com.com du Bas Armagnac

Articles archivés

Attaques du Hamas, Philippe Dupouy, Président du Département32 s’exprime

Créé par le 11 oct 2023 | Dans : actualité, com com armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, gers, politique, solidarité

GERS

Communiqué de Conseil départemental

Réaction de Philippe Dupouy, Président du Département face au positionnement de la France Insoumise

« Plus les jours passent, plus l’horreur s’intensifie. Ces massacres contre des enfants, des familles, des personnes âgées, doivent cesser sans délai.

Malgré les images insoutenables de cette barbarie, certains irresponsables se refusent de condamner ce qui relève d’un terrorisme cruel. 

Dès la création de la Nupes, ma position était claire : je ne cohabiterai pas dans une entente où mes valeurs politiques sont rognées. La France Insoumise a franchi la ligne rouge en voulant justifier ses actes, qui ne peuvent l’être. 

Notre responsabilité est de condamner fermement cette terreur orchestrée par des terroristes, c’est pourquoi je soutiens notre Député David Taupiac et 5 autres de ses collègues – Jean-Louis Bricout, Martine Froger, David Habid, Laurent Panifous et Benjamin Saint-Huile – qui appellent à une gauche républicaine. 

Je réitère toute ma solidarité aux familles israéliennes, le Gers vous soutient. » – Philippe Dupouy, Président du Département.

Accidentologie en hausse dans le Gers

Créé par le 11 oct 2023 | Dans : actualité, com com armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, fait divers, gers, infos, sapeur-pompier

GERS

IMG_5771

Communiqué de la Préfecture

Contrôle routier

 

Samedi 7 octobre à partir de 11 heures, à Dému, en présence de Mme la directrice de cabinet, a eu lieu un contrôle routier sur la RN 124.

Suite à ce contrôle routier, voici les chiffres des contrôles effectués ce week-end par la gendarmerie :

  • Total infractions: 29
  • Rétentions permis de conduire: 13
  • Immobilisations: 12
  • Infractions graves génératrices d’accident: 15
  • Vitesses: 8
  • Nombre d’opérations de contrôle vitesse: 15
  • Nombre de dépistages alcoolémies: 178
  • Infractions alcoolémie: 1
  • Dont délits: 0
  • Nombre de dépistages stupéfiants: 21
  • Infractions stupéfiants: 1
  • Conduites sans permis: 1

Sécurité routière | Accidentologie en hausse dans le Gers : vigilance sur la route !

Suite aux accidents graves qui se sont déroulés ces derniers jours, l’évolution de l’accidentalité sur le département s’est fortement dégradée avec à la date du 5 octobre 2023 + 3 tués (12 au total) et + 24 % de blessés hospitalisés (71) par rapport à la moyenne des 3 dernières années sur la même période.

  • Concernant la mortalité routière :

10 accidents corporels mortels depuis le début de l’année, (Montréal, Urdens, Villecomtal, Manciet, Bézéril, Montaut-les-Créneaux, Mirande, Auch, Sarragachies, Castelnau-Barbarens) avec 11 tués.

  • Concernant ces 10 accidents mortels :

4 conducteurs étaient alcoolisés dont 1 positif aux stupéfiants.
4 avec obstacles, facteur aggravant : arbre et fossé.
1 des conducteurs tués n’avait pas sa ceinture.
Les 11 victimes étaient âgées de 30 à 92 ans.

  • Concernant les usagers vulnérables (42 accidents soit 43 % des accidents corporels) :

7 accidents avec piétons (1 tué, 3 blessés hospitalisés)
1 accident avec EDPM (1 blessé hospitalisé)
8 accidents avec cyclistes (3 blessés hospitalisés)
26 accidents avec 2RM – 16 motos + 10 cyclomoteurs (15 blessés hospitalisés)

  • Localisation des accidents corporels depuis le premier janvier de cette année :

37 accidents en agglomération, 1 tué, 41 blessés dont 19 hospitalisés
60 accidents hors agglomération, 10 tués, 79 blessés dont 52 hospitalisé

  • Suspension de permis

Si l’on peut noter une baisse significative des retraits pour excès de vitesse (232 en 2023 contre 379 en 2022), le nombre de retraits pour consommation d’alcool reste presque inchangé (240 en 2022 contre 243 en 2023) et celui pour consommation de stupéfiants est en hausse : 221 en 2023 contre 198 en 2022.

