com.com du Bas Armagnac

Articles archivés

Assemblée générale du BARC

Créé par le 16 mai 2018 | Dans : agenda, com com armagnac, com.com du Bas Armagnac, gers, infos, sport

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

Samedi 2 juin à 10 heures, au stade Jean Dulhoste, aura lieu l’assemblée générale du Bas Armagnac rugby club (BARC).

L’ordre du jour est le suivant :

Rapport moral, bilan sportif, rapport financier et questions diverses.

La réunion se prolongera par un apéritif.

Nuit des Musées au Musée du Paysan Gascon

Créé par le 06 mai 2018 | Dans : agenda, com.com du Bas Armagnac, exposition, fête, gers, infos, les sorties, patrimoine

TOUJOUSE

sign534DB4A@2AC7CD

Pour cet événement national, le Musée du Paysan Gascon à Toujouse ouvrira exceptionnellement ses portes en nocturne.

Rendez- vous  samedi 19 mai de 20 heures à 23 h 30 pour découvrir les collections dans une ambiance singulière, à la lueur des flambeaux, et à tarif réduit (4 euros  pour les adultes et 2 euros pour les enfants).

De nombreux objets, outils et machines évoquant la vie au début du siècle dernier vous attendent !

Plus de renseignements au 05 62 09 18 11 ou museetoujouse@orange.fr et sur la page Facebook du musée.

Le BARC était à Bordeaux

Créé par le 26 avr 2018 | Dans : actualité, com com armagnac, com.com du Bas Armagnac, gers, infos, sport

GERS

le Bas-Armagnac Rugby Club (BARC)

Marie France Gourgues et Henri Portes 

Photo: BARC

Photo: BARC

Dimanche 22 avril, les joueurs  et dirigeants  qui étaient disponibles  du Bas-Armagnac Rugby  Club, ont fait le déplacement à Bordeaux pour assister au match de coupe d’Europe Munster-Racing 92.

Cette  journée était placée avant tout sous le signe de la détente et de la bonne humeur, avant de retrouver le chemin du stade pour  la saison prochaine.

Police de Sécurité du Quotidien

Créé par le 23 avr 2018 | Dans : actualité, com com armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, gers, infos, politique

GERS

Communiqué de la Préfecture du Gers

 Police de Sécurité du Quotidien:

Catherine Séguin, préfète du Gers, consulte l’ensemble des partenaires de la sécurité du département

 Présentée le 8 février dernier par Gérard Collomb, ministre de l’Intérieur, la mise en place de la Police de Sécurité du Quotidien est un engagement du Président de la République et constitue l’une des grandes réformes du quinquennat en matière de sécurité intérieure.

 Avec la police de sécurité du quotidien, le gouvernement s’est engagé dans une évolution des missions de la police et de la gendarmerie, pour répondre à la première préoccupation des Français : la sécurité.

 Il s’agit de redonner du sens à l’action policière de tous les jours, plus que jamais concentrée sur le service rendu à la population et la lutte contre la délinquance, en renforçant ses liens avec tous ses partenaires.

 Dans ce cadre, Catherine Séguin, préfète du Gers, a réuni le 20 avril les nombreux partenaires des forces de sécurité (parlementaires, maires, organisations consulaires, représentants d’associations de quartier et de commerçants, des sociétés privées de sécurité…) pour présenter les projets de stratégies locales de sécurité pour le département et recueillir leurs propositions. Près de 70 personnes ont participé à cette rencontre.

 Ces projets de stratégies locales de sécurité sont déclinés autour de quatre objectifs :

  1. Recentrer les policiers et les gendarmes sur leur coeur de métier (sécurité et lutte contre la délinquance) : renforcer la présence des effectifs sur la voie publique, répondre au besoin de sécurité au plus près des citoyens, des territoires et de leurs spécificités : élaboration et mise en oeuvre de contrats opérationnels par les compagnies de gendarmerie, engagement d’un groupe de sécurité de proximité sur le Grand Garros, recours à des référents de proximité…
  2. Développer davantage le contact avec la population, sous toutes ses formes, en recourant notamment aux outils numériques : usage des tablettes et smartphones NEO et NEOGEND, plus efficaces, permettant également une présence accrue sur la voie publique, diffusion de messages d’alerte et de prévention via les réseaux sociaux, brigade numérique…
  3. Améliorer la qualité de l’accueil et la prise en charge des victimes en commissariat et brigades, avec des moyens immobiliers restaurés, des équipements et matériels modernes et adaptés, et un engagement continu à l’exemplarité des policiers et gendarmes.
  4. Densifier et dynamiser les partenariats locaux au travers des dispositifs existants (Conseils locaux ou intercommunaux de sécurité et de prévention de la délinquance, animation partenariale du contrat de ville à Auch…), les conventions de coopération avec les polices municipales, les chartes de participation citoyenne, le déploiement de la video-protection de voie publique…

