septembre 2017

Archive mensuelle

À la découverte des lagunes et du brame

Créé par le 30 sept 2017 | Dans : actualité, agriculture, éducation, gers, infos, landes, patrimoine

 LOSSE-RISCLE

IMG_2375

 Jeudi 28 septembre, en début d’après-midi, Thierry Bereyziat, technicien cynégétique de la fédération des chasseurs des Landes, Serge Jourdan, maire de Losse et son adjoint Jean-Pierre Labat,  ont accueilli  14 lycéens de  la classe de seconde de la filière  Gestion des Milieux Naturels et de la Faune (Nature Jardin Paysage Forêt), du lycée professionnel agricole de Riscle. Les élèves étaient accompagnés des professeurs Jean-François Gatel-Labie (Biologie-écologie), Baptiste Audrechy (Aménagement des espaces naturels) et Lisa Begue (Economie).

Cette sortie en milieu naturel les a conduits à découvrir la faune et la flore de deux lagunes.  Ces zones humides  qui sont de petites étendues d’eau douce, circulaires et de taille inférieure à un hectare, bénéficient depuis 2012, de la part de la commune de Losse  de préservation. Une démarche communale qui s’inscrit dans la politique de préservation des zones humides, engagée par la fédération de Chasse des Landes et dans le programme départemental de préservation des lagunes des Landes, engagé par le Département des Landes.

Pour ces jeunes passionnés de nature, ce moment  de découverte  et les riches explications  prodiguées par Thierry Bereyziat, les a captivés  et sérieusement intéressés. Leur satisfaction s’est exprimée en peu de mots : «  C’était un moment très bien durant lequel nous avons appris beaucoup de choses. »

IMG_2383

En fin de journée, les jeunes et leurs accompagnateurs ont rejoint la salle des fêtes de Losse, où ils ont pris leur pique-nique.

À 20 heures, ils ont été rejoints par des habitants de Losse, de Parleboscq, ainsi que par quatre techniciens de l’ONF, et ensemble ont assisté durant une heure à la projection d’un documentaire de 1954,  relatant l’arrivée des premiers cerfs dans les Landes, notamment à Saint Gor. Ces premiers cerfs provenaient de  Chambord.

Le deuxième film «  Il était une fois le cerf », tourné récemment, avec de très belles prises de vues, relate en détail la vie des cerfs, des biches et faons  à travers les quatre saisons de l’année, et se conclut par le brame du cerf.

Suite à la projection, un débat fut ouvert et les étudiants ont demandé des précisions sur les dégâts occasionnés par les cerfs, ainsi que sur la gestion entreprise pour protéger les cerfs, tout en préservant la sylviculture et l’agriculture.

À l’issue de la projection, sous la conduite de Thierry Bereyziat, les étudiants se sont rendus dans la forêt lossaise pour écouter le brame du cerf.

Tard dans la nuit, après cette bonne journée très instructive, les étudiants très satisfaits, ont rejoint leur lycée de Riscle.

Cette bonne   initiative des professeurs du lycée en partenariat avec la Fédération des chasseurs des Landes, très enrichissante pour ces jeunes, laisse à tous un excellent souvenir. Thierry Bereyziat compte bien poursuivre ce lien avec le lycée agricole de Riscle. Pour leurs élèves,  les professeurs, envisagent d’autres sorties  comme celle de Losse, qui évidemment  complètent leurs heures passées en stage.

Ces étudiants qui suivent une scolarité pour obtenir un BAC Pro  GMNF, deviendront Agents techniques qualifiés  

 Quant au  lycée agricole de Riscle il a obtenu le label Haute Qualité Environnementale (HQE).

Spectacle : La Périchole d’Offenbach

Créé par le 29 sept 2017 | Dans : agenda, com com armagnac, gers, infos, les sorties, musique, spectacle

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES 

2017_03_05_6319

Samedi 21 octobre à 20 h 30, au Pôle culturel, la Maîtrise et les chantres de Saint-Joseph présenteront leur nouveau spectacle «  La Périchole d’Offenbach ».

Ce spectacle tonique d’environ 2 heures, mis en scène  superbement par Emanuel Gardeil entraîne les spectateurs dans un univers rocambolesque  où l’humour a aussi sa large part.

