juillet 2019

Archive mensuelle

L’écarteur Alexandre Duthen était en pleine forme

Créé par le 24 juil 2019 | Dans : actualité, com com armagnac, gers, infos, sport

   CASTELNAU D’AUZAN-LABARRERE

IMG_8579

Dimanche, en fin d’après-midi, dans le cadre des fêtes du village, le public avait rendez-vous aux arènes pour assister à une course landaise avec la participation de la ganaderia Armagnacaise et la cuadrilla d’Alexandre Duthen.

Avant la course, le debizayre Michel Douroux a vivement félicité le nouveau Comité des fêtes :

«  Nous ne pouvons que donner un coup de chapeau au Comité des fêtes. Ce groupe très soudé a bien relancé les festivités auzanaises. Les fêtes sont très bien reparties grâce à cette équipe. »

Dès le début de la course, le chef de la cuadrilla, Alexandre Duthen,  a donné le bon exemple, en affrontant la première coursière. Le public a bien apprécié ses interventions régulières. Alexandre Duthen était en très grande forme.

L’écarteur Gaëtan Labaste, dès la première partie de la course a beaucoup donné, mais sur avis médical, il a été contraint d’arrêter à cause de sa blessure.

Morgan Checchin a régalé le public

Créé par le 24 juil 2019 | Dans : actualité, com com armagnac, gers, infos, sport

ESTANG

IMG_8411

Vendredi 19 juillet, en nocturne, le club taurin estangois proposait une course landaise avec la participation de la ganaderia Maynus et les hommes de la cuadrilla d’Olivier Barrère.

Ce soir-là, c’était aussi l’occasion de fêter les 10 ans de fidélité entre le club taurin estangois et la cuadrilla Maynus.

Une course landaise qui a enthousiasmé le public de curistes et de vacanciers, qui découvraient cet art taurin.

Quant aux coursayres, ils ont commenté en précisant :

«  C’est une course agréable. »

 Morgan  Checchin, qui a remporté son titre de champion de France des jeunes écarteurs 2018, dans les arènes d’Estang, a, une fois de plus, déployé tout son talent.

Les coursayres ont bien apprécié son festival d’écarts, particulièrement face à la vache sans corde. Par sa prestation impeccable, Morgan Checchin a réellement régalé tout le public.

Cérémonie du souvenir

Créé par le 24 juil 2019 | Dans : actualité, com com landes armagnac, histoire, landes, mairie

ARX

IMG_8558

Dimanche matin,  à l’invitation du maire Jean Tarrit, des membres du bataillon Arthur et du comité du Souvenir de la résistance, en présence des maires d’Herré, Brigitte Appolinaire, d’Estigarde, Michel Herrero, de Lubbon, Marcel Bontaz, et Jeanine Barbères, présidente de l’amicale du réseau Hilaire-Buckmaster et de la population d’Arx, a eu lieu la cérémonie commémorative de la tragédie survenue les 20 et 21 juillet 1944.

 Après le dépôt des gerbes, l’appel aux morts, lors de son discours, le maire Jean Tarrit a brièvement rappelé la tragédie qui a eu lieu dans cette petite commune landaise.

« Il y a 75 ans, les combats d’Arx ont endeuillé beaucoup de famille de la région. Il y a eu plusieurs morts mais aussi des maisons incendiées. Que des soldats se battent entre eux pendant la guerre, c’est regrettable mais c’est normal, par contre, que des soldats s’attaquent à des civils de tous âges comme l’armée allemande l’a fait sur le village d’Arx, c’est tout simplement de la barbarie et cela, il ne faudrait jamais le revoir! »

Le maire a ensuite rappelé les décès récents d’André Theulet et d’André Boudé.

« André Theulet s’est investi pendant plusieurs années pour que les jeunes n’oublient pas ce que les anciens ont vécu pour sauver la France. André Boudé qui vivait à Rimbez et Baudiets est décédé à l’âge de 94 ans. André s’était engagé à 18 ans dans la résistance. Je vous demande pour ces deux personnes une minute de recueillement. »

Après le chant de la Marseillaise, devant la stèle d’Arx, la cérémonie du souvenir s’est déplacée à la stèle située sur la route de Sos, et les participants ont rendu hommage à Matéo Blasquez Rodriguez dit Marta, capitaine du Bataillon FTPF Arthur, ainsi qu’aux guérilleros espagnols, fortement impliqués aux côtés des résistants français.

