com.com du Bas Armagnac

Articles archivés

Le vice-Premier ministre chinois en visite chez Maïsadour

Créé par le 11 juil 2018 | Dans : actualité, agriculture, com com armagnac, com com landes armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, économie, gers, infos, landes

LANDES-GERS

De gauche à droite : Hu Chunhua, Vice-Premier Ministre de la République Populaire de Chine et Michel Prugue, Président du Groupe Coopératif Maïsadour au siège de Comtesse du Barry à Gimont dans le Gers.

De gauche à droite : Hu Chunhua, Vice-Premier Ministre de la République Populaire de Chine et Michel Prugue, Président du Groupe Coopératif Maïsadour au siège de Comtesse du Barry à Gimont dans le Gers.

Michel Prugue, Président du Groupe Coopératif Maïsadour, a accueilli mardi 10 juillet, le vice-Premier ministre de la République Populaire de Chine, Monsieur Hu Chunhua, et sa délégation chez Comtesse du Barry, la marque épicerie fine de Maïsadour, installée à Gimont (32) depuis 1908. À l’ordre du jour : découverte du modèle coopératif, échanges sur les enjeux de biosécurité, présentation des filières volaille et palmipède.

« Les préoccupations des consommateurs chinois sont au cœur de notre réflexion »

Pour le vice-Premier ministre chinois, ce déplacement dans le Gers a été l’occasion d’échanger avec la Coopérative Maïsadour sur les filières volaille et palmipède qui, ayant vécu des situations d’épizooties d’envergure, ont réussi à mettre en place un dispositif de biosécurité efficace. « Les situations d’épizootie en Chine ont eu un impact catastrophique en termes d’image et de sécurité alimentaire sur le consommateur chinois » a confié Monsieur Hu Chunhua, particulièrement attentif à la question de l’aviculture. En visite le matin même dans un élevage autarcique de palmipèdes, le vice-Premier ministre a confié : « Cette visite nous éclaire pour l’agriculture chinoise en pleine mutation, entre tradition et modernité. Nous souhaitons renforcer les échanges commerciaux entre la France et la Chine ».

« Le modèle coopératif français est une référence »

Monsieur Hu Chunhua était également là pour découvrir le modèle coopératif agricole.

« La surface moyenne en Chine par agriculteur étant largement inférieure à 1 hectare, nous nous demandons comment garantir les intérêts des agriculteurs, dans un pays où ce sont les industriels qui gagnent la valeur ajoutée. Nous avons beaucoup à apprendre d’une coopérative comme Maïsadour et de son modèle de gouvernance ».

« Je croyais connaître le foie gras avant d’avoir goûté le vôtre »

La visite de la délégation chinoise s’est conclue par une dégustation très appréciée des produits du Groupe Coopératif. Avec ses marques emblématiques Comtesse du Barry et Delpeyrat, Maïsadour est aujourd’hui le leader français du foie gras, provenant essentiellement du Sud-Ouest. En 2017, le Groupe Coopératif a réalisé plus de 3 millions d’investissements pour la biosécurité afin de sécuriser ses filières.

À propos de Comtesse du Barry

Premier  réseau d’épicerie fine en France, Comtesse du Barry, qui vient de fêter ses 110 ans, est une entreprise de fabrication et de distribution de produits gastronomiques du Sud-Ouest implantée dans le Gers depuis 1908 et qui appartient au groupe MVVH depuis 2011. Elle opère sur différents circuits : réseaux de boutiques en propre (35), et en franchise (14), outlets (2), vente par correspondance et e-commerce, diffusion en circuits sélectifs en France et à l’international. Comptant 150 salariés, elle réalise un chiffre d’affaires de 22 millions d’euros (juin 2017).

À propos du groupe coopératif MAÏSADOUR

cp_vpmchine_bat.001

Depuis plus de 80 ans, un Groupe engagé dans le Sud-Ouest aux côtés des agriculteurs pour leur développement, celui de leur territoire et pour la promotion de productions d’excellence.

