agenda

Articles archivés

Influenza aviaire hautement pathogène

Créé par le 05 déc 2020 | Dans : actualité, agenda, agriculture, com com armagnac, com com landes armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, économie, gers, landes, santé

GERS

Communiqué de la Préfecture

INFLUENZA AVIAIRE HAUTEMENT PATHOGÈNE (IAHP)

DÉTECTION D’UN CAS SUR LA FAUNE SAUVAGE DANS L’HEXAGONE

VIGILANCE DANS LE GERS.

L’influenza aviaire hautement pathogène est une maladie animale infectieuse, virale, très contagieuse qui affecte les oiseaux. La consommation de viande, foie gras et œufs ne présente aucun risque pour l’homme.

Un cas d’IAHP vient d’être confirmé sur une oie bernache trouvée morte sur le littoral du Morbihan. Le virus détecté sur cet oiseau sauvage est de la même lignée que ceux qui circulent activement actuellement en Europe.

En France, il y a un peu plus de deux semaines, un premier foyer d’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) a été détecté dans une animalerie de Haute-Corse. Deux autres foyers, en lien épidémiologique avec le premier, ont été confirmés dans des animaleries situées dans les Yvelines et en Corse du Sud. Les enquêtes de traçabilité et les analyses réalisées conduisent à l’identification d’une source commune de contamination chez un particulier du département du Nord ayant vendu des oies au négociant qui a approvisionné début novembre les animaleries de Corse et des Yvelines.

Aucun élevage avicole professionnel n’est aujourd’hui touché par l’IAHP en France. La vigilance reste impérative pour éviter la propagation du virus. Les mesures de biosécurité à respecter par les professionnels comme par les particuliers (basses-cours) sont consultables à cette adresse :

https://agriculture.gouv.fr/influenza-aviaire-les-mesures-de-biosecurite-pour-les-operateurs-professionnels

En particulier, le département du Gers est, depuis le 5 novembre, en niveau de risque élevé vis-à-vis de l’influenza aviaire ce qui implique par principe :

- la claustration ou protection par un filet des élevages de volailles et de palmipèdes et des basses-cours,

- l’interdiction de rassemblement d’oiseaux y compris les marchés,

- l’interdiction des transports et lâchers de gibiers à plumes,

- l’interdiction des transports et d’utilisation d’appelants dans le cadre de la chasse au gibier d’eau,

- le bâchage des camions de transport de palmipèdes âgés de plus de 3 jours,

- la surveillance quotidienne dans les élevages commerciaux et les basses-cours.

Dans les basses-cours, les particuliers détenteurs de volailles ou autres oiseaux captifs doivent :

- réduire la taille du parcours et le protéger par un filet ou maintenir les volailles dans un bâtiment,

- exercer une surveillance quotidienne de l’état de santé des oiseaux,

- s’assurer qu’aucune volaille de la basse-cour ne rentre en contact avec des volailles d’un élevage professionnel,

- limiter l’accès de la basse-cour aux personnes indispensables à son entretien,

- protéger des oiseaux sauvages, le stock d’aliments et de litière ainsi que l’accès à l’alimentation et à l’eau des animaux de la basse-cour,

- réaliser un nettoyage régulier des bâtiments et du matériel utilisé pour la basse-cour sans jamais utiliser d’eaux de surface : eaux de mare, de ruisseau, de pluie collectée.

L’ANSES a confirmé le caractère non transmissible à l’Homme de la souche H5N8 isolée en Corse et dans les Yvelines.

Intervention de Michel Gabas au Conseil départemental

Créé par le 05 déc 2020 | Dans : actualité, agenda, com com armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, économie, gers, infos, politique

GERS

Intervention de Michel Gabas, Président de la Commission des Finances, lors de la séance du 4 Décembre 2020 dédiée à la décision modificative numéro 2.

Monsieur le président,

Mes chers Collègues,

Mon intervention ne s’attardera pas sur cette décision modificative du budget, qui est un simple ajustement des recettes et des dépenses liées au contexte sanitaire et au rôle que le Département a joué pour accompagner le mieux possible les gersois.

