économie

Articles archivés

Agriculture: influenza aviaire dans le Gers

Créé par le 09 jan 2023 | Dans : actualité, agriculture, com com armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, économie, gers, infos, politique

GERS

Communiqué de la Préfecture

SITUATION ÉVOLUTIVE – L’ÉTAT ET LA FILIÈRE PROACTIFS

Un quatrième foyer d’influenza aviaire hautement pathogène a été confirmé dans un élevage de canards à COULOUME-MONDEBAT, commune limitrophe au sud de la commune d’AIGNAN touchée par les trois premiers foyers.

Le préfet du Gers a pris un arrêté redéfinissant, autour du quatrième foyer confirmé, les zones réglementées (*) de protection (ZP), de surveillance (ZS) et zone réglementée supplémentaire (ZRS) qui sont mises en place respectivement dans un rayon de 3, 10 et 20 km autour des foyers.

* Principes des zones réglementées : les mesures les plus drastiques sont appliquées au plus près des foyers. Les contraintes réglementaires s’allègent dans

Les zones les plus éloignées : Dès mercredi, les services de l’État, la chambre d’agriculture du Gers et les représentants des interprofessions se sont réunis en cellule de crise pour envisager les dispositions ad hoc afin de prévenir la propagation de proximité de la maladie aux zones de forte production notamment de

l’Astarac et de l’Armagnac.

À cette occasion, il a été acté, en concertation, la mise en oeuvre de la mesure exceptionnelle visant à valoriser en anticipation les canards présents dans la zone des dix kilomètres autour des foyers.

Les acteurs économiques ont organisé cette opération dans un délai particulièrement contraint, l’État prenant en charge les pertes économiques engendrées. La réactivité de la filière et de l’État dans l’exécution de cette mesure a d’ores et déjà permis de détecter par anticipation une suspicion de contamination à FUSTEOURAU commune limitrophe à l’Ouest d’Aignan. Dès confirmation par le laboratoire de référence, les zones réglementées (*) seront réactualisées. L’élevage en question sera dépeuplé dès demain.

Dans l’ensemble des zones réglementées, les mesures suivantes s’appliquent :

• Recensement des exploitations de volailles,

• Mesures de biosécurité renforcées, dont mise à l’abri,

• Oiseaux de basse cour confinés ou maintenus sous filet,

• Accès aux exploitations limité aux seules personnes indispensables,

• Nettoyage et désinfection des véhicules à l’entrée et à la sortie des exploitations,

• Rassemblements de volailles et oiseaux captifs interdits,

• Surveillance clinique renforcée en élevage,

• Autocontrôles renforcés.

Mesures réglementaires spécifiques en zones de protection et de surveillance dans la

situation actuelle :

• Dépeuplement des élevages de canards dans un rayon de 10 km autour des foyers.

• Dépeuplement des élevages de volailles maigres dans un rayon de 1 km autour des foyers.

• Concernant les mouvements d’animaux, sont interdits en zone de protection et zone de  surveillance.

• En situation plus stabilisée, des dérogations de mouvement sont possibles strictement à l’intérieur d’une même zone et les dépeuplements des palmipèdes s’effectuent dans un rayon de 3 km.

Mesures spécifiques en zone réglementée supplémentaire :

Cette zone est considérée comme une zone indemne soumise à surveillance particulière. Par principe cette zone est ouverte aux mouvements d’oiseaux des zones indemnes qui sont réalisables sous conditions de réalisation de contrôles par analyse des oiseaux 48 h ouvrés avant mouvement avec résultat favorable. Par contre, compte tenu de la situation évolutive, actuellement les mises en place de canetons et poussins d’un jour sont interdites de façon à éviter de densifier davantage cette zone. Il en est de même de la mise en place de volailles ou palmipèdes démarrés en provenance de zone autre que la zone réglementée supplémentaire et ce, au moins, jusqu’au 18 janvier 2023, date potentiellement révisable en cas d’aggravation de la situation épidémiologique.

