agriculture

Articles archivés

COVID-19 – RAPPEL

Créé par le 06 avr 2020 | Dans : actualité, agenda, agriculture, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, économie, gers, infos, les sorties, mairie, santé

GERS

Interdiction des marchés alimentaires couverts et de plein air : la préfète du Gers autorise des dérogations sous certaines conditions

 Dans le cadre du renforcement des mesures de confinement et conformément aux annonces du Premier ministre du 23 mars 2020, la tenue de marchés, couverts et de plein air, quel qu’en soit l’objet, est interdite dans le département du Gers comme sur l’ensemble du territoire national jusqu’à nouvel ordre depuis cette date.

 Néanmoins, dans des cas exceptionnels, à la demande motivée et sur avis des maires concernés, le représentant de l’État dans le département peut déroger à cette interdiction pour les marchés alimentaires en fonction des conditions suivantes :

 que le maintien du marché réponde à un besoin d’approvisionnement alimentaire en produits frais pour la population locale ;

que les conditions de l’organisation du marché garantissent l’exigence de sécurité sanitaire :

- distanciation sociale : les étals doivent être suffisamment espacés et une distanciation d’un mètre minimum entre chaque personne est requise ;

- gestion des flux : ne pas mettre en présence de manière simultanée plus de 100 personnes ;

- respect rigoureux des gestes barrières et envisager la mise à disposition de gel hydro-alcoolique.

 Après examen des demandes qui lui ont été adressées, Catherine Séguin, préfète du Gers, a accordé des dérogations individuelles pour la tenue des marchés alimentaires ouverts sur les communes de Masseube, Marciac et Samatan.

 Les maires des communes ayant obtenu une dérogation se sont engagés à réduire de façon significative le nombre d’étals présents (ex Samatan passe de 167 à 13) et à augmenter leur espacement, à contrôler les flux et les accès (- de 100 personnes), à gérer les files d’attente et à faire respecter les gestes barrière et la distanciation sociale propres à garantir la sécurité des populations.

 Il appartient aux maires de veiller au strict respect de ces modalités. Des contrôles sur chaque

site seront réalisés par les forces de l’ordre. Si des manquements à l’exigence de sécurité sanitaire sont constatés, la dérogation sera immédiatement abrogée.

 S’agissant des marchés, les éventaires (1 à 2 exposants, principalement en milieu rural) ne rentrent pas dans le champ des interdictions, tant qu’ils ne génèrent pas d’afflux de population

 Ces dérogations viennent compléter celles précédemment accordées aux communes de :

  • Condom

  • Nogaro

  • Riscle

  • Mauvezin

  • Saint-Clar

  • Seissan

  • Simorre

Télédéclaration PAC

Créé par le 06 avr 2020 | Dans : actualité, agenda, agriculture, com com armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, économie, gers, infos

GERS

Communiqué de la préfecture du Gers

Date de dépôt des demandes reportée au 15 juin

 La période de télédéclaration des demandes d’aides de la politique agricole commune (PAC) a débuté comme prévu le 1er avril, et plus d’un millier de déclarations a été enregistré au niveau national dès la fin de cette première journée.

 Compte tenu des circonstances particulières que nous vivons, le Ministre chargé de l’agriculture, a souhaité tenir compte des difficultés d’accès aux conseillers que peuvent aujourd’hui rencontrer les agriculteurs sur les territoires malgré l’engagement des Chambres d’Agriculture et des services de l’État qui s’organisent en télétravail et en présentiel, pour assurer le maximum d’assistance aux chefs d’exploitation dans le respect des recommandations sanitaires en vigueur dans le contexte actuel.

 C’est ainsi que la date limite de dépôt des demandes a été reportée du 15 mai au 15 juin, sans pénalités, pour les dossiers « surface »uniquement, les aides bovines ne sont pas concernées.

