juillet 2017

Archive mensuelle

La chasse et des chasseurs à l’honneur

Créé par le 31 juil 2017 | Dans : com com armagnac, gers, infos

PANJAS

Photo:  Saint Hubert Panjagaise.

Photo: Saint Hubert Panjagaise.

Vendredi soir, c’est dans une salle de la mairie bien garnie et en présence de Marie -Claude Mauras Maire de Panjas que s’est déroulée l’assemblée générale de la Saint Hubert Panjagaise.

Le président Pascal Trotta ouvre la séance en présentant le  bilan financier qui laisse apparaître un léger excédent sur l’exercice 2017. Quant au   nombre de chasseurs, il demeure stable et très important, ainsi que  le nombre de chasseurs résidents.

À la suite du rapport d’activités, le président remercie les participants aux battues pour leur présence régulière : «   Il faut savoir que  dans une commune comme la nôtre le nombre de battues en général dépasse  la vingtaine dans la saison, il faut assurer. Des efforts de prélèvements de chevreuils devront être faits dans certains secteurs où ils sont très présents, en vue de la protection des cultures. Il faut noter que la baisse des attributions de bracelets ne va pas nous aider dans cette démarche, soyons attentifs. »

Le prix des cartes de sociétaire reste inchangé. Deux lâchers de faisans de tir seront effectués un à l’ouverture et un second quinze jours  plus tard. Le président a ensuite rappelé que cette année une disposition particulière concernant la chasse au lièvre, a été prise  et que tout chasseur devra être muni du carnet de prélèvement  spécifique. La société se chargera de les distribuer à ses adhérents.  Les  réserves de chasse restent en place y compris la zone d’interdiction de tir du faisan dans le secteur (plaine de l’ancienne pisciculture). Le règlement intérieur de la société ainsi que le calendrier des battues aux chevreuils seront fournis au moment de la prise des cartes de sociétaires chez monsieur  Louis Raimbault. Pour tous renseignements s’adresser au  06 74 07 76 50. Le bureau est inchangé.

 Le président a attiré l’attention et salué le  travail fait  par le garde particulier de la société, Cedric Roca, qui officie également sur des communes voisines : «   Il faut savoir que son activité est bénévole, et on lui attribue un grand nombre de prises en matière de nuisibles. »

 Au nom de la commune de Panjas et du maire Marie -Claude Mauras, Pascal Trotta, a  profité de l’occasion pour remercier et féliciter Jean Roca, membre de la société. Ce dernier  intégré dans l’équipe de France de ball trap vétéran, a défendu les couleurs de son pays au championnat d’Europe  en Ecosse,  et a pris la troisième place sur le podium.

Après avoir clos la séance, en souhaitant une bonne saison à tous les chasseurs, le président a invité  les participants à un apéritif dinatoire et ce, dans un cadre de verdure bien agréable.

Le Centre recrute toujours des pompiers volontaires

Créé par le 26 juil 2017 | Dans : actualité, com com armagnac, exposition, gers, infos, mairie, sapeur-pompier

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

À l’initiative des  Sapeurs-pompiers volontaires du Centre de secours de Cazaubon en collaboration avec le SDIS 32, et en partenariat avec la municipalité, mardi 25 juillet, une soirée de découverte, d’informations et de sensibilisation sur les Sapeurs-pompiers a eu lieu.

Dès 18 heures, au parking de la Maison du tourisme, le public composé de cazaubonnais, curistes et vacanciers, a découvert les véhicules et matériels utilisés par le Centre de secours, ainsi qu’une exposition de photographies. Des flyers et des revues étaient aussi à la disposition du public.

 À son arrivée sur la place, le lieutenant Erwin Hulshof, adjoint au commandant de la Compagnie Armagnac, Jean-Michel Bellocq, a exprimé sa surprise et sa satisfaction en constatant qu’il y avait beaucoup d’enfants, adolescents et adultes autour des véhicules et qu’ils témoignaient de leur intérêt en  s’entretenant avec les Sapeurs-pompiers. Jean-Michel Augré, maire de la commune a félicité les Sapeurs-pompiers en précisant : « C’est une belle initiative. » De nombreux maires et élus du secteur  Cazaubonnais étaient présents, ainsi que Didier Dupront, vice-président du SDIS 32,  témoignant ainsi de leur soutien à cette initiative, ainsi que  leur attachement à ce service de proximité qui intervient régulièrement sur le territoire.

