économie

Articles archivés

Le Conseil communautaire s’est réuni

Créé par le 07 mar 2019 | Dans : actualité, com com landes armagnac, économie, éducation, infos, landes, politique, service social

LANDES D’ARMAGNAC

Mardi, au Pôle Enfance-Jeunesse de Gabarret, a eu lieu le Conseil communautaire  (CCLA).

À la demande  du  président Guy Berges, Philippe Latry , responsable de la commission finance,  a présenté les comptes administratifs, comptes de gestions et l’affectation des résultats 2018  des Zones d’activités du territoire, des déchets et décharges, qui ont été adoptés à l’unanimité.

Philippe Latry a présenté le budget annexe enfance-jeunesse, puis le budget général qui ont été adoptés à l’unanimité.

 Pierre Chanut en charge de l’action sociale a ensuite  détaillé le bilan financier  général  de son service, ainsi que  le rapport d’activité. Pierre Chanut a précisé le tableau du personnel au SAAD aide à domicile qui emploie 52 personnes, le PAD (portage des repas) emploie 2 personnes, l’administration  et trois personnes en disponibilité et détachement.  Pierre Chanut a rappelé la qualité des repas  en précisant que 154 personnes ont bénéficié du portage de repas et que 25 974 repas ont été servis.

Le président Guy Berges a informé l’assistance  qu’une étude pour améliorer les conditions de travail des Aides à domicile sera entrepris.

Dans sa politique d’accompagnement des élèves,  la CCLA a voté à l’unanimité des subventions pour  des voyages scolaires pour Jules Ferry,  Georges Sand, Saint-Jean Bosco,  ainsi que pour les écoles de Bourriot-Bergonce, Créon d’Armagnac, La Gabardanne , Retjons et Vielle Soubiran.

Les partenariats avec Ciné première et la Voix de l’Armagnac sont reconduits  avec pour 2019, un bonus de 500 euros supplémentaires pour l’association Ciné première.

Pour les équipements sportifs, les conseillers communautaires ont voté  une enveloppe de 98 900 euros.  

Suite à leur demande, afin de réaliser des travaux, les communes de Betbezer d’Armagnac, Roquefort, Bourriot-Bergonce, Créon d’Armagnac, Losse, Lagrange et Saint Gor bénéficieront des Fonds de concours.  

Guy Berges a invité l’assemblée à modifier  les statuts en y inscrivant la compétence facultative  « Déchets de venaison ».  La majorité des élus a approuvé cette proposition. La délibération sera notifiée à l’ensemble des communes membres de la CCLA.  

Serge Tintané, responsable de la commission finance a présenté le programme voirie  pour les années 2019 et 2020. Le budget pour 2019 est de 343 518, 84 euros TTC, et pour 2020, il est de 340 931, 55 euros TTC.

Les Troisièmes en visite à Maïsadour

Créé par le 11 fév 2019 | Dans : actualité, agriculture, com com landes armagnac, économie, éducation, infos, landes

GABARRET

IMG_20190208_150250 (2)

Dans le cadre du parcours Avenir, qui permet aux élèves de connaître la diversité des métiers et des formations et surtout d’élaborer leur projet d’orientation scolaire et professionnel, les 32 élèves de troisième  prépa-pro du lycée professionnel Saint-Joseph, accompagnés de leurs professeurs de découverte professionnelle, ont eu la chance de visiter l’entreprise Maïsadour à Haut-Mauco. Le groupe coopératif agroalimentaire Landais emploie 6 000 salariés, forme et recrute des techniciens de maintenance.

Les collégiens ont d’abord eu droit à une présentation de la coopérative et ils ont pu poser toutes les questions qui les intéressaient. Puis direction le laboratoire, qui travaille, via le génome, sur l’amélioration des variétés de maïs ou de tournesol par exemple, afin de créer de nouveaux hybrides. Les serres éclairées jour et nuit permettent aux scientifiques d’accélérer le rythme des saisons.

 Les élèves étaient impressionnés par le nombre de données recueillies qui doivent être traitées et analysées. Il fallut ensuite enfiler un gilet orange et des sur-chaussures de sécurité pour pénétrer dans les hangars où les semences sont séchées, calibrées, traitées, mises en sacs et expédiées dans le monde entier. Les plaques d’immatriculation des camions qui se succédaient prouvent que le groupe est présent à l’international. Enfin, après la pause déjeuner, les troisièmes ont pu visiter le hangar dans lequel sont produits les aliments pour les volailles.

