CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

IMG_4574

La municipalité précédente avait posé sa candidature pour être reconnue centre de préparation pour les jeux olympiques de Paris en 2024.

Dans son courrier du 5 octobre, Paris 2024, a communiqué  à la municipalité cazaubonnaise le résultat de sa candidature, et vendredi après-midi,   Isabelle Tintané, maire de Cazaubon-Barbotan les Thermes et conseillère départementale, a communiqué  sur ce dossier :

« C’est avec un grand plaisir que nous avons appris que la commune de Cazaubon avait été retenue comme centre de préparation pour les Jeux Olympiques de Paris 2024 pour l’aviron olympique et paralympique.

Bien entendu, il ne s’agit pas de recevoir des épreuves olympiques qui elles, auront lieu en région parisienne sur l’île de loisirs de Vaires-Torcy en Seine-et-Marne.

Les centres de préparations sont des lieux qui seront catalogués puis proposés aux Comités Nationaux Olympiques et Paralympiques.

Ces derniers sont souverains dans leurs choix, le comité d’organisation « Paris 2024 » n’intervient pas. Nous ne pouvons donc pas être certains que notre commune et son bassin accueilleront l’entrainement d’athlètes. À  titre d’information, parmi les 700 centres de préparation mis en place pour Londres 2012, seul un tiers avait été utilisé pendant toute la durée de l’olympiade.

Le fait que la candidature de Cazaubon ait été retenue démontre, si besoin est, l’excellence de son bassin d’aviron où la fédération française aime organiser des compétitions d’envergures. Néanmoins, le lac ne suffit pas, seul, à remplir l’ensemble des conditions d’accueil. Le dossier de notre commune a été étayé avec le projet de construction d’un nouveau bâtiment sportif doté d’un grand nombre d’équipements. À ce jour, la municipalité est toujours en phase de concertation, en ces moments financièrement compliqués, quant à la réalisation de ce projet.

Enfin, nous pouvons être certains que la commune, les cazaubonnaises et les cazaubonnais sauront être des hôtes parfaits si une ou des délégations étrangères venaient s’entrainer sur le lac de l’Uby. »