janvier 2017

Archive mensuelle

Les professionnels de santé se mobilisent

Créé par le 31 jan 2017 | Dans : Non classé

CAZAUBON BARBOTAN LES THERMES

IMG_6897

L’association pluri-professionnelle  TERSAGNAC (Territoire de Santé Gascogne Armagnac)  a été créée le 7 décembre 2016 par des professionnels de santé du secteur de Cazaubon. L’association souhaite regrouper  les professionnels de santé autour d’un projet de santé structurant des secteurs gersois et landais. Déjà, de nombreux professionnels, notamment médecins, infirmières, dentiste, ostéopathes de Cazaubon, Barbotan-les-Thermes, Estang, Castelnau d’Auzan Labarrère, Monguilhem ont rejoint l’association.

L’association envisage des collaborations étroites avec leurs collègues de Gabarret et de Labastide d’Armagnac qui interviennent dans le secteur cazaubonnais. Des contacts ont  déjà été pris.  

Les objectifs de l’association

Les objectifs de l’association sont les suivants :   Regrouper  les professionnels de santé de premiers recours du secteur de Cazaubon, puis par la suite  faciliter le partage d’informations, la coordination des soins et l’établissement  de protocoles pluri-professionnels. Améliorer  la qualité des soins, la prévention, l’éducation thérapeutique et le maintien à domicile des personnes dépendantes,  faciliter l’accueil de stagiaires, d’internes, de remplaçants et l’installation future de professionnels de santé. De représenter les professionnels de santé du secteur notamment auprès des institutions de santé et des collectivités territoriales afin de pérenniser l’offre de soins du secteur de Cazaubon

TERSAGNAC est soutenu par  le Conseil départemental et la municipalité

Cette initiative des professionnels de santé a évidemment rencontré un soutien de la part de la municipalité cazaubonnaise, ainsi que du Conseil départemental  à travers l’opération « Futurs médecins dites 32 »

La désertification médicale est alarmante

Pour ces professionnels de la santé réunis au sein de TERSAGNAC le constat sur le territoire est alarmant : «  La désertification médicale s’accentue dangereusement ; dans un rayon de 20 km, sept médecins généralistes ont déjà disparu depuis 2013 et ce sont huit médecins qui prendront également leur retraite dans les deux années à venir. Les moyens de communication et de partage d’informations de santé font défaut, le dossier médical partagé promis en 2004 pour un déploiement en 2007, n’est toujours pas opérationnel, les sorties hospitalières sont de plus en plus rapides sans véritables préparations au retour à domicile. »

Les membres de TERSAGNAC déplorent aussi la dégradation de l’offre de soins de premiers recours : «  Cette dégradation menace dangereusement nos concitoyens et pourtant c’est en 1991 que les premiers rapports pointaient les effets démographiques sur la désertification en médecine générale dès 2012. »

Ces professionnels de santé ont encore précisé : «  Nous assistons par ailleurs à une démolition en règle de la médecine libérale depuis une quinzaine d’années malgré de nombreuses alertes successives. La myopie institutionnelle concours à la baisse d’attractivité de la médecine de premiers recours et à la non-installation de jeunes médecins. Les honoraires médicaux des médecins généralistes sont les plus bas d’Europe et seulement 8% des diplômés s’installent en médecine générale. On constate actuellement 2 installations pour 19 départs à la retraite. »

Devant la désertification galopante, la création de maison de santé est  devenue pour ces professionnels comme ils le disent : «  Un nouveau totem des responsables politiques, du Ministère de la Santé et des agences régionales de santé (ARS). Ce n’est pas notre choix pour de multiples raisons. La raison essentielle est la complexité due aux nouvelles contraintes imposées par les ARS aux professionnels de santé sans véritables contreparties pouvant améliorer significativement la vie professionnelle et l’efficacité opérationnelle. De nombreuses maisons de santé demeurent des coquilles vides ou se dépeuplent progressivement. Les coûts de construction et de gestion deviennent insoutenables. »

Accueillir de jeunes médecins

L’association souhaite  donner les conditions favorables à l’installation de jeunes médecins dans une communauté professionnelle de partage et de coopération, en favorisant le compagnonnage et le tutorat. Quant à la commue de Cazaubon, elle compte faciliter les conditions de logement sur le secteur.

TERSAGNAC et la municipalité de Cazaubon souhaitent maintenant que l’ARS reconnaisse ce territoire en zone prioritaire.  

L’AAC a un nouveau président

Créé par le 29 jan 2017 | Dans : actualité, com com armagnac, gers, infos, sport

 CAZAUBON BARBOTAN LES THERMES

L’élection du nouveau président Marc Romat

Samedi soir, en présence  de Gérard Balmary,  président de la ligue Midi-Pyrénées et de Marcel Borgela représentant le maire de Cazaubon,  a eu lieu l’assemblée générale de l’Armagnac Aviron Club (AAC). Le comité directeur a été renouvelé et les 13 membres unanimes ont proposé Marc Romat comme nouveau président du club.