IMG_8561

Le couple Lanave ouvre deux magasins

Créé par le 20 juil 2019 | Dans : actualité, agenda, com com armagnac, économie, gers, infos, les sorties

CASTELNAU D’AUZAN- LABARRERE

IMG_8550

Francis et Martine Lanave avec leur sens du commerce et leur dynamisme ont décidé d’innover en matière de commerce.

IMG_8538

Martine a ouvert  une boutique « Aux saveurs de mon terroir »,  située face au lac de Castelnau d’Auzan. Ce magasin très bien agencé, met en valeur les produits du terroir, notamment l’armagnac des producteurs locaux ainsi qu’une variété de vins du terroir  et du Domaine du Boiron de Francis Cabrel. Les divers vins de producteurs (côtes de Gascogne)  côtoient de nombreux armagnacs et flocs de Gascogne, apéritifs  provenant des Domaines de Fourcès, Montréal du Gers, Castelnau d’Auzan…

Des conserves de produits locaux, très appétissantes,  révèlent l’art culinaire gersois et ses saveurs authentiques.

Un coin de la boutique est réservé aux cartes postales et autres souvenirs  de Castelnau d’Auzan-Labarrère, ainsi que du Gers.

Une fois par mois, des producteurs viennent à la rencontre des consommateurs et avec Martine, leur font découvrir leurs vins au cours d’un bon moment de dégustation.

IMG_8541

Quant à Francis Lanave, il a ouvert le magasin attenant à celui de sa femme. Le Bazardmagnac. Là, les visiteurs trouvent un mélange d’objets que l’on aperçoit habituellement dans les vide-greniers, les brocantes, ou les antiquaires.

Depuis de très nombreuses années, lorsque Francis était artisan peintre sur Castelnau, pour son plaisir et par goût de collectionner, il récupérait tout ce qu’il pouvait. Avec le temps, sa maison est devenue une véritable caverne d’Ali Baba. Ce sont tous ces objets accumulés qui sont en vente à des prix raisonnables. Les acheteurs peuvent y trouver des livres, CD, des statues et de la vaisselle, des cuivres, tapis, tableaux, jouets….

Les magasins sont ouverts tous les jours de 10 à 12 heures et de 15 à 19 heures (sauf le dimanche et le lundi matin).  

Pour contacter les magasins du couple Lanave s’adresser au 06 25 99 05 59 ou au 06 84 75 99 30.

Yann Brocaires remporte le trophée

Créé par le 18 juil 2019 | Dans : actualité, com com armagnac, gers, infos, sport, tradition

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

Les acteurs de la soirée

Les acteurs de la soirée

Mercredi soir, aux arènes, le club taurin  Darrigada et amis de la course landais, proposait au public une soirée taurine avec les raseteurs du Sud-ouest et une course landaise.

IMG_8142IMG_8150IMG_8154

Les raseteurs ont répondu présent à cette invitation, et ils étaient 21 à affronter les coursières sélectionnées par Christophe Lacoste. Des cocardières  pleines de vitalité et très bien adaptées à cette discipline.

IMG_8179

Pour la partie course landaise, là aussi, les coursières étaient de très bonne qualité. La banda Las Murgas a assuré brillamment la soirée et fut régulièrement ovationnée par un public exalté par son dynamisme et sa qualité musicale.

IMG_8190

Dès l’ouverture de la première partie de la soirée, les raseteurs sont entrés en action. Quatre poules étaient en compétition. Hervé Lartigue a ouvert le festival en prenant la cocarde. Durant cette première partie  les raseteurs ont pris beaucoup de risques et ont  offert un excellent spectacle.

IMG_8294

 Les hommes de la cuadrilla de Vincent Muiras, notamment  les écarteurs  Viny Philipot Lucas Mondin ont réalisé des écarts agréables et le sauteur Corentin Remon a offert une série de sauts parfaits (sauts de l’ange, périlleux, vrillés et à pieds joints).

