janvier 2021

Archive mensuelle

Testez-vous en cure thermale

Créé par le 19 jan 2021 | Dans : actualité, agenda, com com armagnac, com com landes armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, économie, éducation, gers, infos, les sorties, loisirs, mairie, santé, tourisme

 CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

leg-legende-le-docteur

Lundi 8 mars 2021 aura lieu la réouverture des Thermes de Barbotan, ainsi que la reprise de l’Université (Utepsiaa) en collaboration avec l’Office municipal du tourisme.

Lundi 18 janvier, le docteur Charles Garreau, président de l’Université du « Mieux Vivre » a précisé :

 « Les cures thermales sont utiles pour la prévention de santé des personnes. On ne va pas en cure seulement pour soigner une affection. On va en cure pour améliorer sa vie de tous les jours. C’est pour cela que nous avons créé à Barbotan les Thermes, une université de prévention de santé qui complète les traitements des Thermes.

Depuis plus de 25 ans, nous faisons passer un test de prévention aux curistes qui le souhaitent. Nous en avons déjà suivi plus de 6 000 et nous avons un suivi avec les médecins traitants pour qu’ils puissent chez eux, poursuivre les activités de prévention, utiles pour leur santé. En cure, chaque participant est disponible 8 heures par jour pour s’occuper de lui, de ce qu’il doit faire pour mieux vivre chaque jour. Le curiste peut découvrir des activités à faire pour mieux vivre chaque jour et le plus longtemps possible en bonne santé.

L’Université a pour but de l’initier, de lui faire découvrir des activités utiles pour sa santé, sans obligation  et en toute liberté.

Plus de 25 ateliers ont été créés avec les artisans du pays et pour ceux qui ont le même objectif  qui est d’améliorer la santé physique et mentale. »

Évidemment, Charles Garreau convie les personnes à venir  à Barbotan les Thermes, petite cité de la commune de Cazaubon et à retrouver  l’envie de vivre une vie meilleure tous les jours. Il a profité de l’occasion pour souhaiter aux personnes et aux lecteurs du journal  une  année de  réussite et un nouveau départ : « Bonne Année et à bientôt à Barbotan les Thermes! Vous pouvez compter sur nous pour vous aider ! »

Stéphane Barlaud adressera ses vœux

Créé par le 19 jan 2021 | Dans : actualité, agenda, com com landes armagnac, mairie, politique

GABARRET

Mercredi 27 janvier à 18 heures, la radio associative «  La Voix de l’Armagnac » accueillera lors d’une  émission spéciale, Stéphane Barlaud,  maire de Gabarret.

Au sommaire de cette  émission : la  présentation des vœux à la population avec le  bilan 2020, les réalisations  effectuées et les projets  pour la  commune.

La Voix de l’Armagnac convie donc ses auditeurs à être à l’écoute  de cette émission    pour    « Que se passe-t-il dans notre village? »

La Voix de l ‘Armagnac 100.7

BAC Pro S.N et son projet Fusées 2021

Créé par le 19 jan 2021 | Dans : actualité, agenda, com com armagnac, com com landes armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, éducation, infos, landes

GABARRET

Ces 5 dernières années, en parallèle des cours, les lycéens de BAC Pro S.N (Systèmes Numériques) du lycée professionnel privé Saint-Joseph de Gabarret ont multiplié les expériences numériques au travers de projets pédagogiques originaux et ambitieux.

Image de prévisualisation YouTube

Le Bric à Brac de la Croix-Rouge est ouvert

Créé par le 18 jan 2021 | Dans : actualité, agenda, com com armagnac, com com landes armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, gers, infos, les sorties, livres, service social, solidarité

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

IMG_4858

L’unité locale de la Croix-Rouge de Cazaubon a ouvert un Bric à Brac situé rue de Gascogne.

Dans ce bâtiment ouvert à tous, les personnes peuvent y retrouver l’ambiance des vide-greniers, brocantes…, et en même temps, par leurs achats, elles  contribuent à l’élan de solidarité en faveur des bénéficiaires de la Croix-Rouge locale.

Vaisselles, meubles, livres, électroménagers, jouets, bibelots et le coin puériculture, proviennent de dons de particuliers, ainsi que de personnes qui déménagent.

