livres

Articles archivés

La dessinatrice Catherine Beaunez exposait à Barbotan

Créé par le 10 nov 2022 | Dans : actualité, com com armagnac, exposition, gers, infos, livres

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

DSC_0037 (6)

Mercredi après-midi, à l’invitation de l’Utepsiaa, la dessinatrice Catherine Beaunez exposait ses planches, des cartes postales illustrées par ses dessins humoristiques et quelques-uns de ses livres, notamment « Liberté chérie » et « On les aura ».

Elle a commencé sa carrière de dessinatrice de presse et d’humour à l’âge de 20 ans. Elle a fourni, durant toutes ses années professionnelles, de très nombreux dessins, publiés dans une centaine de journaux et magazines, notamment « Le Monde », « Le Nouvel Observateur », « Le Point », « Marianne », « L’Humanité », « Libération », « La Croix » ou « Charlie Hebdo », ainsi que dans plusieurs titres européens.

Catherine Beaunez, par ses dessins enthousiasme les uns, énerve les autres, les uns aiment, les autres n’apprécient pas du tout son humour qui décoiffe, et exprime un regard féministe qui dérange.

 Avec ses dessins, Catherine Beaunez, exprime ses idées, son regard cocasse sur certaines situations quotidiennes.

Dans « On les aura » , le lecteur découvre une centaine de dessins d’humour sur les relations hommes  femmes en politique.

Dans « La Liberté », livre  Réservé aux femmes (et aux hommes qui veulent savoir). Catherine Beaunez en tant que nana parle de ses envies, de ses désirs…

Elle conseille aussi ce livre aux hommes qui ne veulent plus être phallocrates … 

Depuis plusieurs années, Catherine Breaunez, vient à Barbotan les Thermes, et maintenant commence à réaliser des dessins humoristiques sur la cure et les curistes. Le tout pour rire et faire rire.  

36 auteurs et artistes au Salon du livre de l’Art et de la Gastronomie

Créé par le 10 nov 2022 | Dans : actualité, art, com com armagnac, exposition, gers, infos, livres, peinture

CASTELNAU D’AUZAN-LABARRERE

DSC_0016 (12)

Dimanche 6 novembre, de 10 heures et jusqu’à 17 heures, à la salle polyvalente, a eu lieu le Salon du livre, de l’art et de la gastronomie locale.

Maïté Lacour, présidente de l’association des Racines et des graines, organisatrice de l’événement annuel, était satisfaite de cette nouvelle édition qui a réuni deux producteurs, dix artistes peintres et 24 auteurs. 

La présidente a accueilli les personnalités, notamment Carole Rolando , conseillère municipale à Eauze, Vice-Présidente de la Communauté de Communes du Grand-Armagnac et  suppléante du député David Taupiac, et  Nicole Joussens, adjointe au maire de Castelnau d’Auzan-Labarrère.  

À 11 h 30, les personnalités ont procédé à l’inauguration du Salon et surtout ont pris le temps de s’arrêter à chaque stand et d’échanger quelques mots avec les artistes et les auteurs.

À l’issue de sa visite, Carole Rolando, qui est une habituée de ce salon, a exprimé que dans le contexte actuel cette initiative en milieu rural est très appropriée :

« Ce salon révèle la richesse artistique et littéraire du département du Gers… »

DSC_0027 (7)

Carole Rolando a félicité Maïté Lacour pour cette initiative auzanaise, et elle l’a encouragée   à continuer d’amener la culture en milieu rural.  

En entrant au salon, le public a été surpris en découvrant le nombre important d’exposants.

Le coin des artistes était très varié et avec les peintres très coloré.

Quant aux écrivains, il y en avait pour tous les âges, ainsi que pour tous les goûts, de l’histoire, en passant par la gastronomie, les romans, l’humour…

DSC_0010 (16) DSC_0023 (8)  DSC_0030 (6) DSC_0038 (5)

Le Club du jeudi

Créé par le 03 nov 2022 | Dans : actualité, agenda, com com armagnac, gers, infos, les sorties, livres, loisirs, mairie

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

IMG_3343

Tous les jeudis à partir de 14 h 30 et jusqu’ à 17 h 30, la médiathèque de Cazaubon ouvre ses portes à tous les seniors et leur propose un bon moment pour se rencontrer, échanger et partager, ainsi que pour participer à des jeux de société.