 La qualité de ce partenariat est la clé de voûte de la Police de Sécurité du Quotidien dans le Gers où le niveau de sécurité, globalement satisfaisant, ne masque pas les évolutions de certaines formes de délinquance, en particulier les atteintes physiques aux personnes, parmi lesquelles les violences intrafamiliales, en augmentation, l’insécurité routière, avec des infractions croissantes liées à la consommation d’alcool et de stupéfiants, et les cambriolages.

 Les participants à cette rencontre ont été invités à enrichir la réflexion conduite par les services de l’État, avant de finaliser le rapport de synthèse qui doit être adressé au ministre de l’intérieur pour le 15 mai.

 La police de sécurité du quotidien dans le Gers, c’est l’ambition d’une police et d’une gendarmerie sur mesure, aux ambitions renouvelées, respectées, mieux connectées et plus partenariales

Le Département veille à la sécurité des usagers

Créé par le 21 avr 2018 | Dans : actualité, agenda, com com armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, gers, infos, travaux

GERS

Communiqué du conseil départemental du Gers

Photo: Conseil départemental du Gers

Photo: Conseil départemental du Gers

Le démarrage de la première  campagne de fauchage est prévu à partir   du lundi 23 avril.

Le fauchage des accotements : une action dense déployée sur l’ensemble du territoire.

Dans un souci de sécurité, il est important de réaliser le fauchage des accotements des 3 550 km de routes départementales, le plus rapidement possible. Le Département du Gers prévoit ainsi un traitement de l’ensemble des routes départementales en 10 jours environ.

Les accotements seront fauchés sur une largeur de 1,50 mètre sur le réseau principal et 1,20 mètre sur le reste du réseau. Ces largeurs seront augmentées aux abords des carrefours et dans les courbes afin de garantir une bonne visibilité aux usagers.

Pour mener à bien ces objectifs, la Direction Déplacements Infrastructures adopte une organisation spécifique en déployant 84 agents répartis sur 21 ateliers composés chacun d’un tracteur et d’un véhicule d’accompagnement, et mobilisés de 6 heures à 20 heures.

 Le revêtement des chaussées

La campagne annuelle de revêtement et de reprofilage des chaussées concerne pour l’année 2018, 400 km de portions de routes réparties sur l’ensemble du territoire départemental. Elle démarrera début mai et s’achèvera fin septembre.

Les travaux consistent à répandre sur la chaussée des couches de bitume pour imperméabiliser la chaussée pour ensuite les recouvrir de gravillons afin d’assurer la rugosité de la couche de roulement.

Pendant les chantiers et les jours qui suivent, la plus grande prudence est de rigueur ; les gravillons volants ne peuvent être balayés qu’après plusieurs jours sauf à arracher toute la surface.

À la vue de la signalisation indiquant le chantier, il convient de bien respecter les limitations de vitesse et les règles de conduite prescrites. A défaut, l’automobiliste s’expose à des bris de vitres, mais aussi à des conséquences plus graves comme une sortie de route due à la perte de contrôle du véhicule.

 Prudence et respect

Ces travaux qu’ils soient de dégagement de visibilité (fauchage) ou d’amélioration de l’adhérence ont pour principal objectif la sécurité des usagers. Aussi, l ‘attention de ces mêmes usagers est appelée pour respecter la sécurité des agents mobilisés pour ces taches et présents sur les routes départementales.

