éducation

Articles archivés

Saint-Jean Bosco a fêté le Nouvel an Chinois

Créé par le 13 fév 2019 | Dans : actualité, com com landes armagnac, éducation, infos, landes

GABARRRET

SIXIEME NOUVEL AN CHINOIS (2)

Mardi,  les 410 élèves de l’Ensemble scolaire privé de Gabarret  ont fêté l’année du Cochon de terre qui marque le nouvel an lunaire ou Nouvel an Chinois.

Depuis plusieurs semaines, sous les conseils précieux de leur professeur de chinois mandarin,  Xiaojing Cao, les élèves, pour marquer l’événement, ont confectionné  des décorations, guirlandes, lampions, messages en calligraphie chinoise pour orner les murs du réfectoire de l’établissement.

 Ainsi, de la maternelle aux terminales, c’est dans un décor coloré et chatoyant qu’ils se sont tous régalés de mets chinois pour le repas de midi qui marquait ce nouvel an.

Xiaojing Cao est passée de table en table pour prodiguer des conseils sur le maniement des baguettes et glisser des anecdotes aux élèves, sur ce moment culturellement très important en Chine.

Depuis 2012, le chinois mandarin est enseigné au collège et au lycée et depuis 2016 un enseignement pédagogiquement adapté et ludique est proposé aux CM2 de l’école privée Sainte-Jeanne d’Arc.

Ainsi, lorsqu’ils passent en classe de sixième au collège privé Saint-Jean Bosco, les élèves peuvent poursuivre l’apprentissage du chinois mais aussi apprendre l’espagnol et l’anglais :

 « Notre collège est un des rares collèges à proposer l’apprentissage de trois langues étrangères dès la sixième et particulièrement le chinois mandarin, qui est la langue la plus parlée dans le monde et la plus utilisée sur internet en 2019. Il faut proposer aux futures générations cette langue de la modernisation » précise Aubert Cruchon, directeur de l’établissement scolaire .

Un Pass culturel pour les CM2

Créé par le 12 fév 2019 | Dans : actualité, com com armagnac, éducation, gers, infos, mairie

 CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

IMG_4474

Mardi après-midi, le maire Jean-Michel Augré, accompagné de son adjointe Marie-Christine Beaumont, responsable du service culturel ainsi que  de la commission scolaire, et de Clémence  Bergeaud du service culturel, s’est rendu à l’école primaire pour rencontrer les élèves de la classe de CM2, et leur  offrir un cadeau, au nom de la municipalité.

Les élèves furent tout  d’abord surpris de cette visite et ils ont appris qu’ils avaient droit à un Pass culturel valable durant toute l’année 2019.

Marie-Christine Beaumont  a précisé :

«  Pour marquer votre dernière année scolaire à l’école primaire, la municipalité a souhaité vous faire un cadeau.   Ce  Pass culturel nominatif est donc très personnel. Il   vous permettra  d’assister  gratuitement  à deux séances de cinéma de votre choix, à la salle du cinéma de Barbotan les Thermes.  En complément, vous pourrez assister gratuitement à deux grands  spectacles proposés par le service culturel. Vous avez un grand choix, puisque tous les mois, un spectacle musical, théâtral ou festif est proposé. Avec ce Pass, vous bénéficiez  d’un bon d’achat de 50 euros,  pour acheter uniquement des  livres et seulement à la  librairie  Corbel d’Eauze. Cette dernière étant la seule du territoire. »

Les enfants très attentifs, ont rapidement témoigné leur joie, puis ils  ont remercié les élus qui leur ont remis en main propre leur Pass culturel.

Pour cette première, ce sont 18 enfants qui bénéficient de ce cadeau et des encouragements de la municipalité pour la suite de leurs études au collège.

Danse et culture, chemin vers la réussite

Créé par le 12 fév 2019 | Dans : actualité, agenda, com com landes armagnac, éducation, infos, landes

 GABARRET

IMG_4455

Lundi soir,  au gymnase du collège Jules-Ferry, en présence du maire Stéphane Barlaud, de Cathy Fréchou vice-présidente de la Communauté des communes des Landes d’Armagnac, d’élus Gabardans, de Jean-Louis Gennerie, inspecteur de l’Éducation nationale de la circonscription Mont-de-Marsan-Haute Lande, ainsi que  des parents d’élèves du CM1 et CM2 de l’école publique la Gabardanne, et  des parents des élèves de sixième de Jules-Ferry, l’équipe pédagogique  a présenté le projet « Danse et culture, chemin vers la réussite. »

En 2017, Laurence Dauba Goutaille, directrice de la Gabardanne, la principale du collège Jules-Ferry,  Claire Eldin, et   Marine Vives, professeur de français  au collège Jules-Ferry, ont décidé de faire participer les élèves de leur établissement à ce projet pédagogique  «  Danse et culture chemin vers la réussite » qui est  porté par l’association Annaba et cofinancé par le programme européen Erasmus + éducation et formation. La candidature des deux établissements scolaires fut retenue.