Agriculture : Gel 2022 Arboriculture et viticulture

Créé par le 04 jan 2023 | Dans : actualité, agenda, agriculture, com com armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, économie, gers, infos, politique

GERS

Communiqué de la Préfecture

INDEMNISATION DES PRODUCTIONS IMPACTÉES PAR LES CALAMITÉS AGRICOLES

Le caractère de calamité agricole a été reconnu sur l’ensemble du département du Gers

concernant les dégâts liés à la période de gel du 1er au 5 avril 2022 sur les productions

arboricoles du Gers. Les productions sinistrées concernées par ce volet d’aide sont : prunes d’ente, cerises, pêches, nectarines, brugnons, abricots concernant les pertes de récoltes.

Les pertes de fond sont également éligibles pour la vigne (mortalité de jeunes pieds de vignes).

Les productions assurables ne sont pas éligibles aux indemnisations des pertes de récoltes.

Éligibilité et calcul du montant de l’aide

➢ Pour les pertes de récoltes, les principaux critères d’éligibilité sont :

– avoir un taux de pertes d’au moins 30 % sur la culture sinistrée (comparé au rendement du barème départemental). Concernant la prune d’ente, le taux de pertes doit être d’au moins 42 % (comparé au rendement olympique individuel).

– avoir une perte sur les productions sinistrées représentant au moins 11 % du produit brut

global théorique de l’exploitation (ce point sera calculé par la DDT en fonction des ateliers de production de l’exploitation).

– avoir subi des dommages au moins à hauteur de 1000 € HT (selon le barème départemental).

L’indemnisation est fixée selon les données du barème départemental des calamités agricoles

et selon les taux de pertes suivants :

– inférieur à 30 % : non éligibles

– entre 30 et 50 %: indemnisation à hauteur de 28 % du montant des dommages (excepté la prune d’ente, entre 42 et 50 %)

– entre 50 et 70 % : indemnisation à hauteur de 33 %

– supérieur à 70 %: indemnisation à hauteur de 40 %

➢ Pour les pertes de fonds (viticulture), la principale règle d’éligibilité est :

– avoir subi des dommages au moins à hauteur de 1000 € HT (selon le barème départemental).

L’indemnisation est effectuée selon le barème des calamités agricoles avec un taux d’indemnisation de 25 % du montant des dommages.

Dépôt de dossier

Les dossiers sont à déposer à la DDT du Gers au plus tard le 28 février 2023 :

– par voie postale : DDT du Gers

19 place de l’ancien foirail

Service Agriculture Durable – Calamités Agricoles

32007 AUCH CEDEX

– par mail : ddt-filieres-societes@gers.gouv.fr

Pièces à fournir

Le formulaire de demande d’indemnisation des pertes (cerfa n° 13681-01 modifié, version

décembre 2022) doit être renvoyé complété, et signé à la DDT avec les pièces justificatives

suivantes :

Pour tous les demandeurs :

- une attestation d’assurance éligible au FNGRA (cerfa n° 13951-02), l’attestation doit être signée par l’assuré et l’assureur ;

- un RIB de la société (ou préciser s’il convient d’utiliser le même RIB que pour les aides PAC).

Spécifique pour les pertes de récoltes :

– l’Annexe 1 – pertes de récolte – Gel 2022 complétée

– tout document permettant de justifier les quantités récoltées en 2022 sur les cultures

sinistrées (bons de livraisons, attestation OP, justificatifs de vente directe…)

Pour les producteurs de prunes d’ente adhérent au Bureau national Interprofessionnel du

Pruneau (BIP), il n’est pas nécessaire de fournir les justificatifs de récolte.

Spécifique pour les pertes de fonds :

– l’Annexe 2 – pertes de fond – gel 2022 : viticulture complétée

– tout devis ou facture de replantation des plants de vignes morts du fait du gel 2022.

Dans le cas où les travaux ne sont pas encore réalisés au moment du dépôt du dossier, il convient de fournir un devis dans un premier temps ; l’indemnisation sera versée sur

présentation d’une facture avec preuve d’acquittement auprès de la DDT (sera transmis après le dépôt du dossier à l’issue de la réalisation des travaux de replantation).