IMG_8247

Dès cette première partie, le public a été gâté par tous les acteurs.

Les hommes de Vincent Muiras, ne se sont pas ménagés face à la vache sans corde. Viny Philipot  a dédicacé son premier écart à Olivier Larrieule qui venait d’être blessé.  Viny Philipot et Lucas Larrieule ont enchainé les doubles écarts et Corentin  Remon les sauts. Le festival d’écarts et de sauts a galvanisé le public. Ces trois jeunes ont offert une très bonne prestation  et ils auraient bien prolongé, pour leur plaisir et celui du public, cette partie de la course landaise.

IMG_8223IMG_8271

 Les raseteurs  sont revenus et ont bien joué le jeu, notamment pour la finale qui a été remportée par Yann Brocaires.

IMG_8300

Delphine Bréant, présidente du club Darrigada et amis de la course landaise, a  remis à Yann Brocaires, le splendide trophée réalisé par René Santalucia.

IMG_8297

Cérémonie du souvenir

Créé par le 16 juil 2019 | Dans : actualité, agenda, com com landes armagnac, infos, landes

SAINT-JULIEN D’ARMAGNAC

IMG_8120-1000

Lundi en fin d’après-midi, en présence des autorités civiles et militaires, à la stèle de Gimbert, a eu lieu la cérémonie du souvenir, rendant hommage aux résistants Jean Brunet, Robert Capbern et Maurice Dulin.

Jeanine Barbères, présidente de l’Amicale du réseau Hilaire-Buckmaster, a retracé la tragédie survenue à Gimbert le 15 juillet 1944.

Jean et Maurice avaient 20 ans et Robert, 24 ans. Tous les  trois jeunes étaient volontaires de la section du lieutenant Dumartin de Créon d’Armagnac, et venaient d’effectuer une mission de liaison. Ils ont été surpris par une colonne d’Allemands qui arrivait de Sos. Ils ont été capturés à proximité de Créon d’Armagnac puis fusillés au carrefour de la D35 et de la D11 au lieu-dit Gimbert, sur la commune de Saint-Julien d’Armagnac.

Après avoir rappelé les valeurs républicaines  qui animaient ces trois résistants, Jeanine Barbères a donné la parole  à Paul de Andreis, représentant le préfet des Landes.

Ce dernier, lors de son discours, a rappelé que la vie doit continuer, mais que l’on ne doit pas oublier ce qui s’est passé il y a 75 ans. Paul de Andreis a eu une pensée  pour Janine Petit-Brunet, absente à la cérémonie et qui est la fille du résistant Jean Brunet, et ancienne présidente  de l’Amicale du réseau Hilaire-Buckmaster,

Paul de Andreis a félicité les membres de l’Amicale et la municipalité de Saint-Julien, en précisant :

«  La stèle ici, au moins avec vous, elle ne tombe pas dans l’oubli. Vous réalisez un travail de mémoire important. »

Après le dépôt de gerbes de la municipalité, de l’Amicale du réseau Hilaire-Buckmaster, et des représentants de l’association de la Royal Air Force, la cérémonie s’est prolongée par la sonnerie aux morts, la minute de silence, la Marseillaise, le chant des partisans et les autorités ont salué les porte-drapeaux.

IMG_8128

La prochaine cérémonie du souvenir aura lieu au Petit Perrucq à Lubbon, samedi 10 août à 18 heures, à la mémoire de Claude Marquet 16 ans , et d’Odet Lescout 23 ans, fusillés par les troupes d’occupation le 10 août 1944.

Cérémonie du souvenir

Créé par le 10 juil 2019 | Dans : agenda, com com landes armagnac, histoire, infos, landes

SAINT JULIEN D’ARMAGNAC

Lundi 15 juillet à 18 heures, à la stèle de Gimbert (intersection D11-D35), l’Amicale du réseau  Hilaire-Buckmaster « Wheelwright », organise une cérémonie du souvenir  à la mémoire de Jean Brunet (20 ans), Robert Capbern (24 ans) et Maurice Dulin (20 ans),  fusillés par les troupes d’occupation le 15 juillet 1944.