Les seniors pourront aussi se détendre et lire….

La médiathèque est entièrement gratuite.

Pour des renseignements complémentaires s’adresser à la médiathèque au 3 rue des écoles 32 150 Cazaubon ou au 05 62 03 74 04 ou mediatheque-cazaubon@orange.fr    

« Amin Dada » un livre de Jean-Louis de Montesquiou

Créé par le 25 oct 2022 | Dans : actualité, com com landes armagnac, infos, landes, livres

 MAUVEZIN D’ARMAGNAC

DSC_0013 (7)

Mardi, en fin de matinée, à son domicile au domaine d’Espérance à Mauvezin d’Armagnac, l’auteur Jean-Louis de Montesquiou a présenté son nouvel ouvrage « Amin Dada ».

Jean-Louis de Montesquiou qui, à l’époque, faisait carrière   dans la finance internationale, a effectué de nombreux séjours en Afrique, notamment en Ouganda.

L’auteur, avec sa sensibilité et ses valeurs d’humaniste, ainsi que par son goût de l’histoire et l’étude des comportements de personnes, a été interpellé par le désastre survenu en Ouganda avec l’arrivée au pouvoir d’Idi Amin Dada.   

Pour rédiger son ouvrage sur ce personnage qui a marqué douloureusement son pays, par un pouvoir absolu en tant que président à vie à partir du 25 janvier 1971 jusqu’au 11 avril 1979, Jean-Louis de Montesquiou a évidemment rencontré, interrogé plusieurs acteurs et connaissances ougandaises.

Le fruit de cette enquête minutieuse et des collectes d’informations, a été par la suite complété par une importante et riche documentation sur l’Ouganda. Le tout a permis à l’auteur d’entraîner le lecteur dans un paradis ougandais devenu un enfer avec l’arrivée au pouvoir du dictateur ougandais.

L’auteur retrace avec précisions le parcours militaire d’Idi, l’indépendance du pays, sa montée en puissance soutenue par de grandes puissances, le coup d’État, et l’après coup d’État.

Page après page, Jean-Louis de Montesquiou, brosse le portrait terrifiant du tyran brutal et sanguinaire avec l’épuration, les exécutions de masse, les nombreuses atrocités perpétrées durant sa dictature, sans oublier la vie au quotidien d’Amin Dada, le leader de l’Afrique et sa chute…

Jean-Louis de Montesquiou, dans son livre évoque les abominations et les exactions, tout en révélant aussi ses pantalonnades.

En conclusion à la présentation de son livre, Jean-Louis de Montesquiou a précisé :

« Amin Dada a plongé sa patrie dans une terrible tragédie. Il a ordonné des massacres aux confins du génocide. Il a détruit complètement l’économie et enlisé son pays dans d’importants conflits avec ses voisins. Parmi les tyrans contemporains, nul n’a été aussi loin qu’Idi Amin Dada.  La trajectoire d’Idi Amin reproduit l’implacable cercle vicieux commun à presque toutes les dictatures qui se résume ainsi :  répression, impopularité croissante, surcroît de menaces, montée de la paranoïa, durcissement de la répression, et ainsi de suite…Barbet Schroeder, qui a consacré un film culte au despote ougandais, a bien raison d’écrire que celui-ci représente la somme et la caricature de tous les dictateurs. »

Le livre « Amin Dada » aux éditions Perrin 400 pages est à 23 euros.

Les 10 ans de la médiathèque bien fêtés

Créé par le 25 sept 2022 | Dans : actualité, com com armagnac, éducation, fête, gers, infos, livres, loisirs, mairie, musique, politique

CASTELNAU D’AUZAN- LABARRERE

DSC_0019 (1)

Samedi en fin d’après-midi, à la salle polyvalente de Castelnau d’Auzan, il y avait une soirée festive et gratuite à l’occasion des 10 ans de la médiathèque, mais aussi Castelnau d’Auzan-Labarrère accueillait également la 11e édition du Festival Dire et Lire à l’air.