Les pertes liées à la grêle et aux orages de fortes précipitations de juin 2022 (pertes de fonds sur sols, ouvrages, pépinières, serres et tunnels maraîchers inférieurs à 80 cm, plants de vignes) ont été reconnues et feront l’objet d’un autre dispositif de calamité agricole.

Vœux du maire

Créé par le 04 jan 2023 | Dans : actualité, agenda, com com landes armagnac, économie, fête, infos, landes, mairie, politique, tradition

MAUVEZIN D’ARMAGNAC

La cérémonie des vœux du maire, aura lieu vendredi 6 janvier, à partir de 19 h 30, à la salle des fêtes de Mauvezin d’Armagnac

Prochaines permanences de la Direction départementale des Finances publiques à Gabarret

Créé par le 04 jan 2023 | Dans : actualité, agenda, com com landes armagnac, économie, infos, landes, politique

GABARRET

La DDFIP des Landes rappelle à ses usagers qu’un accueil fiscal de proximité a lieu le(s) deuxième jeudi matin du mois dans les locaux de la France Services, 35 place de la mairie.

Les prochaines permanences auront lieu :

- Jeudi 12 janvier

- Jeudi 9 février

- Jeudi 9 mars

Afin d’être accueilli par un agent des Finances publiques, il est indispensable de prendre un RDV en appelant préalablement le 05 58 44 38 60

Attention : aucun paiement ne pourra être pris en charge lors de ces rendez-vous .

Pour payer des impôts : chez un buraliste agréé portant le logo « Paiement de proximité » (si inférieur à 300€), au-delà sur impots.gouv.fr

Pour payer une amende : chez un buraliste agréé ou sur amendes.gouv.fr

Influenza aviaire

Créé par le 29 déc 2022 | Dans : actualité, agriculture, com com armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, économie, gers, infos, politique, santé

GERS

Communiqué de la Préfecture

Influenza aviaire | Un deuxième foyer détecté
dans le
Gers dans un élevage de poules

Un second foyer d’influenza aviaire hautement pathogène vient d’être confirmé mardi 27 décembre 2022 dans un élevage sur la commune d‘AIGNAN, dans le département du GERS.

Le préfet du Gers rappelle que la consommation de viande, de foie gras et d’œufs –  et plus généralement de tout produit alimentaire à base de volaille –  ne présente aucun risque pour l’être humain.

Pour éviter tout risque de diffusion du virus à d’autres élevages, le préfet du Gers a pris un arrêté définissant des zones réglementées de protection (ZP), de surveillance (ZS) et zone réglementée supplémentaire (ZRS) qui sont mises en place respectivement dans un rayon de 3, 10 et 20 km autour de l’établissement contaminé.

(https://www.gers.gouv.fr/Publications/Recueil-des-Actes-Administratifs-RAA/Recueils-des-actes-administratifs-edites-en-2022)

  • Les communes concernées dans le rayon de 3 km sont :

AIGNAN, BOUZON-GELLENAVE, LOUSSOUS-DEBAT, POUYDRAGUIN, SABAZAN.

  • Les communes concernées par la zone de 10 km, outre les communes citées précédemment, sont :

AVERON-BERGELLE, BEAUMARCHES, BETOUS, CAHUZAC-SUR-ADOUR, CASTELNAVET, CASTILLON-DEBATS, COULOUME-MONDEBAT, CRAVENCERES , DEMU, ESPAS, FUSTEROUAU, GALIAX, GAZAX-ET-BACCARISSE, GOUX, IZOTGES, LASSERADE, LOUBEDAT, LOUSLITGES, LUPIAC, MARGOUET-MEYMES, PEYRUSSE-VIEILLE, PLAISANCE, PRECHAC-SUR-ADOUR, SAINT-MARTIN-D’ARMAGNAC, SAINT-PIERRE-D’AUBEZIES, SARRAGACHIES, SEAILLES, SION, SORBETS, TASQUE, TERMES-D’ARMAGNAC, URGOSSE.