Tout ce qui se trouve au Bric à Brac est en bon état. Pour les personnes bénéficiaires des aides de l’Unité locale, tout est gratuit, et pour les autres personnes,  elles peuvent y trouver le nécessaire pour se dépanner et les acquérir à petit prix.

Cette activité des membres de la Croix-Rouge complète la Vestiboutique située rue de la  Brêche (dans le vieux Cazaubon). Le principe de fonctionnement est le même qu’au Bric à Brac et concerne les vêtements. La Vestiboutique est ouverte à tous.

La Vestiboutique est ouverte le mercredi de 10 à 12 heures et de 14 h 30 à 17 heures (l’hiver), et 18 heures en été, et le jeudi de 14 h 30 à 17 heures (l’hiver), et 18 heures en été. Le Bric à Brac est ouvert le jeudi de 15 à 18 heures, le vendredi de 9 h 30 à 12 h 30, ainsi que sur rendez-vous.

Tous les dons sont acceptés (vêtements, linge de maison, vaisselle, jouets, bibelots,  meubles, électroménager…

Pour les rendez-vous et les renseignements complémentaires, s’adresser au 05 62 09 57 49 ou au 06 07 47 86 31.

4 jours de soldes chez Sprint

Créé par le 18 jan 2021 | Dans : actualité, agenda, com com armagnac, com com landes armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, économie, gers, infos, les sorties

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

IMG_0858

Le magasin Sprint, situé 9 rue d’Albret 32 150 à Barbotan les Thermes, organise quatre jours de soldes. La clientèle bénéficiera de 30% à 50% de remise immédiate sur des vêtements et des chaussures pour hommes et pour dames.

Les soldes auront lieu le mercredi 20, jeudi 21, vendredi 22 et samedi 23 janvier 2021.

Le magasin sprint est ouvert de 10 à 12 heures et de 15 à 18 heures.  

COVID-19 – Couvre-feu à 18 heures

Créé par le 17 jan 2021 | Dans : actualité, agenda, com com armagnac, com com landes armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, éducation, gers, infos, landes, les sorties, Lot et Garonne, politique, santé

GERS

Communiqué de la Préfecture

Le 14 janvier 2021 le Premier ministre a annoncé l’avancée du couvre-feu de 20h00 à 18h00 sur l’ensemble du territoire métropolitain à partir du samedi 16 janvier 2021 pour une durée minimum de 15 jours.

L’objectif du couvre-feu est de limiter les rassemblements durant lesquels les mesures barrières sont moins bien appliquées et où le virus circule rapidement tout en limitant l’impact sur l’économie déjà mise à rude épreuve par l’épidémie.

Les sorties et déplacements sans attestation dérogatoire sont donc interdits de 18h00 à 06h00 sur l’ensemble du territoire métropolitain sous peine d’une amende de 135 € et jusqu’à 3 750 € en cas de récidive.

Par ailleurs, compte tenu du risque de propagation des souches variantes de la COVID-19 le flux transfrontalier sera réduit.

A compter du lundi 18 janvier 2021, les voyageurs venant d’un pays tiers à l’Union Européenne devront présenter un test PCR négatif pour pénétrer sur le territoire national et s’engager sur l’honneur à respecter une septaine.

Dans les rares pays où la réalisation d’un test PCR est impossible, un système de dépistage à l’arrivée sera mis en place avec septaine obligatoire dans un lieu d’hébergement validé par les autoritéComment fonctionne le couvre-feu ?

 

Sur l’ensemble du territoire métropolitain, les sorties et déplacements sont interdits pendant le couvre-feu, sous peine d’une amende de 135 € et jusqu’à 3750 € en cas de récidive.

 

Il n’y a pas de fermeture des transports en commun, notamment pour permettre de répondre aux besoins des dérogations mais le télétravail reste fortement recommandé.

 

Tous les établissements autorisés à ouvrir ne peuvent plus accueillir de public après 18h00.

 

Que faire si je suis obligé de me déplacer ?