  • Des contrôles renforcés

Le préfet rappelle que les forces de l’ordre restent pleinement mobilisées pour lutter contre les comportements à risque au volant. Ainsi, les opérations de contrôles vont s’intensifier sur le département, notamment durant toute la période des vacances de la Toussaint et aucune tolérance ne sera accordée aux conducteurs dangereux.

  • Les causes de mortalité sur les routes
    • Alcool et vitesse

Chaque année, plus de 1 000 personnes perdent la vie sur les routes françaises dans des accidents dont l’une des causes est la consommation excessive d’alcool. Dans le Gers, depuis le début de l’année, le facteur alcool était présent dans 37 % des accidents mortels.

L’alcool influe sur le comportement du conducteur, sans que ce dernier en prenne réellement conscience. L’alcool altère toutes les capacités nécessaires à la conduite (concentration, lucidité, réactions…). L’estimation des distances est faussée. Le champ de vision se réduit, altérant la perception latérale des objets. Le temps de réaction augmente considérablement. La sensibilité à l’éblouissement est plus importante.

Chaque verre consommé fait en moyenne monter le taux d’alcool de 0,25 g d’alcool par litre de sang.

La vitesse est à la fois un facteur déclencheur de l’accident, mais aussi un facteur aggravant. Plus la vitesse augmente, plus le champ est réduit. À grande vitesse, il se limite à une vision centrale de la route. Rouler vite fatigue, obligeant le conducteur à traiter un grand nombre d’informations dans un minimum de temps et à adapter en permanence sa vision. La vitesse induit un stress qui entraîne fatigue et perte de vigilance, deux facteurs importants d’accident.

    • Le défaut d’attention et la perte de vigilance au volant sont à l’origine de nombreux accidents de la route.

Le défaut d’attention correspond à une perte momentanée du contrôle de l’activité du conducteur car ses capacités de détection des évènements de la circulation et de réaction aux incidents sont amoindries. Il peut s’agir d’une distraction motrice (régler la climatisation), d’une distraction cognitive (discussion animée avec un passager), d’une inattention liée à une préoccupation de l’esprit. Il se traduit notamment par un retard dans la prise de décision et dans un allongement significatif de la distance de réaction.

Parmi les situations de conduite ayant mis en avant ces dernières années la perte de vigilance est apparu l’usage du téléphone au volant (manipulation, consultation). Le fait de placer dans le champ de vision du conducteur d’un véhicule en circulation un appareil en fonctionnement doté d’un écran et ne constituant pas une aide à la conduite ou à la navigation est interdit.

Au final, le Gers possède, de par sa géographie et son histoire, un réseau routier rural qui demande une attention particulière au volant (peu de 2 × 2 voies, relief, obstacles latéraux, une majorité de routes étroites et sinueuses…) et une adaptation de la vitesse au profil de la route utilisée.

 

Ce qu’on fait aussi à la médiathèque

Créé par le 04 oct 2023 | Dans : com com armagnac, com.com du Bas Armagnac, gers, infos, livres, loisirs, Non classé

EAUZE

DSC_0069 (21)

Agnès Claria supervise la médiathèque et le service culturel . Un atelier s’ajoute maintenant aux autres activités « L’échange culturel » destiné aux adultes afin de faciliter leur intégration en France. Un jeudi sur deux, à 15 heures, les personnes participant à cet atelier d’alphabétisation peuvent s’exercer au langage courant, afin de se débrouiller dans la vie courante.

Mireille anime tous les jeudis après-midi à partir de 14 h 30 et jusqu’à 17 heures, l’atelier dentelle destiné aux adultes. La création d’un atelier pour les enfants est envisagée.

Samantha, l’animatrice de la médiathèque, accueille le public dans un local d’une superficie de 223m², donnant ainsi accès à plus de 10 000 documents (livres, CD, DVD, magazines). Plus de 1000 lecteurs viennent régulièrement à la médiathèque.

Contact : 05 62 08 46 20. Courriel : bibliotheque@mairie-eauze.fr

Dire et Lire à l’air

Créé par le 28 sept 2023 | Dans : actualité, agenda, art, com.com du Bas Armagnac, gers, infos, les sorties, loisirs, mairie, spectacle

NOGARODelal-2023 (002)

Des projets ambitieux pour les 6 941 collégiens gersois

Créé par le 03 sept 2023 | Dans : actualité, agenda, com com armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, éducation, gers, infos, politique

GERS

Communiqué du Conseil départemental  

Rentrée scolaire 2023 / 2024 : des services investis et des projets ambitieux  pour les 6 941 collégiens gersois

Selon les effectifs provisoires, les collèges publics accueilleront pour la rentrée 6 941 collégiens, soit l’équivalent du prévisionnel de la rentrée 2022.

