politique

Articles archivés

La revitalisation du cœur du village est lancée

Créé par le 25 nov 2022 | Dans : actualité, com com armagnac, économie, gers, infos, mairie, politique, travaux

ESTANG

DSC_0036 (7)

Vendredi dernier, à la salle des fêtes, le maire Christophe Rande, ses adjoints et conseillers municipaux avaient convié les estangoises et esrangois à une réunion de présentation du Projet de revitalisation du cœur du village.

Christophe Rande a ouvert la réunion en constatant qu’il y avait une belle assemblée. En effet, la présence de nombreuses personnes prouve que les estangoises et estangois portent beaucoup d’intérêt au développement de leur village.

L’historique du lieu et la volonté des élus

Avant de présenter le projet ambitieux et très réaliste de revitalisation du cœur du village, le maire a remercié l’assistance et il a refait l’historique du lieu :

« Le maire   Pierre Rouquette avait acheté le bâtiment puis réalisé des appartements. Nous voulons, lors de cette mandature revitaliser ce coin du bourg. En 1980, il y avait 800 habitants à Estang, plus d’une quinzaine d’artisans, de nombreux commerces et services et quatre classes avec 100 élèves. Aujourd’hui, il reste près de la moitié des  commerces d’alors. Estang est la deuxième commune de l’ancien canton de Cazaubon avec 650 habitants. Notre objectif est de revenir à 800 habitants… »

Christophe Rande a donné la parole à Lucas Deleau, chargé de mission de la mairie.

Celui-ci a tout d’abord exprimé la volonté des élus municipaux :

Le projet

« Avec ce projet, les élus veulent rendre le centre du village plus vivant, plus dynamique, et redonner à Estang sa place dans le territoire en permettant une croissance démographique et en soutenant la vitalité commerciale, tout en maintenant le nombre d’élèves à l’école.  Avec ce projet, il y aura une valorisation de la mixité sociale et générationnelle. Le centre du village retrouvera sa place de rencontres … »

Lucas Deleau a présenté le projet global qui concerne une surface au sol de 1 110 m2 avec trois parcelles et l’espace public de la place du 4 septembre.  Entre douze et quinze logements de qualité seront réalisés, ainsi que des espaces commerciaux, en principe trois, et un lieu collectif. Ce dernier est un local avec terrasse, un lieu de convivialité ouvert quotidiennement pour se rencontrer et partager de bons moments ensemble.

Le planning a été présenté avec les précisions suivantes :

Le 1er juillet 2022 la convention maire d’Estang, Foncière publique d’Occitanie et Communauté de communes du Grand Armagnac a été signée. Il est prévu au mois de juillet 2023 la sélection d’un bureau d’architecte avec le Toit Familial de Gascogne. Entre temps, le groupe de travail composé de citoyens et concernant le lieu collectif restituera son travail.  

Constitution d’un groupe de travail pour le lieu collectif

Avant la fin de la réunion, le maire a invité les dirigeants d’associations, les commerçants et artisans, les jeunes de moins de 30 ans, les habitants du bourg et les habitants hors-bourg qui souhaitaient participer à ce groupe de travail pour ce lieu fédérateur, de se porter candidats. Il était en principe prévu une dizaine de personnes, mais la motivation des candidats a fait que 14 ont été retenus.

Ce Projet de revitalisation du cœur du village, a de forte chance d’être réalisé en 2026 avec une forte possibilité d’être en cours de travaux ou qu’ils soient en phase d’être terminés.  

Brigade des familles

Créé par le 25 nov 2022 | Dans : actualité, com com armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, éducation, gers, infos, politique, service social

 GERS

Brigade des familles : un partenariat avec le département déjà fortement engagé et efficace

La collaboration entre la gendarmerie, le département et d’autres acteurs sociaux, permet de créer un véritable réseau territorial afin d’apporter une réponse que ce soit au titre de la prévention que de la protection.