 

    Déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle ou le lieu d’enseignement et de formation

    Déplacements pour des consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés ou pour l’achat de produits de santé

    Déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables ou précaires ou pour la garde d’enfants ;

    Déplacement des personnes en situation de handicap et de leur accompagnant ;

    Déplacements pour répondre à une convocation judiciaire ou administrative ;

    Déplacements pour participer à des missions d’intérêt général ;

    Déplacements liés à des transits pour des déplacements de longues distances ;

    Déplacements brefs, dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile pour les besoins des animaux de compagnie.

Éducation

Le confinement du printemps dernier a accru le risque de décrochage scolaire pour les enfants, en particulier les plus défavorisés, maintenir l’ouverture des établissements scolaires est donc un objectif fondamental.

En revanche, il est essentiel, s’agissant des enfants, de durcir les règles sanitaires : le protocole sanitaire dans les cantines scolaires sera renforcé prochainement (pas de brassage des enfants à la cantine, allongement des temps de restauration, plats à emporter), et jusqu’à nouvel ordre les activités physiques extrascolaires en intérieur seront interdites.

La capacité de dépistage dans les établissements scolaires sera également augmentée, avec un objectif de 300 000 tests par semaine et des objectifs fixés par académie.

Concernant l’enseignement supérieur, le passage de 100 % des enseignements à distance a été difficile à vivre pour de nombreux étudiants, avec un sentiment d’isolement, mais aussi de vraies difficultés pédagogiques. C’est pourquoi, les 1ères années en travaux dirigés seront autorisées à revenir en présentiel en demi-groupes, dans le cadre de protocoles extrêmement stricts à partir du 25 janvier.

Personnes âgées

Afin de lutter contre la solitude des ainés les visites en EHPAD et en maison de retraite sont autorisées dans le strict respect des mesures barrières.

Travail

Le télétravail est fortement recommandé partout où il est possible.

Commerces et établissements recevant du public (ERP)

Les commerces ont repris leurs activités le 28 novembre dernier tout comme les auto-écoles, les agents immobiliers et les services à domicile avec un protocole sanitaire strict. La mise en place du couvre-feu impose cependant une fermeture à 18h00 pour l’ensemble de ces établissements.

Pour limiter la concentration des flux et favoriser l’activité commerciale, les possibilités d’ouverture des commerces le dimanche sont élargies et les établissements sont encouragés à se saisir des possibilités d’ouverture supplémentaire sur la pause déjeuner.

L’ensemble des secteurs faisant toujours l’objet de fermetures administratives (bars, restaurants, boites de nuit…) ou directement impactés par les mesures sanitaires continueront de bénéficier de mesures d’aides.

Activités culturelles

Toutes les activités, tous les établissements, tous les équipements qui sont aujourd’hui fermés, le resteront encore au cours des prochaines semaines. C’est le cas des cinémas, des théâtres, des salles de spectacle, des équipements sportifs ou de loisirs. C’est également le cas pour les bars et les restaurants. La situation sera réévaluée le 20 janvier prochain, afin d’examiner, alors, s’il est possible d’envisager une réouverture.

S’agissant des stations de sport d’hiver, la circulation épidémique ne permet pas d’envisager une réouverture avant le mois de février.

Lieux de culte

Les offices dans les lieux de cultes sont autorisés, les fidèles doivent respecter une règle d’un siège sur trois et d’une rangée sur deux pour y assister.

Déplacements internationaux

Compte tenu du risque de propagation des souches variantes de la COVID-19 le flux transfrontalier sera réduit. A compter du lundi 18 janvier 2021, les voyageurs venant d’un pays tiers à l’Union Européenne devront présenter un test PCR négatif pour pénétrer sur le territoire national et s’engager sur l’honneur à respecter une septaine.

Dans les rares pays où la réalisation d’un test PCR est impossible, un système de dépistage à l’arrivée sera mis en place avec septaine obligatoire dans un lieu d’hébergement validé par les autorités publiques.

MESURES COMPLÉMENTAIRES EN VIGUEUR DANS LE GERS

Port du masque

Dans le Gers, le port du masque de protection est obligatoire jusqu’au 2 février 2021 pour toute personne âgée de onze ans ou plus  :

- dans les communes de AUCH, BARCELONNE-DU-GERS, CAZAUBON, CONDOM, EAUZE, FLEURANCE, GIMONT, L’ISLE-JOURDAIN, LECTOURE, LOMBEZ, MARCIAC, MASSEUBE, MAUVEZIN, MIELAN, MIRANDE, NOGARO, PAVIE, PLAISANCE, PUJAUDRAN, RISCLE, SAMATAN et VIC-FEZENSAC.

