août 2017

Archive mensuelle

Enfance Jeunesse a préparé la rentrée

Créé par le 31 août 2017 | Dans : actualité, com com armagnac, éducation, gers, infos, mairie

GRAND ARMAGNAC

IMG_1756

Jeudi 31 août, au château de Moutiques, la soixantaine d’agents permanents  du service Enfance jeunesse de la Communauté de Communes du Grand Armagnac (CCGA), s’est réunie  pour une  journée de travail et pour  préparer  la rentrée. Cette réunion, fait suite à la première rencontre  des agents et des élus, qui a eu lieu l’an dernier à Bascou et qui a été enrichissante pour tous. Les responsables d’Enfance Jeunesse, ont donc  pris la décision de renouveler cette journée professionnelle. Pour les agents qui sont dispersés  dans des structures de plusieurs villages, cette journée est l’occasion de faire plus ample connaissance, d’échanger leurs expériences, ainsi que de rencontrer  les élus communautaires, notamment la vice-présidente de la CCGA, Marie Ange Passarieu, les vice-présidents Alain Bacqué, Claude Vettor et  l’élue  France Ducos, responsable de la commission Enfance Jeunesse.

IMG_1757 - Copie

Après l’accueil de 9 heures, puis un quart d’heure de jeux collectifs pour se mettre en forme, de 10 h 15 à 12 heures, les agents, partagés en deux groupes, ont participé à divers ateliers, où les thèmes suivants furent abordés : la laïcité, les relations avec les parents, les conflits, la mixité, le manger bio, le handicap, l’éducation…

Après le déjeuner, les ateliers ont repris, des mises au point pour les interventions périscolaires ont été réalisées, et en fin d’après-midi, le bilan positif a été établi.

Le dynamisme de ce service entraîne l’implication des agents  tout au long de l’année scolaire. Le personnel d’Enfance Jeunesse, intervient en périscolaire, notamment avant la classe, à la pause méridienne, le soir après la classe. Ces agents ont aussi encadré les enfants et adolescents en extra-scolaire, durant les vacances et les mercredis après-midi. Ce sont 850 enfants qui, cette année, ont bénéficié des structures d’Enfance Jeunesse,  multi accueil, relais centres de loisirs, séjours, ainsi que des interventions en périscolaire.

L’accueil de jour itinérant a ouvert

Créé par le 30 août 2017 | Dans : actualité, com com armagnac, gers, infos, santé

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

IMG_1745

Mardi matin, à l’ancien appartement de la Trésorerie, l’adjoint au maire Michel Vigier a accueilli, Nadine Thomas, directrice du Centre hospitalier de Nogaro, Marie- Christine Gessler, cadre de santé et Sandrine Busipelli, référente du service d’accueil de jour itinérant.  

Ce premier jour d’ouverture de l’accueil itinérant, a permis de faire le point sur cette structure et de vérifier en détail si tout était bien en place pour accueillir dans les meilleures conditions, les personnes âgées atteintes de la maladie d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée à un stade léger à modéré.

L’initiative de cette structure

C’est à l’initiative de l’Agence régionale de santé (ARS) et du Conseil départemental que cette structure d’accueil a pu être réalisée. Le Centre hospitalier de Nogaro a accepté d’être porteur de ce projet.  La municipalité cazaubonnaise qui possède plusieurs bâtiments communaux,  a choisi cet appartement avec son jardin, pour son emplacement au cœur du bourg, son accessibilité, la facilité du stationnement, et son calme.

Des partenariats très efficaces

Après les travaux de rénovation qui ont rendu l’appartement confortable, et qui est mis à disposition de l’accueil de jour, gratuitement,  le Secours Catholique et la Croix Rouge ont, à leur tour, mis à disposition du mobilier et  le Centre hospitalier des fauteuils médicalisés.