 Toutefois, la date du 15 mai reste la date de début des engagements et de disponibilité du foncier. Les justificatifs joints à la déclaration doivent donc être datés du 15 mai au plus tard. De même, la période de validité des justificatifs pour les parcelles en agriculture biologique doit couvrir le 15 mai.

 En pratique, il faut comprendre ce dispositif comme un maintien de la date limite du 15 mai avec une possibilité de faire une déclaration tardive jusqu’au 15 juin sans pénalités de retard et ce afin de maintenir le calendrier habituel des paiements et ainsi soutenir la trésorerie des exploitations.

 Tous les exploitants qui le peuvent sont invités à ne pas différer leur déclaration et ainsi permettre le démarrage de l’instruction au plus tôt et le versement des paiements dans les délais habituels.

 Les demandes d’aides doivent être effectuées exclusivement par internet sur le site Télépac : www.telepac.agriculture.gouv.fr

 Par ailleurs le ministère travaille aux mesures d’adaptation de procédure pour tenir compte des difficultés générées par la situation actuelle.

 Rappel assistance téléphonique Télépac : 0800 221 371

Ouverture du Domaine de la Haille

Créé par le 02 avr 2020 | Dans : actualité, agenda, agriculture, com com tenareze, économie, gers, infos, les sorties

MONTREAL DU GERS

Le Domaine de la Haille se situe en plein coeur de la Gascogne. Depuis 1937, date où Lapeyre Louis acheta ses premières vignes, trois générations se succèdent. Nous élevons nos vins et Armagnacs sur le domaine familial, dans la plus pure tradition, en alliant les techniques modernes, le respect de notre terroir et le savoir faire des Anciens.

Communiqué du Domaine de la Haille

Chers Amis et Amies Confinés, Nous avons décidé pour vous aider à chasser la morosité de garder notre caveau ouvert. Pour cela nous mettons en place des règles précises :

-         Réception sur rendez vous pour éviter de croiser d’autres clients.

-         Pas de dégustation.

-         De la solution hydro-alcoolique sera placé à l’entrée du caveau pour vous désinfecter les mains en arrivant et en repartant.

-         Un plexiglas est placé au niveau de la caisse pour éviter des projections.

-         Le paiement par CB est obligatoire.

Nous pouvons également vous livrer à partir de 12 bouteilles dans un rayon de 50km du domaine. Nous organiserons une tournée pour cela.

De plus, pour fêter l’arrivée du printemps nous vous proposons une opération 4 + 2 ( ou 33% de remise) jusqu’ à la fin du confinement sur :

-         Le rosé 2018, bouteille et magnum

-         La cuvée les Anges 2016

-         La cuvée Fanny 2016

Nous vous offrons 10% de remise sur tous les autres produits du domaine.

Prise de rendez-vous au 06 77 11 08 37, ou lahaille@orange.fr

Prenez soin de vous, amitiés confinées

Domaine de la Haille,  Jean-Luc Lapeyre, Vigneron Tél : 06 77 11 08 37

www.vodkalj.fr

Sarl Domaine de la Haille – Jean-Luc Lapeyre 32250 Montréal du Gers

Influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) en Europe de l’Est

Créé par le 25 jan 2020 | Dans : actualité, agriculture, com com armagnac, com com landes armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, gers, infos, landes, Lot et Garonne

GERS

 Communiqué de la Préfecture

La situation liée aux foyers d’IAHP H5N8 confirmés en Pologne, Slovaquie, Hongrie et Roumanie ces dernières semaines est préoccupante.

De nombreuses espèces et types de production sont touchés (dindes surtout, mais aussi poules pondeuses, pintades, oies reproductrices et basse cours). La morbidité et la mortalité observées sont irrégulières et parfois limitées.

 À titre d’exemple, le dernier foyer confirmé en Hongrie concerne un élevage de dindes au sein duquel seuls 10% des animaux ont présenté des signes respiratoires sans qu’aucune mortalité n’ait été observée.