« Prudence et ralentissement lors de la rencontre des engins de travaux œuvrant pour l’entretien des chaussée et des dépendances vertes départementales »

VDA : Une nouvelle émission a vu le jour

Créé par le 08 avr 2018 | Dans : actualité, agenda, com com armagnac, com com landes armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, gers, infos, landes, livres

GABARRET

Jean-Louis Le Breton et Frédéric Blémond

Jean-Louis Le Breton et Frédéric Blémond

Vendredi,  à partir de 18 h 30, les auditeurs de la radio locale associative La Voix de l’Armagnac,  ont découvert la nouvelle émission culturelle animée par l’écrivain Frédéric Blémond.

Pour cette première émission littéraire, Frédéric Blémond a accueilli  l’écrivain  Jean-Louis Le Breton.

 Ce dernier, gersois de cœur   a derrière lui  une longue carrière de journaliste, ainsi que  dans la communication.  En tant que romancier, il est l’auteur d’une  dizaine  de romans policiers  qui plongent les lecteurs dans les aventures d’une journaliste Fafouine Babouin.  Auteur de neuf pièces de théâtre qui ont été jouées dans plusieurs communes du Sud-Ouest, il lui arrive d’être aussi metteur en scène de ses pièces.

À la demande de Frédéric Blémond, Jean-Louis a présenté son roman « Le   libre choix de Clara Weis » qui traite de la fin de vie, de son accompagnement et  du  suicide assisté. Cet ouvrage   a remporté le prix Lire et écrire en Gascogne 2015 ainsi que le prix Salon du Livre du Net 2016.

Jean-Louis Le Breton, depuis treize ans dirige le  magazine qu’il a créé  « Le Canard Gascon ». Ce magazine   a un tirage de 15 000 exemplaires et sort   tous les deux mois.

Dans cette émission littéraire,  Frédéric Blémond et Jean-Louis Le Breton discutant à bâtons rompus, ont réussi  à rendre l’émission  vivante, simple, intéressante pour les amateurs de littérature, et plaisante pour les autres auditeurs.

À la fin de l’émission, Frédéric Blémond a présenté dans le cadre de sa rubrique « Son coup de cœur », le poète Jeannot, puis il a abordé la deuxième rubrique qui annonce les événements littéraires de la région.  

Cette fois-ci, Frédéric Blémond a parlé du salon de Lire et écrire en Gascogne de Castelnau d’Auzan et il a détaillé les modalités pour que les auteurs, écrivains et poètes s’inscrivent aux concours.

Les rubriques coups de cœur et événement concluront chaque émission où un auteur sera reçu.

La prochaine émission littéraire en direct  aura lieu vendredi 4 mai à 18 h 30.

Frédéric Blémond précise dans son commentaire:

Bonjour et merci Henri pour ce bel article !

Juste pour préciser :
- le livre coup de coeur est « Poésie bourrounesque » de Jeannot Bosch, disponible sur le site de l’éditeur Book Elis.


- le 4 mai, je recevrai Julien Ebezanga, chanteur (de reggae en français et en anglais) et auteur gersois qui nous parlera de son recueil « Un jour peut-être… »

Pour tous ceux qui désirent des renseignements supplémentaires, vous pouvez consulter le site que j’ai créé pour relayer les infos de l’émission et plus encore…
https://mcfbd6.wixsite.com/1livre1rencontre

Zones défavorisées simples : réunion d’information

Créé par le 06 avr 2018 | Dans : actualité, agriculture, com com armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, économie, gers, infos, politique

GERS

Communiqué de presse de la Préfecture

 

À la demande du Ministre de l’Agriculture, Catherine Séguin, préfète du Gers  a organisé  à  ce jour à la préfecture, une réunion d’information sur la révision de la carte des zones défavorisées simples.

Les parlementaires, le président du conseil départemental du Gers, les conseillers régionaux, les élus locaux concernés, les organisations professionnelles agricoles étaient présents à cette réunion.

Cette rencontre avait pour objectif de présenter la carte, la liste des communes et tous les éléments de méthode utiles.

En particulier, les échanges ont porté sur les travaux à mener dans les prochaines semaines pour l’établissement des diagnostics des systèmes de production impactés et des difficultés/fragilités des entreprises agricoles des zones sortantes et réfléchir sur les mesures d’accompagnement les plus appropriées à mettre en place pour ces entreprises.