En effet, cette problématique des violences intrafamiliales avec la prise en compte de l’impact sur les mineurs reste un enjeu important du département et une préoccupation majeure de la collectivité départementale. Les mineurs sont les premières victimes collatérales des violences conjugales.

Une étude de la Direction Générale de la Cohésion Sociale du Département, relative aux enfants exposés aux violences au sein du couple fait ressortir trois aspects :

-          83 % des femmes qui ont appelé le 3919 ont des enfants ;

-          dans 93 % des cas, ils sont témoins de violences ;

-          et dans 21,5 % des cas, ils sont eux-mêmes maltraités.

La création de cette Brigade de Protection des Familles permet déjà d’identifier une meilleure fluidité dans les échanges avec les agents du Département dont ceux du Centre de Santé Sexuelle (Ex Centre de Planification et d’Education Familiale), du service de la Protection Maternelle Infantile, du service de l’Aide Sociale à l’Enfance et de la Cellule de Recueil des Informations Préoccupantes.

Afin de développer une interconnaissance nécessaire à la mise en place de réponses adaptées, s’est tenue le jeudi 20 octobre dernier une présentation de la Direction Enfance Famille aux officiers de la gendarmerie du Gers.

Courant premier trimestre 2023, sera organisée une présentation de cette Brigade aux agents de la Direction Enfance Famille et de la Direction Action Sociale Territoriale.

Ces actions témoignent de l’intérêt réciproque porté par la Gendarmerie et le Conseil Départemental en sa qualité de chef de file de la politique publique de la protection de l’Enfance du Gers.

 Le Mot du Président

« En cette semaine de mobilisation internationale, je réaffirme mon engagement pour l’élimination des violences, qu’elles soient intrafamiliales ou sexistes. Inscrite dans la durée mais aussi sur tous les territoires, cette volonté guide notre projet départemental, depuis de nombreuses années avec une attention particulière à la protection maternelle infantile dont nous avons la responsabilité.
Je suis satisfait de cette coordination départementale. Les chiffres parlent d’eux-mêmes. La situation est alarmante, il est plus que jamais nécessaire d’agir ! » – Philippe Dupouy, Président du Conseil Départemental du Gers.

Opération nationale d’abandon simplifié d’armes à l’État

Créé par le 18 nov 2022 | Dans : actualité, agenda, com com armagnac, com com landes armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, gers, infos, landes, politique

GERS-LANDES

Annotation 2022-11-18 122156

Philippe Dupouy, réagit suite à la proposition d’abolition de la corrida par le Député de Paris, Aymeric Caron

Créé par le 18 nov 2022 | Dans : actualité, agriculture, com com armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, économie, gers, infos, politique, tradition

GERS

Philippe Dupouy, Président du Conseil Départemental du Gers, réagit suite à la proposition d’abolition de la corrida par le Député de Paris, Aymeric Caron

« Rappelons-le, notre assemblée départementale n’est pas celle qui vote les lois, elle ne fait que les appliquer.

Ceci étant rappelé, mon rôle est d’être à l’écoute de toutes celles et de tous ceux qui vivent dans le Gers, de prendre en compte leurs aspirations, leurs convictions, même lorsque celles-ci sont divergentes, voir opposées ;

Celles et ceux qui, de génération en génération, entretiennent des traditions gastronomiques, linguistiques, culturelles, festives, qui concourent, quoiqu’on en pense, à l’identité de notre Gascogne ;

 Celles et ceux qui, à bon droit, se soucient du bien-être animal et dont les initiatives visant à mieux prendre en compte la condition animale sont louables à mes yeux, comme sont appréciables les avancées réalisées dernièrement au profit d’une reconnaissance de la sensibilité des animaux.

C’est autour de cet équilibre que nous trouverons les réponses les mieux adaptées à ces évolutions. »

J’ai toujours souhaité que notre collectivité départementale prenne sa part du nécessaire au bien-être animal. C’est ce que nous faisons lorsque nous conditionnons notre soutien financier à la prise en compte de cette question pour les projets de nouveaux abattoirs Gersois par exemple.