 Ce point appelle à la plus grande vigilance de l’ensemble des intervenants en élevage (éleveurs, techniciens de groupements, vétérinaires sanitaires) afin de prendre en considération le plus rapidement possible tout signe clinique évocateur (mortalité anormale mais aussi baisse de production quotidienne d’œufs, baisse de consommation quotidienne d’eau ou d’aliment) et permettre une détection la plus précoce possible.

 Pour mémoire, les critères d’alerte sont listés dans l’instruction technique DGAL/SDSPA/2015-1145 du 23/12/2015 et l’arrêté ministériel du 16 mars 2016.

 En France, le risque lié à la faune sauvage semble à ce jour limité, mais il existe un risque important via les mouvements et en particulier les transporteurs en provenance d’Europe de l’Est mais aussi les transports de volailles vivantes de la France vers la Pologne.

 L’application et l’observance la plus stricte des mesures de biosécurité (dont l’utilisation des sas, le respect du zonage des sites d’exploitation, le nettoyage et la désinfection,…) dans les élevages et dans les transports (véhicules et caisses de transport d’animaux vivants notamment) sont indispensables pour protéger les élevages français du virus H5N8 HP qui circule actuellement en Europe de l’Est.

 Pour mémoire, les plaquettes relatives à la biosécurité en élevage et pour le transport des volailles sont disponibles sur le site de l’ITAVI (http://influenza.itavi.asso.fr/).

 

 

Le circuit court chauffage est réalisé

Créé par le 04 déc 2019 | Dans : actualité, agriculture, com com landes armagnac, économie, gers, infos, landes, Lot et Garonne, mairie, travaux

LOSSE

IMG_2316

Mardi, au cœur de la forêt communale, le lossais Mathieu Ligneau avec son puissant broyeur flambant neuf  a réalisé son premier chantier  de broyage de bois.  Depuis l’âge de 15 ans, Mathieu travaille en forêt. Il a fait son apprentissage dans l’entreprise familiale, puis il a passé son CAP de travaux forestiers à Sabre, et a obtenu son BP de conducteur d’engins forestiers.

C’est suite à une proposition qu’il a faite à la mairie, que  Mathieu a obtenu cet important chantier de broyage de bois, qui alimentera  le réseau de chaleur de la commune.

Les arbres de première éclaircie de la forêt ont été coupés au printemps et ont été laissés au séchage en bordure de pistes. Pour son réseau de chaleur, la commune consomme entre 180 à 200 stères. C’est  en présence  du responsable de l’unité territoriale 47 de Roquefort, Paul Haettel, de Jean-Pierre Labat,  adjoint au maire, de Pascal Danné, chef des services techniques, d’un employé des services techniques et de Bernard Ligneau, père de Mathieu, que ce dernier  a broyé rapidement les 120 premières stères.

IMG_2309

 Cette activité est toute récente dans la SARL B.Ligneau et fils de Réaup. Une entreprise  d’exploitation de la forêt qui ne cesse de se développer et de se moderniser (Coupe de bois, débardage, transport,  bois de chauffage de différentes essences en toutes dimensions, de piquets,  tuteurs,  plaquettes forestières et maintenant broyage).

Paul Haettel a rappelé  que la forêt communale de Losse compte 1 265 hectares  et qu’elle produit 8 000 stères par an : « Cette opération  qui prélève 200 stères par an pour le chauffage communal permet de valoriser les jeunes bois, et il y a vraiment de la ressource. »  

La municipalité a fait appel à Mathieu Ligneau, privilégiant ainsi un circuit court pour alimenter son réseau de chaleur de 250 mètres. Ce dernier permet de chauffer les bâtiments communaux, notamment la salle polyvalente, salle de réunion, vestiaire, cuisine, bibliothèque, l’école, le logement de l’école et de l’ancienne cantine, l’ancienne poste, la mairie et deux particuliers raccordés.   La chaudière fonctionne à partir du mois d’octobre et jusqu’au mois de mai.

