octobre 2020

Archive mensuelle

Lettre du maire d’Eauze au préfet du Gers

Créé par le 31 oct 2020 | Dans : actualité, agenda, com com armagnac, économie, gers, infos, les sorties, mairie, politique, santé, solidarité

  ÉAUZE

ÉAUZE, le 31 Octobre 2020

Le Maire d’ÉAUZE

Conseiller Départemental

à

Monsieur le Préfet du Gers

Préfecture du Gers3 Place du Préfet Claude-Érignac

32 007 AUCH Cedex

Monsieur le Préfet,

À l’instar de nombreux maires de France, je m’étonne de la décision gouvernementale de « fermer » certains commerces, souvent de très petites entreprises alors que, dans les rayons des grandes surfaces, tout est autorisé.

Je ne ferai pas partie de cette cohorte d’élus qui, par arrêté municipal, conteste des mesures sanitaires qui ne relèvent que d’une politique nationale menée exclusivement sous l’autorité de l’État. Cette attitude n’est pas digne de celui ou de celle qui représente l’État sur sa commune et de ce fait, met à mal les fondements de notre République et sa cohésion.

Néanmoins, comment expliquer à des petits commerces, que leur fermeture serait salutaire pour la santé de leurs concitoyens et parallèlement, autoriser et encourager la consommation de masse dans les grandes surfaces et pire encore, sur des sites marchands via Internet.

La priorité est bien évidemment de préserver notre système de santé pour faire face à cette deuxième vague, système de santé au bord de l’implosion. Il ne faut pas perdre de vue cet objectif qui est de tout mettre en œuvre pour ralentir la circulation du virus. Soit on procède à un confinement strict de la population comme au mois de mars avec les conséquences sociales et économiques que cela entraine, soit comme c’est le cas aujourd’hui, on procède à un confinement « allégé » en maintenant un grand nombre de la population au travail.

Il me semble que dans ce cas de figure, les petits commerces qui ont maintenant le savoir-faire pour gérer les flux dans les magasins, sont injustement et abusivement sanctionnés par cette fermeture générale.

J’ose espérer que dans les jours qui viennent, ces remarques multiples d’élus locaux feront infléchir le gouvernement pour traiter avec discernement la problématique de notre tissu économique de centre-ville.

 Soyez assuré, Monsieur le Préfet, de ma parfaite loyauté et de mon total dévouement à mon poste de responsabilité pour accompagner dans ces temps difficiles l’action gouvernementale. L’état sanitaire du pays requiert solidarité de tous, au côté de l’État et des soignants dont je fais partie également.

Très respectueusement,

Michel GABAS

Maire d’Eauze et

Conseiller Départemental

La Voix de l’Armagnac

Créé par le 31 oct 2020 | Dans : actualité, agenda, com com armagnac, com com landes armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, gers, infos, landes, Lot et Garonne, mairie, musique, politique

GABARRET

Ce lundi, à 17 h 30, les auditeurs découvriront une  nouvelle émission « Que se passe-t-il dans notre village?» avec l’adjoint au maire Richard Lazartigues. Stéphane  Barlaud, maire de Gabarret interviendra également sur les ondes, dès qu’il le jugera nécessaire. 

En effet, dorénavant, tous les 15 jours,  un espace radiophonique est laissé à la communication mairie .

À 18 heures suivra  l’émission rugbystique. Si par cas, la mairie avait des informations qui ne peuvent attendre, Richard Lazartigues  pourra intervenir lors des informations générales en direct du studio, le soir dès 18 heures.

La CCGA soutient la recherche et l’innovation routière

Créé par le 27 oct 2020 | Dans : actualité, com com armagnac, économie, gers, infos, mairie, travaux

GRAND ARMAGNAC

Photo: CCGA

Photo: CCGA

Sous l’impulsion de son président Philippe Beyries, de son vice-président en charge de la voirie Gérard Gourgues et du directeur des services techniques Thierry Duprat, le bureau de la Communauté de communes du Grand Armagnac (CCGA) a permis à l’entreprise de travaux publics COLAS de réaliser un chantier test sur la commune de Maupas. Ainsi et indirectement, la CCGA est acteur dans la recherche pour la préservation des ressources naturelles et de l’environnement.

