Lot et Garonne

Articles archivés

Recherche conseiller/conseillère en séjour

Créé par le 18 mai 2021 | Dans : actualité, agenda, com com landes armagnac, gers, infos, landes, Lot et Garonne, mairie, patrimoine, tourisme

OFFICE DE TOURISME DES LANDES D’ARMAGNAC

AFFICHE

L’Office de tourisme des Landes d’Armagnac propose un CDD conseiller/conseillère en séjour.

 Cette personne renforcera l’équipe accueil de l’Office de tourisme des Landes d’Armagnac. Sa  mission est de conseiller, enchanter les visiteurs et faire rayonner le territoire composé de 39 communes.

LE POSTE : conseiller(ère) en séjour saisonnier du 15 juin au 30 septembre 2021

 LE CONTEXTE : L’Office de tourisme intercommunautaire des Landes d’Armagnac (39 communes), constitué en Régie SPA (service public administratif), recherche un(e) conseiller(ère) en séjour pour renforcer son équipe d’accueil dans ses bureaux de Labastide d’Armagnac, Saint Justin, Gabarret et Villeneuve de Marsan.

Équipe composée de 4 salariés à l’année.

LES MISSIONS :

-        Accueil et information du public (au comptoir, par mail, tchat, téléphone et courrier) dans les bureaux d’information touristique de Labastide, Saint Justin, Gabarret et Villeneuve de Marsan ou en extérieur (tenue d’un stand mobile sur des manifestations, lieux touristiques…).

-        Gestion et mise à jour quotidienne de l’information à disposition de la clientèle et des prestataires : affichage, tenue des stocks…

-        Réservation et ventes (prestations touristiques, produits boutique, service billetterie).

-        Tâches administratives inhérentes et saisie des statistiques de fréquentation.

Les Missions secondaires :

-        Accompagnement de visites.

-        Contribution à l’animation des réseaux sociaux, contenus web.

-        Participation à certains dossiers sur d’autres missions de l’OTLA.

 LE PROFIL :

Savoirs :

-        Connaissance du territoire (Landes d’Armagnac, Landes, Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne…)

-        Connaissance de l’activité en office de tourisme

-        Maîtrise des outils informatiques (word, excel, ppt)

-        Connaissance de la base de données régionale (sirtaqui / Tourinsoft) serait un plus

-        Maîtrise de l’anglais (une seconde langue serait un plus)

-        Une carte professionnelle de guidage serait un plus

Savoir-faire :

-        Techniques d’accueil en face en face et téléphonique

-        Techniques de communication

-        Techniques de recherche d’informations

-        Techniques de prescription de l’offre

-        Tenue de caisse

Savoir-être

-        Sens du relationnel,

-        Sens du service au client, capacité d’écoute

-        Polyvalence, dynamisme, adaptabilité, disponibilité, rigueur

-        Maitrise et contrôle de soi

-        Sens de l’organisation

-        Autonomie et aptitude au travail en équipe

-        Bonne présentation

LES CONDITIONS :

BAC +2 minimum (BTS Tourisme…). 1ère expérience exigée dans les métiers d’accueil.

Permis B et véhicule personnel indispensable.

Travail les weekends et jours fériés. Plage horaire 9h-19h

CDD ; contractuel de la fonction publique ; Temps complet (35h + modulation) du 15 juin au 30 septembre 2021, possibilité de pérennisation du poste. 

Salaire : non précisé

 LE CONTACT :

Si vous êtes intéressé(e) envoyez un CV et lettre de motivation avant le 30 mai 2021 à l’attention du Président de l’OTLA M.Gaube Alain, 53 place Royale 40240 Labastide d’Armagnac – contact@landesdarmagnac-tourisme.fr

Bellevue ouvre un SPA

Créé par le 30 avr 2021 | Dans : actualité, agenda, com com armagnac, com com landes armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, économie, gastronomie, gers, infos, landes, les sorties, loisirs, Lot et Garonne, santé, tourisme

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

IMG_5718

Le château de Bellevue  situé au 19 Rue Joseph Cappin, est un hôtel 3 étoiles, réputé pour son restaurant gastronomique qui vient de se doter d’un SPA   de 200 m2. Ce SPA ouvrira ses portes  dès que possible en fonction de l’évolution de la crise sanitaire, à la clientèle du château, mais il sera aussi ouvert à une clientèle extérieure à l’hôtel et au restaurant.

