MAUPAS

Dimanche dernier, c’était la fête à l’ULM club Armagnac. Si de bon matin tout était bien  prêt pour accueillir dans les meilleures conditions  les visiteurs, amis et pilotes d’autres clubs, un invité désagréable s’est présenté en l’occurrence le brouillard.

L’équipe armagnacaise, organisatrice de l’évènement, au fil des heures, était de plus en plus inquiète et pensait que la journée serait bel et bien gâchée. Heureusement, quelques bons amis et pilotes de clubs proches de Maupas sont arrivés en voiture, ce qui a tout de même apporté un rayon de soleil et une joie aux organisateurs.

Un peu avant midi, le brouillard s’est enfin levé amenant le sourire  à toutes les personnes présentes sur le site. Au moins le repas festif a pu ainsi débuter dans une ambiance joyeuse. Lors de l’ouverture du repas le président Patrick Pradère a vivement remercié le cuisinier  de l’équipe, puis toutes les personnes présentes  qui malgré le brouillard ont fait le déplacement, témoignant ainsi leur attachement au club et leur amitié à l’équipe locale.

IMG_5285

Ce moment fut aussi l’occasion pour Patrick Pradère de rappeler brièvement l’historique du club, qui fut créé en 1981 et très opérationnel dès 1985. Le club compte 16 licenciés et 27 membres. Aujourd’hui 4 élèves de 24 à 27 ans préparent assidument leur brevet de pilote.

Une chose est certaine, c’est qu’ils sont  très bien encadrés par le président et instructeur Patrick Pradère, qui possède une riche expérience de pilote et un sens pédagogique qui lui permet d’adapter les séances d’instruction en fonction de chaque élève, de ses compétences et de ses appréhensions.

Patrick Pradère, véritable fan d’aviation a commencé à piloter des avions dès 1958, à Nogaro. Pilote chevronné et touche à tout, il a suivi toutes les formations de pilotage d’avion, même de voltige et de planeur. Depuis 1984, il a formé au brevet de pilote d’ULM  139 personnes.

IMG_5279

Dès 16 heures, le ballet aérien a débuté avec les baptêmes de l’air, et le décollage de plusieurs pilotes qui ont fait un vol rien que pour leur plaisir et celui des spectateurs.

Tout à coup, la surprise fut grande ainsi que la joie, quand dans le ciel apparurent plusieurs ULM qui venaient rejoindre la fête des gersois.

Un appareil du club de Nogaro s’est posé, puis à leur tour les appareils de toute une équipe de Béarnais. Au total 16 splendides appareils dont plusieurs autogires, étaient sur la piste, pour le plus grand plaisir de tous.

À la satisfaction de tous la fête a bien eu lieu.