com.com du Bas Armagnac

Articles archivés

Quatre jours de fêtes

Créé par le 16 juin 2019 | Dans : agenda, com.com du Bas Armagnac, fête, gers, infos, les sorties

MONGUILHEM

IMG_9913

Les festivités débuteront vendredi 21 juin à partir de 19 h 30 avec une animation assurée par la banda Pitchouri band. Dès 21 heures, aura lieu la soirée poulet crapaudine (repas à 13 euros et pour les enfants de moins de 12 ans 7 euros). Repas sur inscription.  

Samedi 22 juin à partir de 8 h 30, aura lieu un concours de pêche sur les berges du Midour. Ce concours est ouvert à tous.

Le concours de quilles est à 15 h 30 et la messe est à 18 heures.

À partir de 20 h 30 les festayres pourront se restaurer à la bodega organisée par le RBAFC (Entrée, araignées de porc, frites, dessert. Prix  13 euros).

Le bal disco gratuit, à partir de 23 heures, sera animé par Decabel.

Dimanche 23 juin, l’apéritif de 12 heures sera animé par la Renaissance Estangoise et sera suivi à 13 heures  par la bodega gastronomique (salade de gésiers, foie gras, magret, croustade). Le prix est de 18 euros pour les adultes et 9 euros pour les enfants de moins de 12 ans).

La course landaise se déroulera à 17 heures. Elle compte pour le challenge de l’Armagnac. Gautier Labeyrie, champion de France des écarteurs 2018 et Mathieu Nogues quatre fois champion de France seront présents.

La ganaderia Dal Agruna et la cuadrilla Dal Christophe Dussau participent à cette course. L’entrée est à 14 euros et elle est gratuite pour les moins de 16 ans.

Lundi 24 juin à partir de 9 h 30, aura lieu un concours de pétanque (sur invitation).

Un cas d’anémie infectieuse des équidés détecté

Créé par le 11 mai 2019 | Dans : actualité, agriculture, com com armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, gers, infos

GERS

Communiqué de la préfecture

Un cas d’anémie infectieuse des équidés a été confirmé le 9 mai 2019 dans le département du Gers sur des chevaux sur la commune de Laas.

 Une enquête épidémiologique est actuellement conduite par les services vétérinaires de la Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations du Gers pour évaluer la situation sanitaire, connaître l’éventuelle circulation virale et identifier les équidés ayant pu être au contact des chevaux infectés.

 Les mesures de surveillance renforcée sont les suivantes :

 • dépistage des équidés ayant été en contact prolongé avec les animaux infectés,

• recensement et dépistage des équidés situés dans une zone de surveillance d’un rayon de 3 km autour du foyer situé sur la commune de Laas.

 À l’intérieur de cette zone, les mouvements d’équidés sont limités jusqu’à obtention de résultats négatifs. Dans l’attente des conclusions de l’enquête épidémiologique, les sorties de la zone sont soumises à autorisation par la Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations du Gers.

 Plus largement, sur la totalité des communes de LAAS, SAINT-MAUR, TILLAC, MARSEILLAN, BARS, PALLANNE, AUX-AUSSAT, MIELAN et BAZUGUES., tous les équidés présents vont être recensés avec le concours de l’institut français du cheval et de l’équitation.

 En dehors de la zone de surveillance, les mouvements d’équidés sont libres.

 Les vétérinaires sanitaires du département sont alertés et procèdent aux prélèvements de sang en vue d’analyses sérologiques par les laboratoires agréés, dont les frais sont pris en charge par l’État au titre de la police sanitaire.

 Au-delà de ces mesures, il est important d’appeler à la vigilance l’ensemble des éleveurs et des vétérinaires vis-à-vis des signes cliniques évocateurs de la maladie, et de veiller à respecter les conditions d’hygiène classique en cas d’utilisation de matériel médical partagé entre différents chevaux.

 Le virus de l’anémie infectieuse des équidés

 Ce virus est responsable d’une infection persistante de l’équidé qui devient alors un réservoir du virus. Tout équidé infecté présente un risque infectieux pour ses congénères et cela même en absence de signes cliniques évocateurs. Seuls les équidés (chevaux, ânes, mulets et zèbres) sont sensibles à l’infection par le virus de l’anémie infectieuse des équidés qui n’est donc pas transmissible à l’homme.