Durant plus d’une heure, le public a profité de ce moment de rencontre avec les pompiers, et les enfants accompagnés de leurs parents ou grands-parents ont pu monter dans les camions, bateau  et évidemment se faire photographier.

À 19 heures, le public fut convié à rejoindre la salle de cinéma pour assister à la projection d’un film de présentation du SDIS32, suivie du film  de Pierre Jolivet   « Les hommes du feu », sorti dans les salles  au début du mois de juillet. Cette projection a eu lieu grâce à l’initiative des pompiers cazaubonnais, Ciné 32 et le cinéma municipal, devenu ainsi partenaire de la soirée. La salle de cinéma était comble, si bien qu’une dizaine de personnes, ainsi que les Sapeurs-pompiers ont assisté debout à la projection du film. Ce film relate le quotidien d’une brigade de pompiers, ainsi que leurs diverses interventions.

IMG_9971

À la fin du film, les spectateurs ont vivement applaudi, puis le lieutenant René Santalucia, chef du Centre de Cazaubon,  entouré de ses 21 sapeurs-pompiers volontaires, a donné la parole au lieutenant Erwin Hulshof. Ce dernier   a présenté le SDIS 32, notamment les  trois groupements territoriaux, qui totalisent 1 200 pompiers dirigés par  le lieutenant-colonel Éric Meunier.

Le lieutenant René Santalucia, a ensuite présenté le Centre de secours  de Cazaubon avec ses 340 à 350 interventions annuelles, sur un territoire qui regroupe 11 communes, rappelant au public, qu’il y a un besoin évident de nouveaux pompiers volontaires : « Il est important d’assurer la relève et nous comptons sur vous pour faire passer le message à votre entourage. »

Le lieutenant a poursuivi son intervention en présentant les  conditions et les formations pour devenir pompiers volontaires. Il a rappelé  que les jeunes peuvent, dès l’âge de 13 ans devenir JSP (Jeune sapeur-pompier), et que pour les jeunes du secteur il y a la section Armagnac qui est basée au centre d’intervention principal d’Eauze.

Le public très intéressé a posé des questions, notamment sur la formation des jeunes avant une intervention, sur le financement du SDIS exprimant ainsi ses inquiétudes suite à  la diminution des subventions aux communes.

À l’issue du débat et  en conclusion, il est ressorti pour tous les participants que la population a besoin des Sapeurs-pompiers, mais que ces derniers ont un besoin évident de nouveaux pompiers volontaires dans l’intérêt de tous,  afin d’assurer la sécurité des personnes et des biens dans de bonnes conditions.   La soirée s’est prolongée par le verre de l’amitié offert par la  municipalité .

Les Arcais se souviennent

Créé par le 23 juil 2017 | Dans : com com landes armagnac, histoire, infos, landes, mairie

ARX

IMG_4536

Samedi matin, à 10 h 30,  à la stèle située à proximité du Monument aux morts, a eu lieu le 73e anniversaire des évènements tragiques des 20 et 21 juillet 1944.

À l’invitation de la municipalité, du comité du souvenir de la résistance, de l’amicale du bataillon Arthur et de l’Association nationale des anciens combattants de la Résistance ( Anacr), les Arcais nombreux étaient présents pour cette cérémonie du souvenir.

À cette époque, le petit village d’Arx  a connu deux jours de très violents combats.

Le 20 juillet vers 13 heures, un détachement allemand du 110e régiment (2e division blindée) entre à Arx. Celui-ci a pour mission d’exterminer le maquis. Six résistants meurent au combat.  Les Allemands incendient plusieurs maisons du village.

Le 21 juillet, la colonne allemande repliée à Houillès et Réaup revient. Deux autres maquisards et quatre civils perdent la vie ce jour-là.

