fait divers

Articles archivés

Sécurité routière

Créé par le 02 mai 2024 | Dans : actualité, agenda, com com armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, éducation, fait divers, gers, infos, politique

GERS

Communiqué de la Préfecture

Journée pédagogique « trajectoire de sécurité à moto »

Dans le cadre du plan départemental d’action de sécurité routière, une journée de prévention et de sensibilisation a été organisée ce samedi 27 avril, par les services de la préfecture du Gers en partenariat avec l’Escadron Départemental de Sécurité Routière (EDSR) de la gendarmerie du Gers. Pour ce rendez-vous à la gendarmerie mobile de Mirande (Caserne Laubadère), se sont inscrits une cinquantaine de motards ayant le permis A ou A2.

Durant cette journée, outre les rappels des fondamentaux et la présentation de la trajectoire de sécurité, des ateliers (parcours alcool-stupéfiants, démonstrations airbag…) sont proposés ainsi qu’un circuit sur route par groupe de quatre motards.

Cette action permet de répondre aux nouveaux enjeux du document général d’orientation (DGO) de la sécurité routière 2023-2027 parmi lesquels figure un enjeu local concernant les deux roues-motorisés.

En effet, les usagers des deux-roues motorisés (2RM) sont particulièrement présents dans l’accidentalité gersoise, il est donc essentiel d’agir pour leur sécurité au niveau local. Sur le département, l’accidentalité 2RM représente 20 % des accidents corporels.

En 2023, dans le Gers, sur les 126 accidents constatés, 32 accidents impliquaient un 2RM. Parmi ces accidents, 16 accidents sont faits avec des motos de plus de 125 cm ³.

Depuis le début de l’année, (chiffres arrêtés au 21 avril), ont été recensés dans le Gers :

  • 9 accidents impliquant des 2RM
  • 6 impliquant des usagers de moto de plus de 125 cm ³ avec 1 conducteur 2RM tué et 4 hospitalisés

Une étude vient d’être réalisée par l’Observatoire Départemental de la Sécurité Routière (ODSR) sur l’accidentalité des 2RM, hors agglomération et pour des cylindrées égales ou supérieures à 125 cm³.

Ont ainsi été recensés 30 accidents graves (accident impliquant au moins un blessé grave) entre le 9 juin 2019 et le 5 décembre 2022, parmi tous les accidents corporels de ces quatre années. Ces trente accidents ont provoqué 3 tués et 27 blessés graves.

Une nouvelle journée pédagogique sera organisée cet automne.

La police municipale se présente

Créé par le 12 fév 2024 | Dans : actualité, com com armagnac, fait divers, gers, infos, mairie, politique

 EAUZE

DSC_0048 (7)

Qui sont-ils?

Ils sont pour le moment trois, au poste de Police d’Eauze. Thomas travaille dans la police municipale depuis 2012 et il a pris son poste à Eauze en 2014. Auparavant, il était dans la gendarmerie mobile. Bernard a fait sa carrière de policier à Eauze, il a 30ans de service. Marie était employée par la ville d’Eauze, puis on lui a proposé en 2020, d’entrer dans la police municipale. Après ces trois années sur le terrain avec Bernard et Thomas, cette année, Marie va poursuivre sa formation en rejoignant l’école de police Municipale.

Leur rôle au sein de la cité

Les élusates sont habitués à les rencontrer en ville, en campagne, au marché, à l’occasion des fêtes, des animations diverses, aux sorties des écoles, à pied ou en voiture.  Sécurité, tranquillité publique, leurs missions sont vastes.

Les policiers ont détaillé leur rôle au sein de la cité.

Bien loin du stéréotype du simple verbalisateur d’antan, ils agissent pour la sécurité au quotidien en luttant contre les incivilités et la petite délinquance :

« Nous faisons avant tout de la prévention et du social. Cela représente 70 % de nos missions. Notre travail s’exerce au contact de la population. Aussi, la présence de Marie est un plus bien appréciable pour nous, car les femmes et les enfants se confient plus facilement auprès d’une femme lors d’interventions sensibles comme les violences familiales. Nous sommes très attentifs à la lutte contre le harcèlement dans les rues ou scolaire et nous travaillons étroitement avec les chefs d’établissements. Une journée type peut commencer par une surveillance des écoles, puis une divagation d’animal, puis un vol, enchainer sur une découverte de cadavre et enfin un constat habitat insalubre. Le tout, en étroite coordination avec la Gendarmerie et les autres services de l’état… »

Main courante, conseils…  ils sont aussi des agents de prévention :

« Les gens doivent savoir qu’on est là pour eux avant tout. Pour leur sécurité et pour leur donner aussi des conseils. Évidemment parfois, il faut savoir faire usage du répressif avec discernement. 