IMG_1738

Le bâtiment

Les personnes accueillies durant la journée se retrouveront ainsi  comme chez elles, dans une maison avec sa cuisine, son salon avec vue sur la place des arènes,  où auront lieu diverses activités. A côté d’une salle de bains moderne,  une chambre avec  coin détente permettra des activités douces. Le personnel pourra recevoir les familles dans un bureau.

Présentation de l’accueil itinérant par les responsables

Nadine Thomas, Marie-Christine Gessler et Sandrine Busipelli  ont présenté l’accueil de jour itinérant en rappelant qu’il y en avait peu en France.

Les objectif principaux de cette structure avec un projet personnel pour chaque accueilli  sont les suivants :  Aider au maintien à domicile, relayer les aidants pour prévenir le risque d’épuisement tant physique que psychologique, rompre l’isolement des personnes en permettant de rétablir des liens sociaux, maintenir les capacités de la personne accueillie par le biais d’ateliers adaptés, notamment mémoire, gym douce…, procurer bien être et plaisir grâce à des activités variées (mobilisation sensorielle et artistique, ouverture sur l’extérieur…), préparer éventuellement à une entrée en institution.

Les équipes qui y interviennent

Ce nouveau service d’accueil de jour itinérant peut recevoir six personnes en perte d’autonomie, atteintes d’Alzheimer ou de maladies apparentées.  

Les accueillis sont accompagnés par une équipe professionnelle pluridisciplinaire  qui se compose d’une équipe opérationnelle avec  une aide médico psychologique et une assistance de vie sociale, d’une équipe logistique et d’encadrement avec un médecin coordonnateur, un cadre de santé, un psychologue, un infirmier et un agent administratif, ainsi qu’une équipe d’intervenants spécifiques avec un éducateur en activités physiques adaptées, un animateur, un psychomotricien, une diététicienne et une psycho socio esthéticienne.   

Au quotidien, est présente la référente opérationnelle assistée de l’un des membres de l’équipe, en fonction de l’équipe.

Les trois sites de l’accueil itinérant

L’accueil de jour itinérant, rattaché au Centre hospitalier de Nogaro, est un service de proximité basé à Nogaro (1 Avenue des Pyrénées), Riscle (Résidence Bel Adour), et Cazaubon (Place du Bataillon de l’Armagnac).

Les jours d’ouverture par site sont les suivants : Nogaro (lundi et jeudi), Cazaubon (mardi, et dans l’avenir peut-être une deuxième journée, selon les besoins des personnes et des familles), Riscle (vendredi).

Les Cazaubonnais peuvent obtenir plus de renseignements, en récupérant à la mairie, le document d’information sur cette structure, ou en s’adressant  au cadre de santé Marie-Christine Gessler au 05 62 08 85 00 ou mail : accueil-jour@hopital-nogaro. fr.

Les cours de danse reprennent

Créé par le 29 août 2017 | Dans : agenda, com com armagnac, gers, infos, loisirs

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

IMG_7320

Mardi 12 septembre, les cours de danse proposés par l’école de danse de l’association Rock arènes the clock, reprennent.

Cette année, l’association a apporté des nouveautés en allongeant d’un quart d’heure les cours, et  à chaque séance, en plus du rock, en ajoutant une autre danse. Les cours auront lieu tous les mardis soir au château de Moutiques.

Le 1er cours pour les débutants ou les personnes non confirmées,  débute à 19 heures et se prolonge jusqu’à 20 h 15.  Le deuxième cours, réservé aux danseurs confirmés, débute à 20 h 15 et se termine à 21 h 30.

Les cours sont dispensés par Roselyne, professeur et maître de danse diplômé. Les cours s’adressent aussi bien aux enfants qu’aux adultes.

À l’occasion de la reprise, mardi 12 septembre et mardi 19 septembre, l’école de danse propose une  initiation gratuite.  

Lors de ces deux soirées, en première partie,  les danseurs s’initieront ou se perfectionneront avec le rock ’en roll, puis découvriront la salsa. Les autres mardis, le rock sera complété par le cha cha, ou des danses de salon, madison, paso et autres.