IMG_5710

À partir de cette année  2021, les personnes pourront bénéficier  de ce nouvel espace bien être,  dédié à la détente et à la relaxation.

 Déjà, l’établissement offrait un confort exceptionnel avec sa vingtaine de chambres, son magnifique parc de 3 ha, sa piscine de plein air et évidemment son restaurant réputé grâce  à son chef de cuisine Charlotte Latreille.

Le  SPA, comprend l’institut de beauté avec deux salles bien distinctes, l’une pouvant aussi servir de salle de massages.

La clientèle bénéficiera d’esthéticiennes professionnelles. La marque de cosmétiques  «  Graines de Pastel » a été retenue pour ses cultures dans les champs près de Toulouse, avec une agriculture raisonnée. Une production  en circuit court, « Graines de Pastel » favorise les fournisseurs locaux, ainsi que le travail des handicapés. Graines de Pastel a fait un choix  pour les emballages recyclés et recyclables.

IMG_5715

Un confortable solarium donne sur la piscine extérieure et le parc.

À l’intérieure du bâtiment, les personnes auront le privilège de pouvoir se baigner dans une piscine chauffée avec nage à contre courant.

À proximité de cette piscine se trouve le sauna, ainsi que le hammam.

IMG_5727

Pour compléter ce confort  du bien être et des soins du corps, il est possible de prendre une   douche aux huiles essentielles Skinjay.

Contact : Château de Bellevue 05 62 09 51 95.

Site : https://www.chateaubellevue.org/fr/restaurant/carte-et-menus

Une nouvelle couturière sur la commune

Créé par le 13 avr 2021 | Dans : actualité, agenda, com com armagnac, com com tenareze, gers, infos, Lot et Garonne, mairie, travaux

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

IMG_5658

Véronique Druillet, couturière à Castelnau d’Auzan-Labarrère, vient d’ouvrir un nouveau point d’accueil et de couture à Cazaubon, place Alban Dulhoste, face aux arènes et à  l’emplacement de l’ancienne couturière.

La couturière loue le local qui appartient à la mairie cazaubonnaise.

Véronique Druillet  est artisane d’art diplômée,  reconnue par un jury de professionnels. Elle a pu ainsi bénéficier d’une subvention de la Région  pour l’acquisition d’une machine dont elle avait sérieusement besoin pour effectuer certains ouvrages de couture.

Elle effectue tous les travaux de couture, rideaux, coussins, nappes, sacs…, pose d’œillets sertis, couture de tissus épais, ainsi que les retouches nécessaires aux vêtements, broderie à la machine, et vente de tissu d’ameublement, notamment voilage… Au besoin, pour la pose des rideaux et tentures, elle fournit les rails ou les barres  de voilage, et peut les poser.

Grâce à ses machines, elle peut réaliser des travaux de couture sur du skaï, des  couvertures de chevaux…

Véronique Druillet a réalisé les 25 rideaux de trois mètres sur trois, avec du tissu non feu, qui servent de séparation à la salle polyvalente de Castelnau d’Auzan-Labarrère.  

Ses compétences professionnelles lui permettent aussi de dispenser des cours de couture (seulement sur inscription).

L’atelier  de Cazaubon est ouvert tous les mardis de 7 h 45 à 18 heures.

Les mercredis matins, la couturière est au marché de Sos, les vendredis matins au marché de Montréal du Gers, et les autres jours de la semaine, la clientèle peut la contacter à son atelier de Castelnau d’Auzan-Labarrère, 127 route de Peyronduguet ou au 06 76 67 63 01, par mail : druit32@orange.fr

« Épi se rit » a commencé ses tournées

Créé par le 07 avr 2021 | Dans : actualité, com com armagnac, com com landes armagnac, économie, gers, infos, landes, Lot et Garonne

GRAND ARMAGNAC ET LANDES D’ARMAGNAC

IMG_5553

Depuis mardi 6 avril, le nouveau service de proximité, d’épicerie ambulante «  Épi se rit » sillonne les routes des Landes d’Armagnac et du Grand Armagnac, pour se rendre dans les différents villages de ce vaste territoire.

Mardi, Estelle Labadie était à Bretagne d’Armagnac, Cazeneuve, Lagrange et Parleboscq.

Mercredi 7 avril, «  Épi se rit » était  au quartier Sainte-Meille  d’Escalans, puis à Rimbez, Saint-Pé-Saint-Simon et de nouveau à Escalans aux Tilleuls.