L’équilibre à trouver entre des sensibilités différentes, souvent conflictuelles, n’est pas chose facile.

L’évolution de certaines de nos pratiques anciennes ne doit pas nous conduire à renier nos héritages, ni à culpabiliser celles et ceux qui les font vivre, au risque de nous diviser davantage.

C’est en travaillant autour de cet équilibre que nous trouverons les réponses les mieux adaptées à ces évolutions. »

Inflation : Surcoût des dépenses dans les collèges

Créé par le 10 nov 2022 | Dans : actualité, com com armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, économie, éducation, gers, infos, politique

GERS

Communiqué du Conseil Départemental

Inflation : Surcoût des dépenses dans les collèges, le Département vote une aide supplémentaire

La flambée des prix de l’électricité et du gaz, liée à la reprise post-Covid et à la guerre en Ukraine, impacte lourdement les finances locales.

Les collèges publics du Gers ne sont pas épargnés et, depuis le début de l’année 2022 notamment, doivent faire face à la hausse des tarifs de l’énergie qui affecte considérablement leurs budgets.

Cette augmentation a été évaluée par l’INSEE à +28,50% entre juillet 2021 et juillet 2022.

Aussi, l’Assemblée départementale a voté, ce jeudi 10 novembre, une aide financière exceptionnelle, cette année, à l’ensemble des collèges publics gersois.

Le montant total de la contribution du Département s’élève donc à 140 000 euros, soit 45% du surcoût estimé sur l’ensemble des établissements.

Les élus agissent en faveur des professionnels de santé du territoire

Créé par le 09 nov 2022 | Dans : actualité, com com landes armagnac, économie, infos, landes, mairie, politique, santé, service social

LANDES D’ARMAGNAC

DSC_0007 (17)

Mardi 8 novembre, à la salle des fêtes d’Estigarde a eu lieu le Conseil communautaire de la CCLA.

Développement économique

Dans le cadre du développement économique, les projets photovoltaïques des communes de Saint-Justin et Vielle-Soubiran concernant les parcelles communales sinistrées par les récents incendies, celle d’une coupe rase à Rimbez et Baudiets, ainsi que des parcelles de Bourriot-Bergonce et d’Herré ont été abordés.

L’aide à l’équipement en faveur des professionnels de santé

Puis la majorité des élus ont voté l’attribution d’aides à l’équipement en faveur de quatre professionnels de santé.

Par ces choix d’aides, les élus expriment l’intérêt qu’ils portent sur l’avenir en s’impliquant afin de maintenir et de développer sur tout le territoire de la CCLA, la présence des professionnels de santé.

Reconnaissance aux sapeurs-pompiers du territoire de la CCLA

Après avoir souligné l’engagement des sapeurs-pompiers lors des incendies de cette saison estivale, ainsi que la satisfaction de tous vis-à-vis du travail qu’ils ont accompli , Philippe Latry, président de la CCLA a invité les élus à exprimer leur reconnaissance avec un geste financier à destination des amicales des sapeur-pompiers des centres de secours situés à Arue, Losse, Gabarret, Saint-Justin.

Après avoir délibéré, les élus ont voté une subvention de 750 euros pour chacune des amicales.  

Les actions et les pistes de réflexion concernant les professionnels de santé du territoire (CCLA)

Les élus communautaires comprennent les inquiétudes de la population de la CCLA, dues aux problèmes de la désertification médicale en milieu rural, et évidemment, ils ont la volonté de trouver des solutions.

À l’issue du conseil communautaire, les élus ont de nouveau abordé ce sujet important, et dans l’intérêt de tous et des habitants du territoire, ils ont voulu apporter des précisions sur les actions de la CCLA

Déjà, les élus ont voté plusieurs actions, notamment, l’Aide à l’installation, en fonction du zonage ARS (prioritaire ou complémentaire), destinée aux médecins, dentistes et kinésithérapeutes pour favoriser leur installation : de 3 000 € à 8 000 € en fonction de la durée d’engagement à exercer sur le territoire.

