mars 2017

Archive mensuelle

Le Gers prend soin de ses futurs médecins

Créé par le 27 mar 2017 | Dans : Non classé

GERS

1-groupe-internes-25032017

Dans le cadre de la lutte contre la désertification médicale, le Département du Gers œuvre sur plusieurs volets : financement participatif aux maisons de santé pluridisciplinaires, actions fédératrices et coordonnées favorisant la venue de médecins, et un troisième axe plus orienté vers l’accueil des internes en médecine sur le territoire gersois. Le Conseil départemental, sur proposition de Philippe Martin, a voté une aide forfaitaire de 500 € par interne en stage afin de les inciter à venir dans le Gers et à découvrir notre territoire et peut-être de s’y installer, à l’issue de leurs études. Des offres d’hébergement à tarifs préférentiels ont également été proposées aux futurs médecins, suite à la demande du Conseil départemental de l’Ordre, et grâce à l’implication de plusieurs logeurs sensibilisés à la démarche dont certaines communes ou intercommunalités qui réservent des logements à ces jeunes internes ou aux médecins remplaçants.

Et enfin, l’envie de s’installer sur un département passe aussi par le hasard des rencontres. Rencontre entre des hommes et des lieux, entre des personnes, entre des passions … Une journée de découverte du Gers a été organisée samedi 25 mars 2017 par le Département avec la participation du Collège départemental des généralistes enseignants en la personne du Docteur Catherine Cancio. Départ en car dès 9 heures pour une visite guidée du Domaine de Herrebouc à Saint-Jean-Poutge, propriété de Carine Fitte secondée par Hélène Archidec, toutes deux passionnées de la vie, du bio, du Gers, visant l’excellence dans le respect du produit et du terroir, et bien entendu du consommateur. Un apéritif-dégustation de vins avec alliance de fromages bio et de production locale a terminé de belle manière cette rencontre entre nos jeunes internes, Gersois d’un jour et ces agricultrices, Gersoises de cœur et d’adoption.

Pour le dessert, direction l’atelier « La croustade mirandaise » où Sylvie et Serge Vidou ont façonné devant nos futurs médecins une croustade aux pommes et à l’armagnac, moment technique très commenté, suivi par une dégustation très appréciée.

Et enfin, vers 16 heures, la douzaine de jeunes internes, toujours accompagnée du docteur Catherine Cancio et de la chargée de mission du département, Marie-Neige Passarieu est arrivée à Mangausy pour une visite guidée et une dégustation de porc noir de Bigorre chez Pierre et Julie Grau, agriculteurs-artisans passionnés, travaillant dans le respect d’un territoire qu’ils aiment et d’animaux qu’ils élèvent en plein air dans le Gers, sur 15 hectares de prairies vallonnées et forêts de chênes. Leurs porcs noirs figurent sur les cartes des plus beaux restaurants de France et les Chefs viennent préalablement les choisir sur pied, dans l’exigence maximale de la traçabilité et de la qualité.

Les jeunes internes se sont montrés enchantés de ce périple, de ces rencontres et une table ronde rapide a permis de constater que plusieurs d’entre eux seront de nouveau présents au prochain semestre. Cette journée a montré que nombre de femmes et d’hommes travaillant sur et avec ce territoire, sont très fiers de leurs productions, bonifient sensiblement l’image du Gers associée de plus en plus à la qualité et à l’excellence, dans le respect de la démarche et du consommateur. Ce sont tous des passionnés, Gersois de cœur ou de naissance.

« Futurs médecins, Dites 32 ! » : le Département s’engage pour vous donner l’envie du Gers. Et les Gersois aussi ! Nous les avons rencontrés …

 

Cazaubon, la capitale de l’aviron

Créé par le 27 mar 2017 | Dans : gers, infos, sport

Gaujous Amélie (stagiaire)

IMG_9203

Du 1er au 2 avril, le lac de l’Uby  accueillera les championnats de zone de bateaux courts organisés par la Ligue Midi-Pyrénées d’aviron et l’Armagnac Aviron Club.  La compétition se déroule en skiff et deux sans barreur garçons et filles et regroupe les dix-huit meilleurs équipages du Sud-Ouest, soit quatre qualifiés pour la Ligue Midi-Pyrénées et quatorze pour les Ligues d’Aquitaine, Poitou-Charentes et Limousin.