 La transmission virale d’un animal à l’autre se produit par transfert de sang contaminé, par l’intermédiaire de piqûres d’insectes, lors de l’utilisation d’aiguilles ou de matériel médical contaminé, soit par de la semence d’étalons infectés. Néanmoins, la contamination d’un cheval sain à partir d’un équidé infecté n’est pas systématique.

Il n’existe aucun traitement ou vaccin disponible pour guérir l’anémie infectieuse des équidés.

Travaux d’entretien des routes départementales

Créé par le 09 mai 2019 | Dans : actualité, agenda, com com armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, gers, infos, travaux

GERS

Communiqué du Conseil départemental

Fauchage

À partir du lundi 29 avril, le Département du Gers a démarré sa première campagne de travaux de fauchage des routes départementales.

Le fauchage des accotements : une action dense déployée sur l’ensemble du territoire.

Dans un souci de sécurité, il est important de réaliser le fauchage des accotements des 3 550 km de routes départementales, le plus rapidement possible. Le Département du Gers prévoit ainsi un traitement de l’ensemble de routes départementales en 10 jours environ.

Les accotements seront fauchés sur une largeur de 1.50 mètre sur le réseau principal et 1,20 mètre sur le reste du réseau. Ces largeurs seront augmentées aux abords des carrefours et dans les courbes afin de garantir une bonne visibilité aux usagers.

Pour mener à bien ces objectifs, la Direction Déplacements Infrastructures adopte une organisation spécifique en déployant 84 agents répartis sur 21 ateliers composés chacun d’un tracteur et d’un véhicule d’accompagnement, et mobilisés de 6 heures à 20 heures.

Le revêtement des chaussées

La campagne annuelle de revêtement et de reprofilage des chaussées concerne pour l’année 2019, 400 km de portions de routes réparties sur l’ensemble du territoire départemental. Elle démarrera début mai et s’achèvera fin septembre.

Les travaux consistent à répandre sur la chaussée des couches de bitume pour imperméabiliser la chaussée pour ensuite les recouvrir de gravillons afin d’assurer la rugosité de la couche de roulement.

Pendant les chantiers et les jours qui suivent, la plus grande prudence est de rigueur ; les gravillons volants ne peuvent être balayés qu’après plusieurs jours sauf à arracher toute la surface.

À la vue de la signalisation indiquant le chantier, il convient de bien respecter les limitations de vitesse et les règles de conduite prescrites. A défaut, l’automobiliste s’expose à des bris de vitres, mais aussi à des conséquences plus graves comme une sortie de route due à la perte de contrôle du véhicule.

Prudence et respect

Ces travaux qu’ils soient de dégagement de visibilité (fauchage) ou d’amélioration de l’adhérence ont pour principal objectif la sécurité des usagers. Aussi, l ‘attention de ces mêmes usagers est appelée pour respecter la sécurité des agents mobilisés pour ces taches et présents sur les routes départementales.

« Prudence et ralentissement lors de la rencontre des engins de travaux œuvrant pour l’entretien des chaussée et des dépendances vertes départementales »

Oxygers réalise 9 295 nuitées sur l’hiver

Créé par le 03 mai 2019 | Dans : actualité, com com armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, éducation, gers, politique

GERS

Oxygers

Communiqué du Conseil départemental

Encore une très belle saison pour le centre de vacances Oxygers d’Arreau qui bat ses records de fréquentation.

Près de 2000 enfants et 700 adultes reçus.

Bilan hivernal particulièrement positif pour la structure qui a reçu cet hiver plus de 70 groupes de tous horizons.

En effet, le centre de vacances situé au croisement des vallées d’Aure et du Louron a su tirer son épingle du jeu malgré des conditions météo et un enneigement particuliers.

Avec des séjours pour tous les goûts, de la typique classe de neige à la formule alliant des activités plus originales telles que la randonnée en raquettes, la construction d’igloo ou même l’exceptionnel baptême en chiens de traineau : c’est au total 27 structures scolaires (12 collèges et 15 écoles), 28 séjours vacances et une vingtaine de groupes en gestion libre qui ont séjourné dans l’établissement.