En effet, après une douzaine d’années passées à la présidence  de l’AAC, et avoir contribué au développement du club, le président Pierre Boumati, a exprimé qu’il souhaitait passer la main tout en restant au Club pour aider, si besoin est, le nouveau président et surtout continuer à travailler avec le Collège du lac de l’Uby  dont la classe Aviron est assurée par Christophe Marzal.

Ce dernier est  un entraîneur qualifié qui a été recruté par l’AAC. Les plus jeunes licenciés du club ont pris la parole pour remercier vivement Pierre Boumati pour son investissement  et pour la présence du nouveau coach qui est pour eux  très motivant.

Les finances du club

Le trésorier Christian Dubos  détailla le bilan financier de la saison 2015-2016 qui révèle une trésorerie très saine. Puis Christian Dubos présenta le  budget prévisionnel qui est ambitieux mais tout de même  serré. Ce budget prévoit de  gros investissements en matériel et ainsi que des frais salariaux. Pour ces derniers, la commune participe à hauteur de 130 euros par mois,  au titre du contrat aidé de 20 heures de Christophe Marzal. Ce dernier  travaille en complément à hauteur de 15 heures  pour la Communauté de communes du Grand Armagnac.

L’avenir du club

Avant de partager le verre de l’amitié qui a permis à certains de faire plus ample connaissance avec le nouveau président, l’assemblée a félicité Marc Romat qui a profité de cette soirée pour présenter une stratégie dynamique pour l’avenir de l’association sportive.

Les membres du club et la municipalité ont maintenant les regards qui se tournent vers le lac de L’Uby pour le Championnat de France qui aura lieu au mois d’avril 2017.  

Le Comité des fêtes a été félicité et encouragé

Créé par le 29 jan 2017 | Dans : actualité, com com landes armagnac, fête, infos, landes, mairie, tradition

GABARRET

IMG_7095

Vendredi soir, à la salle des associations, en présence du maire Stéphane Barlaud, les membres du comité des fêtes ont tenu leur assemblée générale et fait le bilan de leur premier cru festif 2016.

Le Bilan moral

Patrick Andrieu a ouvert le bilan moral en rappelant que  les membres du Comité des fêtes, après la démission de l’équipe précédente, avaient relevé le défi de maintenir les fêtes de Gabarret et de réaliser en peu de temps, un programme festif qui se voulait dans la continuité des fêtes gabardannes qui jusqu’alors ont fait la bonne réputation  de la commune : «  Après une équipe de 6 ans d’expérience, nous avions la pression car on voulait être à la hauteur de nos ambitions. Nous nous sommes vraiment investis. »

Après avoir détaillé les moments forts des fêtes 2016, notamment la fête des enfants, les divers repas, l’excellent spectacle de la Peña, les courses landaises, le feu d’artifice qui a été très apprécié,  le président est revenu sur la grande soirée de samedi soir : «  Le problème que nous avons rencontré fut la pluie car nous avons dû annuler le corso et le spectacle dans les arènes. La désertion du public qui est revenu faire la fête aux bars, bodegas et bal a tout de même permis aux festayres de vivre une bonne ambiance festive grâce aux bandas Lous esbérits et Farves. Je précise que les cinq chars ont été très abimés et à ce jour, nous n’avons toujours pas été remboursés par nos assurances. »

Les remerciements

Le président a remercié la municipalité pour son soutien, toutes les associations qui se sont fortement investies et la banda Los Amigos dont les prestations sont de plus en plus appréciées. Patrick Andrieu a remercié pour leur soutien, monsieur Cruchon directeur de Saint-Jean Bosco, madame Bance directrice de l’Ehpad, les employés communaux, puis Jean-Louis Benne et les gendarmes qui durant les cinq jours de fêtes ont veillé à la sécurité, ainsi  que les garagistes de Gabarret qui sur leur temps de repos,  avec leurs camions vont chercher et ramener les chars.

Hommage à Patrick Letort

Patrick Andrieu, avec émotion, a  rendu hommage à leur ami et vice-président Patrick Letort, décédé au cours de l’année : «  Pour conclure, vous avez remarqué que nous ne sommes plus que trois. Patrick nous ayant quittés après les fêtes, et en sa mémoire, nous avons décidé de ne pas le remplacer. Il avait tant fait pour les association dans lesquelles il s’était investi et il restera dans la mémoire de ceux qui l’ont côtoyé même brièvement. »

Le bilan financier

Le trésorier Gabriel Turla a détaillé le bilan financier qui révèle  pour l’exercice 2016, un solde positif de 9 257, 19 euros, auquel il faut rajouter au moins 2 000 euros d’assurance.