Le Conseil Départemental sera à leurs côtés pour les accueillir et leur assurer tout au long de l’année un cadre d’étude propice à leur réussite scolaire.

Du côté du Département, 204 agents seront cette année dédiés à l’entretien, la maintenance et la restauration, dans les 22 établissements publics du département : 56 pour la restauration, 20 pour la maintenance, 125 agents polyvalents et 3 coordinateurs. Expérimentée l’année précédente, une équipe mobile d’interventions polyvalentes sera pérenisée dès cette rentrée 2023. Elle permet une meilleure réactivité dans le remplacement des agents.

DES INVESTISSEMENTS IMPORTANTS POUR L’ANNÉE SCOLAIRE

Le Département consacrera encore cette année une part importante de son budget en faveur de l’éducation de nos jeunes concitoyens, avec un montant de plus de 3,8M€, dont 3,2M€ d’investissement :

-          Lancement d’opérations emblématiques de la construction d’un gymnase à Fleurance et d’un service de restauration collective à Eauze

-          Plus d’1M€ pour un certain nombre d’opérations marquantes (dont entre autres 463 000€ pour les cités scolaires de Lectoure et Nogaro,  260 000€ pour les travaux de rénovation énergétique du collège de Gimont, et 170 000€ de travaux de mises en accessibilité dans différents établissements)

-          Plus de 2,6M€ dans le cadre du programme récurrent de travaux de maintenance et d’amélioration de l’ensemble des collèges

Plusieurs établissements ont également fait l’objet de travaux de réparations durant l’été suite aux intempéries du mois de juin. C’est le cas du collège de Vic-Fezensac, Condom, Plaisance, où des infilitrations ont été constatées et réparées, pour un montant avoisinant les 50 000€.

LE DÉPARTEMENT ENGAGÉ POUR UNE RESTAURATION SCOLAIRE DURABLE

Depuis plus de 10 ans, le Département porte une politique d’alimentation de qualité dans les restaurants scolaires des collèges gersois en privilégiant l’achat de produits frais, de saison, biologiques, labellisés et locaux.

Le Département, en charge de la restauration scolaire, sert près de 7 000 repas par jour. Chaque collège est équipé d’un service de restauration autonome, possède une légumerie et gère ses achats en direct. Chaque matin un chef de cuisine et son équipe préparent le repas qui sera servi à midi.

Au travers de la restauration scolaire, la collectivité conforte sa politique en faveur du « bien manger » en adoptant une charte de qualité, avec pour objectif affiché de proposer d’ici 2025 des repas composé à 60% de produits bio et locaux.

En 2022 / 2023, 975 000 repas ont été servis pour un volume financier de 2,5M€, dont 50% en denrées locales.

Pour rappel, 3 collèges (Mauvezin, Condom et Françoise L’Héritier à L’Isle Jourdain) sont déjà engagés dans une démarche 100% bio.

LE DÉPARTEMENT AUX CÔTÉS DES FAMILLES

Depuis 2008, afin de maintenir l’égalité d’accès pour tous à une restauration de qualité, le Département propose aux familles résidant dans le Gers, dont les enfants suivent un enseignement en collège public de la 6ème à la 3ème, une aide financière accordée sous critères de ressources de la famille. Le montant de cette aide est de 60 à 70 € par an et par enfant pour le forfait demi-pension et de 80 à 100 € par an et par enfant pour le forfait pension. En 2022/2023, 1 072 familles ont bénéficié de cette aide pour un montant total de 70 000 €.

Le Département propose également une aide financière pour contribuer aux dépenses de scolarité des familles. Cette aide, attribuée sous conditions de ressources de la famille, est calculée sur la base d’un barème départemental. Son montant varie entre 77€ et 168 €. En 2022-2023, 192 collégiens ont bénéficié de cette aide pour un montant total de 29 000 €.