Beaucoup d’Auzanaises et Auzanais et de Labarréroises et Labarrérois, avaient répondu à cette invitation.

En entrant, le public a tout d’abord découvert le Livre d’or réalisé par les enfants du C.L.A.E, ainsi que les autres réalisations décoratives faites par ces enfants et qui se trouvaient près de la scène et devant celle-ci.

  Philippe Beyries, maire de Castelnau d’Auzan-Labarrère et président de la Communauté de communes du Grand Armagnac, lors de son discours, a rappelé l’engagement du Conseil départemental du Gers à accompagner les communes dans le développement de la lecture publique en milieu rural, dès les années 1960, ainsi que la création du bibliobus :

« Après avoir bénéficié du service du bibliobus durant des années, le conseil municipal, en 2012, a souhaité passer au niveau 2. Nous avons signé une convention avec le Conseil départemental. À l’époque, il nous fallait trouver un local de plus de 35m2. Nous avons donc pris la décision d’aménager le local de l’ancienne poste. Depuis, avec cette médiathèque, nous avons apporté un service de plus à la population. En 2018-2019, nous avons réalisé un point lecture au quartier de Labarrère. Je tiens à remercier tous ceux qui depuis le début et jusqu’à ce jour ont participé à la création et à la vie de la médiathèque… »

Les enfants de l’école et du C.L.A.E bénéficient de cette structure, ainsi que de très nombreux habitants de tous âges et de tous les quartiers.

Le maire a remercié Véronique Druillet qui, en 2012, était 3e adjointe au maire Philippe Beyries et qui a pris en main ce dossier de la médiathèque. Avec un groupe de bénévoles elle a contribué sérieusement au développement et au dynamisme de la médiathèque jusqu’à ce jour.

Véronique Druillet a remercié la bibliothèque départementale du Gers, la municipalité en précisant que la médiathèque de Castelnau d’Auzan-Labarrère est entièrement gratuite. La fréquentation est de plus de 180 personnes, adultes et enfants. La responsable de la médiathèque est Nathalie Bruant.

Après le spectacle de Dire et Lire à l’Air, les élèves de l’école de musique ont animé la soirée d’anniversaire  durant 30 minutes, Martial Sancey et Filo Makuntima durant une bonne heure  ont entrainé le public dans leur univers musical et à 21 h 30, le groupe Eagle IV  avec son répertoire de rock et de blues a prolongé cette soirée d’anniversaire de la médiathèque.

La médiathèque de Castelnau d’Auzan-Labarrère est ouverte le lundi de 14 à 17 heures, le mercredi de 10 à 12 heures à Labarrère, et le samedi de 9 à 12 heures.

Contact et renseignements complémentaires au 05 62 28 93 24.

DSC_0016 (1) DSC_0020 (1) DSC_0022 (1) DSC_0029 (1)

Gilles-Marie Baur a sorti un nouveau roman

Créé par le 28 août 2022 | Dans : actualité, com com armagnac, com com landes armagnac, com com tenareze, gers, infos, landes, livres

MONTREAL DU GERS

Gilles Vacarmes bon 100

L’auteur Gilles-Marie Baur vient de sortir « Vacarmes », aux Éditions Hello, Paris (distribution Hachette) un roman de 354 pages (Prix : 15,50 euros).    

Ce roman qui est dans le genre suspens bruyant et truculent, entraine le lecteur dans le département du Gers où le bruit vient s’imposer subitement avec l’arrivée de dix mille jeunes qui débarquent dans le champ d’un éleveur de poulets pour une rave party sauvage.

Cette rencontre brutale et sonore va changer la vie de ce paysan solitaire et bousculer l’ordre des choses, provoquer une mutation de son univers proche, le bruit réveillant dans la nature des forces mystérieuses, rappelant à la vie ses ancêtres et quelques personnages célèbres…

Le roman aborde une thématique ultra contemporaine et universelle sur tradition et modernité, écologie et nuisances, amour et humour, désir et délire, culture et agriculture, art et bobard… une aventure humaine avec ses parts d’ombre et de lumière, de froide réalité et d’humour, de sexe et d’amour.