L’aventure se passe dans une ville du Far West où  le shérif sort s’encanailler incognito, croit-il, auprès du bon peuple. Deux chanteurs des rues, la Périchole et son amant Piquillo, n’ont guère de succès. Alors que Piquillo s’éloigne, la Périchole s’endort pour tromper sa faim. Le shérif, subjugué par sa beauté, lui propose de devenir «demoiselle d’honneur»… La Périchole n’est pas dupe mais au comble de la faim, elle accepte et rédige une lettre d’adieu à Piquillo…

Irina Stopina incarne la Périchole, Mathieu Sempere  joue le rôle de Piquillo et Emmanuel Gardeil celui du vice-roi (shérif), Vincent Gautier celui de Don pedro, les trois cousines sont interprétées par   Noémie Grosset, Mathilde et Camille Bonnet, les notaires par Aymeri Duler et François-Xavier Roux. Ils sont accompagnés au piano par  Thibaut Baqué. Ce dynamique spectacle convient à tout public.

Les tarifs sont les suivants : Adulte 15 euros, enfant de moins de 16 ans 8 euros.

Les réservations sont ouvertes et s’effectuent auprès du service culturel au 06 71 27 72 04 ou service.culturel.cazaubon@gmail.com

Ou auprès de la médiathèque au 05 62 03 74 04 ou mediatheque-cazaubon@orange.fr

Ou auprès de l’Office de tourisme à Barbotan au 05 62 69 52 13.

Une navette gratuite sera à la disposition des personnes, son départ est prévu à 19 heures devant la maison du tourisme.

Un beau cadeau pour les pitchouns

Créé par le 29 sept 2017 | Dans : actualité, agenda, com com landes armagnac, éducation, infos, landes

GABARRET

École primaire publique de Gabarret

IMG_1802

Pour clôturer l’aide aux devoirs, en fin d’année scolaire dernière, les animatrices de cet atelier ont proposé aux élèves participants un spectacle. Pas de chance, à cause de la canicule ce spectacle a du être reporté. Donc, jeudi 28 septembre 2017, les comédiens de la compagnie « du soleil dans la nuit » sont venus à Gabarret jouer « Noémie et le mystère de la chrysalide ».

Amélie Laporte et Laëtitia Soulié ont convié à nouveau les élèves ayant participé à l’aide aux devoirs l’année scolaire dernière. Elles ont eu même le plaisir de revoir des élèves partis en 6e qui ont répondu présents.

Ce projet CLAS d’ « accompagnement scolaire » financé par la mairie de Gabarret et la CAF a permis d’offrir ce spectacle aux enfants et à leurs parents afin de les récompenser des efforts fournis pendants l’année.

Enfants et parents ont passé un très agréable moment. Remercions les comédiens qui nous ont présenté un spectacle de qualité, les enfants et les parents de leur présence et bien évidemment les animatrices du projet CLAS, Amélie et Laëtitia.

L’aide aux devoirs reprend à l’école primaire publique de Gabarret, lundi 2 octobre 2017.

L’ECLA ouvre l’atelier retouches et fond de photos

Créé par le 29 sept 2017 | Dans : actualité, com com armagnac, gers, infos, loisirs

EAUZE, GRAND ARMAGNAC

IMG_2368

Jeudi en début d’après-midi,  au hall de la Maison du tourisme de Barbotan les Thermes, François Macé, membre et animateur à l’association Eauze culture loisirs animation (ECLA) a présenté le nouvel atelier qui a vu le jour depuis une semaine.

L’atelier retouches de photos vient se rajouter aux 23 ateliers existants qui sont ouverts à tous, et qui démontre le dynamisme et la  vitalité de cette association Elusate.

François Macé maquettiste et photographe professionnel à la retraite  avec Jean-Noël Larrieu, président de l’association,  a décidé de mettre ses compétences au service des membres de l’association, des habitants du territoire  et de l’atelier Histoire locale, en créant un fond de photos anciennes, notamment de classes, de groupes, communions, fêtes, traditions locales, vie à la ferme, vendanges… 

Création d’un fond de photos

«  L’association invite les détenteurs de ces photos à nous les prêter le temps de les numériser. Les particuliers pourront ensuite les récupérer.  Les copies seront au besoin améliorées puis mises sur le site de l’association. Le public pourra les télécharger gratuitement. Il est important de s’approprier l’histoire d’Eauze et des villages voisins afin d’illustrer le travail et les textes réalisés par l’atelier histoire locale. Notre désir est aussi de sauver ce patrimoine photographique qui avec le temps, dans les familles,  pourrait peu à peu disparaître. »  

Pour certaines personnes cet atelier peut être aussi un moyen de se passionner pour la photo, rencontrer d’autres amateurs et aussi être initié par François Macé,  au traitement des photos, ainsi qu’aux retouches.