Entre les camions qui déchargent les matières premières et ceux en cours de chargement, ils ont suivi tout le cheminement de ces produits destinés aux volatiles. Là encore, le groupe Maïsadour expédie ces sacs jusqu’en Afrique. Les Troisièmes ont apprécié cette immersion dans le monde du travail, surtout dans une entreprise dont les origines s’enracinent dans le Sud-Ouest mais qui a su gagner sa place aux quatre coins de la planète.

Les vœux du maire

Créé par le 06 jan 2019 | Dans : actualité, com com armagnac, économie, éducation, gers, infos, mairie, politique, sport, travaux

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

IMG_8202 - Copie

Après avoir présenté ses vœux aux personnalités et à ses nombreux administrés, jeudi soir au Pôle, lors de la cérémonie des vœux du maire Jean-Michel Augré et de son conseil municipal, le maire a rappelé les  moments forts de l’année écoulée et  présenté  les projets de la municipalité:

« Selon les derniers chiffres communiqués par l’INSEE, nous sommes en 2018 : 1 661 Cazaubonnais. Nous avons célébré 6 mariages, nous avons accueilli 9 nouveau-nés et nous avons également célébré un baptême républicain. Malheureusement, nous avons enregistré 46 décès. »

Le maire a poursuivi  son discours en précisant :

«  Dans le domaine de l’administration des droits du sol, nous avons signé 14 permis de construire, 21 déclarations préalables et 115 Certificats d’urbanisme. Je vous informe que depuis le 1er janvier de cette année, c’est le service ADS du Pays D’AC d’Eauze qui instruit nos demandes. La révision de notre plan local aboutira début 2020. »

 Au niveau des finances de la commune, suite à la vigilance des années passées,  Cazaubon, a une situation financière saine, et les élus comptent bien poursuivre cette gestion prudente :

«   Il nous faut, pour chaque euro dépensé,   nous demander s’il est correctement utilisé et pour quel résultat.  Chaque euro est précieux, parce qu’il provient des impôts, donc des efforts demandés à chacun. Comme je m’y étais engagé, depuis quatre années, nous n’avons pas augmenté les taux d’impôts communaux, et travaillons à même baisser, pour la troisième année consécutive, les taux d’impôts du bloc communal sans compromettre nos capacités d’investissements. Je tiens à le dire avec force, c’est bien cet effort de bonne gestion et de maîtrise des dépenses qui nous garantira de pouvoir continuer à afficher des bilans positifs pour les années suivantes et une ambition pour l’avenir. C’est le résultat d’efforts que nous avons entrepris pour réguler nos dépenses, renégocier nos contrats et nos emprunts, mettre en œuvre de nouvelles organisations, dégager de nouvelles capacités d’investissement. »

Les gros chantiers de l’année 2018  ont  été rappelés, notamment : Les espaces publics, dont la première tranche en haut de la place de l’Armagnac a été réalisée à Barbotan, et la deuxième devant l’Office de Tourisme et du thermalisme est en cours de réalisation.

Le maire a expliqué les motivations des élus qui ont voté pour ces travaux:

«   Nous nous devons d’offrir à notre clientèle de curistes et de touristes l’image d’une station moderne, où le piéton s’approprie l’espace, en diminuant la pollution visuelle et environnementale dans les centres bourgs comme cela se fait partout. Deux  parkings nouveaux seront créés en compensation, derrière l’Office de Tourisme et du thermalisme du Grand Armagnac et au rond-point Fernand Sentou ce qui fait que nous disposerons du même nombre de places de stationnement qu’auparavant, en intégrant des zones bleues et des arrêts minutes pour notre clientèle. Nous avons bien sûr sollicité l’obtention d’aides. Les subventions notifiées ou estimées attendues sont de l’ordre de 70 % du montant de l’investissement, qui se répartissent ainsi : 778 000 euros  de l’État, 42 000 euros du   Conseil Départemental, 158 000 euros du  Conseil Régional, 50 000 euros des fonds européens, 350 000 euros de  FCTVA, 32 000 SDEG, et  le reste autofinancé par nos fonds propres et l’emprunt à des taux très intéressants on parle là de 1,07 % à taux fixe soit 3 500 € d’intérêt d’emprunt sur 500 000 empruntés. Il aurait été irresponsable de ne pas en bénéficier. »

