mairie

Articles archivés

Conseil municipal

Créé par le 04 août 2018 | Dans : agenda, com com armagnac, gers, infos, mairie

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

Jeudi 9 août à partir de 18 h 30, à la mairie, aura lieu la réunion du Conseil municipal.

L’ordre du jour est le suivant :

Approbation du compte rendu de la séance du Conseil municipal du 18 juin.  Ressources humaines : Approbation de la convention d’accueil  de collaborateurs occasionnels du service public au sein de la commune. Voirie communale : Mise à jour de la dénomination des voies, rues et chemins ruraux. Urbanisme : Avis sur les déclarations d’intention d’aliéner des biens ou demandes d’acquisition d’un soumis à l’un des droits de préemption prévu par le code de l’urbanisme. Administration : Actualisation des délégations de pouvoir du Conseil municipal au maire et questions diverses.

L’art court les rues

Créé par le 26 juil 2018 | Dans : actualité, art, com com armagnac, exposition, gers, infos, mairie, peinture

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

IMG_8705

Mardi soir, les artistes du festival de Street art  ont été accueillis  par le maire  Jean-Michel Augré, par les élus, le Service culturel, ainsi que par les  responsables des associations qui ont accepté de voir leurs locaux mis en couleurs ou de tenir un petit stand sur site.

Le maire a tout d’abord exprimé sa satisfaction :

« C’est une première, une expérience pour essayer de donner une teinture nouvelle, moderne voire avant-gardiste au village. Soyez imaginatifs. »

 Les artistes se sont ensuite rendus sur les sites  qui sont  l’école maternelle, le foyer du Sentex où le Comité des fêtes tient une buvette pour les visiteurs, le club de rugby où les Chevaliers du cœur tiennent une buvette et le bâtiment du club d’aviron.

Là, les artistes ont pris le temps d’observer les supports, de s’imprégner des thèmes et d’imaginer les premières  lignes.

IMG_8694

Mercredi  après-midi, à l’école maternelle, l’artiste  Emyr2 qui a choisi pour thème les tournesols et la végétation, a exprimé sa satisfaction suite à l’accueil du mardi soir à la mairie :

«  Hier soir, nous avons eu un très bon accueil de la part de la municipalité. J’ai apprécié le maire qui lors de son bref discours a montré un esprit très ouvert  et son envie de dynamiser sa commune. Aujourd’hui, cet art qui est avant tout urbain, grâce à cette initiative s’exprime aussi en milieu rural. Nous sommes ravis de voir un maire qui va dans ce sens. »

IMG_8714

Au bâtiment de l’aviron, Antistak a choisi pour thème le milieu aquatique avec la représentation d’un grand personnage, qui est son style artistique bien reconnaissable.

IMG_8728

  Michael Beerens et Mth Plume  sont au foyer du Sentex. Plume qui décore l’intérieur a choisi de réaliser le visage d’un enfant joyeux dans un décor richement coloré :

«  J’exprime le dynamisme  en mélangeant l’urbain et le côté festif du bâtiment. J’ai apprécié l’accueil du maire et cette initiative qui permet d’apporter à la connaissance de la  population rurale cet art.  »

IMG_8733

Michael Beerens avec ses traditionnels poissons  joue sur la lumière et les contrastes.

IMG_8708

Au stade de rugby  Thesmerg, réalise une fresque qu’il présente comme une sorte de rêve.

Vendredi les artistes finiront leurs œuvres et par la suite, les cazaubonnais, curistes et vacanciers, auront tout le loisir de se rendre sur ces quatre sites et de découvrir ces œuvres imprégnées sur des supports qui avaient bien besoin d’un apport très coloré.

Catherine Séguin a visité la commune

Créé par le 25 juil 2018 | Dans : actualité, com com armagnac, économie, gers, infos, mairie, politique

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

IMG_8246

Mardi en fin de matinée, à l’invitation du maire, Jean-Michel Augré, Catherine Séguin, préfète du Gers accompagnée d’Isabelle Sendrané,  sous-préfète de Condom, est venue visiter la commune. Elle a découvert les importantes réalisations accomplies par la commune, grâce au  soutien de l’État  avec la  dotation d’équipement des territoires ruraux (DETR), et elle a pu constater  la qualité et le  dynamisme  des Thermes de Barbotan. 