- dans les autres communes, le port du masque reste obligatoire dans l’espace public aux abords immédiats et dans un rayon de 30 mètres autour de leur accès (entrées ou sorties)  :

 des établissements suivants : établissements d’accueil du jeune enfant (EAJE), centres de loisirs, écoles, collèges, lycées, établissements relevant de l’enseignement agricoles et ceux dispensant un enseignement universitaire. Cette obligation est étendue aux emplacements situés sur la voie publique correspondant aux arrêts de stations desservis par les véhicules de transport scolaire.

    sur tous les types de marchés de plein vents ou couverts

- dans un rassemblement de plus de 6 personnes dans l’espace public et lieux ouverts au public

- aux abords immédiats et à l’intérieur des cimetières

- sur les parkings, aux abords et à l’intérieur de toutes les enseignes de la grande distribution, quels qu’en soient les domaines d’activités.

Transports routiers – Restauration

Avec la pandémie de la COVID-19, la France, comme tous les pays du monde, a traversé et traverse encore une épreuve sanitaire jamais vécue auparavant. Cette épreuve a eu des conséquences économiques immédiates et inédites. Nous entrons aujourd’hui dans une nouvelle phase : celle de la relance et de la reconstruction.

Ce plan, de 100 milliards d’euros, est le plan européen le plus important en part du PIB. C’est 4 fois plus que le plan de 2008 pour répondre à la crise financière. C’est un engagement exceptionnel de la France pour répondre à la crise, sauver l’emploi et préparer la société de demain.

Les vœux du maire et de son conseil municipal

Créé par le 13 jan 2021 | Dans : actualité, agenda, com com landes armagnac, élection, infos, landes, mairie, patrimoine, politique, solidarité, travaux

ESCALANS

IMG_4975

Samedi matin, à la mairie, Jean Barrère, maire de la commune et des conseillers municipaux se sont retrouvés et se sont répartis  la tournée des visites à tous les foyers du village afin de leur porter des cadeaux.

Suite à   l’impossibilité de faire la soirée des vœux avec le Père Noël, ainsi que le repas pour les aînés, le conseil municipal a décidé de faire cette tournée pour souhaiter les vœux   à tous, offrir leurs jouets aux  25 enfants jusqu’à 10 ans et offrir  un petit panier garni à chaque foyer. 

Avant de commencer la tournée, Jean Barrère a détaillé le bilan de l’année 2020, tout en commençant à souhaiter la bienvenue aux nouveaux habitants. L’état civil révèle 8 décès et un mariage :

«  Cette année a été très dure pour le plus grand nombre, notamment sur le plan sanitaire, social et économique. Je remercie tous ceux qui ont adouci ces moments difficiles par des élans de solidarité  et notamment Eliette, Denise, Annie et Catherine qui ont fabriqué 600 masques. Ce fut une année d’élection, sans la traditionnelle mayade pour remercier les escalanais, qui ont installé leur nouveau conseil municipal. Nous avons  signé la  promesse de bail pour réaliser  en lien avec Losse un projet  agrivoltaïque. En ce moment, c’est la dernière étape pour Numérues. Chaque habitation va recevoir durant le premier trimestre 2021 les numéros qui lui correspondent. Au lotissement de la Biche au bois, un premier lot a été vendu et nous avons quelques options sur les cinq lots qui restent. »

Pour l’année 2021, il est programmé la réfection des jeux au lotissement Pignada. Le gros chantier à lancer de l’année sera la restauration de l’église de Sainte Meille (couverture, travaux intérieurs). En premier, nous réaliserons un estimatif, puis nous rechercherons des financements auprès du Conseil départemental, DETR, Fondation du patrimoine…

Le logement de l’ancienne mairie sera libre à partir du 1er février, les personnes qui cherchent un logement peuvent se renseigner à la mairie.