Les jeunes Gabardans bénéficient ainsi d’un projet pédagogique et culturel exceptionnel. Pour eux,  l’aventure a tout d’abord commencé cette année,  à l’occasion  des Eramus Days qui a permis à une  classe du groupe scolaire de Freixo (Portugal) d’échanger par  un mail avec les CM1 et CM2  de l’école publique « La Gabardanne », puis à partager une petite histoire. Par la suite,  une classe de l’Institut Santa Dorotea (Italie) a  organisé un skype avec les CM1 et CM2« La Gabardanne », puis les sixièmes du collège Jules-Ferry, ont échangé  sur leur implication dans le projet  avec une  classe du groupe scolaire Manuel Laranjeira (Portugal).

Lundi soir, à l’aide d’un montage vidéo, Marine Vives  a présenté la suite de ce projet pédagogique qui permet aux collégiens  de rédiger un conte, favorisant ainsi le dialogue entre les jeunes, les incitants à développer le gout de l’écriture et de la lecture. Toutes les semaines, les collégiens bénéficient  de cours de théâtre  et travaillent la mise en scène avec une artiste professionnelle du théâtre des Deux Mains, et durant une autre heure, ils participent à des cours de danses et de chorégraphies prodigués par une danseuse du Théâtre des Deux Mains.

Les deux professionnels interviennent aussi auprès des élèves du CM1 et CM2. Évidemment, le reste du travail s’effectue en classe avec Thierry Diederich pour les CM1 et CM2 et Marine Vives pour les sixièmes. Pour donner envie aux parents, trois collégiens ont commencé à lire le début de leur conte, puis ils  ont conclu en invitant les parents à venir assister à ce spectacle qui sera ouvert aussi aux gabardans et qui aura lieu le 23 mai.           

Les Troisièmes en visite à Maïsadour

Créé par le 11 fév 2019 | Dans : actualité, agriculture, com com landes armagnac, économie, éducation, infos, landes

GABARRET

IMG_20190208_150250 (2)

Dans le cadre du parcours Avenir, qui permet aux élèves de connaître la diversité des métiers et des formations et surtout d’élaborer leur projet d’orientation scolaire et professionnel, les 32 élèves de troisième  prépa-pro du lycée professionnel Saint-Joseph, accompagnés de leurs professeurs de découverte professionnelle, ont eu la chance de visiter l’entreprise Maïsadour à Haut-Mauco. Le groupe coopératif agroalimentaire Landais emploie 6 000 salariés, forme et recrute des techniciens de maintenance.

Les collégiens ont d’abord eu droit à une présentation de la coopérative et ils ont pu poser toutes les questions qui les intéressaient. Puis direction le laboratoire, qui travaille, via le génome, sur l’amélioration des variétés de maïs ou de tournesol par exemple, afin de créer de nouveaux hybrides. Les serres éclairées jour et nuit permettent aux scientifiques d’accélérer le rythme des saisons.

 Les élèves étaient impressionnés par le nombre de données recueillies qui doivent être traitées et analysées. Il fallut ensuite enfiler un gilet orange et des sur-chaussures de sécurité pour pénétrer dans les hangars où les semences sont séchées, calibrées, traitées, mises en sacs et expédiées dans le monde entier. Les plaques d’immatriculation des camions qui se succédaient prouvent que le groupe est présent à l’international. Enfin, après la pause déjeuner, les troisièmes ont pu visiter le hangar dans lequel sont produits les aliments pour les volailles.

Entre les camions qui déchargent les matières premières et ceux en cours de chargement, ils ont suivi tout le cheminement de ces produits destinés aux volatiles. Là encore, le groupe Maïsadour expédie ces sacs jusqu’en Afrique. Les Troisièmes ont apprécié cette immersion dans le monde du travail, surtout dans une entreprise dont les origines s’enracinent dans le Sud-Ouest mais qui a su gagner sa place aux quatre coins de la planète.