Enfin, afin de permettre l’accès à la pratique sportive du plus grand nombre, le Département prend en charge une partie de la licence sportive, sous conditions. Le Conseil Départemental offre jusqu’à 25€ de réduction pour inscrire les enfants dans un club affilié à une fédération sportive. Les familles percevant l’Allocation de Rentrée Scolaire et ayant un enfant scolarisé en primaire ou au collège dans le Gers son éligible. Cette année, les démarches d’obtention de cette aide sont accessibles en ligne via le site mesdemarches.gers.fr.

COUP D’ACCÉLÉRATEUR SUR LE DÉVELOPPEMENT NUMÉRIQUE

Avec 1,4 millions d’euros pour l’année 2023, la collectivité poursuit l’effort de renouvellement des PC dans les collèges afin qu’ils bénéficient d’un parc informatique de moins de 7 ans. Différents travaux de câblages sont également menés afin de moderniser l’architecture existante, améliorer les performances et répondre à de nouveaux besoins.

Le Département poursuit également la mise en œuvre de l’Espace Numérique de Travail (ENT), qui affiche d’excellents résultats avec 2 445 902 visites pendant l’année scolaire 2022/2023.

D’autres projets sont menés tout au long de l’année, concernant le numérique éducatif, la téléphonie, le déploiement de la fibre, l’équipement en web-radio et l’expérimentation du Li-Fi.

ACCOMPAGNER LES PARCOURS D’ÉDUCATION ARTISTIQUE ET CULTURELLE

En complément du soutien aux opérateurs culturels externes, le Département s’investit directement pour l’éducation culturelle et artistique des jeunes collégiens via l’engagement de ses propres services culturels (Abbaye de Flaran, la médiathèque, les Archives départementales, Memento…). Des partenariats avec Ciné 32, l’Adda Gers et Circa ont également été signés pour développer des actions au sein des collèges.

Cela va également plus loin avec le développement du projet Erasmus + qui donne un panel d’opportunités de mobilité à l’international à des fins d’enseignement et de formation, et facilite l’organisation de voyage d’enseignement scolaire. Concrètement, grâce au projet Erasmus +, le Département offre la possibilité à l’ensemble des collégiens de voyager en Europe sans aucune contrepartie financière. Pour cette fin d’année, déjà 8 collèges profiteront de cette accréditation.

Coupe du Monde de Rugby

Créé par le 02 sept 2023 | Dans : actualité, agenda, com com armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, fête, gers, infos, les sorties, loisirs, politique, spectacle, sport

 GERS

Communiqué du Conseil départemental

Coupe du Monde de Rugby : le Département vous donne rendez-vous pour une soirée d’ouverture exceptionnelle

Célébrez l’ovalie avec le Département du Gers et le Rugby Club Auch ! Vendredi  8 septembre 2023, le parc de l’hôtel du Département accueille une Fan Zone pour la soirée d’ouverture de la Coupe du Monde de Rugby 2023.

Les Gersoises et les Gersois sont invités à célébrer cette première soirée de la Coupe du Monde de Rugby 2023, autour d’un village gourmand, buvettes et un grand écran LED (6×4). Cet évènement gratuit, accueillera petits et grands dans un espace convivial et naturel, au rythme des bandas du Sud-Ouest.

 Au programme :

À 18 heures, aura lieu l’ouverture de la Fan Zone

À 18 h 30, le public assistera à la diffusion du film « Premières danses – Antoine Dupont, des copains et un ballon », de David Alexander Cassan et Aline Magrez, consacré au parcours d’Antoine Dupont et Anthony Jelonch, vedettes gersoises du XV de France.

À partir de 20 heures, aura lieu la retransmission de la cérémonie d’ouverture et du match France / Nouvelle-Zélande

Infos pratiques :

-           Parking sur place (400 places) : entrée uniquement par le 81 Route de Pessan

-           Manifestation accessible aux personnes à mobilités réduites

-           Evènement en plein air, dépendant des conditions météo favorables

-           Consignes de sécurité : animaux, armes, valises, articles pyrotechniques, casques, outils, sont interdits.

Retrouvez les plans, les consignes de sécurité, les stationnements et plus d’informations sur gers.fr/cmr2023.

La musique vous attend

Créé par le 01 sept 2023 | Dans : com com armagnac, com com landes armagnac, com.com du Bas Armagnac, gers, landes, loisirs, musique, Non classé

CASTELNAU D’AUZAN-LABARRERE

affiche inscriptions

Les inscriptions à l’école de musique «  La Lyre Nouvelle Auzanaise » se dérouleront le vendredi 8 septembre de 16 h 30 à 19 h 30 au premier étage du foyer municipal.