Pour tous renseignements complémentaires s’adresser à Jean-Noël Larrieu au 06 82 88 02 11 ou à François Macé au 07 52 02 24 97.

L’association ECLA propose à ses adhérents les ateliers suivants :   peinture et dessin, sculpture, informatique, pilate, culture hispanique, botanique, histoire locale, guitare, jeu d’échecs, pratique de l’anglais, chiffres et lettres,  pyramide, mosaïque, théâtre amateurs, culture et langue Russe, sophrologie, cours de Français, chant lyrique, préhistoire locale, bien être et créativité, marche rando.  

Le Choeur a conquis les cœurs

Créé par le 29 sept 2017 | Dans : com com armagnac, gers, infos, musique

 CAZAUBON-BARBOTAN

IMG_2349

Mercredi soir, en l’église de Barbotan les Thermes, le Chœur d’hommes de Gascogne a donné son dernier concert de la saison. Le narrateur Charles Latterrade a rappelé que la Saint Michel étant là, c’est le retour des vols des palombes, et  que  les choristes toujours très attachés à la tradition, seront à leur palombière.

Une fois de plus, l’assistance était si nombreuse que l’église était comble et que certaines personnes ont assisté en restant débout au  dynamique concert.

Dès le début, le public enthousiaste s’est mis en harmonie avec l’ambiance festive en frappant des mains.

Avec leur professionnalisme et leur talent, Christian Ramis au piano et le chef  Corinne Ramis produisent avec cette bande de grands garçons un splendide et varié répertoire de chants Gascons, Basques, Français, voire même Mexicain et Zoulou…

Les  choristes, une trentaine répartis en trois pupitres (ténors, barytons et basses), avec leur talent indéniable, partagent leur joie, leur tendresse, et leur amour de la Gascogne, qui se communique spontanément au  public.

Ce dernier était émerveillé par la beauté des chants et des voix, sans oublier les bons moments d’éclats de rire suite aux commentaires et à l’humour gascon de Charles Latterade.

À l’entracte, le Secours Catholique tenait un stand ou l’assistance a pu se restaurer avec des merveilles et des tartes aux pommes et se désaltérer avec des boissons.

Après la première partie du concert qui fut extraordinairement agréable, en seconde partie,  les choristes infatigables et toujours aussi dynamiques, offrirent au public un instant merveilleux et à l’issue du concert, certains ont profité du stand du Chœur d’hommes de Gascogne, pour acheter des CD et ramener chez eux un souvenir qui leur rappellera ce moment musical et  la beauté de la  Gascogne et de ses ambassadeurs Le Chœur d’hommes de Gascogne.  

L’école retrouve une seconde jeunesse après d’importants travaux

Créé par le 26 sept 2017 | Dans : actualité, com com armagnac, éducation, gers, infos, mairie, politique, travaux

PANJAS

IMG_2283

Les personnalités présentes  pour l’inauguration

Mardi matin, en présence d’Anne  Laybourne, sous-préfète de Mirande, représentant le préfet Pierre Ory, Ronny Guardia-Mazzoleni, conseiller régional représentant Carole Delga,  présidente de la région Occitanie,  Vincent Gouanelle, conseiller départemental, France Ducos, vice-présidente de la Communauté de communes du grand Armagnac (Enfance Jeunesse), des maires du Syndicat intercommunal à vocation unique (Sivu), Bernard Pandelé ( Lias d’Armagnac), Claude Vettor ( Campagne d’Armagnac), Jean-Claude Duffau (Ayzieu), ainsi que des maires des villages voisins, de l’équipe pédagogique, des enfants de l’école du RPI, de panjagaises et panjagais, Marie-Claude Mauras, maire de Panjas a inauguré l’école primaire qui retrouve une seconde jeunesse après d’importants travaux.

L’école a gardé son cachet

La cérémonie a débuté devant l’école dont la façade et les ouvertures ont été entièrement rénovées. Marie-Claude Mauras a rappelé que ce bâtiment scolaire date de la fin du 19e siècle, début du 20e : «  Il nous fallait remettre aux normes le bâtiment qui est situé dans une zone classée. Un projet de modernisation nécessaire, avec son accès pour personne à mobilité réduite qui était complexe car nous tenions aussi à  respecter l’âme de cet édifice.»