Nous intervenons aussi en cas d’infraction au code pénal, au code de la route, au code de la santé publique, code de l’environnement…

Nous assurons l’opération tranquillité à l’occasion des vacances. Pendant l’absence des propriétaires, nous passons à leur domicile régulièrement et nous les informons par SMS. Nous nous occupons également des animaux errants ainsi que des mises en fourrière de véhicules.

Au marché, en plus du placement, nous effectuons la vérification des papiers, des camelots, ainsi que des prix, des balances. Pour des raisons d’hygiène on peut entraîner la fermeture d’un commerce qui est en faute. Le marché est aussi un lieu de rencontre où les gens aiment échanger avec nous.

Nous assurons la sécurité publique, la surveillance des biens, Nous disposons d’un système de vidéoprotection. Élément très dissuasif et très utile sur le plan local. Elle permet de faire des levées de doute.

Sur le plan judiciaire, nous sommes agents de Police Judiciaire Adjoint. Lorsque nous constatons un délit ou un crime, nous récoltons les informations, mettons en place un gel des lieux si nécessaire, interpellons les mis en cause et les remettons à un Officier de Police Judiciaire de la Gendarmerie, qui prendra en charge la procédure. Nous travaillons en étroite collaboration avec la gendarmerie dans l’ensemble de nos prérogatives respectives.

Pour finir, nous prenons les mains courantes. Lors de faits où les requérants ne souhaitent pas porter plainte mais faire remonter un fait, nous les mettons par écrit. Elles pourront être utilisés lors d’une future plainte.

Les policiers élusates sont très bien équipés, armes, caméra piéton, gilet pare-balle… C’est la volonté du maire et de son équipe municipale : « Ils veulent que nous soyons bien équipés pour les missions qui nous sont confiées et compte tenu de l’évolution de la société.»

 Venez les rencontrer, ils auront toujours une solution à vous proposer.

Des gendarmes encore plus proches des personnes

Créé par le 25 jan 2024 | Dans : actualité, com com landes armagnac, fait divers, infos, landes, politique

GABARRET

DSC_0060 (8)

Mardi 23 janvier, à la  salle de la mairie, le commandant Olivier Borriello, chef d’escadron, commandant la compagnie de Mont-de-Marsan et le major Frédéric Klein de la Communauté de brigades de Villeneuve-de-Marsan, ont convié les maires du secteur de Villeneuve-de-Marsan et Gabarret, pour leur présenter le bilan de l’année 2023 et les priorités pour 2024.

 Le major a détaillé l’effectif de la brigade qui compte 14 militaires depuis janvier 2024, dont 12 sous-officiers. Parmi eux, il y a 8 officiers de police judiciaire et un qui est détaché à la Cellule de lutte contre les atteintes aux personnes (Clap), plus deux gendarmes adjoints volontaires.

En 2023, en plus d’un adjudant officier de police judiciaire qui est venu en renfort et qui continue occasionnellement, une quinzaine de réservistes sont venus en complément. Il a été précisé que l’escadron mobile de Mont-de-Marsan a été mis à disposition des militaires dans le cadre de la DARE en fonction de leur disponibilité.

Ces derniers sont employés à faire de la surveillance générale.  La major a présenté les diverses activités, enquête judiciaire, accueil du public, surveillance générale, surveillance réseau routier….

Il y a eu une baisse des cambriolages de 2%. 

La présence des militaires sur les routes et les contrôles routiers ont entrainé 350 verbalisations.

Le nombre de morts sur les routes est passé de  4 en 2022  à 0 en 2023, et de 16 blessés  à 4 en 2023. 

La participation citoyenne a été présentée aux élus, cette participation est une démarche partenariale entre la gendarmerie, les élus et la population, afin d’améliorer la prévention et la lutte contre la délinquance.

Ce partenariat va être mis en place en 2024 en fonction des communes intéressées.