Cette aide vient en complément de celle de la CPAM (50 000 €) pour les médecins généralistes qui viendraient s’installer sur des zones déficitaires (Roquefort).

Concernant Gabarret et son zonage non prioritaire, les élus ont obtenu, dans le cadre du Contrat Local de Santé, la possibilité de mobiliser des fonds régionaux au bénéfice des médecins qui désireraient s’installer sur Gabarret (somme de 50 000 €, identique aux zones prioritaires).

L’Indemnité d’études, destinée aux étudiants (internes) en médecine générale, en odontologie (dentiste) et kinésithérapie. Montant de 600 € à 1000 € mois en fonction de la durée d’engagement à exercer sur le territoire, à l’issue de leur cursus.

Ce dispositif a été porté à connaissance de l’ensemble des facultés au sein desquelles sont enseignées ces disciplines.

L’aide à l’équipement, en direction des professionnels de santé et en fonction du zonage ARS, pour leurs investissements mobiliers (ordinateur, matériel médical, de bureau etc…). Montant de l’aide allant de 25% à 40% de subvention, sur un plafond de 16 000 € HT, maximum (pour une période de 3 ans).

Des aides ont déjà été distribuées pour l’installation d’un médecin et d’un kiné pour 14 000 €, et pour des équipements à six professionnels, 8 509 € ont été accordés.

En complément, les élus étudient plusieurs pistes, notamment le recrutement d’un médecin par le biais d’un cabinet de recrutement (15 000 €), ainsi que la prise en charge, en complément de l’ARS, des pertes de salaire de deux infirmières qui seraient intéressées par la formation (durée 2 ans) d’IPA (Infirmière de Pratique Avancée), en contrepartie d’un engagement de continuer à exercer sur le territoire communautaire.

Parmi les autres pistes, il y a l’accompagnement administratif de la CCLA pour les structures de santé afin de mobiliser des fonds provenant de la CPAM ou de l’ARS (mise en place d’un secrétariat partagé, équipements, …..).

Réflexion sur la téléconsultation, dispositif visant à permettre à une infirmière formée de procéder, en liaison avec un médecin généraliste, à une consultation à domicile grâce à un ordinateur connecté (env. 10 000 €) et du matériel adapté.

«

« Cantine à 1 euro » : le Département alimente le pouvoir d’achat des familles gersoises

Créé par le 07 nov 2022 | Dans : actualité, com com armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, économie, éducation, gers, infos, politique, solidarité

GERS

Communiqué du Conseil Départemental

Alors que les crises sociales se succèdent, que les prix de l’énergie explosent, et que les familles voient leur pouvoir d’achat se réduire, Philippe Dupouy, Président du Conseil Départemental du Gers, annonce prendre ses responsabilités.

Au retour des vacances de la Toussaint, et ce jusqu’à la fin du mois, le prix des repas des collèges publics du Gers sera abaissé à 1euros, soit une économie de 2, 25 euros par repas, par élève, pour les familles.

Le Mot du Président

« C’est dans une démarche de solidarité que j’ai souhaité cette mesure exeptionnelle.  À l’heure où la crise sociale en France entraîne de nombreuses difficultés, en particulier pour les familles, il m’est apparu essentiel de répondre aux besoins de nos concitoyens, à savoir, augmenter leur pouvoir d’achat. Je refuse que les familles soient dans l’obligation de faire l’impasse sur un repas afin de pouvoir régler les factures de la restauration scolaire. Avec cette réduction, la collectivité assumera un coût de 200 000 euros, pour une économie journalière par parent d’élève, de 2,25 euros. Cette mesure se veut significative sur les fins de mois des familles les plus modestes. » -

Philippe Dupouy, Président du Département du Gers.

Le Département ne lésine pas sur la qualité

5 612 collégiens bénéficient actuellement du service de restauration scolaire dans le Gers.

Ce dispositif vient conforter l’ambition de la collectivité qui, depuis 10 ans, porte une politique d’alimentation de qualité dans les collèges gersois en privilégiant l’achat de denrées de saison, biologiques et locales.

