com.com du Bas Armagnac

Articles archivés

19 mai, reprise des activités

Créé par le 18 mai 2021 | Dans : actualité, agenda, com com armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, gers, infos, les sorties, politique, santé

GERS

Communiqué de la Préfecture

NOUVELLE ÉTAPE D’OUVERTURE AU 19 MAI :

ALLÈGEMENT, PAS RELÂCHEMENT !

Le 19 mai marque une nouvelle étape dans la reprise des activités et la réouverture des établissements : musées, cinémas, conservatoires, commerces, terrasses des restaurants et des cafés (consommation assise exclusivement)…

Durant cette étape, des jauges sont maintenues à hauteur de 35 % dans les lieux de spectacles et les salles polyvalentes et de 8 m² par personne dans les monuments, les musées et les commerces.

Certaines activités demeurent interdites : les spectacles et salles en configuration debout, les sports de contact pour les amateurs en plein air comme en espace couvert, les salons et foires-expositions, la danse pour les majeurs ou encore l’art lyrique en chœur…

Les regroupements de plus de 10 personnes sur la voie publique sont interdits (6 personnes actuellement) mais une dérogation nouvelle est introduite, en plus de celles applicables aux activités professionnelles ou encore aux manifestations revendicatives : les visites organisées par des guides conférenciers.

Le 19 mai, c’est aussi un couvre-feu qui débute plus tard, à 21h00 au lieu de 19h00 actuellement.

Notre département aborde cette nouvelle étape avec un niveau de circulation du virus parmi les plus bas de l’Hexagone, inférieur depuis quelques jours à 50. Mais, pour l’avoir vécu en mars dernier, nous savons la fragilité d’un taux d’incidence qui peut repartir à la hausse très rapidement.

Aussi nous devons impérativement continuer à appliquer l’ensemble des mesures barrières en vigueur – port du masque, hygiène des mains, aération, distance physique lorsque le masque n’est pas porté en permanence.

Nous devons aussi continuer de nous tester, avec des tests RT-PCR, des tests anti-géniques ou des auto-tests, en cas de doutes ou de symptômes évocateurs de la COVID-19. Des tests nombreux permettent de détecter plus tôt et plus vite un éventuel rebond du taux d’incidence.

Nous devons enfin poursuivre la vaccination : près de 20 000 premières injections de vaccins pourront être effectuées dans les centres de vaccination du Gers pendant la deuxième quinzaine du mois de mai. Toutes les personnes âgées de plus de 50 ans peuvent dès à présent prendre un rendez-vous, de même que les personnes qui souffrent de maladies chroniques ainsi que, dans les 24 heures précédant l’injection et dès lors que des doses sont disponibles, toute personne majeure.

Le passage à la phase 2, le 9 juin prochain, dépendra très largement de la réussite de la phase 1. Pour cela nous faisons appel à la responsabilité de chacune et de chacun, afin de ne pas confondre déconfinement avec relâchement.

Le Préfet

Xavier Brunetiere

Isabelle Tintané et Vincent Gouanelle sont candidats en Grand Bas Armagnac

Créé par le 18 mai 2021 | Dans : actualité, agenda, agriculture, com com armagnac, com.com du Bas Armagnac, économie, élection, gers, infos, mairie, politique

GRAND BAS ARMAGNAC

IMG_5942

Lundi matin, à la salle de réunion de Barbotan les Thermes, Isabelle Tintané (maire de Cazaubon-Barbotan les Thermes) et Vincent Gouanelle (maire de Bourrouillan), conseillers départementaux sortants du canton du Grand Bas Armagnac  ont annoncé  qu’ils étaient candidats pour briguer un nouveau mandat sous les couleurs du « Gers autrement » à  l’initiative des élus départementaux d’opposition.

Leurs suppléants sont Quitterie Spoerry (maire de Mormès) et Éric Artigole (maire de Saint-Martin d’Armagnac).

Isabelle Tintané a tout d’abord rappelé que « Gers autrement » présente des candidats dans 12 cantons  et que les candidats se dévoileront avec leurs projets au fur et à mesure de la campagne électorale.

La conseillère départementale sortante a ensuite présenté les quatre membres de l’équipe qui se présentent pour le canton du Grand Bas Armagnac.