Pour le Lac de l’Uby, des travaux structurants ont été réalisés pour renforcer son attractivité touristique avec la réalisation de jeux d’eau, l’extension de la plage de la piscine, la création d’un espace zen, l’électrification des cours de tennis, la réfection de l’espace détente et de l’espace danse. Ces améliorations ont permis de recevoir un public nombreux et de réaliser les meilleures recettes enregistrées depuis 20 ans avec près de 95 000 euros  encaissés.

Au sujet de l’Avenue des Pyrénées, le pluvial a été refait, la réalisation de trottoirs avec caniveaux, va débuter au mois de mars  et sera suivie par la réfection totale de la voirie par le Département. Tous ces travaux devront être achevés au plus tard au mois de  juin 2019. La délocalisation de l’aire de camping-cars actuellement réduite à 49 emplacements sur le site inscrit de l’Uby, est à l’étude. La réalisation d’une première tranche est prévue cette année, sur les hauteurs de Barbotan, facilitant ainsi l’accès pour cette clientèle aux Thermes et au tissu commercial de Barbotan et  évitant aussi le stationnement anarchique sur la station :

«  Avec ces investissements et je le redis notre annuité de remboursement des emprunts n’a pas été augmentée Nous avons également œuvré dans la mise en place de la dénomination des voies et de la numérotation des habitations dans les hameaux et dans certains quartiers. Elle est en voie d’achèvement. Elle permettra une meilleure desserte du courrier, des livraisons à nos administrés, en intégrant la notion de géolocalisation. »

Au foyer de Cutxan, la municipalité a  réalisé des travaux de mise aux normes des installations sanitaires, de délocalisation de l’espace des poubelles et de réfection du parking.

D’autres travaux ont été réalisés notamment à  l’école maternelle avec la  réalisation des brises vues et l’installation dans toutes les classes d’une climatisation réversible.

 « La couverture numérique constitue de nos jours un enjeu stratégique essentiel.  La moitié des habitants de la commune seront câblés avec la fibre au deuxième  semestre de cette année. Une couverture totale est prévue avant juin  2020. Outre ces gros travaux biens visibles, nous intervenons quotidiennement sur l’ensemble de nos équipements et de notre foncier bâti, pour les maintenir dans un bon état de fonctionnement, et d’habitabilité soit par le biais d’entreprises extérieures, soit directement avec nos agents municipaux. Ces chantiers, petits ou grands, demandent beaucoup de temps et de professionnalisme, que ce soit pour les demandes de devis, les suivis ou les réceptions de travaux, l’élaboration des marchés à procédure adaptée. »

La municipalité a parallèlement demandé au Syndicat d’électricité de lancer une étude sur un projet de modernisation du réseau d’éclairage public déjà dépassé et extrêmement énergivore, ainsi que le remplacement de celui de l’allée de l’Uby. Après avoir détaillé  la problématique du tennis couvert avec son   affaissement de la structure de jeu, puis les travaux de mise en conformité des bâtiments publics pour l’accès aux personnes à mobilité réduite, et la  révision du PLU qui doit aboutir au début de l’année 2020, le maire a précisé  que suite à l’équipement de l’Office de tourisme et du thermalisme en vidéo surveillance,  une étude est en cours pour l’étendre à Cazaubon.

Le maire a ensuite adressé ses remerciements au personnel communal et sa reconnaissance aux 54 associations :

 «  Le rôle d’une municipalité est, entre autres, d’épauler les associations et de les  soutenir dans leurs projets, dans la mesure de ses possibilités. L’an dernier, cela représente 70 000 euros de subventions auxquels il faut ajouter les frais et la contribution du personnel communal soit près de 300 000 euros. »

Compétitions sportives

Jean-Michel Augré  a informé l’assistance que les championnats de France bateaux courts auront encore lieu cette année les 12-13-14 avril. Ils seront précédés des championnats de zone les 30 et 31 mars prochain. Il y aura du 18 au 19 mai l’ajout d’une compétition supplémentaire avec les régates internationales.