Lors de la cérémonie de samedi matin, le maire Jean Tarrit  a évoqué la tragédie survenue à l’époque:  » Ce fut un combat titanesque, d’une violence inouïe dont l’horreur restera dans toutes les mémoires comme une vision d’enfer. »

Après avoir eu une pensée pour les familles endeuillées et pour toutes les personnes qui ont péri dans des conflits majeurs, mais aussi dans des opérations récentes, Jean Tarrit a rendu hommage à tous ces hommes et ces femmes qui ont lutté de près ou de loin face à l’ennemi .

Le maire a eu ensuite une pensée pour Matéo Blasquez dit Marta qui fit sauter la chenillette allemande sur la route de Meylan-Sos, puis pour monsieur Olivès qui, par ses conférences régionales,  a honoré  au plus haut point  ses camarades de combats.

Le maire a poursuivi son discours en apportant les précisions suivantes:  » Il y a 10 jours, j’ai eu la chance de rencontrer monsieur Farreny qui est président de l’amicale des anciens guérilléros espagnols et qui sera le jeudi 24 août avec madame Anne Hidalgo, maire de Paris, pour dévoiler une plaque en hommage à José Baron Carreno, mort pour la France le 19 août 1944. Cet homme était le chef de Marta, c’est à dire le grand chef des guérilléros espagnols. Monsieur Farreny m’a dit que Marta était une personne qui avait eu beaucoup de responsabilités, notamment en commandant jusqu’à 2000 hommes. »

Avant d’inviter l’assistance à chanter la Marseillaise, puis de se rendre pour se recueillir à la stèle située route de Meylan, Jean Tarrit a invité l’assistance à maintenir le devoir de mémoire :  » Rappelons à toutes les générations que le devoir de mémoire est très important. » 

Le maire a conclu son discours en citant Jean Moulin:  » Cherchez ce qui nous unit plutôt que ce qui nous divise. «  

 

La 2e édition du tournoi de tennis est un succès

Créé par le 16 juil 2017 | Dans : com com armagnac, gers, infos, sport

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

Du samedi 1er au dimanche 16 juillet, au lac de l’Uby,  le Tennis club Cazaubon-Barbotan (TCCB) a organisé la deuxième édition du tournoi de tennis, qui cette année était officiel et qui a connu une bonne augmentation de participants. Durant ces quinze jours, le tournoi s’est  poursuivi  dans la convivialité avec des rencontres sportives acharnées.

Dimanche à 17 heures, a eu lieu la remise des prix de l’édition 2017. Le coprésident Éric Paillassou a ouvert la cérémonie en remerciant tout d’abord les membres du bureau du club cazaubonnais pour l’organisation du tournoi et leur sérieux investissement qui a permis la réalisation du tournoi et contribué à sa réussite.  Éric Paillassou a poursuivi en remerciant la municipalité pour son soutien, ainsi que les clubs de tennis d’Estang et d’Eauze pour leur participation au tournoi, ainsi que pour le prêt de leur  salle, le soir où il a fait mauvais temps, sans oublier les nombreux sponsors qui soutiennent le club et qui, pour le tournoi ont participé financièrement ou en donnant des lots.

L’adjointe au maire, Marie-Ange Passarieu a félicité le dynamisme du club et encouragé cette initiative du tournoi : «   C’est un rendez-vous sportif annuel,  que la municipalité ne peut que soutenir. » Elle a ensuite félicité toutes les personnes qui ont contribué à la réussite du tournoi, ainsi que les clubs du Grand Armagnac qui sont ceux d’Eauze et d’Estang.

Les résultats sont les suivants : Ont remporté la victoire dans leur catégorie respective :

En féminine :

Victoire de Camille Thougnac face à Déborah Saint Avit.

  Victoire de  Myriam Dulan face à Laurence Dauba.

Chez les hommes :

Victoire de  Gilles Touja face à Fabien Tales.

Victoire de Jérôme Luperre face à Christophe Sutra.

Victoire de  Bastien Florence face à Florent Benvenuto. Le Landais Bastien Florence  a remporté le tournoi.

Chez les plus de 35 ans

 Victoire d’Éric Paillassou face à Pierre Maurin.