Évelyne Dartigue a pris sa retraite

Créé par le 04 fév 2019 | Dans : actualité, com com armagnac, éducation, gers, infos

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

IMG_6520-1000

Jeudi, à la salle de restauration du collège du Lac de l’Uby, à l’issue  du déjeuner,  a eu lieu une cérémonie pour honorer et remercier la chef  de cuisine,  Évelyne Dartigue, qui ce jour-là, a pris sa retraite.   

Tous les élèves et les professeurs l’ont acclamée, et lui ont offert  des petits mots pour la remercier  et ainsi lui laisser des souvenirs écrits.  

Martine Layer, gestionnaire  de l’établissement scolaire  a retracé  sa carrière en précisant :  

« Sa vie professionnelle  a commencé en 1974, quand Évelyne, après quatre  ans sur les bancs du collège du Lac de L’Uby, décida  d’arrêter ses études pour travailler sur la propriété de ses parents comme aide familiale et cela jusqu’à ses 18 ans. Alors, avec son permis en poche elle vint travailler à Cazaubon pour garder des enfants.  Elle est partie  ensuite à  Mont de Marsan dans une famille où elle s’occupera encore  des enfants, fera les repas et le ménage. »

Après avoir rappelé son mariage en 1981, Martine Layer a précisé  que c’est  au mois d’octobre 1981,  qu’Évelyne est entrée au collège :

«  Cela fait donc 37 ans que, tous les matins, elle ouvre le portail du collège, tout d’abord en travaillant au service général comme agent de service. Elle connait donc chaque marche, tous les coins et les recoins, pour les avoir nettoyés et comme tous les agents polyvalents elle aide également en cuisine. Après le départ à la retraite du chef de cuisine en 2000, on lui propose d’assurer l’intérim quelque temps. Évelyne se découvre alors une passion pour ses nouvelles missions qui malheureusement lui seront enlevées en 2003 pour laisser la place à un agent avec plus d’ancienneté. L’opportunité se présente à nouveau en 2013 et depuis, Évelyne excelle dans sa cuisine et dans un travail qu’elle aime. Pour préparer ce discours, j’ai épluché le dossier administratif d’Évelyne et les qualificatifs qui reviennent dans ses évaluations depuis 37 ans sont toujours les mêmes : sérieuse, dévouée, efficace, compétente, disponible, aimable et j’en passe. Soucieuse d’un travail bien fait, elle ne manque pas, chaque jour, de faire son petit tour dans la salle de restauration pour voir si « les petits » ont bien mangé. »

En 18 ans derrière les fourneaux c’est un peu plus de 200 000 assiettes qu’elle a remplies, ce sont des centaines d’enfants qu’elle a vu passer dans le collège, plusieurs générations qui l’ont côtoyée et comme elle le dit : «  Ils vont  me  manquer. » En plus d’avoir savouré sa  bonne cuisine, adultes et enfants ont témoigné qu’ils avaient tout au long de ces années, apprécié sa gentillesse, sa disponibilité et son sourire.

Sport nature santé, à l’école

Créé par le 26 jan 2019 | Dans : actualité, com com armagnac, éducation, gers, infos, santé, sport

 CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

IMG_4374

Jeudi matin, au Pôle, dans le cadre de l’opération Sport nature santé, les élèves du CE1 au CM2 ont participé à une matinée sportive.

Cette opération annuelle existe depuis 2008 et permet de mettre en relief les capacités physiques des enfants. Les écoliers ont ainsi passé huit tests physiques. Cela sous le contrôle de Claude Cros, éducateur territorial des activités physiques et sportives de Cazaubon (Etaps), de Sophie Mediamole du Comité départemental olympique sportif (CDOS 32), chargée du développement du sport santé dans le département du Gers, et d’ Éric Alexis, conseiller d’animation sportive  à la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations.

Les enfants ont pris plaisir à passer ces tests. Ils ont été évalués sur leur adresse avec des lancers de balles, la détente horizontale avec le saut, la vitesse gestuelle des membres supérieurs avec la frappe de plaque, la souplesse avec la flexion du tronc, l’équilibre avec la marche à reculons, la vitesse et coordination des membres inférieurs avec un relais navette, la détente verticale et l’endurance au cours d’un atelier de marche.

Cette action rentre dans les projets pédagogiques et sportifs de l’école. Les éducateurs sportifs rencontreront à nouveau les élèves pour leur communiquer les résultats de ces tests.