Le Groupe, bâti sur des filières de qualité du champ à l’assiette, est aujourd’hui structuré autour de quatre pôles d’activité :

 Pôle Agricole : céréales, agrofournitures, semences, légumes, nutrition et productions animales.

    Pôle Gastronomie avec foie gras, jambon de Bayonne, saumon, poisson frais… (Delpeyrat, Comtesse du Barry, Sarrade  et Delmas).

    Pôle Volailles (Fermiers du Sud-Ouest), de l’abattage & découpe à la commercialisation (St Sever, Marie Hot…).

    Pôle Jardineries/Motoculture : jardineries sous enseigne Gamm vert Groupe Maïsadour, centrale d’achat et points de vente motoculture.

Chiffres-clés au 30 juin 2017

- Chiffre d’affaires : 1,336 milliard d’euros

- 8 000 agriculteurs

- 5 543 salariés

La Préinscription pour la section équestre 2018/2019 est ouverte

Créé par le 15 juin 2018 | Dans : actualité, agenda, com.com du Bas Armagnac, éducation, gers, infos, sport

AIGNAN

1

Pour la rentrée scolaire 2018/2019, le Collège vert d’Aignan, ouvre une section sportive scolaire équestre.

Cette section proposera aux collégiens 3 heures  hebdomadaires. La section fonctionne en partenariat avec le Poney Club des 3 collines qui est à 10 minutes du collège.

Ce club est labellisé École Françaises d’équitation.

Dans cette section, les élèves  effectueront l’apprentissage des trois disciplines qui sont le dressage, les sauts d’obstacles  et le cross. Ils pourront passer aussi les différents «  galops ».

Ils y feront la découverte des métiers liés au cheval et pourront  poursuivre cette section sportive en classe de seconde au lycée de Mirande.

Rappel : le collège d’Aignan possède un internat avec aide aux devoirs tous les soirs.

Pour obtenir des renseignements complémentaires s’adresser au collège : Collège général public d’Aignan  12 avenue  du Docteur  Dousset  32290 Aignan. Tel: 05 62 09 24 29

Site: college-vert.entmip.fr. Mail: 0320001c@ac-toulouse.fr

Attention pour la section sportive équestre le nombre de place est limité.

Le bulletin de préinscription à la section équestre est sur le site du collège

À la découverte du collège avec les Portes ouvertes

Créé par le 07 juin 2018 | Dans : actualité, agenda, com.com du Bas Armagnac, éducation, gers, infos

 AIGNAN

Samedi 9 juin  de  9  à 13 heures,  le collège «  Vert »  d’Aignan, organise une matinée portes ouvertes.

diaporama po

L’établissement

Ce sera l’occasion, pour  les futurs élèves, les familles et les personnes intéressées de découvrir cet établissement à échelle humaine avec sa structure moderne dans un cadre exceptionnel  avec son splendide parc de 3 ha.

L’établissement scolaire qui possède un internat se distingue par ses spécialités bien encadrées par une équipe pédagogique  très motivée et proche des collégiens.

Développement durable

Dans ce milieu proche de la nature,  parmi ses spécialités proposées aux adolescents, évidemment il y a une forte implication dans le développement durable.  Cette section a été créée afin de sensibiliser les jeunes au développement durable et à l’environnement et ainsi à  les aider à devenir des écocitoyens.

Section équitation

À la rentrée scolaire 2018, l’établissement scolaire ouvrira une    section équitation, qui certainement attirera de nouveaux élèves amateurs de ce sport et de ce loisirs. C’est nouveau, mais c’est un plus car dans le bassin de vie gersois, landais et lot-et-garonnais de nombreux jeunes fréquentent des centres équestres et des poneys  clubs. Cette ouverture de la section leur permettra de progresser dans cette discipline  complémentaire.

En plus des cours de nombreuses activités sont proposées

Le collège  offre aux élèves  durant l’année des sorties pédagogiques variées  et possède  parmi ses autres atouts  une section Cadet de la Sécurité civile et l’option Langues et civilisations antiques, qui conviennent et peuvent convenir à des profils et souhaits d’élèves, ainsi que de leur famille. 