IMG_9807

La mairie a présenté la rénovation de Barbotan

Créé par le 09 juil 2017 | Dans : com com armagnac, gers, infos, mairie, travaux

 CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

IMG_9269

Jeudi après-midi, au cinéma,  la municipalité avait convié les habitants et commerçants de Barbotan-les-Thermes, pour leur présenter à l’aide d’un diaporama

Avec cet important chantier de rénovation de ce quartier,  la municipalité a pour objectif de revaloriser la station thermale en offrant un meilleur cadre de vie et de confort pour les habitants, curistes et vacanciers.  

La place Armagnac, qui est jusqu’à maintenant occupée par le stationnement de voitures, deviendra une place polyvalente sur laquelle auront lieu le marché, ainsi que des animations musicales et festives. Il y est prévu la construction d’une  halle moderne de six mètres sur treize mètres, et inspirée de la forme de pin parasol, ainsi que l’installation de bancs, la plantation d’arbres et de végétaux.

Dorénavant, le stationnement des voitures se fera derrière la Maison du tourisme, où un nouveau parking sera réalisé avec la possibilité d’y accueillir une cinquantaine de véhicules. Un cheminement piéton adapté aux personnes à mobilité réduite permettra de rejoindre la place Armagnac, le Casino, ainsi que la Maison du tourisme.

Le parking situé devant la Maison du tourisme, disparaîtra et sera remplacé par un point mobilité  avec une desserte pour les bus, des arceaux pour le stationnement des vélos. Des sanitaires publics seront construits et une placette sera réalisée avec en son centre une fontaine. Cette placette sera un point de détente certainement apprécié par les usagers de l’espace public. Des arbres et de la végétation redonneront un visuel beaucoup plus agréable que le stationnement des voitures et des camping-cars.  Le parvis de la Maison du tourisme sera lui aussi rénové avec des accès pour les personnes à mobilité réduite.

Le maire Jean-Michel Augré, son adjointe Marie-Ange Passarieu et référente de ce projet, et l’adjoint Michel Vigier chargé des bâtiments et du transport, avaient précédemment présenté le projet au sous-préfet de Condom,  Jean-Charles Jobart. Ce dernier a reconnu la nécessité de la réalisation de ce projet en précisant que la commune avait besoin d’évoluer.

Lors de la réunion de jeudi, Jean-Michel Augré a signalé à ses administrés qu’il solliciterait auprès de l’État, de la région, de l’Europe…, le moment venu toutes les aides financières  pour réaliser cette opération : «  Aujourd’hui ces travaux sont réalisables et finançables. Avec ce projet, la municipalité exprime clairement sa volonté de se tourner vers l’avenir. »  

Marie-Ange Passarieu a précisé que les personnes qui n’ont pas pu assister à la réunion, pourront voir sur le site internet de la commune,  le diaporama de l’aménagement futur de  ce quartier de Barbotan- les-Thermes.

Site: mairie-cazaubon.fr

Le Conseil départemental soutient Cazaubon

Créé par le 07 juil 2017 | Dans : actualité, com com armagnac, économie, gers, infos, mairie, santé

GERS

Grand Armagnac

IMG_9265

Mardi soir,  à la réunion de Tersagnac, Marie-Neige Passarieu, chargée de mission au Conseil départemental du Gers,  a rappelé l’implication du département  avec son opération « Futurs médecins dites 32 », ainsi que toutes les initiatives réalisées par le Conseil départemental en direction des futurs médecins, afin que  ces derniers viennent s’installer dans le département gersois.

 L’implication du département montre la détermination des élus gersois. Ceux-ci  tiennent à l’accès aux soins de qualité pour la population du département.

Sur le site du Conseil départemental, grâce au travail réalisé en partenariat avec  l’association Tersagnac,  la municipalité, une page intitulée «  opportunités d’installations à Cazaubon-Barbotan les Thermes »,  à destination des médecins a été créée, rappelant les atouts de la commune, ainsi que le fort potentiel d’installation pour les médecins.