Les prix pour l’année sont les suivants : Adultes 140 euros par personne, enfants 80 euros par personne. Le cours revient à moins de 4 euros. Une réduction de 30% est prévue pour un deuxième cours et les personnes ont la possibilité de payer en plusieurs fois.

Renseignements et inscriptions au 06 78 03 21 51 ou rock.arenetc@gmail.com

Caumale, c’est toute une histoire

Créé par le 28 août 2017 | Dans : actualité, agenda, com com landes armagnac, exposition, histoire, infos, landes, patrimoine

ESCALANS

Jacques de Cauna fait découvrir l’extérieur du château

Jacques de Cauna fait découvrir l’extérieur du château

Lundi 28 août, au château de Caumale a eu lieu le congrès de la Fédération des Académies de Gascogne. Pour cette journée culturelle et d’histoire, exceptionnelle, plus de 160 personnes, académiciens, chercheurs, professeurs, universitaires, écrivains, artistes et personnalités, ont participé à la visite commentée du château, assisté à un concert de chants du XVIIe siècle, partagé le déjeuner dans la splendide salle de mariage, participé à deux conférences, ainsi qu’ au vernissage de l’exposition Benjamin Franklin.

Dès 11 heures, pour la  visite commentée du château, trois groupes de personnes ont été constitués. Le premier groupe avait pour guide Geneviève Fabre, le deuxième était conduit par Pierre Fabre, les maîtres du lieu, et le troisième par le professeur Jacques de Cauna, docteur d’État (Sorbonne), CNRS /Ehess et commandeur de l’Ordre national honneur et mérite de la République d’Haïti.

Jacques de Cauna a richement commenté  la visite, en détaillant l’histoire de l’édifice et de ses habitants. Il a retracé la longue histoire de ce château en parallèle avec l’histoire locale, régionale et nationale.

Les trois guides avec des anecdotes ont retracé l’histoire de la famille  Delisle, et leur histoire coloniale entre Saint-Domingue, Cuba…

 

Les visiteurs ont été agréablement surpris en découvrant les transformations du château réalisées par la famille Fabre en si peu de temps.  Toutes les pièces, richement meublées, décorées et complétées par des objets de collections, recréent l’atmosphère  vivante  d’alors. Caumale offre un véritable voyage historique  à travers différentes périodes de son histoire.

En fin de matinée, d’autres personnalités sont arrivées à Caumale, notamment  Dan Hall, le consul des États Unis en poste à Bordeaux, Vincent Gouanelle, conseiller départemental du Gers,  Jacques Battin, vice-président de  l’Académie nationale des sciences, belles-lettres et arts de Bordeaux.

Pierre et Geneviève Fabre et les personnalités

Pierre et Geneviève Fabre et les personnalités

Après le déjeuner, Nathalie de Rochambeau, lors d’une conférence intitulée de Vendôme à Yorktowm, a retracé la vie du général Jean-Baptiste de Rochambeau (1725-1807). En 1780,  à la tête de 6 000 hommes des troupes françaises il aida les colons américains dirigés par George Washington contre les troupes britanniques. Puis elle a rappelé que le petit fils de Jean-Baptiste de Rochambeau, venait passer ses vacances à Caumale.

Lors de la deuxième conférence, Jacques de Cauna  a abordé, en faisant les liens entre  Saint Domingue, les Antilles, Caumale et le cacao, Caumale et le café, Caumale et la canne à sucre, puis il a conclu son intervention avec  la guerre d’indépendance de l’Amérique.

 Alexandre de La Cerda  de l’Académie des Jeux Floraux  a présenté un épisode très peu connu de l’odyssée de La Fayette en partance pour l’Amérique, en précisant.

