EAUZE

8647c724-9995-43aa-a937-0851c974c868

Dimanche 19 février, en partenariat avec le Ciné 32 et la médiathèque d’Eauze, la Confédération paysanne du Gers propose de débattre sur l’utilisation des pesticides en viticulture.

Au programme :

À 15 heures,  à la salle du Pôle Culturel d’Eauze, aura lieu une  Table ronde sur l’alternative aux pesticides en viticulture (flavescence dorée, maladies du bois…). Avec l’intervention de Pascal Frissant, vigneron dans le Gard, représentant de la Confédération paysanne à FranceAgriMer.

À 17 heures,  au cinéma d’Eauze projection du film « Insecticide mon amour » court métrage (52 min) de Guillaume Bodin .

Le Film

Guillaume Bodin a 26 ans, il est réalisateur et ouvrier viticole en Saône-et-Loire lorsqu’il est victime des traitements obligatoires aux insecticides contre la cicadelle de la flavescence dorée. Comme il est impossible de se faire entendre, il décide alors de quitter son travail et d’enquêter sur la question.

 Il part à la rencontre de nombreux acteurs du milieu viticole et scientifique comme Emmanuel Giboulot et Thibault Liger Belair, ces vignerons ayant refusé de traiter aux insecticides, ou Jean-Marc Bonmatin, chercheur au CNRS et lanceur d’alerte sur les effets catastrophiques de l’utilisation de ce type de pesticides sur l’environnement.

Le couple Claude et Lydia Bourguignon apporte de nombreuses informations sur l’impact de ces produits chimiques sur la faune des sols. Néanmoins, tout n’est cependant pas si sombre dans cette affaire, puisqu’un collectif de vignerons tente de faire évoluer le dossier vers un plus grand respect de l’environnement.