Une politique qui permet de rapprocher les petits producteurs gersois des concitoyens, avec une ingénierie départementale à disposition des 300 producteurs d’ores et déjà recensés sur le site internet : cestfaitdanslegers.fr.

Une politique qui permet ainsi, de servir des assiettes composées de denrées de saison à 50% locales, à 45% issues de l’agriculture biologique (contre 10% il y a 5 ans) et de plats majoritairement cuisinés sur place à partir de produits frais.

Certains établissements ont déjà franchi le pas du 100% bio comme à Mauvezin, Condom et Françoise Héritier à L’Isle Jourdain.

Le Fall’in Game a rencontré le succès

Créé par le 06 nov 2022 | Dans : actualité, com com armagnac, économie, éducation, exposition, fête, gers, infos, loisirs, mairie, politique, service social

EAUZE

Les organisateurs du festival

Les organisateurs du festival

Dimanche 30 octobre au hall des expositions d’Eauze, forts de leur première expérience réussie, les adolescents accompagnés par une  structure ados PAJ de la Communauté de Communes du Grand Armagnac (CCGA), ont récidivé en proposant aux enfants, adolescents et adultes, la deuxième édition du festival de jeux vidéo.

De bon matin, avant l’ouverture des portes, déjà, les jeunes se pressaient devant le hall d’exposition attendant patiemment l’ouverture.

Quant aux jeunes organisateurs, pour la mise en place et les finitions nécessaires, ils étaient sur le site dès 7 heures.  

Dès 10 heures, les petits et les grands, ont découvert avec beaucoup d’excitations et de plaisirs la diversité des stands ainsi que la qualité du matériel et des jeux accessibles à tous et gratuits.   

Les espaces aménagés très bien répartis avec des jeux de retro gaming et des jeux accessibles à tous, ont bien rassemblé toutes les générations.

Le public a profité aussi d’espaces d’information et de prévention.

Déjà, en fin de matinée, plus de 200 personnes avaient visité le site, et évidemment partagé de bons moments de jeux.

En matinée, 129 adultes, 79 enfants et 92 adolescents ont bénéficié de ce festival bien organisé par les adolescents : Linh San Duffau, Antoine Tribouilloy, Arthur Kikic, Corso Alias et Mahé Amandio, Méline Laffargues Cazes, adolescents issus du territoire de la CCGA et scolarisés à Jean Rostand site d’Eauze.

Cette équipe de jeunes très dynamiques a commencé la préparation du festival au mois de mars et les mercredis, ils étaient très actifs afin d’avancer le plus possible ce projet avant les vacances d’été.

Les Partenaires

 Ces jeunes ont écrit le projet, réalisé le budget, puis pour le réaliser, ils se sont adressés à la mairie d’Eauze, au département, à la CAF, à la MSA et évidemment à la CCGA qui était le partenaire principal.

La communication a été réalisée entièrement par  l’équipe des jeunes, depuis  la création de l’affiche originale, moderne et très colorée, révélant bien l’esprit du festival, en passant par le nom et allant jusqu’à son plan d’action.

Des partenaires privés qui ont apprécié cette initiative des jeunes, ce sont joints à eux pour les encourager et contribuer à la réussite de cette journée unique en son genre sur le territoire du Grand Armagnac et sur les départements du Gers et des Landes.

 Ces partenaires privés qui se sont engagés en apportant un soutien bien apprécié par les organisateurs et le public étaient Leclerc, Évolution Net Work, Intermarché de Cazaubon et APEXI.

Pour accompagner ce projet, deux associations caritatives ont tenu la buvette, il s’agit de l’association pour les yeux de Loïsa, et de l’unité locale d’Eauze de la Croix Rouge.

Côté restauration Tom et Ju ont assuré le déjeuner avec leurs succulentes pizzas.

Si les clients ont exprimé leur entière satisfaction, Tom et Ju étaient aussi très satisfaits car ils ont bien travaillé et même mieux qu’à la première édition qui avait tout de même bien marché.   