IMG_2320IMG_2323

À l’issue  du chantier Mathieu était très satisfait de sa nouvelle activité avec son broyeur, et les élus lossais présents et employés des services techniques aussi.

La SARL B. Ligneau  et fils est située « Le Laou » 47 170 Réaup-Lisse

Contact: 05 53 97 33 29. 

 

Le SICTOM du Marsan et Dalkia Wastenergy

Créé par le 16 nov 2019 | Dans : actualité, agriculture, com com landes armagnac, économie, infos, landes, politique

LANDES

index

Le SICTOM du Marsan confie l’exploitation de  son Unité de Valorisation Organique(UVO)à Dalkia Wastenergy.

Jean-Paul Alyre, président du SICTOM du Marsan et Pierre de Montlivault, directeur général de Dalkia Wastenergy, ont signé le 15 novembre 2019 le renouvellement du contrat d’exploitation de l’UVO de Saint-Perdon dans les Landes(40),pour une durée de7ans.

Les partenaires locaux ont également assisté à cette signature pour présenter les innovations qui optimiseront le site. Dalkia Wastenergy exploite l’Unité de Valorisation Organique de Saint Perdon depuis sa création, en1995. En 2013, cette unité a été entièrement modernisée.

Le SICTOM du Marsan lui renouvelle sa confiance avec un nouveau contrat d’exploitation prévoyant des travaux d’amélioration de performance. Dalkia Wastenergy,en partenariat avec la start-up locale BASE, installera des panneaux solaires photovoltaïques «Cogén’Air». Véritable innovation, ces panneaux cogénération auront un double emploi :la partie solaire récupérera de la chaleur pour sécher plus efficacement les refus de l’usine dits HautPCi*ce qui réduira leur poids et améliorera leur qualité; la partie photovoltaïque permettra de produire de l’électricité intégralement autoconsommée par l’usine.

Le groupe PENA, partenaire industriel familial aquitain, récupèrera ces mêmes refus et les préparera en combustibles solides de récupération(CSR) pour être valorisés dans des fours hautes températures (cimenteries, chaufferiesCSR…) en remplacement d’énergies fossiles.Le compost produit par l’usine pourra profiter aux agriculteurs locaux afin de réduire la fertilisation classique par engrais dans une logique d’économie circulaire vertueuse.

Dalkia Wastenergy et le SICTOM du Marsan bénéficient déjà d’un partenariat pérenne avec la Chambre d’Agriculture des Landes depuis 6 ans. Des parcelles test attestent de la qualité du compost fourni par Dalkia Wastenergy.

Jean-Paul Alyre, président du SICTOM du Marsan,  a précisé:

« Le renouvellement de contrat est l’exemple même d’un réel partenariat entre le privé et le public. Nous espérons avancer réellement sur le dossier du CSR, en investissant dans un nouveau mode de séchage. Nous valorisons aujourd’hui 98% de nos déchets,100% de nos ordures ménagères, en démontrant que le compostage et les TMB, lorsqu’ils sont bien conçus et bien exploités, donnent d’excellents résultats, que ce soit en termes de production de compost normé que d’économie circulaire.»

Pierre de Montlivault, directeur général de Dalkia Wastenergy, a déclaré:

«Je suis très fier de la confiance que nous accorde une nouvelle fois le Syndicat. Nos équipes, aux côtés de nos partenaires, mettront tout en œuvre pour faire de ce site un exemple d’économie circulaire, performant et innovant qui fournit un compost de qualité aux acteurs locaux.»