Isabelle Tintané a 51 ans, elle a été  responsable administrative d’une cave coopérative pendant une trentaine d’années. Cette conseillère départementale sortante, maire de Cazaubon-Barbotan les Thermes est aussi suppléante du sénateur Alain Duffourg.

Vincent Gouanelle a 36 ans, il est directeur général de collectivité territorial. Ce conseiller départemental sortant, maire de Bourrouillan, est aussi président de la Communauté de communes du Bas Armagnac.

Quitterie Spoerry a 38 ans, elle est conseillère d’entreprises agricoles. Maire de Mormès, elle est aussi vice-présidente du syndicat intercommunal d’intérêt scolaire du Bas Armagnac (SIISBA), et vice-présidente du syndicat d’alimentation en eau  potable (SIAEP) de Monguilhem, Mormès et Toujouse.

Éric Artigole a 55 ans, il est agriculteur. Maire de Saint-Martin d’Armagnac, il est aussi vice-président en charge des finances de la Communauté de communes du Bas Armagnac.

Sur les six ans de mandature au Conseil départemental,  et au nom de Vincent Gouanelle et de leur suppléant, Isabelle Tintané a apporté les précisions suivantes :

«  Durant ces années, nous sommes allés au contact des habitants des 40 communes qui constituent notre canton. Par une présence de chaque instant, nous avons accompagné les projets publics ou privés qui nous ont été soumis en étroite collaboration avec les élus locaux et les acteurs du territoire. Nous avons aussi soutenu un grand nombre d’associations et avons été présents aux côtés des filières économiques et agricoles qui en avaient besoin, lors des crises que nous avons pu subir durant le mandat, sans oublier la pandémie de Covid 19 et ses conséquences majeures pour notre territoire. »

Elle a ensuite précisé leurs fortes implications au Conseil départemental :

« Nous y avons toujours défendu les intérêts du Grand Bas Armagnac sans jamais mettre en avant une quelconque considération partisane. Nous avons ainsi travaillé en commission où nous avons été très intégrés et avec les autres, nous avons fait du bon travail, qui a été apprécié par la population. La recherche du consensus, l’écoute et le pragmatisme ont toujours guidé notre action et continuent de nous guider encore aujourd’hui. Même, si au Conseil départemental, nous étions dans la minorité, nous avons été tout de même bien efficaces.   »

Vincent Gouanelle a tout d’abord rappelé que les candidats de cette équipe sont avant tout des membres d’un territoire, et qu’ils vivent au milieu des gens :

«  Nous vivons les réalités locales, car nous sommes des maires proches et au service de nos administrés.  Privilégiant toujours la proximité, avec l’équipe sortante, nous avons sillonné les 40 communes, et évidemment pour nous, il n’y a pas de frontières entre les anciens cantons de Cazaubon et de Nogaro. Il n’y a qu’un canton, celui du Grand Bas Armagnac, auquel nous sommes très attachés. Nous sommes tous les quatre très engagés et tous passionnés  par notre territoire. Évidemment, chacun des candidats a des compétences personnelles et qui sont complémentaires. »

Les candidats ont poursuivi leur présentation  en abordant le dynamisme qui les anime et les grandes lignes de leurs projets :

«  C’est avec la même énergie et la même détermination que nous souhaitons nous engager et renouveler notre mandat pour continuer à servir le canton du Grand Bas Armagnac, et toujours dans cet état d’esprit de rassemblement et de bon sens autour d’un programme qui fait la part belle au développement de notre département et à l’attractivité du territoire préférant l’action pragmatique collective à la communication personnifiée. Nous souhaitons aussi sortir des dogmatismes qui empêchent parfois des projets d’aboutir. »

Vincent Gouanelle a encore précisé :

«  Aux idéologies, nous préférons le bon sens paysan fertile, plutôt  qu’une idéologie stérile. »

Après avoir abordé les thématiques majeures du Gers, notamment l’agriculture  et l’accompagnement des agriculteurs, l’économie, la dépendance, le désenclavement routier et numérique, ainsi que les collèges et la solidarité territoriale, les candidats ont présenté quelques propositions de leur programme :

Les projets

« Parmi nos projets, il y a l’accompagnement renforcé des accueils de jours et de nuit pour permettre à nos aînés de mieux vieillir au plus près de leur famille.

Nous souhaitons aussi sécuriser l’offre de soins pour mailler le territoire gersois avec des professionnels de santé au plus près des patients.