 Estelle Labadie  est enthousiaste de cette reconversion professionnelle et de ce service de proximité qu’elle offre.

Les habitants  de ces premiers villages et qui ont fait leurs commissions au camion, sont repartis satisfaits de leurs emplettes et  ont apprécié les relations qu’ils ont entamées avec Estelle Labadie.

« Épi se rit », un nouveau service

Créé par le 26 mar 2021 | Dans : actualité, agenda, com com armagnac, com com landes armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, économie, gastronomie, gers, infos, landes, Lot et Garonne

LANDES,GERS, LOT ET GARONNE

IMG_5460

Estelle Labadie, persylvaine depuis 14 ans, vient de créer une épicerie ambulante «  Épi se rit » qui passera dans de nombreux villages à partir du mardi 6 avril.

Mercredi matin, place de la mairie, Serge Tintané, maire de Parleboscq, l’a accueillie.

Le maire a  félicitée et encouragé  Estelle pour sa reconversion professionnelle qui offre un nouveau service de proximité aux habitants des communes rurales du bassin de vie du Gabardan et des villages gersois des alentours.

Cette initiative  et ce service nouveau service de proximité  a trouvé bon accueil auprès des maires  des villages concernés. Pour les aînés, notamment ceux qui ont des difficultés pour se déplacer, l’Épi se rit se veut au plus près d’eux, tissant ainsi de nouveaux liens sociaux, et leur permettant de rompre avec la solitude.

L’Épi se rit sera aussi pour certaines personnes, un moyen d’éviter des déplacements pour s’approvisionner en produits locaux et autres produits.

Estelle a précisé :

«  Les produits locaux  sont avant tout des pains et viennoiseries du jour. En fonction du lieu, quatre boulangers me fournissent. Ces derniers sont la boulangerie Aux délices de KriKri  (Monguilhem),   Lancuentre (Cazaubon),  Laurent Delmotte (Castelnau d’Auzan-Labarrère), Morgan Cheylan (Gabarret). En produits locaux, ma clientèle trouvera aussi des fruits, légumes, fromages, lait, yaourts, empanadas. Les autres produits présentés à la vente, comme les viandes, épicerie conserves,…, produits d’hygiène et d’entretien, ainsi que de la petite quincaillerie proviennent d’un partenariat avec la supérette   U Express de Gabarret. Pour un meilleur service, au besoin,  j’invite la clientèle à passer commande à l’avance. »

Épi se rit sera le lundi  à 8 heures à Larée (place du foyer), 9 heures au village de Marguestau, 10 heures à Campagne d’Armagnac (place de la mairie), 11 heures à Ayzieu (place principale du village), 12 heures à Lias d’Armagnac (place du village), et à partir de 13 h 30, à Estang, Estelle effectuera les livraisons. 

Mardi, elle sera à 8 heures à Bretagne d’Armagnac (place du village plus livraison), 9 h 30 à Cazeneuve (quartier plus livraison), 11 heures à Lagrange au parking de la mairie  plus au Cap de l’Hargue, 13 h 30 à Parleboscq au foyer plus les livraisons.

Mercredi, Épi se rit sera à 8 heures à Escalans à la mairie, à 9 h 15 à Rimbez au parking de la salle des fêtes, à 10 h 30 à Saint Pé-Saint-Simon (place de la mairie), et à 12 heures à Escalans aux Tilleuls.

Jeudi, dès 8 heures, elle sera à Castex (place du village), à 9 heures à Monguilhem (place du village), 10 heures à Toujouse (parking de la coiffeuse), 12 heures Monlezun (parking de la mairie), 13 h 30 Laujuzan (parking de la salle omnisport) 14 h 30 à Maupas (place de la mairie).

Vendredi, Estelle sera à 8 heures à Castelnau d’Auzan (parking du cabinet de Mélanie Dubosc), 9 h 30 à Arquizan (place du village) et à partir de 10 h 30, elle effectuera les livraisons à Houillèrres, Castelnau d’Auzan, Labarrère.

Pour les personnes qui ne peuvent pas se déplacer, Estelle fait des livraisons à domicile.  

Ce planning est susceptible d’être modifié en fonction des besoins de la clientèle.