*refus hauts PCI : se dit de tous déchets de la poubelle des ordures ménagères de taille supérieure à 5cm à l’exception de la matière organique. Exemple: les emballages types plastiques, sacs plastiques, tissus non récupérables…

SICTOM du Marsan Syndicat Mixte exerçant les compétences collecte et traitement des déchets ménagers, sur un territoire de 81 communes soit 88 063 habitants. Le SICTOM du Marsan dispose d’une UVO d’une capacité nominale de 22000 t/an, et d’un réseau de 9 déchèteries. Les emballages  recyclables collectés sont  triés  par  le  Groupe  PAPREC  à  Montardon  avant  valorisation. En  2018,  le  SICTOM  a  collecté  19 000  t d’ordures ménagères, 5 000 t d’emballages recyclables et 27 000 t de déchets en déchèterie. Dalkia Wastenergy, spécialiste de la valorisation énergie et matière des déchets Dalkia  Wastenergy,  filiale  de  Dalkia (Groupe  EDF),  est  spécialisée  dans  la  valorisation  énergétique  des  déchets  ménagers  sous  forme d’électricité et de vapeur destinées au chauffage urbain ou à des usages industriels, dans la valorisation biologique et la valorisation  matière avec ses unités de tri, méthanisation et compostage.

Alambic Party

Créé par le 14 nov 2019 | Dans : agenda, agriculture, com com tenareze, gastronomie, gers, infos, spectacle

FOURCES

Benevols_2605 - flouté(1)

 Samedi 14 décembre, les portes sont ouvertes au Domaine de Magnaut   à partir de 10 heures et jusqu’à 18 heures.

Dès 10 heures, au Domaine de Magnaut,le public pourra participer  aux Rencontres Gourmandes avec les différents producteurs (Champagne Biard Loyaux, les Huîtres du Cap-Ferret, Château Granins Grand Poujeaux, la ferme d’Antioque, Chocolaterie Garnier, les Ruchers de Cédric).

À partir de 12 h 30, il est proposé un  Repas-Spectacle « Les Pépettes à Las Vegas » (uniquement sur réservation 32 euros par personne), puis à 16 heures, aura lieu une   animation du brûlot.

Réservation conseillée au 05 62 29 4540 ou par mail à domainedemagnaut@wanadoo.fr

Café transmission

Créé par le 08 nov 2019 | Dans : actualité, agenda, agriculture, com com landes armagnac, économie, infos, landes

LAGRANGE

Mardi 12 novembre à 14 heures, à la mairie de Lagrange, l’ADEAR ( Associations pour le développement de l’emploi agricole et rural ), organise une rencontre de paysans et de futurs paysans et paysannes autour de la transmission et de l’installation.

Les personnes qui cherchent à s’installer ou à reprendre une ferme mais également à transmettre leur ferme seront accueillies parmi d’autres paysans de l’association de l’ADEAR des Landes.

Christian Sourbes, paysan retraité, donnera son témoignage sur la transmission de son exploitation de polyculture-élevage.

Avis d’enquête publique

Créé par le 06 nov 2019 | Dans : actualité, agenda, agriculture, com com armagnac, gers, infos, mairie

CASTELNAU D’AUZAN-LABARRERE

Enquête publique unique du projet de Plan Local d’Urbanisme et du projet de zonage d’assainissement des eaux usées.

Par arrêté n°2019-105 en date du 21/10/2019, le maire de Castelnau d’Auzan Labarrère  a ordonné l’ouverture de l’enquête publique unique portant sur le projet de Plan Local d’Urbanisme et le projet de zonage d’assainissement des eaux usées.

Monsieur Vincent Gaüzere ayant pour profession géomètre expert a été désigné comme commissaire enquêteur par la Présidente du Tribunal Administratif de PAU.

Le Plan Local d’Urbanisme a pour objet de définir le droit du sol, notamment en déterminant les zones constructibles et non constructibles sur le territoire de la commune, en établissant le règlement d’urbanisme applicable à chaque zone, et en définissant les conditions d’aménagement et les contraintes d’urbanisme.

Le projet de plan local d’urbanisme soumis à enquête publique prévoit :

120 ha de zones constructibles dont 20.9 ha destinées à l’activité

3959.1 ha de zones à vocation agricole

1645 ha de zones à vocation naturelle

et  de protéger 14.55 ha de boisements

L’objectif poursuivi par l’élaboration du zonage d’assainissement est de définir le mode d’assainissement par zone sur la commune, en cohérence avec le projet d’élaboration du Plan Local d’Urbanisme. La décision de la Mission Régionale d’Autorité environnementale (saisine n°2019-7539, MRAe n°2019DKO187), après examen au cas par cas sur l’élaboration du zonage d’assainissement des eaux usées de Castelnau d’Auzan Labarrère, ne soumet pas le document à évaluation environnementale.

