CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

IMG_4885

Élodie Carré, nutritionniste, intervenante et animatrice  du Centre permanent d’initiative à l’environnement (CPIE),   a présenté le projet  Man’Gers  de Gers-solidarité,  aux  membres de l’Unité locale de la Croix-Rouge de Cazaubon qui s’occupent  de l’aide alimentaire apportée aux  personnes les plus démunies du canton.

La première phase de ce projet départemental vient de démarrer avec des temps d’immersion auprès des bénévoles et personnes concernées qui s’impliquent ou bénéficient des associations d’aide alimentaire Gersoises.

Élodie Carré a précisé :

« S’alimenter est un besoin vital quotidien pour chacun et devient, de fait, un sujet fédérateur. Le projet Man’Gers a pour but de construire un modèle éducatif et pédagogique départemental, pérenne, adaptable aux publics et aux territoires. Les partenaires déjà actifs sur le sujet de l’insécurité alimentaire sont associés à notre démarche. Ce projet  s’inscrit dans le projet alimentaire territorial (PAT)  qui consiste à   favoriser l’accès à une alimentation de qualité aux populations défavorisées. Les personnes concernées par l’aide alimentaire représentent une population en difficulté sociale et financière. L’intérêt de cette démarche “d’aller-vers” consiste à leur apporter les moyens d’améliorer leur quotidien sur les plans alimentaire, nutritionnel, santé et budgétaire. »

Ces  temps de rencontres ainsi que d’échanges permettront par la suite  aux professionnels du CPIE et de l’association de  diététiciennes (MIAM) d’élaborer à terme une évaluation qui sera basée sur les besoins et demandes du terrain. Cette restitution prévue pour le mois de février va permettre de continuer une construction et une mise en œuvre adaptée du projet, possiblement sous forme d’ateliers cuisine éducatifs, formations ou autres actions thématiques.

« Ces temps d’immersion  au centre de distribution alimentaire de Cazaubon, comme dans les autres, sont pour nous une occasion de répondre à trois questionnements de départ  qui sont les suivants : Quels sont les axes et thématiques qui intéressent les bénévoles ? Les personnes concernées ? Sont-ils les mêmes ? Le modèle, sous forme d’ateliers cuisine éducative initialement envisagés, est-il opportun ? Est-il suffisant pour accompagner au changement? Et à  partir des constats et des échanges sur cette période, nous pourrons choisir quel est le modèle départemental à privilégier, concernant la mise en œuvre de ce projet. » a conclu Élodie Carré.

Pour le moment, les centres de distributions concernés  sont la Maison des solidarités à Auch,  le Secours Populaire de Condom,   le Secours Populaire de Lectoure, la Croix- Rouge de Mirande et l’Unité locale de la  Croix-Rouge de Cazaubon-Barbotan les Thermes.