Pour passer commande, les personnes peuvent s’adresser au 07 70 01 10 40 ou  episerit.40@orange.fr   

Une agence immobilière s’est installée

Créé par le 25 fév 2021 | Dans : actualité, agenda, com com armagnac, com com landes armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, économie, gers, infos, landes, Lot et Garonne

CASTELNAU D’AUZAN-LABARRERE

IMG_5113

Pour la première fois dans l’histoire de Castelnau d’Auzan-Labarrère, une agence immobilière  s’est installée au bourg, plus précisément au 6 boulevard de la Libération.

Cette nouveauté auzanaise a vu le jour, grâce à Pascal Rivière,  enfant du pays qui revient très régulièrement à Castelnau d’Auzan-Labarrère.

Pascal Rivière est agent immobilier  depuis 30  ans, et possède une agence à Paris où il exerce ses compétences professionnelles.

En considérant toutes les maisons à vendre dans les secteurs de Castelnau, Cazaubon, Eauze, Gabarret, Sos, et tous les alentours, et sachant qu’une clientèle désire  s’installer et est  à la recherche de maisons à la campagne où dans des petits villages de  ce territoire, soit pour acheter ou louer, Pascal Rivière a créé Auzan Immobilier.

Il est le gérant de cette nouvelle entreprise, et pour assurer le bon  fonctionnement d’Auzan Immobilier, il a créé un emploi d’assistante commerciale d’agence immobilière.

Amélie Lalanne, qui était secrétaire dans une entreprise du gabardan, venait de quitter son emploi, et était prête à vivre une reconversion professionnelle.

La création d’Auzan Immobilier et de son poste d’assistance commerciale tombait à point pour Amélie Lalanne. Cette dernière, très motivée, a suivi une formation professionnelle, et évidemment  compte bien continuer à se perfectionner  en poursuivant régulièrement une formation.

Amélie Lalanne qui est, soit sur le terrain, soit à l’agence précise :

«  En très peu de temps, nous avons  réussi à meubler notre vitrine de biens qui sont en vente. Les personnes qui veulent vendre, acheter une maison  ou qui cherchent à trouver un logement en location, peuvent venir à Auzan-Immobilier pour s’informer, nous les guiderons aussi dans leurs démarches. »

Pour contacter l’agence et prendre rendez-vous, les personnes peuvent s’adresser au 05 62 68 00 69 ou  s’adresser à Amélie Lalanne au 07 87 24 85 22.

Le retour de Cédric Gregnagnin

Créé par le 11 fév 2021 | Dans : actualité, agenda, com com armagnac, com com landes armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, économie, fête, gastronomie, gers, infos, landes, Lot et Garonne, musique

GRAND ARMAGNAC

IMG_5046

Cédric Gregnagnin est bien connu dans tout le territoire du Grand Armagnac, de la Ténarèze, Lot et Garonne, parmi de nombreux jeunes, festayres et gastronomes.

Après avoir été DJ au Petit Cheval à Cazaubon, à la Folie en Lot-et-Garonne, avoir animé de très nombreuses fêtes locales avec Sa disco mobile Super star, Cédric a fait connaître son deuxième  talent, celui de cuisinier,   en tenant le restaurant du lac de Castelnau d’Auzan. Sa restauration fût très appréciée par une très nombreuse clientèle.

L’an dernier, Cédric  Gregnagnin  se lançait comme  traiteur spécialisé pour les fêtes familiales, de villages et professionnelles. À cette époque,  il avait  déjà plus d’une quarantaine de repas importants retenus. Malheureusement, la Covid 19 avec le confinement et sa suite, ont entrainé qu’il a été dans l’obligation de tout annuler.

Il revient donc cette année 2021, après avoir effectué une reconversion professionnelle et en créant le Cuisinier Gourmet.

Auparavant, il avait racheté toute la partie de l’escargolade (recette et matériel) de Bernard Lézé. En cette période de la Covid 19, et ne pouvant pas proposer ses services pour des repas ou banquets, le Cuisinier Gourmet dans son laboratoire, cuisine  avec des produits frais, des plats variés  et  différents chaque weekend et évidemment qui sont à emporter.

Prochainement   la clientèle bénéficiera de sa présence aux marchés de Barbotan les Thermes, Condom, Eauze, Vic-Fezensac.  Le Cuisinier Gourmet doit ouvrir en principe le 1er mars, et dès que la situation le permettra, il assurera les apéritifs dinatoires, repas, banquets, aussi bien pour les comités d’entreprise, associations et particuliers.  Il proposera aussi des repas complets avec une animation musicale avec 20% de réduction.  La clientèle pourra  bénéficier ainsi d’un seul intervenant, boissons, repas, animation.