Cette page très bien conçue, montre tout l’intérêt que porte le Conseil départemental à la désertification médicale de ce territoire, ainsi que son soutien à l’association Tersagnac et à la municipalité Cazaubonnaise.

Si cette page peut intéresser les futurs médecins ou médecins, elle est le fruit d’un travail silencieux qui mérite d’être vu aussi par les Cazaubonnais et les habitants des villages voisins. Ainsi ils pourront se rendre compte par eux-mêmes que les élus et les professionnels utilisent tous les moyens pour pallier au manque de médecins sur ce territoire.   

Site du Conseil départemental et page de Cazaubon :   

http://www.gers.fr/index.php?tg=oml&file=economie.html&cat=32&souscat=76&art=248

Tersagnac a été entendu

Créé par le 07 juil 2017 | Dans : actualité, com com armagnac, gers, infos, mairie, santé

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

IMG_9268

Mardi soir, au Pôle économique et culturel, l’association pluri-professionnelle de santé  Territoire de santé  Gascogne Armagnac (Tersagnac),  avait convié les élus, les cazaubonnais, ainsi que  les habitants  des villages gersois et landais des alentours  de Cazaubon. 

Les maires et élus étaient nombreux.

Les maires et élus étaient nombreux.

Sensibilisation sur la situation médicale et personnalités présentes

Cette réunion  qui avait pour but d’informer la population sur la situation médicale sur le territoire cazaubonnais et ses environs, a réuni environ plus de 200 personnes. Les membres de Tersagnac ainsi que les élus ont apprécié  la présence de  Serge Boyer, directeur de la CPAM du Gers, des deux membres de la délégation gersoise ARS Occitanie, notamment Jean-Michel  Blay, de  Philippe Laperle et Claudie Bastat de la délégation landaise  ARS Nouvelle Aquitaine. Ces personnalités avec beaucoup d’attention ont    écouté la problématique spécifique à ce territoire.

Intervention du maire Jean-Michel Augré

Le maire Jean-Michel Augré a tout d’abord rappelé le  courrier adressé le 3 janvier 2017  à l’ARS (Agence régionale de santé), dans lequel il était   demandé le classement en zone déficitaire. Ce courrier était cosigné par le président de la Communauté de communes du Grand Armagnac, Didier Dupront, par le président du Département, Philippe Martin, et par des professionnels de santé et des élus. Le maire a expliqué qu’après le départ à la retraite de plusieurs médecins et de ceux qui partiront  à la retraite dans les deux à trois ans, la situation médicale sur ce territoire  deviendra sérieusement alarmante. Il a conclu son intervention en félicitant les membres de Tersagnac qui s’impliquent  pour  défendre   l’accès aux soins et le droit à la santé.

L’implication de Tersagnac

Angélina Conraud, présidente de Tersagnac a tout d’abord présenté l’association qui compte 42 professionnels, ainsi que le territoire concerné avec ses 32 communes gersoises, landaises et lot-et garonnaises. Angélina Conraud a précisé : «  En quatre ans sept médecins sont partis à la retraite et n’ont pas été remplacés. La désertification médicale va s’aggraver dans un avenir proche avec le départ à la retraite d’autres médecins. »

Après avoir énuméré toutes les démarches effectuées par Tersagnac et soutenues par les élus du territoire, notamment le courrier à l’ARS, les réunions avec les maires du territoire et la pétition qui a obtenu en peu de temps 4 300 signatures, la présidente a invité le public à s’exprimer.

Le débat a abordé les sujets suivants

Le tracé des zones prioritaires et de vigilance a été abordé, ainsi que la libre installation des médecins et la pénurie de médecins.

La nécessité d’une maison de santé à Cazaubon ou à Eauze a été abordée et les élus sont prêts à trouver les moyens,  si  des professionnels de santé proposent un projet cohérent. Didier Dupront, président de la Communauté de communes du Grand Armagnac, a conclu :  «  Ce n’est pas aux élus de faire un projet médical, mais les élus peuvent accompagner les professionnels. »

L’implication  de la CPMA et de l’ARS

Le directeur de la CPMA, Serge Boyer a reconnu qu’il y avait un travail considérable à faire sur ce territoire : «  Ce que nous pouvons faire avec nos équipes  c’est de venir travailler davantage avec vous, et ensemble envisager les diverses possibilités. »

 À leur tour, le personnel de l’ARS du Gers et des Landes, très attentifs à ce problème, selon leurs moyens, collaboreront à ce travail de réflexion pour remédier à la situation qui inquiète les élus, habitants et professionnels du territoire.  