Pour nous, il est important de mettre en place une grande réflexion autour des retenues collinaires pour sortir de l’idéologie et entrer dans le déterminisme et l’efficacité.

Dans leur programme, les candidats proposent encore :

«  L’accompagnement appuyé des installations de jeunes agriculteurs  et de nouvelles entreprises en conventionnant avec des collectivités territoriales. »

Et évidemment, cette équipe de passionnés du territoire et de ses traditions, compte bien défendre l’identité gasconne et armagnacaise autour du tissu associatif dense, des traditions, des acteurs sportifs et culturels.

Vincent Gouanelle a conclu en rappelant  qu’avant tout, il y aura deux équipes face à face avec projets contre projets :

« Il est évident que nous respecterons les candidats  opposés à nous. »

Pour Quitterie Spoerry et Éric Artigole cet engagement est une opportunité de plus pour s’engager davantage sur ce canton et auprès des habitants.

« Nous avons rejoint  Isabelle et Vincent  parce que ce sont des travailleurs, qui agissent dans la discrétion et l’efficacité. Nous nous retrouvons dans leurs implications. »

L’ensemble du programme sera développé tout au long de la campagne ainsi que sur le site Internet : www.legersautrement.fr

Liste Agir pour le Grand Bas Armagnac

Créé par le 13 mai 2021 | Dans : actualité, agenda, agriculture, com com armagnac, com.com du Bas Armagnac, économie, élection, gers, politique

GRAND BAS ARMAGNAC

IMG_5893

Mardi matin, au Foyer de Panjas, Philippe Martin, président du Conseil départemental a rejoint Marie-Claude Mauras, maire de Panjas et Christian Cuvellier, maire de Perchède,  qui, pour les élections départementales 2021, briguent la représentation du canton du Grand Bas Armagnac,  sous la bannière de Gers en Commun (majorité actuelle du conseil départemental). 

Philippe Martin a tout d’abord exprimé le plaisir  qu’il éprouvait en retrouvant le canton du Grand Bas Armagnac et cette équipe qu’il apprécie :

« Une équipe jeune, qui a  des projets pour rendre attractif ce territoire. Je suis à vos côtés et souhaite que vous représentiez ce canton. »

Après avoir eu une pensée et rendu hommage à l’ancien maire de Maupas,  Michel Dayman décédé au mois de mars 2021,  Philippe Martin  a affirmé son respect vis-à-vis des élus du Gers, et particulièrement pour tous ceux qui l’ont soutenu, approuvant sa politique départementale.

Il a ensuite spécifié qu’il y avait 34 candidats sous la bannière de Gers en commun :

« Ce sont des gens qui n’attaqueront pas  les autres candidats. »

Avant de présenter les candidats et leur remplaçant, Marie-Claude Mauras a expliqué :

«  Notre démarche est dans un esprit de renouveau et d’alternance sur ce territoire. Nous sommes là pour rassembler, fédérer, mais aussi pour soutenir le Département  dans ses actions et ses projets. Les actions menées par le Conseil départemental avec sa majorité ont été profitables pour le territoire. »

Marie-Claude Mauras s’est présentée :

« J’ai 65 ans, cadre de gestion retraitée, maire de Panjas, vice-présidente de la Communauté de communes du Grand Armagnac, en charge des finances. Je souhaite avec Christian Cuvellier, 51 ans, ingénieur de la fonction publique territoriale, maire de Perchède, et conseiller communautaire de la Communauté de communes du Bas Armagnac, faire avancer les projets utiles au développement et au-bien être de la population, dans le respect et l’unité. »

Tous deux ont pour remplaçant, Laurence Guichanne, 52 ans, agricultrice à le Houga, investie dans une agriculture et viticulture respectueuses de l’environnement. Elle est aussi attachée aux traditions de la culture gasconne. Jean Bidan a 49 ans. Il est consultant en stratégie commerciale auprès des entreprises. Il est élu conseiller municipal à la mairie de Cazaubon. Il compte mettre toute son expérience au développement économique du territoire.