Des cours individuels sont prodigués pour : piano, guitare, guitare basse, flûte traversière, flûte à bec, trompette, saxophone, harmonica, chant…

Des pratiques collectives sont proposées : éveil (à partir de 3 ans), formation musicale, ensemble instrumental, groupe vocal…

Pour plus d’informations contacter : Vanessa Riu 06 26 61 41 98 ; Sandrine Maignant (présidente) 06 47 58 88 93 ; Marianne Chabry ( secrétaire) 06 22 12 87 11.

Changement de cartel pour la Corrida Portugaise

Créé par le 24 août 2023 | Dans : actualité, com.com du Bas Armagnac, gers, les sorties, Non classé

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

Roberto Armendáriz

Samedi 26 août à 17 h 30, à la corrida portugaise, le public découvrira le cavalier Roberto Armendáriz. Ce dernier remplacera Oscar Borjas non remis de sa grave blessure. Les organisateurs de la corrida portugaise, après avoir échangé avec Alain Lartigue, ont fait le choix de retenir le maestro Roberto Armendáriz qui vient de couper une oreille dans les arènes de Madrid.

Lutte contre les feux de forêt

Créé par le 24 août 2023 | Dans : actualité, com com armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, fait divers, gers, infos, politique, sapeur-pompier

GERS

Communiqué de la préfecture

SÉCURITÉ

Lutte contre les feux de forêt : des moyens supplémentaires pour le Gers

Gérald Darmanin annonce que 1 484 500 euros supplémentaires seront alloués à la lutte contre les feux de forêt dans le département du Gers.

La saison des feux de forêts 2022 a démontré que l’ensemble du territoire national pouvait être touché par des feux d’une très grande intensité. Pour faire face aux conséquences du changement climatique et à l’évolution des incendies, le Président de la République a annoncé, le 28 octobre 2022, la mise à disposition des services d’incendie et de secours, d’un fonds de 150 millions d’euros dans le cadre des pactes capacitaires.

Ce dispositif a pour vocation de permettre l’acquisition de moyens de lutte contre les feux de forêt ou de détection des départs de feu. Ce sont plus de 1100 véhicules de lutte contre les feux de forêts qui vont être acquis au plan national, avec ce fond de soutien.

Pour permettre une attribution équitable de ces fonds, le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer a mis en place une procédure de concertation de l’ensemble des présidents de département. Ainsi tous les départements qui ont souhaité réaliser un effort d’investissement vont pouvoir bénéficier d’un taux d’aide de minimum 50 % des investissements.

Au regard des investissements demandés, le service départemental d’incendie et de secours du Gers va bénéficier d’une subvention de 1 484 500 euros, ce qui permettra l’achat de 10 véhicules de lutte contre les feux de forêt.

Sécheresse – mesures de restrictions dans le Gers

Créé par le 18 août 2023 | Dans : actualité, agenda, agriculture, com com armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, gers, infos

GERS

CP20230818_restrictions_secheresse

Communiqué de la Préfecture

Déclenchement des mesures de restrictions sur les usages de l’eau dans le département du Gers. En raison d’un déficit pluviométrique sur la période de recharge hivernale, ainsi que de débits naturels de la Neste qui sont à nouveau faibles depuis le mois de juillet, le département du Gers est placé en état de vigilance sécheresse, pour une portion importante du territoire depuis le 14 juin 2023.

L’aggravation de la situation, notamment au travers d’une période particulièrement chaude et sèche depuis la deuxième quinzaine du mois d’août mais aussi l’état des différents indicateurs de suivi de la ressource en eau et de la dynamique des différents besoins conduisent le préfet du Gers à prendre des mesures de protection de la ressource au travers des premières mesures de restriction des usages de l’eau sur le département. Ces mesures concernent tant les prélèvements effectués depuis le milieu naturel que ceux effectués depuis le réseau d’adduction en eau potable.