Ce jour-là, en tenant compte des résultats, les élèves pourront ainsi déterminer leur profil sportif qui leur servira pour s’orienter vers le sport qui leur convient le mieux, tout en leur rappelant que la pratique physique et la bonne alimentation sont importantes pour la santé.

L’orchestre de Jules-Ferry a enthousiasmé le public

Créé par le 24 jan 2019 | Dans : actualité, com com landes armagnac, éducation, infos, landes, musique

GABARRET

IMG_4313

Lundi soir, à la salle de cinéma,  les adolescents de la classe orchestre du collège Jules-Ferry, après seulement quatre mois de pratique musicale (cuivres et percussions),  se sont produits pour la première fois en concert. Pour cet événement, la salle était comble.

À cette occasion,  Luc Pham, directeur académique des services de l’éducation nationale des Landes,  les vice-présidentes du conseil départemental, Muriel Lagorce, en charge de l’éducation et Rachel Durquety, en charge de la culture, et Magali Valiorgue, conseillère départementale, avaient fait le déplacement et par leur présence  témoignaient de l’intérêt qu’ils portent à ce projet éducatif. Le  maire Stéphane Barlaud, et Cathy Fréchou, première vice-présidente à la Communauté de communes des Landes d’Armagnac étaient également présents.  

IMG_4318

Depuis la rentrée scolaire  la trentaine  d’élèves de cinquième bénéficient de cette classe orchestre, qui  est une initiative unique dans les Landes. Ce projet a pu se réaliser  grâce à un  partenariat entre l’établissement scolaire, l’Éducation nationale et le Conseil départemental des Landes, et en association avec le Conservatoire départemental.

Les élèves  suivent trois heures d’enseignement de musique par semaine, dont une heure avec Bernard Bareyt, professeur d’éducation musicale au collège Jules-Ferry, une autre de cours instrumental et une dernière en groupe, avec des professeurs du Conservatoire des Landes de Mont-de-Marsan, Guillaume Nail (Cornet), Julien Garcia (Percussion), Sylvain  Larrazet (tuba et trombone), et Cécile Gaume (cor).

En première partie du concert, avec un répertoire très au point et  durant 30 minutes, la classe orchestre, dont 96% des élèves n’avaient jamais fait de musique, a agréablement surpris le public  par le merveilleux fruit de ces quatre mois de travail. Si bien qu’à la fin du concert,   le public enthousiaste, unanimement s’est levé, pour ovationner les jeunes et par la même occasion demander un autre morceau.

La soirée musicale s’est prolongée grâce au partenariat  avec l’école de musique Gabardanne. Jean-Louis Gardère, président de l’école de musique  a rappelé que l’école compte 40 élèves, qui sont encadrés par sept professeurs, et qu’une classe de chant venait d’ouvrir. L’ensemble musical de l’école de musique, sous la direction de Christian La Marne,  a conquis le public avec son répertoire.

Vac’Ados

Créé par le 22 jan 2019 | Dans : actualité, agenda, com com landes armagnac, éducation, infos, landes, loisirs

GABARRET

Du 18 février au 1er mars, l’Espace jeunes de Gabarret est ouvert à tous les jeunes de 11 à 17 ans. Pour ces vacances d’hiver des moments forts leur sont proposés. Entre autres, un séjour ski à Cauterets, patinoire et match de hockey, soirée karaoké, jeux de stratégie, les jardins d’Atyoula à Losse.

Renseignement et inscription auprès de Julien du lundi au vendredi de 9 à 12 heures et de 14 h 30 à 16 h 30 au Pôle Enfance Jeunesse, 182 chemin la Lanne, 40310 Gabarret. Tél : 06 72 35 91 46.

Où sont passés les élèves?

Créé par le 20 jan 2019 | Dans : actualité, com com armagnac, éducation, gers, infos

CASTELNAU D’AUZAN-LABARRERE

IMG_4123

Vendredi 18 janvier, dès 10 h 30, les classes de l’école primaire étaient totalement désertes. Pour la deuxième fois, depuis la rentrée scolaire, les élèves et leurs professeurs participaient à un exercice de sécurité.

La première fois, avant les vacances de la Toussaint, l’exercice était la mise en sécurité des enfants en cas d’une action terroriste.

