landes

Articles archivés

35 exposants au salon des amoureux

Créé par le 13 fév 2019 | Dans : actualité, com com landes armagnac, exposition, infos, landes

GABARRET

IMG_4498

Samedi et dimanche à la salle d’animation, Event’s créations  a organisé son premier Salon des amoureux.

Par sa décoration  et avec la participation de  35 exposants, la salle d’animation offrait une ambiance calfeutrée, bien appréciée par les visiteurs.

La qualité, la beauté,  la diversité et l’originalité  étaient,  durant ce week-end, au rendez-vous.

IMG_4513 IMG_4515 IMG_4516 IMG_4520 IMG_4521 IMG_4522 IMG_4524

Saint-Jean Bosco a fêté le Nouvel an Chinois

Créé par le 13 fév 2019 | Dans : actualité, com com landes armagnac, éducation, infos, landes

GABARRRET

SIXIEME NOUVEL AN CHINOIS (2)

Mardi,  les 410 élèves de l’Ensemble scolaire privé de Gabarret  ont fêté l’année du Cochon de terre qui marque le nouvel an lunaire ou Nouvel an Chinois.

Depuis plusieurs semaines, sous les conseils précieux de leur professeur de chinois mandarin,  Xiaojing Cao, les élèves, pour marquer l’événement, ont confectionné  des décorations, guirlandes, lampions, messages en calligraphie chinoise pour orner les murs du réfectoire de l’établissement.

 Ainsi, de la maternelle aux terminales, c’est dans un décor coloré et chatoyant qu’ils se sont tous régalés de mets chinois pour le repas de midi qui marquait ce nouvel an.

Xiaojing Cao est passée de table en table pour prodiguer des conseils sur le maniement des baguettes et glisser des anecdotes aux élèves, sur ce moment culturellement très important en Chine.

Depuis 2012, le chinois mandarin est enseigné au collège et au lycée et depuis 2016 un enseignement pédagogiquement adapté et ludique est proposé aux CM2 de l’école privée Sainte-Jeanne d’Arc.

Ainsi, lorsqu’ils passent en classe de sixième au collège privé Saint-Jean Bosco, les élèves peuvent poursuivre l’apprentissage du chinois mais aussi apprendre l’espagnol et l’anglais :

 « Notre collège est un des rares collèges à proposer l’apprentissage de trois langues étrangères dès la sixième et particulièrement le chinois mandarin, qui est la langue la plus parlée dans le monde et la plus utilisée sur internet en 2019. Il faut proposer aux futures générations cette langue de la modernisation » précise Aubert Cruchon, directeur de l’établissement scolaire .

Danse et culture, chemin vers la réussite

Créé par le 12 fév 2019 | Dans : actualité, agenda, com com landes armagnac, éducation, infos, landes

 GABARRET

IMG_4455

Lundi soir,  au gymnase du collège Jules-Ferry, en présence du maire Stéphane Barlaud, de Cathy Fréchou vice-présidente de la Communauté des communes des Landes d’Armagnac, d’élus Gabardans, de Jean-Louis Gennerie, inspecteur de l’Éducation nationale de la circonscription Mont-de-Marsan-Haute Lande, ainsi que  des parents d’élèves du CM1 et CM2 de l’école publique la Gabardanne, et  des parents des élèves de sixième de Jules-Ferry, l’équipe pédagogique  a présenté le projet « Danse et culture, chemin vers la réussite. »

En 2017, Laurence Dauba Goutaille, directrice de la Gabardanne, la principale du collège Jules-Ferry,  Claire Eldin, et   Marine Vives, professeur de français  au collège Jules-Ferry, ont décidé de faire participer les élèves de leur établissement à ce projet pédagogique  «  Danse et culture chemin vers la réussite » qui est  porté par l’association Annaba et cofinancé par le programme européen Erasmus + éducation et formation. La candidature des deux établissements scolaires fut retenue.

Les jeunes Gabardans bénéficient ainsi d’un projet pédagogique et culturel exceptionnel. Pour eux,  l’aventure a tout d’abord commencé cette année,  à l’occasion  des Eramus Days qui a permis à une  classe du groupe scolaire de Freixo (Portugal) d’échanger par  un mail avec les CM1 et CM2  de l’école publique « La Gabardanne », puis à partager une petite histoire. Par la suite,  une classe de l’Institut Santa Dorotea (Italie) a  organisé un skype avec les CM1 et CM2« La Gabardanne », puis les sixièmes du collège Jules-Ferry, ont échangé  sur leur implication dans le projet  avec une  classe du groupe scolaire Manuel Laranjeira (Portugal).