Des séjours de 5 jours et 4 nuits en moyenne

Intégrant un panel de services tels que la restauration (self, pique-nique ou menus livrés sur les pistes), l’encadrement par une équipe de professionnels, des activités thématiques culturelles ou sportives, l’offre du centre s’adresse à tous les publics.

L’association gérée par le département du Gers devrait poursuivre l’année avec autant de réussite puisque les séjours Printemps et Été s’annoncent déjà quasi complets.

 

L’atelier cyanotype a réuni une quinzaine de personnes

Créé par le 02 mai 2019 | Dans : actualité, com.com du Bas Armagnac, gers, infos, loisirs

TOUJOUSE

Photo: Musée du Paysan Gascon

Photo: Musée du Paysan Gascon

Jeudi 25 avril, La Résidence Culturelle de Territoire organisée par la Communauté de Communes du Bas-Armagnac était de passage au Musée du Paysan Gascon.

L’artiste Alice Planes a fait découvrir le procédé cyanotype à une quinzaine de personnes présentes pour cet atelier précédé d’une visite du Musée. Indispensable pour réaliser l’exercice, le soleil était au rendez-vous et les apprentis photographes ont pu repartir avec leur œuvre et surtout la recette pour la pratiquer de nouveau.

60 équipes à la compétition de Quilles Gasconnes

Créé par le 01 mai 2019 | Dans : actualité, agenda, com com armagnac, com com landes armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, gers, infos, landes, Lot et Garonne, sport

GERS-LANDES

LAGRANGE

IMG_5934

Dimanche matin, les joueurs de Quilles Gasconnes se sont retrouvés à Lagrange pour participer à la deuxième  rencontre sportive de l’année. 

Les responsables  de la FNSMR ont profité de l’occasion pour rappeler les changements réalisés ces derniers temps en précisant :

 » Depuis le mois de  juillet 2018, 17 clubs-foyers ruraux (les structures historiques) de l’Armagnac ont décidé dès 2019, de restructurer les rencontres compétitive sous l’égide de la FNSMR (fédération multi-sport  oeuvrant  pour le sport pour tous en milieu rural et représentant les activités physiques et sportives en lien avec les spécificités des territoires ruraux ). Les jeux traditionnels ont donc une place prépondérante à l’échelon national….  Dans cette optique, le Comité départemental basé à Villeneuve de Marsan, structure décentralisée de la dite fédération, accompagne les joueurs et dirigeants dans cette démarche. Ces  rencontres de quilles gasconnes sous l’égide de la FNSMR , sont nouvelles.   Ainsi  dès  2019, les rencontres compétitives de l’échelon local à l’échelon national sont organisées sous l’égide de la FNSMR. Une nouvelle appellation a été créée  les quilles Gasconnes.  Ainsi, afin de restructurer l’ensemble des rencontres et actions autour de cette pratique identitaire et historique de notre région un nouveau groupe de travail a été mis en place. Ce groupe de travail siège désormais à la Commission nationale « Jeux traditionnels » de la FNSMR, et ainsi a rejoint notamment, le palet vendéen, la boule bretonne…  »

À partir de la saison 2019, il est prévu l’organisation d’un challenge mixte intergénérationnel,  (à partir de 10 ans) par équipe sur 10 concours. Il y aura  un  challenge féminin, intergénérationnel (à partir de 10 ans) par équipe sur 3 concours, puis   un challenge individuel masculin    intergénérationnel (à partir de 10 ans) sur 5 concours, ainsi qu’ un challenge individuel féminin  intergénérationnel (à partir de 10 ans) sur 5 concours,  et une rencontre d’enfants de  moins de 10 ans avec plusieurs petites épreuves individuelles et un concours par équipes.

L’aboutissement de ces challenges sera  « une grande finale » type Critérium national  de Quilles FNSMR :

« Toutes les équipes seront qualifiées mais un classement permettra de déterminer 2 séries/niveaux (Concours / Consolante). Le même principe sera proposé pour les rencontres individuelles. »

Les dates de ces grandes finales sont les suivantes : le 10 août  à Sarron (40) pour les épreuves individuelles  et  le 31 août à Estang (32) pour les épreuves par équipe :