L’implication du Conseil départemental

Marie-Neige Passarieu, chargée de mission au Conseil départemental du Gers  a rappelé l’implication du département  avec son opération « Futurs médecins dites 32 », ainsi que l’accueil par le département des promotions d’internes, leur faisant ainsi découvrir le département. Puis elle a précisé : «  Une aide forfaitaire à l’hébergement de 500 euros,  pour les internes en stage chez des praticiens libéraux gersois, a été  votée. On monte un  guide des hébergements et un site internet dédié aux médecins en recherche d’installation. Ce site listera les opportunités et les conditions d’exercice sur les différents territoires du Gers. Il présentera les offres dans leur contexte professionnel et cadre de vie. Il offrira également un volet facultatif d’aide à l’installation pour les médecins qui le désirent. Ce nouveau site sera construit de façon multi-partenariale par le Département du Gers, le CDOM, les médecins volontaires, l’ARS, la CPAM et les collectivités concernées. Sa publication aura lieu courant 2017. »

Vers la constitution d’une commission de pilotage

À l’issue de la réunion, les membres de l’association Tersagnac étaient satisfaits de cette soirée, la présidente a conclu : «  On a été entendu, on va être accompagné dans notre dynamique. Nous envisageons de créer  une commission de pilotage. »

Le PETR développe l’attractivité de la base de loisirs

Créé par le 05 juil 2017 | Dans : actualité, com com armagnac, économie, gers, infos, loisirs, mairie, travaux

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

IMG_9153

Lundi après-midi, Jean-Charles Jobart, sous-préfet de Condom s’est rendu à la base de loisirs de l’Uby, où l’attendaient le maire Jean-Michel Augré, son adjointe Marie- Ange Passarieu, ainsi que  l’adjoint au maire  Michel Vigier. Jean-Charles Jobart venait constater l’avancée des travaux d’aménagement de la base dont les équipements dataient des années 1970. La commune ayant constaté que la fréquentation était en baisse depuis une dizaine d’années, a souhaité en renouveler l’attractivité et elle a donc engagé une opération de requalification de cet équipement stratégique et singulier. Le sous-préfet a précisé : «  Il s’agit d’un véritable projet de territoire, porté notamment par le Pôle d’équilibre territorial rural (PETR) du Grand Armagnac, dont la commune est membre. »  

Cazaubon-Barbotan les Thermes territoire prioritaire

Après avoir rappelé l’importance économique de Cazaubon avec ses 16 000 curistes (21 000 avec les accompagnants) , plus les  vacanciers et touristes, ce qui fait un total de 50 000 personnes qui viennent sur ce territoire, le sous-préfet a précisé qu’il était évidemment prioritaire.

Le PETR

Le sous-préfet a précisé   que le 19 décembre 2016, à la préfecture du Gers a eu lieu la signature des contrats cadre de ruralité des PETR du  Pays d’Auch, du Pays d’Armagnac et du Pays Portes de Gascogne et que lundi 3 juillet 2017, à la Préfecture du Gers, venaient d’être signées  les conventions financières 2017 Etat/PETR des PETR du Pays d’Auch, du pays d’Armagnac, du Pays Portes de Gasgogne et du Pays du Val d’Adour. Les projets des PETR gersois sont dédiés principalement à l’ attractivité des territoires ainsi qu’aux services à la population.   

 L’aménagement de la base de loisirs

Pour Cazaubon-Barbotan les Thermes, qui est la 1er station thermale de Midi-Pyrénées et la 3e station Thermale de la nouvelle région,  l’objectif global du projet de requalification est de donner une nouvelle dynamique économique à la base de  loisirs, en affirmant sa double attractivité, les potentialités qu’elle offre en termes d’activités sportives et de tourisme vert à l’échelle départementale et régionale.  Dès le mois de janvier 2017, la commune a missionné une équipe de maitrise d’œuvre pluridisciplinaire (paysagiste, architecte-urbaniste, bureau d’études techniques), afin que la première phase de réalisation des travaux soit réalisée pour la saison touristique 2017.