Lors de la réunion de travail, Jean-Michel Augré a rappelé le rapport  positif  sur la gestion de la commune, réalisé par  la Cour des comptes, de même  que celui de la direction générale des finances publiques. Le maire a ensuite abordé l’économie locale, notamment en présentant l’agriculture, le thermalisme et le tourisme, puis il a exprimé ses inquiétudes au sujet de la désertification médicale et présenté les projets qui concernent les espaces publics, notamment la base de l’Uby, l’aire des camping-cars et le PLU.

Après avoir été accueillies  à la Bastide Gasconne par  Éléonore et Adeline Guérard, directrices générales de la chaîne thermale du soleil et  Christophe Echavidre, directeur des Thermes, les personnalités ont visité l’établissement thermal en leur compagnie. Ils ont pu  ainsi observer la modernité de l’établissement, l’excellente  qualité des soins et leur diversité ainsi que les exigeants  et nécessaires contrôles  sanitaires pratiqués dans l’intérêt des curistes.

Après avoir constaté la rénovation de la place Armagnac, les personnalités se sont rendues  à la base de loisirs,  où Catherine Séguin a apprécié la beauté du site :

« Vous avez un bel outil, un très bel environnement, ainsi qu’un fort potentiel d’attractivité en matière de thermalisme et de tourisme. »

La préfète a rappelé  que les services de l’État sont très vigilants sur tout ce qui a trait à la  sécurité des personnes, notamment au niveau sanitaire, de l’eau, ainsi que des lieux publics où de nombreuses personnes se rassemblent :

«  Tous ces contrôles et dispositions sont nécessaires dans l’intérêt de la population et des usagers. »

En fin d’après-midi, à la mairie, Jean-Michel Augré a conclu en précisant :

«  Je suis ravi de cette visite qui a été très constructive. »

L’art court les rues

Créé par le 24 juil 2018 | Dans : agenda, art, com com armagnac, exposition, gers, infos, les sorties, mairie

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

IMG_8119 - Copie

De mercredi à vendredi, le service culturel de la mairie organise le premier festival de street art. Durant ces trois journées, le public est convié à découvrir ce mouvement artistique contemporain et éclectique, qui trouve ses racines dans la culture hip-hop des années 1970 et 1980. Le programme est le suivant : durant ces trois jours, les artistes Antistak, Michael Beerens, Emyr2, Mth Plume et Thesmerg, réaliseront des fresques sur quatre sites de la commune. Le public aura tout le temps de découvrir la création et le travail des artistes et de s’informer auprès d’eux sur leurs œuvres.

Les artistes réaliseront leurs œuvres à l’ école maternelle, au state de rugby, ainsi qu’au bâtiment de l’aviron et au foyer du Sentex .

Les chasseurs ont leur local

Créé par le 14 juil 2018 | Dans : actualité, com com landes armagnac, infos, landes, mairie

GABARRET

IMG_7816

Vendredi soir, en présence des chasseurs de l’ACCA gabardanne, le maire Stéphane Barlaud a inauguré le local de la chasse.

Armel Remazeilles, président de l’ACCA a ouvert la cérémonie en rappelant que depuis plusieurs années, les chasseurs ont un abattoir moderne, où ils peuvent travailler dans de bonnes conditions :

« Nous n’avions pas de salle pour nous réunir,  et au besoin pour partager des repas. Nous avons sollicité la  municipalité, afin de construire un bâtiment  complémentaire à l’abattoir existant. La municipalité s’est engagée à acheter les matériaux et en échange, les membres de l’ ACCA devaient réaliser les travaux. »

Pour la charpente, la maçonnerie, l’électricité  et les peintures, des amis artisans, leur ont donné un coup de main. L’ACCA a profité de l’occasion pour acheter une chambre froide.

Stéphane Barlaud a tout d’abord félicité les chasseurs pour leur travail et René Brunet qui s’est impliqué comme chef de chantier.

IMG_7821

Le local est vaste, lumineux et fonctionnel avec son coin cuisine, son bar, sa salle de réunion et de restauration,  ses toilettes accessibles aux personnes à mobilité réduite.        

La municipalité rend hommage à Pierre Cames

Créé par le 08 juil 2018 | Dans : actualité, com com armagnac, gers, histoire, infos, mairie

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

IMG_7795

Samedi,  en fin d’après-midi, à la médiathèque, la municipalité avait  convié la famille et les amis de Pierre Cames,  pour  lui rendre hommage et inaugurer  la plaque en son honneur.