« Je travaille avec la fédération française d’aviron et le club afin de pérenniser ces compétitions sur notre bassin.

Le Ball trap accueillera  les championnats de France 2019 qui auront lieu à Cazaubon, du 1er au 4 août.

 Nous  sommes naturellement très heureux des retombées économiques induites. »

La scolarité

Avec 159 élèves, les  écoles maternelle et élémentaire se portent bien. Pour le collège le maire a convié les parents à  inscrire leurs enfants conformément à la carte scolaire.  

Pour le nouvel an

Créé par le 27 déc 2018 | Dans : agenda, com com landes armagnac, économie, fête, gastronomie, infos, landes

GABARRET

 

Le magasin VIVAL de Gabarret, propose à l’occasion des fêtes de fin d’année la vente d’huitres et de crustacés (au détail), le lundi 31 décembre de 8 à 18 heures.

La clientèle y trouvera aussi des plateaux et assiettes de fruits de mer frais, fruits exotiques, fruits secs et paniers gourmands.

 

Pour une personne, le plateau de fruits de mer se compose de 6 huitres n°3, 2 langoustines , crevettes grises, 200g bulots, ½ crabe, 300 g crevettes cuites cal 60/80, 50 g de bigorneaux et un rince-doigts. (Prix 15, 90 euros).

 

La clientèle est conviée à passer sa commande avant le 28 décembre pour le Nouvel An. En cadeau, VIVAL offre une bouteille de  vin blanc pour un plateau de fruits de mer pour 4 personnes.

 

Les corbeilles de fruits  et les paniers gourmands sont composés de pommes, clémentines, oranges, pomelos, raisins, kiwis, bananes, ananas, litchis, fruits de la passion, grenades.

 

Pour des renseignements complémentaires ou des commandes  s’adresser au magasin VIVAL, entreprise Meyrou, place de la mairie ou  au 05 58 44 35 29.

Les animations de Noël

Créé par le 13 déc 2018 | Dans : actualité, agenda, com com armagnac, économie, fête, gers, infos, les sorties, musique, sport

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

 

Dimanche 16 décembre, au Pole les Petits baigneurs

Dimanche 16 décembre, au Pôle les Petits baigneurs

Du 15 au 30 décembre, le service culturel de la commune, à l’occasion de Noël,  propose au public des moments de détentes sportifs et musicaux, complétés par un grand marché de Noël.

Dès samedi 15 décembre, de 15 à 18 heures, petits et grands bénéficieront de la patinoire située place des arènes. La patinoire sera ouverte dimanche 16 de 10 à 18 heures, lundi de 17 à 19 heures, mercredi de 14 à 17 heures, jeudi et vendredi de 17 à 19 heures, samedi de 15 à 18 heures. Samedi à partir de 15 h 30, aura lieu la remise des prix de dessins, un goûter et à partir de 16 heures l’animation musicale sera assurée par le Duo Carav’Elles.

Le marché de Noël, aura lieu au Pôle culturel, dimanche 16 décembre de 10 à 18 heures. À 12 h 30 et à 16 heures, le groupe musical «  les Petits baigneurs » animeront le marché. Une restauration est prévue sur place.

La patinoire accueillera de nouveau le public, dimanche 23 et lundi 24 décembre de 15 à 18 heures. Le mardi, elle sera fermée, puis ouvrira le mercredi de 15 à 18 heures, ainsi que jeudi, vendredi samedi et le dimanche 30 décembre.  

Les tickets gratuits pour la patinoire sont à retirer chez les commerçants de Cazaubon-Barbotan.  

Renseignements complémentaires à la médiathèque  au 05 62 03 74 04 ou

06 71 27 72 04.

Le Crédit Agricole a rencontré les associations

Créé par le 09 déc 2018 | Dans : actualité, com com armagnac, économie, gers, infos

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

IMG_3624

Après avoir rencontré les associations du Gabardan (voir l’article précédent), Hélène Larroche, directrice de l’agence du Crédit agricole d’Aquitaine de Gabarret  et les administrateurs de la caisse locale de Cazaubon, ont rencontré les présidents et membres des associations qui animent Cazaubon, Larée, Marguestau et Monclar d’Armagnac.