Plus globalement, je m’inquiète sur la construction du budget 2021 qui devra tenir compte de deux paramètres :

L’augmentation des dépenses dues au COVID

La baisse des recettes prévisibles

Ce budget verra également disparaître la part de taxe foncière bâtie qui alimentait nos recettes qui sera remplacée par la fraction de TVA. Celle-ci pour 2021 résultera de l’application aux bases départementales de TFB de 2020 du taux de TFB adopté en 2019 par le Conseil Départemental. Cette part de TVA sera indexée chaque année par la dynamique nationale de cette imposition. Autant dire que pour 2021, il n’y aura pas de gain supplémentaire pour le département.

Ce gouvernement, par cette pirouette sémantique, assure que l’autonomie financière des départements est maintenue et même consolidée.

La loi NoTre a déjà rétréci nos domaines de compétences, les lois de finances successives finissent d’achever le travail en mettant sous tutelle les Départements. L’esprit de Décentralisation est mort, l’Etat souffre d’obésité normative et étouffe ceux qui, au plus près des citoyens, mettent en place les politiques publiques nécessaires à la cohésion sociale et territoriale.

Cette crise de Covid aura révélé à la fois l’impotence de l’Etat, englué dans ses paradoxes, embourbé dans les problématiques qui lui échappent. Elle aura révélé une technostructure qui paralyse l’action publique, la freine et parfois l’assassine. Elle aura également révélé un tryptique fort : Région/Département/Commune sur lequel l’Etat devrait s’appuyer pour améliorer la réactivité face à la crise.

Le Post-Covid, j’espère, sera l’occasion de remettre tout à plat pour réaliser une transformation profonde de nos institutions, de réfléchir à un nouvel esprit de décentralisation et surtout à la résorption de toutes les fractures inhérentes à la crise : Sociale, Economique, Financière et Institutionnelle.

À notre niveau d’élus locaux, nous avons ce devoir de nous mettre en marche pour un « New Deal » territorial où l’Etat et les trois niveaux de collectivités (Région, Département, Communes) devraient s’accorder sur un pacte de loyauté, de fluidité et de confiance dans l’intérêt de la Nation et des Citoyens. Pour l’instant je ne vois rien venir…

Je vous remercie.

Michel Gabas

Des microfusées au programme

Créé par le 03 déc 2020 | Dans : actualité, agenda, com com landes armagnac, éducation, infos, landes

 GABARRET

IMG_4843

Au mois d’avril 2017, les élèves de Terminale systèmes numériques (SN) du lycée professionnel Saint Joseph de Gabarret, soutenus par le Centre d’études spatiales (Cnes) et accompagnés  par l’association Planète Sciences, avaient envoyé un ballon stratosphérique avec des expériences conçues et construites par eux.

À leur tour, au mois de juin 2019, les futurs bacheliers,  avec le même professeur d’électronique, Thomas Marguerat, se lançaient dans l’aventure comme leurs prédécesseurs, en apportant des améliorations sur le matériel embarqué. Le ballon emportait avec lui des appareils de mesures atmosphériques, deux capteurs photographiques pour enregistrer des prises de vues du sol et de l’horizon, et parmi les nouveautés embarquées, un traceur GPS qui a envoyé  les données en basse résolution.  Les élèves, en voiture, ont récupéré  la nacelle en Dordogne, après un vol à 27 kilomètres d’altitudes.

Cette année, la nouvelle génération d’étudiants,  se lance dans un nouveau  projet avec l’aide de Planète Sciences et du Cnes. Avec ce projet fusée, les élèves veulent mettre en pratique les compétences et les savoirs acquis en électronique embarquée.

Jeudi 26 novembre après-midi,  Bruno Roubinet de Lacq Odyssée (antenne 64 de Planète sciences), et animateur du Rocketry Challenge, a rencontré les élèves. L’animateur,  à l’aide d’un diaporama,  a présenté le père des fusées, les différents styles de fusées,  les moteurs ainsi que  les  énergies. Après avoir abordé les minifusées, l’intervenant a présenté en détail les microfusées, celles  que les élèves de Terminales construiront  et  qu’ils utiliseront pour leurs expériences, avec une campagne de tir qui, en principe,  aura lieu  à la fin de l’année scolaire.