Les vainqueurs seront sélectionnés pour participer aux Championnats de France bateaux courts juniors et seniors qui auront lieu du vendredi 14 au dimanche 16 avril, suivront les régates internationales. Ces manifestations sportives marquent le début de saison des compétitions faisant la réputation du lac de Cazaubon.

 

Les élus apportent leur soutien à Tersagnac

Créé par le 16 mar 2017 | Dans : actualité, com com armagnac, gers, infos, santé

GRAND ARMAGNAC

IMG_7499

Mardi soir, à Barbotan les Thermes,  au siège de l’Office de tourisme et du Thermalisme (OTT) de la Communauté de communes du Grand Armagnac, la municipalité cazaubonnaise et les professionnels de la santé réunis dans l’association Territoire de santé Gascogne armagnac (Tersagnac), ont convié tous les maires du secteur et conseillers départementaux à assister à une réunion  de sensibilisation et de travail sur le problème de la démographie médicale dans ce secteur.

Après son mot d’accueil, le maire Jean-Michel Augré a ouvert la réunion en remerciant les élus : «  Votre présence nombreuse dénote l’intérêt que vous portez à la problématique de la santé sur notre territoire. Avec Philippe Martin,   président du Conseil départemental, j’ai  sollicité par courrier l’ARS, afin d’obtenir le classement en zone de désert médical. La réunion de ce soir a pour but de partager avec vous les craintes pour l’avenir et celles de la population. »

La présidente de Tersagnac,   Angélina Conraud a présenté l’association qui regroupe une trentaine de professionnels de la santé, médecins, dentiste, pharmaciens, infirmières, psychologue, kinésithérapeutes, ostéopathes, pédicure-podologue, ainsi que la collaboration avec leurs collègues de Gabarret et de Labastide d’Armagnac : «  Nous nous sommes dit qu’il était important de travailler ensemble et de redynamiser notre secteur. Nous avons signalé à l’ARS que notre secteur était déficitaire en médecin généraliste. Jusqu’à maintenant l’ARS estimait qu’on était bien doté puisqu’elle comptabilisait les médecins rhumatologues de Barbotan les Thermes. Ces derniers sont spécialisés et n’interviennent qu’auprès des curistes. »

Le docteur Jean Lary, vice-président de l’association a exprimé les craintes des patients qu’il rencontre, la surcharge de travail pour les médecins généralistes de moins en moins nombreux dans le secteur suite aux départs à la retraite, et invité les élus à se mobiliser. «  Avec vous nous pouvons créer des conditions favorables pour accueillir de nouveaux médecins et professionnels de la santé, notamment en facilitant l’hébergement pour les remplaçants, stagiaires, où pour ceux qui seraient susceptibles de s’installer. Plus que jamais, soyons solidaires et vous les élus vous avez un rôle à jouer auprès des administrations et des politiques. »

Les maires à leur tour se sont exprimés. Ils partagent totalement les préoccupations et  motivations qui animent les membres de Tersagnac, et pour l’intérêt de la population, ils travailleront avec l’association en fonction de leurs compétences et de leurs moyens.

Martine Larroche a tout d’abord félicité les professionnels de la santé pour leur initiative, leur dynamisme et la création de l’association Tersagnac, puis elle a présenté les différentes possibilités qui peuvent être envisagées dans le secteur, notamment la Maison de santé pluriprofessionnelle multi-sites.

Isabelle Tintané, conseillère départementale, a signalé les méthodes utilisées par l’Aveyron   pour motiver les étudiants à s’installer dans ce département, ainsi que la mise en place par le Conseil départemental du Gers de  l’opération « Futurs médecins : dites 32 ».