  • Les communes concernées par la zone de 10 km supplémentaires, sont :

ARBLADE-LE-BAS, ARBLADE-LE-HAUT ARMENTIEUX ARMOUS-ET-CAU , BARCELONE-DU-GERS, BASCOUS BASSOUES BAZIAN BELMONT BOURROUILLAN CAILLAVET CALLIAN CASTELNAU-D’ANGLES CAUMONT CAUPENNE-D’ARMAGNAC CAZAUX-D’ANGLES COURTIES EAUZE JU-BELLOC JUILLAC LABARTHETE LADEVEZE-RIVIERE LADEVEZE-VILLE LANNEPAX LANNE-SOUBIRAN LAUJUZAN, LAVERAET LELIN-LAPUJOLLE LUPPE-VIOLLES MAGNAN MANCIET MARCIAC MASCARAS MAULICHERES MAUMUSSON-LAGUIAN MONTESQUIOU NOGARO NOULENS PANJAS , PERDECHE, PEYRUSSE-GRANDE PRENERON RAMOUZENS RIGUEPEU RISCLE ROQUEBRUNE SAINT-AUNIX-LENGROS SAINTE-CHRISTIE-D’ARMAGNAC, SAINT-GERME, SAINT-GRIEDE, SAINT-MONT, SALLES-D’ARMAGNAC, SCIEURAC-ET-FLOURES, TARSAC, TIESTE-URAGNOUX, TOURDUN, TUDELLE, VERGOIGNAN VIC-FEZENSAC, VIELLA.

 

Dans ces périmètres, tous les lieux de détention de volailles et d’oiseaux captifs sont soumis à des prescriptions spécifiques. En particulier, les mouvements de volailles et autres oiseaux captifs sont interdits, sauf dérogations accordées par la Direction Départementale de l’Emploi, du Travail, des Solidarités de la Protection des Populations (DDETS-PP). La surveillance est également renforcée par la réalisation d’autocontrôles qui sont rendus obligatoires par arrêté préfectoral.

De plus, dans le cadre des mesures de lutte contre la propagation du virus, une opération de dépeuplement du foyer d’influenza aviaire va être menée. Les services de l’État, et notamment la DDETS-PP, sont mobilisés aux côtés de l’éleveur, qui sera indemnisé face aux pertes subies par cette opération.

Afin de limiter la diffusion du virus, qui peut avoir d’importantes conséquences économiques et de souveraineté alimentaire, le niveau de risque épizootique vis-à-vis de l’influenza aviaire est passé en niveau « élevé » depuis le 11 novembre dernier. Cette situation entraîne l’application de mesures renforcées de prévention pour les élevages avicoles et les basse-cours sur l’ensemble du territoire métropolitain. Il s’agit notamment de la mise à l’abri de l’ensemble des oiseaux d’élevage et domestiques.

Pour tous les acteurs de la filière, il s’agit de rester vigilants et de veiller à l’application la plus stricte des mesures de biosécurité pour empêcher le virus d’entrer dans les élevages via la faune sauvage et les activités humaines et éviter sa diffusion entre élevages. Les mêmes recommandations s’adressent aux particuliers détenteurs d’oiseaux de basse-cour et d’ornement.

https://agriculture.gouv.fr/influenza-aviaire-les-mesures-de-biosecurite-pour-les-operateurs-professionnels-et-les-particuliers

Les services départementaux seront amenés à réaliser des contrôles sur le respect des mesures applicables du fait de l’élévation du niveau de risque.

Une réduction des indemnisations en cas de non-respect par les éleveurs des règles en vigueur sera également mise en œuvre.

Spécial fête, il est encore temps!

Créé par le 20 déc 2022 | Dans : actualité, agenda, com com landes armagnac, économie, fête, gastronomie, infos, landes

GABARRET

DSC_0002 (37)

À l’occasion des fêtes de fin d’année le magasin Vival , place de l’église  à Gabarret propose  des ventes de fruits de mer au détail, des plateau de fruits de mer, des corbeilles de fruits de saison, fruits exotiques, fruits secs, vins, fromages à la coupe, des chocolats, pâtes de fruits, produits régionaux, coffrets de vin…

Pour ces produits festifs, la clientèle peut se les procurer jusqu’au 24 décembre pour Noël, et jusqu’au 31 décembre pour le 1er de l’an de 8 heures à 18 heures.