Concernant les prélèvements depuis le milieu naturel

Sur la partie gersoise du sous-bassin Neste et rivière de Gascogne qui représente environ 80 % du territoire :

 le secteur de l’Auroue passe en crise

 le secteur du système Neste réalimenté passe en alerte

 l’ensemble des bassins autonomes réalimentés passe en vigilance

 s’agissant des bassins versants non réalimentés, la situation est globalement défavorable et les bassins sont majoritairement placés en situation de crise à quelques exceptions près

Sur la partie gersoise du sous-bassin Adour qui représente environ 20 % du territoire, la situation est moins en tension et les mesures prises sont les suivantes :

 le secteur de l’Adour réalimenté et du Lèes sont placés en vigilance sécheresse

 le secteur du Midoru non réalimenté est placé en alerte sécheresse

Les principales mesures de restrictions qui en découlent sont les suivantes :

S’agissant de l’irrigation agricole pour laquelle les irrigants sont informés par l’organisme unique de gestion collective, épaulé en ce sens par la compagnie d’aménagement des coteaux de Gascogne et les services de l’État :

 interdiction de prélèvement sur le territoire de l’Auroue

 mise en place de tours d’eau, 2 jours sur 7 sur le territoire de la Neste réalimenté

Les mesures de restriction s’appliquent sur le territoire de la zone d’alerte sur laquelle se situe le prélèvement.

S’agissant des particuliers et des collectivités, les principales mesures de restrictions sont :

– sur les territoires placés en situation d’alerte :

 limitation des horaires d’utilisation de l’eau pour l’arrosage des jardins potagers : interdite de 13h

à 20h

 limitation des horaires d’utilisation de l’eau pour l’arrosage des massifs fleuris et plantations arborées sous certaines conditions : interdiction de 8h à 20h

 limitation des possibilités d’arrosage des terrains de sport : interdiction de 13h à 20h

 interdiction d’utilisation de l’eau pour le lavage des voitures hors les systèmes utilisant du matériel haute pression ou recyclant l’eau

 interdiction du remplissage des piscines privées sauf remise à niveau

 surveillance accrue des stations d’épuration, décalage et autorisation préalable de travaux nécessitant des opérations de délestage

sur les territoires placés en situation d’alerte renforcée :

 limitation des horaires d’utilisation de l’eau pour l’arrosage des jardins potagers : interdite de 8h

à 20h

 limitation des horaires d’utilisation de l’eau pour l’arrosage des massifs fleuris et plantations arborées sous certaines conditions : interdiction totale sauf cas particulier

 limitation des possibilités d’arrosage des terrains de sport : interdiction de 8h à 20h

 interdiction d’utilisation de l’eau pour le lavage des voitures hors les systèmes utilisant du matériel haute pression ou recyclant l’eau

 interdiction du remplissage des piscines privées sauf remise à niveau

 surveillance accrue des stations d’épuration, décalage et autorisation préalable de travaux nécessitant des opérations de délestage

– sur les territoires placés en situation de crise :

 limitation des horaires d’utilisation de l’eau pour l’arrosage des jardins potagers : interdite de 8h

à 20h

 interdiction des horaires d’utilisation de l’eau pour l’arrosage des massifs fleuris et plantations arborées sous certaines conditions : interdiction totale sauf cas particulier

 interdiction des possibilités d’arrosage des terrains de sport

 interdiction totale d’utilisation de l’eau pour le lavage des voitures

 interdiction du remplissage des piscines privées, y compris les remises à niveau

 surveillance accrue des stations d’épuration, interdiction de travaux

➢ S’agissant des usages économiques de l’eau (par les entreprises), les mesures de restrictions

sont les suivantes :

 les entreprises ayant le statut d’ICPE doivent se référer aux dispositions spécifiques prévues dans leurs arrêtés s’agissant des usages en période de sécheresse

 les entreprises autres qu’ICPE doivent se référer aux restrictions spécifiques pour les autres usagers

Pour ces différents usages, les mesures de restriction s’appliquent sur le territoire de la commune.

Dans l’hypothèse où celui-ci est couvert par plusieurs zones d’alerte, ce sont les mesures de restriction

les plus restrictives qui s’appliquent sur l‘ensemble du territoire communal. Une carte synthétisant les

mesures applicables sur le territoire de chaque commune est mise à la disposition du public.

Concernant les prélèvements depuis le réseau d’adduction d’eau potable

Contrairement à la plupart des départements, le Gers ne dispose que de peu de nappes phréatiques, ce qui rend sa situation particulière. C’est la raison pour laquelle des barrages furent construits pour stocker les débits hivernaux des cours d’eau, à destination soit de la production d’eau potable, soit pour des usages économiques, et en particulier agricoles.