Lundi soir, à l’aide d’un montage vidéo, Marine Vives  a présenté la suite de ce projet pédagogique qui permet aux collégiens  de rédiger un conte, favorisant ainsi le dialogue entre les jeunes, les incitants à développer le gout de l’écriture et de la lecture. Toutes les semaines, les collégiens bénéficient  de cours de théâtre  et travaillent la mise en scène avec une artiste professionnelle du théâtre des Deux Mains, et durant une autre heure, ils participent à des cours de danses et de chorégraphies prodigués par une danseuse du Théâtre des Deux Mains.

Les deux professionnels interviennent aussi auprès des élèves du CM1 et CM2. Évidemment, le reste du travail s’effectue en classe avec Thierry Diederich pour les CM1 et CM2 et Marine Vives pour les sixièmes. Pour donner envie aux parents, trois collégiens ont commencé à lire le début de leur conte, puis ils  ont conclu en invitant les parents à venir assister à ce spectacle qui sera ouvert aussi aux gabardans et qui aura lieu le 23 mai.           

Jusqu’à quand l’arbre doit-il tenir le poteau téléphonique?

Créé par le 12 fév 2019 | Dans : actualité, com com landes armagnac, fait divers, infos, landes

GABARRET

IMG_4531

Dans la nuit du mardi  29 janvier, dans Gabarret, route d’Eauze, un poteau téléphonique, surement de santé fragile, s’est affaissé et heureusement qu’un valeureux  et vigoureux arbre communal l’a retenu dans sa chute, lui évitant ainsi de  s’éclater sur la chaussée, et d’entrainer la rupture des câbles ou d’occasionner un accident.   

La municipalité a répondu très rapidement à la situation et dès le matin du 30 janvier, elle a signalé   l’incident au service compétant .

On est le 13 février, et les techniciens ne sont toujours pas venus redresser la situation, et changer le poteau téléphonique défectueux.

Gabarret n’est tout de même pas au bout du monde! Il n’y a pas de neige sur les routes, et  Gabarret est facile d’accès! Que se passe-t-il ?

Les techniciens se sont-ils perdus ? Ont-ils choisi pour des raisons écologiques de venir à pied en portant le poteau sur leurs épaules ? Ou ont-ils reçu l’information ? Peut-être que  dans le service,   l’information est arrivée sur un bureau et que malheureusement la ligne  entre la réception et les techniciens est coupée.

Une chose est certaine, chez nous, nous avions besoin jusqu’à présent  de redoubler de prudence  à cause des chevreuils et des sangliers qui pouvaient  traverser la route. Maintenant, nous apprenons que les poteaux téléphoniques, à leur tour, peuvent quitter leur emplacement en fonction du vent et eux aus si se mettre à traverser la route. Donc prudence à la vue d’un poteau téléphonique!

Commentaire d’elena:

ça fait du bien des articles comme ça :) cet arbre finira décoré pour sa bravoure…

 

Les Troisièmes en visite à Maïsadour

Créé par le 11 fév 2019 | Dans : actualité, agriculture, com com landes armagnac, économie, éducation, infos, landes

GABARRET

IMG_20190208_150250 (2)

Dans le cadre du parcours Avenir, qui permet aux élèves de connaître la diversité des métiers et des formations et surtout d’élaborer leur projet d’orientation scolaire et professionnel, les 32 élèves de troisième  prépa-pro du lycée professionnel Saint-Joseph, accompagnés de leurs professeurs de découverte professionnelle, ont eu la chance de visiter l’entreprise Maïsadour à Haut-Mauco. Le groupe coopératif agroalimentaire Landais emploie 6 000 salariés, forme et recrute des techniciens de maintenance.

Les collégiens ont d’abord eu droit à une présentation de la coopérative et ils ont pu poser toutes les questions qui les intéressaient. Puis direction le laboratoire, qui travaille, via le génome, sur l’amélioration des variétés de maïs ou de tournesol par exemple, afin de créer de nouveaux hybrides. Les serres éclairées jour et nuit permettent aux scientifiques d’accélérer le rythme des saisons.