Tous ses plats sont réalisés avec des produits frais et proviennent de producteurs locaux. La clientèle aura beaucoup de choix, notamment avec l’escargolade, les moules et frites, paellas, jambon à la broche, ainsi que des repas complets avec l’entrée le plat et le dessert.

Le Cuisinier gourmet proposera en location, pour les personnes qui ont besoin pour leur réception  de matériel professionnel,  une machine à glaçons, friteuse, vaisselle et couverts, sonorisation et en vente des sacs de  glaçons de 1 à 2 kg (en grande quantité).

Cédric Gregnagnin,  se déplacera dans un rayon de 50 km autour des limites du Lot-et-Garonne, Gers et Landes.

Pour contacter le Cuisinier Gourmet, s’adresser  06 70 74 55 73.

https://www.facebook.com/gregnanincedric/

 

COVID-19 – Couvre-feu à 18 heures

Créé par le 17 jan 2021 | Dans : actualité, agenda, com com armagnac, com com landes armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, éducation, gers, infos, landes, les sorties, Lot et Garonne, politique, santé

GERS

Communiqué de la Préfecture

Le 14 janvier 2021 le Premier ministre a annoncé l’avancée du couvre-feu de 20h00 à 18h00 sur l’ensemble du territoire métropolitain à partir du samedi 16 janvier 2021 pour une durée minimum de 15 jours.

L’objectif du couvre-feu est de limiter les rassemblements durant lesquels les mesures barrières sont moins bien appliquées et où le virus circule rapidement tout en limitant l’impact sur l’économie déjà mise à rude épreuve par l’épidémie.

Les sorties et déplacements sans attestation dérogatoire sont donc interdits de 18h00 à 06h00 sur l’ensemble du territoire métropolitain sous peine d’une amende de 135 € et jusqu’à 3 750 € en cas de récidive.

Par ailleurs, compte tenu du risque de propagation des souches variantes de la COVID-19 le flux transfrontalier sera réduit.

A compter du lundi 18 janvier 2021, les voyageurs venant d’un pays tiers à l’Union Européenne devront présenter un test PCR négatif pour pénétrer sur le territoire national et s’engager sur l’honneur à respecter une septaine.

Dans les rares pays où la réalisation d’un test PCR est impossible, un système de dépistage à l’arrivée sera mis en place avec septaine obligatoire dans un lieu d’hébergement validé par les autoritéComment fonctionne le couvre-feu ?

 

Sur l’ensemble du territoire métropolitain, les sorties et déplacements sont interdits pendant le couvre-feu, sous peine d’une amende de 135 € et jusqu’à 3750 € en cas de récidive.

 

Il n’y a pas de fermeture des transports en commun, notamment pour permettre de répondre aux besoins des dérogations mais le télétravail reste fortement recommandé.

 

Tous les établissements autorisés à ouvrir ne peuvent plus accueillir de public après 18h00.

 

Que faire si je suis obligé de me déplacer ?

 

    Déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle ou le lieu d’enseignement et de formation

    Déplacements pour des consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés ou pour l’achat de produits de santé

    Déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables ou précaires ou pour la garde d’enfants ;

    Déplacement des personnes en situation de handicap et de leur accompagnant ;

    Déplacements pour répondre à une convocation judiciaire ou administrative ;

    Déplacements pour participer à des missions d’intérêt général ;

    Déplacements liés à des transits pour des déplacements de longues distances ;

    Déplacements brefs, dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile pour les besoins des animaux de compagnie.

Éducation

Le confinement du printemps dernier a accru le risque de décrochage scolaire pour les enfants, en particulier les plus défavorisés, maintenir l’ouverture des établissements scolaires est donc un objectif fondamental.

En revanche, il est essentiel, s’agissant des enfants, de durcir les règles sanitaires : le protocole sanitaire dans les cantines scolaires sera renforcé prochainement (pas de brassage des enfants à la cantine, allongement des temps de restauration, plats à emporter), et jusqu’à nouvel ordre les activités physiques extrascolaires en intérieur seront interdites.

La capacité de dépistage dans les établissements scolaires sera également augmentée, avec un objectif de 300 000 tests par semaine et des objectifs fixés par académie.