Pour le Gers, ce sont 63 communes qui sortent du zonage et 400 qui sont maintenues.

Chaque participant a pu s’exprimer dans un climat constructif.

Catherine Séguin  précise : «   J’ai pris note avec attention des observations et des propositions émises par la profession agricole et j’adresserai un compte-rendu de cette réunion au Ministre de l’Agriculture. D’autres réunions à caractère technique seront programmées prochainement. Elles permettront d’établir des diagnostics précis des situations des exploitations et des filières concernées. »

1er avril ouverture du musée du Paysan Gascon

Créé par le 21 mar 2018 | Dans : actualité, agenda, com.com du Bas Armagnac, exposition, gers, histoire, infos, les sorties, patrimoine

TOUJOUSE

Après sa fermeture annuelle durant l’hiver, le musée du Paysan Gascon rouvrira ses portes le dimanche 1er avril.

Photo du musée du Pays Gascon

Photo du musée du Pays Gascon

Les visiteurs seront les bienvenus du mardi au dimanche de 14 h30 à 18 h 30 jusqu’au 15 juin. Après cette date, le musée sera ouvert le matin de 10 heures à 12 h 30 et de 15 heures  à 19 heures, jusqu’à la fin de la saison.

Photo Musée du Paysan Gascon

Photo Musée du Paysan Gascon

 Ce musée associatif, situé au cœur de la campagne gersoise, permet de découvrir la vie quotidienne d’autrefois en Bas-Armagnac. Un magnifique alambic armagnacais des années 30 et un pressoir à taisson monumental sont les fleurons des quelques 5000 objets présents à Toujouse.

Après un réaménagement qui a changé le visage du musée l’an dernier, le site se veut toujours plus agréable. Grâce aux travaux menés cet hiver, l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite s’étend à l’ensemble du parcours de visite. Une aire de pique-nique est également mise à disposition.

Photo du musée du Paysan Gascon

Photo du musée du Paysan Gascon

Pour cette nouvelle saison, quelques surprises attendent les visiteurs à partir de mai : une exposition inédite d’appareils photos des années 1900, ou encore une visite à la lueur des flambeaux à tarif réduit pour la Nuit des Musées.

Plus d’informations au 05 62 09 18 11 ou sur la page Facebook du musée.

Un salon coquet pour toutous et matous

Créé par le 12 mar 2018 | Dans : actualité, com com armagnac, com com landes armagnac, com.com du Bas Armagnac, gers, infos

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

IMG_5167

C’est une nouveauté dans le paysage cazaubonnais  avec l’ouverture d’un salon de toilettage dénommé Beauté Animale. Ce dernier est situé à la métairie de Moutiques au  7 impasse rue du Rapp à Cazaubon, juste derrière le château de Moutiques.

Manon Petit   tenait précédemment un salon de toilettage à  Sainte Menehould dans la Marne.

Après avoir obtenu son BAC, Manon a décidé d’arrêter ses études et de se lancer dans la vie active en se consacrant pleinement à ce qui lui tenait à cœur, le toilettage des chiens et des chats.  Dès que Manon  a décroché son diplôme de toiletteuse, elle  a ouvert son entreprise dans la Marne.

Sa famille qui est domiciliée à Cazaubon lui a vanté la qualité de vie de la région et insisté sur le manque de professionnel comme elle dans le secteur.

Avec ces informations, Manon et son compagnon sont venus se rendre compte sur le terrain et là, le couple  a été émerveillé par la beauté et le calme du  site de la métairie :

«  Nous cherchions un coin à la campagne, proche de la nature. Nous avons trouvé ce  lieu hyper plaisant, et apprécié la proximité de l’école maternelle  pour notre fille Maëva. Je peux travailler tout en privilégiant la vie de famille.  »

À la métairie, Manon a ouvert un coquet salon de toilettage  avec une baignoire, table élévatrice, séchoir,  un coin boutique  qui permet à la clientèle de se fournir en sellerie, colliers, laisses, jouets, manteaux …

Passionnée par son métier et ses amis à quatre pattes, Manon est   très attachée aux contacts avec les animaux à qui elle prodigue ses soins, notamment la tonte, la coupe aux ciseaux, le démêlage, le  bain, l’épilation…

Manon Petit est satisfaite de ses débuts professionnels à Cazaubon : « 

En effet, il y avait un manque réel de ce style de commerce  dans le secteur.  Depuis l’ouverture récente de mon  salon, ma clientèle cazaubonnaise,  gersoise et landaise des villages limitrophes par sa présence me le confirme. »

Manon Petit  reçoit sa clientèle uniquement  sur rendez-vous, qu’elle prend au 06 49 25 56 08.