Monsieur le maire de Castelnau d’Auzan Labarrère  est la personne responsable du projet, auprès de qui des informations peuvent être demandées.

L’enquête se déroulera à la mairie du 13 novembre 2019 au 13 décembre 2019.

Un dossier sous format papier y est soumis à l’examen du public aux jours et heures habituels d’ouverture. Il est aussi consultable sous format dématérialisé sur le site internet suivant : http://auzaninfo.wixsite.com/castelnaudauzan/plu

Le commissaire enquêteur recevra en personne à la mairie de Castelnau d’Auzan les observations du public les jours et horaires suivants :

- Permanence n°1 : Mercredi 13 novembre 2019 de 9 heures à 12 heures 15,

- Permanence n°2 : Mercredi 27 novembre 2019 de 9 heures à 12 heures 15,

- Permanence n°3 : Mercredi 4 décembre 2019 de 9 heures à 12 heures 15,

- Permanence n°4 : Vendredi 13 décembre 2019 de 9 heures à 12 heures 15.

Les observations et propositions sur le projet de Plan Local d’Urbanisme et le projet de zonage d’assainissement des eaux usées pourront être consignées sur le registre d’enquête déposé en mairie. Elles peuvent être également être adressées par écrit au commissaire enquêteur à l’adresse de la mairie, ainsi que par courrier électronique à l’adresse suivante plu.castelnaudauzanlabarrere@gmail.com. Elles doivent être transmises pendant la période de l’enquête publique, la date de réception faisant foi.

Le rapport et les conclusions du commissaire enquêteur seront tenus à la disposition du public en mairie, et sur l’adresse internet suivante http://auzaninfo.wixsite.com/castelnaudauzan/plu, pendant un an à compter de la clôture de l’enquête.

À l’issue de l’enquête publique unique, le Conseil Municipal approuvera le Plan Local d’Urbanisme et le zonage d’assainissement, éventuellement modifiés pour tenir compte des résultats de l’enquête publique.

Le Département du Gers lauréat des Victoires des Cantines Rebelles

Créé par le 06 nov 2019 | Dans : actualité, agriculture, com com armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, éducation, gastronomie, gers, infos, politique

GERS

Le Département du Gers lauréat des Victoires des Cantines Rebelles 2019 dans la catégorie Département

Photo de remise du trophée, de gauche à droite : Anne Comby chef de service restauration durable dans les collèges Philippe Martin Francoise Nyssen directrice d’Acte Sud, ancienne ministre de la culture, marraine de cette 4ème Edition Laurent Mariotte, journaliste animateur de la cérémonie Et Joël Labbé Sénateur du Morbihan parrain de la manifestation .En présence d’Anne Hidalgo, Maire de Paris

Photo de remise du trophée, de gauche à droite :
Anne Comby chef de service restauration durable dans les collèges Philippe Martin Francoise Nyssen directrice d’Acte Sud, ancienne ministre de la culture, marraine de cette 4ème Edition Laurent Mariotte, journaliste animateur de la cérémonie Et Joël Labbé Sénateur du Morbihan parrain de la manifestation .En présence d’Anne Hidalgo, Maire de Paris

Pour la 4e édition, l’association « Un plus bio » organise un concours national qui récompense les collectivités qui s’engagent dans des politiques innovantes et ambitieuses en faveur d’une alimentation de qualité dans les cantines et sur leurs territoires.

L’association a pour objectif, notamment, de  favoriser l’introduction d’une alimentation biologique et durable en restauration collective.

Pour la 1ere fois le Département du Gers a été sélectionné par le jury, et est aujourd’hui lauréat dans la catégorie des Départements.