Les adolescents ont un choix diversifié de disciplines sportives en UNSS.

Cette année un atelier pétanque (en club) fonctionnera le mercredi après-midi. 

Les élèves bénéficient de l’aide aux devoirs. 

Contact : Collège général public d’Aignan  12 avenue  du Docteur  Dousset  32290 Aignan. 

Tel: 05 62 09 24 29

Site: college-vert.entmip.fr

Mail: 0320001c@ac-toulouse.fr

Nombre de médecins : le Gers veut passer au vert

Créé par le 07 juin 2018 | Dans : actualité, com com armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, économie, gers, infos, santé

GERS

Photo: Conseil départemental

Photo: Conseil départemental

En 2017, dix nouveaux jeunes médecins se sont installés dans le Gers et depuis la mise en place de la mission départementale « Futurs médecins, #Dites32 », plus de 30 % des étudiants en médecine reviennent faire leur stage dans le Gers contre 8 % auparavant, ce qui augmente les probabilités d’installation en favorisant l’ancrage territorial. Parallèlement, de nouveaux dispositifs favorisant la venue de médecins voient le jour comme l’accompagnement à l’emploi de leur conjoint « Dites32 à deux » ou la mise en ligne du site internet www.dites32.fr dédié à l’installation et au remplacement des médecins gersois.

« Ce n’est pas de notre compétence mais c’est de notre responsabilité »

C’est avec ces mots que Philippe Martin, Président du Conseil Départemental du Gers a décidé il y a plus de 2 ans, d’intensifier l’engagement du Département dans la lutte contre la désertification médicale, en étroite collaboration avec le Conseil de l’Ordre, les médecins gersois, les représentants des structures médicales et ceux des institutions habilitées comme l’ARS ou la CPAM.

Trois axes ont été définis : aide au financement des maisons de santé, mise en place de dispositifs favorisant l’installation de nouveaux médecins, et actions facilitant la venue des internes.

Bienvenue à la nouvelle promotion d’internes en médecine (mai à novembre 2018)

Côté professionnel, la qualité des médecins maîtres de stage gersois est reconnue. En réservant le meilleur accueil à ces internes, futurs médecins attirés par des stages de qualité, en les accompagnant dans leurs démarches, en les aidant pour leur hébergement, en leur faisant découvrir les atouts du Gers en partenariat avec les communes ou les intercommunalités, le Département a mis en place une politique active complémentaire avec l’objectif affiché de leur faire « Découvrir le Gers, l’aimer et s’y installer ».

Découvrez ce que les futurs médecins pensent du Gers en visionnant le film de la dernière soirée d’accueil des internes (mai 2018) :

Ce film – réalisé par le Conseil Départemental – est publié sur le site www.dites32.fr, rubrique « Faire mon stage » et sur la chaîne Youtube du Département du Gers.

Le collège ouvre ses portes

Créé par le 07 juin 2018 | Dans : actualité, agenda, com.com du Bas Armagnac, éducation, gers, infos, Non classé

AIGNAN

5

Samedi 9 juin 2018, le collège Vert ouvre ses portes pour la deuxième fois de 9 à 13 heures.

Les enseignants présenteront le collège, les assistants d’éducation l’internat, et l’agent chef cuisinier et son équipe la restauration.

À la rentrée de septembre 2018, le collège propose une nouveauté  la section EQUITATION.

L’établissement  poursuit  l’option EDD, et a en projet un atelier pétanque.

Renseignements complémentaires sur le site du collège:  http://college-vert.entmip.fr/

Assemblée générale du BARC

Créé par le 16 mai 2018 | Dans : agenda, com com armagnac, com.com du Bas Armagnac, gers, infos, sport

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

Samedi 2 juin à 10 heures, au stade Jean Dulhoste, aura lieu l’assemblée générale du Bas Armagnac rugby club (BARC).

L’ordre du jour est le suivant :

Rapport moral, bilan sportif, rapport financier et questions diverses.

La réunion se prolongera par un apéritif.