IMG_2259

Avant les discours et la visite des locaux, Marie-Claude Mauras  a précisé : « La municipalité tenait à ce que l’inauguration ait lieu un jour de classe, en présence des enfants. C’est normal, ce  lieu leur est dédié et leur appartient. »

Le RPI

Lors de son discours Marie-Claude Mauras a tout d’abord insisté sur la richesse de l’école  qui est un lieu d’éveil, d’apprentissage, de culture et d’enseignement des valeurs républicaines. Le maire a ensuite rappelé que le regroupement pédagogique  a été créé en 1992 et que 57 enfants y sont actuellement scolarisés : «  Une école rurale à échelle humaine. »

Le financement des travaux

Marie-Claude Mauras a présenté le financement des travaux qui  ont été réalisés en deux tranches pour un coût de 193 539 euros HT dont 72% de subventions réparties ainsi : 40% de DETR, 15% du département, plus de 13% de la CCGA et 2,73% de la région Occitanie. Les 28% restants sont financés par la commune qui a réalisé un emprunt.

IMG_2311

Les travaux

 « La  première tranche des travaux consistait à la rénovation complète de la classe CE1 et CE2, du couloir, du coin bibliothèque et de la salle d’accueil des enfants  avant  et après la classe  dans le cadre d’Enfance Jeunesse de la CCGA.  La démolition a débuté au mois de juillet 2016 et la livraison aux vacances de Toussaint 2016. Je tiens à remercier les artisans  qui ont joué le jeu, toute l’équipe pédagogique qui durant les travaux s’est adaptée. La cantine pour l’occasion était devenue une salle de classe, la salle des fêtes la cantine et l’ancien presbytère, l’accueil d’Enfance Jeunesse.  La deuxième tranche, consistait dans la rénovation de la façade. Elle a été terminée au mois de mai 2017. »

IMG_2326

Les discours

Lors de son discours, Vincent Gouanelle   a précisé : «  Par cette réalisation, vous prouvez que le milieu rural peut avancer en se réunissant autour d’une table pour réaliser des projets importants. Vous les enfants, vous pouvez être fiers de votre école et de l’instruction que vous y recevez. »

Ronny Guardia-Mazzoleni à son tour s’est exprimé : «  Nous croyons à l’avenir des territoires ruraux. C’est pourquoi la Région a soutenu votre projet. Pour l’avenir, vous pouvez compter sur la Région et je souhaite une longue vie à cette école. »

Lors de son intervention Anne  Laybourne a insisté sur le fait que le territoire est très rural et que l’État  s’emploie  à maintenir  autant que possible les écoles ainsi que la santé : «  Ce sont des services de proximité indispensables. » Après avoir rappelé les valeurs de l’école de la République, accessible à tous et gratuite, la sous-préfète a rappelé que l’école évolue : «  C’est l’aire du numérique et le département du Gers n’est pas à la traîne. L’État participe aux côtés du Département. Anne Laybourne a conclu son discours  en félicitant la municipalité : «  Vous vous êtes employés à développer une école de qualité, moderne et équitable. »

IMG_2293

Après avoir coupé le ruban, les personnalités ont visité les locaux, devenus modernes,  très fonctionnels et très lumineux.  

IMG_2318

Les concours de belote reprennent

Créé par le 26 sept 2017 | Dans : agenda, com com armagnac, gers, infos, les sorties, loisirs

ESTANG

Le club taurin estangois reprend ses quartiers d’hiver et propose  jeudi 12 octobre à 21 heures,   à la salle des fêtes,  un concours de belote.

Tous les concours débutent à 21 heures et pour les inscriptions les participants sont conviés à arriver avant le début du concours.

Le calendrier pour l’année est le suivant :

Jeudi 12 octobre, jeudi 9 novembre, jeudi 7 décembre, jeudi 11 janvier, jeudi 15 février, jeudi 15 mars, jeudi 12 avril, jeudi 24 mai, jeudi 14 juin, jeudi 5 juillet. Ce dernier concours aura lieu  aux arènes.

Burkinenfance était de sortie

Créé par le 25 sept 2017 | Dans : actualité, agenda, com com landes armagnac, infos, landes, solidarité

PARLEBOSCQ

IMG_2241

Dimanche, place de la mairie, l’association Burkinenfance a organisé un vide-greniers qui a réuni une quinzaine d’exposants, ainsi  qu’un stand de l’association avec en complément une buvette, un service de restauration  et des pâtisseries mises en vente  au profit des actions menées par l’association au Burkina Faso, en faveur des enfants du centre d’accueil du  village de Guirgho.

