nécessité d’une fusion avec le collège d’Eauze, par  Mathieu Blugeon, Directeur académique des services de l’Éducation nationale (Dasen).  

Les élus de la commune ont donc  demandé à être reçus par Philippe Martin,  président du Conseil départemental. Jean-Michel Augré accompagné de ses adjointes Marie-Ange Passarieu et Marie-Christine Beaumont ont rappelé les excellents résultats au Brevet des collèges (corrigés par les enseignants d’Eauze), souligné la forte détermination  pour le maintien du collège  de l’Uby des parents d’élèves, des élus cazaubonnais et ceux des  villages concernés, ainsi que de la population locale :

« Nous lui avons proposé une possible collaboration pour la confection des repas, le rétablissement des locaux sportifs. Leur utilisation pourrait être mutualisée avec les associations communales, en dehors des heures de classe. Philippe Martin, très à l’écoute nous a assurés de son soutien pour ce projet,  seul   envisageable, pour l’établissement scolaire cazaubonnais. »

C’est le vendredi 22 février  que le Conseil départemental du Gers a voté  à l’unanimité la fusion des collèges Edmond Rostand d’Eauze et du collège de l’Uby de Cazaubon. Le Conseil départemental a suivi   ainsi les votes des conseils d’administration des deux établissements :  

«  Cette fusion permet d’assoir  les deux collèges. Cette mise en commun des moyens sera profitable aux collégiens. Je suis ravi de cette décision  et, à nous tous maintenant, enseignants, parents d’élèves et élus, ensemble, nous allons pouvoir bâtir un extraordinaire  projet pédagogique du territoire.  Le collège de l’Uby est désormais assuré d’exister durant  plusieurs années, il est néanmoins indispensable d’avoir une fréquentation en hausse avec l’inscription au collège des élèves de CM2 scolarisés dans le secteur et le  retour des élèves inscrits dans d’autres établissements. »

12345

Notre Rousseur |
Solers-Actualités-Culture |
Auregaldelavie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mon esprit critique a des c...
| LE SENEVE
| LORSQUE L’ON EMPECHE UNE FE...