Le laboratoire central Paris de COLAS a travaillé sur deux formulations d’émulsion pour utiliser 100 % de granulats recyclés dans le but de diminuer l’impact environnemental des travaux routiers, de préserver les ressources naturelles en granulats et de valoriser au maximum les matériaux issus des chantiers de travaux publics. Aussi, deux planches d’essai de couches de roulement en enrobés à froid, ont été réalisées au mois  d’octobre pour une simulation en condition réelle de mise en œuvre. Celles-ci feront l’objet d’un suivi régulier afin d’en apprécier le comportement dans le temps et de se rendre compte si l’une ou l’autre de ces formulations est pérenne.

106 licenciés au club de tennis

Créé par le 24 oct 2020 | Dans : actualité, com com armagnac, éducation, gers, infos, loisirs, sport

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

 

Photo:TCCB

Photo:TCCB

Éric Paillassou et Henri Portes

Vendredi soir, les licenciés du  Tennis club Cazaubon Barbotan (TCCB) étaient conviés au Pôle pour assister à l’assemblée générale.

 Les membres du bureau ont exprimé leur satisfaction en voyant le nombre de licenciés et de parents présents, ce qui démontre l’attachement qu’ils portent à la vie du club.

Pour la saison sportive 2019-2020, le club a enregistré 106 licenciés. Éric Paillassou, président du TCCB a précisé :

« 106 licenciés est un chiffre qui n’était plus atteint depuis 2005. Quant à l’école de tennis, elle est très dynamique avec ses 68 licenciés qui suivent assidûment les cours. Par semaine, ce sont 19 heures de cours qui sont dispensées. »

Durant cette saison sportive, des équipes féminines et masculines étaient engagées  en compétitions départementales et régionales.

La crise sanitaire a obligé le club à annuler le traditionnel  tournoi, ainsi que certains plateaux Galaxie pour les jeunes et le dernier trimestre de l’école de tennis.

Éric Paillassou a précisé :

Photo:TCCB

Photo:TCCB

« Une attention particulière sera portée aux jeunes pour cette nouvelle saison avec l’organisation de stages et de rassemblements (plateaux galaxie). À ce sujet, un stage multisport a été organisé vendredi et samedi, regroupant 12 jeunes. Tennis, tir à l’arc, vtt et foot étaient au programme. Ce stage a  été très apprécié par les jeunes. »

Photo:TCCB

Photo:TCCB

Les membres du  bureau se sont ensuite exprimés sur l’aménagement  qu’ils souhaiteraient obtenir à court terme :

« Nous souhaitons que le club soit doté d’un chalet au Lac,  afin de poursuivre la dynamique actuelle. Le mobile home n’est plus du tout adapté aux attentes et aux besoins du club. »

Sophie Darnaudery a intégré le bureau qui est reconduit dans sa totalité avec Éric Paillassou, président.

Le retour de Cadero

Créé par le 24 oct 2020 | Dans : actualité, com com armagnac, gers, infos, mairie, musique

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

IMG_4723

 Jeudi 22 octobre, dès 15 h 30, à la Maison du tourisme, les cazaubonnais, gabardans et curistes avaient rendez-vous avec  les musiciens du groupe Cadero.