 » Notre Comité poursuivra également ses actions « grand public » afin de développer et promouvoir la pratique des jeux   traditionnels vecteur de lien social et d’animation du milieu rural. Déjà sont programmées pour 2019 : des démonstrations et animations de stands «  jeux traditionnels » lors du passage de la Route de la Transhumance en septembre 2019 mais aussi dans le cadre des temps d’accueil périscolaire. La participation des quillayres au Festival des Jeux Traditionnels FNSMR les 4 et  5 mai 2019 à Le Poire-sur-vie (85). En parallèle, l’ensemble de ces sections quilles organiseront dans tout l’Armagnac des rencontres loisirs ouvertes à tous comme c’était le cas les saisons précédentes.  Il est d’ores et déjà prévu une trentaine de rencontres loisirs dans l’Armagnac et ce, dès le mois de mai. »

renseignements fdfr40@wanadoo.fr

 

Les professionnels du tourisme se sont retrouvés

Créé par le 29 mar 2019 | Dans : actualité, com com armagnac, com com landes armagnac, com.com du Bas Armagnac, économie, gastronomie, gers, histoire, infos, landes, livres, patrimoine, tourisme, tradition

GRAND ARMAGNAC

IMG_5129

Mardi 26 mars, l’Office de tourisme et du thermalisme du Grand Armagnac a organisé sa première   bourse d’échange de documentations du Grand Armagnac.

Pour cette première,  accompagnés par les responsables de l’Office de tourisme et du thermalisme, 41 professionnels  du tourisme  du Grand Armagnac, notamment des hébergeurs, des producteurs, restaurateurs et animateurs de  sites d’activités de loisirs gersois et gabardans ont,  dès 9 heures, visité le   Domaine d’Uby à Cazaubon.

À partir de 11 heures, tous se sont retrouvés  au Casino de Barbotan les Thermes. Là,  chaque participant avait à sa disposition une table où il exposait sa documentation et pouvait échanger avec les autres intervenants.

Le personnel de l’OTTGA qui a organisé cette rencontre était très satisfait et envisage de renouveler  cette grande opération en 2020.

Quant aux participants, eux aussi étaient satisfaits de cette première qui a réuni les prestataires du tourisme d’un vaste territoire  gersois et landais.

Le Mag’ touristique 2019

IMG_5132

Hélène Nasarre, coordinatrice Pôle développement et stratégie touristique de l’OTTGA, ainsi que Sandrine Brossard, directrice du service, ont profité de l’occasion pour présenter la nouvelle édition du Mag’ touristique  2019.

Un document qui révèle par ses textes et ses photos les traditions locales, les lieux à visiter, les  activités de loisirs avec une quinzaine de sites à découvrir.  

Le public y trouvera de nombreuses adresses illustrées de producteurs (fermes et domaines) des restaurants et bars, ainsi que les commerces de bouche, agences immobilières, assurances, bijouteries, coiffure, habillement, les entreprises, transports…..

Ce Mag   avec ses références et conseils peut être retiré  aux bureaux d’informations touristiques de Cazaubon-Barbotan les Thermes, d’Eauze et de Gondrin (juillet et août).

Le Musée du Paysan Gascon se renouvelle

Créé par le 28 mar 2019 | Dans : actualité, com.com du Bas Armagnac, exposition, gers, histoire, infos, les sorties, patrimoine, tradition

TOUJOUSE

Le Musée du Paysan Gascon se renouvelle et présente sa nouvelle identité visuelle

Bientôt 30 ans. 30 ans déjà que Jean Capin a eu cette idée de rassembler en un même lieu des centaines d’objets et d’outils anciens pour préserver la mémoire de nos ancêtres. C’est ainsi qu’est né l’Écomusée du Paysan Gascon en 1991, à Toujouse.

«Depuis le passage d’Écomusée à Musée, et notre inscription au réseau des Musées du Gers, nous avons de nouvelles ambitions. Ces dernières années, nous avons fait de nombreux travaux et réaménagé les espaces d’exposition.  L’équipe du Musée et les bénévoles se sont beaucoup impliqués» précise Marie-Reine Pagnault, présidente de ce musée associatif depuis 7 ans.

Pendant la période estivale, des événements culturels et festifs sont organisés : ateliers, randonnées, repas, vente d’arbre fruitiers, et l’événement majeur, la journée de la transhumance, qui attire chaque année des centaines de personnes au mois de septembre.

sign534DB4A@2AC7CD

Le Musée du Paysan Gascon, qui vient de rouvrir ses portes au public le 1er mars dernier, présente cette année sa nouvelle identité visuelle : un nouveau logo et de nouveaux supports de communication.

