GABARRET

DSC_0009 (36)

Mardi, à l’école privée, à l’invitation d’Hélène Hericher,   professeur de français de sixième,  l’écrivaine Yaël Hassan a rencontré toute la matinée les 39 collégiens  des deux classes de sixième, ainsi que les 22 élèves CM2 de la classe  de Gladys Saint-Martin (enseignante du CM21 et CM2).

 L ’après-midi, Yaël Hassan rencontrait les collégiens des classes de troisième.

 Avant cette rencontre, les élèves   du primaire   avaient lu « Momo, petit prince des Bleuets «  et les collégiens avaient lu le même livre complété par « Momo  des coquelicots » et « Des lauriers pour Momo ».

Ces livres abordent avec beaucoup de réalisme la vie quotidienne et s’adressent à des lecteurs qui ont entre 10 et 15 ans. 

Tous les élèves étaient très motivés et enthousiastes de pouvoir rencontrer  cet auteur de la jeunesse qui a écrit 80 romans et albums.

 La romancière a tout d’abord résumé son parcours personnel et a détaillé sa vie d’auteure :

 « Depuis mon enfance, j’ai toujours écrit, puis j’ai participé à un concours de littérature pour la jeunesse, remporté le prix, puis rencontré une éditrice. Quant à Momo, petit prince des bleuets, c’est mon plus gros succès. J’écris 10 heures par jour pendant six mois et quatre romans à la fois. Les autres six mois, je vais à la rencontre de mes lecteurs, comme ici, aujourd’hui. »

 Les livres de Yaël Hassan sont traduits dans de nombreuses langues.

Les élèves, très sages et très intéressés, ont posé à l’auteure de nombreuses questions auxquelles Yaël Hassan a répondu avec beaucoup de gentillesse et par moments avec beaucoup d’ humour.

Ils ont ainsi appris que tous ses livres avaient été récompensés par des prix littéraires et certains plusieurs fois, ce qui fait un total de 100 prix.  Son premier livre  Un grand-père tombé du ciel »(1996)   a remporté le prix du ministère de la Jeunesse et des Sports, son deuxième livre a été « Manon et Mamina » et son troisième « Momo, petit prince des Bleuets ». Ce dernier sortira au mois de juin en BD. »

La romancière a signalé aux élèves qu’ils étaient très privilégiés :

« Ces rencontres avec un auteur ont un coût pour l’établissement scolaire. Vous êtes des privilégiés.   Ici, dans cet établissement, c’est la deuxième fois que je suis invitée à rencontrer mes lecteurs. 

À l’issue de la rencontre avec les élèves Yaël Hassan, a dédicacé  un livre de Momo à chaque enfant.