Concernant l’enseignement supérieur, le passage de 100 % des enseignements à distance a été difficile à vivre pour de nombreux étudiants, avec un sentiment d’isolement, mais aussi de vraies difficultés pédagogiques. C’est pourquoi, les 1ères années en travaux dirigés seront autorisées à revenir en présentiel en demi-groupes, dans le cadre de protocoles extrêmement stricts à partir du 25 janvier.

Personnes âgées

Afin de lutter contre la solitude des ainés les visites en EHPAD et en maison de retraite sont autorisées dans le strict respect des mesures barrières.

Travail

Le télétravail est fortement recommandé partout où il est possible.

Commerces et établissements recevant du public (ERP)

Les commerces ont repris leurs activités le 28 novembre dernier tout comme les auto-écoles, les agents immobiliers et les services à domicile avec un protocole sanitaire strict. La mise en place du couvre-feu impose cependant une fermeture à 18h00 pour l’ensemble de ces établissements.

Pour limiter la concentration des flux et favoriser l’activité commerciale, les possibilités d’ouverture des commerces le dimanche sont élargies et les établissements sont encouragés à se saisir des possibilités d’ouverture supplémentaire sur la pause déjeuner.

L’ensemble des secteurs faisant toujours l’objet de fermetures administratives (bars, restaurants, boites de nuit…) ou directement impactés par les mesures sanitaires continueront de bénéficier de mesures d’aides.

Activités culturelles

Toutes les activités, tous les établissements, tous les équipements qui sont aujourd’hui fermés, le resteront encore au cours des prochaines semaines. C’est le cas des cinémas, des théâtres, des salles de spectacle, des équipements sportifs ou de loisirs. C’est également le cas pour les bars et les restaurants. La situation sera réévaluée le 20 janvier prochain, afin d’examiner, alors, s’il est possible d’envisager une réouverture.

S’agissant des stations de sport d’hiver, la circulation épidémique ne permet pas d’envisager une réouverture avant le mois de février.

Lieux de culte

Les offices dans les lieux de cultes sont autorisés, les fidèles doivent respecter une règle d’un siège sur trois et d’une rangée sur deux pour y assister.

Déplacements internationaux

Compte tenu du risque de propagation des souches variantes de la COVID-19 le flux transfrontalier sera réduit. A compter du lundi 18 janvier 2021, les voyageurs venant d’un pays tiers à l’Union Européenne devront présenter un test PCR négatif pour pénétrer sur le territoire national et s’engager sur l’honneur à respecter une septaine.

Dans les rares pays où la réalisation d’un test PCR est impossible, un système de dépistage à l’arrivée sera mis en place avec septaine obligatoire dans un lieu d’hébergement validé par les autorités publiques.

MESURES COMPLÉMENTAIRES EN VIGUEUR DANS LE GERS

Port du masque

Dans le Gers, le port du masque de protection est obligatoire jusqu’au 2 février 2021 pour toute personne âgée de onze ans ou plus  :

- dans les communes de AUCH, BARCELONNE-DU-GERS, CAZAUBON, CONDOM, EAUZE, FLEURANCE, GIMONT, L’ISLE-JOURDAIN, LECTOURE, LOMBEZ, MARCIAC, MASSEUBE, MAUVEZIN, MIELAN, MIRANDE, NOGARO, PAVIE, PLAISANCE, PUJAUDRAN, RISCLE, SAMATAN et VIC-FEZENSAC.

- dans les autres communes, le port du masque reste obligatoire dans l’espace public aux abords immédiats et dans un rayon de 30 mètres autour de leur accès (entrées ou sorties)  :

 des établissements suivants : établissements d’accueil du jeune enfant (EAJE), centres de loisirs, écoles, collèges, lycées, établissements relevant de l’enseignement agricoles et ceux dispensant un enseignement universitaire. Cette obligation est étendue aux emplacements situés sur la voie publique correspondant aux arrêts de stations desservis par les véhicules de transport scolaire.

    sur tous les types de marchés de plein vents ou couverts

- dans un rassemblement de plus de 6 personnes dans l’espace public et lieux ouverts au public

- aux abords immédiats et à l’intérieur des cimetières

- sur les parkings, aux abords et à l’intérieur de toutes les enseignes de la grande distribution, quels qu’en soient les domaines d’activités.