Le nouveau logo fait la part belle à l’humain en faisant apparaître le visage stylisé d’un paysan souriant aux traits tirés par le travail de la terre. Un nouveau dépliant, avec un plan interactif a également été imprimé pour promouvoir le musée auprès des touristes :

« Nous voulions rajeunir l’image du musée, le rendre plus tendance et plus dans l’ère du temps pour attirer de nouvelles clientèles, notamment les familles » précise Marie-Reine Pagnault, qui se fixe l’ambitieux objectif d’augmenter de 30% la fréquentation du Musée en 3 ans :

« Je connaissais bien le Musée du Paysan Gascon puisque je suis un enfant du pays : j’ai passé toute mon enfance dans le canton, et j’ai également travaillé plusieurs années au Comité Départemental du Tourisme du Gers », ajoute Jean-Christophe Samalens, dirigeant de l’agence Second Degré de Mont-de- Marsan, à l’origine  de cette nouvelle identité.

Le musée affiche de belles ambitions pour les mois à venir :

« Nous aimerions faciliter le parcours du visiteur et le rendre plus ludique. Nous réfléchissons à plusieurs solutions en lien avec le digital. » termine la présidente.

L’Armagnac aviron club s’implique auprès des collèges

Créé par le 16 mar 2019 | Dans : actualité, com com armagnac, com com landes armagnac, com.com du Bas Armagnac, gers, infos, sport

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

IMG_4973

Jeudi après-midi, à la salle de sport du collège du lac de l’Uby, l’Armagnac aviron club  (AAC) en partenariat avec l’établissement scolaire a proposé aux 26 élèves de cinquièmes le défi « Rame en 5e ». Pour l’établissement scolaire qui a une section Unss aviron, c’est la première fois qu’il participe à ce challenge grâce au dynamisme de l’Armagnac aviron club.

En 2018, 1 093 classes avaient participé  à cette épreuve initiée par la Fédération Française d’Aviron en partenariat avec le Ministère de l’Éducation nationale, le Ministère des sports, la Maif et l’Unss. 

L’entraineur de l’AAC, Ramuntcho conseille les collégiens, supervise l’épreuve et récolte les résultats des jeunes.

Après Rame en 5e  au collège d’Eauze, c’était au tour de Cazaubon, puis à la fin du mois l’ACC sera au collège privé de Gabarret, et par la suite se rendra au collège de Nogaro.

La famille des Sapeurs-pompiers doit être préservée

Créé par le 18 jan 2019 | Dans : actualité, com com armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, gers, infos, sapeur-pompier

 GRAND-ARMAGNAC

a

À la suite des cérémonies de la Sainte-Barbe qui  ont eu lieu ces derniers temps dans tout le secteur du groupement Nord, le commandant des sapeurs-pompiers Jean-Michel Bellocq après s’être présenté a abordé  l’avenir  de l’organisation des secours à la Française et a lancé un appel aux citoyens pour qu’un plus grand nombre devienne sapeur-pompier volontaire.

Après une carrière militaire bien remplie (chef de section dans l’infanterie puis officier à la Brigade de Sapeurs-pompiers de Paris), le commandant Jean-Michel Bellocq a intégré depuis 2015 le Service Départemental d’Incendie et Secours du Gers dans la fonction d’adjoint au chef du groupement Nord et de chef de la compagnie Armagnac.

belloc

Le commandant Jean-Michel Bellocq a tout d’abord présenté la compagnie Armagnac forte de ses huit  centres de secours (CIP Eauze, CIS Castelnau d’Auzan, CIS Cazaubon, CIS Fourcès, CIS Courrensan, CIS Lannepax, CIS Gondrin, CIS Montréal du Gers) :

«  La compagnie Armagnac dispose d’un effectif de 185 sapeurs-pompiers (99 % volontaires), pour défendre un secteur totalisant 33 communes sur une superficie d’environ 750 km² sur lequel résident environ 14 750 habitants. Elle totalise en 2018 environ 1 600 sorties de secours dont la majorité sont des interventions pour secours à des victimes. »

Quelle analyse objective peut-on faire de l’organisation des secours sur le territoire nationale ?

