mai 2019

Archive mensuelle

La classe Ulis a été inaugurée

Créé par le 27 mai 2019 | Dans : actualité, com com landes armagnac, éducation, infos, landes, mairie, travaux

GABARRET

IMG_6382

Vendredi soir, à l’école primaire la Gabardanne,  Stéphane Barlaud a inauguré  la classe Ulis et celle du CP dédoublé.

Dominique Coutière, vice-président du Conseil départemental, Jean-Louis Gennerie, inspecteur de l’Éducation nationale de la circonscription Mont-de-Marsan-Haute Lande, des élus de Gabarret, les maires de Baudignan et de Parleboscq, les enseignants et le personnel municipal qui intervient à l’école ainsi que les artisans qui ont réalisé les travaux, étaient présents .   

Laurence Dauba, enseignante  qui a suivi la formation pour assurer la scolarité  des élèves accueillis dans le cadre du  dispositif Ulis (Unité localisée pour l’inclusion scolaire), et Nathalie Garbay, directrice  de l’école, ont fait visiter les deux nouvelles classes qui ont été créées à l’emplacement du préau.

Laurence Dauba a précisé :

«  Le dispositif  Ulis  accueille actuellement 7 élèves,  et peut en accueillir une douzaine. »

Nathalie Garbay a rappelé que l’école la Gabardanne possède sept classes et que l’ouverture  du dispositif Ulis répond à un besoin de certaines familles gabardannes.

Lors de son discours, le maire Stéphane Barlaud a tout d’abord remercié Dominique Coutière  et Jean-Louis Gennerie, qui ont beaucoup œuvré pour que ce projet se réalise. Après avoir remercié l’architecte et les artisans pour la qualité des travaux, le maire a détaillé  leur financement  :

«  Nous avons reçu 50 000 euros d’aides provenant du Conseil départemental, de la préfecture et de la Communauté de communes des Landes d’Armagnac. Il reste à la charge de la commune 53 000 euros. »

Nathalie Garbay  a remercié tous les acteurs qui ont contribué à l’ouverture de ces deux classes :

«  Les salles sont très fonctionnelles et très agréables. Vous avez compris l’importance de ce projet et vous rendez service à beaucoup de familles. Grâce à vous et à l’inspecteur Jean-Louis Gennerie, les enfants d’ici ont une classe Ulis à proximité de chez eux. »

 Jean-Louis Gennerie  a félicité l’équipe pédagogique pour sa forte motivation et son   implication dans ce projet en précisant :

«  Cette école fonctionne bien avec une équipe dynamique. Merci à vous. »

Dominique Coutière a rappelé que ce projet était très important pour le territoire, puis il a précisé :

« Par sa politique scolaire,  le département continue d’aider le plus possible  les écoles en milieu rural, ainsi que l’accompagnement des  communes dans leurs projets. »

À la découverte du royaume de Dreamsteel

Créé par le 20 mai 2019 | Dans : actualité, art, com com armagnac, gers, infos, musique, peinture

 CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

IMG_5669

Deux artisans créateurs et artistes musiciens se sont installés à Cazaubon et fabriquent  des instruments de musique à partir d’objets recyclés, notamment avec de vieilles bouteilles de gaz.  

Noé Veyrat  est spécialiste  dans la fabrication artisanale de Dreampads, instruments de musique à percussions qui se caractérisent par une sonorité très douce et  couramment appelés Butadrum, Tankdrum, Handpan, Gazdrum ou petit Hang. Quant au neveu  de Noé Veyrat,  Samundra Dangol, il  s’est spécialisé  dans la décoration des instruments  avec de splendides  motifs de  peinture. Le Dreampad  est souvent utilisé dans de nombreux domaines, notamment celui de la relaxation, en musicothérapie, ainsi qu’en méditation.  

Avant de s’installer à Cazaubon, et de monter leur entreprise, ils ont commencé en 2016,  à réaliser leurs premiers  instruments pour eux  et pour leurs amis. Originaires des Cévennes, ils se sont installés par la suite dans les Alpes de Haute Provence, puis  ils ont participé au festival d’Aurillac.  Cette expérience  les a encouragés à persévérer dans cette voie et à chercher un lieu où ils pourraient bénéficier d’un logement avec un vaste  atelier, ainsi que d’un  cadre de vie naturel et agréable. Ils l’ont trouvé à la sortie de Cazaubon, sur la route de Lagrange.

IMG_5654

Pour réaliser ses instruments, Noé Veyrat a aménagé un atelier avec différents postes de travail (découpe des bouteilles, décapage et ponçage des parties qui serviront à réaliser les instruments, assemblage des parties, découpage pour les notes…).  Noé   réalise  des modèles de  Dreampads à 9, 11 ou 16 notes.  Samundra qui est aussi batteur, et Noé sont des musiciens dans l’âme  et évidemment conseillent leurs clients pour choisir l’instrument en fonction de leur niveau ou de l’ambiance qu’ils souhaitent obtenir.