Jean-Michel Augré, maire de Cazaubon après son mot d’accueil a donné la parole à Jacques  Mano. Ce dernier, qui fut un grand ami de Pierre Cames, retraça  la vie de cet illustre personnage cazaubonnais :

«  Pierre Cames est né le 22 février 1926 à Cazaubon. À l’école primaire, ses maîtres louaient son intelligence.  Malgré les démarches de ses maîtres, ses parents ne pouvaient envisager que Pierre poursuive ses études. Pierre à 14 ans, s’embaucha comme ouvrier agricole. À 18 ans, Pierre s’engagea dans la Résistance et prit part à tous les combats du Bataillon de l’Armagnac. À son retour, il fut employé chez un négociant en vin, tout en conservant le contact avec la jeunesse du village grâce au rugby, sport dans lequel il excellait.  Il devint ,par la suite, mineur à Salsigne près de Carcassonne. Là, il découvrit le syndicalisme actif, au sein duquel sa parole et sa plume furent rapidement appréciées. C’est alors qu’un quotidien régional l’invita dans sa rédaction, puis ce fut un journal national qui l’accueillit, juste récompense de cet amoureux de la lecture et de l’écriture.  C’est dans la région parisienne qu’il rencontra Monique qui devint son épouse. Ensemble, ils passaient une partie de leurs vacances à Cazaubon dans la maison familiale. Ils profitaient de ces séjours pour dépouiller des archives et s’informer auprès des familles sur leur histoire. Ainsi, Pierre a pu et a su publier une série d’ouvrages très documentés  qui font revivre Cazaubon à des époques historiques pour notre pays, notamment à l’époque du Moyen-Âge, pendant la grande guerre, sous l’occupation et dans la période des combats de la Résistance. »

IMG_7791

Jacques Mano remercia la municipalité pour l’heureuse initiative en précisant :

«  Grace à cette plaque commémorative à la médiathèque, le nom de Pierre Cames restera gravé dans la mémoire du village. »

Le maire, à son tour, a rendu hommage à Pierre Cames l’historien et chroniqueur :

«  Son œuvre c’est un travail accompli, humble, mais absolument noble.  Familier de l’histoire des quartiers populaires des siècles derniers. Admirateur de l’abbé Ducruc, dont il s’étonnait qu’aucune rue ni place ne lui soit consacrée, de Léonce  Couture,  et de tous ceux qui ont apporté leur contribution à retracer la vie des cazaubonnais et barbotannais au cours des âges. Pierre, c’était notre historien local, portant à la lumière celles et ceux qui ont façonné notre ville. Qu’il soit remercié, notre chroniqueur et ami, pour son œuvre qui permettra aux jeunes générations de trouver des réponses à leurs questionnements sur leurs origines et aux visiteurs de parfaire leurs connaissances sur Cazaubon… Il est légitime que notre médiathèque municipale  porte son nom. »

IMG_7796

Le fils de Pierre et Monique Cames, Jean-Paul Cames a remercié la municipalité pour cet hommage rendu à son père, puis il a précisé :

«    Pour papa, Cazaubon était le centre du monde. Le terme de chroniqueur gravé sur la plaque lui convient très bien et merci à vous tous. »

IMG_7799

Le maire Jean-Michel Augré et Monique Cames ont dévoilé la plaque Pierre Cames. 

Le Plan communal de sauvegarde est en place

Créé par le 30 juin 2018 | Dans : actualité, com com landes armagnac, infos, landes, mairie, sapeur-pompier, solidarité

LUBBON

IMG_7699 - Copie

Jeudi 28 juin, en fin d’après-midi, au Foyer, en présence de madame Neunreuthier directrice des sécurités de la préfecture des Landes, de  Laurent Bourgès, directeur du Centre de gestion des Landes, du responsable du service PCS, Sébastien Julie, de plusieurs maires des villages voisins  des  chefs  de la gendarmerie et des sapeurs-pompiers, ainsi que des habitants de la commune, le maire Marcel Bontaz et  les techniciens du Centre de gestion des Landes, Clément Lafon et Jonathan Bourg, ont présenté le plan communal de sauvegarde (PCS). 

Lubbon est la 214e commune landaise à avoir son PCS. Clément Lafon a   tout d’abord précisé  que  la commune s’était engagée  volontairement dans cette démarche, car ce plan n’est pas obligatoire à Lubbon.

Marcel Bontaz a précisé : «   La municipalité a pris la décision d’être organisée et, avec les techniciens du Conseil départemental, a élaboré ce PCS, puis le document d’information communal sur les risques majeurs (Dicrim), qui sera distribué à chaque famille. »

Clément Lafon  a détaillé le PCS, qui définit l’organisation prévue par la commune pour assurer l’alerte en cas d’événement majeur, ainsi que la diffusion des informations préventives sur les risques majeurs. Il a expliqué comment la population sera protégée et soutenue.