Après ces présentations, Marie-Claude Mauras a apporté les précisions suivantes :

«  Cette équipe dynamique, motivée et engagée, porte le renouveau sur le canton et continuera à agir ensemble durant les années à venir. Nous aurons à cœur d’exercer nos fonctions au plus proche des besoins des 40 communes de notre canton, mais aussi d’avoir un rôle actif auprès du Département. Nous serons à l’écoute de toutes et tous, avec une motivation certaine pour agir au  développement de notre territoire et au mieux vivre de tous ses habitants. »

Marie-Claude Mauras et Christian Cuvellier souhaitent vouloir exercer un mandat de proximité avant tout grâce à une présence et à un engagement effectif auprès des habitants.

Les priorités de leur programme ont été précisées par les candidats et leur remplaçant :

« Après le marasme des dernières années et du très faible développement économique qui crée de la richesse  afin de la restituer, notre priorité est de soutenir la production et l’activité locale en circuits courts. Nous devons nous impliquer dans l’aide aux plus défavorisés qui représentent une part importante des foyers de ce canton. Il est nécessaire de participer activement au renforcement de l’attractivité touristique, thermale et oenotouristique, ainsi que de porter une mobilisation sans faille pour un accès de tous aux soins de qualité et de proximité, et évidemment de développer les services à la personne et notamment œuvrer au maintien de nos aînés à domicile. Parmi les autres priorités, évidemment il faut   soutenir la vie associative, culturelle, sportive pour les jeunes et les moins jeunes.

Le constat est clair, nous devons rééquilibrer les besoins en soins, en transport, en logements, en infrastructures et en services.

Ce quatuor de diverses sensibilités, prône son attachement  au mieux vivre dans un territoire hyper rural, et s’engage pour l’amélioration de la vie quotidienne de chacun des habitants du canton du Grand Bas Armagnac »

Les autres sujets abordés ont été : le nombre de personnes qui vivent sous le seuil de pauvreté; les 40% de plus de soixante ans; le départ des jeunes pour des raisons professionnelles qui vont travailler ailleurs. L’agriculture raisonnée avec ses enjeux pour l’avenir   a aussi été abordé.

Réouverture du cinéma

Créé par le 12 mai 2021 | Dans : actualité, agenda, art, com com armagnac, com com landes armagnac, com.com du Bas Armagnac, gers, infos, les sorties, loisirs, mairie, spectacle

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

IMG_4698

Mercredi 19 mai à partir de 18 h 30, le cinéma de Barbotan les Thermes accueillera de nouveau le public, évidemment dans le respect des mesures sanitaires en vigueur. Le gel hydroalcoolique sera à l’entrée, le port du masque est obligatoire pendant la séance, la distance entre les spectateurs est d’un siège sur trois.

Toutes les séances sont à 18 h 30 sauf le dimanche 30 mai.

La programmation du mois de mai est la suivante :

Mercredi 19 mai à partir de 18 h 30 « Adieu les cons ».

Jeudi 20 mai « Drunk » (En VO sous-titrée).

Vendredi 21 mai «  Miss ».

Samedi 22 mai «  Sous les étoiles de Paris ».

Mardi 25 mai «  ADN ».

Mercredi 26 mai «  Envole moi ».

Jeudi 27 mai «  Slalom ».

Vendredi 28 mai «  30 jours max ».

Samedi 29 mai «  Adieu les cons ».

Dimanche 30 mai à partir de 17 heures «  Les bouchetrous ».

Mardi 1er juin à partir de 18 h 30 « Yalda, la nuit du pardon » (en VO sous-titrée)

Bellevue ouvre un SPA

Créé par le 30 avr 2021 | Dans : actualité, agenda, com com armagnac, com com landes armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, économie, gastronomie, gers, infos, landes, les sorties, loisirs, Lot et Garonne, santé, tourisme

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

IMG_5718

Le château de Bellevue  situé au 19 Rue Joseph Cappin, est un hôtel 3 étoiles, réputé pour son restaurant gastronomique qui vient de se doter d’un SPA   de 200 m2. Ce SPA ouvrira ses portes  dès que possible en fonction de l’évolution de la crise sanitaire, à la clientèle du château, mais il sera aussi ouvert à une clientèle extérieure à l’hôtel et au restaurant.

IMG_5710

À partir de cette année  2021, les personnes pourront bénéficier  de ce nouvel espace bien être,  dédié à la détente et à la relaxation.