Le maire d’Eauze, Michel Gabas, après avoir félicité les professionnels de santé pour la création de leur association et leur mobilisation dans l’intérêt de la population a détaillé la démarche de la municipalité élusate. « Pour faire venir des médecins,  nous avons fait appel  à deux cabinets de recrutement. Nous envisageons pour Eauze, un centre médical au cœur du bourg avec quatre médecins. »

Claude Vettor, maire de Campagne d’Armagnac, a précisé : «  Suite à cette réunion, nous allons parler de cette problématique santé au bureau de la Communauté de communes du Grand Armagnac. »

Le conseiller départemental Vincent Gouanelle  a précisé : «  Cette rencontre est une  occasion pour  rappeler l’urgence à agir et  dénoncer les blocages administratifs ou législatifs qui ne permettent pas aujourd’hui à nos territoires hyper-ruraux d’accéder aux soins de manière sereine. » 

Élus et professionnels de santé ont convenu de garder le contact, de travailler ensemble, d’échanger régulièrement leurs réflexions.

Afin d’informer et sécuriser la population, Tersagnac envisage d’organiser prochainement des réunions publiques.

Des nouveaux aménagements sont envisagés.

Créé par le 06 mar 2017 | Dans : actualité, com com armagnac, gers, infos, mairie

CAZAUBON BARBOTAN LES THERMES

IMG_2256

Les subventions

Lors du dernier conseil municipal du lundi 27 février, le maire Jean-Michel Augré a rappelé  la convention passée entre l’Armagnac aviron club, la commune et le Conseil départemental du Gers qui concerne la pratique  de l’aviron en milieu scolaire dans le cadre des heures d’éducation physique, des activités de l’association sportive et de la section sportive de l’établissement.  Le collège a sollicité  pour l’année 2016-2017,  sous forme de subvention une aide complémentaire de 1 600 euros pour le transport.   Les élus ont adopté à l’unanimité cette subvention, ainsi que la subvention de 2 500 euros à l’Utepsiaa.  

Les grands travaux envisagés

Le maire a ensuite présenté la première tranche de l’aménagement des espaces publics de Barbotan les Thermes,  ainsi  l’aménagement de la base de loisirs de l’Uby, et les plans de financement :

«  Les diverses réunions avec le groupement Weyland /Maddin /Otce, ont permis d’affiner cette première tranche de travaux qui comprendrait : L’aménagement du parking de la maison du tourisme et du thermalisme à l’arrière ( à l’arrêt des bus), l’aménagement du haut de la place Armagnac, la démolition et la réalisation de nouveaux sanitaires, la mise en place d’un nouveau sens de circulation, les honoraires MOE, SPS, géomètre, bureau de contrôle, diagnostics amiante, réseaux. Le coût estimatif de cette première tranche de travaux est estimé à 1 075 885 euros HT. Outre les demandes de subventions à l’État : FSIPL et DETR, une subvention auprès du Conseil départemental du Gers pourrait être sollicitée. »

Si toutes les subventions sont accordées, il resterait  sur les ressources propres du budget par autofinancement  334 148 euros.

Les travaux d’aménagement de la Base de Loisirs de L’uby seront réalisés eux aussi en plusieurs tranches.

La première tranche concerne la dépose et repose des aires de jeux classiques, réaménagement du parcours. L’aire de jeux complémentaire avec structure mixte parcours aventure/toboggan et structure bateau échoué. À proximité de la piscine des jeux d’eau (génie civil, terrassement, dalle béton et local technique), jeux d’eau-fontainerie. Il est encore prévu un cheminement piéton accessibilité handicapés entre la zone de jeux enfants et la zone de jeux d’eau, une barrière en bois à la piscine , ombrage zen et un local pédalo, ainsi que l’aménagement du terrain  de beach volley ( 4 800M2), du mobilier zone zen ( banc béton bois) et signalétique, évidement la plantation d’arbres… : «  Avec les honoraires MOE , SPS, géomètre, bureau de contrôle, le coût estimatif de cette première tranche de travaux est estimé à 500 000 euros HT. Outre les demandes de subventions à l’État : FSIPL et DETR,  une subvention auprès du Conseil Régional Occitanie pourrait être sollicitée. »

Si toutes les subventions étaient accordées, il resterait sur les ressources propres du budget par autofinancement 125 000 euros.

Les élus ont voté à l’unanimité scs propositions. Le maire est évidemment autorisé à demander toutes les subventions présentées dans les plans de financement.