À Lubbon, les principaux  risques sont les feux de forêt, les tempêtes, ainsi que  la possibilité d’accidents impliquant des véhicules transportant des matières dangereuses.

Lubbon a été partagé en quatre  secteurs, et par ce maillage très efficace, chaque élu aura en charge de faire le lien entre le poste de commandement situé à la mairie et la population. Afin de n’oublier personne, une fiche repère leur sera confiée, où en complément, sont inscrites les personnes qui ont besoin d’une attention particulière.

La municipalité, qui a pour mission d’anticiper, d’organiser, d’informer, d’alerter et de sauvegarder sa population, a recensé  tous les moyens présents sur la commune (matériels public et privé, ainsi que les bâtiments publics pouvant accueillir la population).

Les élus constituent le poste de commandement communal, avec à sa tête le maire. Grâce au PCS, le responsable mettra en œuvre les actions nécessaires en fonction des situations, ce qui permettra de diminuer le temps de réaction.

Trois cellules composées  d’élus et de bénévoles ont été créées. Une pour la logistique  avec la gestion du  matériel (tracteurs, groupes électrogènes…), une autre pour la population avec l’accueil, l’hébergement  et celle qui a en charge l’alimentation et les secours. Le PCS sera évidemment remis à jour régulièrement.

À l’issue de la réunion, Marcel Bontaz  a distribué le Dicrim aux habitants. Pour les absents, la municipalité se charge de le leur faire parvenir. Dans ce document, toutes les consignes et les conduites à tenir en cas d’incident sont indiquées.

Un exemplaire du PCS a été remis aux  représentants de la préfecture, de la gendarmerie, des sapeurs-pompiers.

Les dons pour la restauration de l’église continuent d’arriver

Créé par le 20 juin 2018 | Dans : actualité, com com landes armagnac, infos, landes, mairie, solidarité, travaux

 GABARRET

IMG_7530

Mardi soir, à la mairie,  Annie et Armand Battel, Frédéric Blémond, Patrick Andrieu,  président du Comité des fêtes, et Émilie Gil,  coprésidente de Los Amigos et de l’Harmonie les Copains d’abord, se sont rendus à la mairie, où les attendaient  le maire Stéphane Barlaud et ses conseillers municipaux.

Ces Gabardans venaient remettre des chèques au profit de la restauration de l’église Saint-Luperc.

Stéphane Barlaud a tout d’abord remercié Annie et Armand Battel  qui ont organisé précédemment un concert  en l’église d’Escalans :

« Je vous remercie pour cette initiative et ce superbe  concert qui a attiré beaucoup de monde. »

Annie Battel a rappelé que ce concert qui laisse à tous un excellent souvenir  était gratuit et que les personnes ont donné ce qu’elles voulaient :

« Il y a eu beaucoup plus de monde que prévu, l’église était comble et plus d’une cinquantaine de personnes étaient debout. »

Le maire avant de remercier l’écrivain,  Frédéric Blémond a  rappelé que ce dernier a écrit un magnifique livre sur le gabardan avec de très beaux textes et de très belles photographies et qu’il versait  une partie des recettes de la vente de son livre.

 Émilie Gil, au nom de l’Harmonie les Copains d’abord, a remis le chèque de la vente des programmes de la soirée de la Sainte-Cécile. Stéphane Barlaud a profité de l’occasion pour remercier les musiciens qui font vivre le village, animent les cérémonies et les fêtes, ainsi que pour leur généreux don.

Patrick Andrieu a précisé que les membres du  bureau du Comité des fêtes tenaient eux aussi à participer à la restauration de l’église.

Stéphane Barlaud après les avoir remerciés a précisé :

«  La première tranche des travaux est terminée, vos dons serviront pour la deuxième tranche. Pour celle-ci, nous arrivons à plus de  11 000 euros de dons. Je vous informe que suite au mauvais temps, le chantier a pris du retard et par conséquent, l’église ne sera pas ouverte pour les fêtes de Gabarret. »   

Le maire a signé une convention avec les Finances publiques

Créé par le 13 juin 2018 | Dans : actualité, com com armagnac, économie, gers, infos, mairie, politique

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

IMG_7430

Lundi matin,  Jean-Claude Hernandez, administrateur général des Finances publiques, et son adjointe Delphine Signoret, administratrice des Finances publiques, ont fait le déplacement depuis Auch, pour présenter au maire Jean-Michel Augré, la convention  de partenariat entre la mairie   et  la Direction départementale des Finances publiques (DDFIP).