«  Il y a 240 ans, le 26 avril 1777, La Fayette s’embarquait au port de Pasajes près de Saint-Sébastien, au Pays Basque, sur le navire « La Victoire », pour son premier séjour en Amérique où il devait participer à la guerre d’Indépendance américaine. Ainsi, sans le Traité d’alliance signé par Louis XVI avec les Insurgents américains le 6 février 1778, et sans La Fayette qu’une aubergiste avait sauvé des espions anglais chargés de l’assassiner à Saint-Jean-de-Luz, sur le chemin du port de Pasajes où l’attendait son navire, sans oublier le concours pécuniaire et militaire de la France avec les troupes régulières de Rochambeau, nul doute que les Américains eussent été écrasés… »

Après la conférence présentant Benjamin Franklin grâce à la participation de Jérôme Danard, président France-Etats Unis, a eu lieu le vernissage d’une exposition consacrée à cet homme d’exception que fut Benjamin Franklin. Cette exposition restera sur place une quinzaine de jours, les particuliers et les scolaires  peuvent la visiter en prenant contact avec le château de Caumale.

Récemment, Le président de France- Etats Unis,  Jérôme Danard a nommé Geneviève Fabre, présidente de France-Etats Unis des Landes et Gascogne.

Contacts : Château de Caumale  05 58 75 45 87 ou 07 71 14 11 59.

Site du château de Caumale : http://www.chateaudecaumale.fr/index.php

Et : http://www.chateaudecaumale.fr/informations-calendrier.php

Rentrée scolaire au collège du Lac de l’Uby

Créé par le 28 août 2017 | Dans : actualité, agenda, com com armagnac, éducation, gers, infos

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

La permanence de rentrée aura lieu du lundi 28 août au vendredi 1er septembre de 8 heures à 12 h 30.

La prérentrée des professeurs aura lieu vendredi 1er septembre.

La rentrée de la classe de sixième avec l’accueil privilégié par le professeur principal est lundi 4 septembre de 8 h 30 à 17 heures. La restauration sera assurée à midi pour les élèves demi-pensionnaires.

Les élèves de sixième n’auront pas cours mardi 5 septembre.

Une réunion d’information à destination des parents des élèves de sixième, aura lieu à l’amphithéâtre du collège, lundi 11 septembre à 17 h 30.

La rentrée des classes de troisième, quatrième et cinquième avec l’accueil par les professeurs principaux aura lieu mardi 5 septembre de 8 h 30 à 12 h 30, et le début des emplois du temps est de 14 heures à 17 heures.

Mercredi 6 septembre toutes les classes auront cours selon leur emploi du temps. Les transports seront assurés dès lundi 4 septembre.  

De l’Ehpad aux arènes

Créé par le 27 août 2017 | Dans : com com armagnac, fête, gers

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

À l'Ehpad

À l’Ehpad

Dimanche matin, à 11 heures, les musiciens déguisés de la banda Las Murgas, ceux de la banda de l’Union musicale de Saint Justin, ont rejoint l’Ehpad Le clos d’Armagnac, où les attendaient joyeusement les résidents et le personnel.

Après avoir partagé la fête avec eux, les bandas ont pris la tête du défilé, qui s’est rendu au café de la Poste, où festayres jeunes et moins jeunes les attendaient fébrilement.

Le village des bodegas fut animé à son tour, puis à 17 heures les deux bandas ont rejoint les arènes pour animer  la course landaise à laquelle participait la cuadrilla Christophe Dussau.

Des Fêtes bien rythmées

Créé par le 27 août 2017 | Dans : com com armagnac, fête, gers

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

IMG_1240

Après le loto de mercredi soir, le grand concours de pétanque aux  arènes de vendredi en soirée,  la fête des pitchouns de vendredi après-midi, les festayres  se sont retrouvés place de l’école où le maire Jean Michel Augré a remis les clés au comité des fêtes.

IMG_1252

Le village des bodegas a connu une très bonne fréquentation, cette formule convient aux festayres,  ainsi qu’à la municipalité, aux associations et  au comité des fêtes.  Le public  a toutes les animations concentrées dans le même lieu, fête foraine, bodegas, buvettes, bars, concerts, bals et arènes.