Si les astres sont alignés…

Créé par le 09 juil 2019 | Dans : actualité, com com landes armagnac, histoire, infos, landes, sport

GABARRET

Régis Apparicio et Henri Portes

c9be15e72781cc4150279ff331258795_html_21f239d2

Un tout petit rappel utile

Gabarret est un petit village situé à l’extrémité Est du département des Landes aux confins du Lot et Garonne, du Gers, niché entre les champs de maïs et les vignes.

Calme et paisible, il compte environ 1 400 habitants, ses fêtes sont réputées, on y vit cinq jours durant la fin du mois de juillet au rythme des bandas, et des animations proposées, notamment le corso fleuri en musique, repas champêtres, bodegas, encierro, courses landaises, concours divers, fête foraine…

Il comporte également un club de rugby dont voici le palmarès : champion de France Promotion d’honneur en 1958-1959.

-Champion de France junior DANET en 1978-1979.

-Vice-champion de France Promotion d’honneur en 2013-2014.

-Champion côte d’Argent Promotion d’honneur (réserve et première) en 2015-2016.

-Champion côte d’Argent Honneur 1984-1985 et 1985-1986.

-Triple vainqueur du challenge de l’espoir en1980-1981, 1981-1982 et 2001-2002.

-Championne départementale et championne de Nouvelle-Aquitaine U18 féminin niveau B en 2018-2019.

Le plus haut niveau atteint par l’équipe sénior est la Fédérale 3.

L’histoire du rugby avec sa légende

Faisons maintenant un retour en arrière historique sur la naissance du rugby :

La légende veut que le Rugby ait pris naissance au Collège de Rugby (Angleterre), ce jour de Novembre 1823 où un élève du nom de William Webb Ellis se mit à courir avec le ballon dans ses bras, au cours d’une partie de Football.

En France, au Moyen Age, se déroulaient des jeux virils comme la Soule, pratiquée surtout en Normandie. Village contre village, la Soule en vessie de porc était disputée pour servir de projectile. Ce jeu, dépourvu de règles précises, occasionnait beaucoup de blessés. Selon certains auteurs, les Normands lorsqu’ils envahirent l’Angleterre, emportèrent la Soule dans leurs bagages pour donner naissance au Hurling et plus tard au jeu de Rugby. Il consistait à s’emparer du ballon, le porter ou le lancer entre les buts adverses. Tout était permis !

Afin de rendre moins violent ce sport, il a été décidé de rajouter un personnage central, parfois décrié ou mal-aimé, et que l’on nomme l’arbitre.

L’arbitre

L’arbitre, il en faut un, il peut être bon ou mauvais mais il est indispensable pour le jeu. Il est celui qui explique un revers injuste, un point perdu bêtement, une mêlée qui recule, une attaque stérile ou une défense perméable.

L’arbitre est mauvais, les joueurs irréprochables et les entraineurs des victimes, c’est désormais bien connu.

L’arbitre demeure un homme avec sa sensibilité, sa personnalité et fait partie de cette corporation, souvent décriée, dénigrée, remise en cause, tant ses décisions peuvent faire basculer le sort d’une rencontre. Alors oui, monsieur l’Arbitre se trompe parfois, après tout, il est humain!

Son rôle suscite malgré tout quelques vocations.

Le club de Gabarret n’échappe pas à cette vocation puisqu’il comporte en son sein 2 arbitres licenciés.

Un arbitre en devenir qui a débuté sa carrière il y a 5 ans et qui a, après 2 saisons en tant qu’arbitre de Fédérale 3, obtenu sa promotion au niveau supérieur.

Olivier Dubouch officiera donc l’année prochaine en Fédérale 2. Félicitations à lui, car cette promotion est amplement méritée au regard des prestations des 2 saisons précédentes.

Régis Apparicio, plus ancien, officie depuis maintenant 13 ans. Il est désormais juge d’en-but en PROD 2.

N’oublions pas de citer également Jean Lespès qui s’est expatrié pour raisons professionnelles en pays francilien. Il officie désormais en tant qu’arbitre pour le compte du club du Racing Métro mais son cœur est Gabardan.