L’artiste et écrivain Gilles-Marie Baur, est originaire de Lorraine, suite à un coup de cœur, il s’est installé à Montréal-du-Gers.

Gilles-Marie Baur est diplômé de l’École des beaux-arts, lauréats de l’Académie Alphonse-Allais, il est surtout connu par ses illustrations dans la presse et l’édition, avec la réalisation de centaines de dessins et des dizaines de livres illustrés pour les enfants.

Gilles-Marie Baur est aussi l’auteur d’une dizaine d’ouvrages, d’un abécédaire, d’une pièce de théâtre et de nombreuses chansons dont il a composé aussi la musique et qu’il interprète pour le plus grand plaisir du public.

Lusia, une histoire authentique et captivante

Créé par le 28 juil 2022 | Dans : actualité, com com armagnac, gers, infos, livres, mairie

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

DSC_0012

Vendredi 22 juillet, en fin d’après-midi, la médiathèque de Cazaubon accueillait Catherine Grynfogel-Drommelschlager. Enseignante-chercheuse à l’université Toulouse 1 Capitole, juriste et professeur de droit, après avoir rédigé plusieurs écrits et des livres de droit, elle a publié son premier livre littéraire « Lusia », préfacé par Serge Klarsfeld et publié aux éditions Hermann.

Après avoir rapidement résumé le parcours de sa  famille de juifs polonais, et comment enfant elle avait été marquée par leur histoire, Catherine a présenté son époux Édouard, le fils de Lusia :

« Ma première rencontre avec Lusia s’est produite en lisant un article dans la presse dans lequel son fils Édouard rappelait la mémoire de ses parents, tous deux disparus à Auschwitz. J’ai été interpellée, les mots m’ont émue et j’ai immédiatement écrit à Édouard. Par la suite, nous nous sommes rencontrés. Il m’a montré la lettre que sa mère Lusia lui avait écrite. Ce fut le début de cette longue quête. »

Dans ce livre Catherine a méticuleusement reconstitué l’histoire authentique de Lusia, jeune femme juive polonaise qui, avec son mari, se sont réfugiés en France, au village de Lio (Pyrénées-Orientales), en Zone libre.  Le couple y vivait confiant, avec leur petit Édouard, jusqu’au jour où la gendarmerie est venue les arrêter pour les incarcérer au camp de Rivesaltes :

« Lusia trouva le courage de confier son enfant à ses voisins, lors de la rafle dans le village. Lors de son triste périple, elle a écrit une lettre pour Édouard. Cette lettre fut jetée d’un wagon du train qui, de Rivesaltes transférait les prisonniers à Drancy. Cette lettre fut récupérée par un cheminot ou un voyageur et par la suite arriva chez l’oncle d’Édouard.  Édouard ne la lira que quarante-trois ans plus tard… »

 Catherine et Édouard, en une dizaine d’années de recherches dans les archives, de collectes de documents, de témoignages et de voyages sur les traces de Lusia, ont reconstitué sa vie, depuis sa naissance en Pologne, ses études, son mariage, l’arrivée du couple à Toulouse, la naissance d’Édouard sa vie à Lio, le geste courageux, la déportation.

Dans ce livre authentique, captivant et très émouvant, facile à lire, Catherine avec sa plume et surtout tout son cœur, entraîne à sa suite le lecteur à la découverte de Lusia. Celle-ci devient pour le lecteur une personne connue, très attachante, lumineuses qui enfin   sort de l’anonymat tout en étant rattachée à la grande histoire de cette triste et sinistre époque de l’exode, des rafles et des camps d’exterminations…. Pour le public, ce fut une rencontre avec Catherine, Édouard et surtout Lusia, très enrichissante.

L’auteur du livre lors de sa présentation détaillée du livre et émaillée d’anecdotes a captivé le public de la médiathèque, l’a ému par cette histoire de Lusia et de sa famille.