Nuit des Musées au Musée du Paysan Gascon

Créé par le 06 mai 2018 | Dans : agenda, com.com du Bas Armagnac, exposition, fête, gers, infos, les sorties, patrimoine

TOUJOUSE

sign534DB4A@2AC7CD

Pour cet événement national, le Musée du Paysan Gascon à Toujouse ouvrira exceptionnellement ses portes en nocturne.

Rendez- vous  samedi 19 mai de 20 heures à 23 h 30 pour découvrir les collections dans une ambiance singulière, à la lueur des flambeaux, et à tarif réduit (4 euros  pour les adultes et 2 euros pour les enfants).

De nombreux objets, outils et machines évoquant la vie au début du siècle dernier vous attendent !

Plus de renseignements au 05 62 09 18 11 ou museetoujouse@orange.fr et sur la page Facebook du musée.

Le BARC était à Bordeaux

Créé par le 26 avr 2018 | Dans : actualité, com com armagnac, com.com du Bas Armagnac, gers, infos, sport

GERS

le Bas-Armagnac Rugby Club (BARC)

Marie France Gourgues et Henri Portes 

Photo: BARC

Photo: BARC

Dimanche 22 avril, les joueurs  et dirigeants  qui étaient disponibles  du Bas-Armagnac Rugby  Club, ont fait le déplacement à Bordeaux pour assister au match de coupe d’Europe Munster-Racing 92.

Cette  journée était placée avant tout sous le signe de la détente et de la bonne humeur, avant de retrouver le chemin du stade pour  la saison prochaine.

Police de Sécurité du Quotidien

Créé par le 23 avr 2018 | Dans : actualité, com com armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, gers, infos, politique

GERS

Communiqué de la Préfecture du Gers

 Police de Sécurité du Quotidien:

Catherine Séguin, préfète du Gers, consulte l’ensemble des partenaires de la sécurité du département

 Présentée le 8 février dernier par Gérard Collomb, ministre de l’Intérieur, la mise en place de la Police de Sécurité du Quotidien est un engagement du Président de la République et constitue l’une des grandes réformes du quinquennat en matière de sécurité intérieure.

 Avec la police de sécurité du quotidien, le gouvernement s’est engagé dans une évolution des missions de la police et de la gendarmerie, pour répondre à la première préoccupation des Français : la sécurité.

 Il s’agit de redonner du sens à l’action policière de tous les jours, plus que jamais concentrée sur le service rendu à la population et la lutte contre la délinquance, en renforçant ses liens avec tous ses partenaires.

 Dans ce cadre, Catherine Séguin, préfète du Gers, a réuni le 20 avril les nombreux partenaires des forces de sécurité (parlementaires, maires, organisations consulaires, représentants d’associations de quartier et de commerçants, des sociétés privées de sécurité…) pour présenter les projets de stratégies locales de sécurité pour le département et recueillir leurs propositions. Près de 70 personnes ont participé à cette rencontre.

 Ces projets de stratégies locales de sécurité sont déclinés autour de quatre objectifs :

  1. Recentrer les policiers et les gendarmes sur leur coeur de métier (sécurité et lutte contre la délinquance) : renforcer la présence des effectifs sur la voie publique, répondre au besoin de sécurité au plus près des citoyens, des territoires et de leurs spécificités : élaboration et mise en oeuvre de contrats opérationnels par les compagnies de gendarmerie, engagement d’un groupe de sécurité de proximité sur le Grand Garros, recours à des référents de proximité…
  2. Développer davantage le contact avec la population, sous toutes ses formes, en recourant notamment aux outils numériques : usage des tablettes et smartphones NEO et NEOGEND, plus efficaces, permettant également une présence accrue sur la voie publique, diffusion de messages d’alerte et de prévention via les réseaux sociaux, brigade numérique…
  3. Améliorer la qualité de l’accueil et la prise en charge des victimes en commissariat et brigades, avec des moyens immobiliers restaurés, des équipements et matériels modernes et adaptés, et un engagement continu à l’exemplarité des policiers et gendarmes.
  4. Densifier et dynamiser les partenariats locaux au travers des dispositifs existants (Conseils locaux ou intercommunaux de sécurité et de prévention de la délinquance, animation partenariale du contrat de ville à Auch…), les conventions de coopération avec les polices municipales, les chartes de participation citoyenne, le déploiement de la video-protection de voie publique…