 Bruno Roubinet leur a rappelé que pour construire leurs fusées, ils peuvent utiliser n’importe quels matériaux, tube en carton, PVC… : «  mais surtout, il vous faudra rendre les fusées stables avec les ailerons. Pour cette campagne de tir, nous nous occuperons d’obtenir toutes les autorisations nécessaires. L’altitude maximale autorisée pour ce genre de fusée est de 300 mètres.  »

Les élèves ont déjà constitué les différentes équipes qui fabriqueront les microfusées de leur choix et qui seront évidemment décorées en classe d’arts plastiques. Ces fusées auront à leur bord  des Raspberry Pi afin de prendre différentes mesures, photos, vidéos…

Bruno Roubinet a construit devant les étudiants  très attentifs, une microfusée et les a conviés à se rendre autour de la rampe de lancement, pour découvrir la puissance des moteurs.  La fusée fut solidement attachée pour éviter qu’elle s’envole, puis la mise à feu a été donnée, les moteurs se sont allumés avec évidemment projection de flammes et la fumée a envahi momentanément la cour. La majorité des élèves, en ont profité pour filmer où photographier l’événement.

L’animateur   Bruno Roubinet, reviendra prochainement au lycée avec un logiciel en informatique qui  facilitera   la réalisation de leurs fusées.  

IMG_4810IMG_4822IMG_4829

Aides aux personnes fragiles

Créé par le 02 déc 2020 | Dans : actualité, agenda, com com armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, économie, éducation, gers, infos, santé, service social, solidarité

 GERS

Communiqué de la Préfecture du Gers

L’État accompagne les associations

La deuxième vague de l’épidémie de Covid-19, comme la première, touche particulièrement les personnes les plus précaires. L’action des pouvoirs publics, comme en mars dernier, doit avoir pour effet de les protéger et de ne pas dégrader leurs conditions de vie.

Les actions de lutte contre la précarité doivent pouvoir se poursuivre, notamment pour l’accès aux denrées alimentaires et aux masques de protection pour les publics les plus fragiles.

Pour contribuer à cet objectif, les services de l’État dans le département ont mobilisé une aide exceptionnelle de 215 637 euros en 2020 (contre 20 338 euros en 2019) au bénéfice des associations d’aide alimentaire du Gers qui consacrent toute leur énergie pour répondre aux besoins en très nette augmentation.

Afin de permettre aux personnes en situation de précarité et aux professionnels et bénévoles qui les accompagnent de se protéger en respectant les gestes barrières, le Gouvernement a décidé de leur fournir gratuitement des masques.

Ainsi, après une première dotation au printemps, une seconde opération d’envoi de masques lavables aux personnes titulaires de l’Aide médicale de l’Etat (AME) et de la Complémentaire santé solidaire (CSS) a débuté via La Poste.

En complément, une nouvelle distribution de 114 000 masques jetables à usage unique est mise en place d’ici la fin de la semaine dans le Gers.

Comme pour la première distribution, ces masques sont fournis par Santé Publique France et sont adaptés à un usage grand public.

Continuons à respecter le confinement

Créé par le 02 déc 2020 | Dans : actualité, agenda, com com armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, éducation, gers, infos, politique, santé

GERS

Communiqué de la Préfecture

Continuons à respecter le confinement.Mettons en œuvre les gestes barrières  partout et toujours

Depuis plusieurs jours, des résultats encourageants sont enregistrés au niveau national : recul du nombre de cas journaliers, baisse des patients covid hospitalisés et admis en réanimation. Cette évolution a permis d’alléger certaines mesures du confinement à compter du 28 novembre puis d’atteindre de prochaines étapes de lutte contre la COVID-19 le 15 décembre et le 20 janvier.

La limite des 1 km – 1 heure passe à 20 km – 3 heures, afin de permettre à chacun de sortir à l’extérieur, pour marcher, faire du sport, profiter de la nature. Mais elle ne vise pas à permettre des visites à des amis ou à la famille. En outre, les activités extra-scolaires peuvent être réalisées dans les établissements de plein air, dans le respect des protocoles sanitaires. L’ensemble des commerces qui étaient jusque-là fermés, quelle que soit leur taille, ont rouvert.

À compter du 15 décembre, si les objectifs sanitaires sont atteints, le confinement pourra être levé et un couvre-feu instauré de 21 heures  à 6 heures.

Le confinement reste de rigueur jusqu’au 15 décembre. Xavier Brunetière, préfet du Gers, en appelle à la responsabilité de chacun pour maintenir l’effort consenti jusqu’à présent. Il s’agit de se protéger et de sauver des vies

Pour atteindre les objectifs sanitaires, nous devons respecter le confinement et les gestes barrières afin de continuer à faire baisser la circulation du virus.