 Déjà, l’établissement offrait un confort exceptionnel avec sa vingtaine de chambres, son magnifique parc de 3 ha, sa piscine de plein air et évidemment son restaurant réputé grâce  à son chef de cuisine Charlotte Latreille.

Le  SPA, comprend l’institut de beauté avec deux salles bien distinctes, l’une pouvant aussi servir de salle de massages.

La clientèle bénéficiera d’esthéticiennes professionnelles. La marque de cosmétiques  «  Graines de Pastel » a été retenue pour ses cultures dans les champs près de Toulouse, avec une agriculture raisonnée. Une production  en circuit court, « Graines de Pastel » favorise les fournisseurs locaux, ainsi que le travail des handicapés. Graines de Pastel a fait un choix  pour les emballages recyclés et recyclables.

IMG_5715

Un confortable solarium donne sur la piscine extérieure et le parc.

À l’intérieure du bâtiment, les personnes auront le privilège de pouvoir se baigner dans une piscine chauffée avec nage à contre courant.

À proximité de cette piscine se trouve le sauna, ainsi que le hammam.

IMG_5727

Pour compléter ce confort  du bien être et des soins du corps, il est possible de prendre une   douche aux huiles essentielles Skinjay.

Contact : Château de Bellevue 05 62 09 51 95.

Site : https://www.chateaubellevue.org/fr/restaurant/carte-et-menus

Carole Delga était en visite au centre de vaccination

Créé par le 15 avr 2021 | Dans : actualité, com.com du Bas Armagnac, gers, infos, politique, santé

NOGARO

Photo: Conseil départemental

Photo: Conseil départemental

   Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie en visite au Centre de Vaccination de Nogaro.

La présidente de la Région Occitanie, Carole Delga, dans le Gers ce mercredi 14 avril, a souhaité visiter le centre de vaccination de Nogaro.

Accompagnée par Philippe Martin, président du Conseil départemental, Ronny Mazzoleni, conseiller régional et Christian Peyret, maire de Nogaro, Carole Delga a tenu à saluer toutes les personnes engagées dans la lutte contre le Covid19,  sapeurs-pompiers, infirmières et médecins, bénévoles de la Croix Rouge et de la Protection Civile, tous mobilisés depuis le 14 janvier.

Ce mercredi, ce sont 560 personnes qui ont été vaccinées dans le centre de vaccination de Nogaro.

Pour toutes informations sur les critères et lieux de vaccination dans le Gers, un seul numéro de téléphone gratuit, la plateforme du Conseil départemental : 0800 72 32 32 du lundi au vendredi de 9h à 17h30 ou par internet sur gers.fr.

Communiqué d’Isabelle Tintané et Vincent Gouanelle

Créé par le 13 avr 2021 | Dans : actualité, agriculture, com com armagnac, com.com du Bas Armagnac, économie, élection, gers, infos, mairie, politique, solidarité

GRAND-BAS-ARMAGNAC

photo_1(1)

Communiqué d’Isabelle Tintané et Vincent Gouanelle

Conseillers départementaux du Grand-Bas-Armagnac

 Il y a quelques jours, le vignoble armagnacais a été durement touché par l’épisode de gel qui s’est abattu sur l’ensemble de la France.

Nous exprimons notre soutien ému et appuyé aux viticulteurs armagnacais et gersois qui traversent a fortiori une nouvelle épreuve dans une période pénible. Depuis plusieurs mois, c’est une annus horibilis que subissent les agriculteurs entre crise économique due au covid, grippe aviaire et désormais aléa climatique, sans oublier l’épée de Damoclès qui pèse sur les droits à l’irrigation des cultures.

Il faudra alors que tous les acteurs publics et privés qui entrent habituellement dans le processus d’accompagnement des exploitations agricoles répondent présents avec efficacité et responsabilité. Les lendemains devront nécessairement redonner courage et détermination à cette force vive économique de notre territoire qu’est la viticulture pour continuer à faire rayonner ce fleuron de notre belle Gascogne. Nous savons pouvoir compter sur la ténacité et les talents de chacun.

Les vignobles sérieusement touchés

Créé par le 08 avr 2021 | Dans : actualité, agriculture, com com armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, économie, infos

GRAND ARMAGNAC

IMG_5590

Suite à l’épisode sévère de gel qui a frappé le territoire armagnacais, dans la nuit du mardi 6 avril au mercredi 7 avril, Bernard Malabirade, président de la chambre d’agriculture du Gers s’est rendu sur le terrain pour constater les importants dégâts sur les vignes, et évidemment rencontrer et s’entretenir avec des vignerons  du secteur.