La sécurité

IMG_1264

Afin de sécuriser le quartier et remédier aux imperfections constatées l’an dernier, la municipalité, ses services techniques, la sous-préfecture, la gendarmerie et les pompiers se sont réunis plusieurs fois. Lors de ces réunions de travail, la décision de mettre une barrière avec des plots en béton barrant l’accès des véhicules aux arènes et à la fête foraine, a été pris, ainsi que l’installation de plots en béton, placés devant le Café de la Poste.   En cette période de retours de vacances, la circulation étant  intense, le nombre de festayres  très important et souvent débordant sur les deux voies de circulation, dans l’intérêt de tous, cet espace sécurisé a permis aux uns de circuler avec un léger ralentissement et au festayres de vivre la fête dans de meilleures conditions.

Samedi

Samedi matin, aux arènes, le public a assisté à la capéa. Pour les élèves de l’école taurine de Richard Millan, ce moment leur permet de s’exprimer en public et d’être encouragés dans leur art taurin.

Les fêtes Cazaubonnaises avec leurs diverses animations permettent aux Gersois, Landais, Lot et Garonnais, curistes et vacanciers de s’unir pour partager ce moment fort du village.

IMG_1253

Samedi à midi, au Café de la Poste, la bande Loup’Scanères s’est défoulée entraînant dans sa joie et son délire les passants. Déjà, la bande de joyeux lurons s’était fait remarquer vendredi soir. Loup’Scanères a été créé en 1995, par les habitants de la même rue. Toutes les générations y sont réunies pour partager des soirées à Thèmes ou participer ensemble  aux fêtes de Cazaubon. Samedi, au fil des heures, avec Loup’ Scanères, l’ambiance festive est allée en augmentant sérieusement, s’accentuant d’avantage avec l’arrivée des membres de la confrérie des Binades.  

IMG_1263

Oscar Borjas et João Maria Branco ovationnés après leurs prestations

Créé par le 27 août 2017 | Dans : actualité, com com armagnac, gers, infos, tradition

CAZAUBON BARBOTAN LES THERMES

IMG_1280

Samedi après-midi,  les arènes de Cazaubon ont accueilli  la corrida portugaise annuelle, la seule dans le département du Gers. Oscar Borjas et João Maria Branco étaient face à un très beau lot de  toros des Frères Jalabert de la   ganadéria  de  la Chassagne  (Camargue).

Les cinq  toros sélectionnés nobles et très combattants, ont permis aux deux cavaleiros, d’exprimer tous leurs talents  devant un public enthousiaste.

Dès le début, le public a apprécié la totale complicité d’Oscar Borjas avec ses chevaux, notamment les levades, danses, esquives admirables et ses attaques très spectaculaires avec de belles pauses al quiebro. En véritable artiste de la Corrida Portugaise, Oscar Borjas (Espagne),  s’est donné totalement pour faire plaisir au public Cazaubonnais, partageant avec lui son enthousiasme et sa passion. Le rejoneador Oscar Borjas a présenté une tauromachie fraiche très élaborée et remarquable  due en bonne partie au bon dressage de ses chevaux et à son talent de cavalier.

João Maria Branco  (Portugal), lors de ses prestations successives, a  avant tout présenté une tauromachie beaucoup plus classique avec  des attaques et des pauses de face (de Cara). Ses interventions dynamiques et courageuses ont offert au public le style d’une autre école.

Les forcados de Chamusca, fidèles à Cazaubon depuis une quinzaine d’années, cette année,  à plusieurs reprises ont eu du mal à arrêter  à mains nues trois  toros très virulents.

 Courageux, volontaires et n’acceptant pas l’échec, ils se sont immédiatement repris, et malgré de fortes  tumades ont réussi à neutraliser les bêtes, provoquant l’admiration du public pour leur bravoure et leur obstination. À l’issue de la Corrida portugaise, le public debout a fortement ovationné  Oscar Borjas, João Maria Branco,  Les forcados de Chamusca, exprimant ainsi sa totale satisfaction.