 Les élèves étaient impressionnés par le nombre de données recueillies qui doivent être traitées et analysées. Il fallut ensuite enfiler un gilet orange et des sur-chaussures de sécurité pour pénétrer dans les hangars où les semences sont séchées, calibrées, traitées, mises en sacs et expédiées dans le monde entier. Les plaques d’immatriculation des camions qui se succédaient prouvent que le groupe est présent à l’international. Enfin, après la pause déjeuner, les troisièmes ont pu visiter le hangar dans lequel sont produits les aliments pour les volailles.

Entre les camions qui déchargent les matières premières et ceux en cours de chargement, ils ont suivi tout le cheminement de ces produits destinés aux volatiles. Là encore, le groupe Maïsadour expédie ces sacs jusqu’en Afrique. Les Troisièmes ont apprécié cette immersion dans le monde du travail, surtout dans une entreprise dont les origines s’enracinent dans le Sud-Ouest mais qui a su gagner sa place aux quatre coins de la planète.

Un super marché de Noël en perspective

Créé par le 11 fév 2019 | Dans : actualité, com com landes armagnac, fête, infos, landes

 LOSSE

IMG_4423

Samedi soir, à la salle Raphaël-Jourdan, la municipalité avait convié les 31 lossais et lossaisses qui se sont rendus le 8 et 9 décembre à Fislis.

Ce week-end en Alsace,  faisait suite à la venue à Losse des Alsaciens en 2018 et à   l’invitation de  Clément Libis,  maire de Fislis. Ce dernier avec sa délégation, tenait à faire découvrir au lossais la beauté des marchés de Noël, notamment celui de Strasbourg, Colmar…, ainsi que des petites communes voisines.

La soirée de samedi a débuté  par un apéritif, avec une  projection sur grand écran des photographies prises durant ce week-end en Alsace.

Par la même occasion, chacun a apporté  son témoignage  sur   l’accueil  très   chaleureux, et l’organisation  impeccable, ainsi que sur les visites des magnifiques et originaux  marchés de Noël.

Avant le repas Alsacien, fournit directement par un ami producteur à Fislis,  Serge Jourdan, maire de Losse a tout d’abord  rappelé  sa satisfaction en précisant :

«  Nous avons passé avec nos amis de Fislis un week-end merveilleux.  Pour ce voyage organisé par la municipalité de Losse, nous avons eu le plaisir d’accueillir    plusieurs nouveaux participants.  Ces derniers  ont profité de  l’occasion pour  faire plus ample connaissance avec les lossais et découvrir Fislis. »

Puis le maire a invité les participants et le président du marché de nuit à constituer une équipe de travail :

«  Après les beaux exemples et la diversité des marchés de Noël  que nous avons visités, nous sommes tous revenus avec plein d’idées. Une équipe de travail doit se constituer pour mettre en place un premier marché de Noël. Nous le voulons original, et différent de ce qui se fait jusqu’à maintenant dans notre région. »

Déjà, ce  qui est certain, pour ce premier grand marché de Noël, les lossais    comptent  sur la présence d’un stand alsacien qui, avec  ses produits locaux, sera certainement  très apprécié par les visiteurs.

Assemblée générale « Les Coursayres du Gabardan »

Créé par le 10 fév 2019 | Dans : actualité, agenda, com com landes armagnac, infos, landes

GABARRET

Samedi 16 février à 19 h 30, à la salle des associations, le Club taurin   Paul-Ricard «  les Coursayres du Gabardan » tiendra son assemblée générale.

L’ordre du jour est le suivant : rapport des activités et bilan financier de l’année 2018, projets pour l’année 2019, questions diverses.

La Voix de l’Armagnac

Créé par le 10 fév 2019 | Dans : actualité, agenda, com com landes armagnac, infos, landes

GABARRET

Mercredi 13 février à 18 heures, sera diffusé le reportage sur la rencontre  de Frédéric Veaux, préfet des Landes  avec les élus de la Communauté de communes des Landes d’Armagnac.

Cette diffusion sera  suivie  à 19 heures par l’émission  « Via sur la course landaise ».