Avant de présenter les musiciens du groupe et la vie de Django Reinhart, André Magnouac a rappelé que depuis trois ans, le groupe Cadero ne s’était pas produit sur la scène de Barbotan et qu’évidemment, il tenait à  remercier la nouvelle municipalité :

« Cette dernière a renouvelé le contrat avec notre groupe, permettant ainsi, notre retour dans la cité thermale.  Ce concert gratuit qui durera environ 1 h 30, vous est offert par la municipalité. »

André Magnouac a invité l’assistance à garder les masques et à respecter les distances, puis il a présenté les musiciens, tous des professionnels et des amis de longue date :

«  Michel Devaux  à la guitare chorus, Jean-Jacques Ratier à la clarinette, André Pelven à la guitare et moi-même à la contrebasse. »

Avant de rendre hommage en musique  à Django Reinhart, André Magnouac a résumé sa vie, ainsi que  son œuvre musicale : « Ce guitariste, qui a marqué le XXe siècle, est aujourd’hui une légende. Ses compositions empreintes de jazz et de musique tzigane ont donné naissance au jazz manouche… »

Comme il y a trois ans, le répertoire de  Django Reinhart, interprété par Cadero a été très apprécié par un public important. Le beau temps a permis à certains d’assister au concert tout en s’installant en plein air devant la Maison du tourisme.

Covid 19 état d’urgence sur l’ensemble du territoire national

Créé par le 24 oct 2020 | Dans : actualité, agenda, com com armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, gers, infos, les sorties, loisirs, politique, santé

GERS

Communiqué  de la préfecture

L’ensemble du pays a été placé en état d’urgence sanitaire le 17 octobre 2020 et un couvre-feu a été instauré dans huit départements particulièrement touchés par l’épidémie de la coronavirus.

Face à la dégradation sanitaire constatée ces derniers jours, le couvre-feu concerne à compter du vendredi 23 octobre minuit, 54 départements et la Polynésie française.

Le département du Gers est placé en état d’urgence sanitaire mais son territoire n’est pas concerné, à ce stade, par les mesures de couvre-feu.

Rappel des mesures de prévention en vigueur depuis le 17 octobre :

 Sur le territoire national

 Pas de rassemblement à plus de 6 dans l’espace public ;

 Protocole sanitaire renforcée dans les bars et restaurants ;

 Règle d’occupation d’un siège sur deux ou groupe de 6 dans les lieux où l’on est assis ;

 Régulation des visiteurs dans les établissements recevant du public (ERP) : 4m² par personne ;

 Interdiction des rassemblements privés (mariage, soirée étudiante…)

Renforcement du télétravail : 2 à 3 jours minimum.

Sur le département du Gers :

Port du masque obligatoire

Toute personne de onze ans ou plus se déplaçant à pied, doit porter un masque de protection, en complément de l’obligation du respect des mesures barrières lorsqu’elle se trouve :

 Dans un rassemblement de plus de 6 personnes sur la voie publique, ainsi que dans les marchés de plein vent, brocantes et vide-greniers ;

 Sur la voie publique dans un rayon de 30 mètres autour des crèches et établissements d’enseignement, aires et parkings de transports scolaires ;

 Rassemblements

Interdiction de vendre et consommer des boissons ou de la nourriture sauf si celles-ci peuvent être consommées assis

 Evénements festifs

Interdiction d’organiser des événements festifs dans les établissements recevant du public (salles des fêtes, salles polyvalentes,…) sauf pour les évènements imposant le port du masque et interdisant la consommation de boissons et d’alimentation

 Etablissements recevant du public (ERP)

 Dans les bars et restaurants, les clients renseignent un cahier de rappel pour pouvoir être contactés si nécessaire ;

 L’exploitant peut refuser l’accès à son établissement aux clients ou usagers qui refusent d’utiliser le gel hydro alcoolique mis à leur disposition.

Les indicateurs de suivi de la situation sanitaire du Gers continueront à se dégrader. Xavier Brunetière, préfet du Gers, a décidé par arrêté préfectoral du 23 octobre 2020, l’entrée en vigueur ce jour à minuit, des mesures complémentaires suivantes :

Interdiction de consommer des boissons et de se restaurer lors d’événements sportifs, de foires, de salons et de marchés couverts ou de plein air et dans un rayon de 50 mètres autour de ces événements.