Mercredi 7 avril, à 17 h 30, Bernard Malabirade  est arrivé sur l’exploitation de Marc Saint-Martin « Seneterre » qui est située sur la commune de Réans.

Marc Saint-Martin a tout d’abord rappelé  que l’après-midi du  mardi 6 avril, ces vignes étaient encore vertes, puis il a conduit  Bernard Malabirade et les vignerons sur différentes parcelles de ce domaine de 65 ha :

« Les températures négatives ont sérieusement impacté d’importantes  parcelles. Certaines sont malheureusement impactées à 80%  ou 90%. Tout le travail de l’année est anéanti. »

Sur le terrain, tous ont pu constater les importants dégâts occasionnés cette nuit-là, notamment sur le  Colombard qui est bien touché.

Bernard Malabirade qui a traversé le territoire armagnacais, a constaté que le vignoble est en moyenne touché à 50 %, mais qu’il y a des endroits où les parcelles le sont à 80 %, 90 % et même 100%.

Pour Marc Saint-Martin et les vignerons présents, cette gelée leur rappelle celle de la triste  année 1991.  Pour eux, cette  gelée noire à cette époque de l’année  avait été dévastatrice.  

Après ce triste constat, et avoir abordé les problèmes économiques avec un marché difficile  du à la pandémie, ainsi que ceux des assurances, les vignerons éprouvés  ont conclu cette rencontre en constatant que les problèmes s’additionnent pour leur profession et qu’en plus cette gelée vient se rajouter, aggravant sérieusement leur situation.

Domaine Marc Saint-Martin: https://www.armagnacsaintmartin.com/

« Épi se rit », un nouveau service

Créé par le 26 mar 2021 | Dans : actualité, agenda, com com armagnac, com com landes armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, économie, gastronomie, gers, infos, landes, Lot et Garonne

LANDES,GERS, LOT ET GARONNE

IMG_5460

Estelle Labadie, persylvaine depuis 14 ans, vient de créer une épicerie ambulante «  Épi se rit » qui passera dans de nombreux villages à partir du mardi 6 avril.

Mercredi matin, place de la mairie, Serge Tintané, maire de Parleboscq, l’a accueillie.

Le maire a  félicitée et encouragé  Estelle pour sa reconversion professionnelle qui offre un nouveau service de proximité aux habitants des communes rurales du bassin de vie du Gabardan et des villages gersois des alentours.

Cette initiative  et ce service nouveau service de proximité  a trouvé bon accueil auprès des maires  des villages concernés. Pour les aînés, notamment ceux qui ont des difficultés pour se déplacer, l’Épi se rit se veut au plus près d’eux, tissant ainsi de nouveaux liens sociaux, et leur permettant de rompre avec la solitude.

L’Épi se rit sera aussi pour certaines personnes, un moyen d’éviter des déplacements pour s’approvisionner en produits locaux et autres produits.

Estelle a précisé :

«  Les produits locaux  sont avant tout des pains et viennoiseries du jour. En fonction du lieu, quatre boulangers me fournissent. Ces derniers sont la boulangerie Aux délices de KriKri  (Monguilhem),   Lancuentre (Cazaubon),  Laurent Delmotte (Castelnau d’Auzan-Labarrère), Morgan Cheylan (Gabarret). En produits locaux, ma clientèle trouvera aussi des fruits, légumes, fromages, lait, yaourts, empanadas. Les autres produits présentés à la vente, comme les viandes, épicerie conserves,…, produits d’hygiène et d’entretien, ainsi que de la petite quincaillerie proviennent d’un partenariat avec la supérette   U Express de Gabarret. Pour un meilleur service, au besoin,  j’invite la clientèle à passer commande à l’avance. »

Épi se rit sera le lundi  à 8 heures à Larée (place du foyer), 9 heures au village de Marguestau, 10 heures à Campagne d’Armagnac (place de la mairie), 11 heures à Ayzieu (place principale du village), 12 heures à Lias d’Armagnac (place du village), et à partir de 13 h 30, à Estang, Estelle effectuera les livraisons. 