Le virus circule toujours dans le département. 2 766 cas confirmés ont été recensés dans le Gers depuis le début de l’épidémie. Et le taux d’incidence qui avait atteint en moyenne glissante en fin de semaine dernière 80,5 s’élève depuis plusieurs jours à plus de 100, soit un niveau d’incidence supérieur à la moyenne de l’Occitanie.

Depuis quelques jours, deux situations de cas groupés en milieu professionnel ont été enregistrées dans le Gers. Le Ministre de la santé recommande que les visiteurs des personnes âgées en résidence réalisent un test avant leur visite.

Actuellement 39 personnes sont hospitalisées dont 5 en réanimation.

71 personnes ont perdu la vie depuis le début de l’épidémie dont 18 au mois de novembre.

Il est impératif de respecter les gestes barrières et le port du masque le plus largement possible, pour nous protéger et protéger les personnes vulnérables.

La sécurité sanitaire nécessite la mise en œuvre en tous temps et tous lieux des gestes barrières permettant de se protéger et de protéger les autres :

-  se laver les mains ou les désinfecter avec une solution hydro-alcoolique,

   - maintenir une distance d’au moins un mètre entre les personnes et le cas échéant porter le masque lorsque cette distance ne peut être garantie.

  – porter un masque quand c’est obligatoire ou quand la distance ne peut être respectée.

  -aérer votre logement ou votre lieu de travail toutes les heures.

Nous devons aussi continuer à recourir très largement au télétravail.

Tousanticovid

Afin de stopper au plus vite les chaînes de contamination, une application basée sur le Bluetooth, informe les personnes ayant été à proximité d’une personne diagnostiquée positive afin qu’elles puissent être prises en charge le plus tôt possible.

Cette application est disponible au téléchargement sur :

Apple Store : https://apps.apple.com/app/id1511279125

Google Play : https://play.google.com/store/apps/details?id=fr.gouv.android.stopcovid

Récré à vie propose le calendrier de l’avent

Créé par le 02 déc 2020 | Dans : actualité, agenda, com com armagnac, com com landes armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, éducation, gers, infos, landes, loisirs

Entête Récré A Vie

L’association Récré à Vie,  organise, entre autres, des actions éducatives et des animations tant pour les enfants que pour les adultes.

Aussi, nous souhaitons pouvoir contribuer à permettre aux familles de vivre le plus sereinement possible le contexte actuel, en leur proposant une quatrième animation entièrement gratuite, via Internet : « Le calendrier de l’avent ».

Cette animation se joue en famille ou entre amis avec des surprises pour petits et grands.

Régulièrement au fil des jours, du 01/12/2020 au 25/12/2020, les familles découvriront les surprises qui les attendront : plein d’activités à faire, des animations à partager, des recettes à réaliser, juste pour le plaisir.

Afin de participer à l’animation, les participants doivent s’inscrire à partir du lien ou du QR Code suivant : https://frama.link/recreavie-calendrier-de-lavent

Nouveaux horaires d’ouverture de la médiathèque

Créé par le 01 déc 2020 | Dans : actualité, agenda, com com armagnac, éducation, exposition, gers, infos, les sorties, livres, loisirs, mairie

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

IMG_3654

La médiathèque ouvre ses portes au public le mardi de 10 à 12 heures, mercredi de 10 à 12 heures et de 15 heures à 19 heures, vendredi et samedi de 10 à 12 heures.

Elle est fermée les jours fériés.

Des livres, CD, DVD et internet sont à la disposition des personnes inscrites à la médiathèque.

Le public peut aussi y découvrir des expositions variées, et diverses animations y sont proposées.

Pour s’inscrire à la médiathèque, les personnes doivent présenter une pièce d’identité, un justificatif  de domicile, l’autorisation signée des parents  pour les mineurs.

Pour les renseignements complémentaires, s’adresser au 05 62 03 74 04 ou mediatheque-cazaubon@orange.fr

Assemblée générale de la Voix de l’Armagnac

Créé par le 01 déc 2020 | Dans : actualité, agenda, com com armagnac, com com landes armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, gers, infos, landes, les sorties, musique

GABARRET

Samedi 19 Décembre 2020 à 10 heures, à la  salle de bal de la mairie de Gabarret aura lieu  l’assemblée générale de la Voix de l’Armagnac (VDA).