Hélène Larroche a ouvert la réunion en présentant les administrateurs Gersois et la présidente Marie Thérèse Dugas, ainsi que  le rôle important qu’ils ont pour faire le lien entre la caisse et les associations qui animent la vie des villages.

Comme dans le Gabardan, Hélène Larroche a présenté les atouts dont peuvent bénéficier les associations Gersoises, notamment les tookets, l’accompagnement des associations avec des affiches, des lots offerts, le partenariat entre le Crédit Agricole et les associations qui ont un projet d’achat de matériel, ainsi que le pack E-Vitrine et le pack E-commerce.

Ces derniers offrent aux associations une meilleure visibilité sur Internet et en complément permettent aux associations d’informer et au besoin de vendre des produits de l’association.

.Hélène Larroche a conclu son intervention  en invitant les responsables  des associations à la rencontrer à l’agence de Gabarret.

« Je me tiens disponible pour vous conseiller et vous accompagner dans vos démarches. »

En deuxième partie, l’intervenant  a présenté les principales formules d’assurances  pour les associations, responsabilité civile, assistance et dommage aux biens, les options  comme la protection juridique, ainsi que la complémentaire santé et les deux formules accident de la vie.

Cette réunion très instructive a permis aux personnes de découvrir l’esprit mutualiste qui anime l’équipe de professionnels et d’administrateurs, ainsi que toutes les possibilités offertes par le Crédit Agricole d’Aquitaine pour accompagner et permettre aux associations de se développer.

Le Crédit Agricole a rencontré les associations

Créé par le 07 déc 2018 | Dans : actualité, com com landes armagnac, économie, infos, landes

GABARRET

IMG_2499

Hélène Larroche, directrice de l’agence du Crédit agricole d’Aquitaine de Gabarret et les administrateurs, tenaient à rencontrer les présidents et membres des associations qui animent le territoire.

Au mois de novembre, à la salle de bal, ce projet s’est concrétisé rassemblant un bon nombre d’associations.

Hélène Larroche accompagnée de Bastien Nogues et des administrateurs gabardans, a ouvert la réunion en précisant le rôle important des administrateurs et la précieuse aide qu’ils lui apportent, car ces derniers connaissent très bien le territoire, la vie locale, ainsi que les associations et le soutien dont ces dernières ont besoin.

Christophe Lassus, président du conseil d’administration a présenté les administrateurs du Gabardan.

IMG_2504

Après avoir rappelé l’esprit mutualiste qui anime le Crédit Agricole d’Aquitaine, Hélène Larroche  a insisté sur le fait que les membres des associations sont des acteurs importants de la vie locale et que les clients peuvent aider les associations  grâce aux tookets.

Les tookets sont des points solidaires destinés aux clients sociétaires du Crédit Agricole d’Aquitaine , ce dernier convertit automatiquement en euros, les tookets que les clients donnent à l’association de leur choix.

L’association qui souhaite bénéficier du programme tookets,  doit remplir le formulaire d’inscription association sur le site tookets.com.

Pour les clients, cette initiative leur permet de devenir des acteurs solidaires du développement des associations.

Hélène Larroche a précisé :

« Toutes les associations sont éligibles. Je me tiens à votre disposition pour vous accompagner, vous renseigner davantage  et vous aider à inscrire votre association aux tookets. »

Après  avoir précisé que le crédit Agricole d’Aquitaine accompagne les associations  de différentes manières, notamment avec des affiches, des lots pour les animations, Hélène Larroche a présenté la possibilité d’un partenariat entre le Crédit Agricole et les associations qui ont un projet d’achat de matériel :

«  Ce projet  sera présenté au conseil d’administration qui se prononcera. Pour des gros projets, notamment pour le patrimoine, on peut passer par le mécénat. Dans ce cas, c’est la fondation qui intervient. Je vous invite donc à venir me rencontrer à l’agence. »

Pour avoir plus de visibilité sur Internet, le Crédit Agricole propose aux associations : 

 Le Pack E-Vitrine, qui leur permet de présenter l’association, de communiquer des informations auprès des adhérents, des invitations aux personnes pour des événements, reportages…

 Le   Pack E-commerce, qui leur permet de créer une boutique en ligne sécurisée. Ce pack  permet la vente de produits de l’association, les réservations pour les repas, et évidemment permet aussi les adhésions en ligne. Le Crédit Agricole  prend en charge toutes  les démarches administratives et techniques pour la mise en place du site, nom de domaine, hébergement, déclaration auprès de la CNIL, brique de paiement…, et  propose même une formation personnalisée pour la prise en main du site.