Le commandant a fixé comme priorité pour 2024, en prévention de sécurité, un contact plus important avec les commerçants et la population, l’investissement sur les violences intrafamiliales, et la lutte contre le cambriolage. Le commandant a conclu en rendant hommage à l’action de ses gendarmes car les résultats sur le terrain sont bons.

Accidentologie en hausse dans le Gers

Créé par le 11 oct 2023 | Dans : actualité, com com armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, fait divers, gers, infos, sapeur-pompier

GERS

IMG_5771

Communiqué de la Préfecture

Contrôle routier

 

Samedi 7 octobre à partir de 11 heures, à Dému, en présence de Mme la directrice de cabinet, a eu lieu un contrôle routier sur la RN 124.

Suite à ce contrôle routier, voici les chiffres des contrôles effectués ce week-end par la gendarmerie :

  • Total infractions: 29
  • Rétentions permis de conduire: 13
  • Immobilisations: 12
  • Infractions graves génératrices d’accident: 15
  • Vitesses: 8
  • Nombre d’opérations de contrôle vitesse: 15
  • Nombre de dépistages alcoolémies: 178
  • Infractions alcoolémie: 1
  • Dont délits: 0
  • Nombre de dépistages stupéfiants: 21
  • Infractions stupéfiants: 1
  • Conduites sans permis: 1

Sécurité routière | Accidentologie en hausse dans le Gers : vigilance sur la route !

Suite aux accidents graves qui se sont déroulés ces derniers jours, l’évolution de l’accidentalité sur le département s’est fortement dégradée avec à la date du 5 octobre 2023 + 3 tués (12 au total) et + 24 % de blessés hospitalisés (71) par rapport à la moyenne des 3 dernières années sur la même période.

  • Concernant la mortalité routière :

10 accidents corporels mortels depuis le début de l’année, (Montréal, Urdens, Villecomtal, Manciet, Bézéril, Montaut-les-Créneaux, Mirande, Auch, Sarragachies, Castelnau-Barbarens) avec 11 tués.

  • Concernant ces 10 accidents mortels :

4 conducteurs étaient alcoolisés dont 1 positif aux stupéfiants.
4 avec obstacles, facteur aggravant : arbre et fossé.
1 des conducteurs tués n’avait pas sa ceinture.
Les 11 victimes étaient âgées de 30 à 92 ans.

  • Concernant les usagers vulnérables (42 accidents soit 43 % des accidents corporels) :

7 accidents avec piétons (1 tué, 3 blessés hospitalisés)
1 accident avec EDPM (1 blessé hospitalisé)
8 accidents avec cyclistes (3 blessés hospitalisés)
26 accidents avec 2RM – 16 motos + 10 cyclomoteurs (15 blessés hospitalisés)

  • Localisation des accidents corporels depuis le premier janvier de cette année :

37 accidents en agglomération, 1 tué, 41 blessés dont 19 hospitalisés
60 accidents hors agglomération, 10 tués, 79 blessés dont 52 hospitalisé

  • Suspension de permis

Si l’on peut noter une baisse significative des retraits pour excès de vitesse (232 en 2023 contre 379 en 2022), le nombre de retraits pour consommation d’alcool reste presque inchangé (240 en 2022 contre 243 en 2023) et celui pour consommation de stupéfiants est en hausse : 221 en 2023 contre 198 en 2022.

  • Des contrôles renforcés

Le préfet rappelle que les forces de l’ordre restent pleinement mobilisées pour lutter contre les comportements à risque au volant. Ainsi, les opérations de contrôles vont s’intensifier sur le département, notamment durant toute la période des vacances de la Toussaint et aucune tolérance ne sera accordée aux conducteurs dangereux.

  • Les causes de mortalité sur les routes
    • Alcool et vitesse

Chaque année, plus de 1 000 personnes perdent la vie sur les routes françaises dans des accidents dont l’une des causes est la consommation excessive d’alcool. Dans le Gers, depuis le début de l’année, le facteur alcool était présent dans 37 % des accidents mortels.

L’alcool influe sur le comportement du conducteur, sans que ce dernier en prenne réellement conscience. L’alcool altère toutes les capacités nécessaires à la conduite (concentration, lucidité, réactions…). L’estimation des distances est faussée. Le champ de vision se réduit, altérant la perception latérale des objets. Le temps de réaction augmente considérablement. La sensibilité à l’éblouissement est plus importante.