Mardi, elle sera à 8 heures à Bretagne d’Armagnac (place du village plus livraison), 9 h 30 à Cazeneuve (quartier plus livraison), 11 heures à Lagrange au parking de la mairie  plus au Cap de l’Hargue, 13 h 30 à Parleboscq au foyer plus les livraisons.

Mercredi, Épi se rit sera à 8 heures à Escalans à la mairie, à 9 h 15 à Rimbez au parking de la salle des fêtes, à 10 h 30 à Saint Pé-Saint-Simon (place de la mairie), et à 12 heures à Escalans aux Tilleuls.

Jeudi, dès 8 heures, elle sera à Castex (place du village), à 9 heures à Monguilhem (place du village), 10 heures à Toujouse (parking de la coiffeuse), 12 heures Monlezun (parking de la mairie), 13 h 30 Laujuzan (parking de la salle omnisport) 14 h 30 à Maupas (place de la mairie).

Vendredi, Estelle sera à 8 heures à Castelnau d’Auzan (parking du cabinet de Mélanie Dubosc), 9 h 30 à Arquizan (place du village) et à partir de 10 h 30, elle effectuera les livraisons à Houillèrres, Castelnau d’Auzan, Labarrère.

Pour les personnes qui ne peuvent pas se déplacer, Estelle fait des livraisons à domicile.  

Ce planning est susceptible d’être modifié en fonction des besoins de la clientèle.

Pour passer commande, les personnes peuvent s’adresser au 07 70 01 10 40 ou  episerit.40@orange.fr   

Michel Dayman est décédé

Créé par le 24 mar 2021 | Dans : actualité, agenda, com com armagnac, com.com du Bas Armagnac, gers, infos, mairie, politique

MAUPAS

IMG_8282 - Copie

Suite au décès de Michel Dayman, ancien maire de Maupas, de très nombreux  témoignages de sympathie et de condoléances sont évidemment adressés à Patricia Lencauchez, ainsi qu’à sa famille.  

 Beaucoup de personnes appréciaient  Michel Dayman, notamment les maires et les élus communautaires du Grand Armagnac.  

Son départ  subit a plongé le village de Maupas dans la tristesse, ainsi que le monde du football  Gersois et plus particulièrement  le Rassemblement Bas-Armagnac Football-Club, les coursayres, la population des villages voisins, notamment de Monlezun…

Il était apprécié par les uns, comme par Marie-Ange Passarieu élue de Cazaubon et qui a été vice-présidente de la Communauté de communes du Grand Armagnac pour son parler vrai :

«  J’aimais beaucoup son parler vrai, franc, jamais agressif, toujours écouté, plein de bon sens, quelquefois résigné souvent révolté, juste et fidèle. Un homme qui manquera ! »

Marie-Claude Mauras, maire de Panjas :

«  Nous avons partagé tant de bons moments mais aussi les mauvais. Son départ brutal nous laisse sans voix. »

Michel Gabas, maire d’Eauze :

« Je partage cette tristesse.. c’était un homme de conviction et un élu local apprécié et soucieux de son territoire toute ma compassion et mon amitié à sa famille en ces moments douloureux. »

Gisèle Biemouret , député et conseillère départementale :

« Je partage cette tristesse ce matin et j’ai une pensée affectueuse pour Patricia. »

Michel Dayman a été une grande personne du Rassemblement Bas-Armagnac Football club  Il fut joueur,  puis dirigeant et ensuite  président du club :

«  Il a représenté nos couleurs à chaque fois qu’il le pouvait. Aujourd’hui, le RBAFC est triste mais le football gersois aussi. Merci Michel pour tout ce que tu as fait pour le club et pour le football gersois. Une grosse pensée à sa famille et à Patricia. »

Le Distric :

« C’est avec une profonde tristesse que nous apprenons le décès de Michel Dayman, grand serviteur du football gersois, dirigeant du RBA FC. En cette douloureuse circonstance, le District s’associe à la peine de la famille, de ses proches et du club et les assure de toute sa sympathie. »

La cérémonie aura lieu à l’église de Saint Roch, vendredi 26 mars à 15 heures.

123456...25

Notre Rousseur |
Solers-Actualités-Culture |
Auregaldelavie |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Mon esprit critique a des c...
| LE SENEVE
| LORSQUE L’ON EMPECHE UNE FE...