landes

Articles archivés

« Le Gabardan avec les yeux du cœur » est sorti

Créé par le 01 mar 2018 | Dans : actualité, com com landes armagnac, histoire, infos, landes, livres, patrimoine, photo

GABARRET

IMG_4942

Jeudi matin, à la Maison du Gabardan, l’écrivain et poète Frédéric Blémond a présenté son dernier ouvrage  «  Le  Gabardan avec les yeux du cœur ».

 Frédéric Blémond après avoir écrit deux livres à destination des enfants « L’appareil  photo magique »  et un recueil de 300 poésies « Les yeux du cœur », a pris sa plume de poète et son appareil photo pour révéler dans son dernier livre de 75 pages en papier glacé, les 15 communes du Gabardan.

 Le Gabardan avec les yeux du cœur, conduit le lecteur dans les communes qui sont classées par ordre alphabétique.

Pour illustrer son livre, Frédéric Blémond  a complété sa trentaine de poèmes par  17 cartes géographiques et plus d’une soixantaine de photographies. Ces dernières représentent le patrimoine local ainsi que des curiosités à retenir.

En complément, pour chaque village, Frédéric précise la superficie et le nom des habitants.

 C’est un véritable  recueil touristique, agrémenté par des poèmes qui révèlent le regard et la sensibilité de Frédéric Blémond.

Avec sa générosité, son sens de solidarité et son attachement au Gabardan, Frédéric Blémond a décidé de reverser  la moitié des bénéfices de la vente de son livre à la Fondation du patrimoine pour les travaux de restauration de l’église Saint-Luperc de Gabarret.

Avec son dynamisme, l’auteur a rejoint l’équipe de bénévoles de la Voix de l’Armagnac et dans un avenir proche  animera à l’antenne, une fois par mois,  une émission littéraire.

À Castelnau-d’Auzan-Labarrère,  aux côtés de Maïté Lacour, présidente de l’association des Racines et des graines, il a pris en charge le concours littéraire et de poésies ouvert à tous, ainsi que le salon du livre  «  Lire et écrire en Gascogne ».  

Pour se procurer « Le Gabardan avec les yeux du cœur » s’adresser à la Maison du Gabardan : 111 rue Armagnac 40310 Gabarret ( 05 58 44 26 09) ou auprès de l’auteur au  06 83 89 52 78.

Rebecca Becker, une étape sur un chemin prometteur

Créé par le 16 fév 2018 | Dans : actualité, com com landes armagnac, gastronomie, infos, landes

CREON D’ARMAGNAC

IMG_4739

Rebecca Becker, (18 ans), apprentie pâtissière chez Patrice Lartigue a obtenu  au concours de la meilleure Galette primeur au beurre AOP Charente-Poitou, le 1er prix  département des Landes, dans la catégorie apprentis.

Rebecca a précisé :

«  Je ne m’attendais pas à cette première place, car le niveau était élevé. »

Forte de cette réussite qui évidemment récompense son excellent travail, Rebecca accompagnée de Patrice, s’est rendue à Bordeaux pour le concours régional.

Ce jour-là, neuf départements sur douze étaient présents. Rebecca a obtenu la quatrième place dans la catégorie apprentis.

Patrice Lartigue fier de son apprentie persylvaine, s’est exprimé au sujet de Rebecca, en termes élogieux :

«  C’est une jeune qui aime son métier et qui travaille avec beaucoup de sérieux. Après ses deux ans d’apprentissage, puis la mention complémentaire, Rebecca envisage de  continuer sa formation  pour obtenir le brevet technique des métiers (BTM). »

Rebecca aime vraiment ce qu’elle fait et s’épanouit dans son métier de pâtissière.

Elle s’est confiée sur le choix de son métier  qui est aussi une véritable  passion :

« Quand j’étais petite, j’aimais faire des gâteaux avec ma maman.  En  grandissant, j’ai continué avec détermination à vouloir être pâtissière. »

Le maire Serge Jourdan présente le réseau de chaleur au bois

Créé par le 27 avr 2016 | Dans : actualité, com com landes armagnac, landes, mairie, travaux

LOSSE

Mardi soir, avant le conseil communautaire, le maire Serge Jourdan et les techniciens Pascal Danné et David Zacchello,  ont présenté le réseau de chaleur au bois aux  élus de la Communauté de communes des Landes d’Armagnac (CCLA).

Serge Jourdan a  détaillé   la démarche  entreprise par la municipalité lossaise, puis il a précisé  : « Ce réseau de chaleur était indispensable pour passer du chauffage  électrique et gaz à un chauffage plus économique en utilisant notre richesse locale, qui est la forêt communale.  La mise en service a été réalisée en novembre 2015.  »

Le maire a  abordé les aspects financiers en précisant : le coût des études  est de 32 015 euros HT, le coût des travaux  est de  248 648 euros HT. Les aides  financières  se répartissent ainsi : La DETR  est de 74 594 euros, soit 30 %, la Région Aquitaine nous a accordé  92 749 euros soit 37%, et la CEE 6 600 euros soit 2, 65%. »

Durant la  visite du réseau, les deux techniciens ont montré  et expliqué le fonctionnement du silo d’alimentation  d’une capacité de 30 M3,  la chaufferie, une des 9 sous-stations, puis ils ont abordé les aspects techniques : « La longueur du réseau lossais est de 250 mètres. De nombreux bâtiments communaux y sont raccordés, ainsi que deux particuliers. »

 Les bâtiments raccordés sont la salle polyvalente, la grande salle de réunion, la cuisine,  les vestiaires, la bibliothèque, la salle de réunion, les sanitaires, l’école, les logements  communaux  de l’école, de l’ancienne cantine, ainsi que la mairie et l’ancienne poste. 

 Le bois provient de la première éclaircie qui a été réalisée  au mois de mai. Ce sont 250 kg de plaquettes par jour qui sont donc consommées, ce qui aux dires des techniciens est peu.  

Durant la visite, les élus ont exprimé tout l’intérêt qu’ils portaient  sur ce mode de chauffage, en posant de nombreuses questions aux deux techniciens et au maire Serge Jourdan,  notamment sur la manipulation des plaquettes, sur  la température obtenue et son mode de réglage, ainsi que  sur  les économies réalisées.  À l’issue de la visite,  Serge Jourdan a exprimé  son entière satisfaction et  précisé : «  Nous envisageons d’agrandir le réseau en chauffant le bâtiment   situé devant la salle Raphaël Jourdan ».

1...5657585960

Notre Rousseur |
Solers-Actualités-Culture |
Auregaldelavie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mon esprit critique a des c...
| LE SENEVE
| LORSQUE L’ON EMPECHE UNE FE...