Jean Barrère a profité de l’occasion  pour souhaiter, au nom de la municipalité,  ses vœux de prompt et total rétablissement à l’employé communal  Nicolas Blagnan et les vœux à Adeline, la secrétaire de mairie. Il remercie les associations qui, suite au Covid 19, n’ont pas animé le village cette année et pour cette raison, n’ont pas  demandé de subventions.

 

Influenza aviaire

Créé par le 12 jan 2021 | Dans : actualité, agenda, agriculture, com com armagnac, com com landes armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, économie, gers, infos, landes, Lot et Garonne, politique, santé

LANDES-GERS

Communiqué du Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation

Julien Denormandie à la rencontre des éleveurs dans les Landes et le Gers Paris, le 12 janvier 2021.

 Le ministre de l’agriculture et de l’alimentation, Julien Denormandie, s’est rendu successivement dans les Landes le 8 janvier puis dans le Gers ce jour, afin d’exprimer le soutien de l’État aux filières avicoles touchées de plein fouet par cette nouvelle épizootie d’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP).

Il a également salué les services de L’État et tous les acteurs qui sont pleinement mobilisés dans la gestion de cette crise.

 À la date du 11 janvier (mi-journée), on dénombre 197 foyers d’influenza aviaire H5N8 dont 170 foyers d’infection dans les Landes, 7 dans les Pyrénées-Atlantiques, 6 dans le Gers et 2 dans les Hautes-Pyrénées. 

Julien Denormandie a rappelé que tout devait être mis en œuvre pour endiguer la propagation du virus et protéger les zones encore indemnes. Face à un virus extrêmement contagieux entre oiseaux cette année, et comme annoncé le 7 janvier, les élevages de volailles doivent être dépeuplés rapidement dans un rayon de 5 km, et les mouvements interdits dans un rayon de 20 km.

Le ministre a également insisté sur l’impérieuse nécessité de garantir la biosécurité dans les élevages, et rappelé que le gouvernement avait prévu des aides à cet effet dans le Plan de relance.

Un arrêté ministériel qui liste les communes dans lesquelles des abattages préventifs peuvent être ordonnés a été publié aujourd’hui 12 janvier au Journal Officiel.

Il vise toutes les communes du Gers, des Landes, Pyrénées-Atlantiques et Hautes-Pyrénées. Dans le département du Lot-et-Garonne, 11 communes limitrophes du Gers pourront faire l’objet d’une telle mesure.

Sur cette base, les préfets pourront ordonner les abattages, au vu de la localisation des foyers, dans les communes et exploitations concernées. Les capacités d’abattage sont par ailleurs significativement augmentées avec la réquisition de 5 abattoirs situés sur les communes de Gibret (Landes), Montaut (Landes), Came (Pyrénées-Atlantiques), Maubourguet (Hautes-Pyrénées) et Castelnau d’Auzan (Gers). 

À ce jour, près de 700 000 volailles (essentiellement des canards) ont été abattus sur ordre de l’administration suite à la détection de foyers ou de manière préventive.

 Le ministre a réaffirmé que l’État compenserait les pertes subies par les éleveurs. Les procédures administratives pour l’indemnisation de la valeur marchande des animaux sont d’ores-et-déjà en place, permettant le versement d’acomptes pour les élevages touchées par les abattages.

Interdiction de circuler aux poids-lourds de plus de 19 tonnes

Créé par le 12 jan 2021 | Dans : actualité, agenda, com com armagnac, com com landes armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, gers, infos, landes, politique

GERS

Photo: Conseil départemental du Gers

Photo: Conseil départemental du Gers

Communiqué du Conseil départemental du Gers

De Manciet à Barcelonne du Gers : les poids-lourds de plus de 19 tonnes en transit définitivement interdits par un arrêté du Département du Gers

 À partir du 7 janvier 2021, les poids-lourds de plus de 19 tonnes en transit, c’est-à-dire les PL qui n’ont ni prise ni dépôt de marchandises dans le Département du Gers et/ou dans les départements limitrophes ne sont plus autorisés à circuler sur les RD 931 et 924 qui relient Manciet à Barcelonne du Gers, en passant par Nogaro.