Bastien Nogues, animateur assurance du Crédit Agricole d’Aquitaine a présenté les différentes formules d’assurances  pour les associations en précisant les garanties, notamment en matière de responsabilité civile, assistance et dommage aux biens, les options  comme la protection juridique.

Par la même occasion, il a présenté la complémentaire santé et les deux formules accident de la vie.

À la fin de la réunion, tous se sont retrouvés autour d’un buffet, et les membres des associations ont exprimé que cette soirée d’information était très enrichissante.

Communiqué des élus départementaux « Unis pour le Gers »

Créé par le 28 nov 2018 | Dans : actualité, com com armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, économie, gers, politique

GERS

h1

Les élus départementaux « Unis pour le Gers » s’expriment  pour   la défense des territoires et du pouvoir d’achat :

Depuis plusieurs semaines, la mobilisation des gilets jaunes, Françaises et Français de toutes classes sociales, de toutes origines, avec ou sans profession, politisés ou non, syndiqués ou non, cristallise et met en exergue les maux profonds qui rongent le pays depuis des décennies :

- Un aménagement du territoire inégalitaire aboutissant à un abandon des territoires ruraux au profit d’une centralisation étatique et d’un développement « idéologique » des métropoles.

- Un amoncellement de taxes asphyxiant les Français et faisant de notre pays un des plus taxés au monde (1er ou 2ème selon les classements)

- Un train de vie de l’Etat en totale opposition avec celui infligé aux Françaises et aux Français : les impôts et taxes qu’ils paient ne leur ont jamais autant semblé mal utilisés.

La position ferme et à priori définitive du gouvernement de ne pas revenir sur les augmentations de la fiscalité des carburants prévues au projet de loi de finances 2019 pour le 1er janvier prochain n’est pas un signe de considération de l’exécutif envers les Français qui souffrent au quotidien.

Si la transition écologique est évidemment un sujet important qui s’impose à nous, elle ne doit pas servir de prétexte pour renflouer un Etat malade de sa dette. L’urgence des fins de mois difficiles de nos concitoyens ne peut plus être reléguée « en dernier de cordée » !

Une fiscalité verte incitative et positive plutôt que punitive, voilà ce que la France d’à côté appelle de ses vœux !

Il ne faut pas se tromper de priorités ! Dans le concert écologique des nations, la France ne peut être la seule à faire semblant de jouer !

En conséquence, les Conseillers départementaux et les Conseillères départementales du groupe Unis Pour le Gers:

- demandent un moratoire sur la taxe carburant prévue au 1er janvier jusqu’à l’aboutissement de la phase de réflexion de 3 mois avec les acteurs des territoires.

- demandent à l’État de prendre rapidement et clairement de réelles mesures pour le pouvoir d’achat des Français.

- demandent à l’Etat de repenser sa vision de la mobilité dans les territoires ruraux où

Les Conseillers Départementaux du Groupe Unis Pour le Gers

Xavier BALLENGHIEN – Valérie MANISSOL – Isabelle TINTANE – Vincent GOUANELLE – Michel GABAS – Patricia ESPERON – Christine DUCARROUGE – Francis LARROQUE – Christophe TERRAIN – Hélène COOMANS

Gilets jaunes, communiqué des Conseillers départementaux

Créé par le 18 nov 2018 | Dans : actualité, com com armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, économie, gers, infos, politique

GERS

Samedi en début d’après-midi, les Conseillers départementaux   Vincent Gouanelle et Isabelle Tintané  en tant qu’élus mais avant tout citoyens issus de la ruralité se sont exprimés sur le mouvement des gilets jaunes :

 « Le mouvement des gilets jaunes est aujourd’hui en marche sur la France. Ces manifestations ne sont pas portées par tel ou tel parti politique ni aucun syndicat. Il s’agit donc bien d’un mouvement populaire et spontané qui témoigne plus que jamais le sentiment de ras le bol d’une France essentiellement rurale délaissée, méprisée, croulant sous la pression fiscale sans que les services publics ne se maintiennent ou se développent, bien au contraire.