Les félicitations de la municipalité

Le maire Stéphane Barlaud a adressé ses félicitations à l’ensemble des membres du Comité des fêtes : «  Pour ces premières fêtes, vous avez offert un programme de qualité. » Le maire a encouragé l’équipe  à persévérer dans cette voie : «  Pour les fêtes de 2017, vous pouvez compter sur le soutien de la  municipalité. »

Stéphane Barlaud est revenu sur la Peña des jeunes : «  Une excellente initiative de ces jeunes qui ont été accompagnés dans leur démarche par la municipalité, par la gendarmerie et Jean-Louis Benne : «  Ce fut une expérience pédagogique très riche pour ces jeunes. »

En conclusion de son discours, le maire a invité le comité des fêtes à réfléchir  sur la possibilité de remplacer le podium par des orchestres. Il a également déploré la forte alcoolisation de certains jeunes.

Les Sapeurs-pompiers ont fêté la Sainte-Barbe

Créé par le 16 jan 2017 | Dans : actualité, com com armagnac, fête, gers, infos, mairie, sapeur-pompier, solidarité

CAZAUBON BARBOTAN LES THERMES 

IMG_6946

Comme tous les ans, la Sainte-Barbe est l’occasion de faire le bilan des interventions de l’année écoulée et aussi pour les pompiers, de recevoir  les distinctions et les promotions. À Cazaubon, au château de Moutiques, la fête a eu lieu  samedi 14 janvier.

Les personnalités présentes à la Sainte Barbe

C’est en présence de la députée Gisèle  Biémouret, du 1er vice-président Didier Dupront représentant le président du CASDIS Bernard Gendre, de Gabrielle Clavé suppléante d’Isabelle Tintané conseillère départementale du Grand Bas Armagnac, du maire de Cazaubon Jean-Michel Augré, du chef du groupement Nord le  commandant  Christophe Claverie représentant le colonel Éric Meunier  directeur départemental, de Jean-Pierre Houplain représentant de l’Union départementale, du commandant Jean-Michel Bellocq chef de la compagnie Armagnac  et de nombreux maires du secteur d’intervention, des officiers, caporaux, sapeurs actifs et retraités qu’a eu lieu la cérémonie.

Le chef du CIS de Cazaubon, le lieutenant René Santalucia, après son mot d’accueil a tout d’abord  rappelé qu’être pompier aujourd’hui est une vocation difficile : «  Il est difficile pour les Sapeurs-pompiers de Cazaubon de trouver un équilibre entre leur vie professionnelle, leur vie privée et leur engagement dans le volontariat… La population, nos élus, attendent beaucoup de nous, de notre proximité et de notre rapidité à répondre à l’urgence. Je vous demande à tous de garder à l’esprit ce rôle si important que chacun d’entre vous, j’en suis convaincu, a en conscience. Notre devoir est d’assurer un service de secours de proximité qui répond instantanément à la demande de nos concitoyens. Cela implique que  du personnel soit disponible à chaque instant du jour et de la nuit… Je tiens à remercier ce soir le maire Jean-Michel Augré et son conseil municipal qui continue de mettre  à disposition les 6 agents territoriaux conventionnés. 4 d’entre eux sont très souvent sollicités pour mener à bien les moyens de secours en journée.  »

Le bilan opérationnel de 2016 est en légère progression

Le lieutenant a ensuite détaillé  le bilan des sorties de l’année 2016 : «  Le CIS  de Cazaubon  a réalisé 336 interventions, soit 3% de plus qu’en 2015. Celles-ci se décomposent comme suit : 249 interventions de secours à personnes, soit 74% de l’activité, 30 opérations diverses, 19 accidents de la circulation, 38 incendies de tous ordres. Au-delà des interventions, nos Sapeurs-pompiers ont une obligation de formation continue environ 33 heures par pompier et par an (recyclage, manœuvres  mensuelles de 2 ou 3 heures, exercices divers et variés), de participer au bon fonctionnement du Centre ce qui implique d’accepter de donner du temps supplémentaire afin que notre structure évolue et se maintienne à un niveau sans cesse en mutation. Plus de 500 heures sur l’année, pour la formation afin d’acquérir des techniques et des qualifications nouvelles. »

Les remerciements

Le chef du Centre de Cazaubon a tenu à féliciter et remercier le sergent-chef Aldric Dudon : «  Merci à toi, d’avoir accepté cette année la fonction de formateur incendie sur le département et en particulier sur notre compagnie. Je remercie aussi  l’adjudant Nicolas Py  pour son implication dans la formation au secours à personnes, tache vitale pour nous tous, étant donné l’importance de cette activité sur la plus grande partie de nos interventions. Ils ont avec tous leurs collègues au sein du département, une fonction primordiale et remarquable et qui, je le sais, est remarquée. »