Pour les fruits de mer au détail, la quantité est limitée (pensez à les commander).

Le plateau de mer pour une personne est à 22 euros, il comprend : 8 huitres n°3 , 2 langoustines, 50 g de crevettes grises, 200g de bulots, 200 g de crevettes cuites, 100 g de pinces de crabes, 50 g de bigorneaux, 1 rince doigt, 1 citron.

Pour l’achat d’un plateau de 4 personnes, une bouteille de blanc est offerte.

On trouve des corbeilles de fruits de saison, fruits exotiques, fruits secs…

La clientèle peut aussi réaliser ses corbeilles avec les produits de son choix.

La clientèle peut passer encore ses commandes pour Noël, le plus rapidement possible, et  pour le 1er de l’an  avant le 27 décembre au 05 58 44 35 29, ou www.jardingabardan.com

Le beau Noël de la Gabardanne

Créé par le 16 déc 2022 | Dans : actualité, com com landes armagnac, économie, fête, infos, landes, mairie, musique, spectacle, tradition

GABARRET

DSC_0026 (12)

Les élèves des écoles primaires du secteur, ont partagé, ensemble, un cadeau éducatif offert par la préfecture des Landes.

Ce jeudi-là, à la salle des fêtes de Créon d’Armagnac les élèves de la grande section de maternelle, les  CP et CE1 des écoles de Gabarret, Créon, Labastide, Retjons et Losse ont assisté  à un spectacle, intitulé   »Coquin de Marvin ». Ce spectacle éducatif et humoristique abordant la sécurité routière a enthousiasmé les pitchouns qui ont ainsi passé un très bon moment.

Mardi dernier, à l’occasion des fêtes de fin d’année, les élèves de la Gabardanne avaient convié  leurs parents, grands-parents et amis de l’école, à la salle d’animation.

À l’entrée, les stands du marché de Noël de l’école proposaient des objets décoratifs réalisés par les élèves, ainsi que des pâtisseries faites maison.

À 19 heures, les lumières de la salle s’éteignaient et celles de la scène s’allumaient, annonçant le début du spectacle joyeux des enfants, fruit de leur travail artistique de ce premier trimestre scolaire et cadeau pour les très nombreux spectateurs.

Pour la première partie du spectacle, l’équipe pédagogique avait réalisé un projet avec la musicienne Manon Saint-Marc. Pour cette occasion, Manon avait écrit un conte musical avec présentation d’instruments, des chants et des danses. Le lutin du Père Noël, cherchait un instrument pour parler aux étoiles.   Pour mettre au point ce conte musical, Manon est intervenue régulièrement à l’école auprès des enfants. Ce projet souhaité par l’équipe pédagogique a pu être réalisé grâce à la municipalité qui l’a financé.

La deuxième partie était composée de chants et danses que les enfants avaient appris avec l’équipe pédagogique.

Une fois de plus, le spectacle de fin d’année fut une belle soirée.

Le Marché de Noël est une réussite

Créé par le 14 déc 2022 | Dans : actualité, com com landes armagnac, économie, exposition, fête, infos, landes, mairie, tradition

 ARX

DSC_0010 (25)

L‘an dernier, la mairie organisait son premier marché de Noël à la salle des fêtes.

Samedi, toute la journée, la mairie a récidivé avec la deuxième édition qui fut un grand succès, grâce à la présence de nombreux stands qui proposaient des produits du terroir, des objets décoratifs et artistiques d’excellente qualité.

Landais du territoire du Gabardan, et Lot et Garonnais des villages voisins, notamment Sos, Mézin, Houilles…, tout au long de la journée ont profité de ce marché pour acquérir des cadeaux originaux et compléter le menu de Noël par des produits du terroir et des vins et apéritifs de petits producteurs locaux.   

Devant la salle des fêtes, deux stands permettaient aux visiteurs de se restaurer.