 Cette fois-ci, l’exercice scolaire était lié au plan Communal de sauvegarde de la commune (PCS). Le maire Philippe Beyries venait de communiquer aux enseignantes, une alerte les informant qu’un camion transportant des matières dangereuses venait de se renverser avenue de la République, non loin de l’école.

Les 82 enfants accompagnés par leurs professeurs se sont rendus dans le calme à la cantine, lieu de confinement.

À 10 h 45, le maire s’est rendu à l’école pour constater le bon déroulement de l’opération et lever l’alerte. Philippe Beyries était accompagné du  conseiller municipal et  du capitaine de réserve  Guy Bénac. Ce dernier, dès 2011 fut détaché  par la délégation militaire du département du Gers, pour accompagner  les municipalités du secteur dans l’élaboration du PCS. Deux agents des services techniques chargés de la sécurité, étaient aussi  mobilisés.

Philippe Beyries a précisé :

«  Nous avons la chance d’avoir avec nous Guy Bénac, et je vous rappelle que Castelnau d’Auzan fut une des premières communes du département du Gers à avoir son PCS. »

Le prochain exercice prévu à l’école, consistera à l’évacuation des locaux suite à un incendie.

Restauration et hôtellerie, des filières porteuses d’emplois

Créé par le 20 jan 2019 | Dans : actualité, com com armagnac, éducation, gers, infos

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

IMG_4110

Jeudi après-midi, les élèves de quatrième et de  troisième, se sont rassemblés dans l’amphithéâtre du collège de l’Uby. Là, Jean-Marie Brunel, formateur de l’école des métiers du Gers, Régis Broussand et Martial Goupil, apprentis en brevet professionnel arts de la table, et Michèle Consolaro du château de Bellevue et présidente  du syndicat des hôteliers, restaurateurs,  logeurs, cafetiers, leur ont fait découvrir tout un panel de métiers et les nombreux emplois proposés dans cette  branche professionnelle.

Après avoir  présenté la possibilité de poursuivre les études au lycée Pardailhan d’Auch, Jean-Marie Brunel   a détaillé l’option de l’apprentissage du CFA de Pavie, notamment la filière des métiers de bouche.

Le formateur a rappelé les salaires d’un apprenti,  les conditions de travail chez un patron, complétés par les études à Pavie :

«  Dans ce domaine professionnel  des métiers de bouche, tourisme… il y a beaucoup d’emplois et on recrute. Au CFA, les classes sont composées de 15 à 20 élèves qui sont accompagnés par des professionnels. Ces formateurs ont derrière eux entre 10, 15, voire 30 ans  d’exercice de leur métier.

Jean-Marie Brunel  a expliqué son parcours  professionnel qui a débuté  par de petits stages en 3e, puis son CAP, l’école hôtelière de Toulouse, l’obtention de son BAC professionnel et un CAP pâtisserie,  puis à 22 ans il s’est installé comme restaurateur dans un petit village gersois. L’entreprise s’est développée avec l’ouverture d’un bar, d’une pizzéria. Le tout avec une dizaine d’employés. Par la suite il est devenu formateur pour communiquer  aux nouvelles générations  son savoir-faire.

Régis Broussand détenteur d’un brevet professionnel en électricité, après une dizaine d’années,  a quitté son métier d’électricien pour se former au métier de restaurateur. Il a obtenu son CAP  puis son brevet professionnel.

Martial Goupil,  après son BAC pro en boulangerie, suit la formation du CAP cuisine à Pavie.

Michèle Consolaro a présenté son parcours. Détentrice d’un CAPES, elle a été professeur d’anglais, puis a découvert l’hôtellerie et la restauration et par la suite depuis 39 ans s’est fortement impliquée dans le développement du château de Bellevue :

«  Dans la restauration et l’hôtellerie, il n’y a pas de chômage. En France il y a 85 000 postes à pourvoir et à Cazaubon, ainsi qu’à Barbotan les Thermes, tous les établissements recherchent du personnel. Tous les jeunes que j’ai eu en apprentissage durant 38 ans,  ont trouvé un emploi. Je vous invite à venir visiter le château et ceux qui veulent faire des stages seront les bienvenus. »

Les élèves très attentifs ont posé des questions et surtout pris beaucoup de notes.

Des plaquettes d’informations sur les formations professionnelles du CFA de Pavie ont été distribuées aux élèves.

12345...11

Notre Rousseur |
Solers-Actualités-Culture |
Auregaldelavie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mon esprit critique a des c...
| LE SENEVE
| LORSQUE L’ON EMPECHE UNE FE...