Quant aux organisateurs ils étaient ravis, constatant que le spectacle était de qualité et que le  public était plus nombreux que l’an dernier.    

C’était la fête au Clos d’Armagnac

Créé par le 25 août 2017 | Dans : com com armagnac, fête, gers, infos, santé

CAZAUBON-BARBOTANLES THERMES

IMG_1229

Jeudi, à l’occasion des fêtes de Cazaubon, l’Ehpad Le Clos d’Armagnac, a organisé une journée festive, où étaient conviés les résidents, leur famille, tout le personnel de l’établissement et des élus.

Pour assurer le bon déroulement de cette journée, tout le personnel s’est fortement impliqué, dans la décoration, l’agencement original des tables et surtout auprès des résidents, partageant avec eux leur joie, tout en travaillant.

À l’accueil, Yoan Ansart, directeur de l’établissement, très chaleureux, accueillait personnellement les invités. Marie-Ange Passarieu, première adjointe, représentant le maire Jean-Michel Augré, et vice-présidente de la Communauté de communes du Grand Armagnac,  par sa présence est venue témoigner ainsi  du soutien de la municipalité et de la CCGA, pour cette initiative et a félicité Yoan Ansart pour le  nouveau dynamisme qu’il a impulsé à l’établissement. Le directeur a vivement remercié la municipalité qui a mis à la disposition de l’établissement des tables et des chaises complémentaires.

 Lors de ce dialogue, Marie-Ange Passarieu  a  rappelé aux personnes présentes : «  La municipalité et l’Ehpad travaillent  ensemble dans une très bonne entente. »  Yoan Ansart a profité de l’occasion pour rappeler l’évolution de l’ Ehpad :

 « Pour nos achats,   nous nous adressons le plus possible auprès des commerçants locaux. Pour nous, c’est important de participer à la vie locale et de donner vie aux commerces de proximité, autant que nous le pouvons. »

Marie-Ange Passarieu a rappelé que Le Clos d’Armagnac est prestataire sur Cazaubon des repas du Centre de loisirs et de l’été jeune de la CCGA.

Le directeur a ensuite rappelé l’importance de l’ouverture de l’établissement sur le monde extérieur en précisant : «  Nous faisons partie intégrante de la commune en accueillant des intervenants qui viennent partager de bons moments avec les résidents, notamment les animatrices de la médiathèque, les jeunes musiciens de  l’école de musique, les enfants des écoles, ainsi que les adolescents du collège. Nous tenons à ce que le Clos d’Armagnac soit une maison ouverte et que les résidents se sentent comme chez eux.  C’est pourquoi il n’y a pas d’horaires de visites pour les familles. Celles-ci peuvent venir voir les résidents quand elles le veulent et le peuvent. »

Tout au long de l’année les résidents bénéficient de nombreuses animations. Actuellement, 80 résidents vivent à l’Ehpad et une cinquantaine de personnes y travaille. Yoan Ansart satisfait  du personnel qualifié, a précisé : «  L’Ehpad arrive à maturité. La réputation de l’établissement fait qu’il y a une liste d’attente importante. Le groupe Omega  continue d’impulser avant tout des valeurs humaines et des prestations de qualité.  »

Pour cette journée, Ivahna Le Rouzi, soutenue par la direction et le personnel  avait concocté un programme  qui a débuté par un apéritif, suivi d’un repas animé par un orchestre.  Une  vingtaine d’enfants du Centre de loisirs encadrés par cinq adultes sont venus se joindre à la fête et partager le repas festif  avec les aînés. Après le repas, l’après-midi s’est prolongée en musique avec l’orchestre. Ce fut pour certains une occasion de danser.

Dimanche matin, les résidents seront encore de la fête grâce au Comité des fêtes qui fera partir de l’Ehpad, le défilé avec banda et personnes costumées.

Contact:  Le Clos d’Armagnac 9 rue du Cousiné 32 150 Cazaubon.