Comme en 1358, à l’époque de la grande jacquerie, c’est cette France des campagnes, cette France des périphéries qui se soulève pour faire entendre au gouvernement sourd le cri qui surgit des profondeurs de la nation oppressée par l’impôt ressenti comme injuste. Cette injustice est pleine et entière  lorsqu’on sait que sans véhicule sur ces territoires, pas d’emploi, pas de déplacement possible, pas de vitalité économique et sociale. La transition écologique se comprend mais elle ne doit pas passer par la mort de la ruralité au profit d’une idéologie urbaine trop souvent diffuse dans l’humeur commune de nos gouvernants et leurs médias.

Les élus locaux issus des territoires ruraux sont naturellement solidaires de ce mouvement dans la limite du respect de l’ordre public et demeurent bien évidemment les fers de lance d’une résistance grandissante sur le sol français pour que la ruralité ne soit plus abandonnée. »

 Isabelle Tintané – Vincent Gouanelle

Conseillers Départementaux

La Voix de l’Armagnac a accueilli le Crédit agricole

Créé par le 12 nov 2018 | Dans : actualité, agenda, com com armagnac, com com landes armagnac, économie, gers, infos, landes

GABARRET-CAZAUBON

IMG_2325

Vendredi soir, au studio de la radio associative, Nicole Tant a accueilli Hélène Larroche, directrice de l’agence du Crédit  Agricole d’Aquitaine  de Gabarret et de Cazaubon. Cette dernière était accompagnée des présidents des Conseils d’administration, Jean-Christophe Lassus, pour Gabarret, et Marie-Thérèse Dugas pour Cazaubon.

Les intervenants étaient là pour détailler la forte implication du Crédit Agricole d’Aquitaine auprès des associations du territoire gabardan et cazaubonais.

Hélène Larroche a précisé le rôle important des administrateurs :

« Ce sont mes yeux et mes oreilles. Ils m’aident beaucoup et ils  connaissent bien les besoins des associations locales.  Ils sont proches des gens, ainsi que des associations. »

Les administrateurs de Gabarret

Christophe Lassus a précisé que les communes du gabardan sont bien représentées, puis il a donné la liste des administrateurs qui sont les suivants : Charles Duvigneau, vice-président (Estigarde), Robert Herrero (Saint Julien d’Armagnac), Eliane Larrouy (Bretagne d’Armagnac), Christophe Lassus, président (Mauvezin d’Armagnac), Pierre Expert (Créon d’Armagnac), Jean-Jacques Izco (Gabarret), Jacques Labat (Escalans), David Laborde (Losse), Benjamin Laffargue (Herré), Joël Ayrau (Gabarret), Louis-José Dartial (Arx), Patrice Lartigue, vice-président ( Créon d’Armagnac), Fabrice Mouchet (Gabarret), Céline Tramont (Parleboscq).

Les administrateurs de Cazaubon

Marie-Thérèse Dugas a, à son tour, présenté les administrateurs de l’agence de Cazaubon. Cette dernières couvre quatre communes gersoises qui sont : Cazaubon, Larée, Monclar d’Armagnac et Marguestau. Les administrateurs sont : Marie-Thérèse Dugas, présidente,  Mathieu Expert,  vice-président, Franck Gallières, Jean-Louis Faivre, Jean-Marie Lartigue, Laetitia Marsan, Pauline Delmas, Joëlle Briscardieu, Pascal  Jedynak.

Hélène Larroche a ensuite  rappelé que les associations sont conviées  aux réunions organisées par le Crédit Agricole d’Aquitaine qui auront lieu mercredi 14 novembre à 18 h 30, à la salle de bal de Gabarret, et vendredi 16 novembre à 18 h 30, à la salle de la mairie de Cazaubon. Les intervenants rappelleront  ce que c’est qu’une association et les lois les concernant,  ils  préciseront  la nécessité des assurances, puis présenteront  les différentes aides et soutiens apportés aux associations.

1234

Notre Rousseur |
Solers-Actualités-Culture |
Auregaldelavie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mon esprit critique a des c...
| LE SENEVE
| LORSQUE L’ON EMPECHE UNE FE...