 Limiter dans les enceintes sportives, l’utilisation des vestiaires à six personnes à la fois.

À compter du lundi 26 octobre 2020 les événements et manifestations sportives se dérouleront à huis clos.

Les forces de l’ordre demeurent mobilisées pour veiller à l’application stricte de ces mesures.

Par ailleurs et afin de limiter les rassemblements festifs à l’origine de nombreux foyers de contaminations, le préfet du Gers recommande de ne pas se réunir à plus de six personnes dans le cadre privé.

Luttons ensemble contre la Covid-19 en respectant ces mesures et en appliquant les mesures barrières.

L’Office de tourisme de la CCGA a un nouveau directeur

Créé par le 22 oct 2020 | Dans : actualité, com com armagnac, économie, éducation, gers, infos, loisirs, tourisme

GRAND ARMAGNAC

IMG_4671

Dans la poursuite du développement de l’office de tourisme  et du thermalisme de la Communauté des communes du Grand Armagnac, cette dernière avait lancé un appel à candidatures pour pourvoir le poste de directeur de l’office.

Parmi les candidatures reçues, les élus ont retenu le dossier de Yann Garnache.  Après s’être entretenus avec lui, ils ont convenu qu’il  correspondait parfaitement au profil qu’ils recherchaient.

Yann Garnache depuis 2010, était directeur du pôle tourisme et du musée du sel à Salins les Bains.

 La Grande Saline est  inscrite au patrimoine de l’Unesco et son musée du sel (Musée de France) a  vu  la  fréquentation  de  visiteurs  passer  de  48 000 à  75 000. Ce  succès  a  permis  à  ce  site  de  devenir  le  premier site payant visité du Jura et de créer des emplois directs et indirects. La fréquentation aux thermes a bénéficié de ce regain.

Dans son précédent poste de directeur de l’Office de tourisme, par ses compétences et son dynamisme, Yann Garnache, en plus de la refonte du site Internet, a contribué à l’amélioration de l’accueil, et avec son équipe, à l’organisation des journées du patrimoine, nuits des musées, concerts estivaux, journées de l’archéologie…Il a aussi sérieusement contribué à l’obtention des labels Tourisme et handicap, classement en catégorie 1, ainsi que Marque  et qualité, vignobles et découvertes…Parmi les autres réalisations en faveur du développement touristique, il faut compter la création du groupe local qualité, ainsi que le club des ambassadeurs, les pots d’accueil des curistes, le passeport curiste avec les commerçants locaux, la mise en place des visites audio-guidées en 8 langues, de nombreuses animations pédagogiques pour les scolaires, le développement de randonnées pédestres thématiques et le développement de la boutique (plus de 48% par an).

Pour rejoindre son nouveau poste au siège de l’OTT de la CCGA, Yann Garnache  a été motivé par  l’implication durant des années des élus de la CCGA, par l’investissement du personnel, la diversité du territoire, ses valeurs, ses richesses et les possibilités de développement :

« Le Grand Armagnac avec ses 25 communes, m’a interpellé tant par ses richesses diverses, notamment les Thermes de Barbotan, Eauze capitale antique (Elusa) les marchés  traditionnels, les vignobles, alambics, ainsi que sa gastronomie. »   

Catherine Beaunez dédicace sa BD

Créé par le 22 oct 2020 | Dans : actualité, agenda, com com armagnac, infos, les sorties, livres

CAZAUBON-BRBOTAN LES THERMES

Lundi 26 octobre à partir de 14 heures et jusqu’à 19 heures, à la maison de la presse de Barbotan les Thermes, située au 39 avenue des Thermes, la dessinatrice Catherine Beaunez rencontrera le public et dédicacera sa dernière BD ayant pour thème le confinement.