Chaque verre consommé fait en moyenne monter le taux d’alcool de 0,25 g d’alcool par litre de sang.

La vitesse est à la fois un facteur déclencheur de l’accident, mais aussi un facteur aggravant. Plus la vitesse augmente, plus le champ est réduit. À grande vitesse, il se limite à une vision centrale de la route. Rouler vite fatigue, obligeant le conducteur à traiter un grand nombre d’informations dans un minimum de temps et à adapter en permanence sa vision. La vitesse induit un stress qui entraîne fatigue et perte de vigilance, deux facteurs importants d’accident.

    • Le défaut d’attention et la perte de vigilance au volant sont à l’origine de nombreux accidents de la route.

Le défaut d’attention correspond à une perte momentanée du contrôle de l’activité du conducteur car ses capacités de détection des évènements de la circulation et de réaction aux incidents sont amoindries. Il peut s’agir d’une distraction motrice (régler la climatisation), d’une distraction cognitive (discussion animée avec un passager), d’une inattention liée à une préoccupation de l’esprit. Il se traduit notamment par un retard dans la prise de décision et dans un allongement significatif de la distance de réaction.

Parmi les situations de conduite ayant mis en avant ces dernières années la perte de vigilance est apparu l’usage du téléphone au volant (manipulation, consultation). Le fait de placer dans le champ de vision du conducteur d’un véhicule en circulation un appareil en fonctionnement doté d’un écran et ne constituant pas une aide à la conduite ou à la navigation est interdit.

Au final, le Gers possède, de par sa géographie et son histoire, un réseau routier rural qui demande une attention particulière au volant (peu de 2 × 2 voies, relief, obstacles latéraux, une majorité de routes étroites et sinueuses…) et une adaptation de la vitesse au profil de la route utilisée.

 

Lutte contre les feux de forêt

Créé par le 24 août 2023 | Dans : actualité, com com armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, fait divers, gers, infos, politique, sapeur-pompier

GERS

Communiqué de la préfecture

SÉCURITÉ

Lutte contre les feux de forêt : des moyens supplémentaires pour le Gers

Gérald Darmanin annonce que 1 484 500 euros supplémentaires seront alloués à la lutte contre les feux de forêt dans le département du Gers.

La saison des feux de forêts 2022 a démontré que l’ensemble du territoire national pouvait être touché par des feux d’une très grande intensité. Pour faire face aux conséquences du changement climatique et à l’évolution des incendies, le Président de la République a annoncé, le 28 octobre 2022, la mise à disposition des services d’incendie et de secours, d’un fonds de 150 millions d’euros dans le cadre des pactes capacitaires.

Ce dispositif a pour vocation de permettre l’acquisition de moyens de lutte contre les feux de forêt ou de détection des départs de feu. Ce sont plus de 1100 véhicules de lutte contre les feux de forêts qui vont être acquis au plan national, avec ce fond de soutien.

Pour permettre une attribution équitable de ces fonds, le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer a mis en place une procédure de concertation de l’ensemble des présidents de département. Ainsi tous les départements qui ont souhaité réaliser un effort d’investissement vont pouvoir bénéficier d’un taux d’aide de minimum 50 % des investissements.

Au regard des investissements demandés, le service départemental d’incendie et de secours du Gers va bénéficier d’une subvention de 1 484 500 euros, ce qui permettra l’achat de 10 véhicules de lutte contre les feux de forêt.

Equileuk a été fortement endommagé par l’orage

Créé par le 26 juin 2023 | Dans : actualité, agriculture, com com armagnac, économie, fait divers, gers, infos, solidarité, travaux

LAREE

IMG_20230621_143722

Le mardi 20 juin, un orage très violent s’est abattu sur divers coin du Gers, semant  la destruction, provoquant de  inondations et laissant la désolation sur divers villages et sites.

Ce fut le cas au Centre équestre Equileuk situé à Larée et qui depuis 2015, offrait d’excellents moments aux pitchouns et aux adultes.  Margaux Bourgois, véritable passionnée d’équitation avait enfin réalisé son rêve et avait transformé ce coin en véritable petit paradis pour les personnes, mais aussi pour les poneys et chevaux.   

Suite à cet orage, Margaux Bourgois, face aux très importants dégâts au centre équestre, et  vu l’ampleur des travaux à réaliser, était sérieusement éprouvée et avant de retrousser les manches a  exprimé  qu’elle avait besoin d’aide.