À l’entrée de la salle des fêtes, la municipalité offrait le traditionnel vin chaud.

Dès le matin, plus de 20 pitchouns ont été photographiés avec le Père Noël, par l’artiste photographe Patrick Andrieu. Les photographies étaient offertes aux enfants par la mairie.    

Patricia Peter, maire d’Arx, et les membres de son conseil municipal étaient présents toute la journée à ce marché de Noël, offrant une bonne occasion de rencontrer et de bavarder avec chaque visiteur.

La salle était richement décorée, ainsi que l’extérieur du bâtiment. Patricia Peter a précisé :

« Pour préparer la décoration intérieure et extérieure, la mise en place des tables, des élus et une vingtaine de bénévoles se sont mobilisés. En considérant le succès de ce marché de Noël, nous envisageons évidemment la troisième édition pour l’année 2023. »

Fête de Noël

Créé par le 14 déc 2022 | Dans : actualité, agenda, com com armagnac, économie, exposition, fête, gers, infos, les sorties, loisirs, mairie, musique, spectacle, tradition

 CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

DSC_0014 (18)

Vendredi 23 décembre, Cazaubon fête Noël.

À partir de 8 heures et jusqu’ à 13 heures, il est proposé un marché traditionnel et des danses gasconnes.

De 11 heures à 13 heures, les enfants auront droit à des balades à poneys et à la présence du Père Noël.

À partir de 11 heures, aura lieu le concours de pâtisseries « Ma Buche de Noël » et à 12 heures la remise des prix.  

À partir de 15 h 30, la municipalité propose un spectacle pour les enfants « Et rond et rond…mon petit monde ».

Dès 16 h 30, aura lieu une marche aux flambeaux. Le départ sera donné devant le Pôle culturel, la marche sera accompagnée par «Las Murgas ».

Le spectacle de feu est prévu à 17 h 30.

Les animations de cette journée sont offertes par la municipalité.

À partit de 11 heures, il y aura le vin chaud au café de la Poste et dès 15 heures, une vente de pâtisseries par l’association des parents d’élèves se fera au Pôle.

Le dynamisme du Comité des fêtes ne faiblit pas

Créé par le 05 déc 2022 | Dans : actualité, com com armagnac, économie, exposition, fête, gers, loisirs, tradition

CASTELNAU D’AUZAN-LABARRERE

DSC_0019 (16)

Samedi toute la journée, au Foyer municipal, le Comité des fêtes de Castelnau d’Auzan a proposé une journée féérique et hors du temps avec son Marché de Noël.

En arrivant sur la vaste place, deux grands chapiteaux étaient dressés, l’un avec des tables pour permettre aux personnes de savourer la restauration concoctée par les membres du Comité des fêtes.

Dans le deuxième chapiteau, les bénévoles s’affairaient aux fourneaux, et à proximité d’eux, la restauratrice Eva complétait le menu, ainsi que la boulangerie de Laurent Delmotte.

En entrant dans la salle, les personnes découvraient une petite caverne d’Ali Baba avec 16 exposants, notamment d’œuvres d’art, de produits du terroir, d’objets décoratifs, friandises…, et auprès d’eux pouvaient se procurer quelques cadeaux à offrir à leurs proches.

Les enfants étaient à la fête avec la traditionnelle balade en calèche, et dans la salle, le spectacle de marionnettes qui a captivé les pitchouns et amusé les adultes.

Pour assurer le bon déroulement du Marché de Noël et sa mise en place, le Comité des fêtes avait mobilisé une quinzaine de ses membres.

Ces derniers, qu’ils soient peu nombreux ou nombreux à être mobilisés en fonction de l’importance des animations, sont toujours présents, performants, d’un dynamisme qui à chaque fois, permet de retrouver une ambiance festive et très familiale.

DSC_0012 (20) DSC_0014 (19) DSC_0016 (17) DSC_0017 (18) DSC_0018 (16)

12345...35

Notre Rousseur |
Solers-Actualités-Culture |
Auregaldelavie |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Mon esprit critique a des c...
| LE SENEVE
| LORSQUE L’ON EMPECHE UNE FE...