L’ordre du jour est le suivant : accueil et signature de la feuille de présence, compte rendu moral et compte rendu financier 2019, et questions  diverses.

 Vu le contexte de la Covid19,   les règles sanitaires s’imposeront et les personnes devront avoir le  masque,  du gel sera à  l’entrée et à l’issue de la réunion. Un stylo personnel est  recommandé. Les participants devront aussi respecter la  distanciation au niveau du placement des membres de l’association. Exceptionnellement, il n’y aura ni pot ni repas.

La Voix de l’Armagnac 100.7

Premier calendrier de l’avent numérique du Grand-Armagnac

Créé par le 25 nov 2020 | Dans : actualité, agenda, com com armagnac, com com landes armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, économie, gers, infos, loisirs, politique, solidarité, tourisme

GRAND ARMAGNAC

IMG_4669

C’est un  avant-goût de Noël, grâce au Calendrier de l’Avent GoGascon de l’Office de Tourisme et du Thermalisme du Grand Armagnac (OTTGA).

Du 1er au 24 décembre 2020, avec ce calendrier, les personnes  pourront  gagner des cadeaux à gogo.

Avec cette première édition, c’est aussi un sérieux  soutien apporté aux commerçants, producteurs, restaurateurs et partenaires de l’OTTGA.

Chaque jour, les internautes pourront tenter de gagner un cadeau ou un bon d’achat en jouant depuis la page Facebook de l’OTTGA (@Otgrandarmagnac). Plus d’une cinquantaine de lots sont gracieusement offerts  par les partenaires de l’OTTGA.

Pour participer au jeu, c’est très simple,  entre le 1er et le 24 décembre les personnes se rendent sur la page  Facebook de l’OTTGA et peuvent  jouer au jeu du Calendrier de l’Avent en s’inscrivant avec leur mail.

Il y aura deux  gagnants par jour et un gagnant unique pour le 24 décembre 2020 avec un gros lot.

Les inscriptions et les détails du jeu se font sur la page Facebook @otgrandarmagnac

Parmi les partenaires 2020 : Domaine de Ménard, chaussure HC, boulangerie les Mousquetaires, Jean de Fleurette, Château Garreau, Domaine de Juglaron, Domaine de La Tuilerie, Domaine de Lagajan, Domaine de Laguille, Domaine de Pajot, Elusa Fleurs, Optika Faget, Maison Ramajo, Sud-Ouest Tradition, vignobles du Hour, Elusa Capitale Antique, shiatsu, Tour de Termes, Le Rince Quenotte, Le vélo Labastidien, le Paradaillan, le BNIA, Caza pizza, boulangerie Lancuentre, boutique Nina, Domaine d’Uby, boulangerie la Mi Do Ré, la ferme de Pitoux, Armagnac Delord, Armagnac J.Goudoulin, restaurant les Cygnes, Ballon Bleu Horizon, biocoop Lutscrampo, Cugini…

Renseignements : Yann Garnache : direction.tourisme@grand-armagnac.com

La Voix de l’Armagnac 100.7

Créé par le 25 nov 2020 | Dans : actualité, agenda, com com armagnac, com com landes armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, gers, infos, landes, loisirs, mairie, politique

GABARRET

 Lundi à 17 h 30, une  nouvelle émission sera diffusée en partenariat avec la mairie de Gabarret : « Que  se passe-t-il dans notre village ? »

 Dorénavant, tous les 15 jours, cette émission  permettra de mieux prendre connaissance  de ce qui se passe au niveau des travaux effectués, des écoles, du sport, comment fonctionne une mairie, les personnes que les gabardannes et gabardans auront  comme  interlocuteur lors de leurs  démarches, les décisions prises, le travail des employés municipaux…

À cette occasion, la Voix de l’Armagnac accueillera Richard Lazartigues chargé de communication et adjoint au maire de Gabarret Stéphane Barlaud. 

 Comme chaque  lundi à 18 heures, suivra  la rubrique rugbystique  avec Richard et Jean Marc animateurs de la VDA.

 En ce qui concerne  les émissions de  « Via sur la course landaise », elles seront de nouveau à  l’antenne  dès que l’actualité  reprendra.

12345...77

Notre Rousseur |
Solers-Actualités-Culture |
Auregaldelavie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mon esprit critique a des c...
| LE SENEVE
| LORSQUE L’ON EMPECHE UNE FE...