Rapidement, la solidarité s’est exprimée et de nombreux bénévoles se sont rendus au centre équestre pour nettoyer, tronçonner, en un mot aider avec leurs moyens.

Ce lundi 26 juin, Margaux s’est exprimée :

« Nous commençons à retrouver notre centre équestre.  Nous espérons être aidés par nos assurances mais les délais vont être longs et nous ne savons pas à quelle hauteur.

Nous avons donc créé une cagnotte en ligne pour nous permettre de commencer les travaux. »

Margaux  Bourgois, qui évidemment a retroussé ses manches depuis la catastrophe,  a  profité d’un moment de pause pour communiquer sur l’évolution et surtout pour  remercier très fortement  les bénévoles qui sont  venus nombreux lui donner un sérieux coup de main et  du réconfort par leur soutien dans cette épreuve.  

Le lien de la cagnotte pour aider le centre équestre de Margaux est le suivant :

https://www.leetchi.com/fr/c/solidarite-pour-equileuk-1738890

IMG_20230621_105016

Intempéries : le point du Conseil départemental

Créé par le 22 juin 2023 | Dans : actualité, agenda, com com armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, fait divers, gers, infos, travaux

GERS

Communiqué du Conseil départemental

Intempéries : le point du Conseil départemental à 18h30 ce jeudi 22 juin

Le département du Gers a fortement été touché par de violents orages le mardi 20 et le mercredi 21 juin.

ROUTES

Les équipes du service des routes du Conseil départemental ont pleinement été mobilisées sur le terrain depuis les premiers orages violents du mardi 20 juin. Malgré le professionnalisme et le volontarisme des agents du Département, la circulation reste fortement perturbée sur le réseau routier, où 9 routes départementales resteront fermées pour la nuit, en raison d’inondations et chutes d’arbres.

La situation est bien entendue évolutive, favorablement dans la plupart des cas, il est toutefois important de noter que des chutes d’arbres fragilisés peuvent toujours survenir.

D 36 Lectoure

D 36 Ligardes

D 109 Marguestau-Ayzieu

D 111 Sorbets-Sion

D 114 Condom-Larroque sur l’Osse

D 231 Urgosse-Sion

D 277 Condom

D 281 Miradoux-Peyrecave

D 525 Miradoux

BÂTIMENTS

 Côté bâtiment, l’ensemble des collèges publics du Département assurera l’accueil des élèves ce vendredi. L’Abbaye de Flaran en partie inondée rouvrira également ses portes ce vendredi.

 Un « fil info » a été ouvert dès lors des premières intempéries sur le site du Département, où les Gersoises et les Gersois peuvent retrouver les récentes actualisations – www.gers.fr

Circulation :prudence dans les déplacements

Créé par le 21 juin 2023 | Dans : actualité, agenda, com com armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, fait divers, gers, infos, politique, travaux

GERS

Communiqué du Conseil départemental

Circulation : le Conseil départemental appelle à la plus grande prudence dans les déplacements

Alors que le département est à nouveau placé en Vigilance Orange Orages, ce mercredi 21 juin entre 21h et minuit, l’heure est aux constations dans le nord du Gers suite aux violentes intempéries de la veille.

Le Conseil départemental appelle à la plus grande prudence dans les déplacements. En effet, plusieurs coulées de boue, chutes d’arbres, câbles sectionnés, poteaux à terre ou obstacles divers, perturbent fortement la circulation sur le réseau routier départemental.

La direction des routes a engagé de nouveaux moyens dès ce matin, avec près de 100 agents mobilisés sur le terrain, pour intervenir rapidement sur l’ensemble des zones touchées. Malgrè le professionnalisme et le volontarisme des agents du Département, le retour à la normale devrait prendre plusieurs jours en raison de ces lourds dégâts.

Un « fil info » a été ouvert dès les premières intempéries sur le site du Département, où les Gersoises et les Gersois peuvent retrouver les récentes actualisations – www.gers.fr

Vigilance météorologique orange pour orages

Créé par le 21 juin 2023 | Dans : actualité, com com armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, fait divers, gers, infos, sapeur-pompier

GERS

Vigilance-orages-orange_large

Communiqué de la Préfecture

 Le département du Gers a été placé en vigilance orange mardi 20 juin à 10h00 pour un phénomène orageux qui a débuté vers 19h00.
Le phénomène se poursuit ce jour, mercredi 21 juin.