Ainsi, 70 % des habitants du Gers consomment de l’eau potable qui provient d’une ressource superficielle, c’est-à-dire directement prélevée dans une rivière ou dans une retenue de stockage. Dès lors que les cours d’eau sont en tension, il est essentiel que l’ensemble des usagers contribue à la préservation de la ressource. C’est la raison pour laquelle des mesures de restriction sont également applicables pour les usages effectués depuis le réseau d’eau potable. Les communes concernées, ainsi que le niveau de restrictions qui leur est appliqué sont déterminés en fonction de l’état de la ressource naturelle qui irrigue leur territoire.

Un arrêté spécifique, assorti d’une carte illustrative est pris par le préfet du Gers en complément des mesures de restrictions mises en oeuvre à partir du milieu naturel.

Cette carte peut être consultée sur le site des services de l’État dans le Gers.

Trois niveaux de restriction sont actuellement en vigueur :

 l’Ouest du département est en vigilance

 l’Auroue est en situation de crise

 le reste du département est en situation d’alerte

Ces mesures sont susceptibles d’évoluer pour s’adapter à l’évolution de la situation climatique et hydrologique.

Chacun est invité à réduire, dès à présent et de manière volontaire, sa consommation en eau et à se tenir informé des évolutions prochaines en matière de restriction. Ces mesures de bon sens et de sobriété de notre consommation d’eau sont l’affaire de tous et peuvent permettre de préserver de façon efficace cette ressource.

Le détail des mesures de limitation et les communes concernées sont annexés à l’arrêté préfectoral et consultables sur le site Internet des services de l’État : www.gers.gouv.fr (rubrique : Actions de l’État > Environnement > Gestion de l’eau > Gestion de la sécheresse) ou en mairie

L’État a également mis en place au niveau départemental des affiches de vulgarisation des restrictions applicables en fonction du type d’usagers et du niveau d’alerte. Au niveau national, dans le cadre du plan eau annoncé par le Président de la République au printemps, le site https://vigieau.gouv.fr/ lancé ce 11 juillet 2023 par le ministre de la Transition Écologique permet à tous les particuliers de connaître instantanément les restrictions mises en oeuvre en entrant leur adresse postale. Les services de l’État se mobilisent pour assurer la bonne application des restrictions et interdictions.

Les contrôles du respect des mesures de restriction ou d’interdiction des usages se poursuivent, pour l’ensemble des usagers de l’eau. Pour rappel, un contrevenant aux mesures de restriction encourt une amende de 5 classe, soit 1 500 euros (3 000 euros en cas de récidive). Cette amende peut être quintuplée pour une personne morale (entreprise ou collectivité).

Processus de déclenchement des alertes sécheresse

Dans le département, il existe 26 zones de suivi côté Neste et 14 côté Adour, dans lesquelles des stations de mesure du débit permettent de suivre en temps réel ou à échéance mensuelle grâce au travail réalisé par les services de l’Office Français de la Biodiversité les niveaux des cours d’eau.

Lorsque les débits des cours d’eau deviennent insuffisants pour assurer l’ensemble des usages et le maintien de la vie aquatique, le préfet peut mettre en oeuvre des mesures de restriction progressive des usages pour limiter les prélèvements d’eau dans le milieu naturel.

Lorsque le débit mesuré se réduit, il peut atteindre :

 le niveau de vigilance, à partir duquel le préfet de département appelle à des mesures volontaires de réduction de la consommation d’eau pour une gestion raisonnée de cette ressource commune ;

 le niveau d’alerte, qui entraîne la décision de mesures de restriction des usages de l’eau, dans l’objectif de limiter la consommation d’eau et de ralentir les effets sur les cours d’eau notamment ;

 le niveau d’alerte renforcée, qui accentue ces restrictions,

 le niveau de crise, qui ne maintient que les usages prioritaires de l’eau qui correspondent aux usages sanitaires et de sécurité.

Les communes peuvent également prendre des mesures de police générale restreignant l’usage de l’eau pour tenir compte des circonstances locales notamment en lien avec l’état de la ressource en eau potable distribuée sur son ressort.

 

12345...38

Notre Rousseur |
Solers-Actualités-Culture |
Auregaldelavie |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Mon esprit critique a des c...
| LE SENEVE
| LORSQUE L’ON EMPECHE UNE FE...