Les autres nominés 2019 dans la catégorie Département, sont la Seine Saint Denis – avec laquelle le Gers a noué un partenariat via l’entreprise Écocert – et l’Hérault.

La politique départementale du GERS dans la restauration durable :

Le Département propose dans chaque collège depuis maintenant plus de dix ans des repas préparés sur site et privilégiant les produits locaux, biologiques et de saison.

Plus d’un million de repas sont servis chaque année à 6 500 demi-pensionnaires des établissements scolaires, à 940 élèves du 1er degré et à 1 900 lycéens.

Les principales actions mises en œuvre par le service restauration durable dans les collèges gersois sont : L’Aide financière pour l’achat de produits de qualité (locaux, biologiques, labellisés) : 154 000 euros par an pour 2018.

La Labellisation « En cuisine » des cantines par la société Ecocert : aujourd’hui 11 collèges ont le niveau 2 (30% de bio) et 9 collèges le niveau 1 (10% de bio).

L’Objectifs pour 2020 est que  tous les établissements obtiennent le  niveau 2 et même certains le niveau 3.

Le département poursuit la  lutte contre le gaspillage alimentaire avec des animations dans les classes, des expositions, des visites de fermes et du matériel mobile mis à disposition, et l’   accompagnement pour le tri des déchets (affiches) et évaluation du gaspillage alimentaire (pesées des déchets) dans chaque établissement, et  valorisation des déchets dans tous les collèges (installation de composteurs sur différents sites ou externalisation des déchets vers une unité de méthanisation).

Des  rencontres sont organisées  entre producteurs et établissements dans le cadre des Assises de la restauration durable, il est prévu  l’  organisation d’ un concours de cuisine des collégiens « Gastro’ Mômes ».

C’est cette description du projet qui vaut au Département du Gers d’être lauréat en 2019 des Victoires des Cantines Rebelles : « le projet alimentaire territorial (PAT) »

Ce projet consiste à élargir la démarche qualité engagée dans les collèges, en créant des partenariats avec les autres structures en charge de la restauration collective (écoles, Ephad, hôpitaux, crèches…) et les producteurs locaux.

Le Gers affirme ainsi sa vocation agricole et sa place de 1e département bio de France avec une production qui est souvent exportée.

Afin que sa production ne soit pas seulement exportée hors département,  le Conseil départemental a entrepris un travail de sensibilisation et de documentation auprès des producteurs et des collectivités locales pour mieux connaître les besoins à satisfaire.

C’est pourquoi, le Conseil départemental du Gers s’est lancé dans la mise en œuvre d’un projet alimentaire territorial (PAT).

Un réseau des collectivités gersoises est en train de se constituer qui permettra de mener des actions en synergie (état des lieux des restaurants scolaires, partages d’expériences, rencontres territoriales entre collectivités et producteurs, identification des besoins en formation…) pour répondre à la problématique de l’organisation logistique de l’approvisionnement.

L’ambition du Gers pour 2020 est d’obtenir la labellisation du PAT et de déposer ensuite une candidature au programme national pour l’alimentation (PNA) afin de bénéficier des crédits d’accompagnement de la part de l’Etat.

Un des enjeux du PAT est également de répondre aux objectifs de la loi « Egalim » qui fixe à 50% minimum, au plus tard en 2022, la proportion de produits durables dans les repas servis en restauration collective, dont au moins 20% de produits bio.

Le Département est très en avance sur ces objectifs : 28 % de produits bio entrent, en moyenne, dans la composition des repas des cantines des collèges gersois, et 37% des aliments proviennent d’une production locale. Dans ce domaine, l’ objectif du Département est  pour 2020 d’atteindre 50% de produits locaux.

 

1234

Notre Rousseur |
Solers-Actualités-Culture |
Auregaldelavie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mon esprit critique a des c...
| LE SENEVE
| LORSQUE L’ON EMPECHE UNE FE...