L’après-midi, à partir de 15 heures, de nouvelles familles, des adolescents arrivaient annonçant une forte augmentation de fréquentation pour le reste de l’après-midi.

Sur le site, les espaces aménagés avec des jeux accessibles à tous ont bien  rassemblé les diverses générations.

Si les adolescents, organisateurs de cet événement ont vivement remercié toutes les personnes et partenaires qui les ont soutenus, ils ont mérité eux aussi d’être félicités pour la qualité de ce festival et le sérieux avec lequel ils ont travaillé à ce projet.

DSC_0014 (12) DSC_0025 (6) DSC_0035 (4) DSC_0038 (4) DSC_0042 (3)

Le maire inaugure un local d’hébergement d’accueil d’urgence

Créé par le 28 oct 2022 | Dans : actualité, com com armagnac, gers, infos, mairie, politique, service social, solidarité

ESTANG

DSC_0021 (8)

Vendredi 21 octobre, dès 14 h 30, au 7 rue des Fossés, Christophe Rande, maire d’Estang, entouré de ses adjoints et conseillers municipaux a procédé à l’inauguration de la Halte Abbé Van Baars, un local d’hébergement d’urgence.

Les personnes présentes

La cérémonie a eu lieu en présence de l’Abbé François Ducasse, curé de la Paroisse d’Eauze-Cazaubon, René Paquis, vice-président de l’Unité locale de la Croix-Rouge de Cazaubon, des responsables du Centre Communal d’Action Sociales (CCAS), des artisans qui avaient participé à la réhabilitation du local, et des bénévoles de la commune qui s’occupent de l’accueil des personnes de passage ou qui sont envoyées par la Croix-Rouge où le 115, ou autres structures. 

L’historique de ce lieu d’accueil avec l’Abbé Van Baars

Avant de découvrir la plaque, Christophe Rande a détaillé l’historique de ce lieu d’humanité et évidemment en faisant mémoire et en rendant hommage à l’Abbé Van Baars, qui fut curé d’Estang de 1973 à 1999 :

« L’abbé Van Baars a été le curé d’Estang et tous les estangois en gardent un souvenir très vif. Dès son arrivée à Estang, comme prêtre ouvrier, non seulement il conduisait des bus scolaires, mais il accueillait à son domicile, dans le presbytère, les gens de passage, les sans-abris ceux qu’on appelait les routards.

Avant de quitter Estang, et au moment de la vente du presbytère par le diocèse, il a souhaité, pour le Franc symbolique, qu’un local soit vendu à la commune d’Estang pour que notre village perpétue sa tradition d’accueil.

Depuis le départ de l’abbé Van Baars, les municipalités successives, accompagnées par les bénévoles du CCAS d’Estang ont entretenu ce service aux plus humbles. La mairie assume les abonnements pour l’eau et l’électricité. »

Après avoir remercié vivement les personnes bénévoles, les secrétaires de mairie, les élus et les voisins qui ont tenu cette chaîne humaine dans le temps et ainsi fidèlement ont respecté le vœu de l’abbé, Christophe Rande a précisé :

« Petit à petit, chacun a apporté qui une table, qui un frigo, un réchaud, des draps, des habits de rechange, des produits d’hygiène, mais aussi, un panier repas que les sans abris peuvent récupérer à la mairie… »

Les travaux

Pour la réhabilitation de ce local, la commune d’Estang a bénéficié d’un dispositif de l’État dans le cadre de France Relance dénommé « Humanisation des structures d’hébergement d’urgence ».

Le maire a remercié les services de l’État, les agents de l’Agence nationale de l’Amélioration de l’Habitat  (ANAH) pour leur soutien.

Ces travaux de réhabilitation ont eu un soutien financier de 90% du projet initial sans les imprévus.