Côtes de Gascogne, un millésime de qualité inédit

Créé par le 21 oct 2020 | Dans : actualité, agriculture, com com armagnac, com com landes armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, économie, gers, infos, landes

GRAND ARMAGNAC

Photo: Côtes de Gascogne

Photo: Côtes de Gascogne

À  Eauze, le Syndicat  Interprofession des Vins Côtes de Gascogne a présenté le millésime 2020.  

Évidemment, étaient présents Alain Desprats et Amandine Lalanne, codirecteurs du Syndicat, et  Olivier Dabadie, président de l’interprofession.

Amandine Lalanne a tout d’abord rappelé les conditions exceptionnelles de cette année 2020 :

« Sur ce millésime 2020, les vignerons des Côtes de Gascogne ont dû composer avec de nombreux aléas climatiques, notamment un hiver très doux et très sec qui a engendré un débourrement très précoce d’une quinzaine de jours, quelques vignes affectées par un gel printanier le 27 mars, un printemps chaud et très humide suivi d’un été très sec, aux conditions caniculaires, début août.

De plus, deux orages chargés de grêle et aux vents tempétueux, les 12 et 15 août ont occasionné des dégâts significatifs sur 5% des surfaces du vignoble. Bien heureusement, la générosité en ensoleillement et en température moyenne (supérieure de 2°C à la référence historique) de ce millésime 2020,  d’où sa caractérisation de millésime solaire – les épisodes pluvieux salvateurs de mi-août et les nuits fraîches de début septembre, ont constitué des conditions idoines à la maturation de nos cépages et à la composition de profils qualitatifs inédits des Côtes de Gascogne. »

 En complément de ces informations, les professionnels des Côtes de Gascogne ont précisé :

«  Jamais un millésime n’a été aussi précoce. Les deux semaines d’avance observées au moment du débourrement se sont confirmées à l’heure des vendanges. Sur un plan quantitatif, la récolte est dans la normalité des dix derniers millésimes. Elle devrait se positionner à un niveau tout juste inférieur au millésime 2019, certainement dans la lignée de 2017.

Ce millésime, ces vendanges et ces vinifications ont été éprouvants pour les vignerons et les techniciens mais la récompense est indiscutablement au rendez-vous. »

Il  est certain que les connaisseurs et  les amateurs des Côtes de Gascogne sauront les apprécier.

Les premières cuvées 2020 ont été disponibles  sur le marché à partir du jeudi 15 octobre, date officielle de sortie des Côtes de Gascogne primeurs.

Amandine Lalanne invite les personnes  à  découvrir et à déguster  le blanc sec :

«  Les Sauvignon et Chardonnay, car ils  ont bénéficié de l’humidité de mi-août pour parfaire leur maturité et être récoltés à partir du 20 août sous un soleil généreux. Quant à nos cépages emblématiques, Colombard et Gros Manseng, ils ont profité d’une alternance de journées ensoleillées et de nuits très fraîches début septembre  pour  s’enrichir  en  précurseurs  aromatiques  qui  ont  été  révélés,  par  les  levures,  lors  de  la fermentation,  en  arômes  typiques  aux  notes  d’agrumes  (pamplemousse,  citron…)  et  de  fruits  exotiques (ananas, litchi…). Tous présentent des bouches très équilibrées, amples avec de la fraîcheur et de la vivacité, si typiques, qui s’expriment sur ce millésime plutôt en fin de bouche. 

 En blanc moelleux et doux, les raisins de Gros et Petit Manseng ont atteint de belles concentrations en sucres, tout en préservant des richesses en acides suffisantes, si bien que la judicieuse balance entre ces deux saveurs qui fait la particularité des vins moelleux et doux Côtes de Gascogne sera au rendez-vous.