Cette année a été une année particulière pour lui, puisqu’il a été promu pour officier en PROD2, félicitations à lui pour cette promotion.

Que de chemin parcouru, combien d’heures passées chez les docteurs, les kinés pour revenir au haut niveau, quelle volonté, que de travail, que de litres de sueur transpirés depuis cet accident de la route en juin 2014.

Et quelle fierté pour son club formateur de voir Jean ainsi promu !!!

Certains croient à la présence d’un être surnaturel, d’autres appellent ça la providence ou le destin.

c9be15e72781cc4150279ff331258795_html_m630cbb3e

Alors, quel que soit son nom, si les astres sont alignés durant cette saison 2019/2020, on pourrait assister à une triplette Gabardanne sur un terrain de PROD2 : Jean Lespès en arbitre central, Olivier Dubouch n°4 et Régis Apparicio juge d’en-but, un rêve pas si utopique que cela !!!

Et vous avouerez que cela aurait fière allure, car peu de clubs en France pourront se vanter d’un tel trio à ce niveau de compétition!

Et espérons que la passion qui anime ces 3 arbitres les habitera longtemps de telle sorte qu’ils puissent porter haut les couleurs rouges et bleus de Gabarret dans le mundillo de l’arbitrage.

Cérémonie du souvenir

Créé par le 09 juil 2019 | Dans : agenda, com com armagnac, histoire, infos, landes, mairie, tradition

ARX

Dimanche 21 juillet à 10 heures, aura lieu la cérémonie du 75e anniversaire des événements tragiques du 20 et 21 juillet 1944.

Le conseil municipal, le Comité du souvenir de la résistance, l’Amicale du Bataillon Arthur et l’ANACR, convient la population à se joindre à eux. Le rendez-vous est à 10 heures devant le Monument aux morts.

Après la cérémonie, un vin d’honneur sera offert par la municipalité.  

Gilbert Laburthe et Jean Lacrouts ont été honorés

Créé par le 08 juil 2019 | Dans : actualité, com com armagnac, com com tenareze, gers, infos

.CAZAUBON-BARTBOTAN LES THERMES

 Serge Casteran, Jean Lacrouts, Gilbert Laburthe Joseph Florio

Serge Casteran, Jean Lacrouts, Gilbert Laburthe Joseph Florio

Au Pôle, vendredi soir, Joseph Florio et Serge Casteran, en présence des élus et de nombreux chasseurs gersois, ont tenu à honorer le lieutenant de louveterie Gilbert Laburthe et Jean Lacrouts, secrétaire de la société de chasse cazaubonnaise.

Avant la remise des médailles de la fédération des chasseurs, à Gilbert et à Jean, le président Cazaubonnais, Joseph Florio a rappelé le parcours de Gilbert Laburthe :

« Gilbert, tu as été louvetier durant 5 ans dans le canton de Montréal du Gers et 20 ans sur celui de Cazaubon. Je tiens à te féliciter pour ton dévouement et ta bonne humeur, ainsi que pour tout le travail que tu as accompli au sein de la société de chasse cazaubonnaise. Tu fais partie de ces personnes indispensables dans une société. Tu es rentré au conseil d’administration  en 1967, cela fait 52 ans de fidélité à la société.  »

« Jean Lacrouts est membre du bureau de la société depuis une quinzaine d’années. À 85 ans, il est toujours présent pour porter le pain pour le casse-croûte, pour aider aux battues et peler le gibier.  »

Au nom de la fédération départementale, Serge  Casteran, président de la fédération et Joseph Florio, vice-président de la fédération et président de la société de chasse cazaubonnaise, ont remis la médaille à Gilbert et Jean, et au nom des sociétés de chasse de l’Entente cantonale, ont procédé à la remise des cadeaux, notamment à Gilbert Laburthe qui prenait sa retraite de louvetier.      

12

Notre Rousseur |
Solers-Actualités-Culture |
Auregaldelavie |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Mon esprit critique a des c...
| LE SENEVE
| LORSQUE L’ON EMPECHE UNE FE...