Jean-Charles Jobart était en visite

Créé par le 04 mar 2017 | Dans : actualité, com com armagnac, gers, infos, mairie

LAREE

IMG_7409

Mercredi 1er mars, après avoir été reçu par les élus de Campagne d’Armagnac, Jean-Charles Jobart, sous-préfet de Condom, s’est rendu à la mairie de Larée, où l’attendaient le maire  Henri Diederich, et ses  conseillers municipaux.

Le sous-préfet les a remerciés pour leur accueil qui lui permet également de découvrir la commune.

Présentation du village

Henri Diederich a tout d’abord présenté son village essentiellement agricole qui compte 240 habitants avec sa particularité  : «  Il n’y a pas d’agglomération, la commune est composée avant tout de hameaux dispersés . » Puis il a abordé les diverses associations du village.

L’urbanisme

Après avoir rappelé la carte communale qui a été conçue en 2007, le maire a  expliqué son souci au sujet de l’urbanisme : «  Sur la carte communale, des parcelles étaient constructibles à 35 mètres de la route de l’ A380. Aujourd’hui,  la distance est passée à 75 mètres. Nous voulions réaliser une modification de la carte communale, mais cela a un coût non négligeable et le cabinet nous a informés que nous perdrions 60% de zone constructible. »

Les travaux réalisés

Le sous-préfet, très à l’écoute, a donné des conseils aux élus tout en précisant : «  Il est préférable de développer un ou deux principaux  hameaux, où les réseaux d’eau et d’électricité sont déjà existants. »  Jean-Charles Jobart a ensuite demandé aux élus s’ils avaient des projets pour la commune.  Henri Diederich a précisé que ces dernières années la commune avec ses moyens a réalisé plusieurs projets importants : «  Pour les édifices publics, ainsi qu’au cimetière,  nous avons anticipé et déjà réalisé l’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite. Pour l’instant on n’a pas de gros projets, la commune s’investit dans l’entretien des bâtiments communaux et le parking de la salle des fêtes. »

La Commune nouvelle

Jean-Charles Jobart a interrogé les élus sur l’avenir de la commune : «  Envisagez-vous de vous marier avec Cazaubon? » Après avoir cité l’exemple de  la commune nouvelle Castelnau d’Auzan-Labarrère, avec les économies importantes réalisées, ainsi que les aides financières apportées par l’Etat pour la réalisation de leurs projets, le sous-préfet a rappelé  les grandes lignes des communes nouvelles : «  Les communes historiques gardent leur identité, leurs panneaux, la mairie qui devient une mairie annexe avec son propre état civil, et le maire délégué remplit les fonctions d’officier d’état civil et de police judiciaire, tout en étant adjoint au maire de la commune nouvelle. » Le sous-préfet souhaite que les élus s’interrogent sur le sujet.

La rencontre avec les élus s’est poursuivie avec la visite de l’église entièrement restaurée (intérieur et extérieur) depuis quatre ans, en autofinancement, puis s’est terminée dans la spacieuse salle des fêtes.  

Le sous-préfet était en visite

Créé par le 03 mar 2017 | Dans : actualité, com com armagnac, gers, infos, mairie, travaux

CAMPAGNE D’ARMAGNAC

 IMG_7396

Mercredi 1er mars, en début d’après-midi, Jean-Charles Jobart, sous-préfet de Condom, s’est rendu à la mairie de Campagne d’Armagnac, où l’attendaient le maire  Claude Vettor, ses adjoints et les conseillers municipaux.

 À la mairie, rapidement un dialogue très détendu  s’est établi entre les élus et Jean-Charles Jobart. Le maire Claude Vettor a ensuite présenté sa commune qui compte 220 habitants, ainsi que les quatre associations qui animent la vie du village.

Puis le maire a abordé  les travaux en cours, notamment l’agrandissement du local de la chasse et la construction des locaux pour les associations, en précisant : «  Les conseillers municipaux s’impliquent fortement dans le développement de la commune. »

Les élus ont posé plusieurs questions au sous-préfet,  sur divers sujets qui concernent avant tout la vie du village. Jean-Charles Jobart, très à l’écoute a apporté des réponses concrètes sur ces problèmes spécifiques.