Vendangés seulement fin septembre et début octobre, les moûts sont encore en fermentation mais expriment déjà depuis certaines notes d’abricot et de pêche blanche, teintées de notes rafraîchissantes évoquant le menthol ou l’eucalyptus. »

Après les blancs secs, moelleux et doux  ce fut autour du rosé :

« En rosé, la maturité de nos cépages rouges étant très aboutie sur ce millésime, du fait de l’ensoleillement généreux, le défi aura été de récolter les raisins de Merlot, de Cabernets Franc et Sauvignon, de Tannat ou encore de Syrah, au meilleur moment pour garantir la légèreté (en alcool) et la fraicheur, typiques des Côtes de Gascogne rosés. »

La présentation des Côtes de Gascogne s’est terminée par le vin rouge :

«   En rouge,  les  maturités  phénoliques  sont  d’un  niveau  rarement  atteint.  Les  vins  ont  des  couleurs  très profondes et présentent des tanins soyeux. Sur un plan aromatique, les notes de fruits rouges (framboise, fraise, groseille…) et de fruits noirs (mûre, cassis…) semblent majoritaires mais leur seconde fermentation, dite fermentation malolactique, est toujours en cours ou à venir. On peut dire que 2020 est un  millésime solaire frais en fin d’été et d’un niveau qualitatif inédit.

Ce jour-là, à Eauze, les membres du  Syndicat étaient en pleine dégustation, pour contrôler l’aptitude des 30 vins candidats à prendre la dénomination « Côtes de Gascogne ». Trois d’entre eux sont recalés. Les vins qui avaient  réussi à obtenir la dénomination, ont été offerts à la dégustation des personnes invitées à cette matinée.

Syndicat / Interprofession des Vins Côtes de Gascogne, Route de Cazaubon – BP 2 – 32 800 EAUZE

Tél standard : 05 62 09 82 19 / Port : 06 80 28 56 34

Site web :https://www.vins-cotes-gascogne.fr/

Covid 19, 1 028 cas déclarés depuis le début de l’épidémie.

Créé par le 21 oct 2020 | Dans : actualité, com com armagnac, com com tenareze, com.com du Bas Armagnac, gers, infos, les sorties, santé

GERS

Le département du Gers recense 1 028 personnes déclarées positives au Covid-19 depuis le début de l’épidémie sur le territoire. Au cours des six derniers jours, 61 nouveaux cas ont été détectés.

 Le Gers est placé en zone rouge depuis lundi 28 septembre 2020.

Lors de la période du 30 septembre au 6 octobre 2020, le taux d’incidence dans le Gers s’élevait à 80 cas pour 100 000 habitants (le seuil d’alerte est à 50). Le taux de positivité est à 7 %.

Le 12 octobre, 14 personnes étaient  hospitalisées dont deux en réanimation.

Rappel des mesures prises dans le Gers

Avec les  vacances scolaires, et  la fête Halloween, la préfecture du Gers appelle à la vigilance. Il est notamment conseillé de limiter son entourage à une dizaine de personnes lors des rassemblements festifs ou familiaux.

Petit rappel des mesures en vigueur dans le département pour lutter contre la circulation du virus.

Pour les rassemblements sportifs ou culturels :

Aucune dérogation pour les évènements accueillant plus de 5 000 participants. Un espacement d’un siège est obligatoire entre les spectateurs ou les groupes de spectateurs.

 Interdiction de consommer des boissons ou de la nourriture, sauf assis.

Pour les établissements recevant du public :

Les rassemblements festifs et familiaux ne peuvent être organisés que jusqu’à minuit et jusqu’à 30 personnes maximum dans : les salles des fêtes, les salles polyvalentes, les chapiteaux et autres ERP (une dérogation peut être accordée par le préfet si les mesures sanitaires sont garanties). Les activités dansantes sont en revanche interdites.

 L’exploitant d’une structure peut refuser l’accès à son établissement aux clients ou aux usagers qui refusent d’utiliser le gel hydro-alcoolique mis à disposition.

1234

Notre Rousseur |
Solers-Actualités-Culture |
Auregaldelavie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mon esprit critique a des c...
| LE SENEVE
| LORSQUE L’ON EMPECHE UNE FE...