Trois ans se sont écoulés depuis la promesse faite par Philippe MARTIN Président du Conseil Départemental du Gers, un jour de manifestation contre le trafic de grand transità Nogaro ; trois années au cours desquelles le Département sécurise, techniquement et juridiquement, les contours de ce projet d’arrêté permanent.

Le statut de Routes à Grande Circulation (RGC) de cette section ne permettant pas au Département et aux maires des communes traversées de prendre en pleine autonomie et responsabilité leurs décisions, la première étape de construction de ce long dossier consiste à demander le déclassement de cette portion routière ; c’est chose faite puisqu’en juillet 2019, le Département dépose la demande de déclassement assortie d’une étude d’impact auprès des services de l’Etat. Ces derniers s’engagent par ailleurs à soutenir le dossier. Pour l’heure, la demande reste en cours d’étude au Ministère.

Cette première phase est suivie par des étapes complémentaires permettant de prouver les nuisances occasionnées par ce trafic sur la vie locale : production d’études acoustiques, d’études relatives à la qualité de l’air dans la traversée de Nogaro notamment.

Enfin des phases de concertation avec les services de l’Etat, les élus locaux, les Départements voisins, et surtout les professionnels du transport routier permettent d’ajuster le projet et mesurer les impacts de celui-ci.

Des phases d’expérimentation « grandeur nature » pendant les chantiers de revêtement routier conduits pour l’un fin 2019 et pour l’autre fin 2020 sur cette portion routière, permettent de s’assurer que ces mesures restent proportionnées, raisonnables et efficaces.

C’est grâce à un dossier fiable et étayé que le Département obtient l’avis favorable du Préfet pour exclure définitivement la circulation des PL de 19 tonnes en transit sur les RD 924 et 931. Les forces de l’ordre veilleront au respect de ces dispositions.

Covid 19: Circulation de plus en plus active

Créé par le 12 jan 2021 | Dans : actualité, agenda, com com armagnac, com com landes armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, gers, infos, landes, politique, santé

GERS

Communiqué de la Préfecture


CIRCULATION DE PLUS EN PLUS ACTIVE DANS LE GERS,
ISOLONS NOUS LORSQUE NOUS SOMMES POSITIFS OU CAS CONTACT

Continuons à respecter LES GESTES BARRIÈRES
partout et toujours


Le virus circule de plus en plus dans le Gers depuis le début de l’année. 3845 cas confirmés ont été recensés dans le département depuis le début de l’épidémie.

Depuis plusieurs jours, le taux d’incidence augmente : pour la période du 2 au 8 janvier, il se situe à 165,2. Pour rappel en octobre, il était de 76,3, en novembre 80,5 et fin décembre à 100.

44 personnes sont actuellement hospitalisées.

Xavier Brunetière, préfet du Gers, rappelle que toute personne positive à la Covid ou cas contact doit s’isoler. Lorsqu’elle est contactée par l’assurance maladie, elle peut faire part de toute difficulté à respecter l’isolement et être accompagnée. Il s’agit de se protéger et de sauver des vies.

Pour faire face à cette dynamique de l’épidémie, il est impératif de respecter les gestes barrières et le port du masque le plus largement possible, pour nous protéger et protéger les personnes vulnérables.

  • se laver les mains ou les désinfecter avec une solution hydro-alcoolique,

  • maintenir une distance d’au moins un mètre entre les personnes et le cas échéant porter le masque lorsque cette distance ne peut être garantie.

  • porter un masque quand c’est obligatoire ou quand la distance ne peut être respectée.

  • Réduire le nombre de contact ; éviter les rassemblements (famille, amis) de plus de 6 personnes.

  • aérer votre logement ou votre lieu de travail toutes les heures.

  • - se faire tester en cas de symptômes ou de contact avec des personnes vulnérables

Tousanticovid

Afin de stopper au plus vite les chaînes de contamination, grâce à une application basée sur le Bluetooth, si vous êtes positif, vous informez les personnes ayant été à proximité afin qu’elles puissent être prises en charge le plus tôt possible.

Cette application est disponible au téléchargement sur : https://bonjour.tousanticovid.gouv.fr/

 

1234

Notre Rousseur |
Solers-Actualités-Culture |
Auregaldelavie |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Mon esprit critique a des c...
| LE SENEVE
| LORSQUE L’ON EMPECHE UNE FE...