 La qualité de ce partenariat est la clé de voûte de la Police de Sécurité du Quotidien dans le Gers où le niveau de sécurité, globalement satisfaisant, ne masque pas les évolutions de certaines formes de délinquance, en particulier les atteintes physiques aux personnes, parmi lesquelles les violences intrafamiliales, en augmentation, l’insécurité routière, avec des infractions croissantes liées à la consommation d’alcool et de stupéfiants, et les cambriolages.

 Les participants à cette rencontre ont été invités à enrichir la réflexion conduite par les services de l’État, avant de finaliser le rapport de synthèse qui doit être adressé au ministre de l’intérieur pour le 15 mai.

 La police de sécurité du quotidien dans le Gers, c’est l’ambition d’une police et d’une gendarmerie sur mesure, aux ambitions renouvelées, respectées, mieux connectées et plus partenariales

Le Département veille à la sécurité des usagers

Créé par le 21 avr 2018 | Dans : actualité, agenda, com com armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, gers, infos, travaux

GERS

Communiqué du conseil départemental du Gers

Photo: Conseil départemental du Gers

Photo: Conseil départemental du Gers

Le démarrage de la première  campagne de fauchage est prévu à partir   du lundi 23 avril.

Le fauchage des accotements : une action dense déployée sur l’ensemble du territoire.

Dans un souci de sécurité, il est important de réaliser le fauchage des accotements des 3 550 km de routes départementales, le plus rapidement possible. Le Département du Gers prévoit ainsi un traitement de l’ensemble des routes départementales en 10 jours environ.

Les accotements seront fauchés sur une largeur de 1,50 mètre sur le réseau principal et 1,20 mètre sur le reste du réseau. Ces largeurs seront augmentées aux abords des carrefours et dans les courbes afin de garantir une bonne visibilité aux usagers.

Pour mener à bien ces objectifs, la Direction Déplacements Infrastructures adopte une organisation spécifique en déployant 84 agents répartis sur 21 ateliers composés chacun d’un tracteur et d’un véhicule d’accompagnement, et mobilisés de 6 heures à 20 heures.

 Le revêtement des chaussées

La campagne annuelle de revêtement et de reprofilage des chaussées concerne pour l’année 2018, 400 km de portions de routes réparties sur l’ensemble du territoire départemental. Elle démarrera début mai et s’achèvera fin septembre.

Les travaux consistent à répandre sur la chaussée des couches de bitume pour imperméabiliser la chaussée pour ensuite les recouvrir de gravillons afin d’assurer la rugosité de la couche de roulement.

Pendant les chantiers et les jours qui suivent, la plus grande prudence est de rigueur ; les gravillons volants ne peuvent être balayés qu’après plusieurs jours sauf à arracher toute la surface.

À la vue de la signalisation indiquant le chantier, il convient de bien respecter les limitations de vitesse et les règles de conduite prescrites. A défaut, l’automobiliste s’expose à des bris de vitres, mais aussi à des conséquences plus graves comme une sortie de route due à la perte de contrôle du véhicule.

 Prudence et respect

Ces travaux qu’ils soient de dégagement de visibilité (fauchage) ou d’amélioration de l’adhérence ont pour principal objectif la sécurité des usagers. Aussi, l ‘attention de ces mêmes usagers est appelée pour respecter la sécurité des agents mobilisés pour ces taches et présents sur les routes départementales.

« Prudence et ralentissement lors de la rencontre des engins de travaux œuvrant pour l’entretien des chaussée et des dépendances vertes départementales »

123

Notre Rousseur |
Solers-Actualités-Culture |
Auregaldelavie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Jacfercho
| Mon esprit critique a des c...
| LE SENEVE