À l’issue de la rencontre avec Catherine et Édouard, certaines personnes présentes ont fait dédicacer le livre de Lusia, qu’elles avaient déjà, d’autres ont profité de l’occasion pour l’acheter et le faire dédicacer.

Les Estivales de l’Illustration, un moment de rêve

Créé par le 23 juil 2022 | Dans : actualité, art, com com armagnac, éducation, gers, infos, livres, loisirs, peinture

 CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

DSC_0013

Mercredi 20 juillet, de 10 heures et jusqu’à 12 heures, au Parc de loisirs de l’Uby, 35 enfants ont participé avec beaucoup de joie à l’animation « Les Estivales de l’Illustration »

Les Estivales de l’illustration ont lieu tous les ans à Sarrant, dans le Gers. Elles sont animées par des illustrateurs de renom.

 Elles sont organisées par l’association Lires et la Médiathèque Départementale de Prêt du Gers, et en partenariat avec la librairie Tartinerie, située à Sarrant.

La médiathèque départementale précise :

« Depuis 2014, la Médiathèque départementale et l’association Lires, s’associent pour la mise en place de cette manifestation littéraire. Les Estivales de l’illustration s’adressent aux amoureux des livres, les amateurs d’images, les artistes en herbe ou confirmés, et les fous de dessin… »

Comme à chaque édition, les illustrateurs entrainent le public dans leur univers unique, notamment à Sarrant, mais aussi dans les médiathèques du département et les bibliothèques. 

Tous les ans, la Médiathèque de Cazaubon-Barbotan les Thermes participe à cet événement, et, au bord du lac, à l’ombre des arbres, elle accueille un illustrateur ou une illustratrice.

La manifestation est ouverte à tous les enfants. Ceux du Centre de loisirs de la Communauté de communes du Grand Armagnac (CCGA), ne manquent pas cette occasion. Cette fois-ci, ils étaient 35 enfants.

Depuis plusieurs années, les Estivales de l’Illustration se déroulent dans le cadre magnifique du lac de l’Uby.

 La responsable de la médiathèque de Cazaubon, Marie-Claude Gilles, devenue experte en la matière, avec son sens de l’accueil prépare le site : tables, grandes feuilles de dessins et matériels, afin que les pitchouns, en arrivant,  fassent rapidement connaissance avec l’artiste et puissent se mettre promptement à réaliser le grand dessin commun.

Cette année, les enfants ont eu le privilège de rencontrer Fanny Dreyer, illustratrice de littérature pour la jeunesse et pour adulte, graphiste, décoratrice, réalisatrice de film d’animation.

Fanny Dreyer est née au mois de décembre 1987 à Fribourg en Suisse, par la suite, elle poursuivit ses études à l’Académie royale des beaux-arts de Bruxelles où elle a obtenu son master en juin 2011. Elle a ensuite travaillé sur l’illustration de livres jeunesse mais aussi pour la presse…

Elle est autrice et illustratrice de quatre livres et illustratrice de 10 livres.

À Cazaubon-Barbotan, avec son rayonnant sourire communicatif, fée descendue de ses montagnes suisses, elle a entraîné à sa suite dans son univers merveilleux, coloré, joyeux et féerique, la ribambelle d’enfants enchantés par elle et l’aventure qu’ils vivaient.

Fanny Dreyer a précisé :

J’ai proposé aux enfants de partir avec moi dans mon univers montagneux, souvenir de mon enfance en Suisse. Nous avons donc réalisé un grand paysage de montagne. J’avais réalisé précédemment des gabarits, apporté des dessins de personnages de randonnées, d’animaux et de plantes de montagnes. Les enfants avaient à les reproduire, à les colorier, à les assembler en les collant. Les  nombreux enfants ont bien participé et ça donne un ensemble assez cohérent. »

C’était la première fois que Fanny Dreyer venait dans le Gers, et à Cazaubon. Elle a découvert et beaucoup apprécié l’accueil très chaleureux des gersois, ainsi que la beauté du site du lac de l’Uby.  