Les travaux et les projets

Claude Vettor a présenté  le dossier de l’assainissement collectif : «  Celui-ci avait été réalisé autrefois pour une population moins importante. La commune possède un terrain et souhaite y réaliser un lotissement. Ce sera l’occasion pour la commune de faire un assainissement collectif plus important et d’y raccorder d’autres habitations. Nous avons opté pour l’assainissement collectif plutôt   qu’individuel. C’est le SETA d’Estang qui assure maintenant l’assainissement collectif et individuel. »  

Le maire  a ensuite abordé le gros souci de la traversée du village, en précisant que les excès de vitesse sont courants  et mettent en danger la population : «  Nous avons contacté le département et pour quatre semaines, des radars pédagogiques ont été installés. Cette opération a pour but de savoir si l’on installe des radars pédagogiques définitivement. Il est question aussi d’installer des écluses routières, mais cela a un coût et nous sommes une petite commune. »

Jean-Charles Jobart a rassuré les élus pour ces travaux de sécurisation du village : «  C’est un dossier prioritaire et l’État peut vous aider  sur ce projet,  pour lequel la DETR est éligible. »

Claude Vettor  a par la suite abordé la rénovation complète de la toiture de l’église qui en a bien besoin, en demandant au sous-préfet, si la municipalité pouvait avoir des aides. Le sous-préfet a précisé qu’il y a plus de demandes de la  DETR que l’enveloppe prévue donc des choix s’imposent, mais que la municipalité peut tout de même en faire la demande.

Le projet d’agrandissement de la mairie avec la mise aux normes pour les personnes à mobilité réduite a été détaillé par le maire : «  Nous envisageons d’aménager la salle du bas en salle du conseil municipal et nous nous servirons  de l’étage pour les archives. La pièce qui sert de  secrétariat de la mairie et qui est aussi le bureau du maire  est trop petite. Notre projet  consiste à construire un bâtiment  à l’emplacement où il y a la cabine téléphonique. Ce bâtiment comprendra une pièce pour le secrétariat et une pièce qui sera le bureau du maire. L’ancien secrétariat  sera transformé en toilettes pour les personnes à mobilité réduite. »  Ces travaux pourraient être réalisés en 2018-2019.

Jean-Charles Jobart a demandé au maire s’il avait des soucis au niveau administratif, notamment avec les services de l’Etat. Le maire avec sincérité a répondu que non : «  J’ai toujours eu de bons contacts. »  

Commune nouvelle

Le sous-préfet a demandé aux élus s’ils envisageaient un mariage avec d’autres communes. Claude Vettor a répondu : «  Nous en parlons de temps en temps. Les conseillers municipaux  sont ouverts à la réflexion. J’ai déjà  abordé ce sujet avec  le maire d’Ayzieu Jean-Claude Duffau, et le maire de Marguestau Guy   Remazeilles. Nous avons une agence postale communale avec dépôt de pains et de gaz. Les habitants d’Ayzieu et de Marguestau viennent donc souvent à Campagne. »

Jean-Charles Jobart a rappelé les grandes lignes des communes nouvelles : «  Les communes historiques gardent leur identité, leurs panneaux, leur mairie qui devient une mairie annexe avec son propre état civil, et le maire délégué remplit les fonctions d’officier d’état civil et de police judiciaire, tout en étant adjoint au maire de la commune nouvelle. » Le sous-préfet après avoir  rappelé la commune nouvelle de Castelnau d’Auzan-Labarrère avec les importantes  économies réalisées, a rappelé les aides financières apportées par l’État aux communes nouvelles pour la réalisation de leurs projets : «  Ce que je souhaite, c’est que les élus s’interrogent sur le sujet. »

Claude Vettor a conclu : «  Si un jour cela doit arriver, il vaut mieux  que nous choisissions nos partenaires. »

La visite du village

Le maire accompagné de ses conseillers municipaux a proposé au sous-préfet de visiter. Après avoir visité le secrétariat de la mairie, la salle des fêtes, le village, l’église, le lavoir et l’agence postale communale, la découverte du bourg s’est conclue par la visite du chantier du local de chasse et des associations.

Notre Rousseur |
Solers-Actualités-Culture |
Auregaldelavie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Jacfercho
| Mon esprit critique a des c...
| LE SENEVE