 Depuis 11 ans, l’association persylvaine Burkinenfance,  grâce aux dons et aux diverses animations qu’elle organise  annuellement, afin de récolter des fonds, a   permis la construction d’un centre d’accueil et d’activités. Le centre de Guirgho, avec sa salle polyvalente, offre aux enfants un lieu où ils peuvent se restaurer gratuitement et pratiquer des activités ludiques et pédagogiques, en lien avec l’instituteur du village. Lucile Estager, présidente de l’association a profité de ce vide-greniers pour communiquer le calendrier des trois animations à venir.

Samedi 18 novembre, en soirée à la salle des fêtes de Parleboscq, dans le cadre de la semaine de la solidarité internationale, aura lieu un repas aux saveurs venues de l’autre côté de la méditerranée.

Vendredi 19 janvier 2018, il est proposé le quiz de Burkinenfance ( ouvert à tous) et le 24 mars, ce sera la deuxième édition du loto.

Burkinenfance recherche toujours des bonnes volontés pour l’aider à accomplir ses projets.

Contact 06 87 20 20 40

Fit’Dance Landes reprend son activité

Créé par le 25 sept 2017 | Dans : actualité, agenda, com com landes armagnac, infos, landes, loisirs, sport

LOSSE

DSC05531-1000

L’association Fit’Dance Landes a repris son activité depuis  ce mois de septembre.

Les personnes qui souhaitent rejoindre Fit’Dance Landes, peuvent  retrouver toute l’équipe le lundi soir à la salle polyvalente de Losse de 18 h 30 à 19 h 30 pour le cours de renforcement musculaire et de 19 h 30 à 20 h 30 pour le cours de Zumba.

L’ensemble de ces cours est assuré par Élodie, professeur diplômé d’État et titulaire de l’agrément officiel Zumba.

Une séance d’essai gratuite est offerte à tous.

Les cours de Zumba sont accessibles à partir de 7 ans, les cours de renforcement musculaire à partir de 16 ans.

Les Enfants du soleil ont réussi leur journée

Créé par le 24 sept 2017 | Dans : actualité, com com landes armagnac, fête, infos, landes, solidarité

GABARRET

IMG_2236

Samedi, à la salle d’animation, l’association Les Enfants du soleil France-Bénin a organisé sa première grande animation «  L’Afrique s’invite à Gabarret ». Une dizaine de bénévoles très motivés, s’est investie dans l’organisation de ce moment festif et de solidarité au profit du centre de récupération nutritionnelle de Kraké, au Bénin.

Ce dernier a été créé en 2 000, par l’association gabardanne Les Enfants du soleil France Bénin.

Dès 15 heures et jusqu’à 17 heures, une douzaine d’adultes, puis de 17 h 30 à 18 h 30, une dizaine d’enfants, ont participé aux stages de danses africaines, sous la direction d’Hamid Essayah venu de Bergerac et accompagné de Khalid Adili, venu de Bordeaux,  tous deux musiciens de djembé.

À 19 heures, Filo a pris le relais au djembé et a animé le début du repas africain.  Claire Lalanne, présidente de l’association a profité de l’occasion pour rappeler que le centre de Kraké a pour vocation de lutter contre la malnutrition des enfants, d’aider les mères à subvenir elles-mêmes aux besoins de leurs enfants et participer au développement économique local.

Le centre accueille une quarantaine d’enfants par an. L’association en 17 ans a créé 18 boutiques et 8 logements qui sont loués aux commerçants et à des habitants des environs. Ces loyers financent les salaires de l’éducatrice, de l’infirmière et du gardien. Le centre accueille des élèves infirmières et aussi des touristes solidaires. Les produits cultivés sont utilisés par le centre et les surplus sont vendus.

Maintenant, l’association a pour priorité l’installation de panneaux solaires afin que le centre soit autonome en électricité.  L’association compte agrandir l’internat où logent les mères, car elles sont de plus en plus nombreuses à venir de loin.

Claire Lalanne a rappelé aux nombreuses personnes présentes que les dons et parrainages servent à nourrir les enfants, à les soigner, ainsi qu’à entretenir les locaux existant et à investir dans de nouvelles structures. Les personnes peuvent aider l’association en allant au Bénin pour un séjour solidaire. La location d’un logement au centre est de 91 euros par semaine.

Les personnes qui veulent faire un don peuvent contacter Claire Lalanne au 05 58 44 94 08 ou Laurence Durand au 06 07 40 14 85, ou adresser un courrier à l’adresse suivante : Les Enfants du soleil France Bénin, 75 rue Marsan 40310 Gabarret.

12345

Notre Rousseur |
Solers-Actualités-Culture |
Auregaldelavie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Jacfercho
| Mon esprit critique a des c...
| LE SENEVE