Jean-Michel Augré, après avoir remercié les deux fonctionnaires qui ont fait le déplacement et qui ont  bien compris la particularité de Cazaubon, a   rappelé les inquiétudes suscitées par la fermeture de la Trésorerie de Cazaubon en précisant :

« Avec cette convention adaptée à notre commune, nous pouvons maintenant nous tourner vers l’avenir. »

Jean-Claude Hernandez a tout d’abord félicité le maire :

«  Je vous félicite d’avoir adhéré à ce nouveau dispositif qui est pilote dans notre région. Grâce aux permanences qui auront lieu, nous pourrons accompagner au mieux les usagers, notamment pour leur déclaration de revenus et éviter aux personnes qui n’ont pas Internet  d’être victimes d’une fracture numérique. »

Après avoir abordé la spécificité de Cazaubon et ses nombreuses régies,  Jean-Claude Hernandez a rappelé que Delphine Signoret avait beaucoup travaillé dans ce sens et a promis au maire qu’il serait très attentif  pour apporter les solutions les plus adaptées à Cazaubon :

«  Vous pouvez compter  sur moi et mes services  pour vous apporter les aides  dont vous auriez besoin en tant que décideur public. Je tiens à vous féliciter ainsi que votre conseil municipal  pour votre gestion de la commune. La commune ne fait pas parler d’elle au niveau de la Trésorerie.  »

Le maire a conclu :

«  Nous avons réduit de moitié les régies, acheté un nouveau matériel moderne et plus performant. L’ensemble nous permet de réaliser des économies substantielles. Nous sommes optimistes pour l’avenir, et en considérant cette convention plus adaptée à notre situation,  toutes les problématiques étant résolues, nous pouvons signer la convention. »

Marie-Ange Passarieu, première adjointe s’est exprimée à son tour :

«  Je suis très heureuse de ce partenariat. Vous êtes un partenaire qui a bien compris la spécificité de Cazaubon et qui nous a aidés à faire sauter les difficultés que nous rencontrions. »

L’Amicale du Bataillon de l’Armagnac s’est réunie

Créé par le 07 juin 2018 | Dans : actualité, gers, histoire, mairie

PANJAS

IMG_7314

Jeudi matin, à la salle des fêtes, le maire Marie-Claude Mauras, en présence du conseiller régional Ronny Mazzoleni,  a accueilli  les participants au  31e congrès  de l’Amicale du Bataillon de  l’Armagnac 158e RI.

Marie-Claude Mauras a ouvert la réunion en précisant :

«  Le 7 juin est  toujours une journée particulière, où le temps  s’arrête et où nous pensons à nos pères, nos grands-pères. Ce qui nous rassure c’est de pouvoir transmettre aux nouvelles générations ce devoir mémoriel. »

Après avoir invité l’assistance à observer une minute de silence en mémoire de plusieurs  membres décédés  ces derniers mois, notamment  Michel Renaud, président de l’Amicale, Alain Geay a  détaillé l’année 2017 en rappelant que l’Amicale comptait 131 membres :

« En 2017, Pierre Baquè,  qui  s’était  engagé volontaire le 18 août 1944 à la demi-brigade du Bataillon de l’Armagnac, et qui   participa au combat de L’Isle-Jourdain, puis à la libération de l’Île d’Oléron, reçut  l’insigne de chevalier de l’ordre de la Légion d’honneur,  des mains du général Lasserre.  Après le décès de Michel Renaud,  Pierre Baquè et moi-même nous avons assuré l’intérim. Lors de la réunion du Conseil d’administration, nous avons proposé à Marie-Claude Mauras de devenir présidente de l’Amicale. Elle a accepté et nous tous, nous l’en remercions. Elian Da Silva a accepté d’être trésorier.  »

Elian Da Silva a détaillé le bilan financier qui révèle une trésorerie saine. À l’issue de la réunion,  la présidente Marie-Claude Mauras avec émotion a  pris la parole :

« Cet engagement que j’ai pris, va au-delà de ma fonction de maire. C’est le devoir mémoriel qui m’a fait accepter cette présidence. Je tiens à vous remercier de m’avoir donné votre aval, notamment les anciens. J’essaierai d’être à la hauteur et avec vous, de continuer   la transmission de la mémoire aux nouvelles générations. »

12345...7

Notre Rousseur |
Solers-Actualités-Culture |
Auregaldelavie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Jacfercho
| Mon esprit critique a des c...
| LE SENEVE