Exercice de sécurité publique

Créé par le 09 mar 2018 | Dans : actualité, com.com du Bas Armagnac, gers, infos, sapeur-pompier

NOGARO

Photo: Préfecture du Gers

Photo: Préfecture du Gers

 Simulation d’événement de tuerie de masse

 En cas d’attaque terroriste, le facteur temps est l’élément déterminant pour limiter le nombre de victimes. Les forces d’intervention doivent pouvoir faire face avec leurs propres moyens, à tous les types d’actions terroristes et disposer à cet effet d’un haut niveau de préparation et de coordination pour intervenir.

La réalisation d’exercices est donc une nécessité pour renforcer l’efficacité des dispositifs opérationnels et faire face aux phénomènes susceptibles de mettre en danger nos concitoyens.

 Vendredi 9 mars

C’est pourquoi la préfète du Gers a supervisé vendredi 9 mars 2018 un exercice organisé par la gendarmerie et le SDIS sur le thème d’un attentat terroriste faisant de nombreuses victimes.

 Le scénario de l’exercice  était le suivant :  Un groupe de terroristes est entré de force à 14 heures sur le circuit Paul Armagnac de Nogaro et a ouvert le feu avec des armes automatiques sur des spectateurs situés sur les gradins.

Les objectifs de cet exercice

L’exercice a permis de tester :

  • La rapidité avec laquelle l’événement a été caractérisé
  • La chaîne d’alerte et la rapidité de la mobilisation des moyens
  • L’organisation de la chaîne de commandement et de la remontée de l’information
  • Les procédures d’intervention de la gendarmerie et des sapeurs-pompiers
  • La coordination des forces de l’ordre et de secours conjuguant mise en sécurité du site et aide aux victimes
  • Les nouveaux moyens utilisés : transmission directe d’images depuis un hélicoptère de la gendarmerie et d’un drone piloté par un sous-officier de la gendarmerie
  • L’activation du plan communal de sauvegarde (PCS) et la coordination avec le maire de Nogaro

 Les acteurs de l’exercice étaient :

  • La préfecture du Gers
  • La gendarmerie départementale du Gers
  • L’antenne du GIGN de Toulouse
  • Le service départemental d’incendie et de secours du Gers, des Pyrénées-Atlantiques, des Hautes-Pyrénées et des Landes
  • Le parquet près le TGI d’Auch
  • La mairie de Nogaro

Les moyens mis en œuvre :

  • 130 personnels pour la Gendarmerie : les brigades et PSIG de la compagnie de Condom et de la compagnie d’Auch, la section aérienne de Bordeaux-Mérignac, l’antenne du GIGN Toulouse
  • 60 sapeurs-pompiers des SDIS  32, 65, 64 et 40
  • 35 figurants issus de la gendarmerie, des anciens sapeurs-pompiers et des cadets de la sécurité civile du collège d’Aignan
  • 10 personnels de la préfecture et 7 élus et agents de la mairie de Nogaro

Le Bilan

 Cet exercice a atteint ses objectifs pour ce qui concerne l’alerte, l’organisation du commandement, la coordination des moyens engagés, la sécurisation de l’espace, la centralisation et la validation des informations.

La sécurisation du site permettant aux secours d’intervenir pour prendre en charge les victimes, dans ce type de situation, est un élément essentiel où la coordination et le phasage des opérations entre primo-intervenants, forces spéciales et sapeurs-pompiers sont primordiaux.

Un retour d’expérience « à chaud » a été réalisé sur site avec l’ensemble des services impliqués. Une autre séance sera organisée dans les prochaines semaines afin d’analyser plus en détail les enseignements à retenir de cet exercice.

 

 

12

Notre Rousseur |
Solers-Actualités-Culture |
Auregaldelavie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Jacfercho
| Mon esprit critique a des c...
| LE SENEVE