GABARRET

La deuxième journée fut consacrée à l’enseignement à distance

La deuxième journée fut consacrée à l’enseignement à distance

Les enseignants et tout le personnel de l’Ensemble Scolaire privé Saint-Jean Bosco de Gabarret ont fait leur rentrée en avance  vendredi 28 août et lundi 31 août.

Cette rentrée en deux temps a permis à l’ensemble du personnel masqué (services, surveillances, secrétariat, comptabilité, restauration et enseignement) de se retrouver après l’année COVID 19 passée.

À l’issue d’un café partagé dans la convivialité et les retrouvailles, la journée du vendredi fut consacrée au bilan de l’année écoulée, les brillants résultats aux examens ont aussi été évoqués.

Après les grands Chelems réussis de 2013, 2016, 2017, 2019, ce fut de nouveau pour 2020, un autre grand Chelem réussi avec 100% de réussite pour les 2 classes de troisième, 100% de reçus au BEP SN, 100% de reçus au BAC Pro SN et 73 Mentions décrochées. 116 élèves étaient inscrits aux examens, 116 reçus !

Le nouveau protocole sanitaire du 28 août a été détaillé par Aubert Cruchon, directeur de l’établissement,  et les équipes à l’unanimité ont préféré renforcer certains points, en gardant comme modèle le protocole sanitaire de mai dernier. Les nouveaux programmes de la maternelle au collège ont été abordés par les enseignants et un bilan de l’enseignement à distance a été fait.

 Une journée de formation sur l’Enseignement à distance

 La journée du lundi fut, elle, consacrée à la continuité pédagogique. Afin d’améliorer l’enseignement à distance, au cas où la circulation du virus deviendrait très active, localisée, nécessitant la fermeture des écoles, collèges et lycées sur une zone géographique déterminée, les professeurs du collège Saint-Jean Bosco et du lycée professionnel Saint-Joseph ont parcouru les différents outils : Le dispositif « Ma Classe à la maison », du CNED, qui permet la tenue de classes virtuelles mais aussi d’autres dispositifs. « Enseigner à distance avec le numérique, cela s’apprend : choisir et maitriser des outils, gérer au mieux la temporalité, réinventer une relation avec les élèves » précise Aubert Cruchon. Aussi c’est sous les conseils avisés de Thomas Marguerat, professeur d’Informatique au lycée de Gabarret, que l’ensemble des enseignants, équipés chacun d’un ordinateur, a travaillé sur cet enseignement à distance qu’ils espèrent tous pratiquer le moins possible pour cette nouvelle année scolaire. « Rien ne remplace l’enseignement en présentiel, il ne peut pas y avoir les mêmes échanges et retours entre l’élève et l’enseignant qu’en classe. Mais il faut essayer de parer à toute éventualité » a conclu Aubert Cruchon.