COD déclenché :

Mardi 20 juin à 21h, le préfet du Gers a déclenché le Centre Opérationnel Départemental suite à de violents passages orageux principalement sur le nord-ouest du département.
Les services de l’État sont mobilisés ainsi que les associations de protection civile.

Situation à 12h30 (mercredi 21 juin) :

  • Plus de 250 interventions réalisées, en cours ou en attente sur le nord-ouest du département
    Plus d’une centaine de pompiers engagés et des renforts venant du Lot-et-Garonne sont attendus en début d’après-midi.
    La priorité des interventions se concentre sur la protection des bâtiments (bâchage de toiture) pour anticiper les précipitations attendues en fin de journée
  • Au plus fort de la crise plus de 10 000 foyers étaient privés d’électricité
    A ce stade, 3500 clients sont toujours en attente d’une intervention des agents Enedis.
    150 agents et 10 équipes de renfort sont déployés sur les communes les plus impactées avec pour objectif de remettre en service près de 3000 foyers.

Axes routiers : la plus grande vigilance est demandée aux usagers de la route

Les interventions étant nombreuses et évolutives, la signalisation n’est pas optimale sur l’ensemble du réseau routier départemental.
Des câbles électriques peuvent encore être présents au sol sur certains axes dans le secteur Miradoux, Plieux, Saint-Antoine, Castet-Arrouy, Flamarens et Peyrecave.

Routes fermées à la circulation [interventions liées aux chutes d'arbres essentiellement / quelques coulées de boue] :

  • RD 109 à Larée /Marguestau
  • RD 939 Saint Jean Poutge
  • RD953 entre Miradoux et Limite CD82
  • RD7 entre Lectoure et Saint Clar
  • RD269 Plieux
  • RD40 Peyrecave
  • RD281 Peyrecave entre CD82 et RD953

Établissements scolaires :

Suite aux intempéries, le collège de Vic-Fezensac sera fermé le mercredi 21 juin. Les parents des élèves scolarisés ont été informés.

Dégâts sur les communes et procédures à venir :

Compte tenu des dégâts constatés, le préfet du Gers informe d’un traitement prioritaire des demandes de reconnaissance de catastrophe naturelle déposées suite aux intempéries qui ont frappé le département.
Pour toute demande, s’adresser à : pref-defense-protection-civile@gers.gouv.fr

ATTENTION

Un nouvel épisode orageux est annoncé en fin de journée (des précisions seront en ligne vers 16h30).

Conseils à suivre :

  • Éviter tout déplacement
  • Ne pas s’engager sur une route inondée
  • Respecter les signalisations mises en place
  • Ne pas descendre dans les sous-sols
  • Se rapprocher de l’autorité municipale pour l’hébergement d’urgence
  • Se tenir informé de l’évolution de la situation météorologique sur https://vigilance.meteofrance.fr/fr/gers
  • S’éloigner des arbres et des cours d’eau
  • Éviter d’utiliser les appareils électriques

 

 

Le Conseil départemental alerte sur des tentatives d’arnaques

Créé par le 09 juin 2023 | Dans : actualité, com com armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, fait divers, gers, infos

GERS

Communiqué du Conseil départemental

Arnaques : le Conseil départemental alerte sur des tentatives d’arnaques par de faux agents

Suite à des signalements, principalement dans le secteur de Gimont, le Conseil départemental du Gers met en garde face à des tentatives d’arnaques par de faux agents de la collectivité.

Le mode opératoire est le suivant : les escrocs se présentent aux domiciles de personnes et prétendent appartenir au personnel du Conseil départemental. Ils annoncent qu’une aide financière va leur être octroyée par la collectivité, s’en suit un procédé financier lors d’un appel frauduleux de votre banque. En réalité, les personnes réalisent la validation d’opérations au profit des escrocs.

Le Conseil départemental ne sollicite jamais la communication de coordonnées bancaires ou la validation/annulation d’une opération bancaire. En cas de fraude, il est urgent de contacter sa banque et de déposer une plainte auprès des forces de l’ordre, police ou gendarmerie.

12345

Notre Rousseur |
Solers-Actualités-Culture |
Auregaldelavie |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Mon esprit critique a des c...
| LE SENEVE
| LORSQUE L’ON EMPECHE UNE FE...