Tél: 05 62 08 84 80.

L’opposition au 2e pylône TDF s’organise

Créé par le 23 août 2017 | Dans : actualité, com com tenareze, gers, infos

MONTREAL DU GERS

IMG_1221

Mardi soir, à la salle de la mairie, la famille Ladevèze et des riverains domiciliés dans le quartier où la construction d’un deuxième pylône TDF est prévue, ont organisé  une réunion publique  d’informations et de sensibilisation. Ils ont exprimé en détail les motivations de  leur refus de cette construction.

Jean Ladevèze a ouvert la réunion en précisant : «  Il y a un an, j’ai reçu une lettre d’un opérateur me proposant l’installation d’un pylône sur mes terres. Laissant courir et n’ayant pas répondu à ce courrier, quelques temps après, le commercial m’a contacté par téléphone pour les mêmes raisons. J’ai refusé catégoriquement la construction de ce deuxième  pylône chez-moi. Le 20 juin, par une pancarte, j’ai découvert que le permis de construire de ce pylône avait été déposé et que la construction était seulement à 3,55 mètres de ma propriété, sur un chemin privé. »

Jean Ladevèze a ensuite informé l’assistance qu’il avait par la suite rencontré la voisine, ainsi que le maire, afin que ce projet ne se réalise pas, du moins dans ces conditions sur ce terrain et si proche du pylône existant.

Après ces précisions, Jean Ladevèze a lu à l’assistance, les divers courriers de soutien  qu’il a reçus, notamment de l’association Robin des toits de Midi-Pyrénées. Cette association apporte totalement son soutien et compte bien s’impliquer aux côtés des opposants à ce pylône. Cette association  très active  demande entre autres  l’abaissement des seuils d’exposition aux champs électromagnétiques artificiels à 0.6V/m, dénonce l’implantation d’antennes-relais prés de lieux sensibles tels que écoles, hôpitaux, crèches, stades et demande l’application du principe de précaution compte tenu des études scientifiques internationales.

Michel Lebecq de l’association Bien vivre en Mézinois, par sa présence a témoigné à son tour de son soutien. Cette association s’est distinguée dans ses luttes contre la construction d’un incinérateur, la ligne à grande vitesse, la pollution de la Gélise : «  J’ai décidé de vous rejoindre dans votre lutte. »  

 Après avoir lu quelques lettres de soutien, dont l’une d’un professeur de cancérologie, Jean Ladevèze a signalé plusieurs cas de personnes électrohypersensibles, puis il a lu des articles de presse relatant la lutte de riverains ou de collectifs, qui ont obtenu l’annulation des constructions à proximité de leur village, lotissement ou propriété : «  Certains ont même obtenu le démontage d’antennes. C’est encourageant. Il nous est donc possible de gagner nous aussi. »

Pour le moment le projet est en suspension, et l’équipe des opposants à cette construction commence tout juste sa campagne de mobilisation. Après avoir diffusé une pétition sur papier et sur Internet, et dont le début est très encourageant, puis une première campagne d’affichage dans les commerces, et la réunion publique de mardi soir, les opposants comptent bien poursuivre et intensifier la mobilisation. Déjà, ils auront la possibilité de s’exprimer au Salon  Bio Gascogne de Condom, qui aura lieu samedi 26 et dimanche 27 août.

Jean Ladevèze envisage d’aller au tribunal administratif, de faire contrôler le pylône existant, et de contacter l’association Les Plus beau village de France : «    Nous tenons avant tout  à la santé des riverains et refusons cette   pollution visuelle, qui défigurerait l’esthétique de ce beau paysage gersois. » a-t-il conclu. 

Pétition: https://www.mesopinions.com/petition/sante/contre-installation-deuxieme-pylone-tdf/32529

123

Notre Rousseur |
Solers-Actualités-Culture |
Auregaldelavie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Jacfercho
| Mon esprit critique a des c...
| LE SENEVE