Transports routiers – Restauration

Avec la pandémie de la COVID-19, la France, comme tous les pays du monde, a traversé et traverse encore une épreuve sanitaire jamais vécue auparavant. Cette épreuve a eu des conséquences économiques immédiates et inédites. Nous entrons aujourd’hui dans une nouvelle phase : celle de la relance et de la reconstruction.

Ce plan, de 100 milliards d’euros, est le plan européen le plus important en part du PIB. C’est 4 fois plus que le plan de 2008 pour répondre à la crise financière. C’est un engagement exceptionnel de la France pour répondre à la crise, sauver l’emploi et préparer la société de demain.

Influenza aviaire

Créé par le 12 jan 2021 | Dans : actualité, agenda, agriculture, com com armagnac, com com landes armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, économie, gers, infos, landes, Lot et Garonne, politique, santé

LANDES-GERS

Communiqué du Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation

Julien Denormandie à la rencontre des éleveurs dans les Landes et le Gers Paris, le 12 janvier 2021.

 Le ministre de l’agriculture et de l’alimentation, Julien Denormandie, s’est rendu successivement dans les Landes le 8 janvier puis dans le Gers ce jour, afin d’exprimer le soutien de l’État aux filières avicoles touchées de plein fouet par cette nouvelle épizootie d’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP).

Il a également salué les services de L’État et tous les acteurs qui sont pleinement mobilisés dans la gestion de cette crise.

 À la date du 11 janvier (mi-journée), on dénombre 197 foyers d’influenza aviaire H5N8 dont 170 foyers d’infection dans les Landes, 7 dans les Pyrénées-Atlantiques, 6 dans le Gers et 2 dans les Hautes-Pyrénées. 

Julien Denormandie a rappelé que tout devait être mis en œuvre pour endiguer la propagation du virus et protéger les zones encore indemnes. Face à un virus extrêmement contagieux entre oiseaux cette année, et comme annoncé le 7 janvier, les élevages de volailles doivent être dépeuplés rapidement dans un rayon de 5 km, et les mouvements interdits dans un rayon de 20 km.

Le ministre a également insisté sur l’impérieuse nécessité de garantir la biosécurité dans les élevages, et rappelé que le gouvernement avait prévu des aides à cet effet dans le Plan de relance.

Un arrêté ministériel qui liste les communes dans lesquelles des abattages préventifs peuvent être ordonnés a été publié aujourd’hui 12 janvier au Journal Officiel.

Il vise toutes les communes du Gers, des Landes, Pyrénées-Atlantiques et Hautes-Pyrénées. Dans le département du Lot-et-Garonne, 11 communes limitrophes du Gers pourront faire l’objet d’une telle mesure.

Sur cette base, les préfets pourront ordonner les abattages, au vu de la localisation des foyers, dans les communes et exploitations concernées. Les capacités d’abattage sont par ailleurs significativement augmentées avec la réquisition de 5 abattoirs situés sur les communes de Gibret (Landes), Montaut (Landes), Came (Pyrénées-Atlantiques), Maubourguet (Hautes-Pyrénées) et Castelnau d’Auzan (Gers). 

À ce jour, près de 700 000 volailles (essentiellement des canards) ont été abattus sur ordre de l’administration suite à la détection de foyers ou de manière préventive.

 Le ministre a réaffirmé que l’État compenserait les pertes subies par les éleveurs. Les procédures administratives pour l’indemnisation de la valeur marchande des animaux sont d’ores-et-déjà en place, permettant le versement d’acomptes pour les élevages touchées par les abattages.

Grippe aviaire : la colère de Lionel Candelon

Créé par le 10 jan 2021 | Dans : actualité, agriculture, com com armagnac, com com landes armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, économie, gers, landes, Lot et Garonne, politique

Lionel Candelon, éleveur de canards, et président des « canards en colère »,  dénonce l’inaction de la FNSEA, du CIFOG, des chambres consulaires et de certains hommes politiques sur le sujet de la grippe aviaire

Déjà plus de 5 000 vues en moins de 24 heures pour cette vidéo de 30 minutes

Pour voir la vidéo, cliquer ici : https://www.facebook.com/max.riderffmc/videos/3575824199173576

12345

Notre Rousseur |
Solers-Actualités-Culture |
Auregaldelavie |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Mon esprit critique a des c...
| LE SENEVE
| LORSQUE L’ON EMPECHE UNE FE...