Christophe Rande a apporté des précisions sur les travaux :

« Une douche à l’italienne a été installée, l’isolation du plafond réalisée, la porte d’entrée changée, de nouveaux équipements de cuisine ont été installés, les peintures refaites… »

L’aide financière a représenté 22 514 euros (90% d’une base éligible de 25 016 euros). Sur ces travaux, il y a eu des imprévus qui ont porté la facture à 29 095, 33 euros. La commune a donc financé 6 580, 93 euros soit 22, 61% des dépenses totales.   

À la demande de Christophe Rande, Michelle Laffargue, conseillère municipale a lu la lettre de la famille Van Baars qui ne pouvait assister à cette cérémonie et dans laquelle, la famille exprime sa reconnaissance et les remerciements pour cette initiative et la plaque en l’honneur de l’Abbé Van Baars.

DSC_0008 (11) DSC_0026 (4) DSC_0031 (3) DSC_0033 (3)

30 adolescents fréquentent les Espaces jeunes

Créé par le 27 oct 2022 | Dans : actualité, agenda, com com landes armagnac, éducation, infos, landes, les sorties, loisirs, politique

LANDES D’ARMAGNAC

DSC_0006 (12)

Cette semaine, à la salle de sport de la Communauté de communes des Landes d’Armagnac (CCLA), les adolescents des Espaces jeunes (CCLA) de Gabarret et de Roquefort, ont vécu ensemble une semaine intensément sportive, encadrés par l’éducateur sportif Pierre Estienne, et les animateurs des deux structures.

Lundi, les adolescents ont eu droit à un après-midi tchoukball, mardi c’était des parties de bamball, mercredi c’était autour du bubble foot et du tir à l’arc, jeudi, séance de basketball et vendredi rencontre de football.

Pierre Estienne a précisé que ces rencontres permettent à ces jeunes de découvrir et de partager des sports loisirs sur les deux sites de la CCLA.

Après cette semaine sportive, les jeunes découvriront divers ateliers, et un grand moment Halloween.

Les animations pour les vacances de Noël sont déjà prêtes.

L’Espace jeunes de la Communauté de communes des Landes d’Armagnac, situé à Gabarret, propose aux adolescents de 11 à 17 ans (à partir de la classe de sixième) de bons moments d’activités diverses, à partir du lundi 19 décembre et jusqu’au vendredi 30 décembre.

Le planning de la semaine du 19 au 23 décembre est le suivant :

Lundi à partir de 14 heures et jusqu’à 19 heures, les jeunes créeront des bougies de Noël.

Mardi, de 14 à 19 heures, il est proposé une sortie bowling.

Mercredi, de 14 à 19 heures, c’est l’atelier culinaire avec bûches de Noël.

Jeudi à partir de 16 heures et jusqu’à 22 heures, aura lieu la soirée festive de Noël.

Vendredi, de 14 heures à 19 heures, les jeunes participeront au pyjama party avec chocolat chaud.

Pour la semaine du 26 au 30 décembre, l’Espace jeunes propose :

Lundi à partir de 14 heures et jusqu’à 19 heures, au programme des jeux de société.

Mardi, de 14 heures à 19 heures, il est prévu un grand jeu « Loups garous ».

Mercredi, l’atelier culinaire est de 14 à 19 heures.

Jeudi à partir de 14 heures et jusqu’à 19 heures, c’est un moment sportif avec renforcement musculaire.

 Vendredi, de 14 heures et jusqu’à 19 heures, c’est un après-midi disco avec déguisements.

Les activités sont proposées mais non imposées. D’autres activités libres, sont à la disposition tout au long de la journée (Jeux de Société, Ping-pong, Baby-Foot, Billard, Ordinateurs, Consoles de jeux…)

Les inscriptions sont obligatoires et doivent parvenir au plus tard mercredi 9 novembre à l’Espace Jeunes Gabarret – 182 Chemin la Lanne 40310 Gabarret, auprès de Julien au 06 69 65 27 12 ou julien.duzan@ccla40.fr

12345...32

Notre Rousseur |
Solers-Actualités-Culture |
Auregaldelavie |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Mon esprit critique a des c...
| LE SENEVE
| LORSQUE L’ON EMPECHE UNE FE...