La Mutuelle des Toreros Landais : solidarité d’abord

Créé par le 07 fév 2019 | Dans : actualité, com com landes armagnac, infos, landes, solidarité, sport

ESCALANS

Mutuelle_Toreros_2019_0W5A1158 - Copie

La Mutuelle des Toreros Landais a tenu son assemblée générale samedi matin à Escalans dans un lieu mythique, la ganaderia de Buros. Accueillis par Jean Barrère, maire du village et maître des lieux qui poursuit une tradition attachée à la Course landaise depuis 1878 et par le casse-croûte offert par le club taurin Paul Ricard «  les Coursayres  du Gabardan », conduit par Denis Labat, les enfants de la « Vieille et grande dame de la Course landaise » (elle à 113 ans bien sonnés) ont suivi les différentes interventions. Bernadette Barrère leur présidente, a évoqué la mémoire des disparus des derniers mois. Parmi eux, les anciens écarteurs Michel Vis (Michel 1er) et Aimé Nougaro, le sauteur, entraîneur, cordier et dirigeant Jacquy Théau, le ganadero Popaul Deyris et Armel Remazeilles président d’honneur du club taurin de Gabarret.

  Le rapport moral de Michel Décla évoquait le fonctionnement, assuré toute l’année par des administrateurs entièrement bénévoles. Une dizaine de réunions de travail et un suivi permanent permettent un fonctionnement bien réglé. Un appel cependant a été lancé pour que les liens de solidarité mutualistes se renforcent, avec une adhésion de tous les licenciés, à tous les niveaux : ganaderos, hommes de l’arène, auxiliaires et anciens toreros.

 Les chiffres, présentés par Geneviève Luquet-Theux du cabinet comptable KPMG et Fabienne Dutoya trésorière, ont montré qu’en raison de l’importance des secours journaliers versés lors des arrêts de course et de la diminution des produits financiers, la Mutuelle n’a pu dégager d’excédent, malgré la faiblesse des frais de gestion. La subvention du Conseil départemental et le soutien généreux des membres donateurs sont indispensables. On en compte actuellement 78. Un appel est lancé à de nouveaux bienfaiteurs. La Mutuelle des toreros ne peut verser que des secours. Elle est tenue d’avoir une autre mutuelle partenaire pour le remboursement de frais médicaux qui ne sont pas pris en charge par la couverture personnelle des adhérents (certains frais dentaires, ostéopathie, micro-kiné, réflexologie).

 102 accidents. Anne Darracq et Ghislaine Lurbe qui s’occupent de cet important poste ont enregistré 102 déclarations d’accidents contre 123 en 2017. Le total des secours s’élève à 33 610 euros pour 1 572 jours indemnisés, avec un nombre important d’arrêts de longue durée. La Mutuelle prend également en charge les pharmacies des cuadrillas, sous la houlette de Gilbert Ducassou. A la fin de la réunion, l’intervention de Franck Serve, président de la FFCL, a porté sur l’actualité de la Course landaise avec l’épineux problème du nouveau régime que l’URSSAF veut imposer aux comités organisateurs. On espère avoir plus de précisions lors de l’assemblée générale fédérale ce samedi 9 février à Campagne. La convivialité était à nouveau à l’honneur en fin de matinée avec la remise de la médaille d’honneur de la Mutuelle des Toreros à Denis Labat, le vin d’honneur de l’Union des clubs taurins Paul-Ricard représentés par Guillaume Marsan leur délégué national et le cocktail dînatoire servi par « L’os à moelle » de Losse.

La Voix de l’Armagnac

Créé par le 06 fév 2019 | Dans : actualité, agenda, com com armagnac, com com landes armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, gers, infos, landes, Lot et Garonne, sport

GABARRET

Dans le cadre du CSA, les samedi 9 et dimanche 10 février, le sport sera à la conquête des médias audiovisuels, télévisions, radios nationales et locales  qui participeront  à cette grande opération  intitulée « Sport Féminin Toujours » afin de le  médiatiser.

À cet effet, la VDA recevra ce samedi, à 14 heures, en direct du studio, Maylis et 2 joueuses du GAS qui  feront  découvrir  aux auditeurs  comment elles sont venues au rugby et comment elles le vivent.  

La Voix de l’Armagnac 100.7 ou sur www.radio-vda.fr  .                                        

12345...33

Notre Rousseur |
Solers-Actualités-Culture |
Auregaldelavie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mon esprit critique a des c...
| LE SENEVE
| LORSQUE L’ON EMPECHE UNE FE...