Le lieutenant René Santalucia  a profité de l’occasion pour exprimer sa reconnaissance  au maire de Cazaubon et aux responsables de la cave Vivadour : «  Ils acceptent de mettre, quand cela est nécessaire, à notre disposition leurs infrastructures afin que nous puissions manœuvrer dans de belles conditions. »

Après avoir rappelé que la priorité du Centre Cazaubonnais demeure le recrutement de nouveaux Sapeurs-pompiers volontaires, le lieutenant a annoncé  le départ de cinq sapeurs-pompiers pour cause personnelle, professionnelle ou de mutation. 

Le lieutenant a abordé le  matériel, notamment les véhicules en exprimant sa satisfaction : «  Notre parc est plus que correct. Nous avons été dotés d’une nouvelle VL type Kangoo, plus récente et issue du CIP d’Eauze.  Je tiens à féliciter les caporaux-chef  Patrice Benvenuto et Nicolas Nassa pour leur implication et leur fonction dans le suivi des matériels et véhicules. Je peux compter sur eux.

Les prévisions pour 2017

Le lieutenant a poursuivi son discours en précisant : «  Il est prévu le remplacement du CCFL 2000 pour un CCF 4000.  La rénovation de notre casernement est à l’étude. »

Les deux nouveaux JSP

Le lieutenant a présenté Océane Dubédat et Quentin Daulieu  qui se sont engagés dans la nouvelle section JSP.

Les discours des personnalités

Après l’intervention de Jean-Pierre Houplain et du  Commandant Christophe Claverie, présentant le bilan départemental et les orientations pour 2017, le maire Jean-Michel Augré a pris la parole  en exprimant la reconnaissance de toute la population  et la gratitude  pour l’engagement  de ces hommes et femmes qui sont au service de tous.

Jean-Michel Augré a insisté sur les moyens pour aider les sapeurs-pompiers à accomplir leurs missions : «  La municipalité  est très attachée à apporter son aide. La contribution de notre commune  au SDIS est de 53 000 euros. Six employés communaux sont impliqués, ce qui nous a valu de monsieur le Préfet du Gers la remise du trophée Employeur partenaire. Ces efforts sont légitimes… Nous sommes à vos côtés pour sensibiliser de jeunes volontaires à vous rejoindre et à espérer  qu’ils partiront en mission avec le même sens du devoir que celui qui vous anime… »

 Lors de son discours, Gabrielle Clavé  a rappelé l’importance de la présence des Sapeurs-pompiers : «  Dans nos zones rurales, notre système de sécurité repose sur la base du volontariat. C’est ce qui est sa force, mais aussi sa faiblesse. On constate, malheureusement que les volontaires sont moins nombreux, mais que dans le même temps, on leur en demande toujours plus. Fort heureusement, les pompiers d’aujourd’hui sont de mieux en mieux équipés et de mieux en mieux formés. »

Avant de conclure son discours Gabrielle Clavé a tenu à féliciter le lieutenant René Santalucia pour son implication à la tête du service de secours de Cazaubon et elle a mis en valeur les deux missions du chef du centre : «  La première  est de répondre aux urgences pour sauver des vies et assurer notre sécurité en dirigeant au mieux les hommes et les femmes qui sont sous vos ordres. La seconde est de leur transmettre votre expérience et votre vécu. Vous savez leur communiquer des valeurs essentielles comme le don de soi, le sens du service et surtout l’esprit d’équipe si nécessaire à la réussite de vos interventions.   Cette seconde mission, elle est pour moi importante car elle participe à l’éveil des vocations… »

Lors de leur intervention respective, Didier Dupront et Gisèle Biémouret ont tout d’abord exprimé leur reconnaissance et celle de la population envers l’engagement des Sapeurs-pompiers volontaires, puis ils ont rappelé  la forte implication  depuis de très nombreuses années du  CASDIS 32 qui a investi dans du matériel performant, ainsi que dans les Centres de secours   afin d’assurer  un service de proximité et de qualité.

Remise de galons aux promus

Jean-Baptiste Borgela a été promu au grade d’adjudant et Jérôme Courrege au grade de caporal-chef

Remise de la tenue officielle  à Michel Ducourneau et Michel Vincent.Les deux retraités des Sapeurs-pompiers reprennent du service et   ont reçu la tenue officielle de sapeurs-pompiers réservistes.

Notre Rousseur |
Solers-Actualités-Culture |
Auregaldelavie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Jacfercho
| Mon esprit critique a des c...
| LE SENEVE