Les deux créateurs de Dreampads se déplacent chez les particuliers  pour récupérer toutes les vieilles  bouteilles de gaz qui encombrent les garages, caves et fonds de jardins,  dans un rayon de 50 km autour de Cazaubon.

IMG_5659

Pour les musiciens ou non musiciens et les débutants,  ils proposent  leurs instruments de musique de fabrication artisanale, en achat immédiat ou en commande personnalisée.

Renseignements supplémentaires au 06 50 19 91 49, par mail  au : contact@dreamsteel.fr

Site à visiter: https://www.dreamsteel.fr/

Image de prévisualisation YouTube

Kévin Bois a remporté le trophée des raseteurs

Créé par le 19 mai 2019 | Dans : actualité, com com landes armagnac, infos, landes, sport

GABARRET

IMG_6209

Samedi, en fin d’après-midi,  aux arènes de Gabarret, le club taurin du Gabardan a organisé une course landaise mixte.

En considérant le temps pluvieux et  les averses régulières qui ont contribué à dissuader  le public de faire le déplacement,  les organisateurs et acteurs de cette course landaise mixte,  ont hésité à la maintenir.

Au bout d’une quinzaine de minutes, la décision a été prise et la course a eu lieu, malgré des conditions peu favorables pour les écarteurs, sauteurs et raseteurs.

Comme pour la course landaise d’Estang,  qui a eu lieu le dimanche 7 avril,  Christophe Lacoste, le ganadero de la Mecque, est venu avec un lot de  très belles coursières, qui ont contribué à la réussite  de ce spectacle taurin de qualité.

Toujours plein d’énergie, et égal à lui-même,  l’écarteur Baptiste Bordes, a déployé tout son talent face à la vache sans corde. Le chef de cuadrilla, Olivier Larrieule a assuré une grande partie de la course en exécutant de très beaux écarts et en entraînant dans son sillage  Julien Lajus.

Quant aux raseteurs du Sud-Ouest, ils ont réalisé  une très belle prestation avec  des prises de risques extrêmes, pour cette première gabardanne.

Los Amigos a assuré l’animation musicale qui fut très appréciée par les acteurs et spectateurs.  

À l’issue de la course mixte,  le maire Stéphane Barlaud a remis les récompenses aux différents acteurs, puis il a  félicité le raseteur Kévin Bois, en lui remettant le premier  trophée  du Gabardan.

Après de nombreuses années d’absence, ce retour  des raseteurs dans les arènes du  gabardan a été très apprécié et évidemment, le club taurin du Gabardan, proposera la deuxième édition en 2020.  

 

Satisfait, le maire a fait le point

Créé par le 13 mai 2019 | Dans : actualité, com com landes armagnac, infos, landes, mairie, travaux

GABARRET

IMG_6072

Vendredi soir, à la salle de bal de la mairie, le maire Stéphane Barlaud avait convié les paroissiens, les bénévoles  des associations, ainsi que  tous les artisans et entrepreneurs qui sont intervenus sur l’église Saint-Luperc, pour  y réaliser   la deuxième tranche des travaux.

Après avoir rappelé que la municipalité  avait été contrainte  de fermer au public l’édifice religieux  au mois de juillet 2014 suite à de nombreux et sérieux problèmes   constatés sur le bâtiment, le maire est revenu sur les études entreprises  puis sur les travaux de la première tranche  et ensuite sur ceux réalisés lors de la deuxième tranche.

Le coût de la première tranche a été de 192 500 euros,  le maire a précisé :

« Nous avons obtenu 62% de subventions, provenant de l’État avec la DETR, de la Communauté de communes des Landes d’Armagnac, de la Fondation du patrimoine  les 38% restants ont été à la charge de la commune. »

La deuxième tranche des travaux est revenue  à 216 000 euros, les subventions accordées par l’État, la CCLA et la Fondation du patrimoine ont été à nouveau à hauteur de 62%, et les 38% restants à la commune.

 Stéphane Barlaud a  félicité les entrepreneurs pour leur travail de très bonne qualité, puis il a exprimé sa reconnaissance à la population :

 « Je tiens à remercier l’élan de solidarité des donateurs privés qui, par leurs dons importants, ont contribué au financement des  travaux, ainsi que les membres des associations  qui ont participé au nettoyage  de l’église. Tout ce travail  collectif nous a permis d’ouvrir l’église  au public pour la Toussaint. »

Le maire a ensuite informé l’assistance que dans l’avenir, il sera nécessaire d’entreprendre une troisième tranche de travaux qui consistera  à la réfection de la toiture  et de la charpente du chœur  de l’église qui sont très endommagés. Ces travaux seront prioritaires.

Stéphane Barlaud a convié  l’assistance à faire le tour de l’église,  l’extérieur et  l’intérieur, et tous ont pu apprécier la qualité du travail réalisé sur le bâtiment.

Notre Rousseur |
Solers-Actualités-Culture |
Auregaldelavie |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Mon esprit critique a des c...
| LE SENEVE
| LORSQUE L’ON EMPECHE UNE FE...