C’est cette  tranche de travaux que Jean-Charles Jobart est venu visiter.  Elle comprend la création d’une aire de jeux aquatique, ainsi que celle de jeux pour enfants de 6 à 12 ans, la réhabilitation des jeux existant destinés aux enfants, l’installation de clôture ajourée autour de la piscine et d’un local de rangement pour les pédalos, la construction d’un local de rangement pédalos et canoës, le renouvellement du patrimoine arboré, la création de cheminements piétons accessibles PMR aux abords du lac, la végétalisation des berges, le mobilier et la signalétique.

Le budget  et les subvention accordées

Le budget de cette 1ère tranche est de 500 000 euros HT. La part de l’Etat : FSIPL Cdr est de 100 000 euros (20%), du Conseil régional est de 100 000 euros (20%), les fonds européens sont de 40 000 euros (8%) via le programme  Leader du Pays Armagnac, et la part mobilisée par le maître d’ouvrage qui est la commune de Cazaubon est de 260 000 euros soit 52%.

Les Estangois se souviennent

Créé par le 03 juil 2017 | Dans : actualité, com com armagnac, gers, histoire, infos

ESTANG

Lundi matin, Jean-Charles Jobart, sous-préfet de Condom, le major Laurent Clavel commandant la communauté de brigade d’Eauze, le maire France Ducos et ses conseillers municipaux, les anciens combattants, plusieurs maires des communes voisines, la conseillère départementale, le président de la CCGA,  le président de l’Amicale du bataillon de l’Armagnac,  la population de la commune  et les enfants de l’école primaire, depuis le village,  se sont rendus en cortège jusqu’au mémorial d’Estang, suivant ainsi le parcours que les otages des Allemands  ont  effectué le 3 juillet 1944.

IMG_9142

Au mémorial, après le dépôt des gerbes par les personnalités, suivi par le chant des partisans interprété par l’Harmonie Estangoise, le maire France Ducos a retracé en détail la tragédie de cette journée qui reste gravée dans les mémoires, notamment l’arrivée à Cazaubon de deux compagnies de soldats allemands, basées à Mont-de-Marsan.

Leur intervention faisait suite à une dénonciation révélant la présence de terroristes. Après la répression au château de Bégué, les Allemands ont pris la route d’Estang et ont rencontré les membres du bataillon de l’Armagnac. 

Le combat s’engagea au nord du village d’Estang, puis rapidement dans tout le village et dura toute la journée : «  Nous savons que la première victime fut Louise Cazauran, qui voulant fermer ses volets, fut prise pour cible et fut mortellement blessée. Andrée Pupkiewiez, Jean Coupaye et Paul Sansoulh, voulant lui porter secours furent arrêtés, puis Alfred Duclaux et Jean Bartherote, furent ensuite interpellés, ainsi que les gendarmes et leurs familles et une quarantaine d’hommes, de femmes et d’enfants. Ces derniers furent conduits sous la menace des armes vers le carrefour de Pignay.

En représailles des neuf Allemands tués au cours   des combats, le commandant de la troupe nazie fit fusiller neuf otages. »

Les victimes de cette sinistre journée furent Jean Bartherote, Lucien Bouqué, Jean Coupaye, Alfred Duclaux, Jean Dupeyron, Louis Dupuy, André Ousteau, André Pupkiewiez  et Paul Sansoulh, qui furent fusillés par les Allemands, ainsi que les résistants Rémy Destouet, Hans Halner, morts au combat et Louise Cazauran et Jean Lalanne.

Après la sonnerie aux morts et la Marseillaise, les personnalités ont salué les porte-drapeaux.

Notre Rousseur |
Solers-Actualités-Culture |
Auregaldelavie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Jacfercho
| Mon esprit critique a des c...
| LE SENEVE