«  En France, 250 000 sapeurs-pompiers assurent la protection des personnes, des biens et de l’environnement. Essentiellement composée de sapeurs-pompiers volontaires (80%), de professionnels (15%) et militaires (5%), l’organisation des secours à la Française est une spécificité unique sur le plan international.

Ses forces sont multiples dont notamment une capacité d’autonomie importante, une logistique forte, une chaîne de commandement verticale et renforcée par une culture de crise efficiente, une mixité de citoyens volontaires et professionnels, une histoire et des valeurs éthiques exigeantes.

Chaque jour nos communes sont défendues par des femmes et des hommes formés aux situations d’urgence qui s’engagent pour les autres, défendent et portent les valeurs du service public, s’appliquent à soutenir les plus fragiles et font preuve d’altruisme.

Le concitoyen profite d’une organisation efficace, de proximité et adaptée en permanence aux risques courants ou particuliers. Toutes ces spécificités en font un système complexe, imbriqué au cœur de nos collectivités, en lien fort avec les élus et les représentants de l’état.

En conclusion, nous pourrions dire que ce système répond aux besoins, qu’il n’est pas très onéreux pour le contribuable et de plus qu’il est performant. Bien entendu, comme tout système complexe, il a des faiblesses ! »

Pourriez-vous nous en dire plus sur ses faiblesses ?

« Sa faiblesse principale repose sur sa capacité à maintenir ses ressources humaines. La crise du volontariat dans les milieux ruraux est bien présente. Il nous faut être créatifs et convaincre de la pertinence de notre organisation.

Il faut que le citoyen s’implique dans la chaîne des secours si nous voulons préserver l’existant. »

Quelles sont les solutions ?

«  Les solutions sont relativement simples mais elles nécessitent l’implication de tous.

Il faut développer des dispositifs attractifs pour les pompiers volontaires, communiquer sur nos valeurs qui aujourd’hui rassemblent et peuvent attirer à nous les plus hésitants.

Être pompier volontaire ne nécessite pas des capacités exceptionnelles, il faut démystifier tout cela. Toute personne entre 18 et 55 ans (65 ans étant la limite d’âge pour un pompier volontaire) en bonne santé, qui souhaite s’investir pour une belle cause, peut contacter directement le centre de secours le plus proche de son domicile afin de souscrire un engagement.

Il aura alors la possibilité de planifier sa formation initiale en fonction des dates proposées par le SDIS et de ses disponibilités. »

Rejoindre la famille des sapeurs-pompiers n’est-ce pas un magnifique projet épanouissant pour le bien de notre société ?

«  La grande famille des sapeurs-pompiers n’est pas une vue de l’esprit ! Cette famille protectrice qui respecte ses enfants, tout en développant leurs capacités, dans un cadre éthique épanouissant, a de nombreux arguments pour accueillir de nouvelles recrues.

Alors, faite le pas ou aidez-nous à convaincre ceux qui ne l’ont pas encore réalisé. C’est à cette condition que notre système pourra traverser ces temps difficiles. »

Une directive européenne qui pourrait tout remettre en cause ?

« Une directive européenne sur le temps de travail de 2003 considère le temps de volontariat des pompiers comme du temps de travail. En conséquence, de nombreux volontaires qui ont une activité professionnelle par ailleurs pourraient, en ajoutant les deux activités, dépasser les limites du temps de travail autorisé et décider de quitter les pompiers.

Cette directive menace donc l’ensemble du dispositif pompier. L’état a été alerté par nos élus et la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France.

Pour conclure. Notre organisation des secours à la Française doit être préservée.

Les échelons de proximité, implantés dans de nombreuses petites communes Gersoises (caserne des pompiers), représentent un maillage performant et rassurant.

L’équilibre est fragile, nos élus sont à nos côtés pour nous aider à renforcer la situation actuelle.

Nous mettons tout en œuvre pour remporter la bataille des effectifs. C’est notre rôle à tous de nous impliquer afin de pouvoir préserver cet héritage magnifique qui mérite notre plus grande attention ! »

1...1415161718

Notre Rousseur |
Solers-Actualités-Culture |
Auregaldelavie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mon esprit critique a des c...
| LE SENEVE
| LORSQUE L’ON EMPECHE UNE FE...