DSC_0019

Lusia, une histoire authentique et captivante

Créé par le 16 juil 2022 | Dans : actualité, agenda, com com armagnac, gers, infos, les sorties, livres, mairie

CAZAUBON-BARBTAN LES THERMES

a

Vendredi 22 juillet à partir de 17 h 30, la Médiathèque de Cazaubon, organise une rencontre-débat avec Catherine Grynfogel Drommelshlager, auteur du livre « Lusia », publié aux éditions Hermann.

Catherine Grynfogel Drommelshlager est maitre de conférences à l’université de Toulouse et elle est aussi juriste. Elle a publié le livre Lusia dans lequel elle a méticuleusement reconstitué l’histoire authentique d’une jeune femme juive polonaise, qui s’était réfugié en France avant d’être déportée.

Un ouvrage fort et émouvant, fruit d’une longue recherche menée par Catherine.  

Lusia révèle au fil des pages l’histoire de cette femme qui est née en 1918 en Pologne puis déportée en 1942 à Auschwitz. Catherine avec sa plume et les détails historiques, captive le lecteur, rendant attachante et familière cette mère de famille de 24 ans, qui a laissé derrière elle une lettre à son fils, alors âgé de deux ans, confié à un voisin afin qu’il échappe à la rafle.

La rencontre-débat avec Catherine, va certainement plaire au public qui découvrira l’histoire émouvante de Lusia.

Catherine profitera de l’occasion pour dédicacer son livre.  

Un livre à tout âge

Créé par le 23 mai 2022 | Dans : actualité, com com landes armagnac, éducation, infos, landes, livres, politique

GABARRET

DSC_0007

Lundi 23 mai, à 11 heures, au collège privé Saint-Jean Bosco, Magali Valiorgue Larrouy, Conseillère départementale, a remis  un chèque Lire, aux 42 enfants des deux classes de sixième.

Lors de cette rencontre avec les collégiens, Magali Valiorgue Larrouy leur a présenté le Conseil départemental, le vaste canton qui compte cinq collèges, puis elle a précisé que les élus du Conseil départemental ont fait le choix d’offrir un chèque  de 30 euros  par acheter en librairie, un livre ou plusieurs livres qui leur feraient plaisir :

« Lire  permet aussi de s’évader et de rêver. »

Cette initiative du Conseil départemental  exprime la volonté de  réduire les inégalités en matière d’accès au livre et à la culture. C’est pourquoi, les élus ont  mis en place l’opération «  Un livre à tout âge ».

L’objectif vise à donner à chaque jeune landais un livre à chaque étape clé de sa vie, à la naissance, lors de son entrée en CP et au collège.

Cette démarche est déclinée en trois  phases :

-          À  sa naissance : Un album sera offert au bébé par le département, au moment de la remise de son carnet de santé, par l’intermédiaire de la PMI.

-          Lors de son entrée en CP, chaque écolier se verra offrir un autre livre par le département, en partenariat avec l’Association Lire sur la vague, qui a pour objet la prévention de l’illettrisme notamment chez les plus jeunes par la promotion du livre et de la lecture  

-          Lors de son entrée au collège, chaque collégien recevra un chèque Lire d’un montant de 30 € du département, afin d’encourager sa découverte autonome des lieux de lecture que sont les librairies indépendantes.

DSC_0021

À 11 h 45, Cathy Fréchou, adjointe au maire de Gabarret est venue rejoindre Magali Valiorgue Larrouy,  à l’école primaire  Sainte-Jeanne d’Arc, et ensemble, elles ont remis un livre « Dessine-moi un petit prince »  et  un poster  à chaque enfant du CP. Huit livres ont été ainsi distribués.

À 13 h 30, au collège  Jules-Ferry, Magali Valiorgue Larrouy et Cathy Fréchou ont procédé à la remise  de 41 chèques Lire aux élèves de sixième, puis elles se sont rendues à l‘école primaire publique « La Gabardanne » où 11 CP reçurent à leur tour « Dessine-moi un petit prince » et le poster.  

DSC_0037

12345

Notre Rousseur |
Solers-Actualités-Culture |
Auregaldelavie |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Mon esprit critique a des c...
| LE SENEVE
| LORSQUE L’ON EMPECHE UNE FE...